RSS
RSS

Trolls du Staff

19/06/2016 : Kira Even devient le Punching-ball officiel de Ban
08/2016 : Pride s'est fait troller sa signa ! La prochaine victime sera...
14/09/2016 : Venestraale s'est fait troller sa signa ! On peut difficilement être plus moche et mignonne à la fois qu'elle xD
03/11/2016 : C'est au tour de Jean de subir les pitreries de notre fonda' adorée ! Tronche de poivrot ou piqué par des guêpes ? Les deux ensembles ? Ca doit faire mal...
14/02/2017 : Il ressemble à un asiat' croisé avec un pékinois.... Son nom est Flmeeeeeeeen Alchemist ! He has trolled !!!
08/05/2017 : Dancho s'est fait avoir par la vilaine Fonda.... Chantons tous ensemble ! "Dancho-Danchomeeeeen !!!"
12/06/2017 : Le Fullmetal se fait avoir ! Il perd toute la confiance de ses amis après la publication de sa nouvelle signature ! Comment les frères Elric vont surmonter cette épreuve ?"

WANTED !

Staff



Petites annonces

D'après les rumeurs, le Généralissime King Bradley aurait été vu dans les jardins du Q.G, tondant la pelouse avec un tablier rose.
Event Festival à Central ! Cliquez et venez donc participer à l'aventure o/

Event Festival : Requiem for a dream

Vous êtes tous invités à la fête ! Soyez prêteeeeeeeeeeeeees !
Evy S. Evans - " Recherche mon ami d'enfance : Vayn E. Draeger.
Merci de bien vouloir ramener son derrière au plus vite ! "
Solf J. Kimblee - "Recherche rapidement un Ishbal du nom de "Scar" pour le faire exploser.
Recherche aussi le Docteur Marcoh-san pour le ramener dans sa cellule et lui demander un autographe pour la conception de sa belle pierre philosophale. "
Témoin effrayé - "Faites attention à vous ! Scar n'est pas un véritable humain, c'est un Dalek déguisé... Fuyons !!!"
"EXTERMINATE"
ATTENTION ! Central (Ou la nouvelle Tapalousie ) connait une nouvelle vague d'attentats !
On raconte que le Fullmetal et le Flame Alchemist s'amusent à se déguiser en femme et à; je cite : "se dépoiler le corps". Rentrez vos enfants aussi vite que vous le pouvez... L'apocalypse est proche.


Musique

©linus pour Epicode
En bref


 

Invité
Who am i !

Death under the stars... She lives through their light. [Terminé]

MessageSujet: Death under the stars... She lives through their light. [Terminé] Ven 28 Mar - 18:01

Kayleigh WYATT




Identité
Surnom - None
Age - 23
Nationalité - Amestrienne
Métier - Militaire ~ Lieutenant si possible ~ Bras droit/Baby-sitter du Colonel Evans ?
Etat-civil - Célibataire
Spécialité - Découpe et taillade dans la chair vive au katana. Motifs variant selon les goûts et humeur, mais toujours dans le rouge !

CaractèreQualités
Impassible ♣ Rêveuse ♣ Allergique ♣ Ecolo




Défauts
Cynique ♣ Désordonnée
Pouvoir
Depuis sa plus jeune enfance, Kayleigh éprouve une admiration sans faille pour les fines lames. Au fur et à mesure que sa technique évoluait, elle s'arrangeait pour manipuler des armes de plus en plus difficiles à prendre en main. Aujourd'hui, c'est un nodachi qui accompagne partout notre militaire. Pratique (bien que difficilement maniable sur le long terme), tranchant, lui permettant un périmètre de sécurité très important, c'est son arme de prédilection.

Même s'il n'empêche - prudence est mère de sureté - qu'elle garde toujours son arme de service sur elle. Cependant, son manque d'entraînement et sa myopie en font une bien piètre tireuse.
Relations / Objectifs
Evy S. Evans
Supérieur Hiérarchique (à développer plus tard via RP)
Prénom & Nom
Contenu de la relation
Prénom & Nom
Contenu de la relation



Objectif(s)
Vivre sous les étoiles...
Joueur
Pseudo - Machi
Age - 22 ans
Années de Rp's - 7 environ
Comment avez trouvé le forum ?- Euh... Paf, puis boom, puis Wooooh ! (Google, le meilleur ami de l'homme)
Un petit mot pour la fin - Banzai !
Nom du personnage de l'avatar - Lightning - FF XII & Cie.


Caractère


Je ne sais pas s'il y a réellement quelque chose à décrire de la personnalité de Kayleigh. Kayleigh est une personne plutôt... simple. De ce que j'en sais, les premières années de sa vie lui apportèrent peu de joie et de bonheur, sans toutefois tomber dans le malheur. C'est peut-être ce qui a fait naître ce côté si neutre et impassible en elle. Mais si je peux affirmer quelque chose...  C'est que son enfance est fortement liée à son allergie de la perfection. Une neige immaculée, une personne irréprochable ou un vêtement trop bien repassé... Kayleigh déteste ça. Intérieurement. Pourquoi ? Sûrement parce qu'elle l'a approché mais qu'elle n'a pu s'en saisir totalement. Ou peut-être que c'est une chose qui l'effraie... Allez savoir ! En tout cas, elle n'est pas très... pas très... organisée. Mais n'allez pas lui dire ! Ou alors, soyez prêts à mourir.

