RSS 
 
   RSS 
  

Forum ouvert le 25/02/2014
Jetez un coup d'oeil à notre Organigramme.
Beaucoup du prédéfinis du manga sont disponibles !
Prenez le temps de zieuter nos prédéfinis des membres !

D'après les rumeurs,
Le Généralissime King Bradley aurait été vu dans les jardins du Q.G,
tondant la pelouse avec un tablier rose.

Témoin effrayé - "Faites attention à vous ! Scar n'est pas un véritable humain, c'est un Dalek déguisé... Fuyons !!!"
"EXTERMINATE"

Des gens cherchent des RPs ! N'hésitez pas à venir zieuter ici

Votez pour le forum toutes les deux heures ! Il y aura des nouvelles têtes et des nouvelles aventures !
Un post pour 250 cenz ! ~

Nous recherchons des méchants pour mettre la pagaille en Amestris ! Les infiltrés recrutent toujours !
Recevez en cadeau un bain de pied en porcelaine d'une valeur de xxxx cenz.

Escanor est officiellement plus accro à la bibine que Ban !
A l'occasion de pâques, notre chimère commence à voir des bibines partout dans toutes les images du forum !
Pendant ce temps... Dominic, Elena et Princesse se font la guerre pour les trouver.
Finir dans un love hôtel avec Banou, ça motive !

Invité
avatar
Who am i !

La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] Empty

La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ]

MessageSujet: La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] EmptyVen 29 Mai - 10:12
Michael était complètement perdu. Son esprit n'étais plus qu'un fatras d'idées qui se marchaient dessus et qui tentaient de survivre à leur propre flot. Comment tout cela avait bien pu arriver ? Qu'est-ce qui allait arriver, qu'est-ce qui se passait en ce moment même ? A toutes ces questions, il ne pouvait répondre. Il commença finalement à entrouvrir les yeux et à comprendre ce qu'était son environnement. Il se rendit alors compte de ce qu'il avait fait...

Il retira, horrifié, ses poings du tas de chair et d'os qu'il appelait autre-fois père... Qu'avait-il fait ? Qu'avaient-ils fait ? Il ne comprenais plus rien, son esprit était encore plus embrumé de ces questions... Il tomba en arrière et porta ses mains à son visage, mais il compris alors ce qui l'embrumait autant. La douleur... Il avait mal, tellement mal... Son corps entier n'était plus que douleur, et c'était peu dire... Il sentait une masse dans son dos, et dut faire un effort surhumain pour se retourner et se poser sur son bras... Mais en face de lui se trouvait un miroir, et ce qu'il vit l'horrifia...

Cette pauvre créature, allongée sur le sol, massive et pourtant à l'air si faible... Cette peau déchirée et recousue et tous ces morceaux de métal qui en ressortaient... ET ce grand rouage, comme incrusté dans son dos..... Cette pauvre créature... Pouvait-elle être...?

Oui, ça l'était, c'était bien lui. C'était bien lui le monstre abominable allongé aux côtés des restes d'un autre monstre... Il avait terriblement mal.... son corps meurtri lui donnait envie de hurler de douleur, mais il avait une autre douleur si grande qu'elle lui coupait la parole. Il avait envie de pleurer, en sachant quelle abomination il était devenu. Son sang coulait sur le sol et il pataugeait pitoyablement, tentant de luter, mais ses muscles ne voulaient plus répondre.

Il aperçu de vagues ombres dans le miroir, mais ses yeux se fermaient d'eux mêmes et il dut finalement s'abandonner à l'obscurité en espérant y mourir en paix et sans douleur.
Revenir en haut Aller en bas
Jean Havoc
Messages : 833
Humeur : Hâte de rentrer chez moi ! Mon vrai chez moi où "IL" m'attend... >.<
✎ Dεvσtεd subσяdinatε | Smσkε's lσvεя ღ
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] Empty

La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ]

MessageSujet: Re: La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] EmptyVen 5 Juin - 4:12



La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] GiphyLa naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] Giphy
Horreur naissante
feat. Michael & Edward      « Il n'y a pas pire châtiment, pire horreur que [ ... ] d'arracher l'homme au temps et à son mouvement continu. » ~ [ Milan Kundera ]


♫ Une voiture file sur les routes
C'est une urgence qui déroute
Un coup de frein, des pneus qui crissent
Et débarque l'armée d'Amestris ♫

Jean conduisait à vive allure. A côté de lui, Edward Elric, le plus jeune des Alchimistes d'Etat du pays. A la fois un honneur et un cadeau empoisonné... Du baby-sitting en somme... Un peu plus tôt, le Colonel Mustang, pour une fois débordé à bon escient, ou plutôt forcé de travailler, lui avait tendu un dossier pour lui confier une mission qu'il avait acceptée mais dont il ne pouvait s'occuper lui-même à cet instant. Le jeune homme avait feuilleté rapidement la-dite paperasse enquiquinante qui allait se solder par un rapport écrit de sa main. Il détestait écrire, cela l'ennuyait, il préférait le terrain et la pratique.

- « Aucun problème mon Colonel. J'y vais de ce pas. »

Il salua rapidement le Colonel pour tourner les talons et sortir du bureau alors que celui-ci s'ouvrait sur un autre blondinet, facilement 10 ans plus jeune que lui. Ce dernier n'avait pas pris la peine de frapper et le brun attablé à son bureau le lui fit remarquer sans même le regarder. Mais avant que le FullMetal pique une crise suite à sa remarque, il lui proposa d'accompagner Jean en mission. « Vous me représenterez » qu'il avait dit... En réalité, l'affaire nécessitait un Alchimiste d'Etat et le seul disponible s'avérait être Edward. Sa venue impromptue tombait donc finalement à pic.

Tout en conduisant, le fumeur faisait le topo à son cadet. Des cris avaient été entendus dans les bas quartiers et en constatant les dégâts et la nature de l'incident, la police militaire avait jugé bon de faire appel à l'armée. Le rapport préliminaire et les polaroids n'annonçaient rien de très réjouissant.

