RSS
RSS

Trolls du Staff

19/06/2016 : Kira Even devient le Punching-ball officiel de Ban
08/2016 : Pride s'est fait troller sa signa ! La prochaine victime sera...
14/09/2016 : Venestraale s'est fait troller sa signa ! On peut difficilement être plus moche et mignonne à la fois qu'elle xD
03/11/2016 : C'est au tour de Jean de subir les pitreries de notre fonda' adorée ! Tronche de poivrot ou piqué par des guêpes ? Les deux ensembles ? Ca doit faire mal...
14/02/2017 : Il ressemble à un asiat' croisé avec un pékinois.... Son nom est Flmeeeeeeeen Alchemist ! He has trolled !!!
08/05/2017 : Dancho s'est fait avoir par la vilaine Fonda.... Chantons tous ensemble ! "Dancho-Danchomeeeeen !!!"
12/06/2017 : Le Fullmetal se fait avoir ! Il perd toute la confiance de ses amis après la publication de sa nouvelle signature ! Comment les frères Elric vont surmonter cette épreuve ?"

WANTED !

Staff



Petites annonces

D'après les rumeurs, le Généralissime King Bradley aurait été vu dans les jardins du Q.G, tondant la pelouse avec un tablier rose.
Event Festival à Central ! Cliquez et venez donc participer à l'aventure o/

Event Festival : Requiem for a dream

Vous êtes tous invités à la fête ! Soyez prêteeeeeeeeeeeeees !
Evy S. Evans - " Recherche mon ami d'enfance : Vayn E. Draeger.
Merci de bien vouloir ramener son derrière au plus vite ! "
Solf J. Kimblee - "Recherche rapidement un Ishbal du nom de "Scar" pour le faire exploser.
Recherche aussi le Docteur Marcoh-san pour le ramener dans sa cellule et lui demander un autographe pour la conception de sa belle pierre philosophale. "
Témoin effrayé - "Faites attention à vous ! Scar n'est pas un véritable humain, c'est un Dalek déguisé... Fuyons !!!"
"EXTERMINATE"
ATTENTION ! Central (Ou la nouvelle Tapalousie ) connait une nouvelle vague d'attentats !
On raconte que le Fullmetal et le Flame Alchemist s'amusent à se déguiser en femme et à; je cite : "se dépoiler le corps". Rentrez vos enfants aussi vite que vous le pouvez... L'apocalypse est proche.


Musique

©linus pour Epicode
En bref


 

avatar
Messages : 47
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie: 1
Roses:
Cadeau(x) Concours:

[ FLASH-BACK ] Vivre, survivre, culpabiliser et recommencer. Ton âme se déchire à chaque cycle... [ feat. Infifi's ]

MessageSujet: [ FLASH-BACK ] Vivre, survivre, culpabiliser et recommencer. Ton âme se déchire à chaque cycle... [ feat. Infifi's ] Lun 30 Mar - 14:38





Un cycle déchirant ton âme...
.

(feat.Co-Infiltrés)
.




1908 [ Terres d'Ishbala ]

Un jeune homme court, va et vient, arme son fusil puis tire. Beaucoup se souviendront de lui comme un éclair bleu/vert entre les murs de la cité Ishbal à présent ruinée. Il court de patinet en patient avec sa boîte à pharmacie sur le dos et son fusil dans les mains. Il tire de rage à chaque fois qu'il perd un compatriote. Peu importe qu'il fasse mouche ou non, il tire pour décharger sa haine contre ce peuple dont il partage si peu le territoire national... Amestrien contre Ishbalis, ça peut sembler ridicule, comme toute guerre civile. Mais le meurtre d'une enfant doit bien valoir tout ce drame depuis le temps que ça dure.

Des explosions fusent de toutes parts dans la cité. Le jeune moine-combattant prie son Dieu d'y échapper encore et encore, qu'il puisse sauver quelqu'un, abattre un adversaire avant que son heure vienne. Courir, soigner, tirer, exploser, courir, soigner, tirer, explo... Exploser ? Il semble que ça soit le cas à l'instant, au détour d'une ruelle en ruine. Personne n'avait dû faire attention à l'imper blanc/crème virevoltant au coin d'un reste de bâtiment proche, puis un claquement de doigt et une explosion. Soufflé par une explosion, littéralement. Un épais nuage de poussière, un corps propulsé allant s'étaler au sol... Sans vie à ce qu'il semble, couvert de sang ici et là. Le pire dans tout ça, un pan de mur écrasant son bras droit, coincé.

A son réveil tout est flou, les bruits sont assourdis parce qu'il vient de subir. Peu à peu sa vue revient et il scrute autour de lui, essaye de bouger. Tout peut bouger sauf son bras droit. Une douleur lançinante, le dévorant de l'intérieur en plus d'être prisonnier d'un décombre imposant. Le bras qui était joliment bronzé est noir jusqu'au coude, il sent le cochon grillé, quelques cloques apparentes aussi. Un vrai tas de chairs carbonisées. De sa main valide il cherche son couteau de chasse, il sait ce qu'il a à faire si il ne veut pas mourir ici et si jeune encore. Détachant ses cheveux, il coupe à l'aide de ses dents et du couteau son élastique avant de le nouer aussi fort qu'il peut autour de son bras. C'est ici qu'il faudra couper, juste au-dessus du coude. Ses cris résonnent, faisant écho dans ce secteur désert à présent de la cité.

1908 [ Campagne frontalière d'Aerugo ]

Que fait-il ici ? Comment y est-il arrivé ? Il se souvient de la douleur, du sang, des larmes. Forcé d'abandonner une partie de lui pour survivre. Son âme s'est déchirée une 1ère fois parce qu'il s'est mutilé lui-même. Ça sent bon par ici, c'est verdoyant, il y a des animaux non loin, il entend leurs cris. Des vaches, des moutons. C'est un son bien plus agréable que les cris, les pleurs, les râles d'agonie, le dernier souffle qui s'échappe, la mort qui vous frôle de son long manteau, encapuchonnée. A bout de force, il s'étale pour ne plus se relever devant un entrepôt insalubre mais qui cache bien des secrets. Il ne s'en douterait cependant pas jusqu'à ce qu'on le mette devant le fait accompli, lorsqu'il sera éveillé et en état.

