RSS 
 
   RSS 
  

Forum ouvert le 25/02/2014
Jetez un coup d'oeil à notre Organigramme.
Beaucoup du prédéfinis du manga sont disponibles !
Prenez le temps de zieuter nos prédéfinis des membres !

D'après les rumeurs,
Le Généralissime King Bradley aurait été vu dans les jardins du Q.G,
tondant la pelouse avec un tablier rose.

Témoin effrayé - "Faites attention à vous ! Scar n'est pas un véritable humain, c'est un Dalek déguisé... Fuyons !!!"
"EXTERMINATE"

Des gens cherchent des RPs ! N'hésitez pas à venir zieuter ici

Votez pour le forum toutes les deux heures ! Il y aura des nouvelles têtes et des nouvelles aventures !
Un post pour 250 cenz ! ~

Nous recherchons des méchants pour mettre la pagaille en Amestris ! Les infiltrés recrutent toujours !
Recevez en cadeau un bain de pied en porcelaine d'une valeur de xxxx cenz.
-23%
Le deal à ne pas rater :
TV QLED Samsung QE65Q65R 2019
999 € 1299 €
Voir le deal

Shiho Han
Messages : 832
Humeur : Sournoise
Sneaky Poison ☣ Xinoise égarée
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

[FB] Pour qui sonne le glas... Il sonne pour toi. |PV Chao| Empty

[FB] Pour qui sonne le glas... Il sonne pour toi. |PV Chao|

MessageSujet: [FB] Pour qui sonne le glas... Il sonne pour toi. |PV Chao| [FB] Pour qui sonne le glas... Il sonne pour toi. |PV Chao| EmptyMar 1 Aoû - 1:18
First bloody encounter...
Shiho & Chao






Le soleil brillait dans le ciel azur, aucun nuage à l’horizon, une rivière entourée de verdures parsemé de fleurs de toutes les couleurs… Des rires et des cris d’enfant résonnait dans le calme ambiant couvrant la mélodie des oiseaux chantant. Un petit garçon arrosé sans vergogne une petite fille qui se protégeait comme elle pouvait en rigolant. Ils étaient mignons à jouer tous les deux dans l’eau à s’arroser et à chercher à se couler dans la rivière ou pourchassait les poissons en essayant de les attraper… Un magnifique tableau de bonheur entre un frère et une sœur. Même quand le jeune garçon sortit un scalpel et pourchassa sa sœur qui râlait et s’enfuyait à toute jambe… C’était risible dans le fond, à voir comme ça, personne ne pouvait se douter que le scalpel était un vrai. Mais bon aucun des deux enfants n’étaient gênés par ça. Alors que le garçon tomba dans la rivière sous les éclats de rire de la petite fille, il se jeta sur elle désarmé et une bagarre éclata entre les deux… Et ce jeu durait des heures… Jusqu’à ce que le vent se lève faisant crier la végétation alentour, le sol ciel commença à s’assombrir dangereusement, les branches craquaient… Les enfants se tournèrent en même temps vers quelqu’un, ils étaient paniquaient et crièrent en cœur de s’enfuir… Une main géante et aussi sombre et malfaisante que les ténèbres engloutissait tout…

Le paysage tourbillonna, son corps sursauta, son bras fit un mouvement rapide, ses paupières s’ouvrirent brutalement… Haletante, une larme roula sur sa joue, le bras gauche tendu dont les doigts tenaient un couteau de lancer dont la pointe était appuyée contre la gorge d’un homme qui ne bronchait pas malgré la perle écarlate qui se formait entre sa peau et la pointe… Bras croisés il attendait simplement… Son attaquante était comme tétanisée, elle mit presque une minute à revenir à elle. Sa tête pivota vers la gauche, ses yeux croisèrent ceux de l’homme, son bras retomba mollement contre son corps en même temps que le couteau qui tombait sur le sol. Un lourd silence tomba… La jeune femme porta son attention sur le jardin qui s’étendait devant elle. Frottant rageusement les larmes qui avaient coulées sans qu’elle puisse y faire quelque chose.

« Qu’est-ce que tu veux père ? » Demanda-t-elle d’une voix sans émotion.

« Il est bientôt l’heure pour toi, ne me déçois pas. Ta mère risque de devenir folle si tu échoue. » Répondit-il d’un froid absolu.