Je crois aussi savoir que Kayleigh ne porte pas les autres dans son coeur. Les autres me direz-vous ? Oui, oui, les autres ! Rares sont ceux qui obtiendront son respect ! Selon ses propres mots, elle n'en a que faire. Qu'ils vivent comme bon leur semble tant qu'ils ne la gênent pas. Bien que son tempérament la rende plutôt solitaire, voire même associable aux yeux de certains, Kayleigh commence lentement, mais sûrement à s’ouvrir aux autres. Je vous l'assure ! Je l'ai connu, toute petite, lors qu'elle n'était qu'une jeune pousse innocente chahutée par la brise matinale. Elle n'était pas bien méchante, juste renfermée et envahie. Et maintenant que je la vois, aussi bien entourée, la fleur commence tout doucement mais sûrement à éclore sous les doux rayons de l'astre solaire... Mais il faut lui laisser le temps. Car Kayleigh n'est pas une personne qu'il faut brusquer ou contrarier dans ses plans. Sa langue peut devenir aussi aiguisée que sa lame et pourrait vous affliger quelques coups importants ! Oui, on appelle ça une personne cynique. Mais retenez bien : plus les remarques à votre égard seront cyniques, meilleure sera l'estime que Kayleigh aura pour vous. Bonne nouvelle n'est-ce pas ?

Ah oui, j'allais oublier ! Il y a deux choses que notre jeune militaire aime ! Les katanas et plus particulièrement son nodachi. Je ne vous conseille que trop de ne pas vous en approcher. Je l'ai vue plusieurs fois le manier et une fois en main, ce n'est plus la même personne impassible ! Métamorphosée, Kayleigh est une mordue de combat, surtout au sabre ! Et sinon, il me semble qu'elle aime aussi plus que tout les étoiles. Je l'ai surprise à regarder le ciel pendant des heures, oubliant jusqu'à la température glaciale qui régnait dehors. Ou peut-être est-elle tout simplement amoureuse de la nature... Elle m'a crié dessus et menacé de son nodachi la dernière fois que j'ai laissé tomber un papier par terre... La peur de ma vie ! Ses yeux si profonds d'habitude se sont teintés d'une froideur à m'en glacer les os. Sans compter sa lame froide sous mon cou... J'en ai encore des frissons ! Voyez ! Les femmes peuvent être terrifiantes...




Physique


Le corps... Faut-il vraiment en arriver là ? Quel intérêt ? ... Mais soit. Et dire qu'on pourrait aller manger ou flâner plutôt que de parler de ces idioties ! Comme vous le voyez, Kayleigh a bien d'autres choses à faire donc je vais vous en parler.

Quoi qu'elle en dise, Kayleigh pourrait faire tourner quelques têtes à mon avis ! Mais... cela n'a aucune espèce d'importance pour elle. Depuis que je la connais, de longues mèches de cheveux ondulées d’une couleur trop peu commune tirant sur le rose pâle tombent en cascade le long de ses épaules... Accompagnant la pâleur de sa peau de pêche tout en délicatesse. Leur couleur si spéciale n'a jamais bougé, pas même en vingt ans ! Ceux-ci se révèlent être d’une finesse peu commune, à la fois fragiles et chaleureux, balayés par le moindre coup de vent passant par là. Je ne sais pas comment ils tiennent le coup avec une vie aussi animée. Je ne pense pas que Kayleigh soit le genre de fille à prendre soin de son apparence qui plus est... Ah ! Et si jamais la longueur de ses mèches se révélait inégale, ne cherchez pas ! C’est tout simplement pour la bonne et unique raison que Kayleigh "coupe" elle-même ses cheveux lorsque ceux ci la gênent. Une belle économie selon elle ! Je lui ai dit qu'elle ferait mieux d'aller chez le coiffeur, mais rien n'y fait... Mais je dois avouer que ça lui donne un petit charme. Tout comme ses yeux. On s'y noierait... Des yeux d’une couleur aussi innocente que profonde, à mi-chemin entre le turquoise et le bleu azur des plus belles mers du monde. Un regard aussi chaleureux et unique qu'il peut devenir froid et mutique.

Bien évidemment, la description de notre Kayleigh nationale ne peut s’arrêter là ! Du côté morphologique, la jeune militaire n’a rien non plus à envier à quiconque… De longues jambes finement élancées, une courbe de hanches continue, sans aucun arrêt brusque, le tout accompagné par un joli minois. Que demander de plus ? Kayleigh ne porte sur elle aucun bijou de valeur ou autres accessoires. A quoi bon porter ce genre de futilités vous dirait-elle ? Même pour corriger sa myopie, elle se refuse à porter des lunettes la gênant, surtout en public. Ah lala... J'ai beau lui dire qu'elle ferait mieux de les mettre mais rien n'y fait... Elle peut être têtue quand elle s'y met. C'est une femme quoi... Mais peut-être un jour aurez-vous la chance de l'apercevoir, ce détail couvrant d'un bout à l'autre le bas de son dos... C'est notre promesse. La marque de sa détermination. La marque de sa vie. Côté vêtements, Kayleigh optera quasi quotidiennement pour son uniforme militaire. Pratique et peu encombrant selon elle. Certes... Peut-être... Mais quel cruel manque de féminité ! Lors de ses journées "libres", elle opte plus simplement pour un jean et un T-shirt ample. Du moins... C'est ce qu'elle portait avant. Maintenant, je ne suis plus en mesure de vous l'assurer...



