RSS
RSS

Trolls du Staff

19/06/2016 : Kira Even devient le Punching-ball officiel de Ban
08/2016 : Pride s'est fait troller sa signa ! La prochaine victime sera...
14/09/2016 : Venestraale s'est fait troller sa signa ! On peut difficilement être plus moche et mignonne à la fois qu'elle xD
03/11/2016 : C'est au tour de Jean de subir les pitreries de notre fonda' adorée ! Tronche de poivrot ou piqué par des guêpes ? Les deux ensembles ? Ca doit faire mal...
14/02/2017 : Il ressemble à un asiat' croisé avec un pékinois.... Son nom est Flmeeeeeeeen Alchemist ! He has trolled !!!
08/05/2017 : Dancho s'est fait avoir par la vilaine Fonda.... Chantons tous ensemble ! "Dancho-Danchomeeeeen !!!"
12/06/2017 : Le Fullmetal se fait avoir ! Il perd toute la confiance de ses amis après la publication de sa nouvelle signature ! Comment les frères Elric vont surmonter cette épreuve ?"

WANTED !

Staff



Petites annonces

D'après les rumeurs, le Généralissime King Bradley aurait été vu dans les jardins du Q.G, tondant la pelouse avec un tablier rose.
Event Festival à Central ! Cliquez et venez donc participer à l'aventure o/

Event Festival : Requiem for a dream

Vous êtes tous invités à la fête ! Soyez prêteeeeeeeeeeeeees !
Evy S. Evans - " Recherche mon ami d'enfance : Vayn E. Draeger.
Merci de bien vouloir ramener son derrière au plus vite ! "
Solf J. Kimblee - "Recherche rapidement un Ishbal du nom de "Scar" pour le faire exploser.
Recherche aussi le Docteur Marcoh-san pour le ramener dans sa cellule et lui demander un autographe pour la conception de sa belle pierre philosophale. "
Témoin effrayé - "Faites attention à vous ! Scar n'est pas un véritable humain, c'est un Dalek déguisé... Fuyons !!!"
"EXTERMINATE"
ATTENTION ! Central (Ou la nouvelle Tapalousie ) connait une nouvelle vague d'attentats !
On raconte que le Fullmetal et le Flame Alchemist s'amusent à se déguiser en femme et à; je cite : "se dépoiler le corps". Rentrez vos enfants aussi vite que vous le pouvez... L'apocalypse est proche.


Musique

©linus pour Epicode
En bref


 

avatar
Messages : 49
Who am i !

Mon prince charmant ! [PV Pride.]

MessageSujet: Mon prince charmant ! [PV Pride.] Mer 12 Oct - 19:40
Il commençait à faire froid. L'automne s'installait doucement. Gracia mit donc une veste rembourrée à sa jeune enfant. Elysia, trois ans, était pressée. Aujourd'hui, elle n'avait pas école et elle avait fait tous ses devoirs. Elle savait à présent, compter jusqu'à dix. Et parfois même, jusqu'à vingt, mais certains nombres se mélangeaient encore entre les deux. Entre tout ça, sa sieste était terminée. Elle venait de dormir plus deux heures en début d'après-midi. Elysia allait maintenant pouvoir se promener. Elle arborait une jolie robe rose où quelques fleurs blanches se perdaient. À cause du froid mordant, elle avait mit des collants de laine immaculés et des ballerines noires. Son manteau était ainsi assorti à ses chaussures. Autrefois, c'était son papa qui prêtait énormément d'attention à la tenue d'Elysia. Mais depuis qu'il n'est plus là, elle aimait remettre cette robe qu'il disait adorer. Un jour, elle saura trop grande pour rentrer dedans. C'est sans doute pourquoi sa maman la laissait faire…

Gracia prit sa main et elles chantèrent ensemble une musique que la jeune enfant devait apprendre. Elle était enjouée et leur permis d’oublier le long trajet entre l'appartement des Hughes et le parc de Central City. Dans la voix de la maman, il y avait une cassure. Quelque chose s’était brisé chez cette femme. Mais Elysia ne le voyait pas. En revanche, elle le sentait. Les enfants ressentent énormément de choses.
Mais pour l'heure, les nuages se dispersèrent laissant au soleil un mince filet pour se libérer. Le gigantesque parc de Central à leur vue, Gracia lâcha la main d'Elysia. Celle-ci se mit alors à courir sur l'herbe en riant. Elle adorait jouer dehors même si elle n'avait pas de camarade pour le faire. Son imagination savait faire fi des autres personnes.
Laissant alors sa mère derrière elle, elle gambada pendant cinq bonnes minutes en essayant d’attraper les feuilles mortes qui se détachaient des arbres. Pourquoi, diriez vous ? He bien, simplement parce qu'elle s'imaginait attraper des étoiles. Le parc se transforma en écurie. L'écurie servait à garder des nounours qui avaient chacun un box à leur disposition. Les nounours sortaient un par un pour l'aider à prendre les étoiles. Car les étoiles, c'est magnifique ! Et celles-ci étaient d'autant plus belles qu'elles avaient la forme d'une feuille. Dès lors qu'on les avait dans les mains, elles brillaient ! La blancheur de leur texture était émerveillant.
Soudain, tout ce monde disparut. Elysia venait de voir une autre enfant. Elle s'en approcha, curieuse et gaie, car elle avait très envie de jouer. Malheureusement, la jeune fille qu'elle tenta d'aborder était nettement plus âgée et lui fit comprendre qu'elle n'avait pas envie de lui parler.
Néanmoins désolée, Gracia la rappela vers elle. La jeune femme s'était assise sur un banc, un bouquin sur les genoux et malgré son air détaché, elle était aux aguets. Elysia lui adressa un signe de la main, de loin, son sourire refleurissant.

Elle s'apprêtait à revenir vers sa mère, mais son regard émeraude fut attiré de nouveau par autre chose. Ou du moins, une personne. Il était immense ! Selon elle. C’était donc un garçon. Ses cheveux de jais se mélangeaient au petit vent qui se levait. Elysia eut irrémédiablement des étoiles dans les yeux ! Il avait un… « Je ne sais quoi » qui lui plut aussitôt ! D'ailleurs, il ne lui en fallut pas plus pour courir dans sa direction. Elle décrivit des yeux la tenue vestimentaire du garçon qui était particulièrement écolière. Il avait l'air d'être gracieux. A mi-chemin, Elysia se stoppa net ! L'index entre les dents, son regard timide se levait sur le visage du garçon, jaugeant sa réaction. Allait-il lui demander de partir comme la fille ? Elle baissa les yeux sur l'herbe, sous ses semelles et entreprenait de petits pas. Son autre main dans le dos, elle tirait nerveusement contre sa robe.
Instinctivement, elle chercha l'approbation de sa mère plus loin. Gracia avait effectivement relevé les yeux de son livre et ne semblait pas désapprouver. Après tout ce n'était qu'un garçon. Pas un monstre !

Elysia se mordait les lèvres, mâchant l'inférieure, septique. Elle pencha la tête sans interrompre son avancée jusqu’à lui. Quand elle fut à sa hauteur, elle se répéta combien il paraissait immense ! Elysia ramassa une feuille par terre. Une étoile. Et elle le lui tendit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 563
L'orgueil parfait / Pedopride
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie: 7
Roses:
Cadeau(x) Concours:

Mon prince charmant ! [PV Pride.]

MessageSujet: Re: Mon prince charmant ! [PV Pride.] Ven 14 Oct - 16:15





Une rencontre surprenante.


Pride & Elysia Hugues



L'automne commençait a arriver et cela se voyait par les feuilles qui rougissait et brunissait doucement sur les arbres, avant de tomber lentement au sol. Il devait commencer a faire froid aussi surement, mais cela Pride lui s'en fichait. Il ne ressentait pas le froid, a vrais dire il ne ressentait rien. Ni froid, ni fatigue, ni faim ni rien. Il était chez lui, dans la demeure des Bradley dans sa chambre comme a son habitude a observer dehors. Il savait qu'il n'y avait que sa belle mère de présent dans la demeure son beau père et petit frère était en déplacement et son garde du corps partie en voyage. Il n'avait pas grand chose a faire non plus, le plan de son père avançait et c'est tout ce qui comptait, mais en même temps le groupe mystérieux qui s'en prenait a Central et maintenant Anjuu et ces chimères devenait tout de même un vrais gène pour notre homonculus de l'orgueil qui n'aimait pas que tout se passe pas comme lui le voulait...

Pour Anjuu il avait déjà un plan en tête pour la calmer et lui faire comprendre que c'etait lui le maître de cette ville et que si elle continuait elle risquait de perdre gros, mais pour ce groupe... C’était une autre histoire. Aucune information n'avait filtrer sur ce dernier, c'est comme ci il n'existait pas tout comme ce Xinois qui se faisait nommer Death, que Pride avait trouver très drôle mais qui avait réussit a lui échapper, ce qui n’était pas pour lui plaire. C'est pourquoi il restait la devant la fenêtre a observer dehors cherchant via son ombre une quelconque trace de Xinois dans la ville mais pour le moment rien. Pas la moindre trace. Mais finalement d'un coup, il ressentit la présence du Xinois et elle provenait du Parc! Un sourire amuser apparut sur les lèvres de Pride qui s'en attendre quitta la demeure des Bradley pour se rendre a se dernier pour voir si le Xinois qu'il cherchait était bien la. Oh bien sur il aurait put se servir de ces ombres pour s'y rendre mais il voulait éviter en pleine journée, car il y avait souvent du monde dans ce parc et Pride ne voulait pas devoir tuer tout ceux qui aurait vu son ombre dans le dit parc. Bien sur il ne s'y rendit pas seul après tout cela aurait parut bizarre le fils du président qui se promène ainsi tout seul dans le parc avec tout ce qui se passait et il fut accompagner de deux molosse vêtue de noir et surtout armée pour sa sécurité bien qu'il n'en avait pas besoin...

