RSS 
 
   RSS 
  

Forum ouvert le 25/02/2014
Jetez un coup d'oeil à notre Organigramme.
Beaucoup du prédéfinis du manga sont disponibles !
Prenez le temps de zieuter nos prédéfinis des membres !

D'après les rumeurs,
Le Généralissime King Bradley aurait été vu dans les jardins du Q.G,
tondant la pelouse avec un tablier rose.

Témoin effrayé - "Faites attention à vous ! Scar n'est pas un véritable humain, c'est un Dalek déguisé... Fuyons !!!"
"EXTERMINATE"

Des gens cherchent des RPs ! N'hésitez pas à venir zieuter ici

Votez pour le forum toutes les deux heures ! Il y aura des nouvelles têtes et des nouvelles aventures !
Un post pour 250 cenz ! ~

Nous recherchons des méchants pour mettre la pagaille en Amestris ! Les infiltrés recrutent toujours !
Recevez en cadeau un bain de pied en porcelaine d'une valeur de xxxx cenz.

Escanor est officiellement plus accro à la bibine que Ban !
A l'occasion de pâques, notre chimère commence à voir des bibines partout dans toutes les images du forum !
Pendant ce temps... Dominic, Elena et Princesse se font la guerre pour les trouver.
Finir dans un love hôtel avec Banou, ça motive !

Invité
avatar
Who am i !

L'orage des dernières volontés. (w/ Elizabeth) Empty

L'orage des dernières volontés. (w/ Elizabeth)

MessageSujet: L'orage des dernières volontés. (w/ Elizabeth) L'orage des dernières volontés. (w/ Elizabeth) EmptyMar 28 Avr - 17:53
L'orage des dernières volontés. (w/ Elizabeth) 140627111924830582





₪۩۞۩Elizabeth₪۩۞۩₪




L'orage des dernières volontés.


"Le temps presse, le temps court, autant tout dire si on ne sait si on va revenir..."




Le quai de la gare se remplissait doucement.

Les lueurs de l'aube jouaient sur le carrelage du sol, reflétant une couleur chaude et agréable. Il faisait frais, mais la journée s'annonçait chaude et sans aucun nuage pour troubler le ciel. Cette perspective me donnait une impression de renaissance. J'aimais ce sentiment de liberté à l'aurore, seule avec nous même et le monde. Au loin, j'entendis un train s'annoncer et une brise vain effleurer mon visage. Tout commençait pour se terminer.

Debout sur le quai, j'avais rangé mon cape habituel. J'avais revêtu une robe blanche en coton que m'avait offerte Amélia et un chapeau de la même couleur. J'avais laissé de côté mes bottines pour enfiler des sandales beige et j'avais lâché mes cheveux. Ils retombaient dans de fines bouclettes légères et je profitais de leur caresse sur mes épaules dénudées. Je n'avais pas l'habitude de porter ce genre de tenue, mais j'en avais eu envie. Je ne voulais pas quitter le village en étant La Renarde, mais simplement Malagan.

Je ressemblais à n'importe quelle dame qui passait devant moi, à la différence que mes traits étaient étrangers. A vrai dire, j'aimais cette différence plus que coutume. C'était beau. C'était bien.

Il était bientôt cinq heures et l'heure d'arrivée de mon train se rapprochait à grands pas. J'observais le paysage en aillant l'étrange penser que c'était peut-être la dernière fois que je le voyais. J'espérais de toute mon âme que non, mais il avait fallu que je prévoie cette possibilité. Ainsi, voilà pourquoi j'étais là, attendant qu'elle arrive.

Je ne l'avais pas revu depuis notre première rencontre, où elle avait débarquer chez nous. Entre temps, il y avait eu Mustang, la fuite d'Inaku, le passage à North et Aiko. Tellement de choses qui avaient attisés ma haine en vers cette femme et qui avaient aussi finalement, changés mes points de vue. Je ne savais que penser. Je ne savais pas non plus si je faisais bien les choses, mais je voulais essayer.