- « Vous avez vu les photos patron alors je vous préviens de suite. N'entrez pas avant que je vous le dise. Je dis ça pour votre bien, car c'est pire que l'affaire Tucker »

Le silence s'installa dans la berline, Edward n'avait pas vu le corps lors de cette affaire et le Sous-Lieutenant ne le laisserait pas voir grand chose non plus cette fois. Juste lui montrer la méthode d'investigation au cas où il serait amené un jour à le faire. Qui sait, après tout ? Arrivant sur les lieux, il arrêta l'auto de façon à bloquer la rue. Pas la peine d'avoir trop de civils autour...

Les policiers les saluèrent à leur passage, le blondin fonçant d'un pas rapide jusqu'à la porte d'entrée déjà ouverte. Personne n'avait touché à rien à part recouvrir les corps. L'odeur du sang... Confinée ou non, cette odeur embaumait partout, dans chaque pièce de la bâtisse. Une odeur âcre de fer qui prenait à la gorge et donnait la nausée... Il fît signe au petit chaperon rouge de venir avant de soulever la bâche qui semblait recouvrir une masse importante. C'est alors qu'il entendit une sorte de râle suivit d'une discrète respiration saccadée.

- « Bon sang ! Celui-ci est en vie ! Que quelqu'un appelle une ambulance, vite ! »

Il enleva rapidement la bâche pour permettre à l'individu de respirer un peu mieux. Il semblait mutilé... Le corps couvert de métal et de cicatrices... Maintenant qu'il avait demandé à Ed de se rapprocher, le militaire ne pouvait plus lui dire de faire demi-tour pour lui épargner la vue. Vision d'horreur pour un adolescent... Pour préserver son innocence c'était raté. Il avait besoin de son avis d'Alchimiste vu qu'un cercle était présent sur le sol.


Code par Oswinwho City Forum. Modif's by Jean Havoc


Revenir en haut Aller en bas
Edward Elric
Messages : 231
FullMetal Alchemist
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] Empty

La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ]

MessageSujet: Re: La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] EmptySam 6 Juin - 18:55
Edward avait pesté tout le long du voyage. Les bras croisés pendant que le Sous-Lieutenant Havoc conduisait la clope aux lèvres la fenêtre baissée. Il appréciait le geste au moins il ne l'intoxiquait pas... De plus... GNNNIIIII !! Mais c'était un vrai danger public au volant ! Note a lui-même apprendre à conduire pour ne plus laisser personne d'autre mettre sa vie en danger. Pourtant, d'habitude, il conduisait plus prudemment quand... Quand le Colonel était là... Logique pas envies de se faire cramer.

Sinon, pendant qu'Havoc lui exposait la situation, il lisait le dossier... Non, il ne pouvait plus, lire en voiture impossible pour lui et là ça ne venait pas de la conduite du grand blond. Ça le rendait juste malade. C'est d'ailleurs un peu plus pale qu'habituellement qu'ils arrivèrent enfin sur les lieux. La police avait sécurisé les lieux pour éviter que les civils ne viennent piétiner la scène.

À peine sortie de la voiture que le jeune alchimiste inspira profondément retrouvant des couleurs. Enfin, il suivit Havoc, mais resta à la porte comme indiqué. Et valait mieux, il avait déjà recommencé à blanchir juste à l'odeur. Cette odeur qui lui rappelait CE jour-là. Le jour où il... Bref, il ne fallait pas y penser. Oui enfin bon difficile à dire. Pendant que le grand blond faisait son boulot Edward regardait autour de lui le massacre. Les meubles brisés, le sang partout. Sous l'une des bâches semblait y avoir vaguement la forme d'un être humain et sous l'autre une imposante masse. Il semblait y avoir ces cercles de transmutation partout ! Du plus basique au plus compliquer. Des cercles que le blondin connaissait et d'autres pas.

Tien le Sous-Lieutenant lui fit signe d'approcher. L'adolescent entra donc enfin. Il évita de marcher sur les objets présents. Quand le fumeur souleva la bâche pour que le blond voit au moins le cercle, il s'avéra que l'être en dessous était vivant ! La bâche fut soulevée et les yeux dorés s'agrandirent d'effroi. Comment pouvait-on faire cela à un être humain ? En effet si Havoc avait voulu conserver « l'innocence » du plus jeune, c'était raté. Mais bon, ce niveau d'innocence là, il l'avait perdu depuis longtemps.

Edward s'accroupit pour regarder avant toutes les blessures. Il frappa dans ses mains et les appliqua sur son manteau rouge. Ainsi, il créa des bandages qui s'enroulèrent autour des blessures les plus importantes, apportant les premiers soins en attendant les secours.


- Havoc-san, fait sortir les policiers ! Il faut arrêter l'hémorragie.

Il dut attendre que les policiers sortent, sidérer de voir un adulte recevoir des ordres d'un enfant. Une foi sortie, Edward claqua à nouveau dans ses mains et les appliqua sur l'homme. Bientôt le sang ne coula plus du tout.

- Ce n'est pas de l'alchimie humaine, j'ai juste forcé les cellules à s'activer d'avantage pour que le processus naturel de coagulation se termine vite.

Il retira ses mains tachées de sang, enfin ses gants étant tâcher de sang. En attendant que les ambulanciers n'arrivent, il se concentra sur le cercle. Mais il ne voyait pas tout avec l'homme allonger dessus. Il allait devoir attendre que celui-ci soit évacué.
Revenir en haut Aller en bas
Jean Havoc
Messages : 833
Humeur : Hâte de rentrer chez moi ! Mon vrai chez moi où "IL" m'attend... >.<
✎ Dεvσtεd subσяdinatε | Smσkε's lσvεя ღ
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] Empty

La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ]

MessageSujet: Re: La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] EmptyVen 12 Juin - 21:10



La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] GiphyLa naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] Giphy
Horreur naissante
feat. Michael & Edward      « Il n'y a pas pire châtiment, pire horreur que [ ... ] d'arracher l'homme au temps et à son mouvement continu. » ~ [ Milan Kundera ]


♫ Des corps inertes sur l'plancher
Du sang dans lequel patauger
Un claquement d'main comme une prière
De l'Alchimie jaillit la lumière ♫

Le militaire s'était exécuté sans broncher, faisant sortir les deux policiers à la porte et leur ordonnant d'appeler cette fichue ambulance au lieu de regarder le spectacle -qui n'en était pas un- comme des ignares. Ne sachant pas quoi faire de plus, il était resté à distance du jeune alchimiste. Ca ne devait pas être son forts les soins mais au moins ça devrait tenir jusqu'à l'hôpital. C'est alors qu'il se souvint de Hughes, ce dernier disant souvent qu'ils étaient des "monstres de foire"... Cependant, tous monstre qu'ils étaient, ils sauvaient des vies tous les jours. Aux yeux du fumeur, c'était une bénédiction, un don, et il en savait quelque chose puisqu'il avait vu son chef décomposer de l'eau pour s'en sortir avec ses flammes.

