RSS 
 
   RSS 
  

Forum ouvert le 25/02/2014
Jetez un coup d'oeil à notre Organigramme.
Beaucoup du prédéfinis du manga sont disponibles !
Prenez le temps de zieuter nos prédéfinis des membres !

D'après les rumeurs,
Le Généralissime King Bradley aurait été vu dans les jardins du Q.G,
tondant la pelouse avec un tablier rose.

Témoin effrayé - "Faites attention à vous ! Scar n'est pas un véritable humain, c'est un Dalek déguisé... Fuyons !!!"
"EXTERMINATE"

Des gens cherchent des RPs ! N'hésitez pas à venir zieuter ici

Votez pour le forum toutes les deux heures ! Il y aura des nouvelles têtes et des nouvelles aventures !
Un post pour 250 cenz ! ~

Nous recherchons des méchants pour mettre la pagaille en Amestris ! Les infiltrés recrutent toujours !
Recevez en cadeau un bain de pied en porcelaine d'une valeur de xxxx cenz.

Escanor est officiellement plus accro à la bibine que Ban !
A l'occasion de pâques, notre chimère commence à voir des bibines partout dans toutes les images du forum !
Pendant ce temps... Dominic, Elena et Princesse se font la guerre pour les trouver.
Finir dans un love hôtel avec Banou, ça motive !

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Jean Havoc
Messages : 836
Humeur : Hâte de rentrer chez moi ! Mon vrai chez moi où "IL" m'attend... >.<
✎ Dεvσtεd subσяdinatε | Smσkε's lσvεя ღ
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

Sortie douteuse... [ feat Evy ] Empty

Sortie douteuse... [ feat Evy ]

MessageSujet: Sortie douteuse... [ feat Evy ] Sortie douteuse... [ feat Evy ] EmptyVen 14 Mar - 14:27


 

 

 
Sortie douteuse...

 
feat. Evy                              "..." ~ [ ... ]



 
             Allongé sur le ventre, Jean Havoc, actuellement en convalescence, se laissait volontiers faire par l'infirmière en charge de ses soins ce jour là. Une charmante blonde aux yeux bleux. Elle s'occupait minutieusement de la récente cicatrice visible sur le dos du militaire. On ne pouvait pas la louper de toute manière car les fils étaient encore présents. Le blond avait dû subir plusieurs interventions pour réparer les dégâts causés par sa soi-disant petite-amie, une homonculus du nom de Lust, aux griffes acérées comme du métal. L'angle de rentrée avait été tellement étroit que le diaphragme avait été perforé et un poumon éraflé, causant une fissure des feuillets le protégeant... Par miracle, aucun autre organe vital n'avait été touché hormis les intestins? Ainsi, depuis un mois qu'il était là, il avait passé les 15 premiers jours sous respirateur artificiel, puis une fois qu'il avait repris conscience un masque avait suffit jusqu'à ce que ce soit bien inutile et il portait dorénavant que des lunettes à oxygène qu'il enlevait dès que possible mais ses poumons en nécessitaient l'usage régulier. Cependant, aujourd'hui il souriait bien plus que d'habitude.

              "Eh bien, vous m'avez l'air bien guilleret aujourd'hui Jean. Heureux de nous quitter ?" L'athlète se gratta l'arrière de la tête, riant nerveusement. "Aaah mais vous aller me manquer, je le crains. Cela dit, ne m'en voulez pas... J'ai vu assez de blouses et de murs blancs pour le restant de l'année." L'infirmière finit son travail dans le dos du militaire, plaçant un large pansement sur les points de suture. "Voilà, j'ai fini pour le dos. Asseyez-vous dès que vous êtes prêt pour le torse." Le militaire s'exécuta et se redressa doucement pour s'asseoir sur le bord du lit et laisser la blondinette en blouse finir son travail. Il aurait probablement de sacrées cicatrices ensuite mais il s'en moquait. Un deuxième pansement appliqué et le tout entouré de bandages au cas ou ça se rouvrirait et les soins étaient bel et bien terminés. "Bien, vous reviendrez plus tard pour faire enlever les fils, on vous appellera une semaine avant la date. SUr ce, rentrez bien, je vous laisse." Le blessé fit un petit signe de la main en plaisantant sur le fait qu'ils se reverraient sûrement au moment d'enlever les fils puis se retrouva seul dans sa chambre.

              Il entreprit de réunir ses affaires dans son sac en faisant le tour de sa chambre puis passa dans la salle de bain pour prendre le reste qui manquaient. Au passage il se rafraîchit un peu et observa les bandages. Il chancela en se rappelant qui avait manqué de le tuer... Quelle angoisse... Le souvenir de cette attaque déloyale lui restait et parfois même il en faisait des cauchemars la nuit. Havoc secoua la tête et s'essuya lorsqu'il entendit que l'on frappait à sa porte encore ouverte, il ferma le robinet. "Entre Denny, je suis presque prêt !"

                   Il sortit de la salle de bain pour ranger ses dernières affaires sans un regard vers la porte mais lorsque un parfum des plus féminin lui parvint, il se retourna, bien surprit. Qu'est-ce que le Colonel Evans pouvait bien vouloir à cette heure-ci et ce jour là qui plus est ? "Désolé pour ma tenue Colonel, je ne m'attendait pas à vous voir ici..."
 


 

© Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas
Evy S. Evans
Messages : 703
Colonel | Kaze no Renkinjutsushi
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

Sortie douteuse... [ feat Evy ] Empty

Sortie douteuse... [ feat Evy ]

MessageSujet: Re: Sortie douteuse... [ feat Evy ] Sortie douteuse... [ feat Evy ] EmptyVen 14 Mar - 15:39













Sortie douteuse...
Evy & Jean


En route pour l’hôpital de Central, la jeune femme aux cheveux rouges se demanda ce qu'elle avait bien pu faire pour avoir une mission aussi... plate. En effet, elle devait se rendre là bas pour aller chercher un des subordonné de Mustang avant quelqu'un d'autre ne le fasse. Sa véritable mission était de savoir ce qui s'était réellement passé lors de l'attaque du Laboratoire numéro trois, où une de ces choses qui semblait travailler avec l'armée avait trouvée la mort par la faute du Flame Alchemist. Décidément, il ne pouvait pas rester tranquillement dans son bureau sans faire de vagues celui-là.

M'enfin, Evy était chargée de surveiller la team Mustang sans se faire repérer. Pourquoi l'envoyer directement voir un des sbires de Mustang ? Cela allait griller sa couverture. Il y avait bien une raison qui traversa l'esprit de la jeune femme. La Taïsa n'était qu'un pion sur l’échiquier, sacrifiable et facilement remplaçable... Si jamais la demoiselle était découverte, les personnes pour qui elle faisait ce genre de missions la ferait disparaître dans des circonstances dites tragiques. Ils l'avaient certainement déjà fait plus d'une fois, alors le refaire n'était pas difficile, surtout avec l'aide de ces êtres encore méconnus du monde.

Arrivant dans le bâtiment, traînant les pieds, le colonel s'avança vers l’accueil et demanda à un femme où elle pourrait trouver sa cible. Très vite on lui répondit qu'il se trouvait à l'étage, chambre 107. Bien, apparemment il était encore dans le bâtiment, signe que la jeune femme était la première arrivée sur les lieux. Rapidement, elle monta les escaliers que les patients et les visiteurs étaient autorisés à utiliser et grimpa au premier étage. Il ne lui fallait pas longtemps pour trouver la dite chambre, mais Evans dû attendre un peu avant d'entrer. Une infirmière venait de sortir. Ne pas se faire remarquer était une chose, étant donné que le vrai accompagnateur allait certainement demandé à l'infirmière qui s'était occupée du sous-lieutenant, qui avait bien pu lui chipper le colis avant la livraison. Evelyn resta loin de la porte et attendit quelques minutes avant de voir l'infirmière en question partir dans une autre chambre. La voie était libre... Passons aux choses sérieuses.

Se dirigeant vers cette fameuse chambre, dont la porte était ouverte, la jeune femme jeta un coup d'oeil rapide à l'intérieur avant de rentrer tout en frappant. Pas le moindre signe de l'homme qu'elle cherchait. Cependant, une voix se fit entendre et qui fit sourire doucement la Taïsa. Havoc se trouvait dans la salle de bain et s'attendait à voir quelqu'un d'autre. En le voyant débarquer sans haut, habillé juste avec des bandages pour cacher ses blessures, la demoiselle concentra son regard plus haut et afficha un sourire amical.

-« Bien le bonjour sous-lieutenant. Désolé de débarquer comme cela. Apparemment vous n'êtes pas au courant que c'est moi qui suis chargée de venir vous récupérer... »

Elle n'était pas étonné de voir qu'il connaissait son nom, étant donné que tout le monde connaissait tout le monde et qu'en ce moment Evy faisait tout pour se rapprocher de la fameuse Team en passant par le biais d'Hawkye ou bien du chef lui même de l'équipe de choc.

Regardant un peu autour d'elle, la jeune femme grimaça presque en voyant les murs blanc. Elle n'aimait pas ce genre d'endroit et faisait tout pour l'éviter. Pour elle, c'était un endroit malsain, ne trouvant pas en quoi il était reposant de rester dans un lit avec cette odeur de malade et de mort tout autour. Ishval c'était les vacances comparé à ça. C'était un peu trop exagéré quand même... Dirigeant son regard vers l'homme en face d'elle, l'Alchimiste d'Etat se remit à sourire.

- «Je vois que vous allez beaucoup mieux. Beaucoup de personne attendait votre retour dans les troupes. »
Ah ce n'était pas faux. Surtout les hauts-gradés qui attendait le rapport à vrai dire. Il semblait que Mustang avait quelques peu changés les faits et caché certains détails. C'est pourquoi, la jeune demoiselle aux cheveux rouges devait faire ce déplacement.