Je ne voulais pas m'en aller sans avoir mis les choses au plat avec elle. Voilà pourquoi je lui avais donné rendez-vous ici. J'avais des mots violents et durs à lui dire, mais qui apaiseront sûrement les jours à venir. Enfin, si elle venait. Car qui me disait qu'elle accepterait mon invitation ? Je l'avais insulté et dénigré dans le seul but de conserver un peu de cohérence dans ce monde. Alors, allait-elle venir ?


On pouvait s'attendre à tout, avec Elizabeth Kane.


Spoiler:
 

                 

©Setsu Nekos
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Who am i !

L'orage des dernières volontés. (w/ Elizabeth) Empty

L'orage des dernières volontés. (w/ Elizabeth)

MessageSujet: Re: L'orage des dernières volontés. (w/ Elizabeth) L'orage des dernières volontés. (w/ Elizabeth) EmptyMer 13 Mai - 22:39


L'orage des dernières volontés. (w/ Elizabeth) 150513103750402927


L'orage [...]











Ah, Malagan, Malagan. On ne peut pas dire que ça se soit particulièrement bien passé, la dernière fois. Et l'arrivée soudaine du futur beau-frère n'a probablement pas aidé à changer son opinion de moi. Mais après tout, qu'est-ce que j'en avais à faire ? Ce n'est pas comme si j'avais besoin d'elle. Elle peut très bien disparaître à l'autre bout du monde, ça ne me toucherait même pas... Enfin, peut-être un peu, quand même... Pour le petit...

Elle m'avait donné rendez-vous à la gare d'East City pour je ne sais quelle raison. Tout ce que je savais, c'était qu'elle voulait parler, discuter. De quoi ? Aucune idée. Sans doute rien d'important, me disais-je. J'étais venue. Je n'y étais pas obligée, mais je l'ai fait. Pourquoi ? Bonne question. Peut-être que j'étais juste curieuse à propos de la raison de cette soudaine invitation. La curiosité est un vilain défaut. Elle peut aisément vous amener de gros ennuis.

Elle était sur le quai, à l'autre bout de la gare, et j'étais assise tranquillement sur un banc, le vent soufflant dans mes cheveux. Elle ne m'avait pas vue. Pas très futée, pour une Renarde. J'étais déjà là depuis une bonne heure, mais j'avais envie de la faire attendre, juste pour voir. Ça m'a permis d'observer les gens qui passaient, montant et descendant des trains comme s'ils se passaient le relais dans une étrange danse de groupe. L'avantage, le matin, c'est qu'on reconnaît facilement les insomniaques, les fêtards, ceux qui n'ont pas su se lever, et tous ces types de gens mal réveillés. De temps en temps, on voyait passer une cravate de travers, des chaussettes dépareillées, une chemise qui dépassait du pantalon. C'est ça, le matin, dans une gare. La foire aux mal-sapés.

Je décidai de me rapprocher de Malagan, d'aller la voir, histoire qu'elle ne poireaute pas trop. La grande horloge de la gare indiquait 4h42, et le soleil commençait à pointer le bout de son nez, au loin. Dommage, j'étais parfaitement à l'aise, dans le noir. En m'approchant, je remarquai une valise aux pieds de la jeune fille. Visiblement, la gare n'était pas un choix anodin pour cette rencontre. Où pouvait-elle bien aller, hein ? Partait-elle vivre sa vie seule de son côté, comme je l'avais prédit quelques mois auparavant ?

- Tiens, ne serait-ce pas là ma bridée préférée, lui lançai-je, un grand sourire sur le visage.


"Hey, aren't you my favourite slant?"
©Setsu Nekos

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Who am i !

