RSS
RSS

Trolls du Staff

19/06/2016 : Kira Even devient le Punching-ball officiel de Ban
08/2016 : Pride s'est fait troller sa signa ! La prochaine victime sera...
14/09/2016 : Venestraale s'est fait troller sa signa ! On peut difficilement être plus moche et mignonne à la fois qu'elle xD
03/11/2016 : C'est au tour de Jean de subir les pitreries de notre fonda' adorée ! Tronche de poivrot ou piqué par des guêpes ? Les deux ensembles ? Ca doit faire mal...
14/02/2017 : Il ressemble à un asiat' croisé avec un pékinois.... Son nom est Flmeeeeeeeen Alchemist ! He has trolled !!!
08/05/2017 : Dancho s'est fait avoir par la vilaine Fonda.... Chantons tous ensemble ! "Dancho-Danchomeeeeen !!!"
12/06/2017 : Le Fullmetal se fait avoir ! Il perd toute la confiance de ses amis après la publication de sa nouvelle signature ! Comment les frères Elric vont surmonter cette épreuve ?"

WANTED !

Staff



Petites annonces

D'après les rumeurs, le Généralissime King Bradley aurait été vu dans les jardins du Q.G, tondant la pelouse avec un tablier rose.
Event Festival à Central ! Cliquez et venez donc participer à l'aventure o/

Event Festival : Requiem for a dream

Vous êtes tous invités à la fête ! Soyez prêteeeeeeeeeeeeees !
Evy S. Evans - " Recherche mon ami d'enfance : Vayn E. Draeger.
Merci de bien vouloir ramener son derrière au plus vite ! "
Solf J. Kimblee - "Recherche rapidement un Ishbal du nom de "Scar" pour le faire exploser.
Recherche aussi le Docteur Marcoh-san pour le ramener dans sa cellule et lui demander un autographe pour la conception de sa belle pierre philosophale. "
Témoin effrayé - "Faites attention à vous ! Scar n'est pas un véritable humain, c'est un Dalek déguisé... Fuyons !!!"
"EXTERMINATE"
ATTENTION ! Central (Ou la nouvelle Tapalousie ) connait une nouvelle vague d'attentats !
On raconte que le Fullmetal et le Flame Alchemist s'amusent à se déguiser en femme et à; je cite : "se dépoiler le corps". Rentrez vos enfants aussi vite que vous le pouvez... L'apocalypse est proche.


Musique

©linus pour Epicode
En bref


 

avatar
Messages : 158
Who am i !

Ma vie ne tient qu'à un fil. [privé Jhon Doe ]

MessageSujet: Ma vie ne tient qu'à un fil. [privé Jhon Doe ] Mer 7 Juin - 17:43

Le réveil avait été compliqué ce matin là, pour notre jeune Nora. Elle avait, toute la nuit, était tourmentée par d'étrange cauchemars plus horribles les uns que les autres. Elle se revoyait, dans le premier, être une enfant, incapable de se défendre autrement que par ses poings. Puis, dans le second, elle était une chienne errante, seule, elle avait beau sentir l'odeur de Ludwig et l'appeler, personne ne venait. Elle errait dans les rues froides d'un Central orageux, affamée. Dans ce rêve, elle se faisait harceler par un immense loup blanc et couvert de cicatrices. Il lui courrait après et la mordait, jouant avec elle comme le chat avec la souris et, lorsqu'elle voulait se défendre, elle savait qu'il faudrait le tuer et n'y parvenait que rarement. Dans le dernier, elle se retrouvait face au tueur de la dernière nuit. Elle ne pouvait pas bouger et devenait son jouet, il la transperçait de part en part avec son couteau et elle ne pouvait pas crier, elle n'avait même pas mal. Mais dès qu'elle était libérer de ses mouvements, elle lui sautait dessus et l'égorgeait.
C'était ainsi que Nora avait passer sa nuit, avec des rêves sordides et des réveils fréquents.
Elle se leva, s'habilla et prit Ludwig avec sa chaîne de sorte à pouvoir le promener, encore somnolente. Elle descendit dans les rues, évitant soigneusement de passer devant celle où elle avait croiser le tuer de la dernière fois. Cela n'était pas bien complexe, elle commençait à connaître les bas quartiers sur le bout des doigts.
L'immense danois tacheté tirait sur sa laisse comme un forcené et Nora avait tout juste la force de le retenir, bras tendue en avant. Ses yeux étaient soulignés par de larges cernes, son teint pâle et ses cheveux grossièrement attachés en deux tresses qui tombaient sur sa poitrine. Elle avait mit une chemise blanche et un pantalon noir dont les bretelles tombaient mollement contre ses cuisses.
C'est sûrement cet état de fatigue avancé qui la fit commettre son erreur. Ludwig tirait vers la route, Nora le suivit sans prendre garde, traversant à l'aveuglette et, si le chien était hors d'atteinte grâce à la longue chaîne, ce n'était pas le cas pour la jeune alchimiste. Elle entendit un claxson sonore et n'eut que le temps de tourner la tête, lâchant la laisse du chien qui continua de trottiner. Ses pupilles s'étrécirent et elle resta figée tandis qu'une voiture fonçait droit sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 13
Who am i !