-«Vos affaires sont prêtes ? Je suppose que vous avez hâte de sortir d'ici après tout ce temps à ne rien faire. ».

Elle pouvait bien comprendre se genre de chose, étant donné que l'alchimiste du vent ferait de même. Par contre, le temps n'était pas en sa faveur... Le vrai accompagnateur devrait bientôt pointer le bout de son nez et elle avait encore pleins de choses à demander au sous-lieutenant avant cela.
Revenir en haut Aller en bas
Jean Havoc
Messages : 836
Humeur : Hâte de rentrer chez moi ! Mon vrai chez moi où "IL" m'attend... >.<
✎ Dεvσtεd subσяdinatε | Smσkε's lσvεя ღ
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

Sortie douteuse... [ feat Evy ] Empty

Sortie douteuse... [ feat Evy ]

MessageSujet: Re: Sortie douteuse... [ feat Evy ] Sortie douteuse... [ feat Evy ] EmptyVen 14 Mar - 17:32


 

 

 
Sortie douteuse...

 
feat. Evy                              "..." ~ [ ... ]



 
               Le Cavalier finit de ranger son sac et de le fermer tout en écoutant le Colonel Evans. Nom pas que ça le dérangeait que ce soit elle qui vienne le chercher, mais Denny l'aurait prévenu... Surtout que c'était toujours lui qui faisait souvent office de chauffeur avec Ross en général et l'ordre venait du Commandant Armstrong vu qu'il était de leur équipe. Le Colonel Evans étant d'une autre équipe, il était plutôt surprit de la voir ici avec un tel ordre. Lui, il la connaissait uniquement parce qu'elle était souvent avec Hawkeye ou en d'autres occasions, mais plus rarement, avec Mustang. Le blondinet finit par ne plus y penser. "Mon collègue a du avoir un empêchement, ça peut arriver à tout le monde. C'est lui qui vous a demandé de le remplacer ? Je ne savais pas que vous vous connaissiez..." Les frères Elric devaient probablement être en ville et il leur servirait de nounou. Le Sous-Lieutenant se mit à rire légèrement à cette pensée avant d'être pris par une quinte de toux.

           Ok, rire n'était pas encore de mise, son poumon éraflé ne le supportait visiblement pas... Il s'assit sur une chaise proche en essayant de reprendre son souffle. "La... La bonbonne.... Juste là... Ouvrez... Le robinet... Et passez-moi... Le masque..." Il avait réussit à articuler malgré la difficulté et une fois le masque sur le nez, il se sentit mieux, quelques longues bouffées d'air inhalées aidant. Le jeune homme se releva, souriant au Colonel en guise de remerciement. Il referma la bonbonne et reposa le masque. "Vous avez parlé trop vite on dirait, mais ce n'est rien, ça arrive parfois. C'est bien pratique ces machins là, ça va me manquer de pas en avoir un à disposition." Il mit son sac sur son épaule, attrapa la béquille contre le mur et annonça à la Taïsa qu'ils pouvaient y aller.

         En sortant de la chambre, ils croisèrent la jolie blonde qui s'était occupée de lui. "Finalement c'était pour ça que vous étiez tout guilleret, vous attendiez surtout d'être en charmante compagnie." Havoc, un peu gêné, se mit à bafouiller que ce n'était pas vraiment ça mais qu'il ne s'en plaignait pas non plus. Ils continuèrent leur chemin jusqu'aux ascenseurs, les escaliers risquant d'être complexes à descendre pour le jeune militaire. Première vraie longue marche depuis 1 mois, autant ne pas présumer de ses forces. L'ascenseur sembla long à venir aussi entreprit-il un peu la conversation avec cette Colonel.

         "Alors Colonel, vous et le Lieutenant Hawkeye vous vous connaissez bien de ce que j'ai compris. Elle est plus sympa avec vous qu'avec nous au moins ?" Les menaces à coups de flingue, ça, elle savait s'y prendre mais Jean l'avait rarement vu avec quelqu'un outre Mustang et le reste de l'équipe. Ah et aussi une ancienne collègue, Rebecca Catalina, une Lieutenant d'East City. L'Est était plus tranquille qu'ici et le fumeur invétéré soupira, coïncidant avec l'ouverture de l'ascenseur tant attendu.


 

© Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas
Evy S. Evans
Messages : 703
Colonel | Kaze no Renkinjutsushi
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

Sortie douteuse... [ feat Evy ] Empty

Sortie douteuse... [ feat Evy ]

MessageSujet: Re: Sortie douteuse... [ feat Evy ] Sortie douteuse... [ feat Evy ] EmptyVen 14 Mar - 23:17













Sortie douteuse...
Evy & Jean


Evelyn observa longuement les gestes du sous-lieutenant Havoc dans les moindre détails pendant que celui-ci rangeait ses affaires. Se doutait-il qu'elle n'était pas vraiment là pour venir le faire sortir de ce bâtiment ? Après tout, peut-être que non... Il était connu pour ne pas être vif d'esprit après tout. Du moins, c'est ce que la jeune femme espérait. L'alchimiste se demandait bien qui était la personne qui devait venir le chercher à la base... Espérons que cette personne n'arrive pas à l'heure prévue. Sinon elle était cuite. Puis lorsque Havoc se mit à parler justement de ce type qui devait venir le récupérer, la jeune femme grimaça intérieurement avant de l'écouter attentivement et de répondre au tac-au-tac.

-« Oui il a dû avoir un empêchement... Avec tout ce qui se passe en ce moment, ça ne m'étonne pas.» Elle continua de sourire faussement, mais sans rien laisser paraître sur son mensonge « Et bien on s'est déjà croisé plusieurs fois... Dans les couloirs. Et puis vu que j'ai vu qu'il était débordé, je me suis proposée pour venir. »

Puis quelques instants plus tard, Jean se mit à tousser après avoir tenté de rire. La Taïsa fronça des sourcils et se rapprocha pour essayer de lui venir en aide. Sur le coup, elle ne savait ce qu'il lui prenait de se rapprocher aussi rapidement... D'habitude, elle aurait juste appelé une infirmière. Après tout il n'était pas de son équipe et elle devait se montrer assez distante pour éviter de griller ses véritables intentions. Soudainement, Havoc réussit à lui dire ce dont il avait besoin pour reprendre son souffle et la jeune femme se précipita sans réfléchir pour récupérer le masque et rapprocher la fameuse bombonne d'air.

-« Oui en effet, j'ai parlé trop vite... Vous devriez rester un peu. Bien que vous avez l'autorisation de sortir, c'est quand même dangereux de sortir dans cet état... »

Mais bon, elle savait très bien qu'elle parlait à un mur. D'après les renseignement sur le comportement du sous-lieutenant, il n'était pas du genre à rester sans rien faire. Etre sur le banc de touche pendant longtemps lui donnait encore plus l'envie de retourner au casse-pipe le plus rapidement que possible. Encore un idiot qui vouait un culte au idéaux de son supérieur. Sur le coup, cela fit rire le colonel. Evy aussi ferait tout pour retourner à ses occupations principaux. Deux tête de mule dans la même pièce. Puis regardant le subordonné de Mustang mettre son sac sur son épaule puis prendre sa béquille pour sortir de la chambre, elle se mit à le suivre, toujours en l'observant attentivement avant de croiser la route de l'infirmière qui s'occupait de l'homme pendant son séjour. Par ailleurs, la remarque de la femme eut un drôle d'effet sur l'alchimiste d’état qui se mit à rougir soudainement avant de secouer la tête, l'air paniquée.

« Non ... Je... Je suis juste venue le chercher à la place de quelqu'un. » Elle se mit à avancer en regardant le sol puis arrivée à l'ascenseur, Evans se retourna pour jeter un coup d'oeil à l'infirmière qui partait faire le tour des chambres, une fois de plus. « Pour qui elle se prend celle-là ?! »

Puis même ! Evy n'avait pas à se justifier... Pourquoi devait-elle subitement dire ce genre de chose ? Puis cette réaction qu'elle avait eut juste après la remarque... M'enfin Havoc avait bafouillé lui aussi, mais ça lui ressemblait tellement pas de répondre ce genre de chose. Reprends-toi ma fille ! T'es en mission là. C'est pas le moment de faire n'importe quoi... Heureusement l'ancien patient de l'hopital changea de sujet et posa un question un peu personnelle sur l'entourage de la Taîsa.

« Oh et bien oui on se connait depuis longtemps. Nous avons fait un bout de chemin ensemble à l'école Militaire. Etant donné que j'étais en dernière année et qu'elle venait d'arriver, on s'est perdu de vue pendant longtemps avant de se croiser à la guerre d'Ishval. Elle a beaucoup changée. Mais toujours aussi flippante... »

Alors que l'ascenseur s'ouvrit, la demoiselle aux cheveux rouges se mit à éclater de rire. Il était vrai que Riza faisait peur à tout le monde... Surtout lorsqu'elle était armée ou de mauvaise humeur. Cela n'avait pas changé. Seul son regard et sa façon de penser étaient différents... Comme la plupart des personne, la guerre avait fait des ravages physique, mais aussi mental sur tout le monde. Ce n'était pas pour autant qu'Evy allait s’arrêter de vivre pour autant. Ishval lui avait donné encore plus l'envie de savoir se que cachait l'armée, mais maintenant qu'elle connaissait une bonne partie, elle était contrainte à faire le chien obéissant envers ceux qu'elle détestait le plus. Jouer sur deux tableaux était risqué, mais au moins la jeune demoiselle se trouvait aux premières loges. Advienne que pourra.