Il se retrouva donc la dans le parc ces gardes du corps un peu plus loin a surveiller qu'il n'y avait rien d'anormal alors que celui-ci avec son corps d'enfant et se faisant passer pour tel, il cherchait... Cherchait le Xinois, mais il y avait personne bien sur encore une erreur. Alors qu'il souffla doucement et allait repartir chez lui pour recommencer, les recherches, l'homonculus a l'apparence de gamin sentit une présence a ces coter et se tournant il tomba nez a nez avec une fille, qui était un peu plus jeune que lui au niveau de l'apparence, elle avait des cheveux blond et était vêtue d'une robe simple. Pride l'observa en silence, il aurait bien sur put la rejeter mais n'en fit rien tout de suite, car il remarqua quelque chose dans cette jeune fille, il lui faisait penser a la petite Angelica l'une des trois âmes de la chimère dites imparfaite qu'il considérait un peu comme une sœur, bien que cet petite avait un petit truc que Angelica n'avait pas, était-ce car elle était humaine? Possible mais surprenant. Pride continua d'observer la petite qui avait la tête baisser comme-ci elle n'osait pas le regarder, pourtant ce n’était pas un monstre, enfin si mais pas en apparence quoi. Agissant comme n'importe qu'elle enfant l'aurait, Pride se pencha alors essayant de voir le visage de la petite qui etait toujours pencher mais il recula d'un coup, quand elle tendit sa main qui fendit l'air lui tendant... une feuille. Pride fut surprit par le cadeau mais le prit en souriant et dit alors:

" Ouah elle est super jolie je vais en prendre soin, merci beaucoup!"  

Un imensse sourire eclairait maintenant le visage du gamin aux yeux carmin qui demanda enssuite:

" Moi c'est Selim, Selim Bradley et toi c'est comment?"

Il observa la gamine attendant de voir si elle n'allait pas s'enfuir a toute jambe, se demandant aussi c'etait quoi ce truc qui poussait Pride a rester devant cette gamine...




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 49
Who am i !

Mon prince charmant ! [PV Pride.]

MessageSujet: Re: Mon prince charmant ! [PV Pride.] Ven 14 Oct - 18:05
Il avait accepté l'étoile. Mais il ne s’était pas contenté de cela. Le garçon fit bien plus encore qui émerveilla Elysia et fit bondir son petit cœur. Car il se pencha vers elle et lui dit :

" Ouah elle est super jolie, je vais en prendre soin, merci beaucoup!"

Elysia inspira grandement, les mains le long du corps, les doigts écartés. Son regard insistant fixait le sourire magnifique de son... De son... De son prince charmant ! Elle n'arrivait plus à le voir autrement !

" Moi c'est Selim, Selim Bradley et toi c'est comment?"

Gracia avait relevé le nez de sa lecture, les épaules tendues. Ses jambes croisées se séparèrent l'une de l'autre avec une rapidité mais une grâce délicate.  Ses talons s'enfoncèrent dans l'herbe humide alors qu'elle cassait la distance entre elle et sa fille. Après avoir entendu l'enfant donner son prénom, ce fut comme recevoir une décharge électrique !
Mais pas pour Elysia. Non. Pour la petite fille ce fut un coup de foudre ! Sa petite voix trépassa les barrières de sa bouche alors qu'elle s'emparait du poignet du garçon :

« Elysia ! C'est mon prénom ! »

Elle ne cacha pas sa joie d'être ainsi bien reçue par un jeune plus âgé qu'elle. Mais d'ailleurs, elle ne fit même plus attention à sa maman qui se rapprochait et entraîna Selim à courir avec elle ! Pour Elysia, il était certain qu'il avait compris que les feuilles n'en étaient pas et qu'elles étaient aussi étincelantes que des étoiles. Elle en ramassa plusieurs qu'elle entreposa sous ses coudes afin de pouvoir garder la main de Selim dans la sienne. Sa timidité s'était évaporé aussi vite que sa soudaine gaieté quand elle vit un monsieur, tout de noir vêtu qui les fixaient.
Elysia n'avait pas fait attention au nom de famille du garçon. Elle le connaissait pour l'avoir déjà entendu. Mais pour elle, ce n'était alors qu'un apaisement de plus car ceci n'avait rien d'inconnu. Elle ne se rappelait bien évidemment pas qu'il s'agissait du nom du chef des armées et du pays. C'est pourquoi lorsqu'elle vit cet homme, solennel, qui lui fit peur,  elle se braqua aussitôt et se cacha derrière Selim !
Ses grands yeux verts réapparurent sous le bras du garçon qu'elle agrippait de ses deux mains potelées.

« Fé qui ? Demanda-t-elle, le son de la voix étouffée de par sa bouche plaquée contre le dos de son prince charmant. »

Elle cassait les barrières très facilement. Car oui, elle l'avait touché et embarqué avec elle sans demander son reste. Vous me direz qu’elle ne le connaît même pas. Mais pour Elysia c'était une tout autre histoire. Elle ne sentait pas la méchanceté qui pouvait ressortir de ce garçon. Car pour l'heure, il n'y en avait pas. Elysia ressentait sa gentillesse, son hébétement. Et ceci lui suffisait largement à trois ans.
Gracia eut le temps de les rattraper et s'accroupit devant eux, gênée :

« Excusez-moi messieurs, je n'ai pas fait attention de loin, qu'il s'agissait du petit Selim. Bonjour ! Fit-elle à l'attention de l'interpellé. »

Ni une ni deux, Elysia sauta dans les bras de sa mère, gardant cependant la main de Selim en otage. Il n'était pas question pour elle, de faire un choix ! De plus en plus proie à la gêne, Gracia caressa les cheveux de sa fille :

« Chérie, tu ne reconnais pas Selim ? Nous l'avons déjà vu dans le journal. C'est le fils du monsieur qui était à l'enterrement de Papa. Tu te souviens ? »

Elysia chercha longtemps, ses yeux recouverts d'une membrane de larmes hésitantes. Car elle n'aimait pas ce souvenir. Et parce qu’elle ne voulait que maman lui dise qu'il ne fallait pas jouer avec Selim. Elle hocha la tête même si le visage de King Bradley ne lui revint pas en mémoire. Elle préféra mentir pour le bien de tous et s'épargner des explications qui pour l'heure, il faut le dire, elle s'en fichait un peu. Elysia leva des yeux larmoyants sur Selim, resserrant ses doigts sur les siens et demanda doucement à sa maman :

« Je peux jouer avec lui ? »

Elle était à moitié affalée contre sa mère, le bras tendu au possible pour retenir le garçon.
Gracia n'aurait pas dit non. Mais elle était elle-même incapable de donner une réponse. Elle releva les yeux sur les deux gardes du corps ainsi que Selim.

« Je... Je ne sais pas. Où est votre maman, Selim ? Elysia peut jouer avec vous ? »

Elysia esquissa un sourire immense qui partagea  ses joues en deux. Elle venait d'avoir une révélation. Sa maman avait vouvoyez le garçon comme si  c'était un vrai prince ! Alors peut-être... Oui, peut-être que s'en était vraiment un ! Elle se détacha de sa mère et entoura le buste du garçon de ses petits bras, enfonçant aussitôt sa tête contre sa poitrine. C'était SON prince charmant, maintenant !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 563
L'orgueil parfait / Pedopride
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie: 7
Roses:
Cadeau(x) Concours:

Mon prince charmant ! [PV Pride.]

MessageSujet: Re: Mon prince charmant ! [PV Pride.] Mar 18 Oct - 20:00





Jouons ensemble!


Pride & Elysia Hugues



Pride ou pour le coup le gamin Selim Bbradley, continuait de regarder la gamine qui se dressait devant lui, il n'arrivait pas a la lâcher du regard ni même a la virer comme il ferait avec n'importe qui. Non au lieu de ça, il restait la, sans bouger a observer la gamine qui avait les bras le long de son corps mais le fixais intensivement avec des étoiles dans les yeux que n'importe qui aurait trouver ça trop choux sauf Pride qui se demandait ce qui lui arrivait a cette petite...

Alors qu'il la regardait sans comprendre elle fini par lui dire son prénom, Elysia c'etait jolie Pride devait bien le reconnaître mais avant même qu'il puisse dire quoi que ce soit, la petite Elysia attrapa son poignet et l'embarqua avec elle. A ce moment precis la surprise de Pride ne fut pas veine, ouvrant grand les yeux, mais il se laissa embarquer. Normalement, il n'aurait pas aimer le contact de cette gamine, car il ne supportait pas qu'un humain le touche lui un être bien supérieur mais chose surprenante, pas elle. Cela ne le dérangeait pas, bien au contraire il ne voulait pas qu'elle le lâche. Il la suivit alors qu'elle courait un peu forcé, vu qu'elle tenait son poignet ramassant dans le même temps des feuilles qu'elle plaçait sous ces bras comme pour ne pas lâcher notre homonculus qui ne faisait plus attention a ce qui se passait autour de lui, profitant de cette jeune fille blonde, un sourire amuser illuminant pour une fois son faux visage d'enfant, mais pas un sourire cruel ou même manipulateur ou faux, c'etait un vrais sourire d'enfant. Mais ce sourire ne dura pas longtemps, car d'un coup il sentit la petite Elysia se stopper suivit par ce dernier avant qu'elle se cache derrière Selim le tenant par la taille. Ce dernier instinctivement posa sa main sur celle de la petite qui le tenait par la taille, quand il leva les yeux vers un de ces gardes du corps qui se dressait devant les deux enfants, ces éternelles lunette de soleil sur ces yeux, la main dans sa veste prêt a sortir son arme...

Mais il est stupide ou il lui manquait un cerveau ou quoi se demanda Pride en l'observant. D'accord c'etait son garde du corps, mais il n’était pas obliger d'arriver comme ça, comme un gorille et de surcroît de vouloir sortir son arme, après tout la fille qui se trouvait avec lui n’était qu'une enfant comme lui! Bon d'accord avec tout ce qui c'etait passer ressèment au sein de Central on était jamais trop prudent mais tout de même! La Pride n’était pas franchement content et si il n'y avait pas eu la petite Elysia, ni même des témoins autour ça fais longtemps qu'il lui aurait fait comprendre sa façon de penser. Il continuait sans, sans rendre compte d'avoir sa main sur celle d'Elysia, qui fini par lui demander qui c'etait sa petite voix étouffer dans le dos de Selim qui sentit son souffle dans son dos. Alors que ce dernier allait répondre, d'un coup une jeune femme arriva se plaçant aux niveau des deux enfants alors que l'homme n'avait pas fait un geste attendant de voir ce qui allait se passer, la main toujours dans la veste au cas ou, quand la jeune femme s'excusa indiquant qu'elle n'avait pas fait attention de qui il était et le salua dans le même temps et Selim lui répondit avec un grand sourire continuant de jouer l'enfant et se demandant qui était cette jeune femme, quand il comprit en voyant la petite Elysia sauter dans les bras de la jeune femme indiquant donc que c'etait sa mère, mais Pride qui n'en avait pas ne comprenait pas vraiment ce que c'etait que d'avoir une mère. Mais il remarqua que la petite Elysia tenait sa main mais chose surprenante, il la tenait aussi! C’était pas elle cette fois qui lui avait prit, lui aussi serrait la main de la petite comme pour pas la perdre...