Les sirènes des ambulances résonnèrent enfin et Jean sortit en trombes pour déplacer sa voiture et permettre le passage. Plus les brancards seraient proches et mieux ce serait. Il en profita aussi pour aviser rapidement les ambulanciers de l'étendu des dégâts.

- « Je sais que vous en avez vu de toutes les couleurs, mais aujourd'hui c'est particulièrement glauque et gore... On a un mort et un mutilé. Il est faible mais vivant, et un Alchimiste d'Etat lui a donné les premiers soins. »

Devançant les nouveaux arrivant dans la maison, il fit reculer son équipier du jour. Il en avait assez vu et attendrait que l'évacuation soit terminée pour prendre des notes sur ce qu'il voyait et faire ensuite ses recherches. Avec précaution, les ambulanciers et infirmiers soulevèrent le pauvre homme et remirent la couverture pour le cacher un minimum aux yeux des civils déjà attroupés à chaque bouts de la ruelle. Puis, amenant un sac, ils "empaquetèrent" le cadavre.

Le sang cachant une partie du cercle, il ne serait pas aisé de travailler dessus... Cependant, l'alchimiste se mit au travail. Ils avaient le temps... Les radios et les rapports médicaux ne se feraient pas en claquant des doigts. Le militaire l'écoutait d'une oreille, laissant son regard faire le tour de la pièce, cherchant un indice que la police aurait oublié. Il se déplaçait de temps à autre pour voir un détail quel qu'il soit. Il remonta au rez-de-chaussée, inspectant tout, demandant l'appareil pour prendre des photos supplémentaires.

Il tomba sur un photo de famille accrochée au mur... Leur homme mutilé se trouvait dessus. Certes un peu plus jeune mais on le reconnaissait parfaitement. Jean prit une photo qu'il glissa ensuite dans la poche de sa veste après avoir soufflé dessus et éventée pour qu'elle sèche plus vite. Le fumeur aimait assez ce genre d'appareil instantané, très pratique pour voir de suite les tirages, non seulement pendant une enquête mais aussi pour immortaliser des instants qui deviendront des souvenirs imagés.

Ayant finit son p'tit tour, il redescendit voir si le petit blondinet avait terminé ses investigations. Il ne prit plus la peine de prendre des pincettes pour discuter de l'enquête, et parla cash au jeune garçon.

- « Vous avez fini p'tit chef ? J'aimerai votre avis sur plusieurs cas de figure pour cet incident. »

Il avait déjà quelques scénarios possibles en tête mais un seul semblait vraiment plausible et le cliché qu'il avait pris quelques minutes auparavant pourrait sans doute aider lors des interrogatoires.

***************

Une fois dans la voiture en direction de l'hôpital, il lui exposa ce à quoi il avait pensé. Primo : une personne enlevée sur laquelle on aurait fait des expériences et celle-ci se serait vengée. Deuxio : Avec le cliché qui était dans sa poche, on pouvait penser à une histoire de famille... Mais ça faisait plutôt un truc du genre maltraitance et comme dans le cas précédent, la victime se serait fait justice soit même. Tertio : Dans tous les cas il pourrait fortement s'agir d'un meurtre bien que le cadavre était plutôt difficile à analyser... Quatro : Folie due à la douleur de la transmutation.

Jean zieuta rapidement vers la jambe de son passager. Quand il avait tenté de transmuter sa mère, il avait dû énormément souffrir physiquement quant à la perte de ses membres. Tant psychologique à la vue de son propre corps détruit au profit de la science.

Le militaire gara la voiture sur le parking de l'hôpital et alla se présenter directement aux urgences. En voyant l'uniforme, on lui indiqua rapidement la chambre dans laquelle serait transféré l'inconnu une fois sorti des soins préliminaires. Un médecin vint leur donner les premières constatations, puis ils attendirent le retour du "patient". Cela ne tarda pas, et ils attendirent patiemment que ce dernier se réveille...


Code par Oswinwho City Forum. Modif's by Jean Havoc


Revenir en haut Aller en bas
Edward Elric
Messages : 231
FullMetal Alchemist
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] Empty

La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ]

MessageSujet: Re: La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] EmptySam 13 Juin - 9:40
Edward se poussa quand les ambulanciers arrivèrent. Ils avaient le cœur bien accroché. Lui n’avait qu’une envie, vomir. Une fois le survivant et le cadavre emporté le blond put s’intéresser au cercle sous l’homme. Il y avait beaucoup de sang et il ne voyait pas tout en intégralité. Heureusement, Havoc prenait des photos. Ce qui veut dire qu’il n’aurait pas à revenir ici après. Cependant Edward, carnet et crayon en main, notait tout et dessinait ce qu’il voyait.

C’était vraiment gore tout ça. S’il en croyait ce qu’il voyait ce cercle avait à la base les signes de la transmutation pour les chimères. Bien que ce ne soit pas sa spécialité, il savait les reconnaitre. Ha, mais il lui manquait des signes ! Devait-il attendre que l’individu ce réveil ? Visiblement oui. Le blond fouilla alors parmi les notes de l’alchimiste purée. Il trouva toute sorte de feuille plante et un carnet comme lui. Bien sûr tout était crypté… Mais le code était horriblement simpliste.

Quand Havoc revint, il tenait dans ses bras tout ce d’ont il avait besoin.

- Oui, j’ai fini ici, j’ai pris tout ce qui est utilisable. Vos photos me seront utiles aussi.

**********************************************************************************
Dans la voiture Edward regardait les clichers. Heureusement que dans la voiture, il y avait ce qu’il fallait. Notamment une pochette, enfin une sacoche ou Edward avait pu ranger tout le fourbi de la purée humaine.