«Sous-lieutenant Havoc... Je voudrais savoir une chose. » Elle marqua une courte pause alors qu'il était en train de descendre par le biais de la machine et plongea son regard dans le sien, une fois l'attention de l'homme captée. « Pourquoi vous êtes prêt à sacrifier votre vie en suivant un homme tel que Mustang ? »

Est-ce que c'était une question pour ses employeurs ou bien pour elle-même ? A vrai dire, un peu des deux. Elle mourrait d'envie de comprendre ce qui se passait dans la tête des autres et elle pourrait en savoir un peu plus peut-être sur les attentions de Mustang par la même occasion. Malgré qu'elle avait déjà une petite idée en tête sur le dernier point. Puis les portes s'ouvrir lentement et au moment où Evy allait faire un signe de tête à celui qui l'accompagnait, elle vit au loin un uniforme bleu de l'armée et une tête châtain claire. Et merde... Fallait trouver une solution et vite avant qu'elle ne se fasse griller. Réfléchissons à un plan B... Enfin peut-être que ce n'était pas la connaissance du sous-lieutenant après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Jean Havoc
Messages : 836
Humeur : Hâte de rentrer chez moi ! Mon vrai chez moi où "IL" m'attend... >.<
✎ Dεvσtεd subσяdinatε | Smσkε's lσvεя ღ
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

Sortie douteuse... [ feat Evy ] Empty

Sortie douteuse... [ feat Evy ]

MessageSujet: Re: Sortie douteuse... [ feat Evy ] Sortie douteuse... [ feat Evy ] EmptySam 15 Mar - 0:54


 

 

 
Sortie douteuse...

 
feat. Evy                              "..." ~ [ ... ]



 
            Ils parlèrent encore un peu de Riza une fois dans l'ascenseur. Déjà qu'il avait eu droit à un rire de la demoiselle, ça lui avait donné chaud au coeur tout d'un coup. Lui qui la voyait plutôt droite et rigide avec une telle amie que le Lieutenant Hawkeye... "Ouais, flippante... C'est le mot exact. J'en tremble même tout les jours. Là j'ai eu des vacances selon ses termes je parie et elle se fera une joie de s'acharner sur moi et la tonne de chose en retard que je vais devoir me taper." A chacun ses facettes ! Havoc, lui, était bien ni un génie ni un idiot mais il n'avait pas honte de dire que ce qui l'avait sauvé pour l'examen à l'armée c'était sa forte compensation niveau aptitudes physiques, il avait été tout juste pour l'écrit bien malgré ses efforts. Eh oui... Jean n'est pas de ceux qui refusent de travailler quand il le faut. Certes il peut râler, mais il le fait parce qu'il le faut et parce qu'il doit travailler plus que les autres pour s'en sortir.

         Avant qu'il ait pu dire quoi que ce soit d'autre, la rouquine lui posa une drôle de question... Mourir pour Mustang ? Mouais, elle marquait un point même si il n'avait pas vraiment cherché à mourir pour lui à ce moment là. En plus son idéal n'était pas de mise... Il n'arrivait pas à s'en souvenir, juste des griffes de Lust venue de nulle part dans son dos et le traversant ainsi que de la voix de Mustang qui criait puis s'atténuait au fur et à mesure qu'il en était venu à perdre connaissance. Mourir pour lui... Oui, il en était capable mais plutôt que pour lui, ce serait pour son rêve de monde idéal. Si un homme pouvait apporter ce que tout le monde désire, c'était bien lui, Mustang. L'homme qui était parti de pas grand chose pour en arriver à grimper encore et encore des échelons et si pour cela il avait besoin de pions et bien qu'il en soit ainsi ! Il en serait un mais aussi parce qu'il le veut bien et lui fait confiance aveuglément tout comme Mustang l'a choisi lui-même pour former son équipe. "Ah ça... Vous ne le connaissez pas comme je le connais et si je suis prêt à ce sacrifice, c'est parce qu'il en vaut la peine. Il est... Il représente tellement d'espoir, vous ne pouvez vous en apercevoir puisque vous n'êtes pas dans l'équipe mais je pense que si vous l'observez bien, vous en viendrez à la même conclusion."

         L'éclopé s'arrêta là, un peu confus déjà de s'être livré ainsi à une quasi inconnue. Seul chose dont il était sûr, c'est qu'à l'instant il n'avait pas trahi Mustang, rien de ses projets et aspirations n'avaient été dévoilés et c'était tout ce qui comptait. Havoc n'avait pas pour habitude de mélanger le privé et le professionnel mais là, il ne savait plus ce qui l'avait poussé à dire ça. Un peu des 2 sûrement... Qu'avait bien pu penser la Taïsa devant cette profusion idéaliste et dévouée ? Il préférerait ne pas le savoir et tourna la tête, se murant dans un silence.

         Notre fumeur national sorti de son mutisme quand l’ascenseur s'ouvrit et s'arrêta surprit quelques instants. "On dirait Denny là-bas..." Son regard passa du jeune homme au loin à la rouquine à côté de lui plusieurs fois. Il se frotta même les yeux, après tout ses calmants pour la douleurs pouvait altérer son jugement, c'était même fort probable. Il voulu s’assurer de l'identité du militaire qui venait vers eux, mais il n'en eut pas l'occasion. Il eut à peine le temps de voir la porte de l’ascenseur se refermer, à vrai dire il ne capta pas exactement ce qui se passait à cet instant. Il sentit son sac glisser de son épaule et tomber au sol à ce contact plutôt étonnant venant de la part d'une quasi inconnue et surtout, d'une collègue... Une loi à ne transgresser qu'avec subtilité et discrétion : non-fraternisation...
 


 

© Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas
Evy S. Evans
Messages : 703
Colonel | Kaze no Renkinjutsushi
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

Sortie douteuse... [ feat Evy ] Empty

Sortie douteuse... [ feat Evy ]

MessageSujet: Re: Sortie douteuse... [ feat Evy ] Sortie douteuse... [ feat Evy ] EmptySam 15 Mar - 11:23













Sortie douteuse...
Evy & Jean


Dans quelle galère était encore tombée Evy... Dire qu'il suffisait juste de récupérer ce sous-lieutenant, lui parler et poser quelques questions. Ni plus, ni moins. Mais hélas le destin s'acharner une fois encore e ce qui devait être une mission rapide, fut totalement hors de contrôle. Ils avaient tous les deux réussis à sortir de la chambre, croisant une des infirmières qui s'était occupée d'Havoc pendant son séjours, cette dernière avait émis une théorie farfelue sur l'impatience du blond pour sa sortie de l'hôpital. Si elle savait la vérité, la demoiselle en tenue d'infirmière n'aurait jamais rien dit de tel, étant donné qu'un certain Denny devait normalement chercher le soldat et non la Taïsa. Bien évidemment cette remarque avait quelques peu chamboulée la pauvre colonel et le subordonné de Mustang. Une chose très rare était arrivé à la jeune femme qui s'était mise à se justifier en ayant le visage aussi rouge qu'une tomate.

Les choses s'était très vite calmé en arrivant dans l’ascenseur, changeant complètement de sujet et ne pensant plus à ce qui venait de se passer. Le nouveau sujet concernait les relations entre la demoiselle aux cheveux rouges et le Lieutenant de Mustang. En effet ces deux-là se connaissait très bien, pour ne pas dire qu'il y avait une certaine complicité entre les deux femmes. Par le passé, Evy s'était fait aider par la blonde, qui avait pris sa défense lors d'un débat houleux sur les Alchimistes d'Etat dans leur généralité. Le temps et les obligations les avaient séparées pour enfin se retrouver lors de cette fameuse guerre contre les civils d'Ishvals. Une atrocité sans nom qui avait vu le jour dans ce petit pays désertique. La raison de la présence de la demoiselle dans ce conflit était toute simple, elle faisait partie des rares personne contrôlant l'Alchimie et s'être mise à la botte de l'Armée. C'est d'ailleurs à cette époque qu'elle avait pu croiser le Flame Alchemist qui était maintenant le chef de Riza et d'Havoc.

Revenons justement sur le dernier qui se trouvait à côté de la jeune femme... Ils étaient dans l'ascenseur, descendant doucement. La Taïsa s'était mise à rire suite à la remarque que le sous-lieutenant avait faite sur sa supérieur aux cheveux blonds avant de l'écouter attentivement répondre à la fameuse question du : pourquoi être prêt à sacrifier sa vie pour l'ambition d'un seul homme. C'est avec un sourire sincère qu'elle se permis de répondre, ne lâchant pas l'homme du regard.

« Je vois... Et bien voilà un colonel qui peut être fier de son subordonné. C'est si rare de voir des personne capable de tout donner pour aider quelqu'un avec une grande ambition. Vous commencez à me plaire sous-lieutenant. »

Puis regardant droit devant elle, Evelyn commença à songer à sa propre ambition... Elle était complètement différente de celle de l'alchimiste du feu, mais le résultat était pratiquement le même. Changer ce pays... Mustang voulait devenir généralissime, tandis qu'Evans voulait se venger. Tous les deux avaient un sacré caractère, mais leurs agissements pour parvenir à leurs fins étaient totalement différents. L'homme comptait sur son équipe et commençait à trifouiller dans les affaires louches de l'armée, tandis que la femme était seule et au plein coeur des histoires les plus sombres du pays. Inflitrée depuis des années, ayant pratiquement toutes les cartes en mains pour faire tomber ceux qui était derrière des massacres tel qu'Ishval. Seulement, elle ne pouvait pas les utiliser maintenant, trop de choses étaient en jeu et se retrouvait coincée entre les griffes de ses ennemis de toujours, faisant leurs sales boulots pour éviter tous doutes sur sa loyauté envers le côté obscure, passant pour quelqu'un qu'elle n'était pas. Comment se sortir de là ? C'est la solution qu'elle recherchait.  

