RSS 
 
   RSS 
  

Forum ouvert le 25/02/2014
Jetez un coup d'oeil à notre Organigramme.
Beaucoup du prédéfinis du manga sont disponibles !
Prenez le temps de zieuter nos prédéfinis des membres !

D'après les rumeurs,
Le Généralissime King Bradley aurait été vu dans les jardins du Q.G,
tondant la pelouse avec un tablier rose.

Témoin effrayé - "Faites attention à vous ! Scar n'est pas un véritable humain, c'est un Dalek déguisé... Fuyons !!!"
"EXTERMINATE"

Des gens cherchent des RPs ! N'hésitez pas à venir zieuter ici

Votez pour le forum toutes les deux heures ! Il y aura des nouvelles têtes et des nouvelles aventures !
Un post pour 250 cenz ! ~

Nous recherchons des méchants pour mettre la pagaille en Amestris ! Les infiltrés recrutent toujours !
Recevez en cadeau un bain de pied en porcelaine d'une valeur de xxxx cenz.

Escanor est officiellement plus accro à la bibine que Ban !
A l'occasion de pâques, notre chimère commence à voir des bibines partout dans toutes les images du forum !
Pendant ce temps... Dominic, Elena et Princesse se font la guerre pour les trouver.
Finir dans un love hôtel avec Banou, ça motive !

Jin-Wan Han
Messages : 579
Wan-Wan Mexicain vendeur de Tacos !
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

Retrouvailles sanglantes [PV Chaozu & Frangine-ya] Empty

Retrouvailles sanglantes [PV Chaozu & Frangine-ya]

MessageSujet: Retrouvailles sanglantes [PV Chaozu & Frangine-ya] Retrouvailles sanglantes [PV Chaozu & Frangine-ya] EmptyJeu 22 Déc - 23:58

Retrouvailles Sanglantes.
Jin, Frangine-ya & Chaozu


Cela ne faisait que quelques jours que Jin se trouvait dans le nord. Après les attentats de Central, puis les événements du festival d'Automne, le xinois avait été envoyé pour recruter un voleur dans les rangs des infiltrés. Toutefois, rien ne s'était passé comme prévu. Le médecin s'était vu obligé de combattre l'adolescent qui avait cordialement décliné son invitation. Le ténébreux avait finalement choisi de le laisser en vie, mais de le prendre en otage. Le garçon avait vu son visage et ce dont il était capable. N'ayant pas eu le temps de mettre à terme à sa misérable existence, et ce grâce à l'intervention de la police militaire du coin, Jin-Wan avait choisi de l'enlever et de menacer l'homme qui accompagnait le voleur que si une seule information devait filtré sur l'identité physique de notre infiltré, il n'hésiterais plus à le tuer et envoyer son cadavre à Central. Après avoir  placé le jeune homme en détention dans une base des infiltrés du coin, le xinois préféra ne pas rester dans les parages pour éviter tout accident qui pourrait compromettre le groupe qu'il servait.

Pendant quelques jours, l'homme au manteau noir, ferait un petit séjour dans la ville d'Asbec avant de se diriger vers Central City pour reprendre son poste. Il n'oubliait pas qu'il y avait un monstre capable de contrôler les ombres et que cette chose, qu'importe son nom, serait certainement à sa poursuite. Il valait mieux prendre des précautions et ne pas attirer l'attention sur lui. La petite ville où Jin venait d'arriver, était paisible. Elle ne comportait pas beaucoup d'habitants et semblait être loin de l'influence des militaires d'Amestris. Les maisons avaient un petit côté rustique. Toutes faites en bois, comme les vieux chalets qui se trouvaient dans la montagne. Peut-être qu'avec un peu de chance, notre infiltré pourrait se poser tranquillement et profiter de quelques jours de repos pour récupérer un peu de forces. Les choses sérieuses étaient sur le point de commencer. L'ancien membre du clan ne pourrait peut-être plus se reposer ainsi avant longtemps.

Marchant dans la neige, enfonçant ses jambes presque d'un quart. Une petite auberge attira l'attention de notre assassin. Remettant correctement la bretelle de son sac baluchon sur son épaule, ainsi que le tube en bakélite qui servait pour cacher son sabre Kikoku de plus de deux mètres de hauteur. Il était évident qu'il n'allait pas se balader avec son sabre posé sur son épaule. Non seulement, il attirait l'attention, mais il finirait par se faire arrêter ou rameuter la police militaire du nord dans le coin. Ce fut tant bien que mal qu'il arriva à l'auberge et fit irruption dans le bâtiment peu cocasse. A l'intérieur, se trouvait un comptoir en chêne, sur la droite, une sorte de pièce d'attente avec un bon feu de cheminée qui devait servir à réchauffer le rez-de-chaussée. Sur la gauche, une petit couloir menant à un escalier conduisant aux chambres de l'auberge. Un petit homme avec un début de calvitie et de drôle de lunettes rondes comme des loupes fit signe à notre Xinois et lui demanda de bien vouloir fermer correctement la porte derrière lui afin d'éviter au froid de rentrer à l'intérieur. L'infiltré s'avança vers le comptoir et déposa son sac et son étui contre le bois et plissa les yeux en regardant l'étrange petit bonhomme en face de lui. L'aubergiste n'avait pas de se laisser impressionner par la carrure de l'étranger. C'est avec un grand sourire qu'il lui demanda le type de chambre qu'il désirait et de remplir le cahier des entrées avant de lui donner ses clefs.

Sans attendre plus longtemps, le xinois prit ses affaires et monta les escaliers pour rejoindre sa chambre. Il déposa son sac de voyage, mais garda son sabre avec lui. Décidant d'aller faire un tour pour se changer les idées, et pourquoi pas, boire un verre... Du moins si cette ville avait un bar dans un coin. Il referma la porte de sa chambre et rejoignit le rez-de-chaussée. Il prit soin de prévenir l'aubergiste de son départ et quitta le bâtiment. En sortant, il tourna la tête à droite et son regard se posa sur un homme un peu plus loin. Il semblait chercher quelque chose. Toutefois, Jin en apercevant le visage de l'inconnu, ne pu que plisser le regard. Un autre xinois ? Qu'est-ce qu'il pouvait bien faire ici dans ce trou paumé du nord ? Notre infiltré semblait intrigué par l'autre homme. Il décida de s'approcher pour en savoir un peu plus. Il se planta à quelques mètres et afficha un petit sourire en coin, mais qui n'avait rien de chaleureux.