Ma vie ne tient qu'à un fil. [privé Jhon Doe ]

MessageSujet: Re: Ma vie ne tient qu'à un fil. [privé Jhon Doe ] Mer 14 Juin - 18:24
En ce magnifique début de matinée, John fit un tas d'exercices physiques pour se mettre d’aplomb (pompe abdos, etc...). Lorsque tout cela fut terminé, il partit faire un petit footing en ville. Sa course n'avait rien de bien palpitante, il était à peine huit heure du matin, et quasiment aucune personne ne foulait les paves des rues de Central, à part ce bon vieux John. Pourtant, cela est fort dommage pour les demoiselles, car l'alchimiste avait tout fait pour attirer leurs regards : coupe de cheveux délirante, chemise et pantalon mettant en valeur son corps d'apollon, ainsi qu'une petite lichette de parfum sur une grande partie du corps. Puis, le pire dans tous ça, c'est qu'il n'y avait même pas de malabars à tyranniser, ce qui le démotiva encore plus...

Alors qu'une ennuie terrible s’accrocha au dos de John, une femme à l'autre bout de la rue fit son entrée en scène. En moins d'une fraction de secondes, l'alchimiste cacha sa joie, analysant le corps de cette petite beauté...  Tête dans le coaltar, vêtement mis à l'arraché, ainsi que d'un.... Chien !? Ho non pas les chiens ! Le pire ennemie de la drague pour un séducteur, surtout pour cet imbécile. La dernière fois qu'il a tenté son coup en séduisant une femme qui promenait son sale cabot, ça s’est très mal fini  : coup de croc sur la fesse droite... Mais bon ! Rien ne garanti que cette mauvaise expérience va recommencer encore une fois. Prenant son courage à deux mains, le bougre commença sa marche héroïque vers la belle. Toutefois, tout aurait pu se dérouler normalement, si une voiture n'arrivait pas à toute vitesse sur la belle créature. Étant assez proche et voyant que la dame resta figée sur place à cause de ce soudain événement. John se mit à courir de toute ses forces, sautant comme un dératé vers elle pour la prendre dans ses bras, en criant un splendide :

«HO MY GOOOOD !!!!»

Heureusement, ce sauvetage périlleux fut un franc succès. La voiture arrivant à pleine balle et perdant le contrôle de sa trajectoire, s'écrasa violemment contre un mur, créant ainsi un boucan incroyable. Le chien quant à lui, fut sain et sauf. Par chance, sa maîtresse avait relâcher sa laisse, ce qui lui permit de partir à temps, sinon, il aurait sûrement fini la fin de sa misérable vie en pâté pour chien... Pour John ce fut une toute autre histoire, lors de son sauvetage héroïque, sa tête percuta violemment un pavé, ce qui l’assomma net. Un bref filet de sang s'écoula lentement le long de son front. Et Malgré cette petite blessure, l’alchimiste sauva la vie de cette innocente jeune femme. Elle était encore dans ses bras musculeux, sans aucune égratignure, un boulot remarquable pour une fois.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 158
Who am i !

Ma vie ne tient qu'à un fil. [privé Jhon Doe ]

MessageSujet: Re: Ma vie ne tient qu'à un fil. [privé Jhon Doe ] Ven 16 Juin - 11:04
" HO MY GOOOOD !!!! "