Il se leva ensuite et repartis comme une ombre. La jeune femme serra les poings et grinça des dents… Il y avait bien un être dans ce monde qu’elle haïssait par-dessus tout et c’était bien lui. Elle se leva à son tour et se décida à marcher dans le jardin pour se dégourdir les jambes et se réveiller un peu plus. Les minutes passèrent et elle finit par retourner dans la demeure, longeant les murs jusque sa chambre passant par celle de son frère pour se recueillir quelques minutes. Passant par la salle de bain, elle en profita pour prendre un bain rapide, mais qui faisait du bien, finissant sa route dans sa chambre… Enfilant une robe rouge à fine bretelle, elle descendait vers le haut de ses cuisses, un sous vêtement bien évidement, des sangles autour des cuisses avec des aiguilles et couteaux de lancés accrochés. Des sandales, elle prit sa ceinture à sacoches qu’elle accrocha autour de ses hanches, prenant sa cape avec capuche qu’elle enfila.  Laissant ses cheveux détachés, elle sortit de sa chambre.

« Ne ternit pas notre réputation Shiho sinon tu auras à faire à ma canne. » Ses paroles venaient de la doyenne de la famille qui passa son chemin sans même un regard à sa petite fille.

« Je brûlerais ta canne un jour et je te ferais manger les cendres vieille peau… » Marmonna la jeune femme.

Se dirigeant vers la sortie, elle s’arrêta pour échanger un sourire avec sa mère qui lui souhaita de bien s’amuser et de revenir victorieuse. Shiho quitta la demeure montant la capuche sur sa tête, elle se fondit dans la masse. Le soleil commençait à se coucher, les rues étaient animées et le seraient encore longtemps. Il y avait une fête comme souvent, même si elle ne savait plus laquelle… Ce qu’elle savait c’est qu’elle aimait ce genre d’ambiance et s’y promener. Sauf que là elle ne pourrait pas participer elle avait quelque chose d’important à faire et elle n’échouerait pas. Ses pas se dirigeaient vers une demeure en particulier. Regardant les enfants courir joyeusement suivit par les géniteurs souriant… Dans un soupir elle se demandait pourquoi elle n’avait jamais eu droit à ce bonheur si simple et pourtant si agréable… Plus elle se rapprochait de sa cible, plus cette boule au ventre grandissait, mélange d’excitation, d’impatience, d’appréhension saupoudré de peur… Elle finit par s’arrêter à l’entrée de la rue où se trouvait la demeure, levant les yeux vers le ciel… Pourquoi devait-elle faire ça…

Revenir en haut Aller en bas
Chao Kitano
Messages : 14
Humeur : Lunatique
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

[FB] Pour qui sonne le glas... Il sonne pour toi. |PV Chao| Empty

[FB] Pour qui sonne le glas... Il sonne pour toi. |PV Chao|

MessageSujet: Re: [FB] Pour qui sonne le glas... Il sonne pour toi. |PV Chao| [FB] Pour qui sonne le glas... Il sonne pour toi. |PV Chao| EmptyMar 1 Aoû - 16:47




[FB] Pour qui sonne le glas... Il sonne pour toi. |PV Chao| 1501542728-sans-titre-5

I never ask for this...

Shiho & Chao


Coeur pure blanc
Cage dorée héritée
Tigre insoumis


Des vagues crépusculaires telles des coups de pinceau venait tacheter le céleste séjour. Un vol de héron cendré accompagna la fin du jour avec des cris rauques, on raconte qu’ils guidaient de leur chant particulier l’âme des défunts dans l’outremonde. L’homme les avait tout juste aperçu à travers le shoji tant il était occupé à enfiler son kimono. Il était d’un vert sombre orné de motifs fauves discrets en fil d’argent et son nom était brodé dans son dos. Une fois qu’il eut fini de revêtir le sien, il s’abaissa au niveau d’un de ses petits frères pour en faire de même avec lui. Tâche ô combien difficile alors que celui-ci se mouvait tel un petit poisson à la robe rouge frétillante. Son deuxième petit frère lui tira la manche du kimono pour qu’il l’aide aussi, soupirant l’homme se remit à sa besogne. Lorsqu’ils firent face à leur grande sœur, elle ne put s’empêcher de rire, un rire franc, naïf et tendre à la fois. « Vous approchez plus le canard que le tigre blanc de l’ouest mes chers frères… » dit-elle avec une affection perceptible. Les hommes se regardèrent, elle ne s’y trompait pas, les kimonos étaient entrouverts à cause de leur ceinture mal ajustée révélaient leurs torses, ce qui leur donnait des épaules improbables et surtout une queue de volatile. De ses mains fines elle exécutait des gestes méticuleux réajustant parfaitement le col du kimono et noua avec élégance la ceinture. Chao parut gêner de nécessité encore l’aide de sa sœur pour ce genre de chose. Il l'admirait à tout point, elle était l'incarnation de la bienveillance, de l'insouciance et de la grâce. Plongeant ses yeux ténébreux dans les châtains de sa sœur, il savait au fond de lui qu'il pourrait donner sa vie pour la protéger, elle et ses frères... Cette prière silencieuse raisonnait dans son esprit et s'y gravait dans son cœur. Elle s'occupa de ses deux autres frères, les regardant il laissa échapper un sourire soupirant de béatitude. Il remarqua alors l'éclat provenant du cœur de Fang-Yin, y prêtant plus attention, il reconnut la broche sertie de jade formant un admirable lotus. Il aurait voulu la complimenter, lui dire à quel point en cette soirée elle était magnifique, lui dire que la lune ne pouvant lutter devant pareille beauté ne pouvait sortir illuminé son sourire, mais il ne trouvait et ne pouvait formuler les mots, il se contenta simplement de lui dire du ton le plus affectif qu'il se permettait de donner : «Heureusement que tu es là grande sœur, sinon je crains que l'on nous aurait refusé à la tablée de ce soir...». Elle eut un sourire timide «Ho ce n'est rien mes frères et puis Chao tu auras bientôt une femme pour s'occuper de toi.»

