RSS 
 
   RSS 
  

Forum ouvert le 25/02/2014
Jetez un coup d'oeil à notre Organigramme.
Beaucoup du prédéfinis du manga sont disponibles !
Prenez le temps de zieuter nos prédéfinis des membres !

D'après les rumeurs,
Le Généralissime King Bradley aurait été vu dans les jardins du Q.G,
tondant la pelouse avec un tablier rose.

Témoin effrayé - "Faites attention à vous ! Scar n'est pas un véritable humain, c'est un Dalek déguisé... Fuyons !!!"
"EXTERMINATE"

Des gens cherchent des RPs ! N'hésitez pas à venir zieuter ici

Votez pour le forum toutes les deux heures ! Il y aura des nouvelles têtes et des nouvelles aventures !
Un post pour 250 cenz ! ~

Nous recherchons des méchants pour mettre la pagaille en Amestris ! Les infiltrés recrutent toujours !
Recevez en cadeau un bain de pied en porcelaine d'une valeur de xxxx cenz.

Escanor est officiellement plus accro à la bibine que Ban !
A l'occasion de pâques, notre chimère commence à voir des bibines partout dans toutes les images du forum !
Pendant ce temps... Dominic, Elena et Princesse se font la guerre pour les trouver.
Finir dans un love hôtel avec Banou, ça motive !

Invité
avatar
Who am i !

Réunion dans les bas-fonds [pv. Envy] Empty

Réunion dans les bas-fonds [pv. Envy]

MessageSujet: Réunion dans les bas-fonds [pv. Envy] Réunion dans les bas-fonds [pv. Envy] EmptySam 15 Mar - 17:52
Moi et ma manie de vivre en hauteur … Clope au bec, j’observe les ruelles sombres en contrebas du toit où je me suis temporairement installée. Le crépuscule étend son ombre sur les bas-fonds de cette ville où je me suis posée quelques temps. C’est bien de se promener de bled en bled, mais c’est pas ça qui va me faire avancer au final … J’ai appris plus ou moins par hasard la veille qu’une assemblée de rebelles devait se tenir dans le coin ce soir. Le lieu de rendez-vous ? Un bar, l’endroit idéal pour passer une soirée au chaud. Je resserre le manteau que j’ai fauché autour de mes épaules en frissonnant avant de relâcher un nouveau nuage de nicotine dans l’air froid.  Rouge … J’aurais pu choisir plus discret pour quelqu’un en cavale certes … mais non.  Un bruit retentit en contre bas et attire mon attention l’espace d’une seconde. Ou un peu plus longtemps en fin de compte lorsque je vois déambuler dans la rue une troupe armée, le cliquetis de leur sabre montant sans peine jusqu’à mes oreilles. Les sourcils légèrement froncés, j’ai peine à croire qu’ils puissent s’aventurer dans les quartiers mal famés tant les militaires sont haïs dans toute la zone. Par précaution, je me recule prudemment pour rejoindre le milieu du toit en silence et ramasse mon bordel avant de passer la lanière du sac à dos sur mon épaule. Mieux vaut ne pas trop trainer dans le coin, j’aimerais bien assister à ce rassemblement, et ce n’est pas en passant la nuit derrière des barreaux que j’en aurais la possibilité.

Je profite des ombres allongées pour me mouvoir discrètement sur les toits, utilisant les escaliers de secours pour passer d’un bâtiment à l’autre et suivre la troupe militaire sans me faire prendre. Pourquoi les suivre alors que je pourrais fuir dans l’autre sens et mettre le plus de distance possible entre ces raclures et moi ? La curiosité. Comme toujours en fait. Je veux savoir où ils vont, s’ils vont quelque part d’ailleurs, où s’ils se contentent juste de faire le tour du quartier avant la nuit. Après tout, peut-être viennent-ils pour démanteler le réseau de rebelles pour peur que ce dernier ait été balancé. Il faut dire que la récompense peut paraitre alléchante … La plupart des rebelles sont des gens pauvres, dénués de moyens et parfois même de biens. La perspective d’une coquette somme d’argent tombant toute cuite entre les mains a de quoi plaire lorsqu’on est fauché. Et j’ai beau voir cette demi-douzaines de bidasses faire des aller-retour sans jamais s’arrêter à un porte en particulier, une petite voix dans ma tête ne cesse de me répéter que ce qu’ils cherchent, c’est la réunion. Je soupire, assise sur une corniche, capuche sur la tête pour dissimuler un peu ma crinière blanche des rayons lunaires, sans quitter du regard la cohorte qui semble enfin décidée à prendre la tangente, après avoir visiblement fait choux blanc dans leurs recherches. Un léger sourire étire mon visage, satisfaite, avant que je ne me relève pour entamer la descente à l’aide d’une gouttière proche.