Il faut dire qu’Edward allait mieux aussi, il avait en sortant mit les papiers dans les bras du Sous-Lieutenant et était allé rendre son petit déjeuné dans un coin. Il se sentait donc plus frais. Ainsi même la conduite d’Havoc ne le rendrait pas malade. Il écoutait donc les suppositions du blond. Il hésitait aussi. Le mieux finit-il par dire, ce serait de demander au principal intéressé. Edward ne remarqua pas le regard que lui avait lancé l’adulte. Il était trop occupé par les notes et les photos.

Ainsi quand ils arrivèrent Edward se rendit aux toilettes pour se rincer la bouche, boire et se passer le visage sous l’eau pour ne pas dire la tête. Une fois mieux il revint vers Havoc le rejoignant dans la chambre d’hôpital.

Une chambre banale, tout ce qu’il y a de plus ordinaire avec des murs blancs, une table de nuit avec lampe, rideau blanc devant la fenêtre fermer. Enfin les infirmiers arrivèrent en tirant pour l’un, poussant pour l’autre, le lit avec leur survivant encore endormi. Une fois le lit sur roulettes placé et caller, ils partirent. Il fallut attendre. Edward observait ce pauvre bougre, aussi grand qu’Amstrong. Plein de muscle et horriblement mutiler. Comment pouvait-on faire ça a quelqu’un ? Il était évidant que quelque choses avait plus que foirer durant la transmutation.

Le jeune alchimiste assit sur une chaise griffonnait sur son carnet, avec toute la documentation, le cercle n’avait pas été dur à reconstituer. Puis le montra à Havoc.

La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] Mini_695218cercletransmutationMicha

- Je pense que la base est un cercle pour faire des chimères. Mais qu’il a voulu remplacer l’autre « animal » par de la mécanique.

Tien d’ailleurs leur patient semblait commencer à gigoter. Il se réveillait enfin… Puis Edward plaqua ses mains sur ses oreilles quand résonna dans la petite pièce un hurlement terrible venant de leur protéger.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Who am i !

La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] Empty

La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ]

MessageSujet: Re: La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] EmptyMar 23 Juin - 19:43
HRP Je m'excuse d'avance pour le peu de longueur de mon post mais, comme constaté avec Mr Havoc, je suis coincé et je peux pas raconter trente trucs... HRP

L'obscurité... L'obscurité rassurante l’enveloppait, le protégeant du monde... Le protégeant des regards... De son propre regard.... Le silence.... Le silence qui étouffait tout cris.... Qui étouffait leurs cris de dégoût.... qui étouffait ses cris de désespoir.... Cette obscurité était tachée de sang..... Son sang ou celui de son père...? Dans le silence résonnait, au loin, un murmure... Étais-ce les siens...? Étais-ce celui de quelqu'un qui se demandait ce qu'il était...?

L'obscurité se mouva en tempête, et le silence fut brisé par les hurlements du vent... Le tourbillon s'étendait.... Était-il conscient ou rêvait-il....? Était-il prisonnier de son esprit, refusant ce corps qui lui était étranger...?

Il n'eut pas le temps de répondre à ces questions car, soudain, tout se figea. Tout se figea, remplacé par la douleur, la douleur immense de l'esprit et du corps... Il se mit soudain à hurler, pleurant. Oui, pleurant toutes les larmes de son corps. Pas seulement de douleur, mais surtout du désespoir. Il ouvrit alors les yeux.

Tout était embrumé, mais il distingua assez vite qu'il était allongé... sur le dos. Il se souvint de la vision d'horreur qu'il avait eu plus tôt. Oui, soudain, tout lui revenait. Il comprit alors pourquoi son corps était si douloureux et, dans un accès d'adrénaline, il réussit à saisir le bord du lit pour se retourner, s'y cramponnant comme à sa vie. Il retomba enfin sur le torse. La douleur s'apaisait un peu, et il pouvait noyer ses cris et ses larmes dans son oreiller, espérant s'étouffer.

Les deux alchimistes, eux, furent devant un spectacle effrayant : Son dos était recouvert de sutures, de lambeaux de peau recousus pour éviter de laisse la chair nue. En certains endroits, ressortaient des piques de métal, bordées de sang et comme encrées dans la chair. Et puis... Et puis il y avait cette vision d'horreur. Un rouage, au moins aussi large qu'une assiette, fichée dans son dos, recouvert par endroit de chair, comme si ce corps avait commencé à l'accepter en lui. Et ce rouage, maculé de sang séchant, se mit à doucement ressortir de la chair, produisant des bruits de succion dégoûtants mais indéniablement organiques. Il finit par ressortir complètement, révélant son épaisseur d'au moins 4 centimètres... Dont trois qui venaient d'être "recrachés" par la pauvre créature qui leur tournait le dos et qui étouffait ses cris.
Revenir en haut Aller en bas
Jean Havoc
Messages : 833
Humeur : Hâte de rentrer chez moi ! Mon vrai chez moi où "IL" m'attend... >.<
✎ Dεvσtεd subσяdinatε | Smσkε's lσvεя ღ
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] Empty

La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ]

MessageSujet: Re: La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] EmptyMar 30 Juin - 22:39



La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] GiphyLa naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] Giphy
Horreur naissante
feat. Michael & Edward      « Il n'y a pas pire châtiment, pire horreur que [ ... ] d'arracher l'homme au temps et à son mouvement continu. » ~ [ Milan Kundera ]


♫ Des murs blancs immaculés
Et des odeurs dégageant l'nez
Un cri de fou retentissant
L'audition perdue temporairement ♫

Alors que l'alchimiste griffonnait sur son carnet, le militaire l'écoutait distraitement, adossé au mur près de la porte de la chambre. Il regardait le pauvre homme allongé comme il l'avait pu l'être. Les médecins n'avaient pas tenté de retirer le plus gros visiblement, attendant d'en savoir plus avant de prendre des risques. Lorsque qu'Ed lui tendit le calepin pour lui montrer et lui expliquer, il s'avança en décroisant les bras. Acquiesçant plus que répondant vraiment puisque pour lui l'alchimie était plus ou moins du xinois. Il allait rendre le calepin à son cadet lorsque celui-ci lui fit signe qu'il y avait du mouvement vers le lit et lâcha soudainement le calepin qui tomba au sol.