La mère et la fille eurent une discutions entre eux, mais Pride ne l’écouta pas, au contraire, il ne faisait que regarder sa main qui tenait celle de la petite Elysia sans vraiment comprendre pour qu'elle raison il ne la lâchait pas? Pourquoi, lui l'homonculus de l'orgueil il ne voulait pas lâcher la main de cette enfant, pour qu'elle raison il sentait une chaleur en lui quand il lui tenait la main?Plein de question tournait dans la tête de Pride. Mais finalement il entendu une question qui lui fit apparaître un immense sourire joyeux, elle demandait si Elysia pouvait jouer avec elle tout en demandant ou était sa mère. Selim posa alors son regard sur ces gardes du corps tout en continuant de tenir la main de la petite et dit alors:

"Ben maman était un peu occuper alors elle a pas put m'accompagner, c'est pour ça que c'est mes gardes du corps qui sont venue... Et oui se serait même super! si elle pouvait jouer un peu avec moi avant de partir chez vous! Car après tout j'ai pas beaucoup d'amis avec qui jouer alors..."

Il avait dit ça avec un immense sourire enfantin et joyeux, tout en serrant la main d'Elysia dans la sienne et qu'il jetais un regard suppliant a ces gardes du corps qui ôtèrent leurs mains de leur veste et reculèrent un peu faisant comprendre qu'ils avaient comprit qu'il n'y avait pas de danger et qu'il devait maintenant surveiller non seulement Mr Selim mais aussi la petite qui ne leurs arrivent rien alors que le gamin lui continuait de tenir la main de la petite Elysia prêt a jouer avec elle et a pour une fois passer du temps comme un enfant normal avec une fille normal bien qu'il ne comprenait pas pour qu'elle raison, il voulait passer du temps avec elle ainsi...




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 49
Who am i !

Mon prince charmant ! [PV Pride.]

MessageSujet: Re: Mon prince charmant ! [PV Pride.] Ven 21 Oct - 10:40
Gracia fut attendrie par les mots de Selim. Elle baisa le front de sa fille avant de se relever, non sans une dernière caresse sur sa joue juvénile. Pour cette mère, c'était une double réconfort que de voir deux gardes du corps aux côtés des enfants. Elle retourna s'asseoir sur le banc, feuilletant son livre, l’œil à l’affût. Car une mère ne quitte véritablement jamais son enfant des yeux.

« Oui ! Cria Elysia. Viens jouer ! »

Pour Elysia, avoir l'approbation de sa mère ainsi que de Selim était un bonheur entier. Elle regretta néanmoins de ne pas avoir sa peluche préférée afin de la montrer au jeune garçon. Mais cette pensée cessa aussitôt qu'elle se mit à courir avec lui. Le vent était moindre, mais la fraîcheur de l'automne était sèche, faisant rougir la moindre parcelle de sa peau à découvert. C'est pourquoi, ses grosses joues d'enfants furent vite cramoisies, mais elle n'en avait cure. Elle ne sentait ni la fraîcheur de l'après-midi, ni la douleur d'une certaine absence. Pour le moment, elle voyait des étoiles partout et surtout, elle le voyait, lui.

« Il est où, ton papa ?demanda-t-elle. »

A peine eut-elle finit de courir qu'elle buta devant un caillou. Elle tenait toujours la main de Selim dans la sienne. Sa petite force d'enfant peinait à retenir les dix doigts du garçon qui commençaient à  glisser de sa prise. C'était le seul endroit où la chaleur semblait se propager sans limite, brûlant sa paume d'un agréable ressenti. Car si d'habitude la chaleur s'appropriait une douleur, cette-fois ci, elle n'aurait lâché sa main pour rien au monde. Elle se contenta de pivoter et de s'emparer de ses mêmes doigts de son autre main. La paume de Selim réchauffa aussitôt ses phalanges gelées. Elle laissa un cri d'apaisement effleurer sa bouche alors qu'elle se penchait pour s'emparer du caillou.

« Moi, mon papa il est parti au boulot. »

Ce n'était pas totalement faux. Ni vrai. Le père de Elysia était partit au boulot, la dernière fois qu'elle l'avait vu. C'est pourquoi, quand bien même elle s'était retrouvée devant le cercueil qui accueillait son dernier souffle, pour Elysia, son papa n'était pas mort. Peut-être qu'il travaillait et qu'il reviendrait quand il aurait fini. Quand elle avait suggérer cela à sa maman, celle-ci avait bien essayé de lui faire comprendre qu'il ne reviendrait pas. Mais c'était très douloureux de dire une telle vérité sans être cruelle aux yeux de sa fille.

Elysia se tut brusquement. Elle se retourna vers Selim, levant ses deux faisceaux verts sur son visage. Et elle sentit rassurée. Peut-être était-elle en train de voir en ce garçon, un réconfort. Une épaule. Un ami. Un prince. Elle en fit toutes ces choses. En moins de dix minutes. Et son sourire, soudain, refleurit.

« T'as quel âge ?! Moi, j'ai trois ans ! »

Tout comme on lui avait appris, elle tendit quatre... Non, trois doigts devant le nez de Selim, avant de se remettre à courir.
Durant ces quelques minutes, Gracia observait sa fille qui semblait promener le jeune Selim un peu partout. Mais en « réalité », Elysia était une princesse, perdue dans un champs et le soleil était dans le ciel. Sa longue robe coulait sur la verdure du sol et sa traîne était maintenue dans la main de Selim qui tenait aussi la sienne. Si le garçon ignorait dans quel jeu il s'était embarqué, pour Elysia, il ne faisait aucun doute qu'il savait qu'il était un prince.
Soudain, ce monde féerique s'écroula. Mais pour Elysia ce n'était point un drame mais juste une prise de conscience. Elle mit son jeu en pause, tout simplement et se retourna vers Selim. Elle dut lever la tête afin d'observer le visage du garçon. Pour une raison qui lui échappait, elle aimait beaucoup le regarder. Il avait l'air si confiant, si courageux ! Il respirait la confiance en soi. Et bien que Elysia n'était pas capable de l'exprimer, ce ressentit fit en sorte qu'elle se sentait intimement convaincue qu'il était intelligent, gracieux et qu'il la mettait dans une certaine confidence.
La jeune enfant ignorait totalement que ce garçon avait en réalité un âge très avancé et que sa condition d'homonculus lui empêchait peut-être d'avoir de véritables sentiments. Elle ignorait tout de cela mais elle absorbait tout comme si les sentiments étaient une énergie. Elle ressentait  donc ses doutes. Ses agréables doutes. Car elle savait qu'il n'avait pas envie de partir.
Elle observait ses beaux vêtements. Il avait, comme dit plus tôt, une apparence écolière mais pas seulement. La jeune fille lui imagina un costume princier et elle gloussa vivement, attendrie par cette image.
Elysia essaya de se souvenir comment sa maman parlait à son papa. Car pour elle, il était évident que le couple parfait s'exprimait entre eux. Il fallait donc qu'elle les imite pour que Selim l'aime ! A trois ans, c'était évident ! Mais papa et maman parlaient souvent quand elle dormait...
Du coup, elle décida de remettre ceci à plus tard. Après tout, ils avaient le temps. Si pour les adultes, l'après-midi passait vite, pour Elysia, c'était une éternité. Une magnifique éternité.

« On joue à deux... À un... À un, deux, trois soleils ?! Pinailla-t-elle. »

Elle en avait très, très envie ! Il faut dire qu'elle était très compétitive ! Et même si c'était son prince, elle ne le laisserait pas gagner.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 563
L'orgueil parfait / Pedopride
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie: 7
Roses:
Cadeau(x) Concours:

Mon prince charmant ! [PV Pride.]

MessageSujet: Re: Mon prince charmant ! [PV Pride.] Mar 3 Jan - 20:06





Un jeu amusant?


Pride & Elysia Hugues



Selim Bradley continuait de regarder la petite Elysia avec un grand sourire sur le visage, car il était content, content car il pouvait passer un peu de temps avec elle. Bien sur, il voulait comprendre pour qu'elle raison, il voulait passer du temps avec cette petite, après tout il était un homonculus un être éternelle qui avait vécut bien des siècle avant la naissance de cette enfant et qui vivrait bien après. Mais la pour une raison qu'il ignorait, il voulait rester avec elle et s'amuser avec cette dernière bon, il devait avouer qu'il y avait aussi le fait qu'il pouvait aussi se servir d'elle si besoin était mais cela, c'etait en dernier recours... Mais finalement ce fut la voix de la petite toute contente et lui demandant de venir jouer qui le tira de sa rêverie et avant même qu'il comprenne, elle l’entraîna avec elle dans une course folle en lui tenant la main...

Selim Bradley se laissa emporta avec elle en souriant doucement, mais ce n’était pas un sourire feinte comme il en avait l'habitude, non c'etait un sourire sincère et amusée, il suivait la petite se demandant ce qu'elle imaginait car il se doutait bien qu'elle courait pas sans raison comme ça, quoi que c'etait possible aussi non? Mais finalement elle lui posa une question sur ou était son père, Pride ne sut a ce moment precis pas franchement quoi lui répondre et il garda le silence car au fond il savait que si il ouvrait la bouche, il lui dirait comme ça franchement qu'il se trouvait sous la ville a ne pas bouger depuis bien longtemps et a attendre que le plan se termine mais il ne pouvait se permettre de le dire c'est pour cela qu'il se tut. Mais finalement elle cessa sa course et buta sur un caillou lâchant doucement sa main et se dernier voulut serrez ces doigts pour la retenir, la serrer contre lui, cette petite enfant, mais elle ne fit que pivoter et la petite Elysia attrapa de nouveau la main de Pride avec son autre petite main ce qui apaisa notre homonculus qui fit un petit sourire apaiser de sentir a nouveau les doigts de la petite dans la sienne. Elle lui dit alors que son papa etait partit au boulot, Selim pencha alors la tête sur le coté un peu surprit, ne comprenant pas pourquoi elle en parlait comme ça, comme-ci il était partit depuis longtemps et qu'il n’était pas revenue, car au fond il ignorait que c'etait un militaire que son frère Envy avait tuer dans une cabine téléphonique, ce qui quand il l'avait apprit avait laisser Pride de marbre car ce n’était qu'un corps de plus pour ce dernier...

Il observa alors sa nouvelle amie Elysia qui l'observait de ces yeux vert et fit un sourire en disant alors:

"Bah tu sais je suis sur qu'il reviendra vite ton papa, mais en attendant je suis la!"