Une fois au sol, je jette un dernier coup d’œil par-dessus mon épaule pour m’assurer d’être seule dans la rue avant de me diriger vers le centre du quartier d’un pas tranquille. Le froid ne me gêne pas vraiment, souvent amenée à dormir dehors, j’ai fini par m’y faire au final. Et puis, j’ai ça dans les gênes parait-il … J’y crois pas trop à ces conneries mais bon. La nuit a fini par déposer son manteau lugubre sur la cité, et désormais, seuls quelques lampadaires en piteux état offre un peu de luminosité pour parcourir le quartier. Plongeant la main dans la poche de mon manteau, j’en tire un briquet et le paquet entamé qui s’y trouvait pour coller un énième bâton de nicotine entre mes lèvres froides.  Bien que ce ne soit qu’une illusion, et que j’en sois confiante, inspiré cette saloperie me donne l’espace d’une seconde l’impression d’avoir un peu plus chaud. Une fois détendue par l’afflux de nicotine dans mes poumons, je reprends la marche un peu plus rapidement, une seule idée en tête. Si je n’ai pas la moindre idée de l’heure qu’il est, je sais par contre très bien où je vais et accélère d’ailleurs le pas en apercevant les premières lueurs de l’endroit. Un bar enfoncé entre deux ruelles, dont la clameur monte entre les bâtiments, résonnant agréablement à mes oreilles. Un infime sourire aux lèvres, je m’approche tranquillement et après avoir jeté le mégot sur le trottoir sans trop de gêne, pénètre dans l’endroit surchauffé et bondé. Un petit bistrot qui ne paye pas de mine, mais l’ambiance y semble bonne malgré le début de bagarre que je peux entendre au fond de la salle. Classique quand il y a autant de gens en fait … D’un coup d’œil rapide, je repère bien vite des connaissances, quelques rebelles, un assez grand nombre en fait, ce qui me rassure au moins sur un point, je ne me suis pas trompée d’endroit. Repoussant le tissu cramoisi pour libérer ma tignasse, je joue des coudes pour rejoindre le bar et commande une bière blanche avant de me retourner pour finir mon inspection des lieux et surtout des personnes, en saluant deux ou trois d’un geste au passage. Après quelques instants de réflexion et une gorgée de boisson, je déduis vite que l’assemblée ne se fera pas ici. Trop de têtes inconnues, trop d’étrangers, trop de balances potentielles.

"Hey Elena !"

Sourcil haussé, je tourne la tête en direction de la voix avant d’esquisser un infime sourire. Enfin un habitué. Reposant mon verre, je l’invite à me rejoindre, repoussant quelques importuns pour saluer le jeune homme convenablement. Enfin jeune, c’est vite dit … la quarantaine bien tassée quoi. Après une nouvelle gorgée de bière, je finis par desserrer les mâchoires.

"Dit moi … c’est pas ici la réunion, j’me trompe ?"

Les yeux rieurs du blond se posent sur ma bière quelques secondes avant qu’il ne réponde.

"Tu perds pas le nord toi ! Non, c’est pas ici, il y a un entrepôt un peu plus loin dans la rue, ça se fera là-bas, mais t’as le temps encore, c’est dans plus d’une heure. On prétextera un fête privée. Les militaires tournent beaucoup ces derniers temps …"

"Ouais, je les ai vu rôder un peu plus tôt."

Sans un mot de plus, je détourne les yeux pour survoler de nouveau la salle en sirotant mon verre tranquillement. Une heure … Ca voulait dire plusieurs verres ça ! J’allais devoir faire attention à surveiller ma escente, faute de ne rien retenir de la réunion à venir.
Revenir en haut Aller en bas
Envy
Messages : 207
Palmito | Homonculus psychopathe
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

Réunion dans les bas-fonds [pv. Envy] Empty

Réunion dans les bas-fonds [pv. Envy]

MessageSujet: Re: Réunion dans les bas-fonds [pv. Envy] Réunion dans les bas-fonds [pv. Envy] EmptyDim 16 Mar - 13:32













Réunion dans les bas-fonds.
Envy & Elena


Les quartiers malfamés de Central City, aussi sombres que les égouts de la ville et sources d'informations pour ceux en quête de réponses. Il n'était pas rare qu'Envy, l'homonculus capable de prendre la forme de toute chose vivante, se ballade en ces lieux. En cette nuit parfaitement tranquille, où le ciel était source d'une pâle lueur lunaire, l'envie marchait tranquillement sous l'apparence d'un homme brun, dans un style sombre, passant partout sans que personne ne prête attention à lui, semblable à son apparence préférée. Attirer les regards sur sa personne était peu recommandable pour sa recherche dont le père voulait rapidement savoir si une menace planait dans cette ville, théâtre d'un futur évènement qui bouleverserait toute l’existence humaine.

