RSS 
 
   RSS 
  

Forum ouvert le 25/02/2014
Jetez un coup d'oeil à notre Organigramme.
Beaucoup du prédéfinis du manga sont disponibles !
Prenez le temps de zieuter nos prédéfinis des membres !

D'après les rumeurs,
Le Généralissime King Bradley aurait été vu dans les jardins du Q.G,
tondant la pelouse avec un tablier rose.

Témoin effrayé - "Faites attention à vous ! Scar n'est pas un véritable humain, c'est un Dalek déguisé... Fuyons !!!"
"EXTERMINATE"

Des gens cherchent des RPs ! N'hésitez pas à venir zieuter ici

Votez pour le forum toutes les deux heures ! Il y aura des nouvelles têtes et des nouvelles aventures !
Un post pour 250 cenz ! ~

Nous recherchons des méchants pour mettre la pagaille en Amestris ! Les infiltrés recrutent toujours !
Recevez en cadeau un bain de pied en porcelaine d'une valeur de xxxx cenz.

Escanor est officiellement plus accro à la bibine que Ban !
A l'occasion de pâques, notre chimère commence à voir des bibines partout dans toutes les images du forum !
Pendant ce temps... Dominic, Elena et Princesse se font la guerre pour les trouver.
Finir dans un love hôtel avec Banou, ça motive !

Angelica / Anjuu / Chiara
Messages : 542
Humeur : Lunatique
Princesse de Xenos
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

There's a whisper in my bones (feat Ed et peut-être Al?) Empty

There's a whisper in my bones (feat Ed et peut-être Al?)

MessageSujet: There's a whisper in my bones (feat Ed et peut-être Al?) There's a whisper in my bones (feat Ed et peut-être Al?) EmptySam 14 Déc - 16:22

I miss you



23 Novembre

Couchée sur le bord du lit du manoir Williams, j’attendais que les heures passent. Nous sommes revenus de l’Est avec de nouvelles blessures, et le silence a reprit possession de l’endroit. Enfin presque. Les deux humaines pleurent toujours dans ma tête, bien que la plus jeune se soit quelque peu calmée. Jin m’a permise de récupérer un corps intact de toutes les blessures passées depuis notre assemblage toutes les trois, mais après, les explosions, et les chimères en ont rajouté. Mais la plus grande blessure que je subissais n’était pas sur mon corps. Elle était au-dedans. Roulée en boule, je tenais, serré entre mes doigts, le fragment cristallin emporté par une chouette que m’avait offert Edward peu avant de partir. J’avais compté les jours, occupée à apprendre aux cotés du xinois, puis les combats, mais je gardais toujours une pensée pour lui. Là… Je n’avais plus rien à faire, rien qu’à attendre qu’on me laisse de nouveau sortir… Et toutes mes pensées, c’était lui.

Je sentais encore sa chaleur m’écraser, ses baisers courir sur ma peau, son parfum m’étreindre. J’en rêvais la nuit… Mais au réveil, j’étais toute seule avec un membre de la meute qui me surveillait. Ils se relayaient, pour veiller à ce que je sois bien nourrie, et que je ne m’enfuis plus. Ou du moins, que je ne sois pas sans surveillance. J’ai embrassé le bijou offert avant de le serrer contre ma poitrine. Edward aurait dû revenir à l’Est lorsque les bombes ont éclaté. Mais je ne l’ai pas vu. J’ai juste senti ses effluves, avant qu’elles ne soient couverte par la fumée, le sang et la mort. Et puis, c’était devenu n’importe quoi. Et son odeur avait fini par quitter mon corps à son tour après les carnages engendrés par les infiltrés. Je n’aime pas ces humains… je n’aime pas les homonculus, et je n’aime pas être loin de mon compagnon. Chiara disait que Xenos lui brisait le cœur de n’être qu’un songe. Autrefois je ne comprenais pas, quand elle délirait entre deux séances de tortures. Mais aujourd’hui, je saisis ce qu’elle a voulu dire. Je comprends comme une humaine… Jin m’a éduqué au possible…

Edward me brise le cœur par son absence.

C’est le milieu d’après-midi, le soleil ne va pas tarder à se coucher je pense, et Justin s’endort sur le fauteuil tout en essayant de me couver du regard. Je ne peux pas rester là. Edward avait dit qu’on se retrouverait à l‘Est, mais je n’y suis plus, je ne peux pas y retourner… Je ne peux pas sortir du manoir tout court. On me surveille. Le béta me fixe, mais il pique du nez. Alors, je me redresse, dans ma robe verte pale à manches longues et larges, et je glisse mes genoux sous mes fesses pour lui faire face. Justin se tend. C’est l’un des seuls à frissonner dés que je le fixe. Il ne comprend pas qu’un animal puisse devenir humain, et sa nature de chimère le freine chaque fois que c’est moi qui possède le corps. Et pour être honnête, ça m’arrange beaucoup que ce soit lui qui s’occupe de me surveiller. Je ne veux pas rester ici, j’en ai marre d’attendre et d’être enfermée sous prétexte que je suis un animal peu coutumier du monde des humains. Je suis devenue humaine il y a presque trois ans… J’ai appris de la mémoire des deux autres, et des vies que j’ai longtemps observées. On m’a appris à lire, à m’habiller, à agir presque normalement. On m’a appris à ressentir plus que mes simples besoins.

