RSS 
 
   RSS 
  

Forum ouvert le 25/02/2014
Jetez un coup d'oeil à notre Organigramme.
Beaucoup du prédéfinis du manga sont disponibles !
Prenez le temps de zieuter nos prédéfinis des membres !

D'après les rumeurs,
Le Généralissime King Bradley aurait été vu dans les jardins du Q.G,
tondant la pelouse avec un tablier rose.

Témoin effrayé - "Faites attention à vous ! Scar n'est pas un véritable humain, c'est un Dalek déguisé... Fuyons !!!"
"EXTERMINATE"

Des gens cherchent des RPs ! N'hésitez pas à venir zieuter ici

Votez pour le forum toutes les deux heures ! Il y aura des nouvelles têtes et des nouvelles aventures !
Un post pour 250 cenz ! ~

Nous recherchons des méchants pour mettre la pagaille en Amestris ! Les infiltrés recrutent toujours !
Recevez en cadeau un bain de pied en porcelaine d'une valeur de xxxx cenz.

Escanor est officiellement plus accro à la bibine que Ban !
A l'occasion de pâques, notre chimère commence à voir des bibines partout dans toutes les images du forum !
Pendant ce temps... Dominic, Elena et Princesse se font la guerre pour les trouver.
Finir dans un love hôtel avec Banou, ça motive !

Alphonse Elric
Messages : 42
Humeur : Indécise xd
Who am i !

30 Octobre 1914 - Une jolie boulangerie (Pv Asheline Beauchamp).  Empty

30 Octobre 1914 - Une jolie boulangerie (Pv Asheline Beauchamp).

MessageSujet: 30 Octobre 1914 - Une jolie boulangerie (Pv Asheline Beauchamp). 30 Octobre 1914 - Une jolie boulangerie (Pv Asheline Beauchamp).  EmptyVen 13 Déc - 0:07
Une jolie boulangerieft. Asheline Beauchamp

J’en avais assez de rester dans la bibliothèque de Central pour mener des recherches, je voulais faire une pause dans celle-ci et aller me dégourdir l’armure métallique qui me pesait sur les épaules. Cette armure était cool et pratique, mais elle devenait lourde au bout d’un moment ou je restais assis. Les rues du centre-ville étaient animées aujourd’hui. Il était dans les 14h15 quelque chose par là. Il faisait beau, le soleil brillait haut dans le ciel. Je souriais, enfin ça ne pouvait pas se voir mais j’étais content de pouvoir me promener librement. Bon certes j’étais tout seul sans mon frère… je m’ennuyais un peu sans lui ses derniers temps.

Notre relation n’était pas toujours tendre, je dirais même plus qu’elle était un peu tendue. Et puis, y’avait aussi un peu de distance. En me baladant dans le centre-ville, je prenais conscience à quel point sa présence à mes côtés me manquait. Ma seule famille… soufflais-je en regardant les gens en famille ensemble tout autour de moi. Les enfants courraient, riaient. Parfois, j’aimerais que maman soit encore en vie avec nous mais ainsi la vie était faîte. Je voulais retrouver mon corps d’avant et celui de mon frère aussi, cette pensée ne me quittait pas un seul instant. Cependant, les recherches ne donnaient pas grand-chose alors au lieu de tragiverser, autant faire une pause et les reprendre l’esprit reposé.

Comme toujours, j’ai le droit à des regards méfiants, mais c’était normal. Moi aussi, j’aurais surement ce genre de regard si une autre personne aurait une armure vide… M’enfin bref. Je flâne au milieu des boutiques du centre-ville, je m’arrête en regardant les boutiques d’auto-mails en pensant à Winry et à mon frère en me demandant lequel pourrait lui aller bien. Au bout d’un moment, alors que je réfléchissais, je passais devant une jolie boutique qui était une boulangerie ! Je n’avais pas spécialement faim -et à quoi bon puisque de toute manière je ne pourrais pas manger- mais les pâtisseries me donnaient tellement envies ! je maudissais mon corps en armure sur le coup.