Dans les ruelles déserte, Envy habillé comme un civil des plus normal, marcha tranquillement, observant ce qui se passait autour de lui. Apparemment en cette douce nuit, une réunion d'un mystérieux groupe allait avoir lieux dans le coin. Un groupe d'étranger, ayant réussis à infiltré le pays de l'Alchimie aussi facilement que de rentrer dans un moulin à vent. Ces imbéciles fraîchement débarqués clamait haut et fort dans tout le pays, qu'il cherchait à anéantir toute Alchimie pour libérer le peuple de l'emprise de l'Armée. Prétexte infâme qui cachait en réalité un but de tout détruire et de conquérir Amestris pour montrer leurs supériorités. Du moins, c'était une supposition que la famille d'Envy avait put faire ressortir.

Continuant de suivre un chemin déterminé par son instinct, l'homonculus s'arrêta brusquement pour écouter deux hommes parlant d'une fête non loin de sa position actuelle. Faisant passer cette sauterie privée pour quelque chose de banale afin de ne pas attirer l'attention des membres de l'armée qui patrouillaient dans le coin, comme tous les soirs. Voilà qui était plus qu’intéressant... Ces deux stupides humains venait de lâcher bêtement une information capital à l'ennemi sans même s'en rendre compte ~ Le lieu exact de cette charmante réunion du nouveau groupe d'insurgés. Se fondant dans les ténèbres, l'homme au sourire étiré comme celui d'un psychopathe se mit en direction d'un petit endroit de beuverie public.

Il ne lui fallut pas longtemps pour arriver devant l'entrée où se trouvait un homme assez costaud qui avait la tête d'un ours affamé depuis des années, scrutant du regard toutes personnes entrant dans ce bistrot des bas quartiers. Ne baissant pas la tête, souriant toujours aussi fortement pour montrer son envie de rentrer à l'intérieur, il lança un regard au vigile qui donna des frissons, laissant une petite goutte de sueur perler sur la tempe du monsieur. Finalement, Envy pu enfin entrer pour se fondre dans la masse de cette foule compact qui n'attendait qu'une chose... Le début de cette réunion. C'était tellement facile d'intégrer les lieux, que s'en était pittoresque... Les humains pouvaient gober n'importe quoi et sans même le moindre effort. Il fallait seulement savoir quoi dire au moment propice. L'homnonculus sous la forme d'un civil se faufila vers le comptoir et fit signe au barman de s'approcher pour venir lui demander de confirmer si l'endroit était bien la scène de la réunion tant attendue par l'envie. Ce dernier n'eut pas de réponse positive de la part du gros monsieur qui ne sentait pas la rose et se mit à râler dans son coin.

- « Tché... même pas capable d'avoir une bonne information dans ce pays. »

Rapidement, sans même remercier le barman, Envy fit demi-tour et se remit en route. Il lui fallait trouver quelqu'un d'assez bête et capable de lui dire où se trouver le lieu qu'il désirait intégrer pour sa recherche d'information. Passant près d'une jeune femme aux cheveux blanc immaculés, l'homonculus croisa son regard alors que celle-ci cherchait quelque chose des yeux.

- « Quoi ? Qu'est-ce que tu regardes idiote ? »

Puis finalement, il continua son chemin tout en poussant quelque personnes, dont un homme pas très commode qui se mit à crier et mettre sa main sur l'épaule de l'envie. Ce dernier plissa le regard qu'il tourna vers le main et l'attrapa rapidement pour la retourner avec sa force surhumaine, affichant un air contrarié. Dans un bruit de craquement d'os, signifiant que le gars venait de se faire casser le bras en deux secondes, Envy se mit à rire alors que l'inconnue hurlait devant tout le bon monde qui semblait ne pas faire attention à la scène avant de reprendre sa route comme si de rien n'était vers la rue.

- « T'as de la chance que je suis pressé, Abruti sans cervelle.  »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Who am i !

Réunion dans les bas-fonds [pv. Envy] Empty

Réunion dans les bas-fonds [pv. Envy]

MessageSujet: Re: Réunion dans les bas-fonds [pv. Envy] Réunion dans les bas-fonds [pv. Envy] EmptyVen 17 Oct - 20:23
rp archivé après le départ d'Astrid
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Who am i !

Réunion dans les bas-fonds [pv. Envy] Empty

Réunion dans les bas-fonds [pv. Envy]

MessageSujet: Re: Réunion dans les bas-fonds [pv. Envy] Réunion dans les bas-fonds [pv. Envy] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HRP :: LES RPS TERMINES OU ABANDONNES-