Je suis plus humaine que je ne l’ai jamais été, et maintenant que je le suis, on me demande de rester sagement dans mon nid et d’attendre que la tempête passe. On ne m’a même pas demandé pourquoi je voulais sortir, on a juste fait en sorte que je reste là. Je sais que ce n’est pas le renard, ni le chat, eux sont occupés, trop occupés… Mais les deux autres ont peu que je dérape, et que je devienne folle comme Chiara. Lyl est perdu, oui. Mais les autres sont encore vivant. Edward est encore vivant… Du moins je l’espère. Mon cœur se serra à cette pensée. Était-il revenu dans l’Est et avait été pris entre deux feux ? Je me sens mal, et je l’imagine facilement, blessé et inerte sur le pavé… Comme après que je l’eu attaqué lors de notre dernière rencontre. J’aurais pu le tuer si je ne l’avais pas reconnu. Les larmes me brouillèrent la vue, alors que je grognais finalement à l’adresse de Justin, qui s’était relevé de son fauteuil, comme prêt à m’arrêter.

« Je sors. »

« Anjuu, ce n’est pas une bonne idée, il faut que tu restes à l’abri, avec tout ce qu’il s’est passé et… » Ma voix fut plus sèche que je ne l’aurais pensé.

« J’ai dit, je sors. » Il se recula de lui-même, avant de se secouer et de vouloir me retenir par l’épaule. Je suis plus petite, c’est vrai, mais je suis surtout plus forte que lui. Alors j’ai retiré sa main de mon épaule, et je l’ai repoussé sur le lit en un geste. « Cesses de me prendre pour un animal fragile. J’ai besoin de prendre l’air, de vivre. La seule chose que tu vas réussir à faire, c’est passer de béta à oméga si tu continues. » Il ne dit plus rien, blême. J’ai alors ouvert la fenêtre, malgré le froid, et je me suis envolée. Le collant blanc me tenait chaud et me permettait d’être livre de mes mouvements. En revanche, je n’aimais toujours pas les bottes. Hélas, le froid commençait à prendre possession des lieux, et même si j’étais déjà aussi froide qu’une morte, cela avait des conséquences sur le corps. J’étais donc bien habillée… Comme une humaine, presque. Avec seulement ma chevelure nouée et indomptable retombant à mes cuisses pour rappeler que je n’étais pas totalement non plus des leurs.

Je me suis arrêtée à l’entrée du centre-ville, et posée sur les pavés de la route, rentrant mes ailes dans une fluctuation d’éclairs bleutés. Ça laissé deux fentes dans mon dos, mais je m’en fichais. Je voulais retrouver le parc où j’avais goûté les lèvres d’Edward pour la première fois. J’espérais que peut-être, il serait là… Peut-être qu’il me cherchait lui aussi ? Je voulais le voir… Le voir, et qu’il me prenne dans ses bras. Je voulais que la vie s’arrête autour de nous comme elle l’avait fait à l’Est. Alors j’ai arpenté les rues, en long, en large et en travers. Je me fichais que l’heure tourne, et que la nuit allait envahir la ville. Je m’en fichais que les gens aient peur de sortir, et que tous se méfient entre eux. Je voulais juste le retrouver. Me rassurer. Lui dire qu’il me manquait… Tenant le médaillon dans ma main tout en marchant, je fredonnais, à l’affut de son parfum que je reconnaissais entre mille.

« Edward… Où es-tu… ? »

1224 mots

@Banou
Revenir en haut Aller en bas
Edward Elric
Messages : 231
FullMetal Alchemist
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

There's a whisper in my bones (feat Ed et peut-être Al?) Empty

There's a whisper in my bones (feat Ed et peut-être Al?)

MessageSujet: Re: There's a whisper in my bones (feat Ed et peut-être Al?) There's a whisper in my bones (feat Ed et peut-être Al?) EmptyMar 17 Déc - 16:01
Edward s'étira en sortant du train avec Alphonse, punaise il avait mal aux reins, il reprit sa valise en main.

- J'ai plus de dos !


Se plaignit le blondinet. C'est sur que tout ce trajet, alors que son corps n'était pas bien guéri, était épuisant. Meur mission  à l'heure actuelle se reposer un peut tout en continuant d'éplucher les livres et autres indices pour savoir comment rendre son corps à Alphonse . Mais aussi pour séparer les filles, même s'il ne faisait plus  spécialement confiance à Anju, il désirait la revoir pour mettre les choses au clair avec elle.

Non mais il c'était fait démolir par un enrager pour elle quoi ! Il méritait des explications, en plus dans l'est, Edward c'était retrouver séparer de son frère et embarquer en tant que militaire, chose qu'il est, dans un combat contre les terroristes, ces derniers avaient même des chimères... que Mustang avait réduit en bouillie. Mais surtout ça avait été n'importe quoi et il ne se rappelait même pas les trois quarts de ce qui s'était passé. Il avait dormi pour ensuite reprendre le train. Avec tout ça son corps avait du mal à guérir dû à la fatigue. Une belle cicatrice ornait et traversait ses lèvres, mais elle disparaîtrait avec le temps, il était encore un peux violacer à l'arcade sourcilière, mais a part des restes de contusion qui auront totalement disparu dans 2 ou 3 jours il s'en sortait bien.

Heureusement pour réagir contre l’attentat il avait déjà bien dégonflé et était réactif... ou pas assez réactif. Tout dépendait du point de vue, mais au moins, il s'en était sorti vivante et toute l'escouade aussi, et c'est avec plaisir qu'il avait retrouvé son frère. Edward avait aidé Al à faire l'entretien de l'armure pour qu'ils n'aient plus autant de « blessures » et le lustrer un peu. Al avait maintenant une armure comme neuve.

Le blond s'étira en baillant. Mine de rien cela faisait du bien a son corps courbaturer par le voyage.

- Bon, on va à l’hôtel et on se pose ! Demain on reprend les recherches au calme le temps que je finit de guérir, ça te va Al ?