Nora sursauta, à peine eut-elle le temps de se rendre compte que la voiture fonçait sur elle qu'un monsieur muscle habillé douteusement lui fonça dessus. L'homme saisit Nora entre ses bras tout en bondissant vers le trottoir tandis qu'un crissement de pneu suivit d'un BOUM se fit entendre, faisant s'arrêter les rares passants.
La jeune fille avait fermer les yeux, se sentant transporté par la chute, la peur lui avait tordu les boyaux. Mais lorsqu'elle se sentit hors de danger, elle osa les rouvrir. Son épaule avait été rapée par le pavé, sa chemise un peu déchirée. Elle regarda avec surprise la route, découvrant la voiture assassine contre un mur, le moteur fumant. L'homme qui était dedans en sortit, affolé, il prit la fuite. Mais Nora s'en soucia guère, elle chercha avec angoisse son Ludwig. Lorsqu'elle l'apperçu, courant vers elle, elle eut un soupire de soulagement. Ce n'est qu'à ce moment là que son cerveau prit la peine de lui rappeler qu'un homme avait risquer sa vie pour elle et qu'elle était toujours contre son torse. Doucement, elle baissa le regard sur lui, toujours surprise pour cette masse de muscle mais aussi brutalement inquiète. Un mince filet de sang dégoulinait le long de son front et il avait les yeux clos.

"... Oh diantre !... Monsieur ?! Monsieur !! "


Elle tenta de le secouer, vainement. Alors, elle se leva, se détachant de ses bras protecteur. Le chien observa sans un bruit. Elle regarda l'homme, embêté, tous les passants avaient fuit en voyant l'accident, elle était seule à devoir s'occuper de son sauveur. Dans un premier temps, elle tenta de le porter, mais même avec sa force le muscle était bien trop lourd. Alors elle s'assit prêt de lui et vérifia sa respiration, son rythme cardiaque. Elle espérait qu'il n'ai pas de fracture.
Enfin, elle eut une idée de génie ! Elle couru à la fontaine la plus proche, enleva sa chemise déjà bien entamée par le pavé et la trempa. Elle revînt vers l'homme et entreprit de poser le tissu humide sur son front, espérant que cela ait un quelconque effet.
Sa pudeur était moins importante que la vie de cet homme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 13
Who am i !

Ma vie ne tient qu'à un fil. [privé Jhon Doe ]

MessageSujet: Re: Ma vie ne tient qu'à un fil. [privé Jhon Doe ] Dim 18 Juin - 19:12
Après un tel déroulement chaotique, notre cher John fit une petite sieste improvisé. La belle demoiselle de son coté, tenta de le réveiller en le secouant, ou en l’appelant, mais rien à faire. La seul chose « positive » dans ce choc, fut que ce dragueur d’opérette fit un rêve mémorable. Il se trouvait dans un lieu magnifique : une prairie recouverte de fleurs à perte de vue, un ciel bleu sans la moindre apparition de nuages, ainsi que d'un grand portail en or massif. Étonné de ce paysage époustouflant, l’alchimiste se mit en position de l'homme penseur :

«Hm.... Je suis mort ? Non ! C'est impossible ! Je me souviens pas de mettre pris la voiture dans la tronche...»

Soudainement, alors qu'il état en pleine réflexion, John entendit des voix féminines provenir de l'immense portail doré. Tel un prédateur affamé, le dragueur se mit en position de traque, prêt à foncer vers son nouveau terrain de chasse ! Faisant à peine quelques pas, il vit avec effroi que le portail reculé à vue d’œil. Son visage se décomposa radicalement en chagrin, mais il essaya tout de même de rattraper ce fichu antre paradisiaque, en vain.... Ce terrible événement le réveilla en sursaut, lâchant un bon coup sa frustration, en disant :

«HOLY SHIIIIT !!!!»

Ayant maintenant les paupières ouvertes à leur paroxysme. Le séducteur pu voir de plus près la ravissante créature qu'il avait sauvé, et il n'en croyait pas ses yeux. Une femme à la peau mate, presque ébène, petit grain de beauté sous l’œil, couleur des yeux et chevelure noir, ainsi qu'une splendide bouille à croquer. D’ailleurs, il remarqua que la belle demoiselle était armée d'un bout de tissu humide, sûrement sa chemise qu'elle portait avant l'accident. Cet élément lui fit comprendre en un rien de temps la situation. Se sentant un peu pathétique d'avoir fini dans de telle circonstance, John se leva en prenant une position des plus délirantes : main gauche posée contre son cœur, l'index droit pointant la ravissante créature, balançant par la même occasion son bassin de gauche à droite tel une pendule.

«Ho !!! Ravissante beauté d’ébène ! Tu viens de poser la mains sur le grand ! Le magnifique alchimiste ! John Doe !!!» À la vitesse de l'éclair, il attrapa les mains de la jeune femme et s'approcha beaucoup trop près de son joli minois. «J'aimerai en échange de mon sauvetage héroïque, que vous sortiez avec moi, ce soir ! Dans mon bar préféré ! Le tonneau écarlate... Car j'ai une proposition très alléchante à vous faire....» Alors qu'il allait relâcher ses mains, le bougre se permit sans aucune gêne de goûter ses lèvres. «Et ça... C'est pour vous remercier d'avoir prit soin de moi...» Déclara le séducteur avec un somptueux sourire, avant de prendre la poudre d'escampette.

