RSS 
 
   RSS 
  

Forum ouvert le 25/02/2014
Jetez un coup d'oeil à notre Organigramme.
Beaucoup du prédéfinis du manga sont disponibles !
Prenez le temps de zieuter nos prédéfinis des membres !

D'après les rumeurs,
Le Généralissime King Bradley aurait été vu dans les jardins du Q.G,
tondant la pelouse avec un tablier rose.

Témoin effrayé - "Faites attention à vous ! Scar n'est pas un véritable humain, c'est un Dalek déguisé... Fuyons !!!"
"EXTERMINATE"

Des gens cherchent des RPs ! N'hésitez pas à venir zieuter ici

Votez pour le forum toutes les deux heures ! Il y aura des nouvelles têtes et des nouvelles aventures !
Un post pour 250 cenz ! ~

Nous recherchons des méchants pour mettre la pagaille en Amestris ! Les infiltrés recrutent toujours !
Recevez en cadeau un bain de pied en porcelaine d'une valeur de xxxx cenz.
-54%
Le deal à ne pas rater :
Tondeuse à barbe Babyliss Designer SH500E
59.99 € 129.99 €
Voir le deal

Angelica / Anjuu / Chiara
Messages : 544
Humeur : Lunatique
Princesse de Xenos
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

Suite d'un prélude enneigé : retrouvailles incongrues lors d'un concert (PV Miles) Empty

Suite d'un prélude enneigé : retrouvailles incongrues lors d'un concert (PV Miles)

MessageSujet: Suite d'un prélude enneigé : retrouvailles incongrues lors d'un concert (PV Miles) Suite d'un prélude enneigé : retrouvailles incongrues lors d'un concert (PV Miles) EmptyJeu 27 Fév - 19:08
Il faisait encore nuit lorsque la camionnette contenant le matériel du concert arriva devant les portes du QG de Central city. L'un des gardes en poste à ce moment là s'approcha du camion, prit les certificat d'identité de chaque personne à bord, et envoya l'un de ses collègues vérifier la cargaison en elle même. On arrêta le véhicule totalement, et le conducteur, alias le pianiste, donna les clefs au militaire. Le jeune homme vérifia donc le contenu de la camionnette, et blêmit, non pas parce qu'il y avait des insurgés ou une quelconque menace, mais bien parce que l'unique piano qu'il apercevait valait surement le quadruple de son salaire à lui tout seul, ou encore tous ces cartons contenant les éclairages devaient tout aussi valoir que le reste. En fait, le militaire chargé de la vérification regretta instantanément d'avoir abandonné ses cours de solfège plus jeune, en vue du salaire que devait posséder les artistes professionnels pour posséder un tel attirail. D'un geste particulier, il fit signe au garde chargé du poste d'ouvrir les grilles pour faire passer le camion, et que tout était en règle. L'un des gardes s’arrêta le temps d'observer la personne à coté du conducteur, et eut juste le temps d'apercevoir une chevelure rousse. L'idole du moment faisait partit du convoie, et d'autres voitures suivirent le camion. Il rougit, tous savaient que cette femme était une beauté, mais surtout une reine des glaces, car personnes ne pouvaient encore l'approcher sans être rembarré!

On indiqua au conducteur une route à suivre afin d'aller jusqu'au terrain d'entrainement, réquisitionner alors pour le concert. Lorsque le véhicule fut aux arrêts, la chimère imparfaite descendit de son siège, jongla un temps avec ce qui semblait être des claves en acier, et s'approcha des portes closes du plus grands des véhicules. Deux hommes sortirent de la voiture qui les suivaient et s'étaient garés en contrebas, et arrivèrent, l'un ayant croisé les bras derrière sa tête, un sourire ravi collé au visage, l'autre, une cigarette coincée entre les lèvres, les mains dans les poches. D'après les récentes informations, la journée serait magnifique, et au pire, ils continueraient de jouer sous la pluie. Alois, celui qui souriait tout heureux, était un grand homme blond, très fin et svelte, avec d'énormes yeux vert rieurs, vêtu d'un ensemble assez simple composé d'une chemise blanche et d'un pantalon de coton bleue claire. Il portait cependant un long manteau blancs avec un cercle de transmutation brodé sur le dos, il était violoniste. Son camarade souffla une lourde volute de fumée et rajusta sa ceinture de cuir rouge sur son ensemble noir, sa peau mat lui donnait un air d'étranger, mais ses yeux parfaitement bleu ne pouvait le définir comme tel, Flint n'était que bassiste après tout.

Dans la seconde voiture se trouvait leurs impresario, et surtout, l'homme qui leur avait permit de jouer en ce lieu. Il était dans la quarantaine, les cheveux grisonnant et sa tendance pour l'embonpoint le rendait attachant, mais lorsqu'il s’énervait, même le plus haut gradé des militaires pouvaient se sentir en danger. Il rejoignit rapidement le premier véhicule pour quelqu'un de sa corpulence, et leur tendit le programme qu'il avait conçu : avec un peu de chance, il serait suivit pour une fois. L'installation de la scène fut longue, en effet, il fallait monter l'estrade, puis s'occuper d’assainir le terrain, heureusement, ils eurent l'aide presque incongrue du pianiste, ancien étudiant en alchimie. Il fut alors bien plus facile de tout installer. La scène était rehausser d'un mètre au dessus du sol, et parfaitement creuse puisqu'elle faisait effet de caisson de résonance, et il y avait une estrade pour le piano. Tout fut donc rapidement monté, le plus dur était alors à venir. Il fallait en effet sortir le Bechstein de la camionnette, et le piano devait bien peser son poids. Les trois musiciens furent donc aider de quelques militaires, et réussirent, après moult efforts, à placer l'instrument sur l'estrade. Pour sa part, la chanteuse et harpiste n'avait fait que disposer les instruments plus léger sur place, comme l'étui du violon, celui de la basse et de sa harpe. Elle déposa aussi son propre violoncelle sur scène, à coté d'un micro de fortune. Oui, tout ce matériel valait au moins 6 ans de salaire. Lorsque tout fut prêt, les musiciens firent quelques répétitions, avant de se diriger vers la camionnette qui servait aussi de dressing, et de se changer pour le concert.

