RSS 
 
   RSS 
  

Forum ouvert le 25/02/2014
Jetez un coup d'oeil à notre Organigramme.
Beaucoup du prédéfinis du manga sont disponibles !
Prenez le temps de zieuter nos prédéfinis des membres !

D'après les rumeurs,
Le Généralissime King Bradley aurait été vu dans les jardins du Q.G,
tondant la pelouse avec un tablier rose.

Témoin effrayé - "Faites attention à vous ! Scar n'est pas un véritable humain, c'est un Dalek déguisé... Fuyons !!!"
"EXTERMINATE"

Des gens cherchent des RPs ! N'hésitez pas à venir zieuter ici

Votez pour le forum toutes les deux heures ! Il y aura des nouvelles têtes et des nouvelles aventures !
Un post pour 250 cenz ! ~

Nous recherchons des méchants pour mettre la pagaille en Amestris ! Les infiltrés recrutent toujours !
Recevez en cadeau un bain de pied en porcelaine d'une valeur de xxxx cenz.

Escanor est officiellement plus accro à la bibine que Ban !
A l'occasion de pâques, notre chimère commence à voir des bibines partout dans toutes les images du forum !
Pendant ce temps... Dominic, Elena et Princesse se font la guerre pour les trouver.
Finir dans un love hôtel avec Banou, ça motive !

Invité
avatar
Who am i !

Attentat pour intellectuels [Damon + ouvert à tous les AE] Empty

Attentat pour intellectuels [Damon + ouvert à tous les AE]

MessageSujet: Attentat pour intellectuels [Damon + ouvert à tous les AE] Attentat pour intellectuels [Damon + ouvert à tous les AE] EmptyMar 7 Juil - 0:46

Anna

ft. Damon

Attentat pour intellectuels

Le grand jour était arrivé. D'ici quelques heures, j'embarquerai à bord d'un train en direction de l'est, où j'allais commencer une toute nouvelle vie en tant qu'alchimiste d’État. Accomplir des missions pour l'armée, être à la botte de dirigeants nonchalants, être privée d'une certaine liberté. Tout cela était le prix à payer pour profiter d'indéniables avantages, tels que des fonds de recherche considérables ou l'accès à la bibliothèque nationale, où étaient entreposés des manuscrits rares et précieux au sujet de l'alchimie et de bien d'autres choses. C'était justement là-bas que je me dirigeais : j'avais du temps à tuer en attendant mon train et consulter cette mine d'informations m'avancerait certainement dans mes recherches sur les chimères. Je ne perdais pas de vue mon objectif principal, à savoir contrôler ma forme de chat de nuit comme de jour. Être contrainte à la transformation n'était vraiment pas agréable, et parfois très dérangeant. Plus d'une fois je m'étais retrouvée dans une situation désespérée pour conserver mon identité... Et d'ailleurs, pas plus tard que la veille, quelqu'un avait découvert mes traits félins. Un certain Davis, aussi appelé le «Burglar thousand faces» dans les journaux, s'était introduit chez moi pour échapper à la police. Il avait toqué à la mauvaise porte. Je l'avais finalement laissé filer après avoir pris soin de relever son prénom et son adresse. Un petit tour aux archives de Central me suffirait à dénicher son nom avec tant de renseignements, mais je n'en faisais pas ma priorité. Tant qu'il ne compromettait pas ma progression vers mon but, je n'avais pas de raison de lui faire du mal.

Après une bonne heure de marche, je parvins enfin devant ce grand bâtiment blanc, icône de la puissance et du savoir, ainsi que de l'élitisme de ces valeurs en Amestris. En effet, si le hall d'entrée et la section des romans et contes pour enfants étaient publics, toutes les parties intéressantes de la bibliothèque étaient entièrement réservées aux alchimistes d’État. Encore une inégalité qui ne plaisait certainement pas à mon nouvel «ami» Davis. Je n'en avais pour ma part que faire : mon accomplissement personnel suffisait à mon bonheur. Je gravis les marches puis pénétrai la grande salle du bâtiment, qui ressemblait à n'importe quelle bibliothèque du pays. Au fond de la salle se trouvait un guichet derrière lequel une porte permettait d'accéder aux parties réservées aux alchimistes d’État. Je ne perdis pas de temps et présentai rapidement la montre gousset qui symbolisait mon statut. On me laissa passer sans le moindre problème.

