RSS
RSS

Trolls du Staff

19/06/2016 : Kira Even devient le Punching-ball officiel de Ban
08/2016 : Pride s'est fait troller sa signa ! La prochaine victime sera...
14/09/2016 : Venestraale s'est fait troller sa signa ! On peut difficilement être plus moche et mignonne à la fois qu'elle xD
03/11/2016 : C'est au tour de Jean de subir les pitreries de notre fonda' adorée ! Tronche de poivrot ou piqué par des guêpes ? Les deux ensembles ? Ca doit faire mal...
14/02/2017 : Il ressemble à un asiat' croisé avec un pékinois.... Son nom est Flmeeeeeeeen Alchemist ! He has trolled !!!
08/05/2017 : Dancho s'est fait avoir par la vilaine Fonda.... Chantons tous ensemble ! "Dancho-Danchomeeeeen !!!"
12/06/2017 : Le Fullmetal se fait avoir ! Il perd toute la confiance de ses amis après la publication de sa nouvelle signature ! Comment les frères Elric vont surmonter cette épreuve ?"

WANTED !

Staff



Petites annonces

D'après les rumeurs, le Généralissime King Bradley aurait été vu dans les jardins du Q.G, tondant la pelouse avec un tablier rose.
Ban Silverleigh - "Cherche mon grand frère : Sirius Van Baelsar.

J'ai envie de taper sur quelqu'un en ce moment !"
Evy S. Evans - " Recherche mon ami d'enfance : Vayn E. Draeger.
Merci de bien vouloir ramener son derrière au plus vite ! "
Solf J. Kimblee - "Recherche rapidement un Ishbal du nom de "Scar" pour le faire exploser.
Recherche aussi le Docteur Marcoh-san pour le ramener dans sa cellule et lui demander un autographe pour la conception de sa belle pierre philosophale. "
Témoin effrayé - "Faites attention à vous ! Scar n'est pas un véritable humain, c'est un Dalek déguisé... Fuyons !!!"
"EXTERMINATE"
ATTENTION ! Central (Ou la nouvelle Tapalousie ) connait une nouvelle vague d'attentats !
On raconte que le Fullmetal et le Flame Alchemist s'amusent à se déguiser en femme et à; je cite : "se dépoiler le corps". Rentrez vos enfants aussi vite que vous le pouvez... L'apocalypse est proche.
Ban fait de la concurrence à Riza.
Si la demoiselle va au GOT, lui il relâche le Kraken dans une musique épique !
La guerre du Trône ne fait que commencer !

Musique

©linus pour Epicode
En bref


 

Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Messages : 335
Punching ball d'Envy
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie: 1
Roses:
Cadeau(x) Concours:

Quand le destin s'en mêle... [Pv chibi Princesse]

MessageSujet: Re: Quand le destin s'en mêle... [Pv chibi Princesse] Ven 2 Fév - 23:00

Until Eternity



Le vent soufflait fort…

J’ai ouvert les yeux subitement, tandis qu’un nuage de poussière me chatouillait le nez, accompagné d’une sorte de fourrure... Où étais-je ? Qu’est-ce qu’il s’était passé ? Je ne me souvenais pas… J’avais mal partout, principalement au dos, et je pouvais sentir un poids sur mon ventre. J’essayais de bouger, mais je n’y parvenais pas, bloquée dans mes mouvements par ce quelque chose qui me tenait le ventre. J’avais les bras qui me piquait aussi, et les jambes totalement engourdies. Je me suis alors mise à gesticuler le plus possible pour dégager mes mains. Comme il faisait sombre, je ne voyais pas grand-chose, si ce n’est cette touffe de poils blanche et poussiéreuse au niveau de mon buste… Je ne savais pas ce que c’était, mais pour le moment, je cherchais juste à me redresser pour comprendre quelle bêtise j’avais bien pu faire pour me retrouver dans cette situation. Ce n’était pas rare que je ne me souvienne pas de tout, après tout, j’avais déjà pris un lustre sur la tête, j’étais tombé d’une bibliothèque… Bref, je faisais souvent des bêtises pour me prouver à moi-même que j’étais capable de me débrouiller toute seule, et il m’arrivait parfois de me faire mal… Là… Je n’étais pas certaine…