On assista alors à un véritable défiler de couleur, d'abord, ce fut  Flint qui sortit, entièrement vêtu d'un costume trois pièce rouge sang, avec une paire de gant blancs. Il avait noué sa chevelure ébène en une queue de cheval avec un ruban du même coloris que son costume. Vint ensuite le violoniste, Alois avait revêtit un costume bleu clair du même acabit que celui de son camarade, et sa chevelure était rapatrié d'un seul coté à l'aide d'une petite barrette en argent, même efféminé par cet objet, il était très séduisant. Le pianiste, Justin, portait le même costume, doré cette fois-ci, et avait noué sa chevelure châtain en queue haute avec un élastique jaune. Tous trois se placèrent sur scène, de sorte que Justin se retrouva sur la petite estrade, Alois auprès de son violon, assis en tailleur, et Flint, sur un tabouret, s'appuyant presque sur son immense contre-basse. La plupart des militaires étaient déjà devant la scène, et franchement, leur public semblait attendre quelque chose, quelque chose d'autre qu'eux. Pas vexé pour un sou de savoir que la seule artiste qui leur importait soit Chiara Williams, les trois hommes, comprenant parfaitement leurs choix, entamèrent un léger jeu musical en attendant l'heure de débuter la séance de musique. Une holà de sifflement retentirent parmi cette foule masculine lorsque la rouquine apparue près de la scène, holà qu'elle fit taire en un seul regard.

D'un sourire radieux, elle les remercia du silence qu'ils venaient de lui offrir, et grimpa sur la scène, sa longue robe noire fendue dévoilant ses jambes fines à chaque pas. Sa chevelure flamboyante était parsemées de pierreries sombres et scintillante dans un chignon tressé, et la dame était montée sur des escarpins noir de dix centimètres de talons. Le rouge de ses lèvres faisait ressortit sa pâleur et son regard d’émeraude avait été souligné par une touche de phare argenté. Elle était d'une beauté presque fatale, et cela se ressentait dans l'assemblée de soldat qui lui faisait face. Elle se posta devant le micro, et parla, expliquant ainsi la raison de leur présence, mais aussi les titres qu'ils allaient jouer pour le reste du concert. "Nous sommes les alchimistes du ciel, et nous allons interpréter dés maintenant Sugar Water en l'honneur de votre dernière mission" Annonça Justin dans le micro. Le violon entama la mélodie de la chanson dans un long trémolo, Alois se faisait plaisir à faire durer la note, seulement entrecoupé de quelques touché piano de Justin. Devant le micro, Chiara envoya un regard langoureux à son assemblée, et commença à se déhancher lentement, s'imaginant en train de danser pour une seule et unique personne. Lyl Gin Wayne. Lorsqu'elle se mit à chanter, ce ne fut qu'a moitié, elle susurrait chaque mot avec délectation, et dire qu'elle les ensorcelait au lieu de les tuer...

"The velocity of time, turns her voice into sugar water

I'm on a concrete way,
The wind is blowing to the north-northwest
It smells like sands of the southern island
When a black cat crosses my path.

A woman in the moon is singing to the earth...
A woman in the moon is singing to the earth ..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Who am i !

Suite d'un prélude enneigé : retrouvailles incongrues lors d'un concert (PV Miles) Empty

Suite d'un prélude enneigé : retrouvailles incongrues lors d'un concert (PV Miles)

MessageSujet: Re: Suite d'un prélude enneigé : retrouvailles incongrues lors d'un concert (PV Miles) Suite d'un prélude enneigé : retrouvailles incongrues lors d'un concert (PV Miles) EmptyDim 2 Mar - 12:30
Les gens s'écartaient devant Miles face à son air sévère et énervé, air qui ne l'avait pas quitté depuis une semaine, après une convocation dans le bureau du général de Division Amstrong.
À peine rentré d'une patrouille de deux semaines rentrant à peine au chaud, qu'il vu un petit nouveau se diriger vers lui :

- Lieutenant-colonel ! Lieutenant-colonel Grant !

- Qu'est-ce qu'il y a petit ?

- Le Général Amstrong, m'envoie vous ramener dans son bureau dès votre arrivée.

Grant poussa un soupir, sachant son passage par la cantine raté, se frottant les yeux et ouvrant légèrement son manteau pour y faire rentrer la chaleur :

- Très bien petit je te suis,
et se retournant vers ses hommes, bon bah les gars vous avez quartiers libres.

Suivant le bleu sous les encouragements idiots de ses soldats se moquant de lui, c'est qu'aller voir le grand chef n'était jamais bon signe ici. Faisant fit de tout ceci, il prit une inspiration et frappa à la porte du général. Accueillit comme d'habitude par l'air sombre de son supérieur qui lui demanda des nouvelles de la frontière. Son rapport fut simple :

- Compliqué, mon escouade et moi avons passé deux semaines à aller d'un groupe d'infiltration à un autre, j'ai limité les pertes au minimum deux hommes y sont rester et j'ai une dizaine de blesser.

- J'ai une bonne nouvelle pour vous Grant,
lui répliqua Amstrong avec un sourire qui n'augurait rien de bon, vous allez pouvoir dire ça aux bureaucrates de l'amirauté qui m'ont demandé de descendre à Central pour un rapport complet sur la situation Drachmienne, j'ai décidée de vous y envoyer vous revenez de patrouille et cela vous ferra soufflez un peu. Bon courage Miles, vous partez dans l'instant.

Ainsi avait démarré son voyage jusqu'à Central, un uniforme propre dans ses valises et un dossier de rapport énorme sous le bras, qu'il avait eu tout le temps de lire pendant son voyage. Accueillit par une voiture à la gare dans laquelle il en avait profité pour se changer, et c'est resplendissant comme un sous neuf qu'il était arrivé au QG. Traversant des couloirs qu'il n'avait pas traversés depuis des années, il finit par arrivé au secrétariat où on lui apprit que l'amirauté, c'était réuni en apprenant son arrivé et qu'il y était attendu en toute vitesse.
C’est ainsi qu’il se retrouvait ici à traverser les couloirs a toute vitesse passablement énervé de cet imbroglio, arrivé devant la porte il ordonna à un de garde d’aller l’annoncer et se débarrassa de sa valise auprès de l’autre se recoiffa rapidement enleva son manteau dont le col en fourrure commençait à le faire cuire pour de bon. Et il attendit bien droit que le haut commandement se décide à l’appeler.