Marchant tranquillement, et en évitant de rêver pour ne pas se perdre ils passèrent par le vendeur de brochettes et laissant sa valise à son frère le plus petit prit des brochettes, les mangeant en marchant et comme d'habitude il mangeait pour deux.

Mais un sont lui parvint à l'oreille, une voix plus précisément, douce et mélancolique, avalant son dernier morceau il jeta les piques à la poubelle, puis tourna la tête, elle était là, plus loin et ne semblait pas l'avoir vu ou senti, la brise de vent soufflant face à Edward, donc elle ne risquait pas de sentir son odeur.

Aussi il la regardait juste, devais il va la voir . Lui parler . Pour lui dire quoi ? «  hey salut tu te rappelles de moi . Ton mec l'autre dingue de renard m'a démoli par ce que tu m'as pas dit que tu étais déjà prise et qu'il était jaloux ! »

Le pire c'est qu'il se trompait sûrement... n'est ce pas ? Pourvu qu'il se trompe et que tout cela soit un malentendu . Malgré tout ça, quoiqu'il voulût s’éloigner de tout ça, suivre les conseils de Mustang, il avait tellement envie de la prendre dans ses bras et de l'embrasser et de ne plus la laisser partir, de l’emmener partout avec eux.

- Al... C'est Anjuu.
Revenir en haut Aller en bas
Alphonse Elric
Messages : 42
Humeur : Indécise xd
Who am i !

There's a whisper in my bones (feat Ed et peut-être Al?) Empty

There's a whisper in my bones (feat Ed et peut-être Al?)

MessageSujet: Re: There's a whisper in my bones (feat Ed et peut-être Al?) There's a whisper in my bones (feat Ed et peut-être Al?) EmptyMer 18 Déc - 22:04
There's a whisper in my bonesft. Angelica / Anjuu / Chiara & Edward Elric

Je regardais mon frère s’étirer en sortant du train, je le suivais de très près lui emboitant même le pas. Ed avait redoré mon armure, elle était comme neuve, elle n’avait plus toutes ses rayures et toutes les traces de nos anciens combats. C’était comme si j’existais à nouveau. Comme si on effaçait les souvenirs de ce que je vivais pour laisser place à des nouvelles aventures.

L’entretient de mon armure était toujours le moment que je préférais et celui qui nous reliais le plus. Notre relation était redevenue un peu positive, mais toujours pas comme avant. Bien que celle-ci continuait à être toujours un peu tendue. Il me donna la valise que je tiens dans ma main droite pour aller s’acheter des brochettes. En le regardant faire, je me disais qu’il ne changerait pas.

Connaissant mon frère je n’étais pas certain qu’il veuille complétement l’abandonner, il l’aimait cette fille que je ne connaissais pas et qu’il n’avait même pas pris la peine de me présenter. Je regardais sa cicatrice à la lèvre, j’avais toujours un peu honte de moi, mais bon. Sa solution me convenait et puis de toute façon, je n’avais pas grand-chose à dire. Et puis pour faire quoi ? C’était surtout ça la question. Je préférais miles fois marcher à ses cotés et être présent pour pouvoir garder un œil sur cet entêté.

« Hm. Ça me va-t’en fait pas nii-san, je te suivrais n’importe où cette fois ! Comme tu me l’as dis à l’hôpital, on ne sépare plus ! » fis-je fièrement. J’étais quand même content de pouvoir lui reparler comme avant… la distance n’était clairement pas la meilleure des solutions pour nous deux. Mes pensées étaient toujours un peu confuses je devais bien l’avouer. Je pensais à pleins de choses en même temps tandis que je marchais à ses côtés.  

Quelque part, j’appréhendais la rencontre avec cette fameuse Anjuu. La méfiance était de mise, elle restait une chimère, mais si mon frère l’aimait encore…je devais aussi faire avec.  Nous reprenons notre route jusqu’à notre hôtel pour nous reposer mais grand-frère s’arrêta soudainement en regardant une petite fille à la chevelure rouquine au loin. Donc, c’était elle Anjuu. Je tournais la tête de mon armure, mon casque donc, vers mon frère tout en continuant de tenir la valise.

« Tu veux des explications non ? Alors va lui parler, je suis là cette fois. Et puis je suis sûr que tu veux la revoir. Ce sera l’occasion de me la présenter ! » Fis-je avec une émotion qui pouvait laisser penser à un sourire. Je voulais l’encourager. Je connaissais mon frère, et puis cette fille n’avait pas l’air si dangereuse que ça… à première vue en tout cas vu comment mon frère avait été tabassé, je resterais sur mes gardes en l’approchant. Je le pousse devant moi par les épaules et je continue à sourire.

« Vas-y Ed. » fis-je sincèrement.

Revenir en haut Aller en bas
Angelica / Anjuu / Chiara
Messages : 542
Humeur : Lunatique
Princesse de Xenos
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

There's a whisper in my bones (feat Ed et peut-être Al?) Empty

There's a whisper in my bones (feat Ed et peut-être Al?)

MessageSujet: Re: There's a whisper in my bones (feat Ed et peut-être Al?) There's a whisper in my bones (feat Ed et peut-être Al?) EmptyVen 20 Déc - 17:12

I miss you



Le vent m’ennuyait.