Je pris tout de même la décision de rentrer pour observer, l’ambiance semblait si chaleureuse. J’espérais que mes bruits d’armure métalliques n’effrayeraient pas les vendeuses qui semblaient jeunes.

« Bonjour ! » fis-je joyeusement en entrant passant la porte, la sonnerie d’accueil retentie dans la petite boutique.

Revenir en haut Aller en bas
Ashline Beauchamp
Messages : 206
Humeur : Sucrée ~
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

30 Octobre 1914 - Une jolie boulangerie (Pv Asheline Beauchamp).  Empty

30 Octobre 1914 - Une jolie boulangerie (Pv Asheline Beauchamp).

MessageSujet: Re: 30 Octobre 1914 - Une jolie boulangerie (Pv Asheline Beauchamp). 30 Octobre 1914 - Une jolie boulangerie (Pv Asheline Beauchamp).  EmptyVen 13 Déc - 15:19
Une jolie boulangerie



Vingt jours. C’était ce qu’il avait fallu pour réunir assez de matériel afin de réparer le salon de thé, et lancer les réparations des suites de l’attaque au soir, lorsque j’avais retrouvé Elena. Ces bêtes nous avaient attaqué sans prévenir, et soudain, je m’étais cru de nouveau dans l’auberge de monsieur Garland. Une bombe avait fait sauter la vitre, puis les créatures inhumaines l’avaient traversées et s’était éparpillée dans le salon, renversant les chaises et les tables, détruisant ma banque réfrigérante sur leur passage.

Je ne me souviens pas vraiment de comment ça s’est passé, en vérité. Lorsque la vitrine fut soufflée, Elena avait sorti son hachoir, soudainement en colère et prête à me défendre, et moi, j’avais tiré de son fourreau le sabre que mon ancien patron m’avait offert. Et puis tout était devenu fou. Nous avions réussi à faire fuir les monstres, et avec un monticule de meubles encore un peu en état, nous avions formé une barrière pour éviter que d’autres bêtes ne traversent la vitre brisée et nous attaquent. Combien de temps s’était écoulé ? Nous ne l’avions pas su. Mais même si nous avions été terrorisées sur l’instant, nous avions survécu à cette horreur ensemble, et cela ne nous avait que plus motivées à poursuivre.

Et aujourd’hui, enfin, nous allions rouvrir la boutique. Dés cinq heures du matin, je m’étais mise à préparer toutes sortes de mets fabuleux. Milles feuilles, chouquettes, tartelettes, croissants, pain au chocolat, muffins… Elena m’avait même aidé à constituer un château de moelleux au chocolat, bien que son aide fût surtout dans l’assemblage et non la préparation. Dans les faits, nous voulions marquer le coup, sachant que demain, beaucoup de monde serait occupé à fêter l’automne comme il se doit. Et il était évident qu’ils s’arrêteraient partout pour déjeuner. Y compris ici. D’ailleurs, Elena avait quitté la boutique il y a une heure, disant qu’elle avait besoin d’un ingrédient, je ne sais pas si c’était du houblon ou de la levure, je l’ai juste entendu jurer, retirer sa toque et son tablier, et disparaitre par la porte.

Mais tout devait être prêt pour que les clients viennent aujourd’hui se régaler, et décident que ce serait ici qu’ils fêteraient le déjeuner demain. Profitant d’une pause déjeuner un peu plus longue pour me changer, j’avais encore une fois oubliée mon rouleau à pâtisserie à l’étage, c’est pourquoi je suis remontée comme une furie pour le récupérer, histoire de ne rien perdre en cours de route. Et alors que je tenais le rouleau à pâtisserie dans une main, m’apprêtant à redescendre les escaliers qui menaient au salon de thé, la sonnette retentie. Persuadée que c’était Elena, je me pressais pour voir ce qu’elle était allée chercher. Et comme tout le monde le sait, je suis la jolie fille la plus malchanceuse au monde.