«Et n'oubliez pas !!! C'est le tonneau écarlate !!!» Disparaît en prenant une rue adjacente.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 158
Who am i !

Ma vie ne tient qu'à un fil. [privé Jhon Doe ]

MessageSujet: Re: Ma vie ne tient qu'à un fil. [privé Jhon Doe ] Dim 25 Juin - 11:29
" HOLY SHIIIIT !!!! "

Nora sursauta, reculant sa main qui tenait sa chemise trempée. Elle posa le regard sur l'homme, ses yeux exprimaient toute sa surprise ce qui sembla réciproque chez l'individu qu'elle avait tenter de soigner. Il resta un instant coi, la fixant sans un mot. Le silence qui s'installa ne fut seulement brisé que par les jappements impatients de Ludwig. Le chien n'aimait pas attendre et il sentait la tension qui envahissait sa maîtresse. Après tout, Nora restée très timide et elle ne sut comment réagir face à son sauveur. D'autant plus qu'à demi en sous-vêtements, la confiance n'était pas de mise.
Finalement, ce fut le sauveur qui s'activa. Il prit une position des plus grotesque qui fit arquer un sourcil à la jeune femme. Sa main gauche se posa sur son cœur, l'autre pointa la jeune femme de l'index et il trémoussa son bassin.
Le malaise ne fit qu'augmenter. Elle resta stupéfaite.

" Ho !!! Ravissante beauté d’ébène ! Tu viens de poser la mains sur le grand ! Le magnifique alchimiste ! John Doe !!! "

John Doe ? Elle ignorait qui était cet homme fantasque, mais son énergie plaisait un peu à Nora qui appréciait les hommes exubérants. C'est alors qu'à une vitesse inimaginable John vînt prendre les mains de la jeune femme, approchant son visage du sien. Elle prit des rougeur tout en grimaçant, elle était si mal à l'aise.

" J'aimerai en échange de mon sauvetage héroïque, que vous sortiez avec moi, ce soir ! Dans mon bar préféré ! Le tonneau écarlate... Car j'ai une proposition très alléchante à vous faire.... "

Elle fronça les sourcils, perplexe, elle ne savait trop quoi penser d'un homme de son genre. Et puis, elle ne le connaissait pas. Surtout qu'il l'avait complimenter dans la foulée ! Et cela, l'ego de Nora l’apprécia. Cependant, la suite lui plut trois fois moins. L'inconnu se permit de lui donner un baiser, tout le corps de la jeune femme frémit puis se tendit, sur la défensive.

" Et ça... C'est pour vous remercier d'avoir prit soin de moi... "

Pour qui se prenait-il ? Il n'avait pas le droit d'embrasser ainsi une parfaite inconnu, surtout en croyant cela être une récompense ! La colère commença à s'éveiller dans les tréfonds de Nora. Mais elle n'eut pas le temps de l'exprimé que l'homme s'en aller déjà en s'écriant :

" Et n'oubliez pas !!! C'est le tonneau écarlate !!! "

Elle le regarda sans aller et grogna entre ses dents sa frustration. Comme si elle allait aller revoir ce pervers et... Finalement, elle reprit la laisse de son chien et se remit en marche, après avoir remit sa chemise bien sûre.
La curiosité de la jeune femme était bien plus grande que sa colère. Comment pouvait-elle résister à l'idée de cette mystérieuse proposition ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 13
Who am i !

Ma vie ne tient qu'à un fil. [privé Jhon Doe ]

MessageSujet: Re: Ma vie ne tient qu'à un fil. [privé Jhon Doe ] Lun 7 Aoû - 18:34
Lors de sa fuite improvisée, notre cher dragueur était enveloppé dans un magnifique nuage de bonheur. Il ne pouvait s’empêcher de se remémorer la scène du délicieux baisé. Passant un coup de langue sur ses lèvres, John fut submerger par un flot infini d’énergie, rien qu'à l'idée du goût subtile de la déesse d’ébène... De ce fait, il se pressa de vite rentrer chez lui, histoire de se préparer convenablement pour le rendez-vous de ce soir.

Dix heures plus tard...