Les portes s'ouvrirent et les choses commencèrent à déraper à ce moment très précis. Au loin un soldat se dirigeait vers eux. Ce qui était vraiment problématique si cette personne était le jeune homme qui devait venir chercher à la base Havoc. Comment faire ? Le foutu plan B c'est maintenant que tu dois arriver ! Ne cédant absolument pas à la panique, Evy regarda autour d'elle en quelques secondes pour analyser la situation. Si les deux sortaient de l'ascenseur, l'autre pourrait les voir... C'était impossible de se faufiler sur le côté sans paraître suspect aux yeux du blond juste à côté d'elle. Si jamais ce soldat voyait le colonel, la mission serait remise en cause et serait un échec. Ce dernier mot ne figurait pas dans la liste de termes utilisée par la jeune femme... Faillir à cette simple mission remettrait en cause sa capacité à exécuter les ordres donné par les traître au sien de l'armée et la demoiselle en uniforme passerait un sale quart d'heure, mais si elle ne faisait rien, c'était inévitable...

Zieutant le blond à côté, elle eut une idée qui allait peut-être la sortir de ce mauvais pas, mais allait certainement déclencher d'autres problèmes plus conséquent pour le futur. Mais bon si cela pouvait l'aider sur le coup, elle était prête à tout pour parvenir à ses fins. Roulant des yeux, Evelyn tendit rapidement la main pour saisir un bout de la veste du blond pour le stopper alors qu'il allait sortir et tira d'un coup sec vers elle pour le faire venir devant elle, l'obligeant à se pencher vers son visage en une fraction de seconde allant déposer ses lèvres sur les siennes tout en fermant les yeux. C'était la seule chose qu'il lui avait traversé l'esprit. Ainsi le colonel qui portait son uniforme était cachée par le sous lieutenant habillé en civil, évitant au soldat de la voir et de reconnaître aussi l'homme qui était avec elle... Ce moment dura un éternité avant que les portes se referment. L'ascenseur remontait désormais et la jeune femme de Central se décolla lentement du blond sans le quitter du regard... Pas de réaction de la part des deux pour le moment. Puis soudainement la Taïsa tourna au rouge avant de se mettre à gesticuler un peu n'importe comment.

- « Je... Je suis désolé ! Je ne sais pas ce qui m'a pris Sous-lieutenant ! »

Bien sûr qu'elle savait... C'était calculé. Du moins c'est ce qu'elle pensait. Pourquoi l'avoir embrasser ?! mais qu'elle idiote... Voilà un très gros problème. Nous rappelons que les relations dans l'armée était STRICTEMENT interdite, sous peine de passer en loi Martial. Pourquoi pas juste le tirer vers elle ? Oui, mais ça aurait pu paraître encore plus louche sur le fait qu'elle ne veuille pas quitter l'ascenseur... Si jamais ce qui venait de se passer venait à se savoir, les commères se ferait une joie d'en parler pendant des mois... Les conséquences seraient dramatique pour les deux. Mais bon, ce qui était fait était fait... On ne pouvait pas revenir en arrière. Evans fuyant maintenant le regard de l'homme se pencha en avant pour ramasser le sac et le prendre sur son épaule tentant de ne plus penser à ce qui venait de se produire, essayant par la même occasion de faire comme si de rien n'était lorsque les portes s'ouvrir de nouveau vers un étage qu'elle ne connaissait pas et sortie rapidement.

- « Je vais prendre votre sac... Faut que je vous raccompagne. J'ai encore du travail qui m'attends au Q.G. »

Étrangement, l'étage semblait vide. Regardant autour d'elle, la jeune femme avança dans un couloir à la recherche d'une autre sortie. Pas question de reprendre l'ascenseur et de retomber sur le soldat. Normalement, il devait toujours avoir un ascenseur de service donnant sur l'arrière de l’hôpital, fallait simplement tout traverser pour le trouver... Et pourquoi elle n'arrivait pas à se calmer ?!  
Revenir en haut Aller en bas
Jean Havoc
Messages : 836
Humeur : Hâte de rentrer chez moi ! Mon vrai chez moi où "IL" m'attend... >.<
✎ Dεvσtεd subσяdinatε | Smσkε's lσvεя ღ
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

Sortie douteuse... [ feat Evy ] Empty

Sortie douteuse... [ feat Evy ]

MessageSujet: Re: Sortie douteuse... [ feat Evy ] Sortie douteuse... [ feat Evy ] EmptySam 15 Mar - 12:31


 

 

 
Sortie douteuse...

 
feat. Evy                              "..." ~ [ ... ]



 
            Qu'est-ce qui se passait à l'instant ? Jean n'avait pas tout saisi... Il avait cru apercevoir son camarade il y a quelques secondes et en une fraction de ces secondes, il se retrouva tiré vers la demoiselle en uniforme venu le chercher. C'était bien rare qu'une jeune femme l'embrasse d'elle-même et de surcroit sans qu'il l'ait draguée au préalable. D'ordinaire, il revenait toujours avec la marque d'une main sur la joue, ce qui causait un rire général dans le bureau de l'équipe de choc. Il restait les yeux écarquillés, mettant tout son poids sur la béquille pour ne pas tomber. Le rouge lui monta rapidement aux joues et lorsqu'il reprit ses esprits, il se détourna automatiquement de la jeune femme responsable de son embarras, se grattant l'arrière de la tête en marmonnant des choses incompréhensibles.

              Le seul mot qui lui venait en tête c'était : interdit... Si cela venait à se savoir il y allait avoir des gorges chaudes dans tout le QG et cela allait se répandre comme une trainée de poudre. Qu'elle était la bonne chose à faire ? Pour le coup, le dragueur et coureur de jupons qu'il était n'avait pas la réponse. Il se baissa pour prendre son sac mais la Colonel qui l'accompagnait l'avait déjà pris en sortant de l’ascenseur à un étage plutôt désert et l'attendait plus loin. "Ah... Oui, il faut qu'on rentre au QG, c'est vrai..." Il la rejoint et il se mirent en route à la recherche d'un autre ascenseur. Était-elle venu le chercher pour ça ou bien quelque chose clochait-il dans l'équation. Équation qui était d'ailleurs un vrai brouillon dans la tête du blond. Il se racla la gorge.

              "Alors euh..." Il ne savait par où commencer, ni si il le devait. *Mais réveilles-toi grand nigaud ! A toi de réagir bon sang !* Ils continuaient de marcher en silence, au rythme du convalescent, sans toujours croiser personne à l'étage. La traversée de l'hôpital allait être très longue si ils continuaient ainsi. "Colonel... Euh... Ce qui vient de se passer c'est... Enfin je veux dire..." Il n'arrivait tout simplement pas à aligner une phrase correcte. Il faut dire qu'ils étaient dans un sacré pétrin. Il s'arrêta au beau milieu du couloir, semblant réfléchir. Il n'y avait pas 36 solutions si pour autant qu'il en existait d'ailleurs... "Colonel !" Il avait haussé le ton, la jeune femme ne semblant pas avoir remarqué qu'il s'était arrêté. "Ça reste entre nous n'est-ce pas ? Je veux dire... C'est interdit et... Mais pourquoi l'avoir fait ?"

              Il avait réussi à aligner ses questions bien qu'il ne sache pas vraiment si il voulait savoir la réponse. Elle l'avait empêché de voir Denny visiblement et l'entrainait on ne sait où... Si ça se trouve elle allait profité de sa convalescence pour l'élimine, blessant ainsi Mustang. Non, ça n'était pas possible... Tous les militaires ne sont pas des monstres comme le Généralissime Bradley. Il jeta un oeil à sa montre, il était déjà si tard et si ils ne bougeaient pas de là, bientôt ce serait Mustang qui débarquerait à l'hôpital vu qu'il ne verrait pas son subordonné revenir ou que l'autre reviendrait sans lui.

              Ses pensées étaient, cela dit, toujours confuses, il fallait des réponses. Car aujourd'hui, Jean Havoc, 26 ans et Sous-Lieutenant de l'armée d'Amestris, dragueur et coureur de jupons ne sachant pas garder ses petites copines, avait été mis à mal par une demoiselle. Non pas que cela l'ennuyait, enfin si, un peu... Mais une Colonel, c'était assez inattendu et déstabilisant pour lui. Il avait remarqué la jeune femme à plusieurs reprises mais ne s'en était jamais formalisé jusqu'à aujourd'hui.
 


 

© Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas
Evy S. Evans
Messages : 703
Colonel | Kaze no Renkinjutsushi
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

Sortie douteuse... [ feat Evy ] Empty

Sortie douteuse... [ feat Evy ]

MessageSujet: Re: Sortie douteuse... [ feat Evy ] Sortie douteuse... [ feat Evy ] EmptySam 15 Mar - 14:17













Sortie douteuse...
Evy & Jean


L'une des règles de l'armée à ne pas briser. Mais sur ce coup-là Evy n'avait pas le choix. Alors qu'il était dans l'étage fantôme de l’hôpital, la jeune femme tournait le dos au sous-lieutenant pour cacher son visage. Dans son esprit c'était complètement le fouillis... Ayant du mal à se concentrer, elle sentait quelque chose l'envahir totalement et ses battements de coeurs étaient bien plus rapide. Belle bourde, il fallait bien l'avouer. Après ça, comment se faire respecter par cet homme ? C'était son statut de Colonel qui venait d'en prendre un coup. Mais bon pour le moment elle devait réfléchir à ce qu'elle devrait répondre au cas où le sous-lieutenant viendrait à lui demander des réponses sur cet acte presque prémédité qui avait eut lieu quelques instants plu tôt.