Il est bien rare de voir un homme provenant de Xing dans ces terres perdues du Nord. Vous êtes perdu ? »


Revenir en haut Aller en bas
Chao Kitano
Messages : 14
Humeur : Lunatique
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

Retrouvailles sanglantes [PV Chaozu & Frangine-ya] Empty

Retrouvailles sanglantes [PV Chaozu & Frangine-ya]

MessageSujet: Re: Retrouvailles sanglantes [PV Chaozu & Frangine-ya] Retrouvailles sanglantes [PV Chaozu & Frangine-ya] EmptyVen 23 Déc - 2:08




Retrouvailles sanglantes [PV Chaozu & Frangine-ya] 1482435379-chaozu

Retrouvailles Sanglantes


Espérance vaine
L’homme meurtris par le froid
Cours sur les pavés

Le ciel était très beau en ce début soirée, des touches crépusculaires venaient l’embraser lui donnant un air presque inquiétant. L’homme y voyait un signe, qu’il soit de bon augure ou non, cela l’importait peu. Quelque chose allait se passer ici, il en avait la certitude. Enfonçant malgré lui ses pas dans cet amas informe blanchâtre, il voyait enfin les fumées s’échappant au loin. Les flocons n’avaient de cesse d’assaillir ses cheveux sombres ébouriffés, si bien qu’ils formaient un petit amas sur sa tête. Malgré un manteau avec un revêtement en fourrure venant décorer les contours de sa capuche, l’homme était complétement glacé par le souffle givré s’engouffrant dans la ville. Claquetant des dents, il avait l’impression que tout son corps se raidissait au rythme de ses pas. Mais que diable faisait-il ici, songea t’il dans un moment de désespoir le plus complet.

Cela faisait près d’un mois qu’il avait quitté sa terre natale. Non sous un coup de tête mais sous un coup de foudre. Oui il avait tout quitté pour suivre celle qui lui avait tout pris, jusqu’à son cœur. Il n’avait rien qui le rattachait à ces terres qu’il considérait comme maudites. Il avait traversé les terres arides du désert avant d’arriver enfin en Amestris, plus précisément à Central City. Il avait de la chance dans son malheur, les xinois ne couraient pas les rues dans cette ville. Aussi il se laissait guider par les méfaits engendrés par une certaine jeune femme aux traits xinois. Il arrivait toujours trop tard, elle avait toujours un train d’avance sur lui, comme si elle narguait volontairement.

Lorsqu’il franchit le pas de la porte du bar, tous les regards se posèrent sur lui. Non pas parce qu’il était beau garçon – et Shiho sait qu’il l’est – mais parce qu’il était xinois. Apprécier ou non, il faisait toujours son petit effet. Il s’accouda au bar demandant un verre whysky avant de déposer de quoi le payer. Le barman qui le fixait lui rapporta sa commande, il se retrouva face à face avec une photo que tendait l’homme. Le barman se gratta le menton puis mentionna le nom d’un habituer qui avait fait les frais de cette rencontre. Il s’installa à côté de celui-ci et lui montra la photo. L’habitué rougissait encore d’haine déblatérant des mots plus offensants les uns que les autres à l’encontre de la jeune femme. L’homme commençait à avoir la main tremblante. Après une brève discussion pleine de poésie, il eut enfin l’information qu’il désirait. Il partit en éclatant la tête de l’habitué sur la table sans oublié de le remercier.

Il n’avait aucune idée de pourquoi elle avait choisi cette destination. Il avait tant de questions sans réponses. Il ne savait ce qui l’énervait plus, le fait qu’elle soit partie sans un mot ou qu’elle se permette d’embrasser d’autres hommes dans son sillage… Soupirant, ses pas jonchaient les pavés glacés en direction de l’auberge. Il savait que si elle devait passer quelque part, ce serait bien là. Le lieu devait grouiller d’hommes soûlent qui feraient n’importe quoi devant des arguments convaincant, comme ceux qu’avaient Shiho. Alors qu’il regardait autour de lui, espérant vainement de la trouver, il fut interpellé par un homme. C’était un autre xinois, que faisait-il ici ?! Est-ce que ça avait un lien avec la présence de Shiho ici ? Tous les scénarios défilaient dans sa tête à mesure qu’il voyait ce sourire froid se dessiner sur les lèvres de son interlocuteur.

« Encore plus rare d’entendre cela de la part d’un autre xinois… Je pourrai vous retourner la question. »


Dit-il d’un ton entre l’agacement et l’ironie. Il n’aimait pas la manière dont cet homme lui avait parlé et il ne comptait pas le renseigner sur sa présence ici.

Codage par Kagao
Revenir en haut Aller en bas
Jin-Wan Han
Messages : 579
Wan-Wan Mexicain vendeur de Tacos !
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

Retrouvailles sanglantes [PV Chaozu & Frangine-ya] Empty

Retrouvailles sanglantes [PV Chaozu & Frangine-ya]

MessageSujet: Re: Retrouvailles sanglantes [PV Chaozu & Frangine-ya] Retrouvailles sanglantes [PV Chaozu & Frangine-ya] EmptyMar 17 Jan - 20:10

Retrouvailles Sanglantes.
Jin, Frangine-ya & Chaozu


Un autre xinois dans la même petite ville. Cela ne devait pas être une coïncidence... Le monde était trop vaste et le peuple de Xing, bien trop attaché à leur contrée pour partir en voyage. Dans le pays où l'empereur régnait en maître, rare était les hommes assez courageux pour s'aventurer de l'autre côté du désert. Seuls les hommes voulant fuir leur identité osaient partir, sans jamais vouloir y revenir. Jin-Wan regarda longuement l'homme en face de lui et en déduit qu'il devait être un fuyard, maintenant, il fallait savoir la raison... L'homme aux yeux gris comme le ciel avant une tempête, le dévisagea et se dit que tout compte fait, il serait peut-être préférable de ne pas chercher à savoir et de snober son confère. Après tout, Jin n'en avait que faire des malheurs des autres. Toutefois, pour une raison qu'il ignorait, il sentait l'irrésistible envie de connaître l'autre homme. Devait-il se fier à son instinct ou bien à sa raison, qui lui criait de ne pas prêter attention aux autres et de continuer sa route ? Il se demanda alors si l'individu n'était pas un envoyé de son pays natal, chargé de le retrouver... L'empereur aurait-il eu vent du massacre du clan Han ? Dans ces cas-là, Jin ne pouvait pas simplement partir et le laisser comme si de rien n'était... Le xinois était peut-être un assassin, envoyé pour éliminer le dernier membre du clan encore en vie. Tant de questions, tant de possibilités.

Restant méfiant, il garda ses distances et décida d'entamer la conversation, afin d'en savoir plus. Son interlocuteur ne sembla pas aussi coopératif qu'il le croyait. Ce dernier lui répondit d'un ton rempli d'ironie qu'il pourrait très bien lui retourner la question. De la méfiance.... Il fallait bien s'en douter. Maintenant, Jin était certain que l'homme semblait cacher quelque chose. N'ayant pas les moyens d'en savoir plus d'un simple regard, il décida de jouer le jeu.

Ma foi, j'ai quitté mon pays natal pour une affaire personnelle. Je suis qu'un simple voyageur en quête de savoir. Voir le visage d'un confrère est tellement rare que j'en deviens parfois indiscret.»