Il continuait de sourire comme pour montré a cette petite, qu'il était un peu comme un héros, au fond espérait t'il qu'elle le voit comme ça, qui pouvait le dire allez savoir. Finalement le sourire sur le visage de la petite refleurit et Selim se demanda si c'etait du a ces paroles qu'elle souriait de nouveau comme ça, qui pouvait savoir ce qui se passait dans la tête d'une enfant. Finalement elle lui demanda son age et lui indiqua qu'elle en avait trois. Elle était jeune, lui en avait plus de quatre cent mais il ne pouvait se permettre de lui dire comme ça et repondit simplement en souriant:

"Bah moi j'ai 10 ans"

Puis finalement la petite se remit a courir emportant de nouveau Selim avec elle. Celui-ci se prit au jeu et se mit même a rire comme un enfant, c'etait même bien la 1ère fois qu'il agissait comme ça, quand on y pensait sa famille aurait été surprise de le voir rire et s'amuser ainsi, lui le monstre au milliers d'ombre meurtrière s'amuser comme un enfant tout ce qu'il y avait de plus normal! Pourtant Pride ne pouvait s’empêcher de rire et de s'amuser comme n'importe qu'elle enfant de son age, sous les yeux de la mère de la petite et de ces gardes du corps qui bien sur faisait leur travail. Finalement elle se stoppa et regarda le garçon en levant la tête qui était un peu plus grand qu'elle observant ces yeux rubis emplit de malice mais aussi d'une profonde amitié inhabituelle pour un être comme lui, quand elle lui demanda de jouer a... un, deux, trois, soleil? C’était quoi ce jeu? Il se mit a réfléchir a toute vitesse sur ce jeu, car lui qui avait un âge plus que avancer, il c'etait toujours contenter de se faire passer pour un enfant mais n'avait vraiment jamais été un donc il ne savait pas franchement ce que c'etait que ce jeu. Bien sur, il avait observer les enfants jouer pour s'en inspirer et ce faire vraiment passer pour un, se souvenant vaguement de jeu, qu'ils faisaient. Il y en avait un ou il se courrait après en se touchant l'un après l'autre mais c'etait pas ça, ça se nommait... le chat si il se souvenait bien, il y en avait un autre ou il se cachait, ça se nommait le... cache cache donc c'etait pas ça non plus mais alors c'etait quoi... Il se souvenait alors d'un autre jeu ou il se tournait tapant un mur en disant un, deux, trois, soleil se tournant et les autres ne devaient plus bouger et comprit donc que ça devait être de ça qu'elle parlait! Un grand sourire apparut sur le visage de Selim Bradley qui observa sa nouvelle amie et dit alors toujours en souriant:

"D'accord, c'est moi qui compte et toi qui essaye de gagner d'accord?!"

Il tenait toujours sa main et inconsciemment attrapa sa seconde main la tenant dans sa deuxième et sans s'en rendre compte se pencha faisant un bisous sur la joue de la petite au moment ou le rouge monta au joue de Pride qui ne comprit pas pour qu'elle raison, puis après cela avec un grand regret lâcha ces petites mains bien chaudes avant de se tourner et courir jusqu’à un arbre ou il se mit face a se dernier et dit alors en la regardant toujours avec un sourire:

"Tu es prête, je compte!"

Il se tourna ensuite de nouveau vers l'arbre et dit a voix haute un, deux, trois, soleil! et en hurlant se dernier mot il cria bien fort pour observer la petite voir si elle ne bougeait pas un muscle pour lui dire de repartir. Bien sur il aurait put se servir de ces ombres pour l'observer mais il n'en fit rien car il ne voulait pas tricher, pour une fois il se prenait pour un véritable enfant et il était donc normal qu'il agisse comme tel non?...




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 49
Who am i !

Mon prince charmant ! [PV Pride.]

MessageSujet: Re: Mon prince charmant ! [PV Pride.] Dim 12 Fév - 12:40
HRP: Dans la réponse, j'ai pris quelques libertés pour la fin. Mais n'hésite pas à me dire si ça ne te conviens pas. :)

"Bah tu sais je suis sur qu'il reviendra vite ton papa, mais en attendant je suis la!"

Les mots du petit Selim faisaient quelques tours dans la tête d'Elysia. Elle aimait beaucoup sa voix et la manière qu'il avait eut de lui dire ça. Spontanément. Il ne faisait aucun doute pour la jeune enfant que ses paroles étaient pures vérités. Pour l'heure, son prince venait d'accepter avec joie de jouer à « Un, Deux, Trois, Soleil. » ! Elysia se mit à rire. Un rire dont elle avait le secret. Il éclata de sa bouche juvénile, orné de toutes ses dents alors qu'elle penchait le cou pour le sonder d'en bas. Elle avait déjà vu sa mère reproduire le même geste vis-à-vis de son père, avec un petit battement de cils incontrôlable. Mais ceci, Elysia ne savait pas faire. Elle venait tout juste de comprendre comment cligner d'un seul œil et c'est ce qu'elle fit, la langue entre les dents. Même si elle ne savait pas vraiment à quoi cela servait. Après tout, c'était pour elle une grande mission d'imitation. 

"D'accord, c'est moi qui compte et toi qui essaye de gagner d'accord?!"

Elle trépigna sur ses deux pieds. La jeune enfant avait à peine soulevé l'écart d'années qui se creusait entre eux. Il avait sept ans de plus qu'elle. Il n'en devenait que plus riche dans le cœur d'Elysia car ceci démontrait qu'il était capable de lui apprendre un tas de trucs et même, des nouveaux jeux ! Il savait sûrement compter jusqu'à trente. Même jusqu'à cent !!
Mais cette brusque pensée fut balayé par le bisou que Selim lui fit sur la joue. Elysia gloussa de bonheur, la tête de côté par automatisme. Le garçon ne s'attarda pas et s'en alla pour compter un peu plus loin. Elysia se lança alors un défi. Si elle ne perdait pas, elle lui rendrait son bisou en triple ! Ceci fut sa motivation absolue ! Pour sûr, Selim ne gagnerait pas !
Au loin, Gracia avait sourit. Attendrie par  ces deux-là, elle tourna la page de son livre en jetant un coup d’œil aux deux gardes du corps. Il était clair qu'il y avait vraiment pire comme travail. Pour la jeune maman, c'était très satisfaisant de voir son enfant s'amuser de cette façon avec un garçon beaucoup plus grand. Mais elle ne pouvait ignorer le boulot que ceci allait lui donner par la suite ; il faudra alors expliquer à Elysia comment se comporter correctement avec tous les autres garçons d'une dizaine d'années. Car il était rare de voir un enfant de cet âge se comporter aussi gentiment avec une petite fille de trois ans. Gracia se mit en tête de mettre sa fille en garde. Doucement, mais sûrement. Pour l'heure, elle reprit sa lecture, amusée de loin par la compétitivité d'Elysia. Ceci, elle savait de qui elle le tenait. C'était d'elle.

"Tu es prête, je compte!"

Ses iris d'un vert émeraude se mirent à briller de détermination. Elysia mit un pied en avant, les poings serrés. Quand Selim se tourna vers le tronc d'arbre et commença à compter, Elysia sprinta dans sa direction !

Un.

Elle avait l'impression de fendre le vent en deux et ignorait prestement la fraîcheur désagréable de celui-ci.

Deux.

Elle commença à freiner un peu, anticipant le gong. L'herbe sous ses semelles s'enfonçait comme du sable mouvant. Elysia tituba, la cheville branlante. Les bras en l'air, son équilibre redevint stable. La bouche formant un « O » parfait et les sourcils froncés, sa motivation grimpa en flèche. Il ne lui restait qu'un pauvre « trois » avant d'atteindre son but !

Trois.

Elle tenta le tout pour le tout et se mit à courir comme un tigre qui chasse sa proie !

Soleil !

Selim se retourna et Elysia stoppa son élan ;  ce fut si abrupte que la jeune fille ne parvint pas à rester debout et tomba sur les genoux. Le collant imbibé de terre humide, elle n'en avait cure. Elle fut déçue de ne pas parvenir à rattraper Selim à temps mais se vit rire aux  éclats sans en connaître la raison. Les deux mains sur le  sol, elle releva son popotin et se remit sur ses deux pieds.

« Encore !! cria-t-elle joyeusement. »

Sans un regard pour Selim, elle fit demi-tour et retourna à sa place initiale. Tout du moins, presque à sa place. Elle ne voulait pas tricher pour le plaisir de gagner mais plutôt pour celui d'atteindre le garçon. Elle fit semblant de se remettre correctement et dès que l'homonculus tourna le dos, elle raccourcit l'écart entre eux de quelques pas de géant. Selim compta.

Un.

Elle était essoufflée mais courut comme une panthère.

Deux.

Ses genoux étaient frais de par l'humidité sur ses vêtements. Mais ses muscles étaient brûlants. Elysia tomba en avant, rebondissant sur le sol moue du parc. Gracia se leva du banc, les mains crispées. Son regard d'aigle royal analysa la situation. Quand elle vit qu'Elysia se releva sans un mot, discrète comme un éléphant mais avec la volonté de l'être comme un ninja, elle se rassit. Elysia n'avait pas eu mal et c'était le plus important.

Trois.

Les mains pleines de terre, elle courut aussi vite qu'elle put, presque à bout de souffle. Le dos de Selim se rapprochait de seconde en seconde. Il était sa gazelle. Bientôt, elle l'attraperait !

Solei...

Elle entoura la taille de Selim entre ses bras ! Ce fut si brusque que son élan emporta ses gestes et ils furent plaqués contre le tronc d'arbre. Elysia cria de joie ! Sa victoire c'était joué à une seconde prêt !
La jeune fille reprit son souffle, rouge comme une tomate et contourna Selim pour le regarder en face.

« J'ai pas triché !! se défendit-elle. »

Elle se sentit obligé de soulever ce mensonge de peur que Selim se mette en colère.

« A moi ! »

Elle sautilla et plaqua son front contre le tronc d'arbre :

« U..UN, de... deux, trois, SolAII...eil ! »

Elle ne lui avait même pas laissé le temps de s'installer et en était peu consciente. Elle se retourna, croisa le regard du garçon et esquissa une moue perplexe :

« T'es déjà arrivé ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 563
L'orgueil parfait / Pedopride
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie: 7
Roses:
Cadeau(x) Concours:

Mon prince charmant ! [PV Pride.]