« Elena tu… » Commençais-je…

Je ne sais pas comment, ni pourquoi, mais mon pied gauche a glissé sur une marche, et j’ai dévalé les 7 autres sur les fesses, lâchant la rembarre de sécurité au dernier moment, sinon je me serais arrachée le bras. Mon rouleau fut envoyé dans les airs, et retomba à mes pieds, avant de rouler jusqu’au nouvel arrivant, dont la voix fluette, n’avait finalement rien de semblable à celle de mon associée et amie. Car devant moi se tenait un homme immense, en armure complète, et ses yeux derrière la visière luisait de bonté et de curiosité. Et moi ? Tout ce que j’ai réussi à dire, c’était…

« Waouw… Un chevalier en armure… J’ai dû me cogner la tête finalement. » J’ai papillonné des yeux une fois, puis, deux, puis trois… Avant de comprendre que la personne en face de moi était bel et bien en armure… Et que j’avais dit ça à voix haute. « Oh mon dieu ! Je suis vraiment navrée, je ne voulais pas me moquer, vraiment, c’était juste, si surprenant, et vous comprenez, je n’ai jamais vu de chevalier en armure avant et, c’est super classe, comme dans les contes, vous avez un cheval ? Et, vous… Vous m’écoutez ? Non ! Tant mieux, il faut que je me taise. Je vous sers quoi ? » Pourquoi faut-il toujours que je bafouille tout et n’importe quoi dans ce genre de situation ? Je me redresse…

Non, j’ai essayé, et je suis retombée directement sur mon séant. C’est que ça fait super mal en fait. Ouch, la tête que je fais ne dois pas aider non plus. Bravo Ashline, tu continues de bousiller ta réputation avant même d’avoir réussi à la former. Je finis par me racler la gorge, pas du tout à l’aise, et pris de nouveau la parole. « Hm… désolée… Je suis vraiment maladroite et… Hm… Vous voudriez bien m’aider à me relever ? Je crois que je me suis un peu faite mal. » Voilà, un client de perdu. Bravo. Vraiment. Lui, il reviendra pas demain, c’est certain.


846 mots
Revenir en haut Aller en bas
Alphonse Elric
Messages : 42
Humeur : Indécise xd
Who am i !

30 Octobre 1914 - Une jolie boulangerie (Pv Asheline Beauchamp).  Empty

30 Octobre 1914 - Une jolie boulangerie (Pv Asheline Beauchamp).

MessageSujet: Re: 30 Octobre 1914 - Une jolie boulangerie (Pv Asheline Beauchamp). 30 Octobre 1914 - Une jolie boulangerie (Pv Asheline Beauchamp).  EmptyMer 18 Déc - 15:14
Une jolie boulangerieft. Asheline Beauchamp

Alors que je rentrais pour aller observer les pâtisseries avec ma lourde armure, j’entendis un gros boum dans ce qui semblait être l’arrière de la boutique. Un peu surpris par le bruit je sursaute et les membres de mon armure s’entremêlent. Cela fait du bruit, heureusement il n’y a pas encore beaucoup de monde vu que nous sommes en début de journée. Je la vois en bas de l’escalier, sur les fesses, je m’approche d’elle comme elle m’adresse la parole. J’avais mal pour elle. Sur le coup, sa remarque me fit sourire, elle n’était pas méchante, et puis j’avais l’habitude ce n’était pas la première à me poser cette question en fait. Elle revenait constamment… Souvent quand les gens me voyaient c’était la première chose qu’ils me disaient d’ailleurs. C’était frustrant mais bon, j’étais obligé, pas le choix. Je devais accepter ce genre de remarque et puis avec l’habitude ça me blesse moins.

« Ha, ha, ne vous en faite pas. J’ai l’habitude, j’aime porter cette armure ! Je me sens plus à l’aise comme ça on va dire. » Fis-je un peu honteux en balançant la tête de gauche à droite.

En revanche, la question du cheval, heuuuuuuuuuuu. Je passais une main derrière ma tête. Comment dire… Que faire ?? Heu trouve une réponse Alphonse, trouves-en une et vite. Une qui ne fasse pas suspecte en plus !