A l'intérieur, j'entrepris de consulter les documents au sujet des chimères. Les dénicher s'avéra plus complexe que prévu. Lorsqu'enfin je mis la main sur ce que je cherchais, je fus déçue par le contenu du livre, qui restait très limité. A croire que le gouvernement et sa censure étaient passés par là. Je me rappelai alors les enseignements de mon professeur particulier d'alchimie : il m'avait autrefois prévenu que la plupart des alchimistes codaient leurs recherches afin qu'elles ne tombent pas entre les mains de n'importe qui. Je m'essayai alors à mon premier décodage sur cet ouvrage. Alors que je notais d'éventuelles significations pour un mot particulier, une explosion tonitruante retentit à l'autre bout du bâtiment. Si mon oreille ne me trompait pas, elle s'était produite dans la partie publique de l'immeuble. Qui diable me dérangeait pendant mes recherches ? Ça allait barder. Dégainant par prudence mon épée, j'avançai pas à pas jusqu'à la porte par laquelle j'étais rentrée. Je l'entrouvris pour jeter un coup d’œil de l'autre côté. De la fumée s'échappa par l'ouverture, révélant quelques instants plus tard une scène bien étrange : plusieurs hommes encagoulés munis d'armes à feu lourdes s'étaient immiscés à travers la brèche ouverte par de la dynamite et avaient condamné l'entrée principale. Mieux valait remettre à plus tard mon entrée théâtrale à l'épée... Celui qui semblait être leur chef commença alors un discours qui résonna tout autour du bâtiment, sans doute grâce à des haut-parleurs disposés dans le quartier.

- Nous sommes les Illuminés. Nous venons apporter la vérité en Amestris. Vous êtes trompés au quotidien par le gouvernement et son armée, en particulier par leurs Alchimistes d’État, qui encouragent l'utilisation de cette discipline impie. Ce bâtiment est le symbole de l'élitisme dont ils font preuve puisque vous, peuple commun de ce pays, n'avez pas accès au savoir que les dirigeants se gardent bien de partager. Pendant que je vous parle, une de nos équipes s'infiltre dans la partie privée de cet établissement. Les Alchimistes d’État qui s'y trouvent seront tous neutralisés. J'en profite pour formuler ma demande à l'armée : libérez notre confrère Austin Colins, que vous avez lâchement emprisonné lors d'une dernière opération. Tant que vous n'aurez pas exécuté notre demande, nous éliminerons un civil par heure. Nous vous prions de ne pas intervenir par la force, sans quoi vous nous contraindriez à nous en prendre à d'innocentes personnes. Il est inutile de préciser qu'il en serait de même pour une quelconque contre-attaque intérieure desdits alchimistes. Coopérez rapidement et aucun mal ne sera fait à personne.

Cela s'annonçait apparemment compliqué pour moi... D'autres terroristes allaient rentrer dans mon dos. J'étais de toute manière prise au piège. Pourquoi diable ces Illuminés avaient-ils choisi ce jour-là pour leur offensive ? J'aurais été tranquille s'ils avaient opéré le lendemain ! Je m'empressai de me faufiler dans une armoire de rangement assez grande pour m'accueillir, après avoir pris soin de silencieusement dégager tous les documents qui y étaient entreposés. A l'intérieur, je traçai un cercle de transmutation à portée de main avec la craie que je gardais dans ma poche. J'en profitai pour transmuter la paroi du meuble afin de me faire une petite ouverture discrète pour les yeux. Cachée ici, je pouvais voir sans être vue. Et si quelqu'un s'approchait un peu trop, il me suffisait d'utiliser l'alchimie pour me défendre tout en restant à l'abri. Pourvu que le gouvernement fasse le bon choix...
(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Who am i !