L'homme aux yeux anthracite émit un faible sourire sur son visage et serra le tube contenant son sabre à l'intérieur. Au moindre faux pas, Jin n’hésiterait pas à lui planter sa lame dans le corps et de se débarrasser du cadavre. Qui était cet homme ? Ne pas savoir le rendait plutôt irritable, mais il ne démontrait rien sur son visage afin de ne pas trahir ses véritables intentions. C'est alors qu'une idée germa dans son esprit et il n'attendit pas une seule seconde pour en faire part au xinois.

Vous n'avez pas l'air de connaître les lieux. Si vous le voulez bien, je peux vous montrer un endroit où vous pourrez vous réchauffer et vous restaurer.»

En levant sa main libre, il pointa du doigt le fameux bar où il comptait se rendre afin de se détendre un peu. L'idée d'emmener l'autre homme dans un endroit fréquenté, ne laisserait pas le choix au cas où il voudrait attenter à sa vie. Il faudrait être complètement fou pour tenter quoique ce soit dans un lieu public. Jin se doutait que le xinois n'avait pas confiance, mais que si jamais il déclinait l'invitation, l'assassin du clan Han n'aurait autre choix que d'agir pour éviter toute tentative de meurtre sur sa personne. Paranoïaque ? Pas du tout... Les xinois sont des personnes fourbes et ils ne se trouvent jamais dans un endroit sans une raison valable.

Pour continuer à jouer le jeu du gentil xinois, Jin-Wan décida de se diriger vers l'établissement en faisant signe à l'autre de le suivre.

Je me nomme Jin Lau. Je suis un pratiquant de l'élixirologie à titre médical. Je suis venu dans ce pays pour apprendre un peu plus sur l'alchimie, la technique utilisée par certaines personnes en Amestris. Et vous ? Que faites-vous loin de notre pays ? Vous ne semblez pas être en quête de savoir.»

Si l'homme était décidé à ne rien lui révéler, Jin n'aurait pas d'autres solutions... Il devrait utiliser d'autres moyens de connaître la raison de la présence de cet homme, quitte à le torturer dans un coin reculé de la ville. Lorsque Jin voulait obtenir quelque chose, il n'avait aucune limite à ce qu'il pouvait faire pour l'obtenir. Espérons que le xinois soit juste un imbécile et qu'il finisse par tout déballer une fois à l'intérieur. Du moins, si jamais ils y arrivaient.





Petit post tout rikiki.... J'suis désolé, je ferai mieux au prochain TT.TT
Revenir en haut Aller en bas
Chao Kitano
Messages : 14
Humeur : Lunatique
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

Retrouvailles sanglantes [PV Chaozu & Frangine-ya] Empty

Retrouvailles sanglantes [PV Chaozu & Frangine-ya]

MessageSujet: Re: Retrouvailles sanglantes [PV Chaozu & Frangine-ya] Retrouvailles sanglantes [PV Chaozu & Frangine-ya] EmptyMer 18 Jan - 0:09




Retrouvailles sanglantes [PV Chaozu & Frangine-ya] 1482435379-chaozu

Retrouvailles Sanglantes

Confiance règne
le long d'un comptoir hagard
se noie dans l'alcool

L'homme qui lui faisait face était des plus étranges, il ne savait ce qui le dérangeait le plus entre son accoutrement et son attitude. En effet l'homme portait une étrange casquette blanche bombée avec des tâches noirs. Il en venait à se demander ce que pouvait bien caché ce couvre chef qu'il jugeait de  mauvais goût. Un objet précieux ? Une arme ? Ou tout simplement une chevelure capricieuse ? C'est le genre de détail qui pouvait le tenir en haleine un moment, enfin s'il n'était pas préoccupé par recherche de Shiho. Ce long manteau noir ne lui disait rien de bon... y dissimuler une arme serait chose aisée... Et ce sourire qui lui avait lancé... Il voyait dans son regard une certaine arrogance et hautaineté, une chose assez répandu chez les xinois. Il ne faisait confiance à personne depuis longtemps maintenant... enfin presque... Il pouvait avoir confiance en elle. Elle qui l'avait délibérément abandonné, laissé...

Il croisa les bras à la réponse de l'homme. Il méprisait tout ce qu'il représentait, Chao n'était pas connu pour être quelqu'un de sympa et il comptait bien le faire comprendre. Qu'entendait-il par « une affaire personnelle » ? Dans quoi cet homme avait pu bien tremper pour se forcer à quitter Xing ? En supposant qu'il l'ait vraiment quitté et qu'il ne soit pas en mission... Un Xinois c'est toujours louche, ça cache toujours quelque chose... La confiance et la transparence n'étaient pas leur meilleures qualités. Soit on croyait en l'empereur en cherchant ses bonnes grâces, soit on voyait à quel point notre propre système était corrompu. Il en avait fais les frais, d'une manière brutale, injuste. Il savait qu'il ne pouvait se fier aux propos de l'homme, cependant il marquait un point sur le fait qu'il était rare de rencontrer un confrère et que l'on pouvait vite devenir indiscret tant la confiance règne.

Encore ce sourire, il ne l'aimait pas, ça c'était sûr. Il était dangereux, oui, tout lui indiquait ça. Il faut croire que ses années de services l'avaient bien aider à discerner le dessein des personnes qu'il croisait – bien qu'il lui était arrivé plus d'une fois de ce tromper, nous n'évoquerons pas Shiho. C'est alors que l'homme lui proposa de se rendre au bar. Chao n'était pas dupe, il se doutait qu'il intriguait bien trop cet inconnu pour qu'il le laisse tranquille. Il n'aimait pas cette compagnie mais il aimait encore moins rester dans le froid, puis de toute manière il devait y aller...


« C'était justement ma destination. Les xinois ne sont pas réputés pour leur résistance au froid. »


Avait-il fini par lancer. Oui ça lui avait coûté de répondre. Il le suivit conservant une certaine distance, la confiance n'était pas de mise. Il déclina son identité, pour autant qu'elle soit vraie. Un médecin donc ? La soif d'apprendre, il avait presque envie de rire en entendant de tels propos. Qu'est-ce qu'il ne fallait pas inventer pour entourlouper un autre xinois. S'il voulait la jouer ainsi, la partie risquait d'être intéressante.


« Chen Teng. Je suis ici par passion. Vous ne pouvez imaginer quels secrets regorgent le ciel et ses étoiles. Cela fait plusieurs mois que je suis la piste d'un astre éphémère nommé Hoshi et si mes calcules sont bons, j'aurai certainement la chance de pouvoir l'admirer d'ici quelques semaines, à moins que ce ne soit quelques jours...»


Il avait eu la crainte que son nom soit connu... Les Kitanos étaient connu en temps que garde du corps de l'empereur, ou plutôt en chien de garde. Ils ne faisaient pas l’unanimité, encore moins depuis qu'ils avaient été – presque – éradiqués. Chao représentait une honte, une faiblesse, un déshonneur et un affront envers l'empereur. Combien de fois s'était-il répété qu'il aurait préféré mourir ce soir là ?