Le calepin ne fît aucun bruit. De toute manière, il aurait été impossible de distinguer quoi que ce soit avec le vacarme que faisait le blessé en hurlant et pleurant. L'alchimiste et le tireur d'élite plaquaient leurs mains sur leurs oreilles, espérant que cela prenne fin au plus vite. Devant le spectacle horrible auquel il faisait face, Jean n'eut d'autre choix que de se ruer sur la porte pour l'ouvrir et de crier à quiconque pourrait aider. Le rouage dans le dos de l'homme mutilé ressortait, faisant sauter quelques sutures au passages, absolument rien d'alléchant à voir. Rapidement des médecins et infirmiers firent leur entrée et calmèrent leur patient avec un peu de morphine.

- « Ne le shootez pas surtout, il faut qu'on lui parle dans le cadre de notre enquête. Je sais qu'il est en état de choc, mais c'est un ordre de l'armée. Je ne peux pas y désobéir, et mon collègue non plus. »

Le blondinet avait pris les devant, faisant mourir toutes réparties qui auraient pu venir des professionnels en blouse blanche. Personne n'irait contre un ordre venant de l'armée. Il attendit qu'ils sortent pour contourner le lit et se mettre dans le champ de vision de cet être humain en charpie... Il ne savait pas trop s'il pouvait le toucher ou pas pour le rassurer... Ne lui ferait-il pas plus mal qu'autre chose en faisant ça ? La morphine c'était bien mais ça ne réglait pas tout. La main ça devrait aller, il n'y avait pas de sutures dessus, pas de bout de tôle, rien. Il la posa simplement dessus, sans appuyer, tout en s'asseyant sur le bord du lit.

- « Tout d'abord, est-ce que vous comprenez ce que je dis ? Faites moi un signe, et je continue. Je suis le Sous-Lieutenant Havoc et mon collègue en rouge c'est l'Alchimiste d'Etat Edward Elric, il va falloir qu'on vous pose quelques questions. »

Il lui laissa un peu de temps pour assimiler ce qu'il venait de dire. Pendant ce temps il fît signe à Edward de prendre des notes sur ce qui allait se dire. Ça n'allait pas être agréable pour leur protégé, Havoc en avait conscience, mais il n'avait pas le choix. Il pouvait retarder les pires questions, mais en aucun cas les omettre. Le Sous-Lieutenant inspira doucement et commença son interrogatoire.

- « Bien, si vous êtes prêt, veuillez donner votre nom et expliquez-nous ce qu'il s'est passé. »

La douleur, bien qu'un temps soit peu apaisée par la morphine, se lisait dans le regard de son interlocuteur, peut-être même de la peur aussi. S'il se souvenait de tout et qu'il s'avérait qu'il avait une part de responsabilité dans cet incident, il y avait de quoi. Cependant, au vu de ses blessures, il bénéficierait sûrement de circonstances atténuantes.


Code par Oswinwho City Forum. Modif's by Jean Havoc


Revenir en haut Aller en bas
Edward Elric
Messages : 231
FullMetal Alchemist
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] Empty

La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ]

MessageSujet: Re: La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] EmptyJeu 2 Juil - 13:17
Edward ramassa son carnet quand les cris et pleures ne furent réduits plus qu’à des gémissements. La morphine, le remède miracle contre la douleur, mais c’était tout. Ça ne soignait pas. Edward se rapprocha et prit la fiche accrocher au pied du lit pour lire les constatations et rapports médicaux. Le plus pe… Jeune des deux blonds se demandait si lui aussi avait eu l’air aussi pitoyable quand Alphonse l’avait amené en catastrophe au Rockbell. Sans doute que oui. Mais cela était le passé maintenant.

L’alchimiste écoutait ce que disait le militaire. Il se demandait aussi sur l’homme alité serais capable de répondre. Cet individu avait surement besoin de réconfort. Et pas d’être confronté à un homme qui lui poserait plein de questions. D’ailleurs, Havoc les avait présentés. Edward reposa le rapport et s’avança pour entrer aussi dans le champ de vision de leur protéger et lui sourit juste.

- Prenez votre temps pour répondre. Je me doute que ce doit être très douloureux. Alors ne vous précipitez pas.

Oui Edward savait être rassurant et concilient, et même doux quand il le voulait bien. Malgré la masse imposante de cet homme et les mutilations qu’il avait subies, il semblait plus que fragile à ce moment-là aux yeux du blond et devait le traiter comme n’importe quel être avec le plus de délicatesse possible.

Que pouvait-il faire d’autre de toute façon. Pas grand-chose. Edward s’assurait aussi que ses gants étaient bien en place et ne montraient pas son auto-mail au bras, nul doute que cet homme allait avoir en horreur tout ce qui ressemblait à une prothèse métallique. Il alla également chercher de l’eau fraîche et ce ne fut que quand leur patient fut dans une position plus confortable qu’il le fit boire, nul doute qu’il devait avoir soif, et parler la bouche sèche ce n’était pas génial.

- Voila est-ce que ça va un peu mieux ? Pouvez-vous répondre aux questions désormais ?

Enfin, ils allaient avoir les réponses aux questions d’Havoc.

(Hors rp : désolé c’est assez cours ^^ »)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Who am i !

La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] Empty

La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ]

MessageSujet: Re: La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] EmptyJeu 23 Juil - 15:37
Michael était dépité. La douleur était presque entièrement partie, mais il avait si honte... Si honte d'être ainsi, d'être une créature informe allongée dans un lit d’hôpital, sous le regard visiblement dégoutté des deux enquêteurs. Il avait de nouveau envie de pleurer, mais il sut se retenir, chérissant plus que tout le peu de dignité qui lui restait. Il entendit les questions sans vraiment les écouter, il devinait déjà ce qu'ils voulaient savoir. Il usa des rares muscles qu'il sentait encore pour remuer dans son lit tel un ver pour remonter doucement vers la tête de lit, où il casa sa tête de manière à pouvoir parler. Il scruta encore ne fois les deux compères et remarqua au teint du plus petit qu'il avait visiblement vomi. Il tenta finalement de parler mais il se rendit compte que sa gorge était bien trop sèche. Il se mit à tousser, faisant des signes des yeux vers un verre d'eau posé non loin. Après avoir bu, il se sentit un peu mieux et pu enfin parler.