Continuant de marcher, le sac du jeune homme sur l'épaule, elle ne prit pas la peine de tourner la tête pour croiser son regard depuis la sortie de l'ascenseur. Comment le regarder en face ? C'était pas possible, non pas parce qu'elle avait honte, mais ... C'était quelque chose qui devait avoir surpris le blond et même en l’occurrence le déranger. Après tout il était aussi dans le pétrin si cela venait à se savoir... Cependant, personne ne les avaient vu, même pas le soldat. Ils devaient garder le secret jusqu'à leurs tombes pour éviter des ennuis plus gros qu'eux. Evelyn était tellement concentrée sur ses pensées qu'elle n'entendait plus rien derrière elle, mais fut rapidement ramenée à la réalité, la faisant stopper net au beau milieu du couloir. Le moment de rendre des comptes était arrivé plus tôt qu'elle ne le pensait.

- «  Ce qui vient de se passer doit effectivement rester entre nous, Sous-lieutenant Havoc. Ah moins que vous ne vouliez vous attirer des ennuis. »

Se tournant rapidement pour lui faire face, le colonel avait une expression plus que sérieuse. Jetant un regard glacial à ce pauvre homme, il fallait lui faire croire que cela était juste un dérapage de sa part, rien de plus et rien de moins. Elle lui mentirait peut-être sur cette histoire, mais c'était pour préserver leurs places au sein de l'armée.

- «  Je sais très bien que c'est interdit. Je ne sais pas pourquoi je l'ai fais... Je me suis laissée emporter et je m'en excuse. »

Bon jusque là ça pouvait aller, mais bon la jeune femme savait qu'il commençait à douter de quelque chose. Surtout qu'elle avait fait ça pile au moment où Havoc venait d'apercevoir son ami, enfin si c'était lui... Bon maintenant elle devait encore dire la raison de son acte. Il fallait bien choisir ses mots pour ne pas éveiller encore plus les soupçons, mais c'était un peu complexe il faut bien l'avouer.

- «  Pourquoi j'ai fais cela ? Tout simplement parce je voulais le faire, sans personne ne le voit. »

Mensonge ou réalité ? L'induire en erreur ou avoir avouer ? Telles étaient les questions. Après tout cela faisait un petit moment que l'alchimiste du vent surveillait la troupe. D'ailleurs, Riza semblait avoir remarquée que la jeune femme portait un intérêt pour le blond depuis leurs arrivés. Ce qui souleva une autre question. Avait-elle était choisit pour cette mission à cause de cet intérêt ? Si c'était le cas, ce qui voulait dire que les hauts gradés lui faisait passer une sorte de test et qu'ils avaient un nouveau moyen de pression sur elle. Et merde... Ce qu'elle avait fait tout à l'heure... Tomber dans le piège tendu par Raven and co, se laisser distraire par ce qu'elle ressentait, c'était pas bon du tout. Attendez ?! Ce qu'elle ressentait ? Bon et bien elle venait de comprendre pourquoi elle se comportait étrangement depuis la sortie de l'ascenseur. Soudainement elle se mit à rire et secoua la tête avant de remettre le sac correctement sur son épaule et tourner une nouvelle fois le dos.

- «  On ferait mieux de se remettre en route avant que la cavalerie arrive vous chercher... »
 
Revenir en haut Aller en bas
Jean Havoc
Messages : 836
Humeur : Hâte de rentrer chez moi ! Mon vrai chez moi où "IL" m'attend... >.<
✎ Dεvσtεd subσяdinatε | Smσkε's lσvεя ღ
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

Sortie douteuse... [ feat Evy ] Empty

Sortie douteuse... [ feat Evy ]

MessageSujet: Re: Sortie douteuse... [ feat Evy ] Sortie douteuse... [ feat Evy ] EmptyDim 23 Mar - 23:39


 

 

 
Sortie douteuse...

 
feat. Evy                              "..." ~ [ ... ]



 
            Tout cela s'était donc bien produit... Le Colonel Evans elle-même ne niait pas l'avoir fait et Jean était encore plus paumé par les réponses à ses questions. Cela dit, ça lui donnait envie d'en savoir un peu plus notamment sur cette réponse : « Pourquoi j'ai fais cela ? Tout simplement parce je voulais le faire, sans que personne ne le voit. » D'une certaine manière elle venait de se contredire avec le fait qu'elle ne savait pas ce qui lui avait pris... Qu'elle s'était laissée "emporter". Le blond était bien pensif aujourd'hui et les pièces du puzzle avaient  bien du mal à s'emboîter correctement dans sa tête. La rouquine commençait sérieusement à l'intriguer. Tout le temps près du bureau de la Team... Normal, Hawkeye et elle s'entendent bien. Cependant, notre fumeur national avait rarement vu beaucoup d'autres gradés se perdre près de leur équipe. En général, on les laissait relativement vaquer à leurs ordres et leurs occupations sans interférer. Le Colonel connaissaient bien les langues de pendus de Central et de ce fait en déduire qu'ils n'étaient pas l'équipe favorite du QG était facile.

            Le rire de son accompagnatrice le sortit de son inextricable casse-tête bien trop compliqué à démêler seul et entreprit de la rejoindre clopin-clopant avec sa béquille. Elle n'était pas désagréable, semblant être une forte tête mais il ne regrettait pas qu'elle soit venue le chercher malgré tout et cela rendait sa journée bien meilleure qu'une femme l'accompagne. Il s'assura de bien garder ses réflexions personnelles pour lui mais souriait légèrement tout de même. Il se surprit même à penser qu'il ne serait pas contre la revoir comme ça en tête-à-tête ou bien échanger quelques mots au QG. "Vous avez raison en tous points... Nos carrières avant tout et de toute façon, nous nous connaissons à peine pour prendre ce risque. Ainsi qu'au sujet de la cavalerie... Je crains en effet que le Colonel Mustang ne voit pas d'un bon oeil un retard trop important sur le programme."

            Ils arrivèrent en fin au bout du couloir de l'étage désert et trouvèrent l’ascenseur dans un recoin. "Drôle d'endroit pour un ascenseur... Probablement pour le personnel uniquement. Enfin, nous n'avons pas le choix. Je vais mettre trop de temps par les escaliers et nous sommes bien trop haut dans le bâtiment." Il jetait un oeil par le fenêtre où il faisait beau temps et qui lui indiquait qu'ils avaient bel et bien dépassés le 1er étage où se trouvait initialement sa chambre. L'un des deux avaient probablement appuyé par inadvertance sur un bouton menant à l'étage en question lors de leur malencontreuse et pourtant agréable... altercation. Il appuya sur le bouton d'appel et tapota en rythme sur la poignée de sa béquille.

            Du coup le silence était revenu entre les deux militaires. L'athlète éclopé zieutait de temps à autre vers sa collègue mais n'ouvrait pas la bouche pour dire un mot. L'ambiance était bien gênante tout d'un coup. Sa seule excuse pour briser cette accalmie fût de lui reprendre son sac. "Je ne suis pas si handicapé que ça, je peux le porter. Et puis ça doit être lourd au bout d'un moment. Merci quand même de l'intention. On va me prendre pour un macho si on vous voit porter le sac d'un gars, et ce même si je suis en convalescence." Les portes en métal s'ouvrirent enfin pour les laisser rentrer dans la cabine. Le blond soupira et pensa un bref instant qu'il lui suffirait d'appuyer malencontreusement sur le bouton prévu en cas de panne pour avoir la réponse à toutes se questions et que le puzzle est enfin un sens, mais le temps tournait contre lui et Mustang devait s'impatienter.
 


 

© Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas
Evy S. Evans
Messages : 703
Colonel | Kaze no Renkinjutsushi
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

Sortie douteuse... [ feat Evy ] Empty

Sortie douteuse... [ feat Evy ]

MessageSujet: Re: Sortie douteuse... [ feat Evy ] Sortie douteuse... [ feat Evy ] EmptyDim 30 Mar - 1:04













Sortie douteuse...
Evy & Jean


Embrouiller le sous lieutenant était la seule chose à faire pour le moment. L’emmener tout simplement là où elle le voulait par le biais de ces paroles. La balader à droite à gauche en lui faisant miroiter de la confusion était une chose très facile à faire. Cependant ce petit jeu n'allait pas durer très longtemps. La colonel le voyait dans les yeux du blond... Il commençait à se poser trop de question et il finirait sans doute par trouver la vérité. Mais cela n'allait pas arriver tout de suite. Du moins c'est ce qu'elle espérait. Cela faisait un petit moment que la femme aux cheveux rouges observait la fameuse équipe à Mustang, scrutant chaque gestes, écoutant chaque paroles toutes les fois où elle venait dans le bureau du Flame Alchemist, même en dehors du lieu de travail.

Bien sûr elle ne passait pas son temps à les suivre dans l'ombre à chaque fois qu'elle le pouvait. La jeune demoiselle gardait de la distance et de temps en temps allait à la pêche aux informations via son amie Riza qui n'était autre que le bras droit de l'autre colonel. Les deux femmes trouvaient toujours un moment pour discuter autour d'un café en dehors du Q.G et c'est dans ces moments-là qu'Evy posait des questions sur le reste du groupe de la blonde dans une ambiance totalement contrôlée de A à Z. Chaque mots, chaque expressions utilisaient servait dans l’intérêt d'assouvir sa soif de savoir. Bien que parfois Evans était obligée de changer de conversation lorsque Riza abordait quelques réactions de la Taïsa alors qu'elles discutaient sur le Sous-lieutenant justement présent dans le couloir avec elle. Ne pouvant que nier en bloc ce que faisait remarquer l'oeil de faucon, Evelyn se demandait pourquoi cela était tombée sur elle...