Je ne me souvenais pas exactement de ce qu’il s’était passé. Nous avions parlé de faire un feu, il me semble… Après être sortis de l’eau, nous avions essoré nos vêtements… J’avais enlevé ma robe des grandes occasions… je m’en souviens à présent, mais lui avait gardé sa chemise et… Et quoi ? Nous avions parlé de faire le feu avec de l’herbe sèche, comme le disait ma mère dans ses livres d’aventures, puis… Le sol s’était mis à trembler, et l’eau de la caverne avait fait un bruit de tous les diables. La suite… Je n’étais plus très sûre… Je crois, qu’il avait évité qu’une stalactite me tombe dessus, et m’avait tiré vers la sortie, mais… je ne me rappelle pas d’avoir couru, juste… je crois que nous nous sommes rapidement éloignés, puis… Il m’avait poussé et tout était devenu noir… Ma tête me faisait un peu mal, le reste de mon corps aussi. Libérant mes deux mains, je les ai glissés en arrière puis je me suis mise sur les coudes pour commencer à me relever, et ce faisant, j’ai pu voir ce qui me couvrait jusque-là, puisque je l’emportais avec moi dans mon mouvement. J’ai soudainement sentie mes bras me lâcher, mon cœur se serrer, et les larmes venir dans mes yeux me brouiller la vue.

Xenos…

Pas besoin de le chercher, c’était lui qui me tenait le ventre… Il ne bougeait pas, et il avait du sang sur l’épaule… sur les épaules ? Partout… C’était poisseux. Je crois que j’ai crié, mais je ne suis plus très sûre de rien. Juste… Je me suis totalement tirée de son étreinte pour ensuite me précipiter sur lui et dégager les pierres qui l’écrasait. J’avais mal aux mains et aux doigts mais je m’en fichais. Je devais le sortir de là. Alors j’ai continué, je n’avais pas le droit de le laisser là. Je ne pouvais pas, pas après ce qu’il avait fait pour moi, même sans le savoir. Il était mon chevalier, mon prince… Il devait être mon roi plus tard, alors il n’a pas le droit de mourir ! Je continuais de crier son nom, de l’appeler, et les larmes me brouillaient la vue, s’écoulant sur sa chevelure salit tandis que je parvenais à peine à dégager son dos. J’avais beau pousser de tous les côtés, je ne parvenais pas à repousser les lourdes pierres qu’il avait sur le dos. Il m’avait sauvé la vie, et moi, je ne parvenais même pas à l’aider… J’étais la pire Small lady qui soit… Je ne sais pas quoi faire…

« Xenos… Aller… réveille-toi… S’il te plait… Pour moi… Ouvres les yeux et regardes moi… Je t’en prie ! » Ma voix se faisait plus aigüe, implorante, je paniquais réellement.

Je lui ai pris la main et je l’ai serré doucement en espérant que cela le fasse réagir, mais non… Il n’a pas bougé. Pas d’un pouce, pas d’un millimètre, rien. Il était totalement inerte à côté de moi, et je ne pouvais rien faire. S’il te plait Xenos, restes avec moi, tu ne peux pas me laisser seule, tu l’as dit toi-même… Tu ne dois pas me laisser seule… Tu n’as peut-être pas terminé ta phrase, mais ça ne veut pas dire que la promesse ne tient pas ! Je le secoue encore, mais rien… J’ai serré les poings sèchement, des larmes pleins les yeux. Je ne voulais pas le laisser sous ce tas de rochers, je n’en avais pas le droit, j’étais sa Small Lady et il était mon Hélios, mon roi. Alors je me devais d’être digne de lui ! J’ai essuyé mes yeux et mon visage, avant de glisser mes doigts sur son dos, juste sous le rocher qui le bloquait encore, et là, j’ai poussé de toutes mes forces sur le côté pour le faire rouler. Il a commencé à bouger, à peine, j’arrivais tout juste à le faire basculer sur le côté, bancale. Mais ce changement me mit du baume au cœur, et je poursuivis donc, avec toutes mes forces. Je pouvais même sentir la sueur couleur sur mon front et descendre dans mes yeux et me piquer. Par reflexe, je plissais le regard et poussais encore. Je ne pouvais pas le laisser comme ça, je devais y arriver… Non…

J’allais y arriver !