Ils entrèrent finalement dans le bar, l'odeur de divers flux corporels – dont Chao se serait bien passé – et d'alcool stagnaient dans l'air telle une boue s'enlisant dans vos chausses. Encore ces regards, ces mêmes regards à chaque fois... Il n'y prenait pas garde, gardant son attention sur ce certain Jin. Il prit place à une table qui lui permettait de voir toute la salle. Il n'oubliait pas pourquoi il était là. Après avoir commandé un whisky, il se tourna vers Jin. Il fallait qu'il en sache un peu plus...


« Vous êtes le seul xinois que j'ai croisé sur ma route jusqu'à présent.»


La phrase n'était pas innocente, c'était une manière détournée pour qu'il sache si son interlocuteur en avait rencontré d'autres. Peut-être que Jin avait déjà vu Shiho... Elle ne serait pas passer inaperçu, ça c'était sûr. Il pourrai lui montrer la photo de celle-ci mais il pensait que c'était trop risqué, le scénario comme quoi Jin était un envoyé de l'empereur ne lui était pas sortit de la tête. Pourquoi est-ce qu'il en aurait après elle ? Ou même lui ? Il n'en savait rien et à vrai dire, ça n'avait pas d'importance.

Une fois les commandes apportées, il leva légèrement son verre, regardant Jin.


« A quoi trinquons-nous ?»

Codage par Kagao
Revenir en haut Aller en bas
Jin-Wan Han
Messages : 579
Wan-Wan Mexicain vendeur de Tacos !
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

Retrouvailles sanglantes [PV Chaozu & Frangine-ya] Empty

Retrouvailles sanglantes [PV Chaozu & Frangine-ya]

MessageSujet: Re: Retrouvailles sanglantes [PV Chaozu & Frangine-ya] Retrouvailles sanglantes [PV Chaozu & Frangine-ya] EmptyVen 3 Fév - 16:55

Retrouvailles Sanglantes.
Jin, Frangine-ya & Chaozu

Homme venant de l'est, prépare-toi... Aujourd'hui, ta vie ne risque plus d'être la même. Serait-ce le destin qui avait fait en sorte que les deux xinois se rencontre ? Possible. Qu'est-ce que l'autre cherchait ? Pas encore défini... Il était certain que l'homme en face de Jin-Wan ne soit pas dans le nord d'Amestris par hasard, mais qu'il soit à la recherche de quelque chose. Jin, lui, était seulement présent dans ce coin du pays, suite à la tentative de recrutement d'un grand voleur, dans les rangs des infiltrés. Sa tentative avait échoué et le ténébreux avait été obligé d'enfermer le jeune garçon dans une des cellules d'un Q.G de son groupe, afin d'éviter qu'il ne parle et donne des informations sur son agresseur. Il serait fâcheux de se faire découvrir maintenant... Pas avant d'avoir accompli toutes les missions que Nikolaï Roskov devait lui donner. Le xinois à la casquette espérait simplement pouvoir rentrer bientôt à Central et retourner dans son cabinet médical avant de passer aux choses sérieuse. Amestris devait payer pour ses meurtres et son dirigeant méritait la peine capitale pour toute la tristesse qu'il avait créée depuis bien des années.

L'autre xinois se présenta enfin sous le nom de Chen Teng. Un nom peu commun et qui ne disait rien à notre ancien membre du clan Han. De toutes les familles de Xing, il n'y en avait aucune portant ce nom... Jin-Wan les connaissait toutes puisqu'il était chargé d'en éliminer certaines durant ses jeunes années. Il lui fallait maintenant définir si son interlocuteur lui avait menti. Un homme lambda de Xing, arrivé en Amestris pour rechercher un astre... Pas convainquant du tout. Les xinois aimaient parler de manière métaphorique afin de rester mystérieux dans leurs propos. En regardant de plus près l'homme, l'infiltré dans le pays de l'alchimie pouvait déjà en déduire qu'il ne disait pas la vérité, d'après sa carrure et sa façon de parler... Il n'avait rien d'un homme de science. Même sa tenue ne laissait guère le doute... Il avait plus l'air d'être un combattant qu'un homme de savoir. Lorsqu'on ment, il faut savoir bien jouer le jeu... C'est une règle de base.

Gardant ainsi le silence, laissant les bruits environnants se faire entendre, il se dirigea avec son nouveau compagnon de fortune, vers un bar. Jin n'allait pas manquer une occasion d'en savoir plus et il se doutait bien que l'autre en fasse de même. S'installant à une table au fond de la salle, l'homme au long manteau noir posa dans un coin son sabre caché dans un grand tube en bois et retira son couvre-chef pour le déposer délicatement sur la table. Le barman arriva pour passer commande et l'assassin demanda la même chose que celui qui l'accompagnait. Sa main droite se posa sur la table, laissant une infime partie de ses tatouages à la vue de tous. Ses phalanges étaient ornées de lettres dont un mot pouvait se lire sans difficulté : "Death". Ce mot imprégné sur les deux mains du docteur n'y était pas pour rien. Il se considérait comme la mort, retirant la vie de ceux qui le méritaient. Bon nombre de personnes avait subit le châtiment divin et sa liste de cibles étaient loin d'être terminée. Au fil du temps qu'il passait avec ce mystérieux Chen, il allait savoir si l'homme méritait lui aussi de finir comme toutes les autres âmes égarées dont Jin s'était occupé durant ces dernières années... Tout comme l'intégralité de sa famille qui séjournait maintenant dans les limbes en directions des enfers.

Le propriétaire de l'établissement apporta les boissons et le xinois le remercia simplement d'un geste de la tête avant de prendre son verre dans sa main et le faire tourner. Chen venait de lui avouer qu'il n'avait pas rencontré d'autres personnes de Xing depuis son arrivée en Amestris. Notre assassin garda simplement le silence, jugeant que sa réponse n'était peut-être pas attendue maintenant. Il leva d'un geste lent, son verre et le dirigea vers l'autre pour trinquer à quelque chose.

« Trinquons au destin. Ce n'est pas par hasard que nous nous sommes rencontrés. Peut-être avons-nous la chance de faire quelque chose qui marquera les esprits. »

Suite à ces mots, il cogna doucement son verre contre celui de son interlocuteur et le porta ensuite à ses lèvres pour déguster son contenu. La chaleur du liquide se propagea lentement dans tout le corps du médecin. Ce dernier lâcha un petit soupire avant de reposer son whisky sur la table et de zieuter l'autre xinois et de lui donner enfin une réponse à ses anciennes paroles.

