RSS 
 
   RSS 
  

Forum ouvert le 25/02/2014
Jetez un coup d'oeil à notre Organigramme.
Beaucoup du prédéfinis du manga sont disponibles !
Prenez le temps de zieuter nos prédéfinis des membres !

D'après les rumeurs,
Le Généralissime King Bradley aurait été vu dans les jardins du Q.G,
tondant la pelouse avec un tablier rose.

Témoin effrayé - "Faites attention à vous ! Scar n'est pas un véritable humain, c'est un Dalek déguisé... Fuyons !!!"
"EXTERMINATE"

Des gens cherchent des RPs ! N'hésitez pas à venir zieuter ici

Votez pour le forum toutes les deux heures ! Il y aura des nouvelles têtes et des nouvelles aventures !
Un post pour 250 cenz ! ~

Nous recherchons des méchants pour mettre la pagaille en Amestris ! Les infiltrés recrutent toujours !
Recevez en cadeau un bain de pied en porcelaine d'une valeur de xxxx cenz.

Escanor est officiellement plus accro à la bibine que Ban !
A l'occasion de pâques, notre chimère commence à voir des bibines partout dans toutes les images du forum !
Pendant ce temps... Dominic, Elena et Princesse se font la guerre pour les trouver.
Finir dans un love hôtel avec Banou, ça motive !

Aller à la page : Précédent  1, 2
Riza Hawkeye
Messages : 476
Humeur : Calme
Oeil du faucon | Névrosée de la gâchette ♪
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

[Mission]Les démons de Minuit. [Pv Roy, Riza & Jean] - Page 2 Empty

[Mission]Les démons de Minuit. [Pv Roy, Riza & Jean]

MessageSujet: Re: [Mission]Les démons de Minuit. [Pv Roy, Riza & Jean] [Mission]Les démons de Minuit. [Pv Roy, Riza & Jean] - Page 2 EmptySam 21 Jan - 20:59
Chimera VS Humans
Riza, Jean & PNJ



Je gardais les yeux grands ouverts, je n’osais pas cligner des paupières de peur qu’en moins d’une seconde la créature se libère. Je tenais mon chien contre moi de peur qu’il ne se lance à l’assaut de la bête et finisse tuer entre ses crocs. J’oubliais les douleurs qui fouettaient mon corps, mon cœur semblait tambouriner violement dans ma tête, le souffle haletant mon regard croisa le sien… J’arrêtais de respirer quelques secondes… Comment des gens pouvaient s’amuser à lâcher des créatures comme ça dans la nature, ça les avançaient à quoi ? Hormis semer la terreur et laisser des cadavres derrières eux… Ce n’était pas le bon moment pour se poser ce genre de question. Je devais trouver une solution à ce problème épineux et le plus tôt sera le mieux. Je ne pouvais compter que sur le Sous-Lieutenant et le Colonel pour me sortir de cette impasse… Enfin pas si impasse que ça, si je le voulais je pouvais regarder autour de moi et j’aurais certainement vu cette porte… Non de toute manière je ne pouvais pas laisser la créature sans surveillance, tant que je restais là je servais d’appât, si je m’enfuyais ça ne ferais qu’énerver un peu plus l’animal et qui sait il pourrait se libérer…

Plusieurs détonations me firent sursauter, elle était proche de moi, je levais la tête vers l’arrivant… Le sous-lieutenant Havoc venait d’arriver et de vider son chargeur sur notre ennemi. Trop concentré je ne l’avais même pas entendu arriver… J’avais baissé ma garde et ça aurait pu m’être fatal si à la place d’Havoc un ennemi était arrivé, humain ou non. Je soupirais de soulagement, relâchant ma prise sur Hayate, celui-ci s’était calmé depuis les coups de feu du blond. Il regardait la chimère en grognant quand même, notre ennemi ne bougeait plus des masses, mais avec ça on ne sait jamais à quoi s’attendre. Je me levais avec une légère grimace quand une douleur lacérant me traversa le dos, ça m’apprendra à jouer avec les lois de la gravité.