Et au bout de plusieurs minutes qui me parurent des heures, le rocher a bougé pour de bon. Cela a créé quelques éboulements de cailloux, mais rien de bien méchant contrairement au premier ayant eu lieu dans la grotte. J’étais satisfaite de moi… Du moins, pour avoir repoussé le roc qui lui bloquait le dos… Pas pour son éveil qui tardait trop… Cependant, maintenant qu’il était libre, je pouvais le sortir de là plus facilement, si la grotte n’avait pas été bloquée… Et ça je l’ignorais. Pour l’instant, je me contentais de le tirer vers moi le plus loin possible de ce qui avait été sa prison, puis je le mettais sur le dos doucement, pour pouvoir reposer sa tête sur mes genoux. Il serait plus confortable que par terre, pas vrai ? Je continuais de pleurer malgré tout, parce qu’il ne réagissait pas. Le seul point positif avec le fait de l’avoir dégagé, c’était que j’étais désormais certaine qu’il respirait… Mais ce n’était pas suffisant pour que je me sente mieux, je voulais qu’il ouvre les yeux, qu’il me sourit, je voulais voir son regard briller comme les rubis, et entendre sa voix me dire à quel point il irait loin pour me protéger tel le chevalier qu’il était…

Je ne pouvais pas partir à la recherche d’un adulte, je ne connaissais pas la forêt comme lui, et plus encore, je refusais de le laisser tout seul ici après qu’il m’ait sauvé la vie, et qu’il se soit blessé par ma faute. Alors je l’ai installé confortablement sur mes genoux et j’ai attendu, pleurant au-dessus de son visage et embrassant son front et ses joues, l’implorant de se réveiller… Mais rien… non… Pas un mouvement de sa part… Et c’était ça qui me faisait le plus mal… Je ne voulais pas le perdre… Il était mon premier ami… Mon premier amour… Mon seul et unique futur… C’était lui que j’avais choisis… J’ai reniflé piteusement en appelant celui qui reposait sur mes jambes, mais rien, toujours rien, et ce silence devenu lourd. Je l’ai serré contre moi, j’ai replacé les mèches blanches correctement… Puis je l’ai embrassé pour de vrai, comme lorsqu’il m’avait demandé si nous resterions ainsi pour toujours, même une fois adulte… Mais il ne réagissait toujours pas… Alors j’ai commencé à chanter… Ma seule et unique véritable composition… Un morceau pour mon prince charmant… Pour lui… Xenos Van Baelsar… Et avec un peu de chance, quelqu’un finirait par nous trouver…

I loved you once, I loved you twice
I loved you in my previous lives
I know your voice, I know your eyes
You haunt me through my dreams at night
Oh my love, we’ll meet again
We always do in the end
Our two souls destined to be
You and I until eternity

We live on and on and on, death is weak and we are strong
On and on and on, time is weak and we are strong


Ma voix était tremblante, fragilisée par l’émotion, parce que je voulais qu’il s’éveille, qu’il comprenne que je serais toujours là…

And I see you and you see me
Your eyes are like a raging sea
I know it’s you, I know it’s true
I gazed into them once in a dream
Oh my love, come take my hand
Like you did in my dreamland
You feel the immortality
It’s you and I until eternity

We live on and on and on, death is weak and we are strong
On and on and on, time is weak and we are strong


J’ai senti un léger mouvement entre mes bras, et ma voix s’est faite plus assurée. Je voulais qu’il m’entende, qu’il le sache. Je voulais voir son sourire rayonner de nouveau, je voulais l’aimer, maintenant et plus tard, car je savais qu’il serait mon Roi… Je n’avais plus aucun doute à présent. J’ai entendu alors quelque chose, venant de l’autre côté de la paroi rocheuse, comme des sabots au galop… Alors, je me suis mise à chanter encore plus fort, et plus distinctement. Je voulais qu’on m’entende, qu’on nous sorte de là et qu’on le sauve, lui, mon précieux petit prince !