- Je........ Je m’appelle Michael Maxwell...... Orphelin, je fus adopté à 10 ans par.....*Soupir* Par le docteur Victor. Il m'a tout appris de l'alchimie et, même s'il gardait tout de même quelques distances avec moi, je le considérais comme un père et.........*Ses yeux commencent à se mouiller.* Et j'étais persuadé qu'il me considérais secrètement comme son fils, lui aussi.... Je l'assistait dans ses expériences..... J'avais bien vu que le temps commençait à peser sur ses épaules..... A détruire lentement son esprit..... Mais l'alchimie était tout ce qu'il savait faire, tout ce qui l'occupait.... Alors je l'aidait de mon mieux pour qu'il puisse continuer..... Et pour qu'il garde une raison d'exister..... Et..... Et un jour........... OH mon dieu...... Je me suis réveillé...... La douleur me tailladais..... Et il était là.... Devant moi..... A me sourire comme à son habitude...... en me demandant calmement comment ça allais..... Il m'a alors expliqué.... D'un froid monstrueux..... Ce qu'il avait fait..... Et il prit à peine un air embarrassé quand il reconnut qu'il avait échoué..... Et....et.....et sans crier gare, il me montra mon visage..... Il me dévoila ce que j'étais désormais condamné à être...... La douleur était telle...... Mon esprit et mon corps s'étaient fondus en douleur.... Une douleur qui, soudain..... éclata en rage.... Vers celui..... celui que je pensais m'aimer....

Il s'arrêta soudain. Quelques sanglots avaient parfois coupé ses parole mais, en palpant véritablement tout cela, en le formulant en mots, cela avait ravivé sa douleur, et il ne put s’empêcher d'éclater de nouveau en larmes, mais cette fois, il faisait tout pour atténuer le bruit. La honte lui déchirait le cœur, la honte de ce qu'il était et de ce qu'il faisait, de ce qui lui était arrivé. Il se remis à gigoter dans son lit, enfouissant de nouveau sa tête dans son oreiller, ne voulant pas voir ces gens qui l'observaient et devaient certainement le juger du regard.

Cela continua pendant un bon moment mais, finalement, il s'arrêta, prit un e grand respiration et retourna de nouveau sa tête vers les deux compères. Il aperçu alors le cercle dessiné dans son carnet et le reconnut.

- Et j'imagine que vous voulez aussi que je vous aide à éclaircir ce cercle, hein ? Mon.... Le docteur radotait souvent à son sujet.... Il était comme fasciné par ce cercle, et je dois bien avouer que, lorsqu'on connait sa signification initiale, il est assez intéressant. C'est en fait la représentation alchimique de l'univers sous sa forme la plus basique. Bien sur, il y a le cercle, le ciel, l'univers, le grand tout. A l’intérieur, se trouve le carré, un des symboles de la terre. Sur la terre se trouve le pentagramme des cinq bases élémentaires : La terre et l'eau, les plus bas car ce sont ceux qui sont palpables, puis le feu et l'air, éléments impalpables et enfin, l'énergie, qui règne sur tout. Et, au centre, se trouve l'étoile à six branches, la somme de toutes choses.... Elle a plusieurs signification. Bien sur, vous ne devez pas ignorer que c'est le symbole de la pierre philosophale, ce qui concorderais, mais je préfère la voir sous sa forme trop peu connue. En effet, elle symbolise aussi l'Homme. Je le trouve très beau sous cet angle.... Pourtant.... Si on regarde ses applications pratiques de plus prêt... On se rend copte que ce cercle permet en fait de faire fusionner un être humain avec n'importe quel corps étranger. Ce.... Ce fou a cru que cette méthode permettrait d'intégrer n'importe quel automail à une personne sans aucune intervention chirurgicale, que cela ouvrait la voie à des organes artificiels à.... Mais son procédé est défectueux et, dans toute sa folie, c'est sur moi qu'il l'a testé.... Pourtant... Quelque chose a marché. Prenez donc un stéthoscope et venez écouter vous même.... Je le sens... Mon cœur ne bas plus. Il a réussi à le remplacer par une machine silencieuse et sans âme... Je ne suis plus qu'une abomination sans cœur et au corps en charpie.... Que vais-je bien pouvoir devenir, désormais....?

Il posa cette dernière question en regardant le plus jeune dans les yeux, sentant qu'il était bien plus réceptif à son malheur que son collègue, sans savoir pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
Jean Havoc
Messages : 833
Humeur : Hâte de rentrer chez moi ! Mon vrai chez moi où "IL" m'attend... >.<
✎ Dεvσtεd subσяdinatε | Smσkε's lσvεя ღ
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] Empty

La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ]

MessageSujet: Re: La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] EmptyMer 19 Aoû - 1:19



La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] GiphyLa naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] Giphy
Horreur naissante
feat. Michael & Edward      « Il n'y a pas pire châtiment, pire horreur que [ ... ] d'arracher l'homme au temps et à son mouvement continu. » ~ [ Milan Kundera ]


♫ Un contact, une attention
Regards emplis d'compassion
Assaisonnés bien gentiment
Des quelques questions nous barbant ♫

Laisser du temps au temps... Havoc se voulait le plus rassurant possible, c'est pour cela qu'en toute empathie il gardait au maximum un contact tactile avec le patient. Le militaire avait beaucoup apprit lors de son précédent séjour en ces lieux, il n'avait donc aucun mal à s'adapter. Cela faisait également partie de ce que l'on apprend à l'Académie Militaire. S'adapter en toutes circonstances pour la meilleure stratégie. Il avait beau n'être qu'en bas de la chaîne des Officiers, il avait un peu plus de jugeote qu'il ne voulait bien laisser paraître. Jean avait laissé Edward s'occuper de donner de l'eau à leur protégé pour que ce dernier puisse mieux se délier la langue par la suite, et c'est dans un silence quasi religieux que les deux acolytes écoutèrent le récit de l'homme meurtrit.

Dans sa tête, le fumeur avait réfléchit à quelques questions au fur et à mesure des faits. Plus que de juger celui qui souffrait et se posait en victime dans cette affaire, il préférait s'intéresser au Docteur Victor. Certes il était décédé dans l'affaire et il ne pourrait rien en tirer mais certaines infos pourraient grandement intéresser l'armée. Il fût interrompu dans ses réflexions par les pleurs de l'homme de fer. Une brève pensée comme quoi il pourrait faire concurrence à Ed lui vint mais il l'oublia bien vite, agrippant d'une main l'épaule du martyre pour lui faire sentir qu'il était épauler dans cette épreuve douloureuse.