Histoire



Née par une nuit il y a exactement 23 printemps de cela, Kayleigh est ce qu’on peut appeler une « enfant non désirée » ou plus vulgairement un « accident ». Le si peu de moyens que possédait sa mère ne lui permettant pas de vivre convenablement, celle-ci n’avait rien trouvé de mieux que de s’offrir aux hommes, action la portant garante de pouvoir vivre malgré les lois contre ce type de «travail». Cependant, ce genre de travail peut parfois tourner au drame, amenant un événement tout aussi imprévu que redouté… C’est donc lors d’une fraîche nuit que Kayleigh est venue au monde, plus précisément lors de la nuit du 31 mars, journée très particulière, marquant l’approche d’un printemps nouveau. Un premier printemps rude, qui ne laissait guère de répit à ce petit être en devenir, malgré la bénédiction des étoiles sous lesquelles il était né. Peu de temps après sa naissance, elle fut abandonnée par sa mère dans les bas quartiers de Dublith, cette dernière ne pouvant subvenir à ses propres besoins avec une enfant à sa charge. Cette histoire qui n'en était qu'à ses débuts aurait aussi bien pu se terminer ici... Mais heureusement, l’acte d’abandon n’était pas passé inaperçu aux yeux d’un certain homme, qui l’ayant vu faire, attendit son départ avant de venir récupérer la jeune enfant. Cet homme, drapé dans un uniforme aux formes sévères et à la couleur unie, se révéla être un militaire de passage, n’ayant jamais connu que la solitude et le regret d'une vie sans âme sœur… Prenant le nourrisson dans ses bras, il l’observa attentivement, remarquant ses traits déjà fins et délicats pour un si jeune âge. N’ayant pas la moindre idée du nom de la jeune enfant, il prit le temps de réfléchir sérieusement, repensant à toutes les erreurs et atrocités commises dans sa vie d’antan. Le prénom d’une personne est une chose qui marque à jamais son identité, laissant la trace plus ou moins visible d’une partie de son histoire… Plongeant son regard dans les yeux de l’enfant, il prit deux décisions cruciales, se jurant de ne plus jamais avoir à regretter quoi que ce soit dans sa vie… Primo, il confierait l’enfant à l’une de ses connaissances sur Dublith, qui par soucis physiologiques, ne parvenait à avoir d’enfant, faute de pouvoir la garder avec lui. Secundo, il attribuerait un prénom à la jeune fille, soucieux de laisser l’empreinte de son passage ici-bas. Faisant volte face, il disparut dans la nuit avec l’enfant, prononçant lentement et timidement un dernier mot avant de reprendre la route : Kayleigh.

La période de l’enfance est souvent une période semée d’embûches en tout genre, période où chacun doit montrer son envie de vivre au grand jour, laissant la partie d’ombre au plus profond de nous-mêmes. S’efforcer d’avancer, qu’importe les événements, qu’importe les obstacles qui jonchent le parcours sinueux et abrupt de l’enfance. Sans quoi l’ascension vers la vie adulte n’en sera que plus difficile...

Concernant l’enfance de notre jeune Kayleigh, si vous vous attendiez à une histoire extravagante ou drôle, il va falloir repasser ! Une fois son objectif accompli, le militaire déposa l’enfant chez ses nouveaux parents, ne s’attardant guère plus longtemps en ces terres hostiles. Eh oui, ce genre d'action se faisait encore de nos jours, tout comme les abandons d'enfants me direz-vous. Le couple béni n'a aucune hésitation, préférant voir cette opportunité tombée du ciel plutôt qu'avoir été portée par une connaissance à la pensée charitable. Les premières années se suivirent et se ressemblèrent. Une enfance banale, dénuée d'amour réel et de sentiments qu'il fallut affronter mais sur laquelle il n'est guère utile de tergiverser. Kayleigh n'avait besoin de rien dans ce nouvel environnement, ses "géniteurs" répondant à tous ses besoins matériels. Mais ils en oubliaient l'essentiel, ces besoins fondamentaux que pouvait avoir une enfant de six ans. Déjà, la vie se ternissait, inlassablement. La règle était simple et universelle : c'était celle du système de récompense. Et de punition. Tout se passait bien si elle répondait aux attentes de ses parents. Sinon... "Sois parfaite, écoute ce que dit ton père, travaille à l'école et sois la première !" Tels étaient les discours qu'on lui tenait, jour après jour, semaine après semaine depuis ses cinq ans. Kayleigh ne saurait dire ce qui avait changé, mais quelque chose, imperceptiblement, n'était plus la même. Elle répondit du mieux qu'elle pu aux attentes toujours plus extrêmes de ses parents, craignant la sanction. Même à l'école, ce n'était plus pareil. Elle devait travailler sans relâche, sacrifier son temps de jeu, oublier qu'elle était une enfant avec des besoins.