« Ha heu, il n’est pas avec moi aujourd’hui, je l’ai laissé dans son pâturage, il n’était pas très très en forme ! et puis il n’aime pas vraiment la ville ! Il préfère les ballades en campagne ! »

Bien joué Al, fallait que je détourne l’attention. Bon, au moins, j’avais l’excuse du chevalier en armure. Je fis un signe de tête, je lui tendis la main, puis je l’accompagnais dans son geste, en prenant par la taille pour l’aider à se relever doucement. Je fais gaffe à mesurer mon poids. Il ne faudrait pas lui faire encore plus mal.

« Ce n’est pas grave vraiment ! Vous avez mal où ? votre cheville ? Je peux vous aider si vous voulez ! » Demandais-je poliment.

Revenir en haut Aller en bas
Ashline Beauchamp
Messages : 206
Humeur : Sucrée ~
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

30 Octobre 1914 - Une jolie boulangerie (Pv Asheline Beauchamp).  Empty

30 Octobre 1914 - Une jolie boulangerie (Pv Asheline Beauchamp).

MessageSujet: Re: 30 Octobre 1914 - Une jolie boulangerie (Pv Asheline Beauchamp). 30 Octobre 1914 - Une jolie boulangerie (Pv Asheline Beauchamp).  EmptyMar 24 Déc - 17:52
Une jolie boulangerie



J’avais mal aux fesses et à la cheville.

C’était vraiment ma veine, tiens, je rencontrais un chevalier en armure, et pouf, il fallait que je m’humilie juste à ses pieds. Je suis vraiment la jolie fille la plus malchanceuse du monde, c’est terrible. En plus, ma remarque sur son armure devait certainement être stupide et déplacée C’était un chevalier, et clairement, il n’avait pas besoin que je le dévisage comme ça et que je balance ce genre de choses directement. Surtout après m’être étalée devant lui juste avant. Mais il était noble d’âme et de cœur, parce qu’il ne m’en teint pas rigueur. Mince, si je commence à faire des rimes dans ma tête on ne va pas s’en sortir. Donc, je disais. Le chevalier en armure disait que je ne devais pas m’en faire, parce qu’il avait l’habitude de ce genre de remarque. Et il ajoutait aimer porter son armure, se sentant plus à l’aise avec. J’ai un doute sur le fait qu’en été ce soit la même chose, vu la chaleur qu’il doit faire là-dessous. Il balançait sa tête de droite à gauche, comme gêné, et ça me fit un peu sourire.

Sa main gantée vint d’ailleurs rejoindre l’arrière de son crâne. Et il balbutia des excuses étranges au sujet de sa monture, comme quoi il n’était pas avec lui pour la journée, qu’il n’était pas très en forme et qu’il n’aimait pas la ville. Qu’il préférait les balades en campagnes et que c’était pour ça qu’il l’avait laissé dans son pâturage. Je hochais la tête, un peu perdue. Il aurait très bien pu me rappeler que les chevaux étaient interdits dans la ville si non rattachés à une cariole. Cependant, plutôt que d’abuser de ma bêtise, il me tendit la main, accompagnant mon geste pour me relever. Ça c’était gentil, et le fait qu’il me prenne par la taille me fit rougir. C’était comme un gentilhomme ! Avec un voix un peu jeune, cependant… Je ne lui donnais pas encore vingt ans. Même s’il portait une énorme armure, c’était comme si sa force venait d’ailleurs. J’étais subjuguée.

Clignant des yeux à sa question, je rosis de plus belle. Je n’allais pas lui dire que je m’étais probablement abimée le coccyx en plus de m’être sévèrement tordue la cheville quand même… Si ? Non, c’est juste honteux. Me giflant mentalement, j’abandonnais les armes et répondait à mon sauveur du jour.