HRP :
 




© Jawilsia sur Never Utopia & modifié by Sereliam

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 485
Wan-Wan Mexicain vendeur de Tacos !
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie: 6
Roses: 1
Cadeau(x) Concours:

[ FLASH-BACK ] Vivre, survivre, culpabiliser et recommencer. Ton âme se déchire à chaque cycle... [ feat. Infifi's ]

MessageSujet: Re: [ FLASH-BACK ] Vivre, survivre, culpabiliser et recommencer. Ton âme se déchire à chaque cycle... [ feat. Infifi's ] Mer 3 Juin - 21:38

Vivre, survivre, culpabiliser et recommencer...
Jin & Sereliam [PV Nikolaï]


1908 [ Campagne frontalière d'Aerugo ]



Pas très loin de la frontière entre Amestris et Ishval, deux hommes marchaient sur une petite route de campagne. L'un était blond, habillé avec des vêtements qui ne semblait pas venir de la région d'Aerugo ; Un pantalon de couleur marron, des bottes en cuir noires provenant certainement d'une armée , une veste de la même couleur que le pantalon, dont la longueur n’atteignait que la moitié du bassin, celui-ci caché sous un vêtement blanc uni qui semblait être un tee-shirt. Sur cette fameuse veste, on pouvait y voir des décorations militaires, ceux de Drachma. Les insignes en or, désignaient le grade de Général. Cet homme n'était pas n'importe qui et cela se voyait à sa posture et sa démarche. Un homme droit, regardant devant lui sans hésiter une seule seconde, un homme qui avait un but et qui ferait n'importe quoi pour y parvenir. Oui, Nikolaï Roskov, Général de l'armée de Drachma était prêt à tout.

A ses côtés, un autre homme. Visiblement ce dernier semblait venir d'un autre pays, plus lointain. Il n'avait pas la carrure d'un militaire, mais plutôt d'un mercenaire. Son regard Anthracite perçait l'âme des gens, il pouvait percevoir les ténèbres présentes chez une personne, rien qu'avec un seul regard. Observateur, cet homme savait ce que les autres pensaient et même anticiper certaines choses. Vêtu d'un long manteau noir et d'un drôle chapeau blanc tâché de noir tout autour, il regarda son compagnon de route en silence puis leva les yeux vers le ciel bleu bien dégagé et envahit par les volatiles du coin. Merveilleuse journée pour une promenade, du moins pour les simples touristes lambda. Le xinois continuait de marcher en compagnie du militaire, sans dire un seul mot, ne brisant pas le silence qui s'était installé depuis au moins trois bonne heures. Jin-Wan Han n'avait pas besoin de demander où ils allaient, il lui suffisait simplement de suivre Nikolaï. Ce dernier, regardant au lointain fini par brisé le silence de mort pour entamer une discussion avec son partenaire de route.

Dis-moi, Jin. Ton pays ne te manque pas ? »

Son interlocuteur fut assez surprit par la question. Il ne s'attendait pas à celle-là, il fallait bien l'avouer. Cependant, il ne laissa rien paraître sur son visage et lança un regard en coin à Nikolaï, tout en lui répondant simplement et d'une voix parfaitement calme et contrôlée.

Ma terre natale ne me manque absolument pas. Si cela était le cas, je ne l'aurais pas fuis. »

Un petit rire s'échappa de la bouche du Militaire de Drachma, qui laissa un petit sourire s'installé sur son visage, adoucissant ses traits de visage.

Suis-je bête... Il est vrai que j'ai entendu dire par Llord que tu souhaitais un jour en finir avec ta famille. J'espère simplement que cela n'aura pas la priorité sur l'objectif que je t'ai donné il y a quelques temps. »

L'homme de noir vêtu plissa un peu les yeux et secoua la tête avant de venir attraper son couvre-chef et de le replacer correctement sur sa tête.

Bien sûr que non. Si j'ai accepté de venir vous rejoindre, c'est justement pour accomplir un de mes deux objectifs... Je vous resterais fidèle jusqu'à la fin, j'en ai fait le serment.»

Il est vrai que notre ancien assassin du grand clan Han de Xing avait des comptes à régler avec sa famille. Longtemps avant son arrivé en Drachma, il avait vécu une enfance assez sanglante. Né pour tuer, ses cibles étaient généralement des rivaux de sa famille qui tentaient d'obtenir les faveurs de l'empereur. Au bout de quelques années et avec l'aide d'un mystérieux blond de rose vêtu. Ayant enfin le courage de se prendre en main et de changer son destin, il avait prit la fuite avec l'aide de son grand-père et il était arrivé en Amestris après un long voyage dans le désert qui avait bien faillit lui coûter la vie. Rencontrant une femme qui l'avait aidé à son arrivé dans ce nouveau pays, il en était tombé amoureux et espérait vivre une nouvelle vie sans verser de nouveau le sang d'une personne. Hélàs, son destin le rattrapa au bout d'un certain temps et lui retira celle qu'il aimait en la traversant d'une balle. Après être entré dans une rage incontrôlable et avoir versé de nouveau du sang en abondance pour assouvir sa vengeance, il quitta son nouveau pays pour Drachma et y rejoindre le groupe de Nikolaï Roskov, devenu son mentor, son chef, celui qui allait lui permettre de se venger d'Amestris qui avait prit la vie de sa bien-aimée.

Au bout de quelques minutes, Jin-Wan sortit de sa rêverie et aperçu un grand bâtiment au loin, un entrepôt. Roskov plissa les yeux et son éternel air sérieux revint à la charge sur son visage. Notre xinois comprit alors que c'était le lieu où Nikolaï voulait l'amener pour cette mission. Il était rare que le Drachmarien se déplace dans un autre pays et laissait le groupe dont il avait la charge à quelqu'un d'autre. N'ayant pas d'information sur cette mission, Jin allait enfin découvrir pourquoi son chef lui avait demandé de venir avec lui. Toutefois, il vit au loin, sur le côté du chemin, une masse étalée sur le sol. Qu'est-ce que cela pouvait-il être ? D'un geste instinctif, il attrapa la poignée de son grand sabre Kikoku qu'il tenait d'une main depuis le début et en sortit un peu la lame à l'air libre. Nikolaï réagit tout de suite et lui fit signe de le rengainer, montrant d'un signe de tête que la masse sur le sol était une personne. Les deux hommes s'avancèrent prudemment et le blond se mit accroupit pour examiner l'homme à terre.

Tu l'as échappé belle, Ishval, un peu plus et tu mourrais à nos portes.»

Un Ishval ? Que faisait-il dans ce coin d'Aerugo ? Le fils du clan Han resta sur ses gardes, bien que Roskov avait l'air d'être totalement calme face à cette rencontre.

Il n'a rien à faire ici, c'est un renégat, leur race pollue partout... »

Le ténébreux n'avait pas confiance, mais il venait d'avoir enfin un renseignement important. Cet entrepôt pas très loin n'était autre qu'un autre repère du groupe de l'homme de Drachma... Son but touchait plus de pays que Jin pouvait l'imaginer. Est-ce qu'il y avait d'autres repères comme celui-ci dont il ne connaissait pas l'existence ?

Mais justement, c'est un survivant, il voudra se venger à tous les coups. Donnons lui la possibilité de le faire.»

Un Ishval dans les rangs ? On ne pouvait pas leurs faire confiance à ces gens-là et Jin avait une dent contre ceux du pays du désert. Après tout, c'était à cause d'Ishbal qu'il avait perdu celle qu'il aimait. Si cette guerre dont contre Amestris n'avait pas eut lieu, il ne serait certainement pas là et coulerait des jours paisibles dans sa petite ville de l'Est.