Les habitudes ont la vie dure. Mais Kayleigh, aussi forte qu'elle était, atteignait petit à petit ses limites. L'insomnie la rattrapait, la peur, mais aussi le dégoût... Pourquoi elle ? Pourquoi lui en demandait-on tant ? Elle n'était qu'une enfant ! Pourquoi n'avait-elle pas le droit de jouer chez elle ? Pourquoi ne devait-elle que travailler et faire plaisir à ses parents ? Pourquoi lui demandait-on de devenir parfaite ? N'était-elle déjà pas une bonne personne ? Pourquoi ? Pourquoi ?! Jour après jour, à l'aube de ses sept ans, Kayleigh perdait de ses couleurs, une lueur terne s'installant dans son regard. La vie semblait la quitter. C'est à ce moment que j'ai choisi d'intervenir. Kayleigh n'était qu'une jeune pousse, une enfant chahutée par le vent soufflant d'en haut et menaçant de l'abîmer avant même qu'elle ne s'ouvre et ne s'épanouisse. Dans la classe, elle n'avait jamais eu d'amies. Ou alors au début... Mais passer ses pauses à travailler n'était pas le meilleur moyen de s'en faire... Je n'ai pas de pouvoir particulier, sinon celui de l'alchimie. Je me souviendrai toujours de ses yeux exorbités de surprise lorsque je lui ai fabriqué un bracelet à l'aide d'un cercle de transmutation. C'était la première fois que j'usais de l'alchimie... C'était la première fois que je faisais pleurer une fille aussi... Mais au moins, à travers le rideau de larmes salées, ses yeux se teintaient à nouveau d'une douce couleur...

Les jours passèrent, les années même ! Nous sommes devenus inséparables. Jamais elle n'a failli aux attentes de ses parents grâce à mon soutien et jamais je n'avais été aussi heureux d'être devenu son ami. Nous avions, jour après jour construit notre petit jardin secret, loin des regards des adultes que Kayleigh ne supportait plus. Elle aimait se battre à mains nues ou avec des armes et j'aimais l'affronter, par jeu au début. Puis c'est devenu l'un de nos nombreux secret, et je crois, l'échappatoire de Kayleigh. Bien que trop jeune pour tout comprendre, j'ai tout fait pour rendre à mon amie ce qu'on lui prenait, du mieux que je pouvais. Et je crois ne pas m'en être trop mal sorti ! Entre un père autoritaire et absent et une mère perfectionniste et psychorigide, rien d'étonnant à ce que l'équilibre dans la vie de Kayleigh tendait à se rompre. Mais j'étais là. Moi, je voulais être là pour elle ! Pour ses yeux, son sourire ! Moi, Allen, j'étais là ! Plusieurs fois, Kayleigh me remercia. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai toujours eu l'impression qu'elle n'était pas totalement libre, que son sourire restait comme entravé... et triste. Mais lorsqu'on était ensemble, elle se libérait un petit peu de ses entraves. Peut-être était-ce une illusion ou peut-être y étais-je pour quelque chose... Les années passèrent, la tension familiale régnait toujours autour de Kayleigh, mais j'étais toujours là pour la soutenir. Quoi qu'il arrive ! Même ce fameux jour où son "père" leva la main sur elle la veille de ses dix-huit ans. Jamais ce n'était encore arrivé... Par peur plus que par provocation, Kayleigh s'est enfuie. Je n'ai jamais eu aussi peur de la perdre ! Elle n'était dans aucun de nos lieux habituels ! Le toit de l'école, le grand saule du jardin, la planque derrière l'épicerie... Elle n'était nulle part. Je l'imaginais dans des dizaines de situations, blessée dans une des rues de Dublith, transie de froid ou peut-être... Peut-être qu'elle était déjà... Non ! Il ne fallait pas y penser ! Et naturellement, l'alchimie ne pouvait rien arranger ! Pourquoi l'étudiais-je ? A quoi cela servait-il ?! C'était inutile. Et j'étais ridicule... C'est ce moment que le destin a choisi pour me rendre ma lumière. Elle était là, si proche et pourtant si loin. Seule, les rayons de lune éclairaient son visage, d'ordinaire si impassible, sur lequel roulait des perles d'eau salée. Je ne pouvais la protéger ici ! Décidé, je m'en approchais, et à défaut de lui promettre la lune, je lui promettais de la protéger. C'est l'un des rares sourires que j'ai pu voir sur son visage. Si rare, mais sincère, venant du fond du coeur. Elle me répondit un simple "oui" et me suivit sans discuter. Nous étions désormais majeurs et je savais pertinemment que ce n'était pas une ville sûre pour elle. J'avais toujours eu pour projet de devenir une sorte de défenseur de la ville et des citoyens. Et pour réaliser ce rêve et protéger Kayleigh, je ne voyais qu'une seule solution. Nous avons donc rejoint Central City. Le jour suivant, nous faisions nos premiers pas au sein de l'école militaire ! Heureusement que nous avions passé pas mal de temps à nous battre avec Hayleigh, sinon nous y aurions laissé quelques plumes ! L'armée ne rigolait pas. Et moi non plus. J'étais bien décidé à devenir un alchimiste d'état renommé et à gravir les échelons. Pour protéger Kayleigh. Et tous les autres qui en éprouveraient le besoin...