L'orage des dernières volontés. (w/ Elizabeth) Empty

L'orage des dernières volontés. (w/ Elizabeth)

MessageSujet: Re: L'orage des dernières volontés. (w/ Elizabeth) L'orage des dernières volontés. (w/ Elizabeth) EmptyLun 18 Mai - 17:07
L'orage des dernières volontés. (w/ Elizabeth) 140627111924830582





₪۩۞۩Elizabeth₪۩۞۩₪




L'orage des dernières volontés.


"Le temps presse, le temps court, autant tout dire si on ne sait si on va revenir..."




J'étais totalement perdue dans mes pensées. La voltige de mon esprit semblait avoir durée un moment car ce qui me sortie de ma transe fut celle que j'attendais, Elizabeth. La revoir me fit taire un petit rictus d'agacement et d'envie de meurtre qui m'avait longtemps tenu compagnie les jours où j'étais de mauvaise humeur.

Elle n'avait pas changé d'un cheveu. Je me demandais souvent si les chimères vieillissaient comme nous, mais je m'étais bien garder de poser la question. A vrai dire, j'avais beaucoup de questions sur ces êtres à par entière, mais je n'avais ni le temps, ni l'envie de les lui poser. En plus, vue la façon dont notre rencontre s'était déroulée, il valait mieux pour moi que je m'abstienne de prolonger cette entrevue si cela venait à ne plus être poli.

Je lui ai quand même balancé un verre dans la figure.

Je ne vais pas dire que je ne l'avais pas cherché, mais c'était comme ça. Je n'étais pas souvent en colère, mais quand ça venait, ça venait. Alors je n'allais pas m'excuser pour...

Je faillis pousser à soupire. Faire la gamine ne me servirait à rien. Je n'avais encore une fois pas le temps pour savoir qui avait été la méchante la première et qui avait cherché qui. Bien que l'hostilité n'était pas vraiment la meilleure approche pour engager la conversation, je dû me résoudre au fait qu'il allait me falloir quelques secondes pour essayer de la contenir.

Elle m'offrit un sourire dont je me demandais la nature. Je me doutais bien que je pourrais me jeter sous les rails que ça ne lui ferait rien, mais de là être contente de me voir, j'en aurais presque rigolé. Je pris sur moi-même et le lui rendit en plissant légèrement la commissure de mes lèvres. Pas le temps pour les fantaisies et les hypocrisies.

- Bon matin. Merci d'être venue.

Mon ton était calme et sonnait doux. La lassitude qui commençait à s'imprégner en moi me rendait soudainement bien plus avenante que je ne l'aurais peut-être souhaité. L'animosité que je ressentais il y a quelques secondes se fit remplacé par l'objectif de cette rencontre. Je replaçais une de mes mèches et observais ses yeux immenses. Je savais que la suite n'allait pas être facile.

- Je ne vais pas y aller par quatre chemins. Si je t'ai demandé de venir, c'est pour te prévenir.

Je tirais légèrement le bord de mon chapeau pour parer un des rayons du soleil qui venait m'éblouir. Je pris une petite inspiration.

- Je pars à Central et je compte y faire déménager Inaku et Shosuke dès que possible. Inaku et moi enquêtons depuis un moment sur certaines affaires personnelles et il semblerait qu'on ne va pas tarder à arriver au bout. Je pars devant pour tâter le terrain et Inaku me rejoindra rapidement.

Je me tus sous le sifflement d'un train au loin. L'entrée en gare se fit quelques minutes plus tard où je fixais Elizabeth en attendant de pouvoir continuer. Je me repassais en tête ce que j'avais à faire et je savais qu'il me restait beaucoup. Et comme toujours, ce temps m'échappait.

- Je t'ai demandé de venir pour une simple raison. S'il arrive quelque chose à Inaku ou à moi, Kazu et Amélia seront là pour Shosuke. Mais un jour, il voudra retourner dans notre pays natal car nous possédons toujours notre maison quittée à la hâte. Si ce jour-là venait à arriver, je te demande, non pas à mon nom, mais à celui d'Inaku, d'Amélia et de Kazu de ne pas le laisser aller seul.

Je pris une inspiration. Une très grosse inspiration.

