RSS 
 
   RSS 
  

Forum ouvert le 25/02/2014
Jetez un coup d'oeil à notre Organigramme.
Beaucoup du prédéfinis du manga sont disponibles !
Prenez le temps de zieuter nos prédéfinis des membres !

D'après les rumeurs,
Le Généralissime King Bradley aurait été vu dans les jardins du Q.G,
tondant la pelouse avec un tablier rose.

Témoin effrayé - "Faites attention à vous ! Scar n'est pas un véritable humain, c'est un Dalek déguisé... Fuyons !!!"
"EXTERMINATE"

Des gens cherchent des RPs ! N'hésitez pas à venir zieuter ici

Votez pour le forum toutes les deux heures ! Il y aura des nouvelles têtes et des nouvelles aventures !
Un post pour 250 cenz ! ~

Nous recherchons des méchants pour mettre la pagaille en Amestris ! Les infiltrés recrutent toujours !
Recevez en cadeau un bain de pied en porcelaine d'une valeur de xxxx cenz.

Escanor est officiellement plus accro à la bibine que Ban !
A l'occasion de pâques, notre chimère commence à voir des bibines partout dans toutes les images du forum !
Pendant ce temps... Dominic, Elena et Princesse se font la guerre pour les trouver.
Finir dans un love hôtel avec Banou, ça motive !

Pride
Messages : 697
Humeur : orgueilleuse
L'orgueil parfait / Pedopride
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

La renarde et... (Feat Malagan Seika)  Empty

La renarde et... (Feat Malagan Seika)

MessageSujet: La renarde et... (Feat Malagan Seika) La renarde et... (Feat Malagan Seika)  EmptyJeu 23 Oct - 19:08





La renarde et...


Pride & Malagan Seika



Parfois, il arrive des incidents que l'on a pas prévue. Enfin pas prévue, pas vraiment, plus en fait fait exprès si l'on pouvait dire. Car en cet fin de journée, alors que le soleil se couchait doucement sur la ville de Aquorya et que la nuit allait bientôt tomber, un petit drame sans vraiment d'incidence sur la vie des gens étaient entrain de se produire. Mais dans la vie, de la personne qui subissaient se petit drame c'etait déjà plus grave si on pouvait dire. En fait il ne s’agissait pas d'une mais de plusieurs personnes. En fait il s’agissait de molosse vêtue de noir avec des lunettes de soleil, qui cherchait partout quelqu'un dans le centre ville, quelqu'un mais qui? voila une question amusante, mais en fait il pouvait chercher longtemps, car la personne qu'ils cherchaient n’étaient pas enfin plus dans le centre ville, il était déjà partit ailleurs...

Dans les bas fond de la ville, dans les quartiers mal famée ou des gens biens et surtout de bonne famille et que l'on pourrait dire normal ne venaient jamais, se promenait une personne que l'on n'aurait jamais crus voir dans un tel lieu. Un petit gamin, propre sur lui, il était vêtue d'un petit short bleus, une chemise en sois blanc avec par dessus une petite veste bleus, des cheveux noir en bataille et un regard rubis, qui se stoppait sur tout, dans ces rues mal famée se trouvait le fils du plus grand état militaire nommer Amestris, il y avait le jeune Selim Bradley qui marchait calmement. N'importe qui aurait put se demander ce que cet enfant faisait dans un tel endroit qui n’était pas fait pour un gamin comme lui, mais ceux qui le croisait n'osait pas lui demander voyant le regard qu'il avait. Un regard froid sans sentiment, montrant aussi toute la cruauté d'ont il pouvait faire preuve également. Il continua sa marche paisible, obeissant encore et toujours aux ordres depuis ce qui c'etait passer avec son frère Envy, son père lui avait ordonner de pas recommencer d'abord mais le premier gamin du vieux avait récidiver, désobéissant a un de ces ordres, puis devenant amie d'une nouvelle chimère ce qu'il lui avait valu une punition mais maintenant que c'etait fini, il avait reprit ces taches d'avant oui d'avant... Surveiller le balourd sous terre et surtout faire disparaitre ce qui pouvait déranger sans laisser de trace quand il y avait besoin. Il continua sa marche et se stoppa devant un bâtiment puis soufflant de découragement entra dedans. Il se demandait souvent pourquoi les humains étaient si bêtes, se cacher toujours dans les lieux les plus mal famée des villes pour éviter de se faire attraper alors que c'etait le 1er lieu que les êtres comme Selim surveillait en 1er mais enfin c'etait comme ça...

Il sortit peu après du bâtiment, se disant que c'etait encore une bonne chose de faite et reprit sa route et si quelqu'un a ce moment avait regarder l'ombre de ce dernier, il aurait put voir une petite main noir retourner dans celle-ci et un oeuil se fermer sur cette dernière. Il reprit sa marche observant le soleil qui continuait de descendre doucement entre les bâtiments, profitant du fait qu'il avait maintenant du temps libre et qu'il pouvait jouer un peu sans les gardes du corps gênant qu'il avait sur le dos assez souvent, il se mit a marcher dans la rue, son regard de nouveau celui d'un enfant, quand il entendit un bruit dans une petite rue non loin, il tourna alors la tête en se stoppant et se dit que cela pourrait être marrant de savoir ce qu'il en était et se dirigea vers le lieu, sans savoir ce qu'il allait découvrir mais a vrais dire il s'en fichait car bien qu'il ressemblait a un enfant, il ne craignait pas grand chose au fond...




Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Who am i !

La renarde et... (Feat Malagan Seika)  Empty

La renarde et... (Feat Malagan Seika)

MessageSujet: Re: La renarde et... (Feat Malagan Seika) La renarde et... (Feat Malagan Seika)  EmptyMer 29 Oct - 22:16
La renarde et... (Feat Malagan Seika)  140627111924830582





₪۩۞۩Pride ₪۩۞۩₪



L'ivresse



"Le tourbillon des choses les plus improbables et des envies les indomptables...





Je terminais ma cocktail d'une traite. Le goût frais et sec de la liqueur descendit dans ma gorge, venant s'ajouter aux deux trois autres que je devais avoir bu depuis maintenant trois heures que j'attendais. Doucement, l'alcool accumulé faisait danser quelques lumières et intensifiait le son des rires de ceux chez qu'il n'avait jamais sûrement quitté leur être. Enivrée ainsi, je prenais plaisir à ne pas me remémorer les derniers jours que j'avais vécu. Ils n'étaient plus qu'un pauvre souvenir un peu fou aux contours flous, comme un voile recouvrant cette réalité. J'étais conquise par l'ambiance de l'instant, loin de ces perfides secondes qui se mouvaient dans mon crâne quand la sobriété s'installait. J'aurais aimé ne pas avoir à boire pour oublier quelques heures, mais il valait mieux un bon vers de whisky que de valser les longs de toit, remuant l'idée qu'un pas sur le côté offrait une paix que promettait cette inquiétante question qu'un la mort. Parfois, on avait beau être courageuse, cela ne suffisait malheureusement pas pour ne pas flancher un jour où ce besoin irrépressible posait ses valises dans un coin lointain de notre âme auquel nous n'avons pas accès.