La nuit était sur le point de tomber sur Central. Laissant peu à peu, la possibilité aux ombres d'engloutirent les dernières ondes de lumières parcourant la cité. Pour John, l’appelle du coucher de soleil ne signifiait qu'une seule chose, l’heure d'un rencard tant attendu avec une charmante demoiselle. Fin prêt à donner une forte impression, le séducteur s'équipa de sa tenue préférée : une chemise blanche, accompagné d'une cravate bleue, correctement ajusté au niveau du cou, suivi d'un long pantalon marron, et d'une veste rouge bien épaisse, mettant en valeur son corps robuste. Puis, en guise de perfection, il rajouta encore un petit soupçon de parfum sur une partie du corps, et donna un coup de peigne bien affilé, pour devenir l'un des hommes les plus chics de tous les environs. D'ailleurs, tout aurait pu se dérouler correctement, si cet imbécile fini ne perdit pas un temps précieux à se contempler devant le miroir...

«Hahahahaha !!!! Je suis tellement beau ! que ça en devient un crime...»

Curieux de l’heure actuelle, ses yeux de couleur émeraude se posèrent à une vitesse ahurissante vers la pendule. Quand il vit la pointe de l'aiguille indiquer dans les alentours de vingt heures, l’intégralité de son visage se déconfit instantanément. La bouche grande ouverte, les yeux prêts à déguerpir de leurs orbites, John défonça la porte de sa demeure, et se rua comme un dératé vers le bar.

«HO MY GOOOOOOOOOOOOOOOOOOD !!!!»

Il poussa et esquiva le maximum de passants, dans l'unique espoir d'arriver à temps au précieux rendez-vous. Hélas, cette tentative désespérée échoua, à cause de l'apparition d'un nain de jardin en plein milieu de la rue. Un type bizarre dont l’alchimiste reconnue au premier coup d’œil... Ce nabot n'étant rien d'autre qu'une petite frappe du quartier, du nom de « Yohan Shmits », eut l'intelligence de bloquer la route du séducteur, avec l'aide d'une bande de potes. Croyant que cette méthode farouche allait le stopper dans sa quête, le nabot s'exclama fièrement :

«Alors John...? Tu as l'air pressé.... Ne me dis pas que tu as un rendez-vous galant qui t'attend...? Car ce soir.... Je compte bien te rendre la monnaie de ta pie...» BAM !!!! Ne voulant guère perdre plus de temps avec cet avorton, John coupa net la conversation en décochant un bon uppercut patriarcal dans la mâchoire. Une flopée de dents volèrent en éclat sur le sol, dont le présumé nain qui fut coucher sur les paves, la bouche en sang. Les autres gaillards quant à eux, restèrent sur le cul en voyant un tel spectacle... Aucun gaillard du groupe n'osa point faire le premier pas, de peur de finir dans le même état que leur chef. Cet instant d'hésitation fut bénéfique pour l'alchimiste, vu qu'il prit la poudre d'escampette ! En s'écriant d'un air triomphant :

«Vous pouvez garder la monnaie !»

Comme petite anecdote historique, John passa à tabac ce misérable il y a quelque temps de cela, à cause d'une femme du nom d’Élisabeth. Ce crétin crut bon, de frapper cette bonne femme sous les yeux ébahis de tous, pour avoir reçu un râteau monumental de sa part. Résultat des courses, John lui fracassa la mâchoire, l'envoyant ainsi à l’hôpital pour un bon moment... La vengeance de ce petit gaillard ne sera pas encore d'actualité.

Par le Saint-Graal ! John arriva enfin à fouler un pied dans ce fichu bar. Il espérait justement, ne pas avoir fait trop attendre la ravissante créature. Poussant la porte, le séducteur analysa méticuleusement toute la clientèle, en reprenant son souffle...  Aucune beauté fatale à l'horizon, à par quelques poivrots habituel, ou le personnel qu'il connaît sur le bout des doigts, vu que se sont toutes des femmes. Blasé de cette triste vérité, il ne lui restait plus qu'à noyer son chagrin dans un bon verre de Whisky. Il prit donc la peine de s’asseoir à sa place habituel, devant le comptoir, seul. Prenant sa commande pour oublier ce triste résultat dans la conquête de l'amour.

«Il me faudrait un petit verre de Whisky, histoire d'oublier cette journée de merde !!!»
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 158
Who am i !