« Eh bien… Je crois que je me suis tordue la cheville en tombant. Mon pied gauche a glissé et la cheville s’est vrillée pendant la chute. » Je secouais la tête. « Je suis maladroite, vraiment, une catastrophe. Heureusement que mon associée n’était pas là, elle serait probablement tombée avec moi. » Et je ne mens pas. Chaque fois que je suis tombée, que j’ai glissé, trébuché ou autre, elle a voulu me rattraper et nous nous sommes étalées au sol à deux. C’est ridicule. « Je vais aller me poser sur la banquette prés de la vitrine, vous m’aidez s’il vous plait ? » Demandais-je en avançant presque à cloche pied jusqu’à cette dernière. Je m’y posais ensuite grâce à l’aide de mon sauveur, et étirais la jambe gauche pour voir. Heureusement que ma robe verte était assez longue, parce qu’en descendant l’escalier sur les fesses, j’aurais pu me retrouver à moitié nue !

La cheville que j’exhibais était un peu bleue, rien qui ne partirai pas avec de la glace, en somme. Je ne m’étais pas ratée, une fois encore. Un jour, je vais mourir d’un accident tout bête, une peau de banane sur mon parquet ciré, et je vais me rompre le cou. Je soupirais de soulagement cela dit, la cheville n’était pas fracturée ni rien. Seulement bien tordue et abimée par ma chute, mais il suffisait de refroidir le tout, et de me reposer un peu, et ça irait comme avant. « Bon, ce n’est pas grand-chose. Heureusement ! Merci en tout cas, preux chevalier ! » Je lui ai fait un clin d’œil amusé. « Puis-je connaitre le nom de celui qui m’a relevé ? »


711 mots
Revenir en haut Aller en bas
Alphonse Elric
Messages : 42
Humeur : Indécise xd
Who am i !

30 Octobre 1914 - Une jolie boulangerie (Pv Asheline Beauchamp).  Empty

30 Octobre 1914 - Une jolie boulangerie (Pv Asheline Beauchamp).

MessageSujet: Re: 30 Octobre 1914 - Une jolie boulangerie (Pv Asheline Beauchamp). 30 Octobre 1914 - Une jolie boulangerie (Pv Asheline Beauchamp).  EmptyJeu 2 Jan - 18:18
Une jolie boulangerieft. Asheline Beauchamp

Je fis un mouvement de la tête lorsqu’elle me demanda mon aide. Je lui donnais avec une expression laissant penser que j’étais content de l’aider. Il était difficile de lire mon expression pour ceux n’ayant pas l’habitude.  Je prends la jeune femme par les mains pour l’aider, et puis je la soulève délicatement afin qu’elle n’est pas plus mal à ses chevilles. Ma force me permettait de le faire alors autant en profiter non ? Autant rendre cette armure le plus utile possible. Je l’aide à avancer jusqu’à la magnifique banquette de sa boutique. J’aurais bien aimé rencontrer sa collègue, si elle était aussi gentille qu’elle ! L’aidant à allonger sa jambe.

« Est-ce que vous voulez que j’aille vous cherchez de la glace ? Ou préférez-vous que j’appelle le médecin ? » proposais-je à la demoiselle. La cheville n’avait pas l’air d’avoir été très touchée par l’impacte au sol mais elle était quand même bleutée ! Si elle pouvait marcher, c’est qu’elle n’était pas cassée je pense.

« Est-ce que vous savez quand rentre votre associée ? Elle pourrait peut-être venir vous aider ! » Proposais-je à nouveau puis je vins m’asseoir à côté d’elle. La regardant un moment, j’espérais qu’elle allait s’en remettre, je me demandais comment elle allait faire pour gérer sa boutique comme ça si son associée n’était pas là. Peut-être que je pourrais l’aider ? Après tout je n’avais rien à faire de spécial aujourd’hui, les recherches pouvaient bien attendre pour une fois. Je lui donnais la main pour qu’elle soit serrée. J’étais content de la rencontré ! ça pouvait se lire sur mes lèvres de métal.