S’il n’était pas insupportable d’un point de vu température, je ne parvenais pas à sentir toutes les odeurs que je voulais. Il rendait leur provenance aléatoire, certaines fragrances étaient masquées par d’autres, et je n’arrivais à rien. Je finis par baisser la tête, et ma voix fredonnant s’estompa à son tour. J’avais atteint le banc sur lequel j’étais apparue à Edward pour la première fois. Son regard avait été si surpris… Ne pensant jamais me croiser, tout comme l’adulte de nous trois. Comme si nous ne le voulions pas. Mais moi, je l’avais voulu. J’avais voulu prendre la relève de la petite humaine qui pleurait, pour comprendre le fonctionnement de celui-là. Chiara m’a dit que c’était ma première erreur, parce que j’avais cédé directement. La curiosité m’avait mise sur son chemin, la soif m’avait poussé à le goûter, et ses yeux m’avaient envouté avant même que je ne reconnaisse son parfum. J’étais perdue depuis le début, et je ne l’avais compris que bien après.

Mais si le vent ne m’apportait plus les odeurs alentours, j’étais toujours capable d’entendre ce qu’il se passait. Un pouls s’approchait, et deux voix parlaient. Un pouls, deux voix. Je reconnaissais cette impression comme au festival, lors du combat contre Envy. Je reconnaissais ce battement de cœur, pour l’avoir écouté pendant des heures et surveillé à travers une porte. Je reconnaissais cette voix, parce qu’elle avait bercé mes nuits pendant prés de deux semaines. Incertaine, je me suis tournée dans la direction des sons. Et je l’ai vu. Il était accompagné de son frère, qui tenait une valise en le poussant dans ma direction. Mon corps a automatiquement réagi. Je me suis précipitée sur lui, et avant même de le sentir contre ma peau, je pouvais déjà sentir sa chaleur et entendre mon cœur battre encore plus vite et chaleureusement. Mes bras se sont enroulés autour de ses épaules, et mon visage est venu se loger dans sa nuque, tout près de son oreille. Son parfum agressa mes narines, et ce fut comme si j’étais enfin chez moi de nouveau.

« …Edward… Je ne savais pas si je te trouverai ici… » Ma voix était fragile, tremblante, comme si j’allais pleurer. Et c’était peut-être le cas. « Tu avais dis que tu reviendrais… Mais tu n’es pas venu, et il y a eu les attentats et les chimères, et j’ai dû revenir ici… Et je ne savais pas où tu étais… Ils ne voulaient pas que je sorte… Je… » Et l’eau coula de mes yeux dans son cou.

J’ai voulu me retirer, parce que je sais qu’il n’aime pas que je sois malheureuse, ça lui fait mal, et le libérant, j’ai frotté mes yeux avec mes manches. Je voulais caresser son visage ensuite, mais lorsque mon regard croisa le sien, douloureux, et que son faciès tout entier m’apparu clairement. Je me suis sentie perdue. Tremblante, ma main droite vint frôler sa tempe, puis son arcade, dessinant le contour des bleus encore un peu visible. Elle descendit alors, jusqu’à sa bouche, que j’aurais voulu embrasser de suite, et effleura cette fine cicatrice rose au milieu de la lèvre. Ce n’était pas moi. Ce n’était pas nos baisers… Ce n’était pas mon dérapage. C’était autre chose. On lui a fait du mal. Les larmes de soulagement se changèrent, j’avais du mal à respirer, comme si un flot de colère s’emparait de moi. Et cette colère était dirigée contre moi. Si je n’étais pas restée à l’Est, si je l’avais accompagnée, rien de tout cela ne serait probablement arrivé… J’aurais pu l’aider… Oui… Mais je n’aurais pas été soignée, ni appris comment me comporter pour être à ses cotés non plus… Mais il était plus important que tout.

« … Ed…ward… Je suis désolée… Je n’aurais pas dû rester… J’aurais dû venir… La lumière, c’était pas suffisant, j’aurais dû être là, et ils ne t’auraient pas touché… Te dire pour la lumière c’était stupide, ça ne valait rien… » Et je secouais la tête, persuadée que ces blessures étaient l’œuvre de l’homonculus de l’orgueil venu se venger comme il avait annoncé vouloir le faire. Mais maintenant que j’étais proche de lui, et que les odeurs me parvenaient enfin, je ne reconnaissais définitivement pas la signature de Pride. Ce n’était pas lui le responsable. C’était une odeur que je connaissais… Sans pour autant mettre la main dessus, comme si… Si je n’arrivais pas à tout comprendre. « … Ce n’est pas un homonculus qui t’a fait ça… » Le constat est dur, je ne sais pas pourquoi, mais la réponse ne me plaira pas… Alors je me mords la lèvre et j’échange un regard avec l’armure pour ensuite revenir vers ma précieuse moitié. Je ne me sens pas bien. « Edward… Qui t’a fait ça… ? » Et ma voix se fait dure malgré moi.


861 mots

@Banou
Revenir en haut Aller en bas
Edward Elric
Messages : 231
FullMetal Alchemist
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

There's a whisper in my bones (feat Ed et peut-être Al?) Empty

There's a whisper in my bones (feat Ed et peut-être Al?)

MessageSujet: Re: There's a whisper in my bones (feat Ed et peut-être Al?) There's a whisper in my bones (feat Ed et peut-être Al?) EmptyVen 27 Déc - 23:32
(Dsl c'est assez court)

Il se l'était promis de la repousser, mais cela faisait 2 semaines. Et en autant de temps, il s'en était passé des choses. Faire réparer son auto-mail depuis zéro, la bagarre avec ban, l’hôpital, les attentats à l'est alors qu'il revenait pour la trouver, il n'avait pas pu lui parler.

Il n'en avait pas eu le temps, tout c'était enchaîner si vite. Mais elle était là, Juste là.Il c'était promis de la repousser, mais au lieu de cela il l'enlaça et la serra contre lui, mettant son nez dans les cheveux roux, elle était … elle lui avait tellement manqué. Quand elle le relâcha-il sorti un mouchoir et lui essuya doucement les yeux.  