- « Votre douleur s'estompera un jour, avec le temps... Cependant, je ne suis pas à même de prédire laquelle de vos douleurs s'évanouira en premier. »

Ayant été poignardé dans le dos lui aussi, il pouvais comprendre les douleurs de cet homme, physique et psychologique. Il savait bien que le souvenir de cette journée atroce ne se dissiperait pas en un clin d'oeil de la mémoire. Et quand bien même il en ferai abstraction, cela resterait enfoui en lui, gravé au fer rouge.

Écoutant attentivement plus que de participer à la conversation à laquelle il ne comprenait pas les 2/3, il continuait d'élaborer ses questions au fur et à mesure. Dans les paroles de Maxwell, il y décelait peut-être un projet intéressant, encore fallait-il que cela fonctionne et de façon optimale, sans anicroches, aucune. Attendant patiemment que ses explications soient finies, il observait tour à tour Ed puis le patient dont il tenait toujours soit la main, soit le bras en guise de réconfort. Cependant, quand il avança que son coeur ne battait plus, le grand blond s'excusa vivement avant de poser une main sur le torse en faisant attention à ne pas le blesser davantage. Rien... Pas un battement... Tout simplement ahurissant et stupéfiant.

- « C'est... Désolé, je n'ai pas les mots... »

Le militaire marqua une pause, se grattant l'arrière de la tête pour tenter de se reprendre sur ce fait incroyable. Pour être honnête, il avait plein de mots en tête mais aucun n'était adapté. Maxwell pourrait être immortel avec cette machine à la place du coeur. C'était à la fois incroyable et effroyable. Il valait sûrement mieux ne rien dire sur le moment, et reprendre l’interrogatoire.

- « Nous allons remettre nos rapports sur notre entretien avec vous dans un premier temps, ensuite nous en saurons plus. Pardonnez moi, mais j'aurai quelques questions. Je ne connais et ne comprends pas grand chose à l'alchimie, mais si dans le futur il était possible que cela fonctionne... Pensez-vous que nous pourrions donner une seconde vie à des blessés de guerre par exemple ? Des amputés ? Est-ce que cela ferait aussi mal qu'avec des automails classiques biologiquement parlant. »

Il savait de source sûre que le fait de connecter quelqu'un à un automail était douloureux pour le porteur, mais si les progrès technologiques et alchimiques pouvaient faire en sortent que la matière soit un vrai prolongement du membre sectionné... Sur du long terme, qu'est-ce que cela donnerait ? Il y avait plein d'espoir dans les yeux azuréens du beau blond et il serra un peu plus sa prise empathique avant de se reprendre, de cesser sa brève et modérée brusquerie. D'un point de vue personnel, il se sentait touché et concerné. Bien plus qu'au début de l'affaire.

- « Veuillez excuser mon enthousiasme passager... C'était déplacé par rapport à votre vécu. Ayant été blessé plusieurs fois au combat, comme beaucoup d'autres, je me demandais s'il n'y avait pas un avenir dans le pire des cas. »


Code par Oswinwho City Forum. Modif's by Jean Havoc


HRP :
 
Revenir en haut Aller en bas
Edward Elric
Messages : 231
FullMetal Alchemist
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] Empty

La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ]

MessageSujet: Re: La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] EmptyVen 21 Aoû - 18:59
Mais c’était ignoble ! Ce mec avait totalement perdu la tête ! Faire ça a son fils adoptif alors que ce n‘était pas au point ! Faire ça à quelqu’un tout court était abominable. S’il n’était pas déjà mort le blond lui aurais mis une sacrée raclé.

Edward prenait en note avec application tout ce que le dénommé Michael disait. L’adolescent avait repris des couleurs. Mais entendre les sanglots de cet homme était un crève-cœur comme on dit. Mais aussi barbare que soit l’opération et la façon d’ont ce Victor s’y était pris, cela restait une incroyable découverte, une avancée alchimique et technologique remarquable. Le but d’une telle opération permettrait à la base de limiter la douleur et le temps de rééducation. Le blond regardait le cercle qu’il avait redessiné d’après les recherches de ce docteur fou. Et surtout le cercle serait à retravailler pour limiter les effets secondaires et le drayage d’énergie de l‘utilisateur.

Tandis qu’Havoc s’extasiait Edward notait des choses dans le cercle, de petite formule alchimique simple. Le garçon releva les yeux sur l’homme mutilé. Le processus avait fonctionné pour le cœur ?


- Excusez-moi.

Il prit un stéthoscope posé sur la table de soin plus loin et le mit à ses oreilles, puis posa le socle froid sur le buste de l‘homme. En effet, aucun battement comme une sorte de très léger bruit comme un ronronnement continuel. Il retira l’engin froid et le posa.

- Bon si je résume bien, vous savez servir de cobaye humain à ce fou, cependant d’un point de vue scientifique son approche est bonne, les recherches sont encore incomplètes, mais la théorie est parfaite. Imaginons quand ça marcherait, cela limiterait la douleur et le choc de l’opération, et réduirait de plus de moitié le temps de rééducation. C’est une avancée scientifique et médicale fabuleuse.

Edward releva la tête à la question, qu’allait-il devenir ? Pas faux, mais c’était simple.

- Devenir alchimiste d’état et faire financer vos recherches sur ce processus, après ce Victor, c’est vous le plus apte a créé une réel avancé médical. De plus en trouvant comment faire, vous pourrez peut-être vous… Réparer non ? Vous êtes vivant ! Donc avancer ! Et le monstre… Ce n’est pas vous.

Edward s’éloigna vers la porte et posa sa main sur la poignée.

- Reposez-vous, laissez-vous chouchouté par les infirmières. Je vais écrire une lettre de recommandation pour vous. Et surtout ne vous laissez pas aller. Je repasserais vous voir quand vous serez alchimiste d’état. Vous avez raison Havoc-san. Il y a de l'avenir dans cette découverte.

Et ainsi, l’alchimiste d’état qu’est le garçon sorti laissant Havoc et Michael seuls.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Who am i !

La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] Empty

La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ]

MessageSujet: Re: La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] EmptyVen 11 Sep - 18:20
lorsque Michael vit les réactions des autres, il n'avait qu'une envie : vomir.