Ses pas raisonnaient dans la cour pavée, faisant fuir les volatiles sur son passage. La tête droite, les sourcils froncés, la mâchoire tendue, il marchait aussi rapidement qu'il le pouvait. Son sang bouillonnait dans sa tête, les traits graves faisaient ressortir quelques veines tant sa colère était encore présente. Il semblait autre part qu'en ses lieux, à des années lumières d'ici, ruminant et assaillant son esprit de tout ce qui pouvait l'irriter. Il entrechoquait de ses larges épaules les passants qui avaient le malheur de se trouver sur son chemin. Certains manquent de tomber et marquent leur affront d'un juron et d'un poing vengeur levé. D'autres se contentent d'avancer dans la foule humaine grommelant dans leur barbe. Il cogna dans l'épaule d'une jeune femme à longue chevelure noire, il n'y prêta pas attention tant son esprit était tourmenté tout comme cette jeune femme qui semblait aspirer par une force invisible. Comment aurait-il pu savoir? Nulle ne le sait. Jamais il ne le sut. Le poing serré sur la porte, Chao frappa à la porte de manière soutenue comme pour évacuer sa détresse et faire venir plus vite l'aide dont il avait tant besoin. Le jeune homme aux cheveux bien peigné lui fit face. Son regard s'illumina lorsqu'il se porta sur Chao, il avait gagné son admiration il y fort longtemps et cela n'avait point changé. Il avait bien remarqué sous les traits flegmatiques que tentait de garder son ami que quelque chose n'allait pas. Il ne lui forcerai pas la main, il voulait simplement le voir sourire. Il le rejoignit un instant plus tard dehors, l'invitant d'une tape sur l'épaule à laisser ses déboires à la porte de la première taverne.

La phrase avait fouetté dans l'air comme un coup de révolver, les yeux écarquillés, il pensait avoir mal compris les mots de sa sœur, mais en voyant son visage épris de stupeur, il comprit la gravité de la situation. Le sol s'était dérobé sous ses pieds, il ne pensait pas que cela allait lui arriver - bien qu'il s'agisse de la chose la plus commune pour des personnes de haut clan - non il pensait qu'en étant un garde du corps de l'honorable empereur, qu'il serait dispensé de toute cette chose qu'il considérait comme mascarade... Après tout il ne savait que se battre... les sentiments n'étaient pas son fort, sans parler de ses humeurs changeante, il était loin d'être quelqu'un d'agréable alors en mari ou en père... Il avait bien du mal à s'imaginer ce genre de vie. Il savait que sa vie était bien moins importante que celle de l'empereur, il savait que la manière la plus honorable de finir sa vie était en protégeant l'empereur... Il n'avait jamais aspiré à quoi que ce soit d'autre, non le rêve n'était pas quelque chose d'envisageable lorsque l'on est un Kitano. Il se sentit pris à la gorge comme un oiseau privé de sa liberté scrutant l'azur qu'il touchait de ses ailes il y a encore quelques instants... Son visage était marqué par un rictus gravant sa stupéfaction et sa colère. Il avait déboulé dans la salle où serait servit le dîner. Son père le regardait de ses yeux fins imperturbables, il était peu convenu de réagir de la sorte. «Quand est-ce que vous comptiez m'informer de mon propre mariage père ?» le ton était sec et froid, autant dire que ça n'a pas plus à son père. "Quand je l'aurai désiré, certainement ce soir, mais je vois que la patience n'est pas ta plus grande vertu." lança son père. «Vous n'avez pas le plein contrôle de ma vie, je ne désire pas ...» il n'eut pas le temps de finir que son père les yeux ulcérés répliqua «Non tu n'as pas ton mot à dire!».

Codage par Kagao
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Un peu de hentaï pour un ado de 15
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Frontières :: XING :: CITÉ IMPÉRIALE-