« Vous n'êtes pas le seul xinois dont le chemin croise le mien. J'ai rencontré des membres du clan Han demeurant à la cité impériale... Bien entendu, ils ne sont pas ici, mais très loin. »

Il était vrai qu'il avait croisé les membres de sa famille quelques mois auparavant, mais pas dans ce pays. Jin-Wan était revenu dans son pays natal pour les exterminer tous, jusqu'au dernier. L'infiltré savait pertinemment que la réaction du xinois amateur d'astres allait être décisive... Personne n'était au courant pour le drame et la chute du clan Han. Soit l'empereur avait caché les faits ou bien une autre branche de la famille avait pris soin de tout nettoyer avant que quelqu'un s'en rende compte. Maintenant, attendons patiemment que l'homme réagisse à cette information. S'il était vraiment envoyé pour le tuer, un combat allait commencer. Certainement pas dans le bar, trop de témoins. Il serait tellement idiot de se faire arrêter maintenant. Cela valait pour les deux xinois. Que vas-tu faire homme venant de l'est ?


Revenir en haut Aller en bas
Chao Kitano
Messages : 14
Humeur : Lunatique
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

Retrouvailles sanglantes [PV Chaozu & Frangine-ya] Empty

Retrouvailles sanglantes [PV Chaozu & Frangine-ya]

MessageSujet: Re: Retrouvailles sanglantes [PV Chaozu & Frangine-ya] Retrouvailles sanglantes [PV Chaozu & Frangine-ya] EmptySam 4 Fév - 18:56




Retrouvailles sanglantes [PV Chaozu & Frangine-ya] 1482435379-chaozu

Retrouvailles Sanglantes

Les poings refermés
L'ombre du passé reprend
Le cœur mutilé

L'air était si lourd dans l'établissement qu'il avait l'impression de le percevoir sous forme d'une pellicule brumeuse planante. Ce qui lui valait une sensation désagréable, enfin pas autant que celle que lui provoquait son interlocuteur. Ce grand tube qu'il avait posé sur le côté ne lui inspirait pas confiance... ça ne correspondait en rien avec un médecin. Il l'avait vu poser sa main droite sur la table, dévoilant un tatouage qui n'augurait encore rien de bon. La faucheuse pouvait revêtir bien des formes, était-il en train de trinquer avec l'une d'elle ? Les phalanges de Jin étaient abîmées par le temps, elles étaient très différentes de celles de Chao... Il l'avait remarqué oui pour sûr, cet homme ne se battait certainement pas à mains nues comme lui le faisait. Il devait utiliser une arme... Ce qui doit être dans ce tube, une longue lame ? Un bâton ? Un fusil longue portée ? Un homme qui n'avait certainement pas assez d'honneur pour se battre à la loyale...

Les verres levés, la main crispée et les yeux rivés sur ceux du xinois, Chao l'écoutait. Le destin, il eut un sourire, oui le destin, ce chien de destin ! Un fourbe qui prenait un malin plaisir à lui jouer des tours plus perfides les uns que les autres. Ho oui il le méprisait tellement, heureusement que le destin n'était pas une chose qu'il pouvait atteindre sinon il est clair qu'il aurait tout fait pour le réduire à néant. Non il est clair que ce n'était pas un hasard que leur chemin se soit rencontré, reste à savoir le dénouement de cette rencontre. Sa dernière phrase lui arracha un rire, il avait eu l'impression qu'il lui annonçait un combat des plus incroyable qui résulterait de la mort d'un des participant ou la tuerie des habitants de cette ville par deux étrangers.

Les verres tintèrent, il échangea un regard amusé avec Jin et bu lentement son whisky. Il sentait le liquide descendre lentement de sa gorge, son thorax et finalement dans son estomac. La chaleur qui s'en dégageait réveilla ses membres endormis par le froid. C'était l'une des seules choses qui l'avait réconforté jusqu'à aujourd'hui. Alors qu'il continuait de boire son verre, Jin avait fini par répondre à sa première question qui était resté en suspend.

Écarquillant les yeux, il recracha aussitôt l'alcool dans la tête de Jin. Les Han ?! Aucun doute possible, il avait bien entendu ce nom. Il lâcha aussitôt son verre et cramponna le col de Jin. L'air exacerbé, l'alcool dégoulinant encore de ses lèvres, il lui dit :


« Pourquoi tu parles des Han ?! Hein ? Dit moi pourquoi ? Ces pourritures !!! T'es là pour finir le travail c'est ça ?! T'es même pas un Han, alors qu'est-ce que tu viens ici me parler de ces ordures ?!»


Le ton était plus qu'agressif, non il n'avait vraiment pas aimé la manière dont il lui avait parlé. Il avait reçu la dernière phrase comme un avertissement, une menace qui allait tomber sous peu. En un instant il avait revécu la fameuse nuit, le sang, les corps chauds, la diablesse dansant... Ces jours enfermés, torturés, entendant encore et toujours les cris des membres de sa famille. Ce clan lui avait tout pris, par simple amusement, même un dessein politique ne lui pouvait lui convenir. Il avait l'impression de suffoquer, de rester dans une constante torpeur, non il ne pouvait plus entendre ce nom de malheur !

Si l'homme qu'il tenait fermement était ce qu'il pensait, il n'hésiterait pas un instant à le tuer ici même. Qu'importait qu'ils soient dans un lieu public, il n'était plus rien pour lui ou qui ce soit. Une âme perdue vagabondant cherchant désespérément un sens à cette vie qu'on lui avait laissée malgré lui.

Codage par Kagao
Revenir en haut Aller en bas
Shiho Han
Messages : 832
Humeur : Sournoise
Sneaky Poison ☣ Xinoise égarée
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

Retrouvailles sanglantes [PV Chaozu & Frangine-ya] Empty

Retrouvailles sanglantes [PV Chaozu & Frangine-ya]

MessageSujet: Re: Retrouvailles sanglantes [PV Chaozu & Frangine-ya] Retrouvailles sanglantes [PV Chaozu & Frangine-ya] EmptyDim 1 Oct - 22:54
Retrouvailles sanglantes [PV Chaozu & Frangine-ya] 1482435366-shihoune
La réalité fait mal...
Shiho, Jin-Wan & Chao




Deux paires d’yeux qui regardaient vers le ciel, il faisait froid, moins que les jours précédents, mais ça restait frais pour une femme venant d’un pays plus ensoleillé. La jeune femme soupira avant de se frotter les yeux et de regarder son reptile qui s’attaquait à la neige sous ses pattes. Elle caressa la tête de la bestiole, puis s’étira et bailla à s’en décrocher la mâchoire. Replaçant des mèches de cheveux derrière ses oreilles, elle affichait une moue et semblait abattu. Combien de jours déjà ? Elle ne savait plus trop, elle avait arrêté de compter au bout du deuxième. Encore une fois elle perdait tout, elle devait être maudite en fait, incapable de garder quoi que ce soit… Hormis Kurma, son fidèle compagnon silencieux. Gracieusement elle se releva, se frottant les fesses pour retirer la neige qui s’y accrochait comme si sa vie en dépendait. Où était-il passé ? Elle n’arrêtait pas de se le demander, ce foutu Xinois avait disparu depuis plusieurs jours maintenant. En même temps c’était aussi de sa faute, à aller gambader là où il ne fallait pas les accidents arrivent vite. Ce n’était pas le premier qu’elle avait avec lui, mais celui-là les sépara pour de bon. Elle avait perdu la trace du Xinois qu’elle avait rencontré dans la neige et avec qui elle avait partageait de bon moment. Il avait disparu dans cette neige… Elle l’avait cherché encore et encore, appelé un nombre incalculable de fois, elle n’avait jamais eu de réponse… Elle était revenue vers la civilisation et demandée aux habitants rien… Il était tellement rare de croiser des étrangers qu’ils s’en seraient souvenus… Elle avait fini par baisser les bras, après tout la solitude était préférable pour elle il faut croire. Quand ce n’est pas elle qui prenait la fuite, les autres le faisaient pour elle…