- Je sais que tu ne m'aimes pas. Et tu sais que je ne t'apprécie pas trop. Je sais aussi que c'est totalement culotté de ma part de te demander ça. Je sais que tu n'en as sûrement rien à faire de ma demande et que si tu venais à le faire, ça ne sera pas parce que je te l'ai demandé. Mais dans mon pays, la tradition est d'embrasser ses ennemis une dernière fois avant que la nuit nous enlace. Je ne le ferais pas, car tu n'en ais pas une. Et je ne te dirais pas ça non plus si je me doutais que c'est peut-être notre dernière rencontre.

Le train repartit dans un sifflement strident et j'attendis sagement sa réaction. Je n'avais pas le sentiment de faire appel à sa pitié. Je n'avais pas non plus le sentiment de ravaler ma fierté. J'avais juste une profonde paix qui s'était animée doucement à mesure que j'avais parlé. Je la regardais attentivement et je me demandais si nous aurions pu être amies. L'idée me semblait presque stupide, mais je me dis ça n'aurait peut-être pas été une fiction si on avait fait les choses biens. Elle comme moi.

Mais pour l'instant, j'attendais juste de savoir si je ne l'avais pas dérangé pour rien...


                 

©Setsu Nekos
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Who am i !

L'orage des dernières volontés. (w/ Elizabeth) Empty

L'orage des dernières volontés. (w/ Elizabeth)

MessageSujet: Re: L'orage des dernières volontés. (w/ Elizabeth) L'orage des dernières volontés. (w/ Elizabeth) EmptyLun 8 Juin - 17:56


L'orage des dernières volontés. (w/ Elizabeth) 7468962006_a414925b7a


L'Orage [...]











La jeune femme n'avait pas l'air particulièrement heureuse de me voir et afficha un très léger sourire de façade. Elle semblait presque pressée que son train montre le bout de son nez pour filer le plus vite possible.
Elle me fit un bref résumé de la raison pour laquelle elle m'avait convoquée ici aussi tôt. Quelle idée de faire ça au petit matin, n'y avait-il pas d'autre train pour sa destination plus tard dans la journée ?

- Je t'ai demandé de venir pour une simple raison. S'il arrive quelque chose à Inaku ou à moi, Kazu et Amélia seront là pour Shosuke. Mais un jour, il voudra retourner dans notre pays natal car nous possédons toujours notre maison quittée à la hâte. Si ce jour-là venait à arriver, je te demande, non pas en mon nom, mais en celui d'Inaku, d'Amélia et de Kazu de ne pas le laisser aller seul. Je sais que tu ne m'aimes pas. Et tu sais que je ne t'apprécie pas trop. Je sais aussi que c'est totalement culotté de ma part de te demander ça. Je sais que tu n'en as sûrement rien à faire de ma demande et que si tu venais à le faire, ça ne sera pas parce que je te l'ai demandé. Mais dans mon pays, la tradition est d'embrasser ses ennemis une dernière fois avant que la nuit nous enlace. Je ne le ferai pas, car tu n'en es pas une. Et je ne te dirais pas ça non plus si je me doutais que c'est peut-être notre dernière rencontre.

Pourquoi en faire tout un plat ? En quoi nos différends changeraient-ils quoi que ce soit ? Je n'ai rien contre Inaku, ni contre le petit, ni même contre elle en fait, contrairement à ce qu'elle semble penser.

- Bien sûr, aucun problème, à une seule et unique condition.

Je laissai un court silence avant de reprendre, juste assez de temps pour qu'une petite brise passe dans nos cheveux.

- Ne t'en fais pas, tu n'as rien à faire. La condition, c'est qu'à ce moment-là, je sois toujours en vie. Tu sais...

Je jetai un coup d’œil rapide aux alentours, pour être sûre que personne d'autre que Malagan ne m'entende.