J'étais donc là, dans cette taverne que j'avais trouvé en me promenant le long de la berge. J'avais longtemps observé les bateaux qui venaient et s'en allaient vers d'autres horizons, me sentant aussi vide que le creux de leurs cales. J'étais telle une épave, atteinte par cette dangereuse déprime qui menaçait déjà depuis plusieurs jours. Depuis que ma vie avait pris un tournant qu'on aurait pu qualifié d'opportun, mais qui remettait en question bien des choses. Cette déprime tournait uniquement vers tout ce qu'il fallait enterrer pour accomplir ce qu'il y avait encore à faire. Et que Dieu ne m'en épargne pas, j'avais encore tellement de travail que je me demandais réellement si tout cela pourrait avoir un jour une fin. J'exagérais peut-être les choses, mais je venais de trop loin pour croire au miracle. Et pourtant, c'est ce qu'il était arrivé. Ainsi, ma meilleure réaction concernant ce miracle, était d'aller m'enfermer avec des parfaits inconnus dans un lieu insalubre aux boissons douteuses pour m'offrir une cuite admirable.

Paradoxale, je l'affirme.

Je regardais effervescence des gens à l'entrée d'un nouvel inconnu dans la taverne. Assise au fond contre un mur, encapuchonnée pour qu'on ne vienne pas m'importuner, je fus soudainement lassée par tout ce bruit qui commençait à me donnait envie de prendre quelqu'un et de lui frapper la tête contre le mur pour qu'il puisse enfin se taire. Je me levais en titubant très légèrement, car si je tenais bien l'alcool, une fois que le coup dans le nez se ressentait, il ne mettait pas plus d'une heure à passer. Comme quoi, je n'avais toujours eu qu'un court répit. Je bousculais quelques hommes qui grognèrent mais sans plus porter attention à moi. Heureusement pour moi d'ailleurs, parce que j'étais bien capable de leur planter un couteau juste parce que je ne voulais pas me battre. Ça, c'était un des symptômes de mon ivresse, j'avais envie de tuer le premier malheureux qui ne comprenait pas la notion de « laisser tranquille ». Un peu comme les enfants à qui l'ont dit de ne pas mettre les doigts dans l'eau de la casserole. Ils le feront tous une fois, mais jamais deux.

La fraîcheur de la nuit claque sur mon visage avec une telle violence que mes joues en rougir d'avantage. Ça m'arracha un rire qui se perdit dans le vent et qui me fit sourire pour une raison qui n'avait sans doute aucun sens. Enfonçant mes mains dans mon manteau, je pris une direction au hasard. Le quartier était sympathique, mais pas assez pour que je ne fasse pas glisser un couteau dans ma main. J'étais névrosée, peut-être un peu folle, mais surtout bourrée, alors il valait mieux mettre toutes les chances de mon côté.

Que serait la Renarde si elle ne savait même pas gérer une légère ivresse ?

Je rigolais à nouveau. Inconsciemment, je me doutais bien que je n'étais pas dans mon état normal. Mais à vrai dire, seul comptait les pavés que je comptais d'une manière aléatoire, oubliant des chiffres, recommençant parfois, avant de finalement me prendre de passion pour les bruits des alentours. J'entendais un chien aboyer au loin, un chat sautant sur une poubelle en pourchassant quelque chose – sans doute un rat – ainsi que des éclats de voix provenant de quelques immeubles branlants, qui devaient leur salue à l’agglutinement des autres sur lesquels eux-mêmes se reposaient. Oh, oui, c'était un chouette quartier. Pas de quoi s'y installer, mais j'avais connu bien pire.

L'air se faisait un peu plus frais et doucement, aussi rapidement que d'habitude, l'alcool semblait lutter pour exercer encore un peu de son influence. Mais moi intérieur, plus fort que ce liquide enivrant, reprenait doucement le dessus. Certes, mes pas tanguaient encore un peu, ma tête me jouait des claquettes, une bouche d'égout m'intriguait et un pot de fleur me faisait de rire, mais ma lucidité retrouvait son habitacle. Un doux sourire s'inscrit sur mes lèvres, le même que j'aurais eu en contemplant des enfants jouer dans un parc, soudainement nostalgique, comme si je me rendais compte qu'il était finalement inutile de fuir et que cette réaction s'apparentait encore à l'étoffe de l'enfant qui subsistait au fond de mon âme.

Je tournais sans savoir vraiment où j'allais et je finis dans une impasse. Prête à rebrousser chemin, je me retournais non sans entendre les pas saccadés de quelqu'un. Je découvris la silhouette imposante d'un homme qui s'était arrêté devant l'impasse à vue de la mienne. Je ne savais pas pourquoi, mais mon instinct m'infirma de la banalité de ce qu'il allait se déroulait et j'en fus lassée. Pourquoi il faut toujours coincer les gens dans des ruelles sombres pour les dépouiller ? Je m'amusais de cette réflexion, sachant que je faisais exactement la même chose. Je me concentrais sur l'homme qui s'était légèrement avancé. Je distinguais un peu mieux son visage grâce à un rayon de la lune qui commençait seulement son ascension dans le ciel nocturne. Il était à moitié défiguré par une balafre qui lui couvrait une bonne partie de son visage carré et dur. Une barbe poussait à des endroits improbables, lui donnant un air menaçant, appuyé par ses petits yeux qui scintillaient étrangement. Partante pour une bonne baston, j'offris mon plus beau sourire.

- Alors mon petit, on cherche Maman ? Lançais-je en me balançant d'un pied à l'autre.

Il semblait surpris par ma prise de parole mais très vite, un masque de rage s'affichait sur visage de brute. Il sortit de sa poche un pistolet.

Oh. Ça, par contre, je ne l'avais pas vraiment prévu.

- Fais pas l'imbécile, gamine. Tu vas me donner ton fric et obéir gentiment.
- Figure-toi, je n'ai pas un rond. Et puis, je n'ai pas à obéir à quelqu'un qui ne dit même pas s'il te plaît !

Parfois, je me disais que si boire m'aider à oublier, cela me donnait une assez grande gueule dans les moments où je gagnerais à me taire. Comme maintenant, en soit. Cela ne plut pas vraiment au Viking, car il souleva son bras qui tenait le pistolet. Il tenta de s'approcher mais j'eus le réflexe de lancer le couteau que j'avais dans la main qui l'atteignit en pleine cuisse. Sous l'effet de surprise, il couina un instant, mais répliqua tout de suite en tirant. La balle frôla de peu mon épaule et je me jetais à couvert. La détonation résonnait encore comme une pièce lâchée dans un puits. L'écho porta encore quelques secondes pendant lesquels je profitais pour joindre mes mains avant de les plaquer au sol, parfaitement lucide maintenant. Un pique de glace sortit du sol et vint traverser le pied du Viking qui s'arracha en cri de douleur.

Le truc, c'est que l'histoire aurait pu vite se conclure si je l'avais voulu. Mais il était plus coriace et visiblement pas seul, car il appela une série de noms qui me dit que j'avais intérêt à décuver rapidement, car j'allais avoir besoin de mon alchimie et de mon maniement du couteau d'une perfection incontestable.

Il ne fallut qu'une misérable minute pour que cinq autres hommes, taillés tous comme Viking se présentent à l'entrée de la rue. Pendant ce temps, j'avais réglé le compte à Viking  qui piquait un profond sommeil sous un gros bloc de glace qui l'avait assommé. Cela allait être du gâteau.

Enfin, je le crus, jusqu'à ce que je vois la silhouette.

Un enfant.