Elle était habillé et coiffé correctement, avec des chaussures, il y avait un sacré changement en si peut de temps ! Qui ça « Ils » ?Le blond pouvait voir toutes sortes d'émotions sur le visage de sa bien-aimée, le halètement d'angoisse lui parvint et il lui prit les mains la tirant jusqu'à un banc et la fait s’asseoir.

-  Alphonse, je peux avoir un verre d'eau pour Anjuu s'il te plaît ? Calme toi et respire Anjuu.

La lumière ? C'est vrai elle lui avait dit ça une fois, mais il ne savait pas de quoi elle lui parlait. Un homoncule ? De lumière ? Non être dans la lumière le protégé, donc lier aux ombres . Mais lequel est-ce ? Quelque chose lui dit qu'il le rencontrera rapidement. Ha voilà elle posait enfin la bonne question. Mais comment lui réponde sans lui faire peur ? Sans qu'elle ne lui retourne la faute . Lui dire sans la vexer . Quels mots utilisés ....


- Une chimère qui a senti ton odeur sur moi ! Un renard argenté habillait de cuire rouge complètement malade, Ban qui m'a dit être ton amant ! Anjuu tu me dois des explications je crois !


Bravo Edward vive le tact et la diplomatie ! Mais s'il y avait été avec des métaphores ou des sous-entendus elle n'aurait pas compris pas vrai . C'était déjà compliquer de se faire comprendre des femmes en général, mais d'une chimère et surtout de la rouquine, valait mieux ne pas y va par quatre chemins pas vrais .

Il soupira. C'était si compliquer.

- Anjuu tu m'as dit que j'étais le seul, mais je sais pas si je vais survivre à une autre rencontre avec lui, et je suis persuadé qu'il fera en sorte qu'on se recroise. Il faut que tu me racontes tout ! Sinon je ne pourrais plus avoir confiance en toi !

Lui il ne voyait personne d'autre, il voulait avoir l'exclusivité de la rousse. Il ne voulait qu'elle et pas une autre. C'était sa femme et il ne voulait la partager avec aucun autre homme.

Le blond soupira et s'adossa au banc, attendant juste les explications de sa moitié, il regarda son frère, c'était dur mine de rien, Edward espérait avoir le soutien de son frère dans cette épreuve, il avait espéré meilleure rencontre pour présenter la belle rousse à son petit frère. Mais maintenant l'armure devait sûrement se rendre compte qu'Anjuu était juste celle qu'il aimait et que si beaucoup l'imaginaient avec Winry il n'en serait désormais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Alphonse Elric
Messages : 42
Humeur : Indécise xd
Who am i !

There's a whisper in my bones (feat Ed et peut-être Al?) Empty

There's a whisper in my bones (feat Ed et peut-être Al?)

MessageSujet: Re: There's a whisper in my bones (feat Ed et peut-être Al?) There's a whisper in my bones (feat Ed et peut-être Al?) EmptyJeu 2 Jan - 21:06
There's a whisper in my bonesft. Angelica / Anjuu / Chiara & Edward Elric

J’avais finalement poussé Ed vers sa bienaimée, et la réaction fut immédiate.  Je n’avais jamais vu mon frère comme ça avec quelqu’un d’autre que les membres de sa famille. En particulier avec une fille et elle semblait avoir le même âge que nous habillée comme ça. Je les observais de loin jusqu’à ce que Ed l’emmène près de nous par la main et la fit s’asseoir sur un banc.

« Hm. Oui j’y vais nii-san. » fis-je sur un ton neutre sans hostilité avec un signe de la tête positif puis je partis chercher de l’eau dans une superette de quartier juste à côté. J’avais encore un peu d’argent sur moi. Je préférais les laisser entre eux pour cet instant de retrouvailles. Au moins pendant qu’il la prenait dans ses bras.

« Et voilà ! C’est pour toi, Anjuu je crois que c’est ça ! Enchantée ! Je m’appelle Alphonse ! » fis-je tout en revenant quelques minutes plus tard avec une bouteille d’eau que je tins à Anjuu de mes mains gantées. Puis je regardais mon frère qui me regardait, abaissant la tête sur le côté et esquissant ce qui ressemblait à un sourire de réconfort. Il avait fait le plus dur là. Maintenant, il fallait qu’il accepte ce qu’allait lui expliquer Anjuu.

Je vins poser mes mains solides et métalliques sur les épaules de mon frère. Je ne savais pas du tout quoi penser d’elle en fait. J’étais vraiment perdu alors pour l’instant je me contentais de les observer et de soutenir Ed qui n’avait pas besoin de savoir mon avis sur la question pour le moment. Je regardais les deux, j’espérais que mon frère n’allait pas s’énerver avec ce qu’allait lui apprendre Anjuu. La situation semblait très tendue… et compliquée.

Revenir en haut Aller en bas
Angelica / Anjuu / Chiara
Messages : 542
Humeur : Lunatique
Princesse de Xenos
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

There's a whisper in my bones (feat Ed et peut-être Al?) Empty

There's a whisper in my bones (feat Ed et peut-être Al?)