Plongé dans ses pensées, elle ne remarqua pas la bande de neige qui avait disparu de son perchoir emmenant sa tortue avec elle. Elle marmonna avant de se résigner à partir, elle se pencha pour ramasser son animal… Sa main tâtonna à droite et à gauche rien, le néant… Non, même Kurma allait disparaître aussi ? Impensable ! Elle suivit la bande du toit dépourvus de neige et sauta en bas, creusant dans le tas de neige… Elle n’était pas là… Elle regarda autour d’elle voir si les empruntes du reptile se trouvait quelque part, rien de rien. Kurma ne pouvait pas se volatiliser comme ça. Nerveuse elle regarda les alentours, des traces de pas se trouvaient pas loin du tas de neige. Ciel elle avait été kidnappé ?! Merde depuis combien de temps avait-elle eu la tête ailleurs ? Capuche sur la tête, elle courut aussi vite que la neige lui permettait de le faire, s’enfonçant dedans avec délice. Laissant derrière le vieux chalet à l’abandon où elle avait pu se reposer un peu malgré les fenêtres cassées et la porte qui ne fermait plus. Un endroit délabré, mais qui faisait chaud au cœur. Continuant son avancé, chaque expiration laissait paraître de la fumée qui s’évaporait aussi vite qu’elle n’était sortie… Si elle trouvait l’imbécile qui lui avait volé sa tortue elle lui ferait passer un sale quart d’heure ! Son regard put se poser sur des chalets plus loin, une ville en vue. C’était une chance pour elle, elle n’aurait pas loin à chercher… Enfin si faire le tour des chalets jusqu’à ce qu’elle trouve le coupable de ce crime odieux. Elle accéléra d’un coup pour s’engouffrer dans la ville avec enthousiasme. Elle s’arrêta brutalement afin de reprendre son souffle, c’était fatiguant ses conditions climatiques, un véritable calvaire…

Elle y repenserait à deux fois avant de vouloir partir voyager n’importe où sans se renseigner un peu plus sur là où elle allait. Se remettant en marche, son regard allait rapidement d’un coin à un autre, vu la taille des empruntes elle devait trouver un homme… Les rues n’étaient pas bondées ça devrait aller vite. En tout cas ça avait l’air d’être une belle petite ville. Elle la visiterait un peu plus quand elle aurait retrouvé sa tortue adorée. Un homme qui tient une masse sombre de petite taille qui gesticulait… Cible repérée. Elle fonça comme un lion l’aurait fait sur une proie, elle attrapa le pauvre homme par la taille et plongea avec lui dans la neige. La tortue vola sous l’effet de surprise atterrissant dans les mains d’un homme qui passait par là, visiblement curieux puis satisfait de ce cadeau tombé du ciel. Shiho leva le bras, étant toujours sur le pauvre gars qui ne comprenait pas ce qui lui arrivait… Avant de se faire piétiner par la jeune femme qui se releva pour se lancer à la poursuite du nouveau voleur. Celui-ci ne comprenait pas pourquoi une furie lui fonçait droit dessus, par réflexe il se mit à courir, tenant maladroitement la tortue… Celle-ci disparut du champ de vision de la Xinoise… L’homme qui courrait s’arrêta brusquement avant de lâcher un cri digne des ténors d’opéra. Il se mit à courir en rond en tenant la tortue qui s’était attachée entre les jambes de l’homme. Shiho manquant de tomber sous la surprise de cette scène… Elle rigola… Et regarda la victime courir n’importe où, c’est qu’il courrait vite sous la douleur le bougre. La jeune femme se remit à sa poursuite, elle avait beau l’interpeller il continuait, elle voulait l’aider, mais lui l’entendait pas…

Il s’approchait d’un chalet beaucoup plus grand que les autres, il s’y engouffra suivis de près par l’étrangère. Le pauvre homme appela un docteur, surement celui de la ville qui devait se trouver dans le bar. Shiho envoya sa jambe dans l’arrière des genoux de l’homme qui chuta lourdement. Elle empoigna sa tortue et tira dessus pour le plus grand déplaisir de l’homme qui criait et se tortillait alors que Shiho lui disait de se calmer et que tout irait bien… Kurma fini par lâcher sa proie emmenant du tissu avec elle. L’homme tourna de l’œil, surement qu’il pensait avoir perdu ses précieux bijoux. Il régnait d’un coup un lourd silence dans le bar, ils devaient être interloqués par la scène qui venait de se passer devant eux. Victorieuse, la jeune femme abordait un magnifique sourire en serrant sa tortue contre elle. Regardant ensuite autour d’elle, abaissant sa capuche derrière sa tête, elle salua l’assemblée l’air de rien. Se gelant sur place, son regard se figea sur une table bien précise, là au fond de la pièce, deux hommes qui buvaient… « C’est pas possible… » Ses mains relâchèrent leur prise sur la tortue sans qu’elle le remarque, le reptile tomba mollement sur le corps inconscient. Un simple murmure qui était sortie d’entre ses lèvres… Le froid avait il fait des dégâts dans son cerveau ? Son corps pivota, ses jambes bougèrent mécaniquement, évitant les autres tables et clients. Plus elle s’approchait, plus le bourdonnement dans sa tête s’accentuait… Cette avancé vers la table lui semblait une éternité. Son cœur rata un battement, ce visage, ses yeux, se long tube pas loin de lui trop grand même pour un homme… « Jin-Wan… » Un prénom qui était tout pour Shiho, un prénom qu’elle ne pensait plus prononcer un jour…