Mon sang ne fit qu'un tour. Je ne pouvais pas lancer l'attaque que j'avais prévu sans le toucher. D'ailleurs, je ne pouvais lancer aucune attaque sans risquer de le toucher. Je me mordis la lèvre.

Il allait falloir que j'improvise encore plus.




                 

©Setsu Nekos
Revenir en haut Aller en bas
Pride
Messages : 697
Humeur : orgueilleuse
L'orgueil parfait / Pedopride
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

La renarde et... (Feat Malagan Seika)  Empty

La renarde et... (Feat Malagan Seika)

MessageSujet: Re: La renarde et... (Feat Malagan Seika) La renarde et... (Feat Malagan Seika)  EmptyDim 2 Nov - 21:52





La renarde et...


Pride & Malagan Seika



Pride continuait sa marche un sourire malicieux sur les lèvres, mais une innocence enfantine mais presque dangereuse dans les yeux alors qu'il continuait de marcher en direction du bruit qu'il avait entendu dans une ruelle un peu plus loin, car pour une fois il était curieux de savoir ce qui se passait, quand il entendit un bruit. Un bruit qu'aucun enfant normal n'aurait pus reconnaitre mais lui, n’était pas un enfant normal la était toute la différence... Surtout que le bruit qu'il venait d'entendre et de reconnaitre était celui d'un coup de feu. Ni une ni deux, le gamin en entendant ce bruit, se mit a courir car la un coup de feu cela signifiait quelque chose d'amusant envers les humains qui devait s'entretuer encore pour une broutille et Pride aimait bien ce genre de spectacle gratuit. Il continua sa route, quand il arriva face a une scene surprenante dans cet ruelle, il y avait cinq hommes, dos a lui mais face a une jeune fille, enfin jeune pour lui elle etait jeune mais en apparence bien sur elle était bien plus vielle ce qui n’était pas compliquer il fallait dire. Il y avait aussi au sol un homme qui avait été assommer par... Un bloc de glace? Mais comment un bloc de glace avait t'il put tomber ainssi sur la tête d'une personne? Voila une question que l'on pouvait se poser mais Pride savait pertinemment que c'etait la jeune fille face a ces molosses qui avait fait le coup et a voir la tête qu'elle faisait, il comprit qu'elle ne savait plus quoi faire car si elle utilisait son alchimie, elle risquait de le toucher. Ah ces humains... Tous les mêmes, mais on s'en fout du gamin défend ta vie bordel! Du moins c'est ce que l'aine du jeu la famille de sept qui n'en était pas une pensait. Il se demanda d'un coup lui même quoi faire, car après tout c'est vrais il pouvait bien sur utiliser son ombre et aider la jeune femme mais cela allait lui causer des problèmes, car la jeune femme partirait dans des questions voir un combat et notre homonculus n'avait pas spécialement envie de se battre maintenant, ou alors il pouvait parler a la jeune femme mais la c'etait prendre le risque de se faire remarquer par les cinq molosse, ce qui n’était pas génial non plus, mais il fini par prendre sa decition, ne réfléchissant pas, il poussa les hommes passant entre eux avant de courir jusqu’à l'homme inconscient et de le regarder en disant:

"A bah lui je crois qu'il a eu un gros bobo, il va faire un bon somme."

Après cela il courut avec ces petites jambes jusqu’à la jeune femme avant de la regarder les yeux brillant et dit alors avec toute l’innocence d'un enfant:

"Ouah, c'est vous qui l'avez assommer ce monstre la, vous savez utiliser l'alchimie c'est super!"

Le gamin remarqua après cela sa plaie a l’épaule et reprit alors:

"Ça dois faire mal, c'est les grands messieurs devant qui vous ont fait ça, mais pourquoi, vous avez fait quelque chose de mal?"

Un sourire amuser aurait pus déformer les traits du gamin si il ne jouait pas a l'enfant stupide qui feintait la surprise et le reste de jouer ainssi au stupide en entrant dans le champ de bataille d'une jeune femme et de cinq humains assez balèze, quand Pride regarda la jeune femme restant prêt d'elle et dit d'un coup tout bas pour pas que les cinq l'entende:

"N’hésiter pas a les attaquer, ne vous en faites pas pour moi je pourrais même vous offrir de l'aide si besoin."

Il n'avait pas spécialement envie d'aider la jeune femme, mais au fond, c'etait une alchimiste et cela pouvait se révéler utile pour plus tard on savait jamais et Pride n'aimait pas trop que l'on se batte ainssi a plusieurs contre un surtout contre une jeune fille...




Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Who am i !

La renarde et... (Feat Malagan Seika)  Empty

La renarde et... (Feat Malagan Seika)

MessageSujet: Re: La renarde et... (Feat Malagan Seika) La renarde et... (Feat Malagan Seika)  EmptyVen 14 Nov - 16:16
La renarde et... (Feat Malagan Seika)  140627111924830582





₪۩۞۩Pride ₪۩۞۩₪



L'enfant




"Petit être au génie caché...






Je restais clouée sur place quelques secondes, hésitante, juste avant de voir l'enfant soudainement foncer vers moi. Je manquais de faire une syncope en le voyait s'exposer à des dangers auxquels je n'aurais sûrement pas la rapidité d'intervenir pour le protéger. Se fut avec un horrible sentiment que je me tenais aux aguets, prête à défoncer la tête du premier qui oserait lever le petit doigt en direction de se garçon. Plus il s'approchait, mieux je le distinguait. Il ne devait pas avoir plus de dix ans, tout au plus, et il possédait d'immenses yeux pourpres dans lesquels ils se reflétaient un brin de lumière lunaire. Je fus fascinée par cet effet qui m'enveloppa quelques secondes avant que je ne revienne à la réalité. Il fallait que je me tienne prête à en mettre un bonne.

Le bonhomme se pencha alors vers l'homme qui avait rejoins Morphée après le coup de main de mon bloc de glace. Il l'observa quelques instants, comme s'il jugeait s'il était simplement endormi ou s'il avait véritablement passé l'arme à gauche.

- A bah lui je crois qu'il a eu un gros bobo, il va faire un bon somme ! Fit-il presque joyeusement, avec une innocence des jeunes années qui ne trompait.

Mes nerfs commençaient à me lâcher à mesure que le temps s'écoulait. Je priais pour que l'enfant vienne vers moi, que je puisse le couvrir, maintenant qu'il avait dépassé les hommes qui semblaient aussi fascinés que moi par cet étrange gamin qui sortait de nulle part. Enfin, il courut vers moi et leva la tête pour me fixer avec une lueur dans les yeux que je n'arrivais pas à identifier. Je me contentais de le fixer.

- Ouah, c'est vous qui l'avez assommer ce monstre la, vous savez utiliser l'alchimie c'est super! Continua-t-il rapidement. Ça dois faire mal, c'est les grands messieurs devant qui vous ont fait ça, mais pourquoi, vous avez fait quelque chose de mal ?

Je ne savais quoi répondre. Quelque chose dans cet enfant me rendait nerveuse... Presque soucieuse. Comme s'il n'y avait pas que ça. Quelque chose n'allait pas. Je ne sais pas pourquoi. Pourtant, il avait l'air tout à fait normal, un peu débile sur les bords, admettons-le, mais je dirais presque que tout cela sonnait... faux. Oui, voilà faux. Quand je le regardais me fixer avec intensité, ses traits déformés par la surprise et l'inconscience. Il était tout de même entre cinq hommes pas très commodes et moi, ce qui le mettait dans une position assez vulnérable. J'en vain même à me demander si son instinct de survie avait été développé un jour dans sa vie ou s'il ne souffrait d'un quelconque retard mental...