MessageSujet: Re: There's a whisper in my bones (feat Ed et peut-être Al?) There's a whisper in my bones (feat Ed et peut-être Al?) EmptyMar 14 Jan - 21:00

So sorry



Je ne sais pas pourquoi mais il s’était de nouveau permis d’essuyer mes larmes avec un mouchoir, il avait l’air bizarre, et blessé, et au final, c’était encore moi qu’il soignait. Il s’occupait toujours de moi, même quand c’était lui qui avait besoin d’aide. Et alors que je paniquais en cherchant à savoir qui l’avait blessé, il me prit les mains et m’attira vers le banc non loin, donnant des ordres à son armure de frère. Il réclamait un verre d’eau, et me disait de me calmer, de respirer. Je voyais dans ses yeux danser des émotions que je ne comprenais pas toujours, et je voulais lui redemander pourquoi il était blessé et qui avait fait ça. Je me sens mal à l’aise, je ne sais pas pourquoi, comme si, même si ce n’était pas moi qui l’avais blessé, j’en étais responsable. Et puis, la réponse vient, et mon cœur se fige, ainsi que ma respiration. Chiara parlait d’une chappe de plomb sur la tête, c’est du même effet. Un renard argenté, une chimère, avait sentie mon odeur sur lui, lui déclarant être mon amant, et le tabassant au passage.

J’avais raison, c’était de ma faute.

Edward réclamait des explications, et moi je les cherchais. Ban n’était pas mon compagnon, c’était Edward… Mais Ban était comme moi, il devenait fou quand sa moitié n’était plus là. Et même si je ne savais pas exactement ce qu’il s’était passé dans leur vie, je savais que cette folie furieuse n’était pas sans raison. Et moi, je n’ai pas pensé à ça, j’avais peur de mourir de faim, et les deux bétas me gardaient au manoir, alors je suis partie. J’ai disparue alors que Ban n’était plus là. Et j’ai emporté avec moi, dans mon corps, sa précieuse moitié. Edward reprend après un soupir, j’ai l’impression que ses questions lui font plus mal que les coups que Ban lui a donnés. Et lorsque les mots me parviennent, je comprends pourquoi. Il a cru que Ban était aussi mon compagnon, et il n’était pas certain de pouvoir survivre à une nouvelle rencontre avec le renard. J’en voulais à la chimère, d’avoir attaqué mon amour, tout comme je m’en voulais de n’avoir rien dit. J’aurais dû mieux réfléchir, y penser, avant qu’un carnage ne soit commit par ma faute. Heureusement, Edward n’était pas mort, mais le mal était fait. Je baissais la tête.

Je ne pouvais pas le laisser dans l’ignorance, je ne voulais pas perdre sa confiance, je me sentais triste et brisée rien qu’à cette idée. Le perdre était au-dessus de mes forces. Même si ça voulait dire admettre que j’avais commis une bêtise en partant toute seul à l’Est. Alphonse revint alors, tandis que mon compagnon s’affaissait contre le banc, attendant ma réponse. Je pris la petite bouteille qu’on me tendait, les mains tremblantes, sans pour autant fixer l’armure des yeux. Il se présenta, oubliant que nous nous étions déjà croisés par le biais d’Angelica, et lors de l’affrontement contre les homonculus. Il m’avait même menacé si son frère finissait vraiment mal. « Merci… Alphonse… » Alphonse rejoignit d’ailleurs Edward, posant ses mains vides et gantées sur ses épaules affaissées, et attendant, lui aussi, mes explications. J’ai fixé la bouteille offerte un temps, avant de l’ouvrir… Mais je n’ai pas réussi à boire. L’eau et l’alcool sont les seules choses que je peux boire sans être malade ensuite… Mais je sais que ça ne passera pas. Il faut que je dise les choses, comme Jin m’a appris.

« Je suis désolée… Edward… Celui qui t’a attaqué… Est membre de la meute de chimères dont je suis l’alpha. Mais il n’est pas mon compagnon, ce rôle-là, c’est le tien, et personne ne pourra te remplacer… Non… » Je soupirais à mon tour, avant de relever la tête et de croiser le regard d’or liquide de l’humain que j’aimais malgré moi. « Ban est le compagnon de Chiara… L’adulte de nous trois. Et s’il t’a attaqué… C’est de ma faute. » Je me suis mordue la lèvre, me rappelant les baisers d’Edward, et la morsure que je lui avais infligée… Nous nous étions unis, mais je n’avais pas parlé du pourquoi j’étais ici. Du pourquoi j’avais quitté Central. J’ai passé une main dans mes cheveux avant de m’asseoir plus ou moins en tailleur, comme j’aimais le faire, pour me tourner vers Edward et son frère. J’étais fautive de tout. J’aurais dû lui dire, pas le cacher. C’est de ma faute s’il a été mis en danger. « Je ne connais pas le passé de Ban et de Chiara… Je sais juste que lorsqu’ils sont séparés l’un de l’autre, des choses terribles arrivent… À chaque fois… Et même si je ne suis pas Chiara, je suis partie sans prévenir… J’ai emporté Chiara avec moi, malgré moi, sans qu’il le sache… Et il a prit peur. Il est devenu instable. »

Décidant de me lancer, je suis venue saisir le bras métallique caché par le gant d’Edward et je l’ai tenu entre mes mains. Je sais qu’il ne sent pas vraiment le contact, mais c’est lié… Et je dois lui expliquer. « Tu te souviens, quand on était à l’Est, dans la salle de bain… Je t’ai demandé pourquoi tu n’avais pas récupéré ton bras… » Je me suis mordue la lèvre, j’allais révéler quelque chose d’important je crois. « Je ne te l’ai pas demandé parce que je ne comprenais pas ce que c’était… Je te l’ai demandé parce que moi… Nous. Nous avons récupéré notre bras et nos jambes… C’est Lyl. Notre sauveur, celui qui nous avait mit dans le caisson pour nous ramener à la vie, qui a fait ça. Je ne sais pas comment, mais nous n’avions plus nos membres, et il a dessiné des cercles bizarres, avec des lames et des symboles, et nos membres sont revenus… Lyl est tombé dans le coma après une attaque et nous l’avons gardé et soigné… » Je lançais un regard en biais en direction de l’armure. Lui aussi, il aurait été sauvé si Lyl était toujours là…