« Merci sous-lieutenant. Je me passerais bien de ce bronzage, je n’ai pas le temps pour ça. » Répondis-je sur un ton sérieux et quelques peu froid. Ce n’était pas le moment de rigoler. Je voulais en finir vite avec ses créatures. Je sortis en compagnie d’Havoc de la pièce, alors qu’une odeur de chaire brûlé précédé d’une intense chaleur. J’osais un regard derrière moi pour voir la partie haute du corps tomber sur le sol, j’eu un haut le cœur. Secouant la tête, je me dirigeais vers la sortie. D’un pas déterminé et rapide, avant toute chose pour la traque de la dernière créature il me fallait des armes sinon j’étais hors-jeu… Hormis de servir encore d’appât, mais je ne suis pas sûr que le Colonel accepte ça encore une fois. Je descendais les marches tellement vite que j’avais l’impression de flotter, au point au je me disais que j’allais en louper une et dégringoler jusqu’en bas. Heureusement que je faisais attention quand même. Hayate trottinait comme il pouvait à côté de moi. Sortant du bâtiment, une rafale de vent mordante me procura un violent frisson qui me réveillait un peu plus… Levant les yeux vers le ciel, j’apercevais la silhouette du colonel, je lui fis un signe de la main.

J’interpellais des soldats et policiers qui arrivaient et je réquisitionnais leur arme, ça ne servait plus à rien de mettre en danger plus de monde. Mon équipe sans chargerait, à nous trois, enfin quatre en comptant Hayate suffiront à éliminer la menace. Je donnais des armes à Havoc aussi, des pistolets, c’était mieux que rien au moins. Je mettais mes armes dans mes holsters et j’en gardais une en main. Je discutais avec les gens présents pour savoir où se trouvait notre dernière cible. Attendant l’arrivée du Colonel, je congédiais les soldats désarmés pour éviter de les mettre d’avantage dans la rue.

« Colonel, la dernière chimère se retrouverait à quelques rues d’ici, peut être mieux qu’elle viendrait vers nous surement à cause des cris d’agonie de sa congénère. J’ai pu récupérer des armes, mais vous restez celui dont on aura le plus besoin. N’abimer pas vos gants avant qu’on ait le temps de tuer la chimère. Sous-Lieutenant nous devons créer une ouverture pour que le colonel puisse achever l’ennemi… »

Nous partions ensuite dans les rues, l’odorat d’Hayate nous aida grandement à pister la chimère, elle avait fait d’autres victimes. Il y avait des traces de sang sur le sol que nous foulons. Le petit chien nous guida jusqu’à une ruelle assez étroite pour ne laisser passer que deux personnes côte à côte et encore nous étions serré. Je le sentais mal pour le coup. Hayate s’arrêta, son poil se hérissa, il grogna férocement… Plus loin devant nous dans l’ombre une masse s’approchait aussi de nous en grognant. La seule source de lumière que nous avions provenait des lampes allumés dans le voisinage ce n’était pas grand-chose. Je pris en main une deuxième arme, une goutte de sueur glissa le long de ma nuque. Je lançais un regard vers Havoc, puis vers Mustang. Quand la tête de la chimère passa dans la lumière je n’hésitais pas à tirer sur elle… Je ne voulais pas lui laisser le temps de nous approcher et vu l’étroite rue où nous nous trouvions la moindre erreur nous serait fatale.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jean Havoc
Messages : 836
Humeur : Hâte de rentrer chez moi ! Mon vrai chez moi où "IL" m'attend... >.<
✎ Dεvσtεd subσяdinatε | Smσkε's lσvεя ღ
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

[Mission]Les démons de Minuit. [Pv Roy, Riza & Jean] - Page 2 Empty

[Mission]Les démons de Minuit. [Pv Roy, Riza & Jean]

MessageSujet: Re: [Mission]Les démons de Minuit. [Pv Roy, Riza & Jean] [Mission]Les démons de Minuit. [Pv Roy, Riza & Jean] - Page 2 EmptyMer 12 Avr - 20:31



Les Démons de Minuit                  (feat. Roy & Riza)
Le ténébreux Colonel n'avait pas eu à attendre longtemps que la créature rende l'âme pour la faire disparaître à sa manière. La chaleur du brasier avait quelque peu rasséréné le fumeur, il se sentait un peu mieux sachant que la "Fleur Rouge" protégeait leur fuite hors du bâtiment. Cependant, le froid de la nuit lui coupa net cette sensation de bien-être. Il s'adossa à une voiture des militaires en faction dépêchés pour les aider pendant que Riza s'arrangeait pour avoir de nouveau. Mustang ne tarda pas à les rejoindre pour la dernière partie de cache-chasse. Plus qu'une... Plus qu'une et ils pourraient finit leur nuit qui avait pourtant bien commencé dans les bras de Morphée.