Attentat pour intellectuels [Damon + ouvert à tous les AE] Empty

Attentat pour intellectuels [Damon + ouvert à tous les AE]

MessageSujet: Re: Attentat pour intellectuels [Damon + ouvert à tous les AE] Attentat pour intellectuels [Damon + ouvert à tous les AE] EmptyVen 10 Juil - 14:50
En cette belle journée, je décidé qu'il était temps pour moi de faire quelque recherche a la bibliothèque, alors que je fis mon chemin de manière tout ce qu'il a de plus normal, en priant de ne pas avoir a faire de faux-semblant en jouant les mecs souriant pour entré.

J'espère qu'une occasion se présente a moi, enfin que je puisse entrée dans la partie réservé aux Alchimiste d'état... J'avoue que cela serrait tellement plus simple de pouvoir faire sauté la porte et de rentré de la manière que l'aurait fait ce cher Kimblee... Mais, c'est la grande différence avec lui, je n'ai pas sombré dans la sauvagerie moi. A vrai dire faire explosé des chose n'était pas une chose crissante en soit, c'est un pouvoir considérer comme très dangereux de part sa puissance et son côté instable.

Mais, si on ne sombre pas, ce pouvoir peut-être une force et non une preuve de sauvagerie... Enfin, c'en était largement assez des grande pensées, alors que je m'apprêté a rentré dans la bibliothèque, alors que je chopa un bouquin a l'entrée pour commencé a le lire, a peine ai-je eu le temps de faire quelque pas que l'entrée parti en fumée et que des hommes cagoulés rentrer en faisant un discours.

Dans ma tête une seule phrasé résonné:

*Mais ils vont fermé les gueules ou bien? On leur a jamais appris qu'on ne cris pas dans une bibliothèque*

Je regarda l'homme parlant d'un air de nihilisme, puis le clissa ma mains dans la pochette que j'avais a l'arrière de la ceinture, puis que je sorti un simple gravier, puis que j'expliqua:

- Il faut un peu chaud, vous ne trouver pas?

Puis j'enleva ma veste, et ma chemise lassant apparaître le long tatouage sur mon avant bras... Un simple tatouage? Bien sur que non, mais pour cette bande de néophyte, mon art sera certainement bien trop longue a expliquer, alors que j'appuya doucement sur mon avant bras, alors qu'un léger éclair alchimique fit son apparaissions, d'un coup, les homme cagoulé commencèrent a me regardé bizarrement.

D'un sourire, je lança d'un coup de pichenette mon gravier dans la direction de l'homme ayant fait son discours, j'aurais intérêt a être rapide après ça.

Lorsque le gravier arriva a quelque mini-mètre de la tête cagoulé du mec a la grande gueule.... BOM, une bonne petite explosion suffisante pour lui faire sauté la moitié du visage le laissant Ko sur le paquet.

Les hommes a côtés de lui lancèrent un bon gros:

-ENFOIRE!

Tout en dégainant des pistolet en commençant a me tiré dessus, alors que d'un saut vers l'arrière je retourné une table afin de me mettre a l'abris, alors que je souffla, et que je vis le sang coulé de ma jambe... Ha! je m'en était pris une dans la cuisse, pas bien, je m'était rouillé en étant dans la grande ville, je souffla en me mettant a rire... Pourquoi est-ce que je me mettait toujours dans ces situation moi.

Je pris d'autre graviers dans ma main, ils y allait avoir du sport.    



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» 123456789... Déclaration !
» Un peu de hentaï pour un ado de 15
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HRP :: LES RPS TERMINES OU ABANDONNES-