Quand les portes s’ouvrirent et qu’il fut appelé, il avançât au pas cadencé et effectuât le salut protocolaire.


- Lieutenant colonel Grant il semble que votre place ne soit pas ici, si je me rappelle bien c’est le Général de Division Amstrong qui avait été mandé pour faire un rapport de la situation à la frontière Drachienne.

Et c’est ainsi que pendant deux heures droit comme un piquet, il dut expliquer les pourquoi et les comment de l’irrespect de son supérieur et de ce qu’ils considéraient comme son apparente incapacité à repousser pour de bon Drachma. Miles de son coté du s’empêcher de lui sauter au cou et rappela le plus courtoisement possible que c’était cette même Amstrong qui depuis ça prise de commandement n’avait laissé passer aucune unité Drachmienne.

Sentant que le ton montait de plus en plus, un vieux général, le moins agressif préféra demander à Miles de les quitter pendant qu’ils en discutaient entre eux. Trop heureux de pouvoir aller se dégourdir les jambes, il se plia à leur commandement. Sortant de la salle il se tourna vers l’un des Gardes en faction :

- Hey mon gars tu connais pas un endroit ou je pourrais aller me détendre un peu ?

- Bah Lieutenant colonel, y parait que y a un concert avec une grande chanteuse, mais j’sais pas se que ça vaut.

Miles s’éloigna avec un vague merci, après tout un concert lui changerait bien les idées. Il se dirigea donc vers le camp d’entrainement guidé par la musique qu’il commençait à entendre de plus en plus clairement. Fronçant ses sourcils face à cette voix qu’il lui semblait bien reconnaitre, il n’eut plus aucun doute lorsqu’il vit la chanteuse et ne put s’empêcher de laisser un doux sourire effleurer son visage.

- Bah dis donc t’en a fait un bout de chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Angelica / Anjuu / Chiara
Messages : 544
Humeur : Lunatique
Princesse de Xenos
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

Suite d'un prélude enneigé : retrouvailles incongrues lors d'un concert (PV Miles) Empty

Suite d'un prélude enneigé : retrouvailles incongrues lors d'un concert (PV Miles)

MessageSujet: Re: Suite d'un prélude enneigé : retrouvailles incongrues lors d'un concert (PV Miles) Suite d'un prélude enneigé : retrouvailles incongrues lors d'un concert (PV Miles) EmptyDim 2 Mar - 18:57
La plupart des militaires étaient obnubilé par son déhanché, les quelques femmes soldats de la garnison chantaient avec elle, mais rien ne l'amusait, ce n'était que pour l'argent, comme toujours. Chiara savait que sa première célébrité avait menacé sa vie, la preuve, elle en était morte, mais là, elle avait besoin d'argent, pour elle, pour Lyl... Alors ignorant les regards indécents des hommes sur sa personne, elle continuait de danser, chanter, murmurer. Ses lèvres rouges laissant à peine apparaitre sa langue, comme une incitation au baiser, les garçons n'en menaient pas large non plus, Alois chantait avec elle, souvent en canon, et sa voix grave et sensuelle donnait l'impression qu'ils étaient unis. D'un revirement étrange, suite au choix d'un arrangements, ils changèrent de chanson pour une plus représentative, c'est à dire qu'il y une sorte de tournante, Chiara à la place du blondinet du groupe, et s'empara d'un tambour pour former les percussion, Alois prit la place de Justin au piano, Justin remplaça Flint à la contre basse, et ce dernier prit place devant le micro de fortune.

Chiara et Justin démarrèrent ensemble un jeu de rythme, et de sa voix rauque, Flint cria "You can't take me, Yeah!" Alors qu'Alois se mettait à son tour à jouer. Même s'il portait un costume strict rouge sang, il était de notoriété sure qu'il avait déjà porté un uniforme militaire, la seule question était de savoir quand, et pourquoi? Mais tout chez cet homme transpirait la force brute et la sauvagerie, après tout, ils ne formaient pas un groupe pour rien. Tous étaient des chimères, ils s'étaient bien trouvés, un chat, un ours, un cerf et une chouette. La plupart créer par Lyl, Justin était simplement venu trouver refuge, et, se rendant compte que c'était une chimère qui avait maintenue l'agence, il s'était sentie en sécurité. Alors, mêmes s'ils étaient peu nombreux, la chimère imparfaite savait qu'elle pouvait compter sur eux, eux, les musiciens, les membres de l'agence ayant survécus au massacre. La rouquine répéta en chœur "I'm free" avec les deux autres, tandis que Flint reprenait le refrain. Lui avait été soldat avant d'être muté, et cela se ressentait dans son chant.

"Merci, nous allons faire une pause maintenant." Annonça Flint, reprit par Alois.

"Ouais! l'entracte, j'ai une faim féline!" gémit-il, faisant glousser quelques soldates encore devant la scène. Le blondinet attrapa son congénère brun et l'entraina vers le buffet, Justin sur leurs talons.

Le public les acclama, avant de les laisser prendre une pause, et Chiara en avait bien besoin. Il y avait eut préparation d'un buffet sur une petite estrade plus loin, à la fois pour les militaires et pour les artistes. Alors, tandis que tous s'y rendait, y compris ses amis chimères, la jeune femme souffla un bon coup, avant de s'éloigner de la scène, se plaçant prés des bâtiments. Elle était affamée, mais pas de nourriture humaine, elle se sentait vidée de toute énergie, comme si elle allait perdre conscience dans l'instant, mais elle ne pouvait pas - ne devait pas. Chiara s'appuya sur l'un des piliers maintenant le bâtiment Ouest, et plaça une main sur sa poitrine, histoire de voir si elle pouvait ralentir ses battements cardiaques. Peine perdue, elle sentait le malaise venir, soit elle s’effondrait maintenant, soit elle laissait Anjuu prendre le contrôle pour qu'elle les nourrissent toutes trois. De légers tremblements la prirent, elle devait se nourrir maintenant, mais comment faire? Mais une toute petite gorgée de sang serait la bienvenue et lui ferait tenir tout le reste du concert.