Fins prêts, ils laissèrent le soldat à quatre pattes les guider. Il furetait partout, reniflant tout ce qui lui paraissait étrange, la moindre chose qui l'interpellait. Plus ils avançaient et plus il y avait de traînées de sang. L'odeur âcre du fer était dérangeante et une fois à l'entrée de cette sombre ruelle devant laquelle Hayate s'éait arrêté, elle était devenue plus forte, plus concentrée. Etroitement serrés, Havoc avançait au coude-à-coude avec le Lieutenant, Mustang fermant la marche. Il aurait été impossible que la créature puisse fuir avec ce mur d'humain bloquant le passage. Si elle fuyait de toute façon, c'était elle ou eux qui ressortiraient les pieds devant.

Du mouvement dans l'ombre... Havoc avait ralenti quelque peu sa marche, ne sachant pas à quelle distance la chimère se trouvait. Il y avait comme un bruit de lourd sabot et quelque chose fouettait l'air et remuait les poubelles déposées là. A peine la créature passée dans la lumière, Jean eu quelques secondes pour la détailler du mieux qu'il pouvait avant d'imiter sa collègue qui arrosait déjà ce monstre d'une pluie de balles. Un gros porc roux... Un phacochère vu les défenses courtes mais imposantes, mélangé avec un renard. Le groin allongé et les crocs acérés, les oreilles pointues et retombante. Tout son avantage semblait être concentré vers l'avant car l'arrière était aussi élancé que le rusé malin des bois, et ce jusqu'aux fines pattes tandis ses antérieurs arborait des sabots énormes et maculé de sang. Comme s'ils avaient servit à piétiner une malheureuse victime.

- « Si cette chose charge, on est mal ! J'ignore combien de temps on pourra la retenir à cette cadence de tir. Et l'arrière train me semble plus faible, il faudrait viser là et vous seul pouvez le faire mon Colonel. On ne peut que vous couvrir. »

Plus ils mettraient de temps à se décider et plus les magasins de munitions de leurs armes s'évaporeraient à vitesse grand V. Le temps et les moyens, tout comme leurs vies étaient comptés... La créature beuglait, gémissait et frappait déjà le sol de ses sabots pour se préparer.

HRP :
 

Morgan O. Bloomkvist ∆ RadioEuphoria for Prism
Revenir en haut Aller en bas
Roy Mustang
Messages : 553
Dictature de la Mini-Jupe !
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

[Mission]Les démons de Minuit. [Pv Roy, Riza & Jean] - Page 2 Empty

[Mission]Les démons de Minuit. [Pv Roy, Riza & Jean]

MessageSujet: Re: [Mission]Les démons de Minuit. [Pv Roy, Riza & Jean] [Mission]Les démons de Minuit. [Pv Roy, Riza & Jean] - Page 2 EmptyLun 8 Mai - 15:06

Les démons de minuit.




La cohésion était présente. Nous nous réunîmes rapidement, guettant la fin de cette longue nuit. Il  en restait une. Les doigts me démangeaient. J'observai le Lieutenant qui entreprit de s'armer de nouveau, maniant les percuteurs des pistolets dans l'intention de vérifier leur état de marche primitif. Le chien qui l'accompagnait ne m'avait jamais parut aussi sérieux. Il posa sa truffe humide contre les pavés, prêt à nous livrer la dernière des créatures.