L'école militaire est devenue notre maison, nous y avons passé quelques années. Nous avons monté grade après grade les échelons, dépenser sans compter sueur et alchimie pour ma part. Mais tout ce qui a un début a aussi une fin. Mortelle pour ma part. Je ne sais ni pourquoi ni comment, mais ma tête a heurté le bitume froid de Central un soir de novembre. Je me souviens juste avoir senti quelque chose me traverser la poitrine puis plus rien. Je ne souffrais pas, je me sentais juste fatigué... Très fatigué... Et dire que j'avais rendez-vous avec Kayleigh pour lui donner des informations importantes ! Pourquoi était-elle en retard ? Pourquoi aujourd'hui ? Et dire que les chimères et les homonculus existaient vraiment ! Ça valait le coup de devenir un chien à la botte de l'armée, rien que pour avoir vent de ces informations. Mais aussi pour protéger Kayleigh de sa famille. Pour le reste... Elle était sans nul doute devenue assez grande pour se débrouiller. Je n'arrive même plus à faire jeux égaux avec elle sans alchimie ! Et dire que lorsque nous étions gosses, je la battais à chaque fois. Et chaque jour, elle revenait à la charge. Têtue comme elle pouvait l'être, je pouvais même être sûr qu'elle traquerait sans relâche le responsable jusqu'à le t... Tiens ? J'entends quelqu'un pleurer. Kayleigh ? C'est en rassemblant mes dernières forces que j'ai pu voir une dernière fois le visage, ravagé par les larmes de Kayleigh. Encore une fois je la faisais pleurer et je n'avais ni la forcer de parler, ni même de sécher ses larmes. Je parvins tout juste à esquisser un sourire qui se voulait rassurant, mes yeux dirigés vers les étoiles. Tout ce que je sentais désormais, c'était mon énergie vitale m'abandonner sur ce fichu parvis froid. Et la chaleur des mains de Kayleigh qui ne parvenait à atteindre mon coeur transi de froid...

Depuis ce jour, je veille toujours sur Kayleigh, mais d'un peu plus loin... Ça doit bien faire deux ans maintenant. Je crois que ma mort lui a fait un sacré choc... Elle a eu du mal à s'en remettre. Mais je crois aussi que c'est la dernière fois que je l'ai vue pleurer. Depuis son visage a retrouvé son éternelle impassibilité, mais ses yeux ont quelque chose de plus... vivant. Je crois que maintenant, elle va vivre de manière acharnée. Quiconque se mettra en travers de sa route sera tailladé sur place. Brr... Et dire qu'elle en est réellement capable... Ça me fait toujours aussi froid dans le dos ! Mais je crois aussi qu'elle a déjà avancé et qu'elle s'approche de la vérité... C'est vexant de ne pas avoir pu lui dire tout ce que je voulais ! Mais la vérité est ainsi... Je crois aussi qu'elle se rapproche d'une certaine colonel. Deux femmes portant le katana ensemble, je voudrais bien voir ce que ça donne ! J'espère aussi qu'elle arrivera à ordonner un peu ses affaires, sinon je plains son supérieur...  Mais maintenant, il est temps de me reposer et de laisser Kayleigh écrire sa propre histoire...

Il faisait sombre. La lune, masquée par d'épais voiles cotonneux ne parvenait à éclairer le chemin que parcouraient promptement ses pas. Seuls, ils résonnaient au travers des rues. Seule, elle se voyait à travers un dédale de rues rejoindre Allen. Brusquement, l'écran devint noir. Un voyage dans les abysses ténébreuses, peut-être même dans le vide. Le noir était une couleur trop unie, trop parfaite mais aussi bien trop significative pour Kayleigh. Sentant une angoisse monter en elle, elle soupira de satisfaction en voyant un nouveau paysage devant ses yeux. Encore des rues sombres. Mais tout lui semblait mieux qu'un instant de plus dans cet espace empli de ténèbres. C'est du moins ce qu'elle osa penser un infime moment. Attirée par le bruit de son dernier pas, elle interrompit brusquement sa course, se figeant d'un même mouvement. Ce n'était pas possible... L'angoisse l'envahissant de nouveau, elle baissa les yeux avec effroi, sachant pertinemment ce que ses yeux azurs trouveraient en contrebas...Rouge. Tout n'était que rouge...


Déjà bien haut dans le ciel, l'astre lunaire continuait inlassablement sa course, baignant le pays de sa douce clarté. Pas un nuage ne venait gâcher ce tableau presque onirique, seules les éternelles et infinies lumières de l'espace s'invitaient dans ce ballet. Pour Kayleigh, le ciel était sa source d'infini. Le genre de chose pour lequel il fallait se battre jour après jour, pour découvrir le lendemain un nouvel acte. Les yeux ouverts plus que de raison, sa poitrine se soulevant à un rythme effrené, Kayleigh chercha quelques instants un point, un repère auquel son regard encore effrayé pourrait se raccrocher. Ses yeux rivés sur la seule source de lumière nocturne en cette nuit fraîche, elle se força à reprendre une respiration plus lente, ses doigts agrippant l'herbe autour d'elle comme si sa vie en dépendait. Laissant un long soupir s'échapper de ses lèvres entrouvertes elle se releva une fois calmée. Cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait plus rêvé de ce jour funeste. Kayleigh s'interdit de fermer les yeux plus de quelques secondes, de peur de sombrer de nouveau. Dans son esprit, elle revoyait encore cette étendue rouge, s'étendre jusque sous ses pieds, quittant le corps déjà froid de son seul ami. Est-elle trop soucieuse ? Il était vrai qu'elle ne pouvait le nier : l'attente de son passage de grade n'était pas pour la rassurer. Sans compter que si elle devenait réellement lieutenant, il allait lui falloir trouver un supérieur. Et il était hors de question qu'il s'agisse d'un pervers ou de l'un de ces prétentieux accros au pouvoir. Elle ne pourrait le supporter ! Ou alors peut-être était-elle trop stressée... Peu importe. Kayleigh savait pertinemment que rien de tout ça n'était la réponse à son rêve impromptu.