« Lyl… Etait très proche de Chiara. Vraiment, comme un père et un frère. Et… Peu après que Chiara a retrouvé Ban… Ban est reparti… Et nous avons lancé le festival, le jour où tu nous as séparé et réunis dans un corps. Ce que tu ne sais pas… C’est que lorsque nous sommes rentrés, Lyl avait été tué. » Je me suis tut, je venais de lui révéler l’existence de quelqu’un capable de sauver ses membres, et que ce quelqu’un était mort assassiné. « Chiara s’est débrouillé pour qu’on aille enterrer Lyl dans les montagnes, mais on a été attaqué par un homonculus qui a voulu tuer Ban et après… Elle n’a plus rien dit du tout. Elle s’est fermée, et m’a laissé le corps, et ne sort plus du tout. » J’ai soupiré longuement, avant de fixer Alphonse de nouveau, pour ensuite revenir vers Edward. « Tu sais… Que je ne mange pas comme les humains pour vivre… Et que si je ne le fais pas, je vais disparaitre, comme au festival… Devenir poussière. Et… La meute m’a enfermée… Parce que Ban était inquiet, il devait partir, et ne voulait pas qu’il nous arrive malheur. Et moi… J’avais peur de mourir si je ne me nourrissais pas… Alors je me suis enfuie… Et je suis allée à l’Est, où on m’a chassé avant que tu ne me trouves. »

Mes larmes ont recommencé à couler, et je me suis frottée les yeux de ma main libre, la bouteille reposant sur mes jambes. « Je suis désolée… Si j’avais prévenu de mon départ, si je t’avais dit tout ça, bien avant… Ban n’aurait pas décidé de t’attaquer lorsqu’il a reconnu mon odeur sur toi. Il m’a retrouvé à l’Est lorsque les bombes ont explosé, et on a dû se défendre… Il ne m’a rien dit dessus, on a juste dû rentrer cacher, avant que les autres ne m’enferment de nouveau… » J’ai essuyé mes yeux. « …Tu sais… Même s’ils sont chimères, eux aussi… Ils ont peur quand je sors… Parce qu’ils ne me croient pas assez humaine pour vivre dehors. Ils pensent que je ne peux pas faire semblant, comme eux qui étaient humains avant… Alors ils m’enferment… Il n’y a que Ban et Alois qui savent que je peux survivre toute seule… Mais Ban n’est plus là, et Alois est trop mal pour les arrêter… Même s’il ne le dit pas. » Et soudainement, j’ai écarquillé les yeux d’horreur. J’ai recommencé. Je me suis enfuie… « Edward… J’ai recommencé… Je suis partie de force… Pour te retrouver… » J’ai serré ses deux mains libres, inquiète qu’on ne vienne l’attaquer de nouveau, même si j’étais là.  

1510 mots

@Banou
Revenir en haut Aller en bas
Edward Elric
Messages : 231
FullMetal Alchemist
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

There's a whisper in my bones (feat Ed et peut-être Al?) Empty

There's a whisper in my bones (feat Ed et peut-être Al?)

MessageSujet: Re: There's a whisper in my bones (feat Ed et peut-être Al?) There's a whisper in my bones (feat Ed et peut-être Al?) EmptyMar 14 Jan - 21:54
Edward se sentait plus en confiance avec la présence de son frère, surtout a son contact sur ses épaules via les deux grandes mains, deux mains bien trop grandes pour Alphonse. Il réglerait cela. Le jeune homme écoutait attentivement sa rouquine préférer malgré tout ce qui était arrivé. Donc ce fou faisait partie de la meute des filles. Elles étaient l'alpha mais Anjuu était prisonnière, personne ne l'écoutait.

Donc pour lui elle n'était pas l'alpha, c'était sans doute Chiara qui l'était, mais celle-ci se terrait au fond d'elle, cacher comme une petite fille apeurée, ou comme une lâche refusant d'affronter son devoir et ses responsabilités, et laissant se déchaîner ce fou furieux. La colère commençait à monter en l'alchimiste.

Il se leva et fit les cent pas, réfléchissant, puis il s'arrêta et la regarda.

- Ce n'est pas de ta faute s'il est incapable de se maîtriser, il est instable et dangereux, pour les autres et pour lui-même ! C'est pour ça qu'il doit être arrêté et soigné ! Tu ne peux pas te rendre responsable des actes d'un autre individu totalement irresponsables, tu n'es pas sa mère !

Très clairement Edward ne portait pas dans son cœur le renard et ne l’apprécierait jamais. Son regard s'endurci.

- Tu n'es pas l'alpha ! C'est Chiara, et c'est une lâche de t'abandonner comme ça alors que vous partager le même corps ! Si tu étais l'alpha tu pourrais imposer ta volonté, allez où tu veux quand tu veux sans être retenue prisonnière ! Et Angie ? Qu'est-ce qu'elle est devenue ?


Le blond la regarda lui attraper son bras droit, il ne sentait pas à proprement parler, mais la voir faire état suffisant pour ressentir le toucher. Elle n'avait pas fini, alors il écouta encore.Il hocha la tête en positif à ce souvenir, puis se figea, elle disait quoi là . Elles avaient perdu leur membre et ce Lyl les avait régénéré . Pouvait-on faire cela avec un corps entier ? Il avait mille questions à lui poser mais Anjuu n'avait pas fini, alors il attendait qu'elle termine.

Oui il se souvenait bien de ces cercles qui se baladent sur le corps de sa bien-aimée. Ho ! Il était mort. Tout espoir naissant s’évanouit comme neige au soleil.