Un monde qui s’écroule, il avait grandi depuis la dernière fois, comment pouvait-elle oublier le visage de son frère ? Une douleur immense traversa son cœur, les larmes coulèrent, dans son cerveau embrumé une lutte se faisait… Rêve ou cauchemar elle ne savait plus ce qu’elle devait penser. Il était là, bien vivant, il respirait… Il n’était pas dans cette tombe vite où elle allait se recueillir souvent quand elle était à Xing. « Pourquoi ?! » La colère éclata, elle se précipita vers l’homme, cet homme qu’elle a longuement pleuré après sa disparition brutal et précoce. Son poing se leva et partit s’écraser dans ce visage qu’elle n’avait plus vu depuis si longtemps. Elle voulait le prendre dans ses bras et le serrer aussi fort qu’elle le pouvait, mais elle voulait le frapper aussi pour ce qu’il avait fait. « Pourquoi tu as fait ça ? Pourquoi tu m’as abandonné ?! Je te déteste ! » Elle ne s’en rendait pas compte, mais elle était en train de le frapper à l’aide de ses poings. Aveuglée par la tristesse et la colère. Et le pire c’est qu’il n’était pas seule, il était accompagné de cet autre individus qu’elle connaissait aussi très bien. « Chao… Tu étais au courant depuis longtemps ? Toi aussi tu as décidé de me trahir ? » Son regard était assassin, elle était en pleine confusion. Elle se recula de cette table maudit, son visage baigné de larmes. « Je vous déteste… » Inconsciemment elle sortit des kunaïs, elle ne contrôlait plus ses actes. Le choc… Pourquoi venaient il la hanter tous les deux ? Est-ce un plan diabolique pour la faire souffrir ? Elle ne savait plus ce qu’elle devait faire, se laissant submerger par les émotions…
Revenir en haut Aller en bas
Jin-Wan Han
Messages : 579
Wan-Wan Mexicain vendeur de Tacos !
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

Retrouvailles sanglantes [PV Chaozu & Frangine-ya] Empty

Retrouvailles sanglantes [PV Chaozu & Frangine-ya]

MessageSujet: Re: Retrouvailles sanglantes [PV Chaozu & Frangine-ya] Retrouvailles sanglantes [PV Chaozu & Frangine-ya] EmptyMer 4 Oct - 17:03

Retrouvailles Sanglantes.
Jin, Frangine-ya & Chaozu

Jin se trouvait dans le bar se trouvant dans le petit village d’Asbec. Il faisait face à cet autre xinois qu’il venait de rencontrer et qui l’intriguait. Il savait que l’homme lui cachait des choses, mais ce dernier ne semblait pas être enclin à lâcher la moindre information. Le xinois aux yeux anthracite avait donc choisi de l’amener à se confier autour d’un bon verre. L’acool qu’on lui avait servi lui donnait un peu de chaleur dans le froid hivernal du nord. Au moins, il y avait quelque chose de réconfortant dans cet endroit. Pour amener l’autre xinois à se livrer, Jin avait fait exprès de mentionner le nom de son clan pour savoir si son nouvel ami savait quelque chose sur eux et sur le triste destin qui avait emporté la moitié du clan par une nuit d’été. La banche principale des Han avait été assassinée par un seul homme. Notre bon docteur avait pris un malin plaisir à tous les condamner de sa lame par soif de vengeance. Bien entendu, ces meurtres avaient été étouffés par les autres branches de la famille ou bien peut-être même par l’empereur et sa cour. Personne n’était au courant pour la tragédie, sauf Jin-Wan.

La réaction du xinois fut, pour la moindre, inattendue. Il recracha l’intégralité du contenu de son verre à la figure de notre infiltré. Celui-ci ne fut pas ravi de se retrouver avec le liquide sur lui. C’était du gâchis. Néanmoins, le reste n’était pas vraiment attendu. L’homme lui attrapa rapidement par le col pour le rapprocher de son visage en colère. Son regard s’était changé. La noirceur l’avait totalement englouti et ses yeux reflétait une certaine haine pour le nom que Jin-Wan venait de prononcer. Ainsi son ami connaissait les Han. Voilà quelque chose qui promettait d’être intéressant à creuser. Notre médecin avait beau essayé de se souvenir, mais il n’avait jamais vu cet homme à l’intérieur de sa demeure quand il était encore à Xing et il ne se souvenait pas d’avoir épargné un jeune homme ou un gamin au cours de ses multiples assassinats visant les autres clans. Qui était-il vraiment ? Son interlocuteur lui posa alors des questions pour en apprendre davantage puis il enchaîna sur une remarque qui fit presque éclater de rire notre bon docteur. Il avait beau se faire tenir par le col, il n’hésita pas une seule seconde à afficher un sourire presque sadique sur ses lèvres et ne put s’empêcher de lâcher d’un ton aussi froid que la glace des montagnes de Briggs.

« Si seulement tu pouvais savoir… Savoir à quel point je connais le clan Han. On peut dire qu’ils sont une partie de ce que je suis maintenant…»

Finir le travail. Non, vraiment ? Ainsi donc, il était un survivant d’un assaut mené par sa chère famille. Devait-il le plaindre ? Avoir de la pitié pour ce menteur. Oui, il mentait sur son identité. Qui aurait le culot de se nommer Chen Teng ? Notre xinois allait mettre fin à cette mascarade et le faire parler quitte à user de la force. Maintenant, il ne pouvait pas ignorer que cet individu vouait une haine sans nom à son clan pour une bonne raison. Alors oui, il risquait de finir le travail commencé par les siens. Cela restait encore à voir, selon la coopération de son homologue de Xing.

Toutefois, les festivités naissantes entre les deux se firent interrompre par l’arrivée d’un homme dans le bar. Un pauvre paumé qui cherchait par désespoir un médecin. Jin-Wan haussa un sourcil et profita de l’attention sur l’individu pour faire lâcher son comparse. Une fois libéré de son emprise, il prit le temps se frotter le visage avec le revers de sa manche pour retirer les restes du liquide qu’on venait à peine de lui cracher à la figure. Il allait aussi payer pour cet affront, mais pas tout de suite. Il allait prendre tout son temps pour le torturer dans les règles de l’art. Il eut un bruit sourd par la suite. L’homme qui venait de pénétrer à l’intérieur, venait de s’écraser sur le sol. En bon docteur, alors que la foule commençait à s’agiter, Jin se leva de son siège pour calmer les autres.

« Ne vous en faites pas,  je suis médecin. Gardez votre calme je vous pr… »

Il n’eut pas le temps de finir sa phrase qu’un lourd silence s’installa subitement. Une femme avec une drôle de créature était également rentrée. Ce visage aurait dû lui dire quelque chose sur l’instant, mais il en fut autrement. C’est seulement lorsque cette jeune xinoise regarda dans sa direction et prononça son véritable prénom qu’il écarquilla les yeux. Tout son corps se mettait à trembler à cet instant. Ce n’était pas possible. Ce n’était pas elle ! Par tous les dieux… Elle était morte il y a quelques années, peu après son départ de xing. Elle ne pouvait pas être ici. Il garda le silence alors que ses pensées se mélangeaient dans son esprit. Des souvenirs de son enfance avec elle… Des moments qu’ils avaient passés ensemble alors que les Han les poussaient à devenir des assassins sans pitié. Il n’arriva même pas à remarquer que la demoiselle venait de se précipiter dans sa direction et se mit à le frapper au visage. Il fut incapable, pour la première fois de sa vie, à esquiver un coup aussi prévisible. Son visage se tourna d’un côté, mais à peine il essaya de regarder dans sa direction qu’il se prit un nouveau coup, puis un autre. Il pouvait sentir la douleur sur son visage, mais aussi son cœur se mettre à saigner à l’intérieur de son torse. Comment pouvait-elle être en vie ? Son père lui avait pourtant affirmé que sœur, Shiho avait trouvé la mort. Les attaques cessèrent et il entendit enfin le véritable prénom de son compagnon de boisson. Il porta une main à sa mâchoire pour la masser puis cracha quelques gouttes de sang sur le sol à côté de lui. Il restait choqué par la présence de sa chère sœur, mais il ne put s’empêcher de ricaner.