Je mis ça sur le compte de l'alcool qui coulait encore un peu dans mes veines.

Il n'empêche que maintenant qu'il avait dégagé le champ, je pouvais mieux le protéger et m'occuper de mes cinq nouveaux amis. Alors que je m'apprêtais à reporter mon attention sur les hommes du bout de la rue, l'enfant m'interpella à nouveau, mais cette fois-ci, quelque chose, il y eu le déclic.

- N’hésitez pas a les attaquer, ne vous en faites pas pour moi je pourrais même vous offrir de l'aide si besoin...

Je regardais surprise l'enfant. Finalement, je n'étais pas folle... Je le dévisageais quelques secondes avant de me rendre vraiment compte de ce qu'il venait de me dire. Il avait ça sur un ton tellement indifférent, bas et totalement à l'opposé de la voix niaise et enfantine qu'il abordait depuis tout à l'heure. Soudainement, j'eus l'impression de trouver quelque chose de plus dangereux, plus inquiétant dans la petite personne qui se tenait près de moi. mon instinct de Renarde me soufflait qu'il était aussi à garder en méfiance car son aura s'était assombrie... il n'était clairement pas que le petit garçon pour lequel il semblait affection le rôle. J'étais à la fois estomaquée, curieuse, confuse, mais surtout excitée. Quoi de mieux que de nouvelles découvertes, temps qu'elles ne me coûtaient pas la vie ?

J'eus un sourire presque mauvais et que je lui offris un regard qui en disait long. J'avais compris que je n'avais pas à faire à un simple gamin. J'allais jouer le jeu qu'il jouait, mais je savais très bien qu'il n'y avait pas que ça dernière. Qu'il y avait... comme un ombre...

- Hé bien, c'est partie, alors ! Susurrais-je, prête à dire deux trois trucs à ces types.

Posant mes mains sur le sol qui crépita dans un bruit statique, j'eus la satisfaction de voir deux murs immenses apparaîtrent de chaque côté des hommes. J'eus juste le temps d'en faire pousser deux autres avant que l'un d'eux ne s'échappent. Malheureusement pour moi, deux, plus malin s'en échappèrent et le plus petite se baissa soudainement. A son tour, dans le sol, le crépitement fit soulever la terre qui découvrit un ensemble de barres métalliques qui se jetèrent sur nous.

De l'alchimie. Fantastique.

Par réflexe, j'attrapais le col de l'enfant et le tira à moi avant de rouler sur le côté. Je mis deux secondes à me stabiliser et à lancer une contre-attaque. Divers pics de glace surgirent et furent détruits par des battes de fer trouvé à l'arrache ou confectionnés avec l'alchimie. Agacée, je me relevais, frappais du pieds le sol qui se couvrit d'une épaisse couche de glace glissante à souhait.

Je réussis à saisir le col de l'enfant presque au dernier moment avant que l'attaque adverse d'espèce de clous forgés avec l'alchimie se baladent dans notre direction. Il se promenait avec des kilos de fer ou quoi ?

L'enfant dans les bras, à l'abri d'une poubelle qui cachait nos silhouettes et renforçait le noir de la nuit, je soufflais quelques secondes. Mes idées n'étaient pas encore totalement lucides, j'avais bien du mal à réfléchir. Ah, c'était tout moi. Il fallait que je boive et après me retrouver dans une situation comme celle-ci... Je jetais un œil à l'enfant.

- Soyons franc, j'ai senti que tu disais vrai. Mais vois-tu, je suis légèrement enivrée. La situation va peut-être prendre un peu de temps, mais il n'y a pas de raison de s'en faire, tu ne crois pas ? De toute façon, si tu dis vrai, tu n'as pas besoin de moi pour te frayer un chemin parmi eux.

Je me grattais la paume de la main, là où mon cercle de transmutation avait été gravé.

- Je n'arrive quand même pas à comprendre pourquoi tu t'es faufilé par ici...

Je disais ça plus pour moi-même que pour lui avant de retourner à l'assaut. Cette fois-ci, je combinais ma glace avec les résidus de fer qui se tenaient dans le coin et transformais la matière gelée en une bombe à retardement. Elle explosa à quelques centimètres d'un des hommes, projetant ainsi tous les résidus de fer que j'avais enfermé dedans.

Il fallut n'empêche que nous plongions à couvert pour éviter la plupart des projectiles. Je grognais un instant.

Cette nuit allait être longue...




                 

©Setsu Nekos
Revenir en haut Aller en bas
Pride
Messages : 697
Humeur : orgueilleuse
L'orgueil parfait / Pedopride
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

La renarde et... (Feat Malagan Seika)  Empty

La renarde et... (Feat Malagan Seika)

MessageSujet: Re: La renarde et... (Feat Malagan Seika) La renarde et... (Feat Malagan Seika)  EmptyDim 16 Nov - 18:27





La renarde et...


Pride & Malagan Seika



Pour l'homonculus de l'orgueil il était si facile de feinter l'enfance, il se faisait passer pour un gamin depuis tellement de temps que maintenant plus personne ne pouvait se douter de ce qui se cachait derrière se sourire si mignon et charmeur, ni même de ce qui se cachait dans l'ombre qui le suivait si gentiment, mais pourtant, pour cet fois et cet fois seulement, il avait montrer une faille dans sa cuirasse de gamin si mignon qui arborait toujours le même sourire stupide, le même regard de gamin emplit de surprise a chaque fois qu'il voyait quelque chose de nouveau, pour temps au fond de lui, il s'ennuyait grandement de tout ça et c'est pour ça qu'il avait pour une fois briser en partie la glace et montrer qui il était mais sans rien avouer ni dire non plus après tout il ne pouvait pas se permettre de dire a la 1ère venue qu'il était pas un simple gosse mais un être d'un age bien plus grand. Il resta au coter de la jeune fille qui fit un sourire amuser avant de poser ces mains au sol faisant de l'alchimie de glace, comme quand le gamin était arriver. Il ne fit pas vraiment attention a ce qui se passait, il laissa juste son esprit dérive un peu, quand il remarqua d'un coup une chose surprenante, des barres métalliques qui fonçaient non seulement sur la fille, mais aussi sur lui! Il aurait a ce moment été prêt a utiliser son ombre si destructrice, si la fille sans attendre n'avait pas attraper le col du pauvre gosse l'emportant avec elle et roulant sur le cotè, avec ce dernier qui se retrouva au sol sans trop comprendre ce qui venait de lui arriver, mais heureusement que son ombre était la a veiller car ainssi il ne perdait pas une miette de ce qui se passait...