Après tout... Faites comme bon vous semble, nous manquons d'hommes.»

Il n'allait certainement pas contredire le militaire... Si cet homme voulait prendre cet Ishval dans le groupe, c'est qu'il était sûr de lui et que le mourant pourrait avoir un grand rôle à jouer dans les futurs plans d'actions. Il était vrai que l'inconnu voudrait certainement se venger d'Amestris... Nikolaï se releva lentement et fit signe à Jin d'aider l'autre à marcher jusqu'à l’entrepôt.

Je me nomme Nikolaï Roskov de Drachma et lui c'est Jin-Wan Han de Xing. Nous allons te soigner et tu pourra te reposer sans avoir peur qu'une personne ne tente de prendre ta vie. Jin est docteur, un très bon docteur... Encore une fois, tu as beaucoup de chance Ishval.»

Sans attendre, ils se dirigèrent vers l’entrepôt, dont les portes s'ouvrirent après quelques coups de la part du blond sur le fer. A l'intérieur, l'endroit était immense et semblait continuer en sous-sol. Une plateforme tout au fond attira l'attention de Jin, qui continuait à aider le blessé à se mouvoir. Des hommes de garde saluèrent les arrivants et les accompagnèrent vers l'ascenseur en fer rouillé pour descendre dans les entrailles de la terre. Un vrai complexe caché et bien surveillé par des hommes armés... Finalement on fit signe au ténébreux de déposer l'Ishval dans une salle et de lui donner ce dont il avait besoin pour soigner l'homme, mais avant tout.... Un petit anesthésiant pour calmer la douleur et endormir le patient. Roskov demanda à ce qu'on le prévienne si l'inconnu reprenait ses esprits et ordonna à Jin de rester avec lui en attendant qu'il fasse son inspection du repère. Attendre... Voilà quelque chose que le xinois savait très bien faire à la perfection après les soins.  



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 47
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie: 1
Roses:
Cadeau(x) Concours:

[ FLASH-BACK ] Vivre, survivre, culpabiliser et recommencer. Ton âme se déchire à chaque cycle... [ feat. Infifi's ]

MessageSujet: Re: [ FLASH-BACK ] Vivre, survivre, culpabiliser et recommencer. Ton âme se déchire à chaque cycle... [ feat. Infifi's ] Dim 9 Aoû - 18:03





Un cycle déchirant ton âme...
.

(feat.Co-Infiltrés)
.




1908 [ Campagne frontalière d'Aerugo ]

Qui lui parle ? Quelqu'un l'a retourné, il sens le soleil sur son visage puis de l'ombre. Un nuage ou une personne ? Sûrement celui ou celle qui lui a parlé à l'instant. L'Ishbal entrouvre et referme les lèvres, mais aucun son ne sort, il n'y arrive pas. Quant à se relever, n'en parlons pas... Affaibli comme il est, il parvient à peine à se soulever de sa seule main. Ils sont deux... Deux hommes, l'un plus vieux que l'autre selon le timbre de voix. C'est fou comme d'autres sens se décuplent quand on perd quelque chose. L'ombre sur son visage disparaît et des mains l'agrippent de chaque côtés. L'une prends son unique bras pour le passer par-dessus des épaules bien bâties et l'autre s'aide des vêtements. Le jeune homme se sent tiraillé. Tiraillé mais soutenu et péniblement, il met un pas devant l'autre, à son rythme, grimaçant de douleur et manquant de retomber à n'importe quel moment.

Un grincement métallique désagréable aux oreilles, quelques pas et il se retrouve au frais et à l'ombre. A coup sûr il est dans un bâtiment. Beaucoup de bruits, de monde, il distingue divers sons avant d'avoir la sensation d'être attiré vers le bas. Sous terre ? Lui qui ne connaissait que le soleil et la poussière, c'était maintenant le froid du métal, l'humidité de la terre et du bois. Des portes s'ouvrent sur le passage de ses porteurs, il ne sait pas combien, il perd quelques notions. Et enfin, on l'allongea sur une table. Il ouvrait et fermait les yeux. Adaptation face à la lumière vive du plafond. On lui remonte sa manche, il sursaute au contact d'un objet piquant sur sa peau, une légère brûlure dans son bras puis tout redevint noir...

1908 [ Une salle dans un endroit inconnu ]

Toujours cette lumière aveuglante au-dessus de sa tête, l'être aux yeux couleur du sang papillonne pour s'habituer. Il tourne la tête d'un côté et de l'autre pour échapper à l'éclairage. Quelqu'un... Il n'est pas pas tous seul dans cette pièce. La parole à du mal à venir... Le souffle court comme s'il revenait d'un marathon. S'il n'arrive pas à émettre un son plus fort, comment communiquera-t-il ? Il tenta de se redresser, en vain, retombant dans un bruit sourd sur la table. Si faible... Des larmes se présentèrent aux coins des yeux, mais il préféra les retenir. Un homme que diable ! Les hommes ne pleurent pas. C'est ce que lui dirait son père dans ces cas là. Son père est mort, toute sa famille anéantie... Il garda cette douleur en lui et parvint enfin à articuler.

- " Qui... Où... "

Deux pauvres mots... Serait-ce suffisant pour attire l'attention de la personne présente dans la pièce ? Le fait d'avoir déjà essayé de se redresser avait déjà dû mettre la puce à l'oreille. Il lui fallait des réponses.

HRP :
 




© Jawilsia sur Never Utopia & modifié by Sereliam

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 485
Wan-Wan Mexicain vendeur de Tacos !
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie: 6
Roses: 1
Cadeau(x) Concours:

[ FLASH-BACK ] Vivre, survivre, culpabiliser et recommencer. Ton âme se déchire à chaque cycle... [ feat. Infifi's ]

MessageSujet: Re: [ FLASH-BACK ] Vivre, survivre, culpabiliser et recommencer. Ton âme se déchire à chaque cycle... [ feat. Infifi's ] Ven 21 Aoû - 21:06

Vivre, survivre, culpabiliser et recommencer...
Jin & Sereliam [PV Nikolaï]


Jin en compagnie du grand général de Drachma, Nikolaï Roskov, alors qu'ils allaient en direction d'un complexe souterrain du groupe créer par ce même général afin de réduire un jour l'armée d'Amestris au silence, venait de trouver un homme inanimé pas très loin de la destination. Le médecin au départ était contre l'idée d'aider le pauvre blessé, mais le chef en avait décidé autrement. Un Ishbal... Le xinois avait une dent contre ce peuple, après tout, si la guerre n'avait pas éclaté, il ne serait certainement pas devenu un tueur rechercher dans le pays voisin à celui où il se trouvait actuellement  et il vivrait en compagnie de sa bien-aimée, morte pour sauver la vie des natifs d'Ishval.