Alors qu'elle s'éloignait le plus du lieu du concert, une silhouette se dessina non loin d'elle, silhouette qui lui était familière. Alors que la personne se rapprochait, Chiara sentit ses jambes céder sous son poids, presque en plumes, et fut rattrapée. Le visage de l'inconnu apparut face au sien, et une vision du passé se forma dans son esprit. Une vision enneigée, à north-city, et une petite chambre dans une auberge miteuse, où elle avait reçue des soins. Miles Grant était face à elle, et aussi outrageant que ce soit, son seul désir était de le mordre au cou...

"Mi... Miles?" Elle hésitait, il savait pour sa condition, mais elle pouvait très bien ne pas se contenir non plus, même s'ils étaient devenus une sorte d'amis... "Ai...moi..." Elle n'arrivait plus à parler correctement, et ses crocs s'allongèrent d'eux même. Qu'allait-elle devenir?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Who am i !

Suite d'un prélude enneigé : retrouvailles incongrues lors d'un concert (PV Miles) Empty

Suite d'un prélude enneigé : retrouvailles incongrues lors d'un concert (PV Miles)

MessageSujet: Re: Suite d'un prélude enneigé : retrouvailles incongrues lors d'un concert (PV Miles) Suite d'un prélude enneigé : retrouvailles incongrues lors d'un concert (PV Miles) EmptyDim 2 Mar - 19:47
Miles ne put s'empêcher d'admirer ce spectacle à la sensualité indécente. Contrairement à la majorité des soldats, ce ne fut pas tant le physique de déesse de Chiarra que la beauté de sa voix qui l'émeut presque jusqu'aux larmes. Des filles splendides, il en avait vu une tripotés dans les bordels plus ou moins recommandables de Central à l'époque de sa rééducation, quand il se remettait encore de ses sévices psychiques.

Pour sur qu'il en avait rencontré des belles jeunes filles aussi paumées qu'il l'était à cette époque. Un sourire effleura ses lèvres lorsqu'il se souvint de son allure à cette époque, maigre comme un clou suite à la fièvre qui avait précédé sa gangrène, couvert de cicatrices à divers stade de cicatrisation, un pilon en bois en attendant la fin de fabrication de son auto mail, une barbe de plusieurs jours constamment plaquée sur ses joues, les cheveux sales en désordres et des yeux injectés de sang des suites de ses nuits passées sans discontinuer a boire jusqu'à s'évanouir pour ne pas rêver.

Il secoua la tête en souvenir du temps qu'il avait mis à s'en sortir (bien qu'il n'en soit toujours pas complètement sorti aujourd'hui). Il ferma les yeux puis se laissa aller complètement à la musique. Il se laissa imprégner par la musique jusqu'au changement de chanteur. Ouvrant les yeux, il regarda approcher un homme au physique sec et dont le passé de militaire se voyait clairement dans son attitude.

Lorsqu'il se mit à chanter, Miles et un certain nombre d'anciens combattants, les « vétérans » d'Ishval, eurent les larmes qui leur montèrent aux yeux fassent à la douleur qu'il arrivait à transmettre dans sa voix.

Il profita donc de la chanson les yeux brillants, jusqu'à ce qu'ils annoncent un intermède pour se reposer. Restant à l'écart alors que tous se dirigeaient vers l'estrade espérant pouvoir approcher et parler aux membres du groupe, surtout une d'ailleurs. Mais la foule ne vit pas que la principale intéressée ne suivait pas le groupe, fronçant les sourcils face à l'impression de faiblesse qu'elle donnait.

Il se dirigea donc vers elle, d'un pas un peu pressé, elle ne semblait vraiment pas aller bien. Les yeux dans le vague elle ne la vit pas arriver. Lorsqu'elle croisa son regard, elle sembla plus perdue qu'autre chose. Il l'entendit lui dire d'une voie hésitante :

- Mi... Miles ?

- Chiarra ? Comment allez-vous ? Vous n'avez pas l'air à l'aise ?

- Ai.. Moi

Alors qu'elle lui semblait être prise de faiblesse, il l'attrapa doucement par-dessous l'épaule et l'entraina doucement à l'écart, il la fit s'asseoir sur un banc :

- Quelque chose qui ne va pas ? Chiarra
Revenir en haut Aller en bas
Angelica / Anjuu / Chiara
Messages : 544
Humeur : Lunatique
Princesse de Xenos
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

Suite d'un prélude enneigé : retrouvailles incongrues lors d'un concert (PV Miles) Empty

Suite d'un prélude enneigé : retrouvailles incongrues lors d'un concert (PV Miles)

MessageSujet: Re: Suite d'un prélude enneigé : retrouvailles incongrues lors d'un concert (PV Miles) Suite d'un prélude enneigé : retrouvailles incongrues lors d'un concert (PV Miles) EmptyDim 2 Mar - 22:18
" Chiara ? Comment allez-vous ? Vous n'avez pas l'air à l'aise ?  Quelque chose qui ne va pas ? Chiara?"

La chimère imparfaite papillonna des yeux, toute tremblante, et se laissa porter à l'écart, avant d'être doucement assise sur un banc, mais la tension était trop forte. Affaiblie et affamée, les mains fines s'accrochèrent à l'uniforme bleuté du soldat et alchimiste avec toutes les forces dont elle disposais. Tremblante, elle s'accrocha le plus possible à lui, dans une étreinte presque vitale, sa respiration se fit haletante et saccadée, elle allait sombrer dans cet inconscient qui la répugnait tant. Cette phase d'instinct quasi animal, qui la forçait à agir comme le rapace qu'elle était devenu, qui la poussait à attaquer toute forme de vie jusqu’à obtention d'un repas correcte, soit un litre de sang. Instinctivement, elle se pourlécha les lèvres, la respiration saccadée, et s'approcha du visage du militaire d'une manière qui aurait put passer pour sensuelle si elle n'avait pas les prunelles vides et hagardes. Tremblante, elle se rapprocha encore un peu du visage émaciée de l'homme qu'elle avait rencontré une fois à North city, ses lèvres frôlant le menton carré de celui-ci.