MessageSujet: Re: Mon prince charmant ! [PV Pride.] Jeu 9 Mar - 19:30





Une Princesse pour l'homonculus


Pride & Elysia Hugues



Selim se mit à compter le dos tourner à sa nouvelle amie sa petite princesse Elysia, comptant doucement pour le un, deux, trois, soleil, quand il poussa le soleil et se tourna d'un coup et vit immédiatement sa petite princesse tombé au sol et sans chercher a comprendre, il voulut courir vers elle pour l'aider a se relever, mais cette dernière se mit a rire joyeusement et se releva tout aussi vite en rigolant et en demandant de le recommencer. Celui-ci ne put s'empêcher de souffler de soulagement, mais aussi de sourire gaiement en disant alors :

"Pas de problème, on continue !"

Il se tourna alors de nouveau vers l'arbre en souriant, pour une fois qu'il n'avait pas a penser au plan de papa ou bien même a surveiller son feignant de frère, non pour une fois, il pouvait profiter comme un enfant. Il se remit alors à compter gaiement, le un, puis le deux, puis le trois et alors qu'il disait soleil, d'un coup, il sentit deux petites mains se fermer sur sa poitrine et il se retrouva plaquer contre l'arbre sentant le contact chaud de la petite contre son ventre et qui lui fit grandement plaisir et un bien fous aussi, lui qui pourtant d'habitude ne supportait pas qu'un humain le touche, mais la avec elle, c'était différend. Finalement, elle détourna le jeune garçon se plantant devant lui toute rouge en prétextant qu'elle n'avait pas triché, ce qui fit sourire Pride qui se pencha lui offrant un gentil baiser sur sa joue en disant alors en souriant :

" Mais je te crois, j'en suis même sûr que tu n'as pas triché !"

Elle répliqua ensuite toute joyeuse que c'etait a son tour et avant même que notre homonculus puisse bouger plaqua son front contre l'arbre et compta le un, deux, trois, soleil sans qu'il puisse faire un mouvement, puis elle se tourna croisant le regard du garçon qui avait les yeux qui brillait de douceur pour la petite devant elle, quand elle lui demanda si il était déjà arrivée mais celui-ci n'avait put faire un geste en fait ! Il fit un grand sourire amuser et observa la petite prenant sa petite main dans la sienne et lui dit alors en souriant :

"Mais non, en fait, je n'ai juste pas eu le temps de me mettre en place, alors tu vois, tu vas attendre que j'aille où il faut et tu te m'est a compter d'accord?"

Il lâcha ensuite à contre cœur sa main, mais lui passa tout de même la main dans ces cheveux, avant de poser son doigt sur le nez en souriant avant de filer là ou il devait se placer pour courir avant qu'elle ait fini le compte. Il ne savait pas vraiment pour qu'elle raison, il avait fait ça, mais il l'avait fait voilà tout. Une fois en place, il se prépara à courir observant la petite se tourner vers l'arbre se mettant a compter, mais bien que s'il voulait, il pouvait la battre sans problème, il n'en fit rien, il voulait la laisser gagner, car après tout, c'était sa princesse et elle méritait de gagner non ? C'est pourquoi quand elle se mit a compter, il se mit pas a courir, mais a marcher doucement et d'un coup se mit a courir doucement, car au fond il voulait l’attraper, comme un prince court pour attraper sa bien aimée princesse comme dans les histoires que sa belle-maman lui racontait avant qu'il aille dormir et qu'il trouvait stupide, mais que maintenant il trouvait tellement vrais et belle, car lui aussi avait fini par trouver ce qui semblait être sa princesse, lui qui pourtant croyait pouvoir ressentir que de l'orgueil il se rendait compte qu'il pouvait sentir autre chose finalement...




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 49
Who am i !

Mon prince charmant ! [PV Pride.]

MessageSujet: Re: Mon prince charmant ! [PV Pride.] Jeu 13 Avr - 12:12
Selim esquissa un geste si doux contre le nez de la jeune fille que celle-ci se sentit fondre. Comme le garçon le lui avait si bien expliqué, Elysia attendit qu'il soit en place, plus loin avant de se retourner contre le tronc de l'arbre. Un sourire candide trônait sur ses lèvres, les joues rosies par le vent frais.

Gracia observait les deux jeunes. Elle ne put s’empêcher de rire discrètement, attendrie par Selim. Effectivement, le garçon ne se mit pas à courir lorsqu'Elysia commença à compter. Il prit son temps, consciencieux de ne pas rattraper la jeune fille. C'est alors que son rire s'exprima plus fort lorsqu'elle vit Selim bondir en avant et attraper Elysia dans ses bras !
Elle s'étonna du rebondissement de cet après-midi. Les deux jeunes gens semblaient fait pour s'entendre malgré l'écart d'années qui se creusait entre eux. Gracia en fut émue. Des garçons tels que lui, c'était plutôt rare. Et après les derniers événements, il tombait à pic. C'est pourquoi, elle resta sagement assise sur le banc, attendrie par la scène sous ses yeux. Quelque peu raide à l'idée que le garçon lâche sa fille maladroitement. Elle veillait au grain.

Elysia qui avait l'habitude d'être portée ne se posa même pas la question lorsque ses pieds décollèrent du sol. Elle éclata de rire, ses petites mains agrippant Selim ! L'image n'eut aucun mal à se faire dans sa tête ;

Elle avait l'apparence d'une jeune femme. Une vingtaine d'années, peut-être moins. Une robe exagérément longue et ample achevait ses mouvements. Elle était d'un rose pétillant. Quelques feuilles vertes se perdaient dans les beaux cheveux blonds d'Elysia, rehaussant la couleur de ses yeux. Ses bras entouraient gracieusement le cou de Selim. Il était aussi plus âgé. Grand et mince, il portait un costume noir. Ses yeux arboraient des étoiles.
Elle était si légère, dans tous les sens du terme. Et son rire résonnait merveilleusement bien. Au doigt de Selim, une bague étincelait. La jeune femme se rendit compte que la même chose se produisit à son annulaire gauche.

La jeune enfant se souvint que dans les contes, le prince embrassait la princesse. Il lui promettait un royaume, de l'amour et des enfants. Elle ignorait encore comment il pouvait trouver ces derniers, mais ça paraissait si beau ! Sa mère lui avait déjà dit que c'était comme des graines qu’on plantait. Elysia se promit de faire une récolte, prochainement.
Elle oublia bien vite cette dernière pensée et se concentra de nouveau sur son histoire merveilleuse. Elle cherchait dans sa mémoire toute preuve d'amour qu'elle était capable de donner ou qu'on avait pu lui offrir. Soudain, elle se rappela comment Papa disait « Je t'aime » à Maman. Il posait son nez contre le sien avant de le remuer, telle une caresse. Puis il embrassait Maman.
La jeune fille, candide et innocente, passa ses bras autour du cou de Selim, ignorant prestement si elle était lourde ou non. Elle posa le bout de ses lèvres contre celles de Selim. Ceci ne dura que qu'une demie-seconde, suffisante cependant pour que Gracia retienne le geste de sa fille.
La jeune mère se mordit la lèvre inférieure, sentant le rouge lui piquer les joues. Elle posa son livre, décroisa les jambes et se leva dans l'attente d'une sentence. Selim avait été adorable avec Elysia mais il n'était pas impossible qu'il se braque. Étant beaucoup plus âgé qu'Elysia, il devait sans doute comprendre tout le sens de ce petit geste beaucoup mieux qu'elle. Gracia attendit de connaître la réaction du garçon avant d'aller expliquer à sa fille que ce n'était pas une bonne idée. Après tout, ils venaient à peine de faire connaissance. Et Gracia tenait ici l'exemple parfait pour expliquer à sa fille qu'il ne fallait pas reproduire la même chose avec tous les garçons. Elle songea un instant à son défunt mari... Un sourire perça ses lèvres. Oui. Elle imaginait Maes en train de surchauffer comme un four en voyant cette scène. Et elle rit, de bon cœur.

Elysia qui ne se doutait pas un seul instant que son geste puisse être mal interprété ou peu apprêté à la situation, posa sa tête contre le garçon, juste en dessous de son menton. La fatigue commençait à l'accabler et elle en était consciente. Ceci la frustra au plus haut point car elle n'avait pas envie que sa maman le voit pour l'inciter à partir. Elysia cacha donc son visage contre Selim, fermement accroché à celui-ci. Son murmure fut la conclusion de son histoire:

« Mon prince. »
.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 563
L'orgueil parfait / Pedopride
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie: 7
Roses:
Cadeau(x) Concours:

Mon prince charmant ! [PV Pride.]

MessageSujet: Re: Mon prince charmant ! [PV Pride.] Mer 10 Mai - 18:07





Sa petite princesse


Pride & Elysia Hugues



Un sourire amuser mais en même temps charmer flottait sur les lèvres de l'homonculus Pride, qui la pour le coup se sentait non pas comme un homonculus âgée de plus de 400 ans de vie, mais juste comme le jeune garçon Selim Bradley qui jouait avec une nouvelle amie avec qui il rêvait déjà de partager sa vie plus tard. Pourtant le rêve se brisait très vite et il le savait, car au fond le jour promis arrivait et il savait que a ce moment la, tout le monde a Central et même dans Amestris tout entier serait sacrifier elle aussi donc, mais au fond il se promit de trouver une solution, pour la sauver et l’empêcher de mourir, car maintenant et pour toujours elle était sa princesse, sa petite princesse même. Il la garda dans ces bras, faisant bien attention de ne pas la faire tomber, car il ne voulait pas lui faire de mal ni même la briser, il avait l'impression de tenir une chose si précieuse et fragile que au moindre impact avec le sol elle pourrait se briser en mille morceaux et ne jamais être recoller, il ne voulait pas d'une telle chose, il l'aimait bien trop...

L'amour voila une chose bien étrange quand on y pensait, pour Pride jusque la, cela n'avait ete qu'un mot et maintenant c'etait bien plus que cela, une sensation, qui brûlait dans sa pierre philosophale qui lui servait de cœur, mais en même temps c'etait l'incarnation d'une personne qu'il tenait dans ces bras et qui riait joyeusement en le tenant pour pas tomber alors que pour rien au monde il l'aurait lâcher. Bien sur Selim avait remarquer aussi que la mère de la petite veillait au grain, mais au fond elle n'avait pas a s'en faire, car Pride n'aurait jamais put faire de mal a cette petite, cette petite princesse qui lui appartenait maintenant. Car oui comme toujours notre homonculus était comme ça, il ressentait des choses tendres et agréable pour Elysia, il ressentait ce que l'on appelait de l'amour et donc a partir de maintenant elle lui appartenait et personne ne pouvait dire le contraire au risque de se faire mettre en morceaux par ce dernier...