I loved you once, I loved you twice
I loved you in my previous lives
And when I die, just keep in mind
I’ll love you in another life
Love you in another life

We live on and on and on, death is weak and we are strong
On and on and on, we are strong
On and on and on, death is weak and we are strong
On and on and on, time is weak and we are strong!


Soudain, il y a eu un rayon lumineux devant mes yeux, et la terre qui formait le mur de gauche s’effondra subitement, dévoilant une silhouette fine et élancée dans la lumière d’une lanterne. Il devait être tard, parce que je ne voyais pas d’autre sources lumineuse. Et la source s’est avancée précautionneusement vers nous, repoussant les rochers avec une force incroyable… Cette silhouette, je la reconnaissais… C’était ma maman dans son uniforme de cavalière ! J’ai croisé son regard, et elle m’a souri, avec cet air plein de fierté qu’elle pouvait avoir lorsque je faisais quelque chose de bien. Elle avait les cheveux détachés, et seule sa frange était retenue par une petite barrette décorative en forme de crâne. Elle portait un manteau serré rouge, avec une large ceinture sur un pantalon blanc et des bottes hautes et brune, sa rapière à la ceinture pouvait même indiquer qu’elle était partie en vadrouille, comme souvent quand papa s’absentait. Ainsi, elle était vraiment superbe ma maman…

« Je me disais bien que je tu finirais par chanter… Comment vous… » Mais je l’ai coupé aussitôt.

« Maman, Xenos il est… Il faut faire quelque chose ! Il est blessé ! Maman je t’en prie je ne veux pas qu’il meurt !! » Ma mère a cligné des yeux, puis elle s’est approchée de nous. Elle a saisi Xenos doucement et l’a récupéré contre elle, me tendant ensuite la main.

« Là, tout ira bien, je te le promet… » Et je lui faisais bizarrement entièrement confiance… Parce qu’elle semblait vraiment capable de tout…

Même si elle avait l’air toute fine, elle ne semblait même pas perturbée par le poids de mon ami. Là, elle nous a sorti de la grotte et m’a fait signe pour que je grimpe sur le cheval qui ne se trouvait pas loin. Elle avait dû l’emprunter à la famille de Xenos pour sa promenade. Elle m’aida à grimper avant de poser Xenos doucement contre moi, faisant attention à son épaule sanglante. Elle a ensuite pris les rênes du cheval et l’a tiré vers la sortie de la forêt. Pendant le trajet, elle m’expliquait que nous avions de la chance, parce que la maman de mon ami avait décidé de s’enfermer dans son boudoir depuis le petit déjeuner et que personne n’avait fait attention à notre disparition, hormis le serviteur et elle-même. Elle précisa d’ailleurs que nous allions directement aller dans sa chambre afin qu’elle nous soigne avec l’aide des servantes, et qu’ensuite, nous aurions droit à un bon chocolat chaud pour nous remettre. Si normalement, la perspective de la boisson chaude m’aurait faite sourire, j’étais bien trop inquiète pour le petit garçon contre moi…

Je ne voulais pas le perde… Plus jamais…

2186 mots

@Banou
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Quand le destin nous guide sur le droit chemin [PV Brent]
» "Le destin ne nous lâche pas"
» Quand le destin se charge des retrouvailles... | Chace
» Quand le Destin joue avec nous... (PV BatCat, Griffon et Fauve)
» Quand le Destin nous file un coup de pied aux fesses, on ne lui sourit pas... - Renan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Frontières :: AERUGO-