Après avoir emmené l'homme dans cet endroit encore inconnu pour notre ténébreux, Nikoiaï lui ordonna de soigner le blesser. Ne pouvant pas refuser un ordre, il s’exécuta et fit de son mieux pour arrêter les saignements et surtout faire en sorte qu'il ne succombe pas à une infection suite à la perte de son bras. Cela n'allait pas être facile, loin de là. Finalement après plus de deux heures à tenter de garder l'homme en vie et à faire du mieux qu'il pouvait pour rafistoler la moitié du bras restant, le médecin souffla et retira ses gants avant de les jeter.

Bien, il est stabilisé. Sa vie n'est plus en danger et il faudra un petit peu de temps avant qu'il ne refasse surface. Allez donc prévenir Roskov. »

Il désigna un type qui n'était pas très loin de lui et lui fit signe d'aller au plus vite. Notre infiltré se contenta de nettoyer les instruments qui avaient été mis à sa disposition avant d'aller s'asseoir sur une chaise et attendre que la belle au bois dormant ne revienne à la vie. Un peu plus tard alors que notre Xinois commençait à tourner en rond, il entendit justement son patient revenir du monde des songes et s'approcha de lui. Il put entendre seulement deux misérables mots sortir de la bouche de l'Ishbal et Jin ne tarda pas à faire signe d'aller chercher Nikolaï.

Bon retour, Ishbal. Tu es actuellement dans un complexe souterrain créer par un groupe se faisant appeler "Les infiltrés". Nous sommes dans le pays d'Aerugo, mais cet endroit appartient à Drachma. Je suis Jin-Wan Han, médecin et membre du groupe des infiltrés. Tu as vraiment eu beaucoup de chance de survivre jusque là. »

Ce n'est pas pour autant que Jin avait un visage amicale avec l'homme allongé, bien au contraire, il le dévisager froidement. Cependant, son devoir de docteur reprit le dessus et il alla chercher un calmement moins lourd qui permettrait à l'homme de rester conscient, mais d'alléger sa souffrance dû aux blessures qu'il avaient subit.

Nikolaï Roskov est l'homme qui a voulu que ta vie ne soit pas entre les mains des gardiens de l’au-delà, quand il arrivera, tu le remerciera comme il se doit. »

Aurait-il un jour de la pitié pour un homme d'Ishval ? Peut-être que oui... Amestris était le vrai responsable de cette guerre. On racontait que ce fut un soldat qui tira sur une enfant à la peau mâte en premier, mais Jin ne pouvait oublier la scène qu'il avait observé sans pouvoir rien faire.. Voir la femme qu'il aimait se faire lâchement tuer d'une balle en pleine tête alors qu'elle tentait de sauver des gens innocents. Soudainement l'homme partit à la recherche du général de Drachma refit son apparition avec le fameux chef des infiltrés. Ce dernier affichait un air paisible et serein. On voyait que cet homme pouvait parfaitement contrôler ses émotions et ne rien laisser paraître. Depuis son arrivée dans ce groupe, le Xinois n'avait jamais vu une expression que celle-ci par ailleurs... Déconcertant, n'est-ce pas ? Nikolaî s'avança vers l'Ishbal et posa une main bienveillante sur l'épaule de l'homme à la peau mâte.

Je suis bien heureux de constater que ta vie n'est plus en danger. Je suis Nikolaï Roskov, général de l'armée de Drachma, créateur d'un groupe qu cherche à se venger d'Amestris. Sache que nous ne sommes pas tes ennemis, mais des alliés. Racontes-nous ton histoire Ishbal... Du moins si ce n'est pas trop te demander. »

Il était clair que le chef ne voulait pas attendre midi à quatorze heure. Il voulait rapidement en savoir plus sur l'homme blessé et juger si l'inconnu pourrait rejoindre la cause du groupe. Qu'il soit en état ou non ne changerait rien, le blond resterait tant qu'il n'aurait pas entendu l'histoire de l'homme.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 47
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie: 1
Roses:
Cadeau(x) Concours:

[ FLASH-BACK ] Vivre, survivre, culpabiliser et recommencer. Ton âme se déchire à chaque cycle... [ feat. Infifi's ]

MessageSujet: Re: [ FLASH-BACK ] Vivre, survivre, culpabiliser et recommencer. Ton âme se déchire à chaque cycle... [ feat. Infifi's ] Dim 20 Sep - 2:28





Un cycle déchirant ton âme...
.

(feat.Co-Infiltrés)
.




1908 [ Complexe Sous-Terrain ]

Quelqu'un se pencha au-dessus de lui, constatant son retour du pays des songes. Un complexe ? Un groupe mystérieux ? Aerugo et Drachma ? Tout lui semblait farfelu, complètement mélangé. Ou plutôt, il avait du mal à analyser et comprendre ce qu'on lui disait. Il senti à nouveau le contact froid et piquant d'une aiguille dans son bras et eu progressivement moins mal. Profitant de cette accalmie dans ses douleurs de membre quasi fantôme, il se redressa pour de bon, lentement. Une fois assis il constata en touchant ce qu'il restait de son bras, qu'il était bandé. Ce médecin au regard froid et distant l'avait soigné, il lui serait donc redevable.

- " Merci... Pour les soins. Par contre, je n'ai pas tout saisi de vos explications. "

Il se rappelait vaguement s'être écroulé au beau milieu d'un chemin de terre, un lopin verdâtre clôturé de barbelé non loin ainsi qu'un entrepôt. Effectivement, il en avait fait du chemin si il avait atterri en Aerugo. Ça n'était pas la porte à côté bien que les terres d'Ishbala disposait d'une frontière commune avec le-dit pays.

Le grincement métallique de la porte de fît entendre. Un garde entra, salua et ressorti aussitôt tandis que l'homme qui l'avait accompagné restait là et se dirigeait vers le jeune Ishbal amputé. Ce dernier fixa l'homme qui s'approchait de lui et posait une main sur son épaule. Il paraissait sincère et plutôt amical par rapport au médecin qui l'avait soigné. C'était l'homme dont... Il tentait de se rappeler le nom... Jin quelque chose, lui avait parlé. L'homme à qui il devait la vie selon ses dires.

- " Votre... subalterne ? Ici présent m'a parlé de vous rapidement. C'est donc à vous que je dois d'être en vie. Je vous remercie infiniment. "

Les souvenirs commençaient à revenir tandis qu'il fit un semblant de courbette tout en restant assis sur le bord de la table afin de montrer son respect envers son sauveur. Son histoire, pourquoi il avait entreprit de venir en Aerugo... S'il comprenait bien, même en étant en Aerugo, c'était un Drachman qui l'avait sauvé. Avant de commencer à raconter quoi que ce soit, il demanda un verre d'eau et de quoi se couvrir, il commençait à avoir froid à force d'être en contact avec tant de métal.