Finalement la petite passa ces petit bras autour du coup de Selim qui ne fit rien pour la stopper et il sentit d'un coup le contact du bout des lèvres de la petite avec les siennes. Cela ne dura qu'une demi seconde, mais pourtant pour Pride, cela fit l'effet d'une décharge électrique dans tout son corps, mais comme quand la foudre nous tombait dessus non, comme-ci une joie et un bonheur fous venait de lui prendre le cœur, au point même qu'il regretta que cela ne dure pas plus longtemps. Il se doutait bien que pour cette petite ce baiser ne voulait pas dire grand chose ou alors juste qu'elle l'aimait bien, mais pour lui cela voulait dire autre chose. Apres tout cela faisait 400 ans qu'il vivait et maintenant pour la 1ère fois de sa très longue existence, il recevait un baiser et pas n'importe lequel, c'etait son 1er baiser. Pride ne put s’empêcher de sourire, d'un sourire content et tendre d'avoir enfin put vivre cela, vivre ce moment avec la fille qu'il aimait. Il profita de ce fait pour d'ailleurs embrasser la petite sur la joue, mais plus proche du creux de ces lèvres que jamais, non pas car il ne voulait pas de nouveau l'embrasser sur la bouche, mais car il avait remarquer la réaction de la mère de la petite et ne voulait pas causer trop de problème et finalement elle cala sa tête sous le menton de Pride se collant a ce dernier lui murmurant un doux mon prince, ce qui fit sourire le garçon qui continua de la tenir, posant son menton sur sa petite tête jetant un regard tendre et prouvant qu'il ressentait de l'amour pour la petite qu'il tenait a sa mère qui les observait continuant de sourire quand il dit alors:

"T'en fais pas, tu es ma petit princesse a moi... Dit moi tu veut continuer a jouer, ou alors tu veut que l'on reste comme ça ou que l'on aille voir ta maman?"

C’était a sa petite princesse de décider, ce qu'elle voulait faire, lui n’était que son prince servant mais une idée lui vint a l'esprit, une idée qui pour lui était juste génial au fond, quand sa petite princesse devrait partir car il se doutait bien qu'elle ne pourrait rester auprès de lui, toute la journée qui défilait trop vite a son gout, quand elle devrait partir, il proposerait a sa mère que sa petite princesse Elysia passe le voir chez lui, dans la demeure des Bradley et pourquoi pas même de passer la nuit chez lui histoire qu'il joue tout les deux toute la nuit, ce serait super comme ça et il pourrait passer pleins de temps avec sa princesse...




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 49
Who am i !

Mon prince charmant ! [PV Pride.]

MessageSujet: Re: Mon prince charmant ! [PV Pride.] Jeu 13 Juil - 17:02
"T'en fais pas, tu es ma petite princesse a moi... Dis-moi tu veux continuer à jouer, ou alors tu veux que l'on reste comme ça ou que l'on aille voir ta maman?"

Tout. Elle voulait tout faire. Dans la seconde si cela était possible. S'écarter de Selim alors qu'elle était si bien calée dans ses bras ? Même Sloth en personne n'arriverait pas à lui faire détacher ses mains de derrière la nuque du garçon. La force d'un enfant qui souhaitait quelque chose n'était pas à prendre à la légère. Les deux gardes du corps qui surveillaient le jeune Selim pouvait toujours essayer. Elysia était convaincue de sa petite poigne. Elle hésita donc très, très longuement à répondre.

« Hummmmmm.... Euh... Hummmm.... »

Elle pensa a quelque chose de totalement hors-sujet. Elle se dit que plus tard, elle ne serait pas sa « petite princesse ». Mais la grande. Et qu'être grande, ça devait être super génial ! Comme ça ils pourront jouer plus longtemps encore, sous les étoiles. Mais d'ailleurs ne lui avait-elle pas donné une étoile ? L'avait-il encore ?

Elle le scruta de la tête aux pieds en écartant son visage du sien. Elle chercha sur les côtés, puis elle l'escalada presque sans se rendre compte du poids qu'elle pouvait être pour un garçon d'une dizaine année. Elysia était loin de se douter que Selim était un homonculus capable de soulever des tonnes. Et si elle le savait, cela ne changerait rien. Bien au contraire. C'était une enfant qui n'avait pas l'âme de distinguer le bien du mal. C'était une éponge. Selim pouvait lui dire que son nom était « Pride » qu'elle le nommerait Selim. Il pourrait lui dire qu'il a des ombres, que se serait simplement une magie inépuisable. Le plus triste dans cette histoire n'était-il pas l'immortalité du garçon, au final ? L'amour le plus pur n'était-il pas celui qu'ils vivaient à cet instant ? Sans aucune fausse image. Sans prise de tête. C'était juste lui. Et Elysia. Pas d'âge. Pas de couleur. Pas de drapeau. Pas de nation. Pas de ressentiment. Juste un garçon. Et une fille. Qui jouent. Qui parlent. Qui se regardent.

C'était si beau de songer au fait que cette affection resterait comme elle est jusqu'à leur prochain rendez-vous. Et ils grandiront... Et ils grandiront... Et Elysia grandira. Mais Selim ? Ne sera-t-il pas toujours le garçon ? Le garçon qui un jour lui a tendu la main avec un air princier sans jamais grandir ? Immortel. Il était ainsi. Mais la jeune enfant n'avait aucune raison de le savoir. Ni même d'y croire. Quand bien même il l'aurait dit, ceci n'aurait rien changé pour autant.

Le menton contre l'épaule de Selim, elle chercha dans son dos. Pas d'étoile. Ses petites mains s'agrippaient au veston du garçon comme à une bouée de sauvetage. Elle aurait facilement pu être confondue avec un petit singe qui se baladerait sur lui. Elle aurait bien aimé être une petite qu'une souris pour se permettre de rester avec lui. C'était d'une mignonnerie sans aucun nuage à l'horizon. Elle cambra le dos pour se remettre en face de son visage.

Qu'avait-il dit deja ? A part « princesse ». Elle sourit. Ça, elle s'en souviendrait. Elle en rêverait sûrement. Elle en parlerait à Nounours. Et à Papa, aussi. Ce dernier serait bien capable de sortir de sa tombe pour pareille scène. Elysia n'en avait pas conscience. Elle se dit qu'il sera content.
Ah oui. Il avait demandé ce qu'elle préférait. C'était bien ça ?

« Les glaces au chEucolat ! »

C’était pas ça ?
Elysia fatiguait. Sa mère le vit. Elle se leva du banc et alla la rencontre des enfants. Elle s'accroupit gracieusement, les jambes collées l'une à l'autre. Les mains contre les genoux, elle esquissa un sourire :

«  Vous vous êtes bien amusés ? Merci beaucoup, Selim, pour ce moment. Elysia avait l'air si heureuse. »

Cette dernière enfouie de nouveau sa tête dans le cou du garçon en hochant la tête. Elle sentait l'échéance arriver. Le moment où sa mère dirait…

« Nous allons y aller, chérie. Nous devons préparer à manger. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 563
L'orgueil parfait / Pedopride
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie: 7
Roses:
Cadeau(x) Concours:

Mon prince charmant ! [PV Pride.]

MessageSujet: Re: Mon prince charmant ! [PV Pride.] Dim 23 Juil - 11:13





Amour enfantin


Pride & Elysia Hugues



L'homonculus a l'apparence de gamin, continuait de regarder la tête de la petite qu'il tenait dans ces bras et qui ne semblait pas vouloir bouger a lui tenir la nuque de ces petites mains, d'une poigne assez coriace. Pour n'importe qu'elle enfant elle aurait fini par être lourde, mais pas pour Pride ou Selim Bradley qui n’était absolument pas gêner par le poix et qui de toute façon ne voulait pas la lâcher, car c'etait elle l’élue de son cœur, si on pouvait dire qu'il en avait un, mais c'etait surtout elle, la fille d'ont il était tomber amoureux, bien qu'il ne comprenait pas ce sentiment ni même ces paroles et encore moins ce qu'il l'avait attirer chez cet petite. Son innocence? Possible, sa joie de vivre? Pourquoi pas aussi, en fait il pouvait trouver pleins de raison possible mais aucune qui lui conviendrait, il était bien avec elle et ne voulait pas la quitter voila c'etait tout bien qu'elle n'avait que trois ans, mais bon après tout lui avait l'apparence d'un gamin de 8 ou 10 ans alors ça gênait pas...

Finalement, elle se decola de lui et le regarda. Celui-ci fit pareil en souriant, quand elle se mit a le regarder de partout et même a l'escalader comme-ci c'etait une montagne, mais cela ne le gênais,
pas, il se demandait juste ce qu'elle cherchait exactement? Elle s'agrippa sur sa veste, mais celui-ci n’hésitait pas non plus a la tenir dans le dos, pour pas qu'elle tombe, mais finalement elle se plaça de nouveau devant son visage. Un sourire tendre et affectif continuait de flotter bêtement sur le visage de l'homonculus, mais au fond, il souffrait aussi, car il savait que bientôt le jour promis allait arriver et a ce moment la, elle allait mourir...

Lui ne voulait pas, il ne voulait pas la perdre, mais comment faire pour la sauver? Il cherchait un moyen comme par exemple faire en sorte que sa mère et elle quitte Amestris mais était-ce possible,
ou bien même encore faire en sorte que son père ne lui fasse pas de mal quand il tuerais tout le monde, ça aussi ce n’était pas possible, car tout comme Pride pensait comme ça, son père considérait les humains que comme des insectes. Mais l'autre problème était si elle survivait, elle grandirait mais pas lui, au pire il pourrait toujours demander a son père de lui crée un nouveau réceptacle, ça devait être possible pour lui. Mais la dernière solution aussi qu'il voyait pour sauver la petite était de se révolter contre son père comme Greed avant lui, mais ça c'etait hors de question, il n’était pas son fils le plus fidèle pour rien. Mais il sortit de ces penser, au moment ou la petite lui parla de glace au...
cheucolat? Pour qu'elle raison parlait t'elle de ça? Il ne le comprit pas et s'en fichait, tout ce qu'il voulait c'est continuer a jouer avec elle, mais le temps était passer et Pride le sut au moment ou la mère de la petite Elysia s'approcha des deux enfants se mettant a leur hauteur et demanda si ils c’étaient bien amuser et qu'elle remerciait le jeune garçon, car sa fille semblait heureuse. La petite elle enfouie de nouveau sa tête dans son coup et celui-ci sourit penchant la tête plaquant sa joue contre la tête de la petite comme pour lui faire comprendre que rien pourrait les séparer, quand il dit alors doucement en regardant la mère de sa princesse:

"Oh oui! Madame, on c'est vraiment bien amuser, c'est dommage que l'on dois se séparer, car c'est la 1 ère fois que j'ai une amie de mon age aussi gentille, mais dite madame, esse que je pourrais venir voir Elysia ou bien même pourra t'elle venir a la maison que je la présente a maman et beau papa, c'est ma princesse après tout!"