Elle le fit basculer sur le banc par son propre poids, se retrouvant donc au dessus de son torse. Sa main gauche, tremblante se glissa d'elle même sous le gilet bleu de l'uniforme militaire, et tira vers elle, alors que l'autre main passait dans la chevelure blonde du lieutenant-colonel Grant et le maintenait allongé sur le banc. La rouquine rapprocha son visage de celui de Miles, elle pouvait désormais sentir le souffle brûlant de l'homme sur sa peau, et frôla à peine ses lèvres, avant de dévier sur son menton, où elle lécha doucement la peau rugueuse. Elle descendit encore, et atteignit la nuque où elle déposa un simple baiser, dévoilant ses crocs alors qu'elle allait mordre la chaire si tendre et appétissante de cette nuque masculine afin d'y soustraire tout le sang dont elle avait besoin. Haletante, elle lécha la peau une première fois, la mordilla doucement, avant de murmurer tout bas "Je veux ton sang..." Et alors qu'elle allait plonger ses canines dans la nuque du militaire, elle reprit ses esprits.

D'un geste paniqué, elle lâcha le col de l'uniforme et se recula prestement, comme si elle s'était brûlée à son contact. Affolée, elle se recula sur le bords du banc, et entoura ses jambes dénudées de la robe qui était retombée sur le coté, avec ses mains gantées. Elle se tourna vers lui, le regard tellement désolé qu'une larme vint s'échouer sur sa joue, terrifiée par ce qu'elle venait de faire. Miles était l'un des rares hommes, après Lyl, qu'elle était capable de supporter réellement et qui savait tout d'elle. Et pourtant, en quelques minutes à peine, elle avait failli le tuer pour se nourrir, par instinct, elle s'était jetée sur lui comme une chouette l'aurait fait avec un petit rongeur. Elle murmura des excuses, comme une litanie incessante, elle s'en voulait, elle n'aurait pas due, mais c'était plus fort qu'elle. Chiara était faible à présent, tremblante, elle devait se nourrir, il ne devait rester qu'une petite heure avant la reprise du spectacle, mais elle était bien incapable de se relever, déjà, maintenir ses jambes avec ses bras était épuisant.

"Miles.... Pardon... Pardonnes-moi... Je... J'ai... juste.... besoin de.... de... sang..." S'en fut trop pour Chiara, qui tourna de l'oeil et s’effondra une fois de plus, en anémie. Son regard émeraude fut voilé par un stade d'inconscience primaire : "Miles...Ton sang... Je t'en prie..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Who am i !

Suite d'un prélude enneigé : retrouvailles incongrues lors d'un concert (PV Miles) Empty

Suite d'un prélude enneigé : retrouvailles incongrues lors d'un concert (PV Miles)

MessageSujet: Re: Suite d'un prélude enneigé : retrouvailles incongrues lors d'un concert (PV Miles) Suite d'un prélude enneigé : retrouvailles incongrues lors d'un concert (PV Miles) EmptyDim 2 Mar - 22:54
Miles s'inquiétait de plus en plus, il l'a voilait dépérir à vue d'œil, blanche comme un linge, il s'inquiétait de plus en plus craignant de la voir défaillir pour de bon. Bizarrement, même s'il ne la connaissait pas depuis si longtemps, il l'appréciait, à ça façon comme il le pouvait encore malgré son histoire. Le presque baiser qu'il avait reçu d'elle l'avait toujours laisser perplexe à chaque fois qu'il y avait pensé, regrettant toujours de ne pas être allé plus loin.

S'inquiétant pour de bon, il l'a secoua doucement lui tapotant doucement la joue :

- Chiarra ? Restez avec moi, me laissez pas !

Puis sans s'y attendre, elle l'a fit basculer, sans pouvoir réagir autan de surprise de sa reprise d'énergie que de la force qu'elle y mit. Il se retrouva donc coucher sur le dos, Chiarra assise sur lui, ce qui éveilla impulsivement de vieux appétits qu'il croyait mort depuis longtemps. Toujours sous le choc de la surprise, elle lui maintint la tête en le prenant par les cheveux, alors qu'il sentait sa main se glisser sous son uniforme, ses longs doigts fins courant le long de son ventre couvert de cicatrices. Les yeux coincés dans ses prunelles qu'il ne put s'empêcher d'admirer, alors qu'il voyait du coin de l'œil ses lèvres s'approcher des siennes, il ne put s'empêcher de tendre doucement les siennes. Complètement bloqué, comme hypnotisé, il se crispa quand ses lèvres se posa sur sa nuque, lui laissant une impression diffuse à la fois agréable et douloureuse pour lui.

- Je veux ton sang.

Avant même qu'il ne put réagir à cette phrase, il l'a senti sauter de son torse, se redressant rapidement, il l'a regarda, ce qu'il vu lui brisa le peu de cœur qui lui restait, voir cette si belle femme, cette entité détruite des mauvais traitements de son pays, pleurer d'instinct qu'elle ne pouvait pas contrôler. Sans même s'en rendre compte, des réflexes qu'il croyait perdu depuis longtemps prirent le dessus sur son instinct qui lui criait de rester sur ses gardes. Tendant ses bras, il l'attira à lui et la sera contre lui.

Il la berça, lui murmurant des paroles douces, face à sa litanie d'excuses barbouillées. Sans s'en rendre compte, il se mit à chantonner une vieille chanson de son enfance espérant la calmer. Il resta un moment abasourdit devant ce qu'elle lui dit avant de se rappeler sa nature :

- Miles.... Pardon... Pardonnes-moi... Je... J'ai... juste.... besoin de.... de... sang... Miles...Ton sang... Je t'en prie...

Alors qu'il commençait à réfléchir à sa proposition il l'a sentit s'étioler dans ses bras, il prit une décision. Il se leva enleva sa veste avant de remonter la manche de sa chemise :

- Tiens boit autan qu'il te faut, va s'y s'il le faut !