Ma vie ne tient qu'à un fil. [privé Jhon Doe ]

MessageSujet: Re: Ma vie ne tient qu'à un fil. [privé Jhon Doe ] Jeu 17 Aoû - 20:27

Nora était directement rentrée chez elle. Elle avait tout raconter à l'homme qui l’héberger, directement. Celui-ci la conseilla tout de même, content de la voir enfin reprendre vie. Il lui fit promettre d'apporter Ludwig et l'aida même à se préparer. Tout d'abord, notre jeune alchimiste prit une douche, en sortant de celle-ci ses cheveux gonflèrent, tout en boucles et en torsades, tombant dans son dos en cascade d'obsidienne. Elle prit en premier lieu ses vêtements habituels mais son ami refusa, il lui trouva une robe noire qu'elle enfila en soupirant. La robe tombait sans toucher ses formes, un col roulé et un neoud papillon était une des seules décoration mais sa sobriété faisait ressortir le teint et les yeux de la jeune fille.
Et ainsi, l'heure du rendez-vous arriva. La jeune alchimiste sortie, portant aux pieds des chaussures noires. Elle marcha, Ludwig le dogue allemand en laisse. Elle ne mit pas longtemps à retrouver la trace du restaurant conseillé par son sauveur inconnu.
Elle y entra à la bonne heure, alla s'asseoir à une table seule, son chien s'allongea dessous. Puis elle attendit. Attendit longtemps. Peut-être une heure, elle ne sut pas. Lorsqu'elle vit enfin arriver l'homme qu'elle attendait, habillé dans une tenue que Nora jugea douteuse bien que faisait ressortir sa beauté. Mais assise ainsi dans un coin d'ombre, il ne la vit pas et alla s'asseoir au comptoir désemparé.
Soucieuse de réparé sa bêtise, la jeune femme se leva et alla tapoter doucement sur l'épaule de John.

" Bonsoir, glissa-t-elle avec un sourire timide, vous ne m'avez pas vu ? "

Bien sûr que non, il ne l'avait pas vu. Mais elle demandait pour la forme. Elle pointa sa table, toujours souriante.

" Je me suis installée là-bas pour vous attendre... La ponctualité n'est décidément pas votre fort. "


Elle s'autorisa un rire gêné avant de marcher vers la table en question. Elle ne l'attendit pas, espéra simplement qu'il la suivrait. Lorsqu'elle s'assit, le chien releva la tête en se cognant contre la table, poussant un léger couinement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 13
Who am i !

Ma vie ne tient qu'à un fil. [privé Jhon Doe ]

MessageSujet: Re: Ma vie ne tient qu'à un fil. [privé Jhon Doe ] Sam 16 Sep - 14:07
Finissant de boire ce délicieux verre de bourbon, John sentit s'installer au plus profond de son esprit, un certain doute sur sa manière de draguer la gent féminine. Pourtant, il n'avait rien changé à sa méthode habituel. Le coup du baisé inattendue était un franc succès dans le domaine de la séduction, et pas une seule fois ce bougre fut témoin d'un seul échec. Hélas, il semblerait que la vie vient de lui témoigner le contraire. Lâchant un bref soupire, l’alchimiste allait reprendre une autre commande. Mais c'est alors que sans prévenir ! Un inconnu vint tapoter son épaule. Mécontent de ce soudain contacte, il se retourna brusquement, usant d'un regard noir pour éloigner l'individu. Cette tentative d'intimidation partit instantanément en confetti, quand il entendit la voix de sa chère invitée. Il fallait voir la tête d’imbécile qu'il afficha sous cette étonnante surprise.

«Ho ! Bonsoir, ravissante demoiselle. Je suis vraiment désolé... Dans la précipitation de vous revoir, je ne vous ai pas vu en rentrant dans la salle...» John faisait guère le fier face à cette sublime créature. Il savait qu'il avait clairement dépassé les limites, et qu'il pouvait encore se sentir chanceux qu'elle soit venue le voir pour le lui annoncer. Sinon, il se serait mangé le plus beaux râteaux de sa vie. Puis sans vraiment s'y attendre, un pic verbal bien placé fut envoyée par la belle.

«Ha ! Pour le retard ! J'ai une parfaite excuse... Et vous n'allez pas me croire.» Il la suivit en continuant de raconter sa folle épopée. «En voulant vous rejoindre, je suis tombé sur un groupe de malabars. Leur chef crut bon de me stopper et là...» Le séducteur agita soudainement son poing vers l'avant. «BOOM ! Je lui ai explosé la tronche à ce salaud ! Hahahahah !» Il éclata de rire comme un gamin, profitant par la même occasion, que la douce soit devant lui pour la mater sous tous les angles.

*Bon dieu que cette robe lui va à merveille...* Se disait-il intérieurement.