Il se tut très vite, après en se sentant rougir, et merde, il avait donner le nom qu'il donnait a la petite Elysia, il ne voulait pas franchement que sa mère comprenne ce qu'il en était des sentiments qu'il avait pour sa fille, car après tout elle ne pouvait pas forcement l'accepter mais en même temps il se dit que sa pouvait passer car après tout ce n’était que des enfants et il n’était pas rare qu'ils se donnent des surnoms ainsi. Il décolla après cela, de la tête de la petite et dit en posant ces yeux sur elle:

"Ma princesse, même si on dois se séparer la, je te promet on se revois très vite!!! et en plus je te promet que je garde le magnifique cadeau que tu ma fait!"

Il ouvrit après cela un son veston montrant la feuille qu'elle lui avait donner prétextant que c'etait une étoile. Il l'avait mit la pour la garder en sécurité et c'etait le plus important, bien que a la base,
il voulait la jeter, finalement non et il allait même la montrer a sa maman et son beau-papa racontant tout ce qu'il avait fait et surtout voulant que l’étoile sois encadrer dans sa chambre qu'il puisse tout le temps penser a sa princesse a qui il fit un gentil bisous sur la joue en lui disant:

"J'en prendrais soin, car c'est toi qui me la offert!"




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 49
Who am i !

Mon prince charmant ! [PV Pride.]

MessageSujet: Re: Mon prince charmant ! [PV Pride.] Mer 13 Sep - 14:27
Elysia écoutait attentivement Selim avec un sourire qui lui flottait sur les lèvres. Rencontrer les parents de son prince charmant ? Elle ignorait bien que ceci puisse être intimidant et important, en soi. Car qui étaient ses parents ? De simples personnes pour une jeune fille de trois ans. Des mots à peine prononcés et déjà oubliés. Elle ne voyait que son grand ami et ses bras qui continuaient de la soulever. Mais ce « c'est ma princesse, après tout. » lui faisait un effet magique. Elysia était si heureuse du déroulement de cet après-midi.
Selim s'adressa alors à la petite fille :

« Ma princesse, même si on doit se séparer là, je te promets on se revoit très vite!!! et en plus je te promets que je garde le magnifique cadeau que tu m’a fais ! »

Elysia hoqueta de surprise. Une B-E-L-L-E surprise ! Elle serra les doigts de Selim dans les siens. De petits doigts gelés avec la poigne d'une chimère assoiffée de sang. Il avait gardé l'étoile ! C'était lui, l'élu de son petit cœur qui bat. Le plus beau des petits princes. Le plus gentil. Le plus mignon. Le plus distingué. Cette dernière éloge comptait beaucoup. Elysia aimait beaucoup sa manière d'être habillé.
Selim lui embrassa la joue et la jeune fille prit une teinte coquelicot :

« J'en prendrais soin, car c'est toi qui me l’a offert! »

Gracia les observait avec un sourire attendrit. Elle se demandait si le petit Selim se montrait si attentionné à cause de son statut familial. Qu'importe après tout, il se montrait admirable. Le Généralissime pouvait être fier de son fils. C'était un petit bout d'homme, mais déjà si respectueux.
La jeune mère observa Elysia qui relevait les yeux dans ceux de Selim :

« On se voit après le dodo ? »

Gracia secoua négativement la tête :

« Pas ce soir, chérie. »

Elysia baissa la tête, déçue :

« Combien de dodos ? »

Elle passa des bras de Selim à ceux de sa mère dans un mouvement presque mécanique. Elle n'avait plus envie de courir, ni même de marcher. Gracia allait devoir la ramener dans ses bras, mais cette perspective ne la dérangeait pas. La jeune femme recoiffa les couettes de sa fille en lui adressant un sourire :

« La maison de Selim n'est pas une simple maison, ma chérie. Tu te souviens du grand monsieur dont je t'ai parlé tout à l'heure ? Le papa de Selim est très, très important. Nous ne pouvons pas y aller comme ça. »

Elysia, éreintée, commençait à comprendre que Selim lui filait entre les doigts. Son regard larmoyant plongea dans celui de sa mère et ses lèvres commencèrent à trembler d'émotion et de fatigue. Doucement, elle tourna la tête vers Selim et le fixa comme si le monde venait de s'écrouler à leurs pieds. Elle hoqueta à plusieurs reprises sans parvenir à formuler un mot correct. Puis doucement, elle lâcha sa mère et tendit les bras vers Selim. Elle se laissa « tomber », mettant tout son poids pour se courber vers lui mais bienheureusement, Gracia qui n'était pas ignorante des « caprices » de sa fille, la maintenait entre ses bras avec une fermeté maternelle. La jeune femme lui caressa le dos :

« Fais-lui un dernier câlin et nous y allons. Ne t’inquiète pas, tu le reverras bientôt. »

Malgré ces quelques paroles réconfortantes, Elysia continua de tendre les mains vers Selim. Elle commença à battre des jambes et à pleurer avec un peu plus d'intensité pour appuyer sa frustration. Gracia n'aimait pas que sa fille les affiche ainsi en public. Elle rajouta :

« Selim t'a promis que vous vous reverrez, Elysia. Et je suis d'accord. »

Intérieurement, Elysia en fut extrêmement soulagé, mais lancée dans sa conquête des bras de Selim, elle continuait de battre des jambes et de tendre les mains vers lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 563
L'orgueil parfait / Pedopride
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie: 7
Roses:
Cadeau(x) Concours:

Mon prince charmant ! [PV Pride.]

MessageSujet: Re: Mon prince charmant ! [PV Pride.] Sam 16 Sep - 12:37





Promesse de retrouvaille Rapide


Pride & Elysia Hugues



Le petit Selim continuait de tenir la petite dans ces bras, comme un trésor, son trésor, son bien le plus précieux, elle lui appartenait maintenant, mais a l’inverse de Anjuu qui lui ressemblait et qu'il essayait tant bien que mal de manipuler, ou de Kira, qui lui servait d'otage, il fallait bien avouer que Elysia elle était la seule femme qu'il aimerait dans sa vie, après tout c'etait aussi la 1ère fois qu'il tombait amoureux en 400 ans d'existence, mais bon il valait mieux pas qu'il en parle a Envy, si non ce dernier allait se faire un plaisir de se foutre de sa gueule pendant les siècles a venir et il aimerait éviter cela. Il continuait de regarder la mère de la petite tenant toujours cette dernière dans ces bras, il ne voulait pas la perdre, ni même la lâcher, il se dit que maintenant il risquait souvent de partir faire des voyages avec son ombre jusqu’à la maison de Elysia, juste pour avoir le loisir de la voir. Il sentit d'un coup la petite serrez sa petite main contre la sienne, elle avait le bout des doigts froids, mais ce contact était agréable pour la petite et ce dernier ne pouvait s’empêcher de sourire...

La petite princesse de notre homonculus parla avec sa mère en l'observant, mais Pride lui ne l’écouta nullement, il restait a observer sa petite princesse dans ces bras, se noyant littéralement dans sa beauté, mais finalement elle quitta ces bras pour rejoindre ceux de sa mère. Ce fut un veritable déchirement pour le gamin, mais il n'en montra rien, il ne voulait pas que sa princesse le vois triste ou même la mère de cette dernière, car il sentait d'un coup un vide contre lui mais aussi dans son cœur, comme-ci elle partait pour ne jamais revenir. Bien que le jeune garçon savait pertinemment qu'il allait la revoir et même très vite, il ne pouvait se résoudre tout de même a la laisser. Finalement elle se tourna de nouveau vers lui et dans le coeur du gamin, le monde entier chavira, il ne voyait a nouveau plus rien d'autre qu'elle et lui dans un monde fait de tout plein de couleur a faire vomir, mais c'etait comme ça, quand Selim vit la tristesse dans son regard, comprenant qu'elle aussi elle ne voulait pas le laisser et c'etait normal, il ne pouvait se permettre de la laisser lui non et quand il la vit comme ça se pencher de tout son poids vers lui toujours maintenu par sa mère, son premier réflexe qu'il fit sans réagir et qui le surprit fut de tendre les mains pour la rattraper au cas ou elle tomberais au sol, mais sa mère la tint bien et ce ne fut pas le cas. Il continua d'observer la petite Elysia, quand la mère de cette dernière dit alors qu'elle avait le droit de faire un petit câlin a Pride avant de partir et qu'il le reverrais bientôt. Pride eu chaud au cœur en entendant cela, non seulement du fait que ils se reverraient bientôt mais aussi qu'il avait le droit a un dernier câlin. Pride tendit les mains, les gardant tendus en attendant que Elysia vienne lui faire un dernier câlin, mais ça lui brisa le cœur en la voyant commencer a geindre et a pleurer, mais il continuait de tendre les mains et finalement, ce fut la libération pour cette dernière et ce dernier, car la mère de Elysia fini par donner sa fille au bras de Selim qui la serra fortement contre, lui enfouiçant sa tête dans son petit cou, quand il la tint fortement l'entendant continuer de hoqueter et de geindre un peu, quand il dit doucement a l'oreille de sa petite princesse:

"Ecoute, rassure toi ne pleure plus, je viendrais te voir tout le temps, je serais tout le temps la et on se reverra vite comme promis, car tu es ma petite princesse, je ne te laisserais jamais."

Apres cela il fit un nouveau bisous a sa petite princesse sur la joue, quand il la regarda de nouveau avec un pincement au coeur, car il savait que la c'etait surement le moment, il observa alors la mère de sa petite puce et dit:

" Je viendrais vous voir moi aussi si ça vous dérange pas madame, je viendrais aussi au parc jouer quand elle viendra! Donc vous pourriez me dire quand vous revenez madame dans le parc?"

Mais comme tout enfant qui se respectent, une fois qu'il eu fini de dire tout cela a la mère de Elysia il reporta son attention sur cette dernière et dit alors:

" Allez tu va devoir rejoindre ta maman ma princesse, mais t'en fais pas on se revois vite."

Il lui fit de nouveau un bisous sur le front, puis la regarda en souriant ne pouvant s’empêcher de rougir dans le même temps...




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 49
Who am i !

Mon prince charmant ! [PV Pride.]