Alors que la fille se releva d'un coup et s'attaqua a nouveau au type, ces derniers eux envoyèrent encore des morceaux de fers sur Pride et la demoiselle, qui commençait a trouver ça lourd et voulu intervenir, pour calmer ces abrutis mais avant même qu'il puisse faire un truc la fille l'attrapa encore une fois pas le col et l'emporta avec elle dans un coin tranquille. Ils se retrouvèrent cet fois tout les deux cacher derrière une poubelle, Pride toujours dans les bras de la demoiselle, ce qui répugna un peu ce dernier, car il ne supportait pas le contact des humains sur sa peau. Mais bon il passa outre ce dégout, car après tout il était un enfant non? Il regarda alors la jeune fille qui lui dit alors qu'elle le croyait sur ce qu'il lui avait dit, qu'elle était aussi un peu soul et également qu'il fallait pas s'en faire. Ce qui était le cas, avec le gamin dans le camps de la demoiselle, il n'y avait pas a s'en faire du tout même. Puis elle lui annonça qu'il avait pas besoin d'elle pour partir entre les molosses qui barrait la route. Un sourire amuser apparut sur les lèvres du gamin car certes, il n'avait pas besoin d'elle pour passer entre eux mais le problème c'est que la l'effet de surprise et passer entre eux était impossible, si il voulait filer il allait devoir les tuer en se servant de son ombre, ce qu'il voulait éviter tout de même du fait de la demoiselle a ces coter qu'il devrait surement abattre par la suite pour pas qu'il y ai de témoins. Il continua de la regarder avant de jeter un oeuil sur les hommes restant qui observait ce qui se passaient cherchant par la même les deux, quand elle demanda alors pourquoi il c'etait faufiler par la, Pride ne posa même pas son regard sur elle continuant d'observer les deux hommes, si bien qu'il ne remarqua pas qu'elle parlait surtout pour elle même, quand il dit alors:

"Et bien j'ai entendu un bruit, étant curieux de nature, je suis venue voir ce que c'etait de surcroit, j'ai un peu fausser compagnie a mes gardes du corps pour aller me promener un peu une fois ce que j'avais a faire fait."

Il continua enssuite de regarder les deux, quand la jeune femme sortit alors s'attaquant de nouveau aux hommes alors que le gamin restait planquer a observer ce qui se passait, quand il y eu une explosion et la jeune fille revint se cacher auprès du gamin qui dit alors:

"Ça n'a pas l'air facile, je pourrais détourner leurs attention si vous voulez, a moins que vous souhaitiez continuer de vous battre toute seul, mais ainssi vous pourriez les avoirs plus facilement."


Un sourire amuser mais en même temps pleine d'assurance fichait sur le visage du gamin qui continuait de regarder la jeune femme, alors que ces yeux eux montrait clairement une grande innocence même si quand on observait bien, on pouvait voir l’obscurité cacher derrière...  




Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Who am i !

La renarde et... (Feat Malagan Seika)  Empty

La renarde et... (Feat Malagan Seika)

MessageSujet: Re: La renarde et... (Feat Malagan Seika) La renarde et... (Feat Malagan Seika)  EmptyVen 5 Déc - 18:17
La renarde et... (Feat Malagan Seika)  140627111924830582





₪۩۞۩Pride ₪۩۞۩₪



Entre vos mains




"Petit être au génie caché...





Je commençais à fatiguer, à vrai dire.

Mon épaule me lançait horriblement et cela faisait deux nuits où je ne dormais que quatre heures et enchaînais des journées pleines. Je maudissais cette situation qui m'agaçait plus qu'elle ne m'épuisait réellement. J'avais envie d'envoyer tout ce joli petit monde balader avec une invitation à ne pas revenir me chercher des poux. Malheureusement, ce n'était pas aussi simple que ça, parce que je n'étais déjà de un, pas seule et de deux, je ne pouvais pas les embrocher tous comme ça et partir en sifflotant.

Bien que cela ne me plaisait pas, je devais constater que tout cela me mettait en rogne. Je ne savais combien de temps j'allais mettre à décuver correctement, mais je devais bien admettre que ça commencer à faire long. Un peu trop. Je jetais un coup d'oeil à l'enfant. Qui pouvait-il bien être pour sembler si innocent et cacher cette aura que je sentais autour de moi, qui m'enveloppait et me laisser un amer goût de méfiance. Mais pour l'instant, c'était mon seul allié, en quelque sorte. Et bien que je ne savais pas de quoi il était capable, il fallait que je le protège.

- Ça n'a pas l'air facile, je pourrais détourner leurs attention si vous voulez, a moins que vous souhaitiez continuer de vous battre toute seul, mais ainsi vous pourriez les avoirs plus facilement.

Je réfléchis rapidement à sa proposition. En même temps, s'il essayait quelque chose, ça ne pourra mettre que bénéfique. Une diversion pourrait me permettre de les enfermer dans un autre bloc de glace et je pourrais aussi enfin voir ce qu'il mijote vraiment. Je ne savais pas si c'était une bonne idée, après tout, cela restait un enfant.

Mais je sentais la fatigue ralentir mon cerveau et l'alcool bloquer mes réflexions. Je n'étais pas en état de me battre aussi longtemps que d'habitude, je n'allais pas tenir indéfiniment jusqu'à qu'une idée géniale me vienne. Et Dieu seul savait qu'elles mettaient toujours du temps à venir. Je fis un inventaire me ressource. Bien, il me restait mes couteaux, mais je ne pouvais pas les utiliser sans prendre le risque que ça se retourne contre moi, donc ils étaient inutilisables. L'alchimie m'avait bien servi et je pouvais encore tirer avantage de la rue devenue patinoire. Je pouvais aisément contrôler tout dérapage dessus et je pouvais encore refroidir l'atmosphère. Je supportais le froid comme personne et cela ne m'impressionnais guère un thermomètre qui frôlait les - 20 ° C. Je me baladais encore en simple pull à cette température là.

Je me tournais vers l'enfant. J'allais devoir lui faire confiance coûte que coûte, parce qu'il ne me restait pas beaucoup de solutions, bien que la situation aurait dû vite se régler. C'est le problème avec l'alcool, c'est que les choses ont tendance à s'éterniser au lieu de se régler. Je soupirais, secouais la tête et offris un petit sourire à l'enfant en fixant ses grands yeux.

- Tu as carte libre. Impressionne-moi, qu'on puisse en finir et aller boire un chocolat chaud. Je te couvre. Lançais-je en lançant une attaque de pic de glace.

J'avais plutôt intérêt à le couvrir oui. Je ne sais pas pourquoi, mais je le voyais un peu comme mon petit frère, Shosuke. Et le fait d'imaginer un petit bonhomme comme ça en danger me mettait tellement hors de moi que j'aurais pu tous les tuer tout de suite. Ce qui me retenait ? Je ne tuais pas. Une fois avait suffit.

Je grinçais des dents aux souvenirs de cette fois-là. Ce n'était pas vraiment le moment de remuer le couteau dans la plaie, mais je ne pouvais rien y faire, je l'avais en mémoire. Gravé dans ma chair. Impossible d'oublier. Mais ce n'était pas le moment, encore un fois. Je secouais la tête, jetais un dernier regard au petit et me lançais à découvert, glissant de l'autre côté, jusqu'à atteindre une autre rangée de poubelle. Ainsi séparé, ils se concentreront sur moi, négligeant le bonhomme. C'est ce qu'ils firent et j'attendis sagement que l'enfant fasse une diversion tout en répliquant avec quelques attaques et en espérant que je n'avais pas été trompé...


                 

©Setsu Nekos
Revenir en haut Aller en bas
Pride
Messages : 697
Humeur : orgueilleuse
L'orgueil parfait / Pedopride
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

La renarde et... (Feat Malagan Seika)  Empty

La renarde et... (Feat Malagan Seika)

MessageSujet: Re: La renarde et... (Feat Malagan Seika) La renarde et... (Feat Malagan Seika)  EmptyMar 9 Déc - 19:41





La renarde et...