Revenir en haut Aller en bas
Angelica / Anjuu / Chiara
Messages : 544
Humeur : Lunatique
Princesse de Xenos
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

Suite d'un prélude enneigé : retrouvailles incongrues lors d'un concert (PV Miles) Empty

Suite d'un prélude enneigé : retrouvailles incongrues lors d'un concert (PV Miles)

MessageSujet: Re: Suite d'un prélude enneigé : retrouvailles incongrues lors d'un concert (PV Miles) Suite d'un prélude enneigé : retrouvailles incongrues lors d'un concert (PV Miles) EmptyDim 2 Mar - 23:58
Chiara sentit les deux bras puissants de Miles Grant l'entourer, la serrer dans cette étreinte puissante et chaleureuse, puis la bercer. Les souvenirs de leur première rencontre surgirent, alors qu'il tentait de la calmer à ce moment là, blessée et terrifiée qu'elle était. La situation était ostensiblement la même qu'a cette époque, plusieurs mois auparavant. La voix rauque et masculine du lieutenant colonel la berça momentanément, cette langue qui lui avait tant plu était de nouveau présente, l'apaisant avec tendresse. Mais elle restait toujours aussi faible. La chimère imparfaite laissa d'autres larmes se déverser en silence sur ses joues blêmes, la douleur dans sa poitrine se fit plus forte, elle allait sombrer de nouveau. La faim la tiraillait toujours, il fallait qu'elle se nourrisse, pour poursuivre le concert, pour rester consciente, pour ne pas se jeter sur le premier humain qui passe et l'exempter de toute vie en un geste. Tremblante, affamée, elle se mordit la lèvre tout en s'appuyant un peu plus contre le torse chaud et puissant de l'homme qui l'avait sauvée. Elle ne voulait pas lui faire de mal, lui qui avait tant souffert, qui était comme elle, brisé par la vie et le passé.

Le silence revint, elle se sentait faiblir de plus en plus, son souffle commençait à se tarir, elle voulait tout faire pour s'en aller au plus vite. Il la repoussa alors et se leva, Chiara fut surprise, et commença à plier sous son propre poids sur le banc, penchant dangereusement sur la gauche. Miles retira le gilet bleu de son uniforme et remonta ensuite la manche de sa chemise avant de lui tendre le bras. "Tiens boit autant qu'il te faut, vas y s'il le faut !" Chiara était à la fois reconnaissante et haineuse envers lui, parce qu'il faisait justement tout ce qu'elle ne voulait pas, en présentant son bras comme point d'ancrage. Elle ne voulait pas qu'il devienne un encas comme les autres, non, il était trop bon avec elle, il ne méritait pas d'être un calice comme elle le faisait d'habitude. Mais elle ne tiendrait pas sans lui non plus. Tremblante et dangereusement penchée sur le coté, elle tendit le bras et attrapa celui encore recouvert par la chemise pour le tirer à elle et le faire s'asseoir à ses cotés.

Le souffle court, elle finit par se pencher sur le bras dénudé et musclé du lieutenant colonel, ses crocs s'allongèrent de nouveau, et même si elle fut la plus douce possible, elle sentit qu'il se crispait alors qu'elle mordait son poignet. Sa mâchoire relâcha alors la pression, et le précieux liquide vitale se mit à couler le long de sa gorge, comme un poison long et mortel, mais dont l'effet était inverse. Ses pupilles se dilatèrent, et elle commença à se sentir bien mieux, et ce rien qu'avec quelques gouttes. L’énergie sembla parcourir ses membres uns à uns, elle se sentait revivre, pleinement. Chiara respirait à peine, les yeux à demi-clos, elle ne perdait rien de ce repas à la fois revigorant et vivifiant. Pour autant, elle sentait sa proie faiblir... Proie? Non, Miles n'était pas une proie, c'était un ami. Elle cessa d'aspirer le sang qui perlait de sa morsure. C'était quelqu'un de bien, qui l'avait aidé par le passé, qu'elle appréciait beaucoup. Elle retira sa bouche du poignet ensanglanté de l'alchimiste, et l'enferma dans sa main gantée, faisant ainsi cesser l’hémorragie.

"pardonnes-moi..."

Les lèvres rougies par le sang furent caresser par sa langue, recueillant les dernières perles rougeâtres. Ses prunelles redevinrent scintillante, comme autrefois, et elle plongea son regard émeraude en celui bleuté de l’alchimiste qui lui avait, une fois de plus, sauvé la vie. Sa respiration s'était calmée, mais pas les battements de son muscle cardiaque, et elle savait pourquoi. Chiara s'approcha de nouveau de Miles, sa main droite gardant toujours le poignet meurtrit bien enserré en son gant, et l'autre vint frôler son torse recouvert par le chemise, grimpant jusque sur son buste, puis caressant son cou. Une fois encore, elle était guidée par ses instincts, mais cette fois-ci, c'était ses instincts de femme qui ressurgissaient. La main baladeuse vint finalement se poser sur la pommette du blond, qu'elle caressa avec son pouce tendrement. Son visage s'approcha de nouveau de celui de son sauveur devenu Calice, elle colla son front contre le sien, avant de fermer les yeux et de capturer ses lèvres dans un véritable baiser passionné.

Chiara mordilla la lèvre inférieur du militaire gentiment, quémandant ainsi l'ouverture de sa bouche, et sa langue vint rencontrer son homologue dans un ballet fougueux. Voilà pourquoi son cœur battait la chamade, voilà pourquoi ses reins étaient en feux, elle le voulait lui. Sa main redescendit sur le cou de l'alchimiste, et elle passa sous la chemise de celui-ci, lui offrant quelques caresses de velours, avant de rompre le baiser, à bout de souffle et les joues roses. Miles Grant auraient pu se venter d'avoir séduit l'idole que tout mâles désiraient connaitre sans jamais pouvoir l'approcher.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Who am i !