MessageSujet: Re: Mon prince charmant ! [PV Pride.] Sam 14 Oct - 12:00
"Ecoute, rassure toi ne pleure plus, je viendrais te voir tout le temps, je serais tout le temps la et on se reverra vite comme promis, car tu es ma petite princesse, je ne te laisserais jamais."

Gracia observait la scène avec un léger amusement. Les enfants étaient connus pour parvenir à rendre ce moment dramatique. Sa petite fille était plus douée qu'une héroïne dans un roman d'amour pour parvenir à rendre les au-revoir plus déchirants que jamais. Elle restait accroupit devant les enfants et esquissa un petit haussement d'épaule en souriant aux gardes du corps du jeune Selim.

Elysia écoutait attentivement son petit prince. Les doigts accrochés à ses épaules, elle resserra ses jambes autour du buste du garçon. Mais il eut les mots. Il était rassurant et plein d'entrain. Fatiguée mais heureuse de cette journée, la petite fille reçu le bisou avec plaisir. Il avait dit qu'il serait « tout le temps » là. Il n'y avait pas plus rassurant que ces quelques mots qu'elle comprenait dans leur sens tout à fait littéral. Quelle sera sa surprise de se rendre compte que ce ne sera pas le cas ? Mais pour l'heure, elle accepta de poser les pieds au sol sans lâcher la main de Selim.
Par la suite, le garçon dit alors qu'elle devait rejoindre sa mère et c'est là qu'elle se rendit compte qu'il ne viendrait pas. Elle baissa la tête, déçue, les lèvres tremblantes. N'avait-il donc pas dit qu'il serait tout le temps là ? Elle se tourna doucement, les mains contre sa petite robe et se réfugia dans les bras de Gracia. Cette adorable mère lui caressa les cheveux en fixant Selim, un grand sourire aux lèvres :

« Vous êtes très aimable et poli, Selim. Je vous remercie d'être aussi gentil avec Elysia et vous venez quand vous le voulez pour jouer avec elle. Ce fut un plaisir de faire votre connaissance. »

Pour la jeune femme, il ne faisait aucun doute que ce ne serait plus jamais le cas car ce garçon était tout de même le fils du Fhürer et surtout, il avait dix ans. Il était rare qu'un garçon de son âge aime véritablement jouer avec une petite fille au point de s'en faire une amie de longue durée. Elle se releva avec sa fille dans les bras. Cette dernière nichait son visage contre le torse de Gracia. Elle ne voulait pas voir son petit prince s'effacer. Elle fermait les yeux en les écoutant.

« Dis-lui au-revoir, chérie, murmura Gracia. »

Elle secoua la tête tout doucement. Lui dire au-revoir ? Ce serait comme accepter qu'il s'en aille et ça, il n'en était pas question.

« Non. »

Ce fut catégorique. Presque sévère. Gracia soupira sans se départir de sa gaieté et elle s'agenouilla pour être à la hauteur du garçon :

« Vous m'en voyez désolé, Selim. Elle ne cherche pas à vous manquez le moindre respect, mais je pense qu'elle est fatiguée. »

« Non, répondit l'enfant. »

Un caprice. Mais n'était-ce pas le plus beau des caprices que de refuser qu'il soit perdu de vue ? Elle gardait la tête contre le thorax de sa mère pour s'éviter cette déchirure. Mais elle ne résista pas longtemps et un œil larmoyant apparut. Elle fixa Selim de son faisceau vert en s'accrochant à sa maman. Il avait l'air si sincère. Pour elle, il ne pouvait pas mentir. D'une petite voix, elle demanda :

« Faut que tu reviens ? Toi aussi tu viens en marche ou tu conduis une 'tuture ? Tu es tout rouge ! Le soleil, il t'a tapé ? »

Alors que Gracia riait gentiment, Elysia était très sincèrement inquiète. Elle redressa la tête et tendit la main pour poser ses doigts sur la joue de Selim :

« Mes doigts, ils sont froids. Tiens, ça fait du bien. »

Elle retira ses doigts de la joue de Selim pour les mettre sur la sienne afin de s'assurer qu'ils étaient froids. Mais en réalité, ils étaient brûlants, car elle s'était accroché à Gracia avec une fermeté accaparante. Elysia souffla sur ses doigts pour les refroidir avant de les remettre sur la pommette du garçon. Farouche, elle dit :

« Méchant soleil ! »

Il n'y en avait pas. Mais qu'est-ce qui pouvait le faire rougir autrement ? Puis elle esquissa un grand sourire :

« A tout à l'heure ! »

Tan-pis si le temps n'était pas respecté, elle acceptait enfin qu'il puisse s'éloigner. Tant qu'il revenait, ce n'était pas bien grave.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 563
L'orgueil parfait / Pedopride
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie: 7
Roses:
Cadeau(x) Concours:

Mon prince charmant ! [PV Pride.]

MessageSujet: Re: Mon prince charmant ! [PV Pride.] Lun 16 Oct - 18:11





Amoureux pour toujours


Pride & Elysia Hugues



L'homonculus Pride ou là pour le coup le petit Selim Bradley continuait de rougir sans pouvoir s'en empêcher, surtout que de surcroît, ce dernier n'avait rien remarquer. Il continua de tenir la petite Elysia, sa petite princesse comme il l'aimait la nommer dans ces bras sans faire un geste, quand elle finit par poser les pieds au sol, mais continuant de tenir la main du petit Selim, qui de toute façon ne voulait pas la lâcher, c'était sa princesse, sa future femme, il l'aimait et peut importait ce qu'il se passerait, m'enfin, il l'aimait, il ressentait quelque chose pour elle, quelque chose de si fort, qu'il ne voulait pas la quitter ni même la perdre, mais il ne comprenait pas ce que c'était, il ne comprenait pas ce qu'était l'amour...

Finalement, la petite se réfugia dans les bras de sa maman, en courant ce qui fendit le cœur de Selim qui ne dit rien, mais pourtant au fond de son cœur, il sentait un vide, il ne voulait qu'une chose qu'elle ne parte pas qu'elle reste avec lui, quand la mère de sa petite princesse lui indiqua qu'il était très gentil et polie et aussi qu'elle le remercia d'avoir été aussi gentil avec elle et qu'il venait quand il voulait pour jouer avec elle. Ca, il ne fallait pas lui dire deux fois, des se soirs, il viendrait la voir, sous sa forme d'ombre évitant bien sûr que la petite le remarque pour pas qu'elle prenne peur, mais comme il lui avait promis, il serait la tout le temps pour elle, pour veiller sur elle. Il observa la maman de sa petite princesse et dit alors en souriant :

"De rien madame, moi aussi, je suis très content de l'avoir rencontré, en plus j'ai toujours son étoile et je vais la garder précieusement. Ben, je viendrais quand elle aura pas école si ça vous dérange pas, ou bien même quand vous viendrez au parc, je viendrais aussi rien que pour la voir et moi aussi, j'ai été content de vous rencontrer et j'espère que vous viendrez à ma maison, que ma maman elle rencontre ma nouvelle copine ! Comme mon beau papa s'il ne travaille pas encore!

Il avait dit ça le plus sérieusement du monde et cela se voyait, après tout, il sentait quelque chose pour elle qu'il ne comprenait pas et de surcroît il se sentait vide et pire que triste qu'elle parte alors oui, il allait la revoir le plus vite possible, quand elle se redressa avec sa petite princesse dans les bras demandant a cette dernière de lui dire au revoir, mais celle-ci refusa. Pride lui continuait de sourire comme un enfant innocent, mais au fond, il souriait aussi amuser, car elle venait de dire ce que lui pensait si fort ! Non, il était hors de question qu'il lui dise au revoir, ou bien même qu'elle lui dise au revoir, après tout même si c'était une enfant, c'était sa petite princesse, la fille qu'il aimait et qui lui avait offert son 1er baiser tout de même ! La mère de la petite Elysia s'excusa alors lui indiquant qu'elle ne voulait pas lui manquer de respect, mais qu'elle devait être fatigué et Selim dit alors :

"Ce n'est pas grave, toute façon, je n'aime pas qu'elle me dise au revoir, je préfère dire a très vite, car je suis sûr que l'on va se revoir très vite !"

Finalement le gamin qui n'avait pas quitter des yeux sa petite princesse vit son petit œil apparaître avec une petite larme, et elle, lui déclara qu'il fallait qu'il revienne, elle lui demanda aussi s'il venait comme elle en marche ou en... Tuture ? Voilà un truc qu'il ne connaissait pas, quand elle lui indiqua qu'il était tout rouge et lui demanda si le soleil ne lui avait pas tapé. Il ne comprit pas alors le sens de la phrase, que voulait t'elle dire par il était tout rouge ? Alors qu'il allait lui demander, lui indiquant en même temps qu'il allait bien sur revenir et même qu'il venait en marche, elle posa ces doigts sur sa joue ce qui provoqua un frisson a Pride qui ne put s'empecher de se sentir bien, de sentir les petit doigts chaud de la petite, quand elle lui dit que ces doigts etait froid et que ça faisait du bien, mais bien qu'ils etaient chaud, il s'en fichait, il se sentait bien et heureux, quand elle verifia qu'ils etaient froid mais voyant qu'ils etaient chaud elle soufla dessus avant de les reposer sur la joue du garçon qui continua de sourire content, quand elle dit que le soleil etait mechant ce qui fit rire Pride car il n'y avait pas une once de soleil, quand elle se mit enfin de nouveau a sourire, ce qui fit chavirer le coeur de l'homonculus de la voir sourire ainssi, quand elle lui declara alors un magnifique a tout a l'heure. Pride ne put s'empêcher de sourire encore plus, prenant les petits doigts de sa petite princesse dans les siens et lui faisant un petit bisou sur ces doigts prenant comme exemple les gens dans les films qui faisait des bisous sur les mains des dames qu'ils aimaient et dit alors :

"Oui! Promis, a tout a l'heure ! Je serais là !"

Il se moquait que la mère de sa petite princesse croit qu'il n'était pas sérieux ou qu'il disait ça juste pour faire plaisir à sa fille, il était plus que sérieux pour sa petite princesse car il se promettait de la surveiller sous sa forme d'ombre, bien sur sans se faire voir qu'elle n'a pas peur mais pour pas qu'il la perde de vu et qu'il puisse la protéger tout le temps ou il serait à Central et elle aussi...




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Who am i !

Mon prince charmant ! [PV Pride.]

MessageSujet: Re: Mon prince charmant ! [PV Pride.]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Charmant
» Pride Of nation
» Soirée 2 ♣ Gay Pride
» soirée quatre ∞ gay pride
» damoiseau, vous êtes charmant. ▹perry

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: CENTRAL CITY :: CENTRAL CITY :: PARC-