« Chao-ya ? Alors tu connais ma sœur, Shiho-ya ? Moi qui pensais que tu étais morte et enterrée… Je me suis laissé berner par notre père. Alors tu es donc venue te venger de leur mort, ma très chère frangine-ya ? »

D’une main, il attrapa le long tube qui ne se trouvait pas très loin de lui. Il le déboucha pour en sortir Kikoku, le sabre de deux mètres et qui appartenait jadis à son grand-père. Autour d’eux, les clients commencèrent à se lever, paniqué de la scène qui se jouait pas très loin d’eux. Le gérant fronça des sourcils et commença à hurler contre les trois xinois. D’un geste rapide, Jin alla prendre un scalpel qui se terrait dans sa poche et l’envoya traverser la salle pour se planter dans la gorge du propriétaire. Celui-ci s’écoula contre son comptoir sous les hurlements des témoins. Jin ne quittait pas la jeune femme des yeux, lui lançant un regard noir et glacial de ses yeux grisâtres.

« Je ne supporte pas qu’on m’interromps dans ces touchantes retrouvailles avec la dernière survivante de mon clan. Alors fermez-là ! »

Il perdait son calme et son sang-froid. Il n’était pas dans ses habitudes de sortir ce genre de propos. La colère qui venait de naître, et qui montait en lui, était tout aussi incontrôlable que son geste. Shiho était en vie et elle était certainement au courante pour le massacre de la famille. Si elle l’avait retrouvé, c’était certainement pour venger le clan….Après tout, elle avait été le jouet des Han pendant trop longtemps. Ils lui avaient lavé l’esprit depuis sa tendre enfance, il ne serait pas étonnant qu’elle vienne prendre sa vie. Après tout, la xinoise venait de sortir les armes en première.




1380 mots
Revenir en haut Aller en bas
Chao Kitano
Messages : 14
Humeur : Lunatique
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

Retrouvailles sanglantes [PV Chaozu & Frangine-ya] Empty

Retrouvailles sanglantes [PV Chaozu & Frangine-ya]

MessageSujet: Re: Retrouvailles sanglantes [PV Chaozu & Frangine-ya] Retrouvailles sanglantes [PV Chaozu & Frangine-ya] EmptyLun 23 Juil - 22:22




Retrouvailles sanglantes [PV Chaozu & Frangine-ya] 1482435379-chaozu

Retrouvailles Sanglantes

Le cœur tressaillant
Le combattant rend les armes
En offrant son âme


Haussant les sourcils, Chao ne comprit pas la réaction de cet homme. Était-il en train de se moquer impunément de sa personne alors qu'il le tenait fermement par le col ? Tout ce qu'il savait c'est que ce sourire l'insupportait au plus haut point... et en même temps, cela lui était familier... Où l'avait-il vu ? C'était si étrange... Mais pas autant que ce ton glacial qu'il lui tenait. Quelque chose n'allait pas avec cet homme. Une partie d'eux ? Qu'est-ce que cela voulait dire ? Ces mots étaient si perturbants, qu'il ne su quoi dire. En tout cas, il connaissait les Han et plutôt bien d'ailleurs.

Et alors qu'il allait encore harceler de question et certainement de poings, quelque chose ou plutôt quelqu'un fit irruption dans la salle. L'homme haletait, le visage assez livide, il fuyait... il fuyait de toute ses forces... mais quoi au juste ? Rah et voilà que ce Jin Lau lui filait entre les doigts, il laissa un échapper un petit râle de colère. Médecin ? Lui ? Sérieusement ? Puis en y réfléchissant bien, les Han appréciaient les poisons et drogues de toutes sortes, pas étonnant que ce sous-fifre soit médecin. Son métier lui tenait assez à cœur pour intervenir et calmer la situation. Enfin ce fut le silence complet dans l'auberge, seuls les talons raisonnaient sur le parquet. Les yeux écarquillés, le souffle court, la bouche-entrouverte de surprise, Chao l'avait reconnu immédiatement. Cette silhouette, ces longs cheveux de jais, cette peau pâle, ces yeux perçants et cette voix autoritaire... Son cœur rata un battement, peut-être même plusieurs, après tant de temps, elle était juste devant lui. Encore sous le choc de cette vision, il semblait être comme dans un souvenir, les sons étaient sourds, la scène se déroulait au ralentis.


« Shiho... »


Il entendit tout juste le nom qu'elle venait de proposer, mais les deux se connaissaient, suffisamment pour que Shiho lui colle plusieurs poings dans le visage sans que l'homme réagisse. Il l'avait abandonné ? Qui était cet homme ? Et voilà qu'elle le mettait dans le même panier, il comprenait tout juste la scène. Était-ce un autre de ses « jouets » ? Pourquoi avait-il mérité sa haine ? Entendre Shiho lui dire qu'elle le détestait, c'était semblable à une lame qu'elle enfonçait dans son cœur. Il n'avait rien fait... c'était elle qui était partie sans un mot.


«  Mais de quoi tu parles ? Au courant de quoi ? »


Encore ces ricanements, il eut un frisson de rage et d'effroi à la prononciation de son prénom. Lui frère de Shiho ? Elle ne lui en avait jamais parlé ! Morte ? Venger sa famille ? Cette histoire n'avait ni queue ni tête pour Chao. Il eut tout juste le temps de voir ce scalpel s'enfoncer droit dans la gorge du proprio. Cet homme venait de tuer de sang-froid avec une précision  inquiétante. Maintenant c'était Shiho qui sortait les armes, elle fut suivi de près par son frère, tout s’enchaînait bien trop vite pour lui. Pourtant il devait agir et vite.

« Et gǒu shǐ (1) ! »

Attrapant le rebord de la table, il la balança en direction de Jin avant de lui foncer dessus pour tenter de l'immobiliser au sol. Chao était le seul désarmé . Déjà qu'il se faisait souvent prendre dans les kunaïs et autres aiguilles de Shiho, il n'osait imaginer le résultat avec ce long sabre de deux mètres. Il misait sur l'effet de surprise pour le neutraliser et puis il n'avait pas réellement le temps de réfléchir... S'il y avait une personne à protéger ici, c'était bien elle, le reste importait peu.

(1) merde en chinois

Codage par Kagao
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Who am i !

Retrouvailles sanglantes [PV Chaozu & Frangine-ya] Empty

Retrouvailles sanglantes [PV Chaozu & Frangine-ya]

MessageSujet: Re: Retrouvailles sanglantes [PV Chaozu & Frangine-ya] Retrouvailles sanglantes [PV Chaozu & Frangine-ya] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: NORTH CITY :: LES MONTAGNES DE BRIGGS :: ASBEC-