Ils s'étaient promis de gravir les échelons ensemble. Et c'est ce qu'ils avaient toujours fait... De leur entrée à l'académie jusqu'à... la fin. Demain était un grand jour pour Kayleigh. Elle s'était toujours battue pour arriver à ses fins, et se voir promue lieutenant était l'un des aboutissements auquel elle tenait le plus. Par respect pour son ami, tout comme pour ses rêves. Elle n'avait rien à faire ailleurs, personne ne l'attendait. Alors elle espérait, au moins ici, qu'un jour quelqu'un aurait besoin d'elle. Et puis... Elle avait surtout une autre raison pour attendre sa promotion avec impatience mêlée d'anxiété. Elle avait passé ces deux dernières années à remuer ciel et terre pour trouver ne serait-ce qu'une bribe du secret qu'Allen tenait tant à lui avouer... Mais malgré ses recherches, cet infime espoir restait sombre. Avec la position de lieutenant, il lui serait plus facile d'accéder à certaines parties du Quartier Général sans éveiller les soupçons. Regardant la lune, elle se surprit à prier. Elle n'avait aucun dieu à qui s'adresser et pourtant elle avait envie d'espérer qu'on l'entende. Quelque part... Peut-être était-ce seulement son coeur qui s’époumonait en de vains échanges, espérant se voir pardonner un jour. S'il y avait bien une chose dont elle rêvait c'était celle-ci : se faire pardonner. Peut-être que si elle n'avait pas été en retard ce fameux jour à cause d'un entraînement, peut-être que si elle ne s'y était pas rendue à pied, peut-être... peut-être qu'Allen serait encore à ses côtés. Peut-être aurait-elle pu le sauver. Mais il était maintenant trop tard pour les regrets. Trop tard aussi pour aller se coucher. Déjà la lune s'habillait d'un manteau de pâleur encore plus froid, laissant les premières lueurs de l'aube pointer le bout de leur nez au dessus de la ville de Central. Mieux valait oublier tout ça... Jamais elle ne pourrait se pardonner, quoi qu'il advienne.

Une fois sa douche prise, il lui fut plus aisé de se laisser aller quelques dizaines de minutes. L'eau coulant sur sa peau avait chassé les dernières inquiétudes que la nuit lui avait apporté. Son uniforme enfilé, elle se dirigea vers le bureau de son colonel référent en serrant les dents. Kayleigh ne l'avait jamais porté dans son coeur. Tout ce qu'il cherchait, c'était la gloire auprès du Führer. Peu importe que ses actions aillent à l'encontre des civils qu'il était censé protéger, peu importe s'il perdait des hommes. Que de futilités... Saluant son supérieur respectueusement, elle s'habilla comme toujours d'un voile impassible, attendant la suite des événements. Là encore, elle aurait aimé prier. Prier pour qu'il ne l'envoie plus sur des missions suicides en attendant dans son bureau, prier pour qu'il change de caractère... On pouvait toujours rêver non ? Sinon elle finirait tôt ou tard par ne plus contenir ses pensées et serait écrouée pour insubordination et agression envers un supérieur. A moins que quelqu'un entende son lointain appel et ne vienne la sauver...

Refermant la porte du bureau derrière elle, Kayleigh soupira. Enfin, c'était fini ! Que de bavardages juste pour un grade ! Ils n'avaient que ça à faire de discuter des états d'âmes de l'armée et des exploits de chacun pendant qu'elle attendait, debout comme un piquet des heures durant ?! Frustrée de cette matinée perdue enfermée dans un bureau en compagnie d'hommes qu'elle abhorrait plus que tout, Kayleigh se dirigea vers la salle d'escrime du QG avec son arme. Il fallait qu'elle se change les idées et quoi de mieux qu'un entraînement pour ça ? Se débarrassant de ses chaussures et de sa veste elle se dirigea vers un tatami où quelques soldats de son unité s'échauffaient. Les saluant vaguement, elle se joint à eux pour quelques combats à mains nues. Mais bien vite, tout cela se révéla loin d'être suffisant ! Quelle journée lamentable... Il était très rare que Kayleigh se sente aussi frustrée. C'était même la première fois. Mais la perspective tronquée de son avenir ne l'enchantait guère : c'était bien loin de tout ce qu'elle avait pu imaginer au sein de l'armée. N'y avait-il donc aucun Colonel ou Général digne de ce nom dans cette armée ? Si tel était le cas, elle allait devoir s'armer d'une patience sans faille. Gravir les échelons encore et toujours. Ah les hommes et leurs vices... Ils étaient tous pareils ! Coupant court à ses réflexions hargneuses qu'elle gardait précieusement dans son esprit, notre jeune militaire repéra un petit groupe animé. Peu curieuse de ce genre de rassemblement masculin, elle allait passer son chemin quand son regard se posa sur de longs cheveux d'un rouge flamboyant. Jetant un coup d’œil à la dérobée, elle fut surprise d'entendre le crissement des lames. Quelle ne fut pas sa surprise de découvrir une femme un peu plus âgée qu'elle, tenir tête à un autre soldat. C'était encore elle... Ce n'était pas la première que Kayleigh voyait cette femme se battre. Elle n'avait aucune idée de son nom, ni même de son grade mais elle devait bien avouer qu'elle assurait en matière de combat. Chaque fois qu'elle la voyait, Kayleigh refrénait son envie de l'affronter. Peut-être avait-elle des choses à lui apprendre. De toute façon, Kayleigh ne pouvait supporter de se brider aujourd'hui encore. Entre le manque de sommeil, ses souvenirs, son inquiétude et son enquête sur Allen, mieux valait qu'elle extériorise avant de retourner au travail. Ne jetant pas un oeil à l'homme qui venait de se faire battre, Kayleigh se dirigea vers cette femme qui l'attirait depuis quelques semaines, avec la ferme intention d'en découdre. La saluant respectueusement, elle dégaina son nodachi, laissant son fourreau sur le bas-côté.