Edward se rassit l'écoutant encore en silence lui raconter l'histoire de sa vie. Oui il avait découvert qu'elle se nourrissait de sang quand elle l'avait pompé sans mauvais jeu de mots, et il avait cru qu'il allait mourir à ce moment-là.

- Avec des si on mettrait Central en bouteille tu sais, oui tu aurais dû prévenir, mais ils t'ont mise en danger, c'était ton instinct se survit qui a pris le dessus. Ils sont tout aussi responsables que toi. Ne porte pas toutes les misères du monde sur tes épaules. Et je ne sais pas ce qu'ils c'est passé en deux semaines ma chérie, mais tu as radicalement changé et tu es plus humaine que d'autres. Et on va aller leur dire ! Il va falloir que tu reprennent ta place d'alpha, car moi je ne pourrais pas les protéger, déjà toi c'est compliquer, mais eux c'est quasiment impossible. Alphonse....

Edward était en colère contre tout.

- On y va ? On va la ramener chez elle.

Puis de nouveau Anjuu.

- Est-ce que tu autorises à prendre les recherches de Lyl. Pour sauver Alphonse, pour te sauver toi, pour sauver les filles.

Edward se releva et fit se lever la rouquine, il l'enlaça, la serrant contre lui avec force, et l'embrassa sur les lèvres. Comment avait il put douter d'elle ? C'était évident que l'autre fou cherchait l'adulte des filles. Anjuu s'en voulait assez comme ça. Il ne la laisserait plus.

- Anjuu, viens avec nous !
Revenir en haut Aller en bas
Alphonse Elric
Messages : 42
Humeur : Indécise xd
Who am i !

There's a whisper in my bones (feat Ed et peut-être Al?) Empty

There's a whisper in my bones (feat Ed et peut-être Al?)

MessageSujet: Re: There's a whisper in my bones (feat Ed et peut-être Al?) There's a whisper in my bones (feat Ed et peut-être Al?) EmptyDim 26 Jan - 20:42
There's a whisper in my bonesft. Angelica / Anjuu / Chiara & Edward Elric

Lorsque la fameuse Anjuu me dit merci, ce fut une étrange sensation qui me saisit. Je ne savais pas vraiment comment réagir, je l’avais déjà vu certes mais de loin, c’était la première fois que je la voyais vraiment. Je n’avais rien à dire, mon frère l’aimait, ça se voyait, j’étais content qu’il est enfin trouvé une autre raison de vivre que moi. Je fis un sourire qui se voulait rassurant envers la rouquine, même si elle ne pouvait surement pas le voir. Elle pouvait au moins ne sentir aucune animosité venant de ma part.

C’était étrange comme rencontre mine de rien. Je restais neutre, je les trouvais mignon ensemble. Elle semblait plus jeune que mon frère cela dit. Voyant son lien avec Winry j’aurais toujours pensé que mon frère préférait les personnes plus vieilles. Bon, ok Winry ce n’était pas pareil mais bon. C’était la seule autre fille avec qui je pouvais comparer…ouai nan en fait, y’avait rien de comparable comparer anjuuu et winry non. Heureusement que mon frère ne pouvait pas lire dans mes pensées ! Je me ferais surement fusiller sur place !

« De rien, Anjuuu ! C'est normal !» fis-je sincèrement en me gratant l'arrière de la tête comme si je rougissais timidement. Je ne voulais pas qu'elle se sente mal à l'aise avec ma présence.  

« L’alpha ? de quoi s’agit-il ? » demandais-je à la fois surpris par le début des explications mais sans pour autant être choqué. Je n’avais pas vraiment entendu parler de ça, Ed semblait au courant mais…moi j’avais du mal à me rappeler si je savais l’information ou pas. Je me suis rendu compte ces derniers temps que certains souvenirs étaient encore flous. La situation d’Anjuu était encore plus tragique que la nôtre. J’avais de la peine pour les trois femmes. Lyl avait réussi un exploit quelque part, mais seriez vous capable de reproduire à nouveau la même chose ? Lyl était un grand Alchimiste pour réussir là où beaucoup avaient échoués dans la création de chimères.

La situation d’Anjuu était délicate, j’avais peur de ce que pourrais lui faire l’armée si elle restait avec nous…Ed semblait avoir oublié son statut d’Alchimiste d’Etat…Mes yeux creux se posèrent sur Ed pour écouter la suite. J’avais croisé plusieurs chimères, et toutes n’avaient pas eux de vies faciles jusqu’ici. Il était primordial de bien comprendre comment s’était faisable. Il restait un mystère, pourquoi Chiara ne se montrait plus ? Pourquoi laissait-elle le corps à Anjuu alors que si j’avais bien compris elle était celle qui le dirigeait de base.

« Tu veux la ramener chez elle ? elle sera bien plus en sécurité là-bas qu’avec l’armée c’est sûr et certains … si jamais l’armée met la main sur ces recherches…je ne sais pas ce qu’ils leurs feront. Il faudra qu’on les cache bien ! Elles seront surement codées non ? Allons-y ! Et cette fois je suis avec vous, je vous protégerais elle et toi Nii-san ! » fis-je sur un air déterminé ! Il n’était pas question de reproduire cette erreur une seconde fois, la première j’avais failli perdre mon frère. Je serais avec lui coûte que coûte quoi qu’il puisse arriver ! Anjuu était la bienvenue dans la famille.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Who am i !

There's a whisper in my bones (feat Ed et peut-être Al?) Empty

There's a whisper in my bones (feat Ed et peut-être Al?)

MessageSujet: Re: There's a whisper in my bones (feat Ed et peut-être Al?) There's a whisper in my bones (feat Ed et peut-être Al?) Empty
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: CENTRAL CITY :: CENTRAL CITY-