- " Je me nomme Sereliam, et nul besoin de vous dire d'où je viens. J'étais soldat et médecin sur le front du... "

Ca lui faisait mal de dire ce mot, mais c'était l'exacte vérité. Un génocide... Son peuple avait été quasi effacé de la surface de la terre. Et si par miracle il y avait des survivants, nul doute qu'ils seraient traqués par la suite...

- " Appelons un chat, un chat... Du génocide opposant Ishbal à Amestris. Je me suis amputé moi-même suite à une explosion. Mon bras était calciné et reposait sous des décombres bien trop lourd à soulever. Ensuite... La raison de ma venue en Aerugo m'échappe, pourtant je suis certain que c'était une raison tout à fait justifiée. C'est encore un peu confus, navré de ne pas vous apprendre grand chose. "

Pas vraiment nécessaire d'en dire plus. C'était déjà bien clair, concis et précis, non ? Il se tût, attendant la suite des événements. Peut-être qu'il n'aurait peut-être pas à poser la question. On lui avait souvent dit de se taire au maximum, quand bien même ces individus se présenteraient en tant qu'alliés ou non. Ils étaient dans un pays voisins qui ne portait pas Amestris dans son coeur et en plus il y avait aussi des Drachman... Eux non plus n'étaient pas en bons termes avec l'endroit d'où il venait. Sa provenance faisait-elle de lui quelqu'un de gênant ? Pourtant ils l'avaient sauvé en faisant fît de son apparence.

HRP :
 




© Jawilsia sur Never Utopia & modifié by Sereliam

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 485
Wan-Wan Mexicain vendeur de Tacos !
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie: 6
Roses: 1
Cadeau(x) Concours:

[ FLASH-BACK ] Vivre, survivre, culpabiliser et recommencer. Ton âme se déchire à chaque cycle... [ feat. Infifi's ]

MessageSujet: Re: [ FLASH-BACK ] Vivre, survivre, culpabiliser et recommencer. Ton âme se déchire à chaque cycle... [ feat. Infifi's ] Lun 2 Nov - 22:11

Vivre, survivre, culpabiliser et recommencer...
Jin & Sereliam [PV Nikolaï]


Alors que Nikolaï Roskov venait d'arriver dans la salle, Jin continuait à regarder l'homme qu'il venait de soigner. Au départ, notre Xinois avait envie de l'ignorer et de le laisser entre les mains des hommes présents dans le complexe. Toutefois, le général de Drachma lui lança à son tour un regard pour lui faire comprendre que sa présence à ses côtés était indispensable et qu'il devait écouter son patient avant de se faire une idée. Alors que l'Ishbal remerciait le grand chef, Jin-Wan grinça des dents lorsqu'il entendit le mot "Sulbaterne". L'homme aux yeux anthracites n'aimait pas vraiment ce mot... Il avait beau travailler pour ce groupe dont Roskov avait la charge, mais il ne voulait pas qu'on le traite comme un sous-fifre. Le blond afficha un sourire et observa son interlocuteur avant de dire d'une voix parfaitement calme.

Jin-Wan n'est pas un sulbaterne, il est comme un frère d'arme dans la bataille que nous comptons mener contre Amestris. Si Jin-Wan n'avait pas fait le nécessaire pour te soigner à ma demande, tu ne serais certainement plus là à l'heure où nous parlons. »

Puis enfin l'homme doté d'un bras en moins finit par se présenter. C'est à ce moment bien précis que Jin ne regretta pas d'être resté dans la pièce. Il venait d'apprendre que son patient était un soldat, mais aussi un médecin pendant la guerre. Notre homme plissa des yeux et s'avança d'un pas avant de prendre la parole, une fois qu'il fut certain que Roskov n'allait pas parler.

 Tu es donc un confrère... Je voue un certain respect à ceux qui exercent la médecine. Cela n'a pas dû être facile d'être en même temps celui qui soigne et celui qui tue, non ? »

Finalement Le grand blond aux yeux bleus fit signe à un autre homme près de la porte de venir le voir et lui murmura quelque chose. Quelques secondes plus tard, son interlocuteur fila rapidement par la porte en prenant soin de la refermer derrière lui. Quant au général, il se tourna vers Sereliam et lui adressa un sourire.

 Ne t'inquiète pas, je ne compte pas te cacher quoi que ce soit. J'ai demandé à un de nos collègues d'aller te chercher des vêtements afin d'être un peu plus... présentable. Tes habits sont tâchés de sang. Je ne vais pas te demander de rester contre ton grès, Sereliam, mais je serais ravi que tu accepte ma proposition que je vais te faire. »

Nikolaï Roskov fit une courte pause dans son monologue et son visage se fit plus sérieux que jamais. A cet instant, Jin savait parfaitement ce qu'il comptait faire et ne le dérangea pas dans son élan.

Mes frères d'armes et moi-même, préparons un plan d'attaque contre Amestris, le pays qui à trop longtemps fait souffrir tant d'innocents. Ton peuple n'est pas le seul à subir les caprices de ce pays et par conséquent, toi, Sereliam, survivant d'Ishval, j'aimerais que tu rejoigne mon groupe afin de se venger une bonne fois pour toute. »

Son regard azuré fixa longuement l'homme en face de lui et puis sans prévenir, il se tourna vers son collègue et lui fit signe qu'il partait. En ce dirigeant vers la sortie, Nikolaï s'arrêta une petite seconde, la main sur la poignée de la porte et annonça sans même se retourner.

Si ton choix se tourne vers nous, n'aies crainte. Tes questions auront toutes les réponses que tu désires et je peux t'assurer que désormais, si tu nous rejoins, tu ne sera plus jamais seul face à ces monstres.»

Ouvrant ensuite la porte, le chef des infiltrés disparut. Le médecin toujours dans la pièce tourna son regard vers son confrère et plissa un peu les yeux.

 Ne pense pas que ses paroles ne valent rien. Depuis que j'ai décidé de suivre cet homme, j'ai la conviction que nous pouvons changer le monde. Bien entendu, cela peut te paraître très ambitieux et voué à l'échec, mais les hommes sous sa bannière son prêt à donner leurs vies pour réussir l'objectif commun. Si tu deviens l'un des nôtres, on pourras certainement t'aider à remplacer ton bras perdu. A toi de faire les bons choix et de prendre en mains ton destin. »

L'homme qui était partit chercher des vêtements refit son apparition dans la pièce et déposa le petit tas à côté de l'Ishbal et se recula. Jin, quant à lui fini par passer la porte et rejoignit son chef, des tas de questions en tête. Nikolaï qui l'avait attendu un peu plus loin, le fixa en silence et finalement répondit à ses questions sans même avoir besoin de les entendre.