Ce serait pour moi un honneur si vous acceptiez ce combat.

Kayleigh ne mâchait pas ses mots. Elle n'en avait ni l'envie, ni le temps. Trop de bavardages inutiles avaient déjà coulé depuis le petit matin. Mais son adversaire pouvait être lui aussi honoré : jamais Kayleigh ne s'adressait aux personnes n'en valant pas la peine à ses yeux. Même son Colonel n'avait jamais du avoir le privilège d'entendre une aussi longue phrase. Si tôt les premiers échanges envolés, il ne resta que le bruit du fer et celui des respirations saccadées pour emplir la pièce. Le duel improvisé ne s'étendit pas en longueur. Malgré quelques premiers bons échanges, Kayleigh sentait très nettement la différence de niveau. Elle qui s’entraînait depuis toute petite... Quelque chose lui échappait. Son adversaire ne versait pas dans la demi-mesure et Kayleigh fut vite surprise, son nodachi quittant sa main devant la lame antagoniste. Les émotions irradiaient son corps, les pensées inondaient son esprit sans qu'elle ne sache plus se contrôler. Elle venait de perdre. La dernière personne qui l'avait acculée de cette façon était Allen, et cela devait bien remonter à trois ou quatre ans. Un sentiment de vide qu'elle avait presque fini par oublier... Ramassant sa lame, elle remit celle-ci au sein de son fourreau sans un mot. Plongeant son regard dans celui de son adversaire du jour, elle n'y trouva ni anxiété, ni peur, ni même la moindre trace de doute. Pour Kayleigh, cette personne n'était à n'en pas douter quelqu'un de sûr. Inclinant le buste, son nodachi plaqué contre sa cuisse, elle la salua, lui accordant un simple "merci" avant de se détourner. Son esprit encore embrumé faisait vaciller dangereusement la flamme d'espoir qui y brûlait dans son coeur. Cette journée était un peu trop chargée en émotion pour Kayleigh. Elle n'en avait plus l'habitude. Mais finalement, un simple constat s'imprima dans son esprit, écrasant toutes les autres interrogations : elle avait encore beaucoup à apprendre. Peu importait le grade ou l'expérience, elle pouvait encore évoluer, mais il lui fallait un mentor. Son regard armé d'une nouvelle étincelle, elle fit volte-face, se plantant de nouveau devant sa rencontre du jour. C'était avec ce genre de personne, vaillante et déterminée que Kayleigh aspirait le plus à travailler. C'était ça... Elle venait de trouver une nouvelle perspective d'avenir ! En oubliant les bonnes manières qu'impliquait le salut militaire, elle inclina le buste, déclarant d'une traite sa pensée, la voix mal assurée. Ce n'était vraiment pas de son genre de supplier...

Kayleigh Wyatt, nouveau lieutenant. Laissez-moi vous accompagner s'il vous plait !

Les yeux rivés vers le sol, elle n'osa les relever de peur de voir la réaction de son interlocuteur. Etait-elle surprise ? Ou restait-elle de marbre ? Peut-être affichait-ele une réaction de dégoût qui sait... Toujours est-il que Kayleigh serrait les poings à s'en écorcher la peau. Et si jamais elle refusait ? Ah... Quelle idiote elle faisait ! Elle n'y avait même songé ! Comment expliquer son comportement aux soldats de son unité ? Il était vraiment que déserter celle-ci était son voeu actuel le plus cher, mais à quel prix ? Kayleigh n'eut pas le temps de tergiverser plus longtemps. La voix de son nouveau Colonel résonnant dans la salle d'entraînement où le silence s'était bien malgré lui installé.

" Demain matin, 7 heures. J'aime les cafés avec un nuage de lait et deux sucres pour bien commencer la journée. Ne soyez pas en retard... "

La surprise fut telle que Kayleigh ne put empêcher un sourire de naître sur ses lèvres. Se redressant et saluant son nouveau supérieur, elle retrouva tout son sérieux et son impassibilité légendaire. Demain serait une belle journée, à n'en pas douter.

A vos ordres.