- La durée de vie d'une chimère dépend de celle de ses composants, et pour les chimères humaines, la part animale a beaucoup plus d'importance. La durée de vie moyenne d'une chauve-souris est de douze ans. Je ne peux pas te promettre d'être là quand ça arrivera, mais si je suis toujours en vie d'ici-là, je te rendrai ce service.

Je lui tendis le bras droit, présentant ma main pour qu'elle la serre.

- Fais-moi confiance.

"Trust me."
©Setsu Nekos

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Who am i !

L'orage des dernières volontés. (w/ Elizabeth) Empty

L'orage des dernières volontés. (w/ Elizabeth)

MessageSujet: Re: L'orage des dernières volontés. (w/ Elizabeth) L'orage des dernières volontés. (w/ Elizabeth) EmptyJeu 6 Aoû - 10:58
L'orage des dernières volontés. (w/ Elizabeth) 140627111924830582





₪۩۞۩Elizabeth₪۩۞۩₪




L'orage des dernières volontés.


"Le temps presse, le temps court, autant tout dire si on ne sait si on va revenir..."




Il est vrai que je ne connaissais pas grand-chose sur les chimères. Même si l'une de mes rares amies en était une, je ne l'avais jamais questionné là-dessus. C’était pour moi au départ une sorte de mythe qui accompagnait les rumeurs des bas quartiers de ce pays. Des humains croisés à des animaux ? Des légendes urbaines dont je m’étais vite rendue compte de leur véracité. C’était l’un aspect de l’homme que je détestais : être capable de torturer les siens pour obtenir des résultats au nom d’une « science » immorale.

Je ne pouvais prétendre savoir ce que la fille en face de moi avait vécu. Ce n’était pas des choses qui se racontaient et il valait peut-être mieux que les gens n’en sachent rien. Son histoire n’était pas la mienne et aussi curieuse soit-elle, je ne pouvais pas me permettre d’essayer de l’imaginer ou de la comprendre. Je savais aussi que la compassion et la pitié étaient traîtresses et qu’il valait mieux parfois ne rien dire.

Douze ans, c’est rien pour un humain. Même s’il peut accomplir de grandes choses en douze ans, les grands projets ne sont peut-être pas de rigueur. Je ne savais pas quels étaient ces grands projets et si j’avais pu m’arrêter un peu plus longtemps avec elle, peut-être aurais-je su ce que je voulais savoir.

Mais le temps pressait, toujours, inlassablement, fatidiquement. Sa seule condition me révoltait presque naturellement. Je ne comptais l’utiliser, mais même pour elle, je lui souhaitais une longue vie fait de mains dans les poches des gens. Pourtant, ce présage funeste ne semblait pas vraiment l’ébranler et je me dis qu’elle s’était peut-être fait une raison. Qui sait combien de temps a-t-elle eu pour méditer ces années restantes. Je lui offris un sourire et attrapais la main qu’elle me tendait.

Je ne sais pas si on se liait uniquement pour cet engagement ou si on partait pour quelque chose de nouveau. J’avais le sentiment qu’elle ne me détestait pas tant que ça. Je restais cependant sur mes positions, je ne l’appréciais toujours pas, mais je pense que je pouvais aisément lui faire confiance. Quelle sensation étrange. Et puis qui sait, peut-être qu’avec ce fameux temps, s’il nous laisse une deuxième chance, j’arriverai enfin à faire une croix sur le goût amer qui me reste sur la langue quand je pense à elle.  

- Je te souhaite de vivre plus longtemps, tout de même. Inaku t’en voudrait de filer comme ça au bout de quelques années seulement. Lui fis-je remarquer, sur un ton un peu plus léger, voir presque plaisantant.

Je regardais l’heure et soupirais avant de me rendre à l’évidence. Il allait falloir que je parte. J’observais alors son visage et ses grands yeux. On aurait dit un hibou avait ces deux sphères écarquillés, mais elle n’avait pas cet air d’ahuri et un peu plus de classe. Tirant un peu sur mon chapeau, je détournais la tête pour regarder les passants.