 Ne pense pas que j'ai fait un mauvais choix. Je suis certain que cet homme sera un nouveau piliers indispensable à notre oeuvre. Je sais bien qu'il n'est pas vraiment en état de se lever, mais si cet homme veut que sa vie change, il se lèvera et si jamais il tombe, nous l'aideront à se relever. Attendons quelques instants, je suis persuadé qu'il va venir... »

Le xinois ne put s'empêcher de lâcher un sourire et finit par dire au blond qu'il avait un don pour parler à ceux qui n'ont plus d'espoirs. Le ténébreux se tourna vers la porte à l'autre bout du couloir et zieuta pendant un long moment, espérant que l'Ishbal fasse le bon choix et ne déçoive pas les espoirs que le général de Drachma portaient en lui.  


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 47
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie: 1
Roses:
Cadeau(x) Concours:

[ FLASH-BACK ] Vivre, survivre, culpabiliser et recommencer. Ton âme se déchire à chaque cycle... [ feat. Infifi's ]

MessageSujet: Re: [ FLASH-BACK ] Vivre, survivre, culpabiliser et recommencer. Ton âme se déchire à chaque cycle... [ feat. Infifi's ] Sam 12 Déc - 17:34





Un cycle déchirant ton âme...
.

(feat.Co-Infiltrés)
.




1908 [ Complexe Sous-Terrain ]

- " Je ne voulais offenser personne. Veuillez acceptez mes excuses. "

Son intention n'avait jamais été de sous-estimer l'importance de Jin-Wan en usant du terme de subalterne. Les humains ont des multitudes de cultures et il en prenaient vraiment conscience. Ça allait jusqu'au notions de filiations entre eux.

Personne ne l'interrompit jusqu'à ce qu'il ait finit de raconter sa terrible histoire. Aucun de ses interlocuteurs n'avait cillé, ils devaient être habitués à entendre de tels récits. L'évocation de son statut de médecin semblait par contre avoir changé la façon dont Jin Wan le dévisageait jusqu'à présent. Etre celui qui soigne et qui tue en même temps... Aucun médecin ne devrait tuer, cela ne respectait pas l'éthique de la profession. Serrant le point il répondit tout de même.

Le grincement métallique de la porte de fît entendre. Un garde entra, salua et ressorti aussitôt tandis que l'homme qui l'avait accompagné restait là et se dirigeait vers le jeune Ishbal amputé. Ce dernier fixa l'homme qui s'approchait de lui et posait une main sur son épaule. Il paraissait sincère et plutôt amical par rapport au médecin qui l'avait soigné. C'était l'homme dont... Il tentait de se rappeler le nom... Jin quelque chose, lui avait parlé. L'homme à qui il devait la vie selon ses dires.

- " En effet, pas facile... On devient une sorte de marchand de mort. Mais le pire est de savoir que j'ai sauvé plusieurs de mes frères pour qu'il retourne se faire tuer pour de bon, ne leur offrant qu'un maigre sursit. "

Cela était sans compter sur le fait d'avoir, à plusieurs reprises, été dans l'obligation d'abréger milles souffrances pour le repos de ses compagnons. Il ne se pardonnerait sûrement jamais d'avoir autant de sang d'Ishbal en lui et sur ses mains. Comment doit-on vivre en sachant cela ? Comment pouvait-il vivre aussi impunément en continuant la seule chose qu'il sache faire et qui est à double tranchant ?

Se venger... Il avait littéralement bu les paroles de Roskov, écarquillant les yeux comme si une flamme y grandissait au fur et à mesure du monologue du blond. Il ne sût que dire alors que ce dernier commençait à s'en aller, jusqu'à disparaître derrière la porte. Son confrère le "réveilla" de sa réflexion.

- " Donner sa vie... Je suppose donc que vous donneriez la vôtre également pour ce monde meilleur dont vous rêvez. Plus que cette envie de mourir à cause de ce que vous avez fait en tant que médecin ? Nous donnons tous la mort n'est-ce pas ? "

Enfin de quoi se couvrir... Il demanda à l'homme qui lui avait apporté ces vêtements de l'aider. Il lui faudrait apprendre à tout faire d'une main au début, mais il était encore trop faible, comme un nouveau-né, pour se débrouiller tout seul en plus d'être légèrement grogui par les calmants. Ces frusques militaires feraient l'affaire pour le moment, il n'avait pas le choix. Le remerciant, il se rassit une fois habillé, fixant la porte entrouverte. Portant la main à son bras mutilé, il réfléchissait... S'ils pouvaient lui rendre un bras, changer le monde comme ils le disaient... Il n'aurait alors plus à fuir, il pourrait vivre au grand jour sans plus jamais se sentir comme un clandestin. Retrouverait-il d'autres frères Ishbals sur sa route et qu'ils puissent faire renaître son peuple ? On lui offrait une nouvelle vie... S'il la refusait, il perdrait tout à nouveau. Seraliam ne voulait pas de ça. Plus jamais !

Il se leva, titubant de quelques pas avant de retrouver un semblant d'équilibre. La porte face à lui représentait un avenir meilleur, un chemin pavé d'embûches qu'il surmonterait avec du soutien. Il fît encore quelque pas, il lui suffisait d'atteindre cette poignée et de la tirer un peu plus pour passer de l'obscurité à la lumière. Ce qu'il fît, s'accrochant à cette poignée de toutes ses forces pour se maintenir debout. Le regard animé de cette même flamme venue lors de la proposition.

- " C'est d'accord ! Donnez-moi un bras semblable à ceux d'Amestris spécifique à mes conditions et je vous suivrai, peu importe les conséquences. Je ne veux pas être un paria aux yeux du monde, je veux appartenir à quelque chose de plus grand. "

HRP :
 




© Jawilsia sur Never Utopia & modifié by Sereliam

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 485
Wan-Wan Mexicain vendeur de Tacos !
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie: 6
Roses: 1
Cadeau(x) Concours:

[ FLASH-BACK ] Vivre, survivre, culpabiliser et recommencer. Ton âme se déchire à chaque cycle... [ feat. Infifi's ]

MessageSujet: Re: [ FLASH-BACK ] Vivre, survivre, culpabiliser et recommencer. Ton âme se déchire à chaque cycle... [ feat. Infifi's ] Mer 18 Mai - 12:53

Vivre, survivre, culpabiliser et recommencer...
Jin & Sereliam [PV Nikolaï]


Offenser était peut-être le mot qui résumait parfaitement l'état actuelle de Jin. Il était vrai qu'il n'aimait guère qu'on le traître comme un sous-fifre, il ne se voyait pas comme cela. Le xinois avait toujours vécu jusqu'à présent sous la tutelle des autres, surtout sous celle de sa famille lorsqu'il était jeune. Le ténébreux ne voulait repenser à ce qu'il avait pu vivre dans son pays natal. Hélas, ce n'était pas facile... comment oublier tout ce qu'il s'était passé jusqu'à maintenant et effacer les choses qui avaient fait de lui ce qu'il est maintenant ? Il ne pouvait pas en vouloir éternellement aux Ishvals. l'ancien membre du clan Han savait pertinemment qu'il tenter toujours de rejeter la faute sur les autres pour se voiler la face... oublier qu'il était en grande partie responsable de ce qu'il lui arrivait.