   

© Never-Utopia & Evy


Revenir en haut Aller en bas
May
avatar
Messages : 272
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie: 1
Roses:
Cadeau(x) Concours:

Death under the stars... She lives through their light. [Terminé]

MessageSujet: Re: Death under the stars... She lives through their light. [Terminé] Ven 28 Mar - 20:54
Bienvenue ! *^*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 695
Colonel | Kaze no Renkinjutsushi
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie: 15
Roses:
Cadeau(x) Concours:

Death under the stars... She lives through their light. [Terminé]

MessageSujet: Re: Death under the stars... She lives through their light. [Terminé] Sam 29 Mar - 15:24
Hello et re-bienvenue ma futur petit subordonnée ! 8D

Juste te faire remarquer que dans la présentation, tu appelles ton personnage Hayleigh et non Kayleigh. Si jamais tu veux qu'on change le pseudo, c'est possible. (Ou normalement tu peux le faire toi même). Sinon je ne trouve rien à redire. j'aime beaucoup la méthode de narration et de description que tu utilise, je n'ai pas vu non plus trop de fautes.

Il faut peut être développer quelques passages qui me semble assez importants comme la mort de l'ami (parce qu'on sait qu'il meurt, mais c'est trop flou) ou bien même son parcours dans l'armée. Comment à t-elle réussit à devenir Lieutenant et rejoindre la team Evans. Cela nous permettra d'avoir déjà un lien en même temps.

Il faut que tu me dise la place que tu désire dans ma petite team (de deux personnes ._.) Si jamais tu veux être le bras droit, l'oeil gauche, la.... *Se fait taper*

Voili voilouuuu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Who am i !

Death under the stars... She lives through their light. [Terminé]

MessageSujet: Re: Death under the stars... She lives through their light. [Terminé] Sam 29 Mar - 22:05
Tout d'abord, merci pour l'accueil !

Et c'est une bonne remarque, je n'avais même pas vu le glissement XD Mais maintenant que tu le dis... Je me charge de corriger et d'approfondir tout ça au plus vite, très certainement dans les jours à venir !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 203
Palmito | Homonculus psychopathe
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie: 6
Roses:
Cadeau(x) Concours:

Death under the stars... She lives through their light. [Terminé]

MessageSujet: Re: Death under the stars... She lives through their light. [Terminé] Sam 29 Mar - 22:14
Pas de soucis o/
Bon courage pour le reste \o/
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 471
Oeil du faucon | Névrosée de la gâchette ♪
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Roses:
Cadeau(x) Concours:

Death under the stars... She lives through their light. [Terminé]

MessageSujet: Re: Death under the stars... She lives through their light. [Terminé] Sam 29 Mar - 22:35
Bienvenue sur le forum :3 bon courage pour la finalisation de ta fiche ! Jamais la Team Mustang ne perdra face à la pseudo Team Evans non mais oh è_é *sort*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 695
Colonel | Kaze no Renkinjutsushi
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie: 15
Roses:
Cadeau(x) Concours:

Death under the stars... She lives through their light. [Terminé]

MessageSujet: Re: Death under the stars... She lives through their light. [Terminé] Dim 6 Avr - 19:13
Besoin de temps en plus pour ta fiche ? N'hésite pas à nous le dire si tu veux du temps o/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Who am i !

Death under the stars... She lives through their light. [Terminé]

MessageSujet: Re: Death under the stars... She lives through their light. [Terminé] Dim 6 Avr - 19:56
C'est en cours ! Désolée avec le boulot et tout le reste, c'est assez mouvementé. Mais je finirai dans la semaine à venir !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 695
Colonel | Kaze no Renkinjutsushi
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie: 15
Roses:
Cadeau(x) Concours:

Death under the stars... She lives through their light. [Terminé]

MessageSujet: Re: Death under the stars... She lives through their light. [Terminé] Dim 6 Avr - 19:58
Pas de shushi petite biquette ! C'est noté. Courage à toi *^*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Who am i !

Death under the stars... She lives through their light. [Terminé]

MessageSujet: Re: Death under the stars... She lives through their light. [Terminé] Ven 11 Avr - 19:20
Voilà voilà ! J'ai apporté les corrections et amener une petite suite pour introduire Kayleigh dans l'armée et notamment auprès de Evy. N'hésitez pas s'il y a d'autres choses à changer !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 695
Colonel | Kaze no Renkinjutsushi
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie: 15
Roses:
Cadeau(x) Concours:

Death under the stars... She lives through their light. [Terminé]

MessageSujet: Re: Death under the stars... She lives through their light. [Terminé] Ven 11 Avr - 19:43
Ah que c'est encore moi !

Etant donné que tu souhaites intégrer mon équipe, c'est à moi qui a l'honneur de te dire :

Félicitations vous venez de passer baby sitter officiel pour ma personne !

Tu peux aller faire tes diverses demandes, ta bank, ton journal de bord etc... Bienvenue dans la famille o/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Who am i !

Death under the stars... She lives through their light. [Terminé]

MessageSujet: Re: Death under the stars... She lives through their light. [Terminé]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Dallas' Stars
» Commande Death at Koten
» Cities of Death
» Mes Death Skullz
» Death Guard contre Crimson Fist de Tarkand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HRP :: PRESENTATIONS ABANDONNEES-