Regardant à présent l'homme à la béquille, Evy l'écouta attentivement et observa chacune de ses réactions. Elle souriait sans montrer que la jeune femme continuait de calculer toutes les possibilités, toutes les situations dans lesquels le colonel pouvait se mettre suite à son agissement dans l'ascenseur. Puis arrêtant de faire tourner son cerveau à toute allure, l'alchimiste prit le temps de répondre au blond.

« Nous nous connaissons pas beaucoup en effet... C'est bien dommage étant donné que cela fait quelques mois que vous êtes à Central. En ce qui concerne Mustang, il peut bien patienter cinq minutes de plus. Vous venez juste de sortir, vous ne lui êtes pas indispensable.  »

Continuant de marcher pour trouver enfin le fameux engin qui allait les faire descendre vers une autre sortie. Il était vrai que ce couloir vide n'était pas vraiment l'endroit rêvé pour se balader, vivement l'air frais de l'extérieur. Ils ne pouvaient pas prendre les escaliers étant donné que le sous-lieutenant n'était pas encore apte à descendre les marches sans s'épuiser rapidement. Tournant le regard vers l'homme qui zieuter par une fenêtre, Evy se mit à rire doucement.

« Oui cela doit être une zone pour le personnel. Je ne vois pas de patients dans le coin depuis qu'on est ici. N'ayez pas peur Sous-lieutenant... Je ne referais pas comme tout à l'heure dans l'ascenseur. Évitons les escaliers du mieux qu'on peut pour ne pas vous fatiguer.  »

Un grand silence s'installa ensuite, ce qui ne dérangea pas plus que ça la jeune femme. Il valait mieux ne pas parler au risque que le blond ne commence à ne poser trop de questions. Mais, le silence fut interrompu par ce dernier qui récupéra son sac de l'épaule de la femme en lui expliquant qu'il se ferait passer pour un macho devant tout le monde si on voyait la colonel portait son sac. Ne disant rien, le laissant faire, attendant que les portes s'ouvrent pour entrer à l'intérieur. Au bout de quelques instants alors qu'ils descendaient de nouveau, Evelyn soupira longuement en regardant droit devant elle et donna un coup dans le panneau appuyant sur le gros bouton d'arrêt d'urgence et se tourna en plissant les yeux vers Havoc.

« Bon... Est-ce cela vous pose un problème ? Je sens bien que ça vous mets dans une situation assez délicate, mais je ne tiens à pas à ce que vous imaginiez quoi que ce soit. Je suis colonel et vous, sous-lieutenant. Soit on en discute maintenant et on oublie soit on fait comme si de rien n'était et on oublie...  »

Dans tous les cas, il fallait étouffer l'affaire et il serait préférable pour la Taïsa... Si jamais cela venait  s'ébruiter dans les oreilles de certains, elle passerait un sale quart d'heure. Mais cela ne dépendait pas d'elle à présent, mais d'Havoc aussi. Passer une limite, briser une règle était facile.. Assumer les conséquences était autre chose. Son quotidien n'allait plus être le même, c'était certain. Qu'est-ce que l'avenir allait bien lui réserver ?  
Revenir en haut Aller en bas
Jean Havoc
Messages : 836
Humeur : Hâte de rentrer chez moi ! Mon vrai chez moi où "IL" m'attend... >.<
✎ Dεvσtεd subσяdinatε | Smσkε's lσvεя ღ
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

Sortie douteuse... [ feat Evy ] Empty

Sortie douteuse... [ feat Evy ]

MessageSujet: Re: Sortie douteuse... [ feat Evy ] Sortie douteuse... [ feat Evy ] EmptyDim 30 Mar - 23:57


 

 

 
Sortie douteuse...

 
feat. Evy                              "..." ~ [ ... ]



 
            Quelle était la meilleure solution ? Céder à cette pulsion ou être raisonnable ? Cette rouquine la menait en bateau probablement depuis le début mais quelque chose attirait le fumeur. Sûrement le contre-coup du baiser... Cela dit, il avait été bien réel et plutôt... Sincère. N'avait-elle pas dit elle-même avoir voulu le faire après tout. A moins que tout cela ne soit qu'une gigantesque comédie. Foncer tête baissée serait une erreur monumentale. "Dommage ? En même temps ne trouveriez-vous pas bizarre qu'un Sous-Lieutenant soit vu de trop avec une Colonel ? Cela ferait un tableau étrange, d'autant plus que je ne suis pas de votre équipe. Mustang attendra oui, mais il sait aussi se montrer exigeant, tant avec lui-même qu'avec ses subordonnés."

              La conversation restait facile bien qu'un tantinet gênante. Il était relativement à l'aise avec les femmes bien qu'il ne sache pas toujours les aborder de la bonne manière, et ce au plus grand dam de ses joues qui s'étaient souvent pris des allers-retours. Les femmes ? Faibles ? Non, pas toutes, heureusement ou non d'ailleurs. Evans Taïsa était l'une des rares à ne pas l'avoir encore giflé. En fait ça aurait été un comble vu que c'était elle qui avait commencé. Adossé à la paroi de l'ascenseur qui les emmenait vers une probable sortie de l'hôpital, le blond tentait de se calmer, fermant les yeux et par réflexe sortant une cigarette pour en mâchouiller le filtre à défaut de la fumer pour le moment. C'est fou comme une cigarette même éteinte pouvait le calmer mais cela ne l'empêcha pas de soupirer une fois de plus. Ce qui ne sembla pas plaire à la jeune femme qui l'accompagnait...

                   L'ascenseur s'arrêta brutalement, déséquilibrant quelque peu l'éclopé qui failli se rétamer de tout son long si la béquille n'avait pas été là pour le soutenir plus ou moins en place. "Que faites-vous Colonel ? Calmez-vous je vous prie !" Il avait haussé le ton sans le vouloir, mais instinctivement, son esprit de militaire s'était mit sur la défensive et tout homme émotif qu'il était avait également des mécanismes de défense plus ou moins au point... La cigarette qui avait servi à le calmer s'était écrasé au sol et il soutenait le regard de cette jeune femme au tempérament bien trempé qui venait de l'apostropher sans sommation. Son soupire était-il si évocateur de son mal être ?

              "Si cela pose un problème ? Voulez parler des actes que vous ne semblez pas vouloir assumer ? Si vous ne voulez pas provoquer de dilemme chez vos collègues alors ne faites pas ce genre de chose." Il marqua une courte pause avant de détourner le regard, semblant vouloir fuir le fait qu'il allait exposer une faiblesse à quelqu'un qui n'avait absolument pas besoin de savoir ça... "Et surtout pas à quelqu'un qui est fréquemment blessé par les femmes..." Loin de lui l'idée de jouer le martyre mais il n'avait jamais de chance, la dernière ayant manqué de peu de le tuer du long de ses griffes d'acier. Il allait trop loin il le savait et son ton frisait avec l'insubordination mais qu'importe. A ce moment précis, sans uniforme et sans ses attributs militaires, il n'était qu'un homme simple pour lui-même. "Comme vous l'avez-dit vous êtes Colonel... Mais de suite je ne suis rien, je ne suis qu'un homme dont vous ne voyez pas les plaques militaires à son cou. Qu'est-ce qui vous empêche d'être honnête ?"

               L'honnêteté dans ce milieu de rapaces qu'est l'armée ? Le blond utopiste et idéaliste rêvait à voix haute à l'instant mais c'était ce qui le caractérisait. Émotif, sensible, et avec une grande générosité d'âme. Il était un peu moins bête que ce qu'il avait l'air et se donnait du mal pour être au niveau de certains. "Vous me cacher beaucoup de choses je pense même si je ne me rends sûrement pas compte de l'ampleur, mais ne jouez pas avec les sentiments des autres et encore moins avec les vôtres. Vous voulez discuter ? Alors discutons en oubliant nos grades et tout le reste l'espace d'un instant." Le geste de la jeune femme plus tôt ne lui avait pas déplu il fallait le reconnaître et comme sur le coup il n'avait pas vraiment su comment réagir, il n'a pas pu l'apprécier à sa juste valeur... Si c'était possible il aurait peut-être tenté l'expérience de lui-même si tout était clair. Cependant ça ne l'était pas.
 


 

© Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas
Evy S. Evans
Messages : 703
Colonel | Kaze no Renkinjutsushi
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

Sortie douteuse... [ feat Evy ] Empty

Sortie douteuse... [ feat Evy ]

MessageSujet: Re: Sortie douteuse... [ feat Evy ] Sortie douteuse... [ feat Evy ] EmptyVen 11 Avr - 2:20













Sortie douteuse...
Evy & Jean


Arrêter l’ascenseur n'en n'était que plus amusant en vue de la réaction de l'homme l'accompagnant dans cette descente. Elle ne pouvait pas mieux s'amuser qu'en voyant le visage du blond changer du tout au tout et hausser le ton. Il était du genre instinctif, réagissant au quart de tour à une chose auquel il ne s'attendait pas. Cela la fit sourire intérieurement, mais elle ne montra qu'un visage sérieux pour garder cette certaine tension palpable. Oui elle prenait un certain plaisir à se jouer de lui, mais cela n'allait être que temporaire... Du moins jusqu'à ce qu'ils se séparent.

Voyant un sourire digne d'un homme mal à l'aise s'afficher sur le visage du sous-lieutenant, elle prit le temps de l'écouter répondre tant bien que mal à sa demande. Ne pas assumer ses actes hein ? Voyons... Si elle l'aurait voulu, la demoiselle à la chevelure rouge comme le feu l'aurait fait... Cependant, ce n'était pas une tâche si simple quand on sait la raison pour laquelle Evy avait agit de cette manière. Devait-elle cependant regretter pour autant cet instant passé ? Il fallait bien l'avouer qu'il y avait longtemps qu'un bel homme se trouvait à ses côtés... Le dernier était aussi un militaire, mais cela ne c'était pas vraiment très bien fini. Non pas à cause de cette loi revendiqué par les chefs de l'armée, mais pour une toute autre chose.