De toute manière, il n'eut pas le temps de réagir. Nikolaï Roskov avait déjà prit la parole pour bien faire comprendre à l'homme blessé que Jin n'était pas un subalterne, mais un frère d'arme qui combattait à ses côtés pour rendre le monde meilleur. Ce type, ce grand blond aux yeux perçants avait un don. Jin était persuadé que Roskov avait le pouvoir de rallier toutes les personnes, même les ennemis, à sa cause. Ses paroles ? Tout comme l'Ishbal blessé, notre ténébreux les avaient bu jusqu'à la dernière goutte. Changer le monde en retirant ce poison que représentait Amestris, voilà la solution la plus folle que notre homme n'aurait jamais imaginé. Il faut bien avouer que ce type avait, non seulement, de la suite dans les idées, mais se donnait aussi les moyens pour y arriver. En quelques années, Roskov avait réussit à se construire une véritable petite armée venant de tous les pays. Du charisme, de la droiture, un sens de la justice sans égal... Pour être bref : Jin-Wan Han était son fan numéro un. Il lui avait juré fidélité et le suivrait jusqu'à son dernier souffle afin d'accomplir au mieux le destin du groupe.

Lorsque le blond disparut de la salle, Jin était resté quelques instants pour défendre les idéaux de son frère d'arme. Il voyait très bien que l'homme à la peau mâte venait d'être transpercé par les paroles de Nikolaï, tout comme Jin l'avait été quelques temps plus tôt. Puis avant de partir à son tour, il prit le temps de répondre au commentaire de l'Ishbal.

N'importe qui pourrait donner sa vie pour un monde meilleur, mais ce n'est pas vraiment cela qui changera les choses... C'est la manière de donner sa vie qui fera la différence. En se battant, pour moi je trouve que c'est la meilleure des morts. Il n'est pas questions que je me tue inutilement pour  qu'au final, rien ne change et qu'on n'oublie la raison de mon combat. En tant que médecin je n'ai jamais enlever la vie. Je la respecte lorsque que j’exerce mon métier, mais c'est ce que je suis devenu avant qui restera à jamais gravé dans ma mémoire. Je pensais qu'en devenant ce que j'ai toujours rêvé, m'aiderait à oublier les abominations que j'ai pu faire jadis, mais je me voilais la face. Maintenant ce n'est pas à moi de faire un choix, mais à toi.»

Il s'inclina et quitta la pièce lorsque l'homme ramenant des vêtements au blessé arriva. Le xinois ne voulait pas donner de leçon de moral et encore moins qu'on le mette dans le même panier que ce type. Son histoire était différente, ses actions étaient différentes, il n'avait rien en commun avec cet homme sauf peut-être le titre de son ancienne profession.

Jin finit par rejoindre le général de Drachma qui semblait confiant. Le blond ne se trompait jamais. Il savait que l'Ishbal allait sortir de la pièce et les rejoindre et c'est finalement ce qui arriva au bout de quelques minutes. Nikolaï agrandit un peu plus son sourire et Jin lâcha un petit bruit venant de sa gorge, ce qui prouvait qu'il s'en doutait. Puis soudainement, le blond fini par retirer son sourire et laisser place à une figure froide. L'homme était redevenu celui qu'il était habituellement. Droit, froid, le regard perçant et plein d'ambition. Jin le regarda en coin et pria pour que l'Ishbal ne prenne pas peur. Il laissa Roskov se retourner et inviter le blesser à le suivre. Le xinois attendit ce dernier et murmura pour rassurer l'homme qui peinait à avancer.

Il est tout le temps comme ça, quand il redevient sérieux. Il ne s'est pas montrer bienveillant envers toi seulement pour que tu acceptes de nous suivre. Il faut que tu sache qu'il ne veut pas montrer ses faiblesses aux autres membres, il ne montre rarement ses véritables émotions. Tu dois certainement t'en douter, il ne serait pas pris au sérieux s'il continuait à ce comporter comme tout à l'heure. Nos frères d'armes ne sont pas tous des enfants de choeur. Il se doit de montrer la voie, de maintenir l'ordre et s'assurer que tout se passe bien. »

Jin-Wan fini par se taire lorsqu'il vit que le général s'arrêta devant une sorte de cage dans le mur qui descendait aux étages inférieurs. Un homme posté devant ouvrit la grille et les laissa entrer à l'intérieur. Finalement, Roskov, toujours aussi droit et regardant droit devant lui finit par reprendre la parole.

Nous allons te donner un nouveau bras. Nous avons une experte dans la matière qui pourrait t'aider. Jin-Wan je te le confie, j'ai encore des choses à faire qui ne peuvent plus attendre. Nous nous reverrons plus tard. »

Le blond aux yeux perçant attendit que la cage qui descendait maintenant lentement dans un grincement incessant, s'arrête et patienta qu'un soldat venant d'Aerugo lui ouvre pour sortir de l'ascenseur et continuer sa route, toujours en marchant la tête haute et le regard dirigé droit devant lui. Finalement les grilles se refermèrent et le xinois se retrouva seul avec le blessé. Il lâcha un soupire et laissa son dos s'appuyer sur le fond de la cage, fermant les yeux pendant qu'ils descendaient encore.

Je dois te prévenir tout de suite. Cette "experte" n'est pas quelqu'un de fréquentable. Pour ma part, je ne lui fait pas confiance et jamais je ne la laisserait me greffer un bras. Enfin...tu verras par toi-même. Si tu pensais que tu avais tout vu en matière de souffrance, tu vas très vite tomber de haut. »

Rien que de penser qu'ils allaient voir Aria Richards, donna la migraine à notre Xinois. Cette femme était plutôt spéciale au niveau comportemental. Cette femme était complètement folle à l'intérieur et grossière. Agaçante, énervante... Jin ne pouvait pas supporter sa présence lors des réunions. Elle avait un lourd passé, passé qui l'avait rendu comme cela. Bien qu'elle soit très compétant dans son travail, c'est sa manière de faire qui dérangeait. Imprévisible et sadique, on pouvait aisément imaginer le pire lorsqu'elle était sur une mission. Le taux de survit de ses partenaires était proche de zéro.