Suite d'un prélude enneigé : retrouvailles incongrues lors d'un concert (PV Miles) Empty

Suite d'un prélude enneigé : retrouvailles incongrues lors d'un concert (PV Miles)

MessageSujet: Re: Suite d'un prélude enneigé : retrouvailles incongrues lors d'un concert (PV Miles) Suite d'un prélude enneigé : retrouvailles incongrues lors d'un concert (PV Miles) EmptyLun 3 Mar - 0:44
Au son de sa voix et de la chanson de son enfance, il l'a sentie enfin se relâcher se détendre doucement, elle se raccrocha à lui se blottit contre lui, il la serra encore plus fort, sa bouche dans ses cheveux de feu, il continua à chanter. Il l'a senti si fragile et si faible dans ses bras et ne put s'empêcher de la prendre en pitié. Alors elle lui demanda son sang et il ne put hésiter trop longtemps, alors qu'il s'entendit lui dire ces mots, il lui laissa à loisir son bras dénudé pour lui permettre de se rassasier.

Alors qu'il lui sembla la perdre pour de bon en la voyant doucement tomber et manquer de tomber, il se précipita vers elle, mais elle le prit de vitesse en le faisant s'asseoir auprès d'elle lui attrapent son bras nu. Presque contre sa volonté il l'entoura de son autre bras l'attirant contre son torse son autre bras à disposition, sa bouche se posa contre sa tempe, tel un baiser retenu et du coin de l'œil il vit distinctement ses canines s'allonger juste avant de pénétrer dans son avant-bras, instinctivement, malgré le peu de douleurs que cela représentait pour lui il contracta son avant bras en sentant ses canines percées la peau. C'est alors qu'il la sentit avaler doucement son sang, et par cet effet de succion ne put ressentir malgré lui un certain coté érotique à la chose. À peine avait-elle commencé a boire son sang, il l'a sentit se revigorer contre son torse, il serra alors doucement son autre main qu'il avait posé, sans s'en rendre compte, sa main sur la hanche de Chiarra, l'invitant ainsi a se nourrir autan qu'elle le voulait. Il la laissa faire même s'il sentait en elle une certaine réticance.

C'est alors qu'elle enleva les crocs de son poignet et enferma doucement sa blessure sous ses doigts fins, et tourna doucement ses yeux vers lui :

- Pardonne-moi

Il ne put, en toute réponse que lui retourné un doux sourire, pour lui faire comprendre qu'il ne lui en voulait pas, que c'était aussi son choix à lui. L'admirant bien malgré lui, il l'a vu lécher sur ses lèvres les dernières traces de son sang, et il plongea son regard dans ces magnifiques yeux émeraude, ne pouvant s'empêcher d'approcher ses lèvres du visage de la belle. Une de ses mains toujours emprisonnée par Chiarra, il sentit l'autre main de la chimère glisser le long de son torse et remonter doucement jusqu'à son cou pour finir par s'arrêter sur sa pommette alors que celle de Miles enserrait plus fortement la hanche sous sa main, le bout de ses doigts caressant les reins de la chanteuse à la voix d'or.

Et elle lui offrit ses lèvres tout comme lui le fait, s'y abandonnant comme un naufragé surgissant de l'eau pour ne serait-ce qu'une mince bouffée d'oxygène. Sa langue alla à la recherche de l'autre allant joué avec elle alors qu'elle lui mordillait doucement la lèvre inférieure. Il laissa sa langue agir selon sa volonté et la laissa jouez avec la langue les lèvres et tout ce qu'elle voulait appartenant à Chiarra.

Bien que ce contact lui parût duré des heures, il s'arrête bien trop tôt au gout de Miles. Ouvrant enfin les yeux sur des pommettes d'un léger rouge, il réalisa qu'une main avait trouvée le chemin pour atterrir sous sa chemise. il la regarda intensément et lui sourit doucement, ses doigts caressant toujours les reins. Se fut a son tour de se lécher les lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Angelica / Anjuu / Chiara
Messages : 544
Humeur : Lunatique
Princesse de Xenos
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

Suite d'un prélude enneigé : retrouvailles incongrues lors d'un concert (PV Miles) Empty

Suite d'un prélude enneigé : retrouvailles incongrues lors d'un concert (PV Miles)

MessageSujet: Re: Suite d'un prélude enneigé : retrouvailles incongrues lors d'un concert (PV Miles) Suite d'un prélude enneigé : retrouvailles incongrues lors d'un concert (PV Miles) EmptyLun 3 Mar - 14:54
Le baiser passionné l'avait mise dans un état presque euphorique, elle ne s'était pas sentie aussi bien depuis des années. Elle s'était à peine rendue compte que Miles s'était approprié ses hanches et la maintenait serrée contre lui, elle se sentait bien, dans des bras masculins. Il était différent de Lyl, certes, mais elle s'y sentait bien quand même, dans ce giron puissant et rassurant. Le sourire qu'il lui offrit rendit cette sensation encore plus agréable, comme un fourmillement dans tout son corps. Il était le seul qu'elle puisse encore approcher, hormis les chimères, sans qu'elle ne ressente cette impression de dégout pour la gente masculine. Peut-être pouvait-elle envisager de lui offrir totalement sa confiance, comme elle l'avait fait autrefois, avec Andrew, mais l'avantage de Miles, c'était qu'il n'était pas musicien, mais militaire, donc il ne pouvait décemment pas la jalouser pour son talent. L'étreinte dans laquelle il l'avait placée était sensuelle et plus qu'insistante, mais elle même s'y était glissée en l'embrassant impunément.

Chiara se pencha de nouveau sur lui, goutant une fois de plus ses lèvres avec douceur, les mordillant et suçotant légèrement la langue du militaire à intervalle. Un ballet langoureux s'offrait à elle, malgré le peu de temps qui lui restait avant de remonter sur scène. Une mélodie retentit au loin, un violon joyeux se laissait presque maltraiter tant le rythme était frappé et cadencé, Alois semblait s'amuser comme un petit fou. La rouquine s'étira doucement, et déposa un baiser papillon sur la bouche offerte du Lieutenant-colonel avant de se relever et d'entamer une danse presque sensuelle devant lui tout en reculant doucement, lui faisant signifier qu'il était temps pour elle de retourner sur scène, et temps pour lui de les admirer une fois de plus de loin. Ils pourraient ensuite se voir lorsque le travail serait fini, il ne restait plus qu'une heure de concert, et cela faisait déjà trois heures qu'ils travaillaient sans relâche, alors cette pause déjeuner avait été la bienvenue, même si plutôt sanglante pour la chimère rapace.