- Bien. Je ne vais pas te retenir plus longtemps, tu as sûrement mieux à faire.

Je marquais une pause.

- Merci d’avoir fait le déplacement. Et…

Je n’étais vraiment pas à l’aise pour les au revoir, même avec les gens pas très proches. C’était en grande partie pourquoi je filais toujours très tôt le matin en laissant un mot, je savais que je ne supporterais pas d’entendre les gens me saluer et me souhaiter de rentrer vite ou de réussir. Je ne savais jamais comment réagir et c’était ultra-gênant. J’ajustais mon chapeau pour essayer de dissiper mon malaise, mais la rougeur de mes joues devant me trahir. Je me sentais complètement idiote et me pinçais les lèvres, essayant de trouver quelque chose à dire, à part un simple « bye bye » ou « salut »…

Mais l’inspiration ne devenait décidément pas.

Spoiler:
 

                 

©Setsu Nekos
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Who am i !

L'orage des dernières volontés. (w/ Elizabeth) Empty

L'orage des dernières volontés. (w/ Elizabeth)

MessageSujet: Re: L'orage des dernières volontés. (w/ Elizabeth) L'orage des dernières volontés. (w/ Elizabeth) EmptyVen 4 Sep - 0:07


L'orage des dernières volontés. (w/ Elizabeth) 7468962006_a414925b7a


L'Orage [...]











Alors qu'elle approchait sa main de la mienne, je sentais dans son regard un léger malaise. Elle était en train d'assimiler les informations que je venais de lui donner sur moi, et ça l'avait visiblement touchée. Je me contentai de lui sourire, alors que nous avions notre premier, et peut-être dernier, contact physique amical. Son regard se pointa vers mon visage.

- Je te souhaite de vivre plus longtemps, tout de même. Inaku t’en voudrait de filer comme ça au bout de quelques années seulement.
- Ah, ça, je ne peux rien promettre, dis-je en riant légèrement. Mais c'est sûr qu'elle me manquerait, elle aussi. Je suppose qu'on a juste à espérer !

Elle recula d'un pas et regarda la grande horloge qui surplombait la gare. Son regard se tourna ensuite vers moi un instant, puis elle regarda autour d'elle, comme si elle n'avait pas l'intention de revenir, et que c'était la dernière fois qu'elle voyait cette gare.

- Bien. Je ne vais pas te retenir plus longtemps, tu as sûrement mieux à faire. Merci d’avoir fait le déplacement. Et…

Elle ne savait pas trop quoi faire. Elle se mit à rougir, à redresser son chapeau, et à chercher quoi faire pendant une bonne minute, sans jamais réussir à se décider. Juste pour l'embêter une dernière fois, je décidai de la laisser galérer quelques instants de plus. Après tout, je n'en aurais peut-être plus l'occasion avant un long moment, voire plus du tout. J'avais envie de la revoir un jour prochain, dans de meilleures conditions. On s'attache aux gens, quand on commence à les connaître, après tout. Je posai ma main sur le sommet de son chapeau et lui sourit.

- A une prochaine fois, hein ?

Je retirai ma main, puis reculai d'un pas. Elle tourna les pieds et entra dans le train sans se retourner, alors que je la regardais s'éloigner. Peu de temps après, le train se mit en marche, et il était temps pour moi de repartir vers Central. Je m'étais moi-même convaincue que tout allait bien se passer, et que j'aurais l'occasion de revoir Malagan dans le futur.

- FIN -

"See you next time, huh?"
©Setsu Nekos

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Who am i !

L'orage des dernières volontés. (w/ Elizabeth) Empty

L'orage des dernières volontés. (w/ Elizabeth)

MessageSujet: Re: L'orage des dernières volontés. (w/ Elizabeth) L'orage des dernières volontés. (w/ Elizabeth) Empty
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Torpilles sous l'Atlantique [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HRP :: LES RPS TERMINES OU ABANDONNES-