Finalement arrivés à l'étage où la mécanicienne se trouvait, l'ancien membre du clan Han sortit le premier et demanda à Sereliam de rester devant une salle pendant qu'il allait parler à cette femme. Par tous les dieux... qu'il n'aimait pas devoir lui parler à ce démon. Mais alors qu'il s’apprêtait à rentrer, la porte s'ouvrit violemment et une arme se braqua entre les deux yeux de Jin. Ce dernier avait déjà mit la main sur la garde de son sabre instinctivement. Un coup de feu retentit puis un rire féminin. Lorsque le garde qui se tenait devant l'ascenseur arriva, il pu voir que le Xinois avait dégainer son sabre et avait placé sa lame sous le menton d'une femme... Tournant la tête il remarqua aussi un impact de balle dans le mur derrière Jin, pas loin de la tête de l'Ishbal blessé. Le ténébreux avait tout simplement attrapé de sa main libre, le bras de la femme et l'avait décalé sur le côté pour éviter la balle qui lui était destinée. La jeune femme continua à rire aux éclats et fixa l'homme qui la menaçait de son sabre.

Toujours aussi rapide à ce que je vois mon petit Jin. Qu'est-ce que tu fiche ici ? J'ai du travail, moi. Je ne glande pas comme toi qui es toujours collé aux basques de Roskov. »

Soudainement, elle dirigea son regard noir comme celui d'un démon vers l'Ishbal et perdit son sourire avant de reprendre la parole.

C'est qui lui ? Tu encore pris sous ta tutelle un pauvre type ? Il sort d'où lui ? Des poubelles d'Ishval ? »

Notre homme au sabre fini par soupirer silencieusement, mais laissa son sabre sur la gorge d'Aria.

Nikolaï te demande de faire le nécessaire pour que cet homme ait un nouveau bras. C'est un nouveau membre de notre groupe. »

La jeune femme baissa finalement son flingue et grogna longuement, jurant ensuite entre ses dents. Elle laissa cependant la porte ouverte alors qu'elle retournait à l'intérieur avant de râler.

Fais-le entrer. J'ai pas toute la journée.  »          


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 47
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie: 1
Roses:
Cadeau(x) Concours:

[ FLASH-BACK ] Vivre, survivre, culpabiliser et recommencer. Ton âme se déchire à chaque cycle... [ feat. Infifi's ]

MessageSujet: Re: [ FLASH-BACK ] Vivre, survivre, culpabiliser et recommencer. Ton âme se déchire à chaque cycle... [ feat. Infifi's ] Dim 26 Juin - 14:36





Un cycle déchirant ton âme...
.

(feat.Co-Infiltrés)
.




1908 [ Complexe Sous-Terrain ]

Après un énième sourire qui laissa place à de la sévérité et de la froideur, Liam fût invité à suivre le mouvement. Il ne s'en offusqua pas plus que ça, les Ishbals subissant nombre de regards différents et d'attitudes à leurs égards. Aussi se contenta-t-il d'acquiescé les dires de son confrère. Ils entrèrent tous trois dans une sorte de cage métallique, bien loin de tout ce que pouvait s'imagine l'homme aux yeux rouges. Il était bien loin son village fait de maisons en briques ou en terre cuite, garnies d'échelles au besoin. Un ascenseur ? Il ne connaissait que dans le peu de livres qu'il avait lu sur le "monde moderne". Son peuple vivait le plus simplement du monde sans plus de technologie que cela. Cramponné à ce qu'il pouvait il expérimenta sa première descente dans les tréfonds de son nouveau chez lui... C'est avec soulagement cependant que la machine infernale s'arrêta et alors que le blond sortait, il balbutia.

- " Merci... Pour votre aide... "

Et la descente reprit... Combien y avait-il d'étages à ce complexe ? D'extérieur ça ne ressemblait pas à grand chose pourtant... Visiblement, c'est plus grand à l'intérieur qu'à l'extérieur. Le silence régnait entre les deux hommes si on occultait les bruits incessants de métal, jusqu'à ce que le Xinois le prévienne avant qu'il ne rencontre la-dite experte.

- " Vous pensez vraiment qu'elle puisse être pire que le fait de voir son peuple être décimé et de s'auto-mutiler ? Je suis déjà à un grand niveau de souffrance je pense, alors une de plus ou de moins... Tant que je survis, peu m'importe ce qu'il faudra endurer. "

Nouvelle secousse, nouvel arrêt bruyant et inconfortable de cette chose grinçante. Enfin, l'amputé se disait qu'il pourrait bien s'y habituer, il n'aurait pas le choix de toute façon. Il suivit Jin en silence jusqu'à une énième porte sur leur route où ce dernier lui intima d'attendre, visiblement pour "prendre la température" vu la déclaration précédemment faite sur la mécanicienne. Et ce fût assez folklorique comme accueil. Vu le barouf de l'ascenseur, la jeune femme avait probablement deviné qu'on viendrait la voir. Tous deux à présent armes aux poings et se menaçant devant le malheureux Ishbal, Jin et sa collègue se "saluaient" à leur façon... Liam n'avait pas bougé d'un poil cependant et n'avait pas cillé non plus au passage de la balle à quelques centimètres de sa tête. Cela n'aurait pas été simple de toute manière de réagir vu son état. Ce petit spectacle faisait bien des effets par contre entre l'hilarité de la femme, l'agacement du Xinois, l'anxiété du garde accouru au plus vite... La situation se calma vite une fois l'Ishbal repéré par l'experte en mécanique. Si son ton ne lui plaisait guère, le bronzé n'en dit rien et se contenta de rester le plus digne possible. Les membres de ce groupe n'avaient-ils pas tous du respect les uns pour les autres si leur projet devait aboutir ? Ils furent tout de même invité à entrer.

- " En effet, je viens d'Ishbal. Je me nomme Sereliam et si Jin-Wan a fait du bon travail sur mon bras, ce dont je suis certain, entre médecins, vous ne devriez pas avoir de mal à m'en greffer un nouveau. "

Autant se la jouer flatteur et flagornant. L'estropié savait parfaitement manipuler les mots à sa guise, ils avaient plus de pouvoir que n'importe quelle arme. Avec ses douces paroles, il avait calmé et accompagné nombre de compatriote vers une mort qui se voulait rassurante, sans peur et (presque) sans douleurs. Il observa un peu tout autour de lui. La pièce ressemblait d'avantage à une petite usine, avec des outils partout, très désordonnée au premier abord, mais si la mécano s'y retrouvait la-dedans il ne devrait pas y avoir de problème. Ça n'était juste pas rassurant de découvrir la face cachée d'un des plus grands domaines du pays.

HRP :
 




© Jawilsia sur Never Utopia & modifié by Sereliam

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Who am i !

[ FLASH-BACK ] Vivre, survivre, culpabiliser et recommencer. Ton âme se déchire à chaque cycle... [ feat. Infifi's ]

MessageSujet: Re: [ FLASH-BACK ] Vivre, survivre, culpabiliser et recommencer. Ton âme se déchire à chaque cycle... [ feat. Infifi's ]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Made in Flash Back
» Un professeur un peu spécial... [Flash Back]
» [Flash-back] Such a lonely day, the most loneliest day of my life [Anya ♥]
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Touché Coulé. [Flash-Back][Pv Ben]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Frontières :: AERUGO-