Chiara traina Miles jusque sur le devant de la scène et le laissa en bas avec la foule de soldat revenus pour les écouter, il reçut d'ailleurs bon nombre de regard jaloux venant des mâles de l'assemblée. Chiara grimpa les quelques marches qui la séparaient de la scène, et fut accueillit par le blondinet félin, leur place avait de nouveau changée, Justin était passé sur les tambours, et Flint avait reprit la contre-basse, alors que la rouquine et le blond s'emparaient à la fois du micro et du violon. Ils étaient le duo de la journée, et la jeune femme s'accrocha au rythme ternaire d'Alois, faisant vibrer les cordes de son violoncelle. Dos à dos, le couple se mit à se déhancher ensemble, et ce fut Chiara qui entama le refrain la première, de sa voix haute et claire, avec un léger grain suave.

"Give it to me one
just one more time
Oh Baby let´s get down tonight
Everybody dance and feel allright
Rhythm of the night"
Et Alois reprit ce même refrain d'un voix féline et amusée, mais restant parfaitement masculine.Give it to me one
just one more time
Oh Baby let´s get down tonight
Everybody dance and feel allright
Rhythm of the night


We´re running out of time another day in paradise
so come on...
And nothing is forbidden there´s no one who can stop us tonight...give me your love
And my love is in a dream
Can´t believe that it´s real
It´s never knew. It excist
You´re the one for me
It´s the rhythm of the night
It will catch you any time
Give me once give me twice
Your love


Leur jeu était parfaitement accordé, et les quelques sourires aguicheurs que les deux lançaient à tout va fit de nombreuses victimes parmi la foule. Et là, au centre de cette agitation, Chiara joua, elle marqua du bout des doigts un baiser qu'elle envoya d'un souffle langoureux en direction du lieutenant colonel Miles Grant, faisant ainsi un plus grand nombre de jaloux. Alois rit, et reprit le couplet suivant, offrant un sourire félin à l'assemblée avant de bondir vers Justin, et le châtain se mit à chanter avec lui tout en jouant les basses.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Who am i !

Suite d'un prélude enneigé : retrouvailles incongrues lors d'un concert (PV Miles) Empty

Suite d'un prélude enneigé : retrouvailles incongrues lors d'un concert (PV Miles)

MessageSujet: Re: Suite d'un prélude enneigé : retrouvailles incongrues lors d'un concert (PV Miles) Suite d'un prélude enneigé : retrouvailles incongrues lors d'un concert (PV Miles) EmptyLun 3 Mar - 23:03
Miles se sentait flotter sur un petit nuage d'euphorie, une sensation de faiblesse qu'il n'était pas pour lui rassurer. Il sentait cette muraille qu'il avait mis tellement d'année à construire se fissurer et dans ses tréfonds cela l'inquiétait au plus au point, que face à cette femme qu'il connaissait à peine, il puisse se sentir aussi faible. Mais en même temps, il se sentait battre des ailes, comme une partie de lui se sentait enfin libérée et le criait sur tout les toits, cette partie qu'il croyait avoir laissé au fond de ces caves Ishvales. Alors qu'il sentait monté en lui cette faiblesse, elle le posséda à nouveau.

Face à tant de douceurs, il laissa toutes ses inquiétudes chièrent et s'y abandonna. Il usa face à ces lèvres douces et pulpeuses et cette langue audacieuse d'une douceur dont il ne se serait pas cru capable. Suivant le bal langoureux que menait la langue montée à l'assaut de sa bouche, il s'y abandonna et la rapprocha de lui avec son seul bras libre, remontant sa main le long de son dos, jouant avec la texture de sa robe entre ses doigts usés et calleux.

De nouveau se fut-elle qui rompit le contact, le laissant encore comme un naufragé échouer sur la grève. Il entendait à peine la musique en arrière fond. Se remettant à peine de se nouveau baiser, elle en déposa encore un, court mais cher à son cœur. Elle lui indiqua qu'elle devait retourné sur scène, il acquiesça doucement quelque peu perdu par manque d'habitude. La partie cynique qui avait fait la plus grande part de ce qu'il était ces dernières années se réjouissait de voir se contact se finir, mais le jeune homme plein d'amour et d'idéaux, mort dans cette fameuse cave sentait son cœur battre la chamade pour cette splendide femme plein de mystère. Il se laissa donc conduire sur le devant de la scène. L'admirant monter sur scène, se retenant de sourire trop ouvertement.

Sentant le regard de certains hommes sur lui, il le rendit et de façon deux fois plus dure que ce qu'ils étaient capable d'imaginer, et un bon nombre détournèrent le leur. Il tourna son visage vers la scène et admira cette chanteuse à la voix d'or. Avant même que ses inquiétudes ne revinrent au galop il l'entendit chanter et se laissa porter par la musique, se relâchant comme il ne l'avait pas fait depuis bien des années, même si une autre partie resta sur ses gardes, il fut bien détendu qu'il ne l'avait pas été depuis longtemps, se rendant compte de toute la tension qu'il ne l'avait pas quitté depuis un bout de temps.

Face au baiser qu'elle lui envoya, il lui répondit d'un discret sourire et d'un clin d'œil. Et se laissa porter pour de bon par la musique, s'abandonnant à la voix issue de la bouche qui l'avait embrassée, il n'y avait pas si longtemps, se refusant de se poser des questions sur ce qui suivraient ce concert.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Who am i !

Suite d'un prélude enneigé : retrouvailles incongrues lors d'un concert (PV Miles) Empty

Suite d'un prélude enneigé : retrouvailles incongrues lors d'un concert (PV Miles)

MessageSujet: Re: Suite d'un prélude enneigé : retrouvailles incongrues lors d'un concert (PV Miles) Suite d'un prélude enneigé : retrouvailles incongrues lors d'un concert (PV Miles) Empty
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Suite de l'arrivé d'une pauvre Neko (hentaï)
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: CENTRAL CITY :: QG DE CENTRAL CITY :: PLACE PRINCIPALE-