Pride & Malagan Seika



Un jeu, oui c'etait le mot juste un jeu, pour l'homonculus de l'orgueil tout ce qui se passait autour de lui, n’était qu'un jeu géant, pour plus d'un, se serais une agressions, ou même une bataille mais non, pas pour Pride, c'etait une tuerie simplement, ou même un jeu pour voir qui des types si grand et de la jeune femme allait survivre, mais il y avait eu maintenant un élément gênant dans l'un des deux camps, lui! Mais pas lui dans le sens ou il était apparut avec son ombre filandreuse pour tuer ce qui lui tombait sous la main non... Il avait débarquer sous la forme de gamin stupide qui se jetait dans la gueule du loup comme un con, mais pour la 1ère fois depuis en fait très longtemps, il ne cachait presque pas a la jeune femme qui l'avait prit sous sa garde si on pouvait dire, qui il était vraiment. Il ne l'avait pas dit clairement bien sur, il fallait laisser un petit sous entendu, mais il avait commencer a dévoiler le voile, révélant des petites choses qui pouvait permettre d'en déduire, que ce gamin, n’était pas ce qu'il semblait être mais après qui était t'il vraiment voila une chose qui se gardait bien de dire...

Le gamin après son offre un peu conne pour un gamin aussi jeune de détourner l'attention de type comme eux qui agressait la fille et lui, continuait de regarder la jeune femme de ces grand yeux rubis, bien que l'on ne pouvait plus trop voir d'innocence dans le regard mais surtout un cerveau qui tournait a cent l'heure, pour comprendre comment faire pour attirer l'attention de ces types sans qu'ils comprenne et que sa nouvel amie comprenne non plus qui il était, et une idée lui vint a l'esprit d'un coup, mais avant de la mettre en pratique, il fallait qu'il soit sur que la charmante demoiselle a ces coter accepte qu'il fasse diversion bien sur. Sa réponse ne se fit pas attendre elle voulait qu'il l’impressionne, elle allait pas être déçu et un chocolat chaud a l’arrivée, pourquoi pas. Alors que la fille lança des attaques de glaces sur les types, le jeune Selim lui n’hésita pas a foncer sur les hommes qui ne faisait pas attention a ce dernier qui se concentrèrent sur la jeune fille, quand Pride se stoppa non loin d'un coin dans l'ombre et fit un sourire amuser avant de se tourner vers les types et de leur dire calmement en les regardants de ces grand yeux rubis:

"Vous savez Messieurs, vous auriez pas du vous en prendre a mon amie ni même a moi, car c'est notre amie qui est pas content et qui va se fâcher."

Après eu t'il dit ça, que d'un coup l'ombre se mit a bouger comme-ci elle était vivante, glissant lentement vers les types qui restèrent stupéfait et surtout horrifier de voir une telle chose, surtout quand un sourire et un oeuil se dessina sur l'ombre observant les types, quand Pride dit alors:

"Je vous avais prévenue, mon copain n'est pas content vous aller avoir très mal."

Il sourit, d'un sourire enfantin mais en même temps moqueur, quand il se tourna vers la fille et dit alors:

"Profitez en que mon amie leurs fait peur, agissez maintenant!"

Bien sur Pride se tint bien de dire que ce n’était pas un amie comme il disait mais sa véritable apparence qu'il venait de dévoiler devant deux type qui allait de toute façon mourir et une femme qui était bien amusante dans son style, Pride se devait bien de l'avouer...




Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Who am i !

La renarde et... (Feat Malagan Seika)  Empty

La renarde et... (Feat Malagan Seika)

MessageSujet: Re: La renarde et... (Feat Malagan Seika) La renarde et... (Feat Malagan Seika)  EmptyJeu 2 Avr - 17:16
La renarde et... (Feat Malagan Seika)  140627111924830582





₪۩۞۩Pride ₪۩۞۩₪



Chaud !




"Petit être au génie caché...







Je grinçais presque des dents que je vis le petit s'approcher d'un des hommes qui me tenait la grappe. Je ne savais pas ce que cet enfant avait derrière la tête, mais il me semblait que je ne pouvais juste que le laisser courir et faire comme il lui semblait. C'était sans doute ma fibre de grande soeur protectrice qui me hurlait que je ne devais pas le laisser y aller, mais forcer de reconnaître que je pouvais juste lui faire confiance. Et s'il lui arrivait quelque chose, disons que ce serait un suicide mental pour moi.

Je le vis échanger avec l'homme qui parut éberlué par ce qu'il lui disait. Alors que j'observais cet échange, tout en continuant d'envoyer des piques, je vis une ombre. Mais le terme d'ombre n'était pas tellement approprié, puisque cette ombre semblait... bouger. Aussi improbable que cela puisse paraître, elle se mouvait d'elle-même et fendit sur l'homme. Je restais immobile un instant, tellement surprise que parce que je venais de voir qu'il me fallut un moment pour me reprendre. Ce fut la voix du garçon qui me tira de ma réflexion.

- Profitez en que mon amie leurs fait peur, agissez maintenant !

Sans plus attendre, sourire au coin, je posais mes mains au sol et me concentrais, épuisant mes forces pour ce que j'espérais être la dernière fois ce soir pour créer un immense bloc de glace. Il vint entourer les derniers gêneurs et m'appliquer même à faire pousser quelques piques à l'intérieur qui devraient les maintenir tranquille le temps que nous prenions la poudre d'escampette. Sans attendre plus longtemps, je me relevais en un dérapage contrôlé, saisis le petit dans mes bras et bien que lourd, je me mis à courir rapidement hors de la ruelle. Je contournais mes œuvres d'art glaciales et me courus loin du champ de bataille, l'enfant dans mes bras. Cela me faisait mal, mais le peu d'adrénaline qui faisait battre mon cœur et qui me tenait éveillée, j'arrivais à me dépêcher tout en serrant les dents. Je n'avais qu'un seul désir primitif, nous mettre en sécurité, bien que le danger était pour bien loin. A vrai dire, j'étais passée en mode "instinct" qui me servait bien dans les moments où "raison" et "réflexion" s'étaient fait la mâle en me laissant en plan dans un moment où j'avais vraiment besoin d'eux. Enfin, ainsi est faite la vie, une suite sans nom d'imprévus, parfois bien heureuse, parfois cauchemardeuse. A voir ce qui nous maintient le mieux en vie.

Je ne pus aller trop loin avec mon état d'épuisement et le poids de l'enfant, mais assez pour être sûre de les avoir semé sans aucun doute possible. Nous étions de retour sur le quai et je reposais le petit sur côté et restais accroupie, à sa hauteur et le regardais longuement avant de prendre la parole.

- Merci de ton aide. Je m'appelle Malagan et je te prie de me laisser tenir ma promesse en t'emmenant boire un chocolat chaud. Je te raccompagnerais juste après.

J'avais choisi de lui donner mon prénom parce que la Renarde n'avait rien à faire dans cette histoire, malgré l'étrange nature de l'enfant. Peut-être devrais-je me montrer plus méfiante, mais je n'étais pas d'humeur à soulever plus de questions qu'il y en avait déjà. Je me contenterais juste de Malagan et au diable ce que ça allait pouvoir me coûter. Pour l'instant, j'étais tranquille, sûrement plus en sécurité que tout à l'heure et avec un garçon qui traînait tard dans la nuit. Je mentirais si je ne disais pas que cela m'embêtait qu'il se balade seul, même s'il me semble totalement capable de se défendre lui-même. J'évitais de lui poser d'ailleurs des questions à ce sujet, je préférais ne pas savoir, malgré la curiosité qui me rongeait. A moins qu'il m'en parle tout seul, ce que j'espérais vraiment, mais je pensais bien qu'il n'allait pas me révéler cela.