« Je m’appelle Alphonse Elric ! Je suis le frère d’Edward Elric, le fullmetal Alchemist ! Et vous ? » demandais-je alors de ma gentille voix neutre sans aucun jugement apparent, ça arrivait à tout le monde de se blesser ! j’avais l’habitude ave Edward qui se blessait tout le temps et qui était bagarreur et fonce dans le tas…

Revenir en haut Aller en bas
Ashline Beauchamp
Messages : 206
Humeur : Sucrée ~
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

30 Octobre 1914 - Une jolie boulangerie (Pv Asheline Beauchamp).  Empty

30 Octobre 1914 - Une jolie boulangerie (Pv Asheline Beauchamp).

MessageSujet: Re: 30 Octobre 1914 - Une jolie boulangerie (Pv Asheline Beauchamp). 30 Octobre 1914 - Une jolie boulangerie (Pv Asheline Beauchamp).  EmptyJeu 23 Jan - 0:23
Une jolie boulangerie



Comme j’attendais le nom de celui qui m’avait relevé – à défaut de m’avoir sauvé de la plus haute tour maudite dans un château perdu, je le détaillais un peu plus. Il était vraiment grand et son armure imposante. Il m’avait relevé comme si j’étais une plume, à mon grand regret, mais cela voulait aussi dire qu’il était incroyablement musclé et fort. Pourtant, sa voix était aussi douce que du velours et encore jeune. Il ferait tomber les filles plus tard, c’était certain. D’autant qu’à présent, il me demandait si je voulais qu’il aille me récupérer de la glace ou qu’il appelle un médecin pour s’occuper de moi. C’était vraiment gentil et attentionné de la part d’un inconnu. De plus en plus rare de nos jours, d’ailleurs. Surtout après les attaques du 10.

La question qui suivit relança mes propres interrogations. Est-ce que je savais quand ma collègue reviendrait ? Si elle pouvait venir m’aider… J’allais répondre lorsqu’il se présenta enfin, avec un enthousiasme certain et une main tendue juste après s’être assis à mes côtés. Lui offrant un sourire franc et sincère, je venais serrais la main offerte.

« Enchantée Alphonse, même si vous pouviez vous présentez sans nommer votre frère, je ne connais pas un seul alchimiste d’état ! » Souriant toujours, je relâchais sa main. « Moi c’est Ashline Beauchamp, propriétaire des plaisirs sucrés et personne la plus malchanceuse du monde quand il s’agit de faire bonne impression ! » Je ris pour détendre un peu l’atmosphère, histoire de le rassurer, même si j’avais encore mal.

« Pour ma collègue, je n’en sais rien. Elena se charge des ventes de bière de la boutique. Elle est partie tout à l’heure comme une furie en disant qu’il manquait des choses, une histoire de levure je crois… Je pensais que c’était elle lorsque vous êtes rentrés ! » Ce qui était vrai, je n’avais absolument aucune idée de l’endroit où se trouvait Elena et ni pour combien de temps elle en avait. « Encore merci en tout cas, de ne pas vous être moqué et de m’avoir relevé, peu ce serait donné la peine dans le coin. Vous êtes d’ici, d’ailleurs ? Oh et ne vous en faites pas pour ma cheville, ça passera, le temps de se reposer un peu et les bleus disparaîtrons. »

J’ai affirmé sur le ton de la plaisanterie. Pour être honnête, j’espère vraiment n’avoir aucun souci à ce sujet, parce que demain risque d’être une grosse journée pour nous. Heureusement, pour l’instant, Alphonse et moi étions les seuls dans la boutique, car s’il fallait servir quelqu’un, ça allait devenir encore plus comique et ridicule.


472 mots
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Who am i !

30 Octobre 1914 - Une jolie boulangerie (Pv Asheline Beauchamp).  Empty

30 Octobre 1914 - Une jolie boulangerie (Pv Asheline Beauchamp).

MessageSujet: Re: 30 Octobre 1914 - Une jolie boulangerie (Pv Asheline Beauchamp). 30 Octobre 1914 - Une jolie boulangerie (Pv Asheline Beauchamp).  Empty
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Quelle délicieuse prestation {Hentaï} [PV Siin]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: CENTRAL CITY :: CENTRAL CITY :: RUES CALMES :: Aux plaisirs sucrés-