- Oui, en effet, c'est déplacé. Je me disais qu'au final vous étiez des hommes doués d'émotions, mais apparemment pas. Dès qu'on parle de progrès scientifique, c'est forcément l'extase, on pense déjà à s'y investir autant qu'on peux et ce sur le dos des malheureux qui en font les frais ! Vous croyez quoi ? Je sais quelles seraient les conséquences si les recherches de ce vieux fous aboutissaient. Au début, vous grefferiez des automails améliorés à de pauv' gars blessés à ces absurdités de guerres, et puis, vous commenciez à vous dire que ça serait bien d'en profiter pour améliorer vos soldats hein. Après tout, pourquoi se contenter d'un simple bras humain quand on peux avoir un superbe automail rutilant capable de soulever des bagnoles et de résister aux balles, hein ?! Vous croyez que je sais pas ce qui se passe quand on fous la technologie aux mains des militaires ?! Je préfère encore crever que vous foutre ça entre les mains ! Et n'essayez même as de décrypter ses notes, de l'Ishbal écrit en caractères Xinois, et le tout codé avec une clef d'une cinquantaine de caractères que nous sommes les seuls deux à connaitre ! Bonne chance pour tout décrypter !

Il était au bord de la crise de nerf. Franchement, s'extasier ainsi d'une "avancée scientifique" qui avait fait sa perte ? Ça le rendait vraiment malade, ou alors peut être étais-ce la morphine qui lui donnait la nausée. Toujours est-il qu'il se précipita sur une bassine placée à côté du lit où il vida se boyaux. Après s'être essuyé la bouche, il s'effondra dans son lit, visiblement HS. Il leva les yeux vers le militaire et le considéra un instant. Il avait la bouche pâteuse et se sentait sombrer dans le sommeil. l'émotion lui avait fait un tel choc que ça l'avait complètement cassé.

- Juste..... S'il vous plait..... Foutez le camp....
Revenir en haut Aller en bas
Jean Havoc
Messages : 833
Humeur : Hâte de rentrer chez moi ! Mon vrai chez moi où "IL" m'attend... >.<
✎ Dεvσtεd subσяdinatε | Smσkε's lσvεя ღ
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] Empty

La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ]

MessageSujet: Re: La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] EmptyMar 20 Oct - 19:02



La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] GiphyLa naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] Giphy
Horreur naissante
feat. Michael & Edward      « Il n'y a pas pire châtiment, pire horreur que [ ... ] d'arracher l'homme au temps et à son mouvement continu. » ~ [ Milan Kundera ]


♫ Le déni et la surprise
Personne ne lâchera prise
Le ton montant en crescendo
Aucune excuse n'aura bon dos ♫

Edward était sortit juste à temps... S'il avait été là, nul doute qu'il aurait empoigné cet être souffrant mais témoignant d'un profond égoïsme sur le coup. C'était à la fois égoïste et légitime. Il était bien trop tôt pour parler de tout ça avec lui. Jean faisait le constat de son erreur, conséquence de son empressement à vouloir bien faire. Le blondin était conscient d'avoir heurté quelque chose. Il resta le plus calme possible mais son regard se durcit malgré tout.

- « J'ai certes commis une maladresse à votre égard, mais le fait que j'ai exposé est tout ce qu'il y a de plus légitime. Je conçois que dans l'instant présent vous ne soyez pas en mesure de comprendre tout à fait, mais réfléchissez un moment aux vies que vous pourriez sauver, à votre nom inscrit dans l'histoire. »

Hommes, femmes et enfants, aussi nombreux soient-ils reprendraient enfin espoir quant à leur avenir au sein de la société. Ce n'est pas simplement une affaire politique et militaire. C'est avant tout pour le "peuple" avant de voir que dans ce peuple il y a effectivement l'armée toute puissante. Une armée potentiellement corrompue à en croire le Colonel Roy Mustang. Mais même s'il s'avérait qu'elle était effectivement pourrie jusqu'à la moelle rien de garantissait que l'info parvienne jusqu'aux mauvaises oreilles...

- « Et ne vous méprenez pas, ce n'est pas pour faire des supers-soldats comme vous pourriez le penser. Qu'on-t-il de si génial que ça les soldats qui disposent déjà d'un automail ? Il suffit d'un choc bien placé pour mettre leur vie en danger. Pour prendre un exemple, cet enfant qui m'accompagnait n'est pas un soldat à proprement parlé, mais il est une vie que j'ai sauvée malgré ses automails. Et je puis vous assurer qu'il ne dispose pas d'une force surhumaine, juste un enfant doué et fin stratège qui souffre en silence et qui malgré ce que vous pensez, songe à vous aider. »

La convalescence allait prendre un certain temps avant que Michael soit transportable. Transportable en prison, attendant le jugement sur les faits de cette affaire sanglante. Le patient se mit à vomir avant de fixer le militaire encore assis sur le bord du lit. Il allait tout simplement se faire jeter de la chambre comme un malpropre. Se levant, il fît le tour du lit pour rejoindre la porte. La main sur la poignée, il l'entrouvrit avant de se retourner, l'ai mystérieux.

- « Sachez que je connais quelqu'un qui dispose d'un Ishval à ses côtés. Il me suffirait de placer un mot aux bonnes personnes pour la contacter et faire en sorte de décrypter vos codes, et peu importe le temps que cela prendra. En attendant, vos recherches sont sous scellés à partir de maintenant. Nous vous recontacterons dès que nous aurons remis nos rapports et obtenu des informations sur la suite des évènement vous concernant. Sur ce, prompt rétablissement à vous. »

Sans un bruit, le fumeur sortit de la chambre, imitant l'alchimiste précédemment. Il se rendit dans le hall et se dirigea naturellement sur le téléphone pour demander une surveillance de la chambre puis quitta l'hôpital pour reprendre sa voiture.


[ CLOSED ]


Code par Oswinwho City Forum. Modif's by Jean Havoc


HRP :
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Who am i !

La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] Empty

La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ]

MessageSujet: Re: La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] La naissance de l'horreur... [RP ouvert à 2 alchimistes d'état + Edward Elric] [ CLOSED ] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La Fainéantise [RP ouvert] /!\Hentaï/!\

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HRP :: LES RPS TERMINES OU ABANDONNES-