- « Vous êtes un homme qui ne manque pas de franchise Sous-lieutenant Havoc. Dommage que vous soyez déjà sous l'aile de Mustang. Vous auriez eut votre place dans mon équipe... »

Elle ne mentait pas. Si le Flame Alchemist n'avait déjà pas le grappin sur le blond, elle l'aurait enrôlée dans ses rangs. Il ne manquait pas de spontanéité et sa certaine insubordination, lui rappelait une personne qu'elle avait connue par le passé. Havoc avait grande une confiance en lui-même. Evy voyait bien qu'il jouait sur le fait qu'il ne portait pas son uniforme pour éclaircir la situation. Fallait-il lui dire toute la vérité ? A lui un homme qu'Evelyn ne croisait que de temps à autre afin de garder un oeil sur les agissements de son supérieur. Affichant un sourire en coin, laissant son côté sérieux, la jeune femme en uniforme s'avança une fois de plus vers lui. Doucement, d'un pas assuré et le regard fixé dans les yeux bleu du subordonné de son rival à Central et approcha de nouveau son visage pour s'arrêter à quelques centimètres du sien.

- « Ce qui m'empêche d'être honnête ? Non pas que je ne le veuille pas, mais... Je suis simplement en mission. Voilà tout ~ »

C'est en chuchotant doucement qu'elle avait prononcée ces mots. Puis la femme garda sa position, ne quittant pas le jeune homme du regard, le fixant intensément avec un son sourire. Provocatrice ? Cela ne faisait aucun doutes. Si le blond le remarquait, Evy ne prenait pas son rôle de supérieur avec lui et depuis le début, elle ne faisait que de temps en temps un rappel à l'ordre, bien qu'elle ne le maintenait pas longtemps. Après les dernières paroles prononcées par l'homme, elle ricana doucement entre ses lèvres et plissa les yeux en venant lui poker le torse du bout de l'index.

- « Perspicace... Il est évident que je vous cache des choses. Une femme n'en est pas une sans ses petits secrets, n'est-ce pas ? J'espère que je vous intrigue. Sinon j'aurais fais tout cela pour rien... »

D'un coup sans même nul signal, la demoiselle aux cheveux rouges se recula. Gardant toutefois son sourire venant s'adosser contre la paroi de l'ascenseur en croisant les bras et soupirant longuement.

- « Jouer avec les sentiments ? C'est ce que je sais faire de mieux depuis des années. Mais pendant qu'on ne descend plus... parlons ! Je ne suis donc plus Colonel de l'armée. Je vais commencer avec une simple question. Cela vous dérange t-il à ce point que je me comporte de la sorte ? Répondait moi avec autant de franchise que vous en avez usé jusqu'à maintenant. Je répondrais aussi aux vôtres en retour. »

Revenir en haut Aller en bas
Jean Havoc
Messages : 836
Humeur : Hâte de rentrer chez moi ! Mon vrai chez moi où "IL" m'attend... >.<
✎ Dεvσtεd subσяdinatε | Smσkε's lσvεя ღ
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

Sortie douteuse... [ feat Evy ] Empty

Sortie douteuse... [ feat Evy ]

MessageSujet: Re: Sortie douteuse... [ feat Evy ] Sortie douteuse... [ feat Evy ] EmptyDim 18 Mai - 12:32


 

 

 
Sortie douteuse...

 
feat. Evy                              "..." ~ [ ... ]



 
Dieu que cette femme était un sacré numéro... Jean eu la certitude qu'elle devait être à la fois une plaie à supporter au quotidien et quelqu'un de très exigeant. Autant dire qu'il fallait être maso pour supporter de rester coincé dans un ascenseur avec elle déjà pour le moment. Sans le vouloir, elle lui rappelait quelqu'un... Peut-être même un mélange de diverses personnes. Manipulatrice et calculatrice comme Mustang mais aussi exigeante et impitoyable qu'Hawkeye. Mélange à faire froid dans le dos si on ne connaissait pas les "modèles" sus-cités. "Voilà qui est intéressant... Si je n'étais pas aussi dévoué au Colonel, je vous suivrais bien, mais non merci. Je tiens à ma santé... Mentale surtout, si vous voyez ce que je veux dire, vu votre habilité à me faire tourner en bourrique depuis le début."

Elle faisait littéralement ce qu'elle voulait de lui, c'était évident. Et lui se laissait faire volontiers vu qu'il n'avait que la force "morale" à défaut de physique pour la surplomber... Le Colonel Evans avait un sens de la répartie plutôt aiguisé, à n'en pas douter une seconde. Elle s'approcha de lui et il crut qu'il allait s'arrêter de respirer tellement elle était proche de lui. Cherchait-elle à le provoquer ouvertement ? Certainement, et il se fit violence pour ne pas céder trop vite ou même céder tout court. "C'est donc tout ce que je suis pour vous ? Une mission et non pas un collègue pour lequel vous vous inquiéteriez de sa santé..." Il marqua une pause avant de froncer les sourcils. S'il n'avait pas fait un tantinet attention aux mots employés il aurait cédé mais là il était refroidi bien que le ton utilisé était fort attrayant. Ça ne collait juste pas avec les propos, ce qui était bien dommage.

Et cela continuait... Certains mots ne passaient pas inaperçus aux oreilles du blond : "J'avais envie de le faire", "Je suis en mission", "J'aurais fait tout cela pour rien"... Certes c'était du sélectif mais cette Colonel le faisait probablement exprès pour une raison inconnue, et si le Sous-Lieutenant se trompait il s'en mordrait les doits en fin de compte mais le jeu en valait peut-être la chandelle après tout. "Effectivement vous m'intriguez Mademoiselle Evans. Je dois même dire que je ne suis pas déçu en fait." Il jouait un jeu dangereux, toujours est-il qu'il ne devait pas se laisser prendre au piège par son propre jeu bien qu'il n'était réellement pas déçu. Jean aimait les femmes ayant du caractère, cela constituait un défi qu'il relevait peu importe les conséquences.

Il se passa la main dans les cheveux lorsqu'elle s'éloigna. "Nous y voilà... Mais respecterez-vous vous-même cette règle de franchise ?" Elle ne faisait que le manipuler et sélectionner ses propos depuis le début... Comment être sûr qu'elle n'allait pas continuer à ses dépends ? Pour le savoir il allait falloir prendre des risques. "Oui, cela me dérange... Vous savez, j'aimerais faire confiance à plus de gens en-dehors de mon équipe, mais sachant qu'il y a des gens comme vous qui existent, cela me rend extrêmement méfiant et je ne peux m'empêcher de me demander ce qui arriverait au pauvre homme qui pourrait éventuellement s'éprendre de vous... Ou vos équipiers. Jouez-vous avec eux comme vous jouez avec moi ?".

En disant cela il s'était rapproché de la jeune femme, ayant même lâché sa béquille pour avoir les 2 mains disponibles. D'ailleurs, il vint les placer de chaque côté du Colonel, contre la paroi de l'ascenseur. Elle ne pouvait déjà pas fuir d'ici mais ainsi il aurait le loisir et surtout l'espoir de la déstabiliser un minimum, lui, le plus grand dragueur que cette terre ait porté. Puis chuchotant à son oreille... "Je ne suis peut-être que votre "mission" comme vous dites mais là... Vous me devez la vérité selon notre arrangement, n'est-ce pas ?"
 


 

© Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas
Evy S. Evans
Messages : 703
Colonel | Kaze no Renkinjutsushi
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

Sortie douteuse... [ feat Evy ] Empty

Sortie douteuse... [ feat Evy ]

MessageSujet: Re: Sortie douteuse... [ feat Evy ] Sortie douteuse... [ feat Evy ] EmptyDim 18 Mai - 23:56













Sortie douteuse...
Evy & Jean


Qu'il était drôle de jouer avec l'Homme. Il n'en fallait vraiment pas beaucoup pour faire tourner en bourrique une personne... Même la plus méfiante. Evy avait remarquée que son interlocuteur se doutait de quelque chose. Après tout, elle faisait un tout petit peu exprès de laisser des indices sur sa véritable  raison quant à sa présence dans l’hôpital. Toutefois, elle se demandait vraiment si elle allait remplir la mission donnée par son supérieur hiérarchique... Havoc était bien connu pour être plus muet qu'une tombe lorsqu'on abordait le travail et surtout quand on venait fouiner dans les affaires de son Boss. La façon la plus subtile de lui arracher un peu d'information devait passer par la case "manipulation". Mais, pas n'importe quelle manipulation... Sinon cela se remarquerait bien trop facilement.

Voilà pourquoi la jeune femme, vêtue de son uniforme était en train de le mener par le bout du nez, là où elle le voulait. Bien sûr, la Taïsa avait tâtée le terrain et savait parfaitement que le blond n'était pas totalement dupe. Cela se ferait à sa manière et non pas avec celle des hauts-gradés qui lui mettaient la pression pour savoir ce que manigançait la team Mustang. Allons-y étape par étape, et peut-être qu'elle obtiendrait plus que des informations avec un peu de chance.

Il ne fallait pas oublier qu'elle était dans cette situation, non pas de son plein gré... On lui avait forcé la main et pas qu'un petit peu. Qui aurait pu croire que la fille qui cherchait à savoir qui avait tué ses parents allait en arriver là. Une zone de jeu ou la vie peut se perdre si facilement si on ne calcule pas bien ses coups. Prévoir un coup d'avance sur ses adversaires n'allait pas être suffisant, mais pour cela Evy avait quelques atouts dans sa manche, mais surtout pas loin d'elle... Même si ces pauvres personnes n'étaient pas encore au courant.