Finalement, John s’essaya à sa table, juste à côté d'elle par prédilection. En baissant la tête, il vit avec stupeur qu'un autre invité se cachait sous le meuble. Il ne fit pas vraiment de commentaires suite à cette triste trouvaille, mais à la place, il posa un regard remplis d'amour envers la belle créature. Et ne voulant pas en rester là, l'alchimiste approcha son visage du sien, un peu trop près d’ailleurs, ce qui risquerait fort de l'intimidée.

«Dites-moi, beauté d'ébène....» Il posa soudainement, mais d'un air très délicat, sa main droite contre son visage «Je suis sûr que votre nom doit égaler votre beauté... Pourrais-je avoir la chance de finalement connaître le nom de la personne qui a accepter la demande d'un parfait inconnu ?» Il s’apprêtait à dérober un nouveau baisé, si elle ne répondait pas assez vite à la question.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 158
Who am i !

Ma vie ne tient qu'à un fil. [privé Jhon Doe ]

MessageSujet: Re: Ma vie ne tient qu'à un fil. [privé Jhon Doe ] Sam 28 Oct - 18:39
" Ha ! Pour le retard ! J'ai une parfaite excuse... Et vous n'allez pas me croire. "

Après avoir afficher une mine de parfait imbécile, John décida de commencer à conter une histoire tout en suivant Nora. Celle-ci l'écouta, tout de même, ne croyant qu'à moitié à ses paroles par habitudes.

" En voulant vous rejoindre, je suis tombé sur un groupe de malabars. Leur chef crut bon de me stopper et là... BOOM ! Je lui ai explosé la tronche à ce salaud ! Hahahahah ! "

Son visage hésita entre la lassitude ou l'amusement, donnant une mine indéchiffrable et un sourire timide. Mais devant son rire enfantin, elle se donna l'autorisation de se détendre un peu.
Il finit enfin par s'asseoir, à côté d'elle, puis remarqua Ludwig avec stupeur. Nora préférait emmener son chien et le gérant de l'établissement lui avait donné l'autorisation de le laisser entrer à l'intérieur. Elle savait qu'il était dur à tenir lorsqu'il y avait du monde, mais ainsi allongé sous la table il ne devrait pas gêner grand monde... Si ce n'est l'homme qui avait inviter la jeune fille ici.
Il leva alors des yeux emplit d'une émotion que Nora n'aurait sut qualifié sur elle. Il approcha son visage du sien, elle eut un mouvement de recul en grimaçant, elle n'appréciait pas le rapprochement.

" Dites-moi, beauté d'ébène... Lorsqu'il posa la main sur son visage, elle eut un frisson, Je suis sûr que votre nom doit égaler votre beauté... Pourrais-je avoir la chance de finalement connaître le nom de la personne qui a accepter la demande d'un parfait inconnu ? "

Nora se crispa, tout son corps frissonna dans une crainte mêlée de dégoût. L'inconnu n'était pas repoussant, non, mais elle ne le connaissait pas et par conséquent, elle ne voulait pas qu'il l'approche de trop. Elle était intimidé et étrangement ne se sentait pas en confiance, c'est pourquoi elle posa sa main sur le torse du garçon pour le repousser légèrement, lâchant un rire tendu.

" Je... Je me nomme Nora... "

Elle avait apprécier les compliments, même si cela l'avait conforté dans sa méfiance grandissante. Elle garda tout de même le sourire.

" Vous c'est John, c'est bien cela ? J'ai du mal à retenir les prénoms... J'ai du mal à tout retenir en fait, c'est un miracle que je ne me soit pas trompée d'endroit ah ah... "


Elle était si tendue, d'ailleurs, que le canidé à ses pieds commença à grogner. Il gronda sans froncer le museau, tendu autant que sa maîtresse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 13
Who am i !

Ma vie ne tient qu'à un fil. [privé Jhon Doe ]

MessageSujet: Re: Ma vie ne tient qu'à un fil. [privé Jhon Doe ] Jeu 9 Nov - 23:40
Ressentant une légère tension, John recula sous le toucher délicat de la jeune femme. Tel un fin tacticien, le séducteur changea de méthode. Approcher trop rapidement de cette délicieuse gazelle, risquerait fort de la faire détaler. Il allait devoir jouer la carte du pitre pour détendre l’atmosphère. Attrapant son verre et buvant une bonne gorgée de bourbon, John répliqua en toute beauté :