Je me dis qu'après tout, adviendra ce qu'il adviendra. Cette soirée ne se passait pas du tout comme je l'avais prévu, donc pourquoi ne continuerait-elle sur ce principe ? Il pouvait encore y avoir pleins de surprises et je les attendais avec impatience. Même si je préférerais qu'elles se manifestent après une bonne nuit de sommeil et mes blessures guéritent, mais il ne faut pas trop en demander non plus.

Ah, Malagan.

Spoiler:
 



                 

©Setsu Nekos
Revenir en haut Aller en bas
Pride
Messages : 697
Humeur : orgueilleuse
L'orgueil parfait / Pedopride
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

La renarde et... (Feat Malagan Seika)  Empty

La renarde et... (Feat Malagan Seika)

MessageSujet: Re: La renarde et... (Feat Malagan Seika) La renarde et... (Feat Malagan Seika)  EmptySam 4 Avr - 21:17





La renarde et...


Pride & Malagan Seika



Alors que l'ombre terrible de Pride se dirigeais droit vers les hommes qui s'en prenait a la jeune femme, ce dernier n'avait pas dans l'intention de les tuer, mais pour une fois juste de leur faire peur et cela marcha sans aucun problème car après tout, qui n'aurais pas peur d'une ombre nantie d'yeux et de bouche, a part bien sur sa famille. Le gamin ne faisait pas un geste et ce qu'il souhaitait arriva, la femme elle profita de cet diversion pour attaquer, il put le voir quand la glace entoura les hommes restant les congelant par la même, quand d'un coup il se sentit soulever de terre et emporter par la femme pendant que l'ombre elle disparaissait aussi vite qu'elle était apparut...

La femme fini par lâcher le gamin, sur les quai, au bord de la mer ce qui fit sourire Pride de voir cela et se tourna vers la femme qui se mit a sa hauteur et ce dernier ne trouva rien de mieux a faire que de sourire bêtement, quand elle le remercia de son aide alors et lui annonça en même temps comment elle se nommait, Malagan, c'etait un drôle de nom et Pride se demandait si il n'avait pas déjà entendu un tel nom quelque part et lui proposa en même temps de tenir sa promesse et d'aller boire un chocolat chaud avant de le raccompagner, au fond Pride se disait qu'il valait mieux qu'elle évite car si non les gardes du corps que sa belle mère avait mis sur son dos risquerais de croire qu'elle s'en etait prit a ce dernier. Un sourire fendit les lèvre du gamin alors que ces yeux rubis montrait enormement de joie, quand il dit alors en reponsse a Malagan:

"C'est avec Plaisir que j'accepte Mme Malagan, prendre un chocolat chaud avec vous, quand a moi je m'appelle Selim, ravis de vous rencontrer et d'avoir pus vous aider, mais pour qu'elle raison ces Messieurs vous en voulait?"

Le sourire du gamin disparut alors et laissa plus place a un visage qui se posait la question, son regard Rubis observant la jeune Malagan, même si il remarquait que elle aussi se posait des questions, surement sur l'ombre qui les avait aider, mais il ne pouvait se permettre de lui en parler, déjà a la base il aurait déjà du la tuer, mais la non. Il appréciait cette femme, il lui faisait penser a Anjuu dans son cotè combattante et a Kira dans son cotè fille qui faisait ce qu'elle pouvait pour survivre, pour cela, qu'il ne lui avait encore rien fait et restait avec elle. Il continuait de la regarder avant de se tourner vers la mer et de l'observer doucement reprenant alors attendant quand même la réponse a sa question:

"Vous savez, vous pourrez bien sur me raccompagner, mais pas trop loin, si non ils risque de s'en prendre a vous et de croire que vous avez essayer de me faire du mal, je ne parle pas de mon amie qui nous a aider dans la ruelle mais des gardes du corps qui doivent veiller sur moi et vu que je vous aime bien, ça m’embêterais que vous ayez des problème."

Au fond c'etait un peu la vérité, ça l’embêterais car il devrait surement dans ce cas tuer ces gardes du corps et cet femme avec et il était parfois dur d'expliquer a sa belle mère pour qu'elle raison, d'un cotè il était partit avec des gardes du corps et pour qu'elle raison il revenait seul, quand il se tourna après cela de nouveau vers Malagan lui disant alors:

"Bon on va le prendre ce chocolat chaud, je vous suis par ou est le chemin?"

Un sourire amuser étirait les lèvres du gamin qui attendait maintenant de partir boire ce qu'elle lui avait promis...




Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Who am i !

La renarde et... (Feat Malagan Seika)  Empty

La renarde et... (Feat Malagan Seika)

MessageSujet: Re: La renarde et... (Feat Malagan Seika) La renarde et... (Feat Malagan Seika)  EmptyLun 27 Avr - 0:08
La renarde et... (Feat Malagan Seika)  140627111924830582





₪۩۞۩Pride ₪۩۞۩₪






Après l'effort, la boisson !




"Dégustation !




Selim.

Le fils du King.

Je faillis rire. Mais par respect pour Selim, je ne le fis pas. Je ne sais pas ce qui me faisait le plus peur. Le fait d'avoir des ennuis à cause de son père au cas où ou d'en avoir avec lui si je venais à lui déplaire. Honnêtement, j'étais dans une situation très délicate pour laquelle je misais un peu beaucoup.

L'enjeu n'était pas le même que dans la ruelle que nous avions quitté un peu plutôt, mais il se jouait sur un terrain plus "diplomatique". Dans ma tête, c'était juste un petit garçon, mais plus je passais du temps avec lui plus je me disais qu'il n'en avait que le corps. J'hésitais avec la façon de me comporter avec lui. Je savais comment m'y prendre avec des enfants, mais je devais avouer que celui-là sortait du lot. Mais je ne devais plus me poser autant de question.

J'entraînais Selim un peu plus loin, dans un quartier un peu plus fréquenter par des gens un peu plus respectable. Je m'arrêtais devant un salon de thé encore ouvert et y poussais la porte. Au loin, une serveuse me fit signe de nous installer à l'une des tables près de l'entrée. Parfait, être toujours près de la sortie, c'était mieux. On peut filer plus rapidement.

Je passais la commande à la jeune femme en la réglant tout de suite pour être sûre de pouvoir le faire. Il allait falloir que je fasse le compte de mes économies aussi. J'attendis qu'elle vienne nous servir pour me tourner vers Selim et admirer ses immenses yeux. Il avait vraiment tout d'un petit garçon adorable. L'envie de lui tirer les joues ou de le serrer dans ses bras était réellement agaçante quand on se souvenait de ce qu'il venait de faire dans cette ruelle.

Mais il restait un bonhomme quand même. Je lui souris.

- Dis-moi, tu te promènes souvent seul comme ça ?... Enfin, est-ce que ton père le sait ?...Demandais-je en portant le chocolat chaud à mes lèvres, soufflant doucement dessus avant d'en boire une gorgée.

Je restais assez ambigüe sur la question pour être sûre de ne pas faire de gaffe. Je désirais bien connaître sa nature et savoir si le King était au courant, mais je me doutais bien que c'était ma vie que je jouerais sur cette demande. Donc je me contentais de rester le plus vague possible, histoire d'être fixée un tout petit peu quand même.