« Colonel, la dernière chimère se retrouverait à quelques rues d’ici, peut être mieux qu’elle viendrait vers nous sûrement à cause des cris d’agonie de sa congénère. J’ai pu récupérer des armes, mais vous restez celui dont on aura le plus besoin. N’abîmez pas vos gants avant qu’on ait le temps de tuer la chimère. Sous-Lieutenant nous devons créer une ouverture pour que le Colonel puisse achever l’ennemi… »

L'interpellé vint nous rejoindre. Immobile entre les deux, je jetai un coup d’œil à mes gants avant de fixer le sombre horizon. Fin prêt. Nous suivîmes le canidé sans se poser d'autres questions. Il avait fait ses preuves. Black Hayate savait où il nous dirigeait. En y pensant, c'était subtil que le chien soit aussi le nom donné à un mécanisme du pistolet. Celui-ci même qui servait à faire sortir la balle du chargeur. Cela prouvait qu'ils avaient un rôle important.
Nous le suivîmes, gardant un sang-froid des plus exemplaires quand bien même le sol était jonché de traces de sang. Il fallait en finir avant que l'adrénaline ne redescende. Nous arrivâmes devant un cul-de-sac très étroit. Le Lieutenant et le Sous-Lieutenant se mirent coude à coude. J'achevai la marche. Le bruit malaisant au fond de la ruelle n'était pas pour nous rassurer. Si ce truc bondissait, mes doigts collés les uns contre les autres furent prêts à parer.
Mes collègues n'attendirent pas que la bête nous prenne en tenaille. Ils levèrent leurs bras dans une synchronisation parfaite. Le bruit retentissant des flingues résonnait contre les murs. Les étincelles des balles animaient la silhouette de l'animal. Son ombre rampait sur le bitume :

« Leur imagination n'a donc pas de limite, maugréai-je. »

Un porc croisé avec un renard. Les défenses, certes courtes, semblaient faites pour empaler sans élan. En colère, je tendais la main entre Riza et Jean.

« Si cette chose charge, on est mal ! J'ignore combien de temps on pourra la retenir à cette cadence de tir. Et l'arrière train me semble plus faible, il faudrait viser là et vous seul pouvez le faire mon Colonel. On ne peut que vous couvrir. »

Le claquement de mes doigts fut la réponse. La traînée jaunâtre fila entre eux et les flammes jaillirent. Elles avalèrent les pattes arrières de la chimère. L'odeur grillée qui en échappait fut piquante. Le feu se propagea, guidé. Je ne cessai un seul instant de fixer la créature, hargneux. La peur qui m'avait assaillit vis-à-vis du Lieutenant il y a peu m'accaparait. J'avais envie d'exploser cette chose avec férocité. La bête avançait encore, malgré ses cris d'agonie. Elle glissa au sol, roula, se releva. Ses pattes arrières étaient des lambeaux de chair inefficaces. Elle retomba. Son cri était à la fois miséricorde et odieusement agressif.
Mais il n'était pas question d'être plus tendre pour autant. Bien au contraire. Ces choses avaient été créées pour détruire. Cela ne faisait aucun doute. Elles avaient bien failli prendre deux de mes éléments, ce soir. J'avais l'assurance et l’ego de croire que ce n’était pas mon cas. C'est d'ailleurs dans ce genre d'élan d'inconscience que le Lieutenant apparaissait promptement. Elle avait le don de savoir quand intervenir.

Aveugle à toute forme de prudence, je passai entre les deux tireurs et m'approchai de la chimère. Je stoppai ma marche, hors du champ des petites défenses de la créature. La main au niveau de la poitrine, j'étais prêt à l'assaillir.



Never-utopia - Modification Evy S. Evans



HRP:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Who am i !

[Mission]Les démons de Minuit. [Pv Roy, Riza & Jean] - Page 2 Empty

[Mission]Les démons de Minuit. [Pv Roy, Riza & Jean]

MessageSujet: Re: [Mission]Les démons de Minuit. [Pv Roy, Riza & Jean] [Mission]Les démons de Minuit. [Pv Roy, Riza & Jean] - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» [UploadHero] Rambo II : la mission [DVDRiP]
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» [UPTOBOX] Titanic [DVDRiP]1953
» [UploadHero] La Belle et la Bête [DVDRiP]
» [UploadHero] Le jour de gloire [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: CENTRAL CITY :: CENTRAL CITY-