«Vous avez un bien joli prénom, ma petite Nora. Et oui ! Vous ne vous êtes pas trompée sur mon compte, comme d'endroit par la même occasion.» Il prit une autre gorgée. «Vous savez, on a chacun un défaut. Vous, c'est peut-être la mémoire, mais moi, je n'arrive jamais à rester en place quand quelqu'un est en danger. Surtout quand c'est une femme.» Soudainement, il se leva de sa chaise, fixant d'un air sérieux le visage de Nora. «Ne bougez surtout pas...» Ce vilain bougre jouait extrêmement bien la comédie. Il voulait lui faire croire qu'une bestiole se baladait sur son joli minois. D'un geste rapide et habile, il attrapa délicatement le nez de la jeune femme. «Haha ! C'est un nez somptueux que je viens d'attraper... Il faut vite que je le range dans ma poche...» Ce qu'il fit en affichant une parfaite tête d'imbécile. «Bien... Maintenant parlons de choses sérieuses... Si je vous ai fait venir ici, ce n'est pas juste pour un rendez-vous.» Il se ressaya sur sa chaise. «Je voudrais vous embaucher en tant qu'assistante. Je sais qu'on se connaît depuis peu de temps, mais j'ai besoin de quelqu'un comme partenaire. Disons que... Mes patrons veulent quelqu'un pour me surveiller, de peur que je fasse une gaffe, haha !»

Tandis que John tentait de parlementer, une visite inattendu se fit à l'intérieur de la battisse. Cette venue ne signait clairement rien de bon. Tout le personnel voyant débarquer la bande de gaillard, lâcha un soupire de désespoir. La barmaid qui était au comptoir quant à elle, jeta un verre sur le plus petit de la bande. Hurlant de colère contre ce dernier :

Élisabeth : "Je t'ai dit quoi la dernière fois, Yohan !!!? Tu n'as plus le droit de poser un pied dans mon établissement !!!" Elle préparait un autre verre en secret.

Le nabot posa un bref regard sur le verre brisé jonchant le sol, avant de répondre d'un air mauvais :

Yohan :"Je suis pas venue pour toi, Élisabeth... Mais pour le salopard qui m'a défiguré, il y a quelque temps de cela ! Et qui m'a encore ridiculisé devant mes potes y a même pas une heure... Hum... Mes dents..." Le nain de jardin frotta sa main droite contre sa mâchoire, murmurant des choses inaudibles à l’oreille.

Étonné et agacé, la barmaid tourna légèrement la tête vers la personne la plus compétente pour faire ce genre de bêtise.

Elisabeth : «John.... Je t'en supplie... Ne me dis pas qu'il est venu te chercher ?»

Posant brutalement son verre de bourbon contre la table, l'alchimiste se leva en prenant tout son temps. Il n'était clairement pas pressé. Le temps qu'il se retourne, John lâcha un petit commentaire à son invitée :

«Tu vois, ma petite Nora.... C'est ce genre de gaffe dont je viens de te parler. Mais pour cette fois, je te demanderai d'être spectatrice.» Il envoya un petit clin d’œil envers la beauté d’ébène.

Un combat allait clairement éclater dans l'établissement. Même si Élisabeth était totalement contre, elle ne pourra rien faire face à la folie du combat de John. La dernière fois qu'il s'est battu dans le bar, la moitié du mobilier y était resté. La note fut bien salée, mais l'alchimiste paya la casse comme tout bonhomme responsable.

«Bien ! Il semblerait que l'heure du troisième round soit enfin arrivé, mon petit Yohan. Tu veux que je te casse combien de dents cette fois-ci ?» Levant ses poings, John enclencha avec une certaine énergie, un rapide jeu de jambes dignes d'un boxeur professionnel. Il provoqua tout le groupe en les narguant d'un sourire narquois. Répondant à la provocation, le nain donna l'ordre à ses potes de se ruer sur l’alchimiste :

Yohan :«On va te tuer, JOOOOOOOOOOOOOHN !!!!!»

C'est ainsi qu'un combat général éclata  malencontreusement dans la salle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Who am i !

Ma vie ne tient qu'à un fil. [privé Jhon Doe ]

MessageSujet: Re: Ma vie ne tient qu'à un fil. [privé Jhon Doe ]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Il y a deux types d'hommes : celui qui tient le blaster et celui qui creuse ... toi ... tu creuses. [ FB Kyrayc / Nyssa / Jilano ]
» quelque chose qui me tient a coeur
» « Une chanson ça tient un peu de la magie » • Seungho&Saera
» Ca tient toujours ?
» Le Grand Jeu des Enigmes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: CENTRAL CITY :: CENTRAL CITY :: BAS QUARTIERS-