Et puis finalement, je n'allais pas lui parler comme à un gamin alors qu'il n'en était visiblement pas un...




                 

©Setsu Nekos
Revenir en haut Aller en bas
Pride
Messages : 697
Humeur : orgueilleuse
L'orgueil parfait / Pedopride
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

La renarde et... (Feat Malagan Seika)  Empty

La renarde et... (Feat Malagan Seika)

MessageSujet: Re: La renarde et... (Feat Malagan Seika) La renarde et... (Feat Malagan Seika)  EmptyMer 29 Avr - 20:24





La renarde et...


Pride & Malagan Seika



Le gamin qui se nommait Selim suivit donc gentiment la jeune Malagan dans les ruelle mal famée en direction de l'endroit ou il pourrait boire un chocolat chaud promis par cette jeune femme. Bien sur pour n'importe qui c'est elle qui était la plus vielle des deux et lui qui était le jeune garçon, mais en vérité, il était le plus vieux quand on le connaissait c'etait vrais et de surcroit, au vu de ce qui c'etait passer avec cet ombre géante dans la ruelle, on pouvait se douter que le gamin n'en était pas vraiment un mais il devait bien avouer que faire passer son ombre pour un prétendue amie, permettait de pas trop se douter de sa véritable identité. Finalement leur petites marches finirent par les faire sortir des ruelles pour enfin arriver dans une grande rue un peu animée ou des gens plus... sociable si on pouvait dire passait et marchait calmement dans les rues, ne jetant même pas de regard au gamin et la fille qui l'accompagnait car après tout en les voyants on pourrait croire voir un frère et une sœur se promener tout les deux ensemble...

Finalement la jeune Malagan poussa la porte d'un salon de thé se trouvant dans cette rue et entra suivit sagement par le gamin qui posa son regard rubis vers tout ce qu'il voyait, quand il s'installa a une table non loin de la sortie, mais surtout ce qu'il chercha de son regard c'etait les zones d'ombres et heureusement pour lui il y en avait a plusieurs endroit mais bon existait t'il un lieu sans ombres dans ce monde, ça Pride se doutait que non. Finalement la serveuse vint servir le chocolat au gamin qui sans hésiter jouant son rôle a la perfection, le prit et en bu une bonne gorgée tout content quand il remarqua que la jeune Malagan lui sourit avant de lui demander si ça lui prenait souvent de se promener seul comme ça et surtout si son père le savait. Pride lâcha alors son chocolat qu'il buvait goulument et le posa doucement sur la table baissant alors la tête disant doucement:

"Je n’étais pas seul car mes gardes du corps m'accompagnait, mais bon il est vrais que je leur ai fausser compagnie et ça je le fais assez souvent oui, car j'aimerais parfois pouvoir me promener tranquille et puis comme je veut devenir alchimiste d’États pour aider mon beau papa, ben j'essaye de me débrouiller seul le plus possible. Mais a chaque fois on me m'est des gardes du corps sur les bras car mon beau papa dit toujours que je suis une cible de choix en tant que son beau fils mais je ne sais jamais pourquoi, après bien sur qu'il était au courent du fait que je venais ici, mais pour le fait que j'ai quitter mes gardes du corps non il n'est pas au courent."

Il posa après cela son regard sur tout ce qu'il pouvait quand il tourna de nouveau les yeux sur la jeune Malagan profitant pour boire encore un peu de son chocolat avant de reprendre:

"Mais et vous Malagan, que faisiez vous dans une telle rue au juste, c'est dangereux quand même vous ne croyez pas? En tout cas je suis content d'avoir put vous offrir de l'aide!"

Il dit ça avec un immense sourire sur le visage, se disant en même temps qu'ils allaient bientôt devoir se séparer mais Pride devait bien avouer qu'il trouvait cet alchimiste de glace assez intéressante et qu'il devrait a l'avenir garder un oeuil dessus au cas ou il en aurait besoin plus tard...




Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Who am i !

La renarde et... (Feat Malagan Seika)  Empty

La renarde et... (Feat Malagan Seika)

MessageSujet: Re: La renarde et... (Feat Malagan Seika) La renarde et... (Feat Malagan Seika)  EmptyVen 1 Mai - 22:36
La renarde et... (Feat Malagan Seika)  140627111924830582





₪۩۞۩Eric Fox₪۩۞۩₪




L'au revoir


"Il n'y pas d'adieu qui n'en ai pas un...




Je pris note de toutes les informations que je venais. Des gardes, beau papa, les fuites. Il avait une bonne éloquence et beaucoup de prestance pour jeune enfant. Mais je partais de plus en plus du principe que ce n'était pas un enfant. En fait, à la façon dont il me répondait, je savais que ce n'était pas un enfant.

Il m'impressionnait, vraiment. A vrai dire, je savais qu'il valait mieux l'avoir en ami qu'en ennemi, mais étrangement je me disais qu'il n'avait que des ennemis. A cet instant, je me demandais si je devais lui en être reconnaissante de lui me tolérer, mais cela semblait me mettre dans une mauvaise position. Faire semblant de ne pas savoir, je savais très bien le faire.

Je me raclais la gorge et bus une gorgée rapidement en regardant Selim. Il fallait dire, que c'était un petit garçon mignon tout de même. Je passais une main dans mes cheveux, songeuse avant de lui répondre.

- Je rentrais chez moi, à vrai dire. Mentis-je avec un doux sourire, sous entendant qu'il ne fallait pas insister.

Je n'allais pas lui dire que j'avais bu un verre de trop qui m'avait fait prendre un mauvais chemin. Et puis de toute façon, je n'avais pas d'endroit où aller pour dormir. Cela ne me posait pas de problème, je pouvais très bien prendre une petite chambre quelque part, à condition que je file avant de payer. Ou quoi que, peut-être gagnerais-je quelque chose dans la journée ? Je me frottais les yeux, emprunte à la fatigue. Je regardais Selim et me dis que pour lui aussi il commençait à faire tard. Je finis mon chocolat, jetais une pièce ou deux sur la table et attendis qu'il finisse son chocolat.

Une fois dehors, je marchais quelques minutes avant de m'arrêter pour regarder le quai et le mouvement de l'eau qui reflétait la lune. Je me tournais alors vers Selim.

- Je te remercie encore une fois de ta précieuse aide. Même si je me doute que tu n'as pas besoin d'aide, si jamais tu as besoin de moi, dis simplement que tu cherches La Renarde.

Je vis les deux hommes que j'avais remarqué précédemment qui accompagnait Selim se rapprocher de nous. Je regardais une dernière fois mon compagnon d'un soir haut comme trois pommes et lui offris un immense sourire. Je reculais doucement avant de me retourner et de me mettre à courir, pressée de disparaître.

Au moins, je savais à qui j'avais à faire et je savais qu'il allait falloir que je réfléchisse à ce que j'étais prête à faire pour lui...

Mais c'était quelque chose dont j'avais le temps pour penser.


                 

©Setsu Nekos
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Who am i !

La renarde et... (Feat Malagan Seika)  Empty

La renarde et... (Feat Malagan Seika)

MessageSujet: Re: La renarde et... (Feat Malagan Seika) La renarde et... (Feat Malagan Seika)  Empty
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HRP :: LES RPS TERMINES OU ABANDONNES-