Du moins, la colonel espérait un peu que son interlocuteur aille dans le sens qu'elle souhaitait. La jeune femme aux cheveux rouges se demandait presque si elle n'avait pas poussée les choses un peu trop loin de ses propres objectifs. Cela devenait de plus en plus compliqué de savoir si le sous-lieutenant allait être un atout ou bien l'inverse pour ce qu'elle avait en tête. Il fallait bien avouer que le coup du baiser... C'était vraiment quelque chose qui allait la poursuivre tout du long. Ne voulant pas se soucier des conséquences de son acte, l'alchimiste d'état avait essayé de fuir le sujet, mais au final n'était-il pas mieux de l'utiliser ?

Elle se mit à soupirer lentement alors que Jean semblait être assez remonté sur le fait qu'elle le prenne que pour une mission. Ce n'était pas totalement faux, ni même totalement vrai. Allait savoir ce qu'il y avait dans sa tête à cette femme... On était jamais à l'abri de ses plans ou bien même savoir ses véritable sentiments. Toujours cachée sous un masque de comédie elle fini par prendre la parole alors qu'elle avait prit place contre la paroi de l'ascenseur.

- « Assurément que je vais tenir cette règle. Après tout, je me dois de montrer l'exemple. Du moins, quand je suis officiellement militaire. »

Assurément que non ! Elle n'allait quand même pas dire toute la vérité à ce pauvre Havoc... Imaginez : "Oh et bien je suis en pleine mission pour des généraux qui tentent de vous évincer par tous les moyens possibles. Cependant, je ne suis pas de leur côté, ni même du votre.. Je ne fais que cela pour servir mes objectifs personnels, hélas je me retrouve pigée entre deux camps et ma vie et celle de mon équipe ne tient qu'à un fil si je fais le moindre pas de travers... Sinon le rouge et ma couleur préférée !". Il ne fallait pas que cette conversation ne devienne incontrôlable. Elle lui dirait la vérité que sur certains point, le reste, la demoiselle ferait en sorte de contourner le sujet pour aller sur un autre, sans vraiment répondre. Puis soudainement une parole du blond la fit froncer des sourcils et son regard se fit de glace pendant un instant.

- « Des personnes comme moi ? Je ne pense pas qu'on peut me mettre dans le lot des personnes à qui on ne peut pas faire confiance... C'est même tout l'inverse. Il y a des personnes qui se battent pour un avenir meilleur, d'autre qui se battent pour survivre et certains se font manipuler, devenant des pantins à qui on pense qu'on ne doit pas faire confiance... »

Son regard fixait le sol, plissant un peu le regard en venant à réfléchir à ses propres propos. La demoiselle était un peu des trois à vrai dire, ayant conscience de ce qui pouvait lui arriver chaque jours à chaque décisions prises... Tout arrêter, lui était formellement impossible, la zone ne non-retour atteinte. Que pouvait-elle faire pour s'en sortir en un seul morceau ? Soudainement elle reprit conscience en sortant de ses rêverie quand le fumeur de la team Mustang posa ses mains de chaque côtés de la femme. Qu'est-ce qu'il était en train de faire celui-là ?! Evelyn aurait bien voulu se mettre une main sur le visage, mais elle n'en fit rien et reprit un air plus adapté à la situation. Affichant un sourire en coin, venant déposer délicatement sa main droite sur le torse du jeune homme.

- « Vous n'êtes plus ma mission actuellement... N'oubliez pas que je suis devenu qu'une simple femme à présent. Je suis prête à vous dire ce que vous voulez, mais la dernière personne qui s'est trop approché de moi et bien a... Enfin cela n'à pas vraiment d'importance pour le moment. Je doute que mon passé soit vraiment intéressant.»

Il voulait jouer ? Et bien jouons. Mais il ne fallait tout de même pas oublier que même si la jeune femme et son interlocuteur n'était pas des militaires pour le moment, ils finiraient par le redevenir à un moment où un autre. Savoir où étaient les limites n'était pas une chose facile... Alors quand on en perd soudainement le fil, il se pourrait que les choses ne deviennent de plus en plus compliqués. Cependant... Comment gérer une chose ingérable ? Seul la vérité peut le savoir.

Revenir en haut Aller en bas
Jean Havoc
Messages : 836
Humeur : Hâte de rentrer chez moi ! Mon vrai chez moi où "IL" m'attend... >.<
✎ Dεvσtεd subσяdinatε | Smσkε's lσvεя ღ
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

Sortie douteuse... [ feat Evy ] Empty

Sortie douteuse... [ feat Evy ]

MessageSujet: Re: Sortie douteuse... [ feat Evy ] Sortie douteuse... [ feat Evy ] EmptyLun 26 Mai - 19:06


 

 

 
Sortie douteuse...

 
feat. Evy                              "..." ~ [ ... ]



 
Les mains ainsi placées, Havoc avait un œil sur sa montre. Le temps tournait et Mustang allait probablement péter un plomb à force de ne pas voir revenir le fumeur pour sa réintégration. Peu importe... Il pouvait avoir des infos avec cette Colonel intriguante, bien qu'il n'ait pas l'habitude de parler boulot en-dehors du QG. Il fallait au moins savoir si elle était digne de confiance. Il l'avait vue parfois avec Mustang puis avec Hawkeye... Hawkeye ne donne pas si facilement sa confiance mais elles ont l'air de plus ou moins se connaître, par contre impossible de savoir ce qu'elles ont dans la tête l'une et l'autre. Mustang la prenait-il au sérieux en de rares entrevues ? Trop de réflexion tue la réflexion et donne mal au crâne à force... Faut pas en abuser. Surtout que la main de la jeune femme sur son torse le déconcentrait légèrement, cependant il n'en fît rien paraître. "Bien, alors dans lequel de ces 3 cas de figure pensez-vous être ? La plupart sont dans l'armée soit pour survivre, soit pour rendre le monde meilleur, ou les deux. Le dernier cas... C'est difficile de juger à mon avis, pour les autres comme pour soi-même." Cela dit il savait pourtant qu'elle jouait un peu avec lui, elle avait plutôt ce qu'il fallait pour attirer un "semi-benêt" comme lui, prompt à partir au quart de tour quand il voit une jolie femme.

Un problème avec les personnes qui l'approche de trop près ? Peu importe, c'était un risque à courir et personne ne les verrait dans un ascenseur bloqué. Néanmoins il regarda furtivement du coins de l'oeil les coins de l'habitacle... Rien de trop visible apparemment. Dans un hôpital de toute façon ça paraîtrait bizarre d'avoir des caméras dans l'ascenseur. "Si je ne suis plus votre mission, ce n'est pas de boulot que nous allons parler... Vous en êtes consciente ?" Il jouait sur une corde raide, assurément. Imaginez le funambule sur son filin qui entreprend son audacieuse traversée du chapiteau dans les cirques, au moindre faux pas, il tombe. Sauf que dans le cas de nos militaires, il n'y a pas de filet pour les rattraper. L'armée est un monde de charognes et de cercles vicieux alimentés par ces-dites charognes. "Et je prends le risque de m'approcher. Que serait la vie sans vivre un peu dangereusement après tout ?"

Que s'imaginait-il ? Qu'elle lui tomberait dans les bras et qu'il pourrait lui soutirer toutes les informations qu'il voulait ? Certainement pas ! Car c'est ce qui différencie un Colonel d'un Sous-Lieutenant, leur habileté et leurs capacités. S'il la dépassait allègrement physiquement, il connaissait ses lacunes au travail de bureau comme la collecte d'infos ou la rédaction des rapports. Elle, c'était probablement une tête, suffisamment d'ailleurs pour avoir mérité ce grade. Il se rapprochait encore et encore, la main frêle d'Evy ne l'arrêtant pas le moins du monde. Il jouait mais peut-être se laissait-il trop prendre au jeu, il fixait la jeune femme droit dans les yeux. "Oubliez donc votre mission et dites moi si vraiment c'est si terrible que ça de venir me récupérer à l'hôpital... Vous avez fait tourner le Sergent en bourrique et il va aller faire son rapport de toute façon ainsi que moi."

Il ne pourrait effectivement pas y couper à ce rapport vu la tournure des évènements et son retard conséquent à son poste. Il était prêt à le falsifier bien qu'il faudrait une part de cohérence avec celui de Bloch. Le Sergent n'avait pas vu la jeune femme ou même si il l'avait vu, tout ce qu'il aurait pu voir c'est une militaire aux cheveux flamboyants, de dos, avec un homme en civil et rien ne disait que cet homme était Havoc. Le subordonné dévoué n'aimait pas l'idée de mentir à son supérieur mais là il n'avait pas le choix, ne sachant pas si il pouvait faire confiance au Colonel qui était face à lui à l'instant. "Dites-moi quand même ce qui arrivent plus ou moins à ceux qui s'approchent de vous et je verrais si le risque en vaut la peine..." Il laissa la jeune femme lui répondre puis n'y tenant plus à force de jouer à ce petit jeu, il l'embrassa sans prévenir, délicatement. N'y avait-il pas meilleur moyen pour déstabiliser une femme ? Lui en tout cas n'en connaissait pas d'autre sur le moment. Et pour bien troubler la jeune femme, il ne fît pas semblant.
 


 

© Code Anéa - N-U
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Who am i !

Sortie douteuse... [ feat Evy ] Empty

Sortie douteuse... [ feat Evy ]

MessageSujet: Re: Sortie douteuse... [ feat Evy ] Sortie douteuse... [ feat Evy ] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Hentaï
» Sortie en ville [PV Meridian] /!\Hentaï/!\ [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HRP :: LES RPS TERMINES OU ABANDONNES-