RSS 
 
   RSS 
  

Forum ouvert le 25/02/2014
Jetez un coup d'oeil à notre Organigramme.
Beaucoup du prédéfinis du manga sont disponibles !
Prenez le temps de zieuter nos prédéfinis des membres !

D'après les rumeurs,
Le Généralissime King Bradley aurait été vu dans les jardins du Q.G,
tondant la pelouse avec un tablier rose.

Témoin effrayé - "Faites attention à vous ! Scar n'est pas un véritable humain, c'est un Dalek déguisé... Fuyons !!!"
"EXTERMINATE"

Des gens cherchent des RPs ! N'hésitez pas à venir zieuter ici

Votez pour le forum toutes les deux heures ! Il y aura des nouvelles têtes et des nouvelles aventures !
Un post pour 250 cenz ! ~

Nous recherchons des méchants pour mettre la pagaille en Amestris ! Les infiltrés recrutent toujours !
Recevez en cadeau un bain de pied en porcelaine d'une valeur de xxxx cenz.

Escanor est officiellement plus accro à la bibine que Ban !
A l'occasion de pâques, notre chimère commence à voir des bibines partout dans toutes les images du forum !
Pendant ce temps... Dominic, Elena et Princesse se font la guerre pour les trouver.
Finir dans un love hôtel avec Banou, ça motive !

Jin-Wan Han
Messages : 579
Wan-Wan Mexicain vendeur de Tacos !
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

/!\ La fin d'un cauchemar [Pv Jin] Empty

/!\ La fin d'un cauchemar [Pv Jin]

MessageSujet: /! La fin d'un cauchemar [Pv Jin] /!\ La fin d'un cauchemar [Pv Jin] EmptyJeu 24 Juil - 0:23

La fin d'un cauchemar
Jin & le clan Han

Xing... Pays où avait Jin avait vu le jour. Pays qui avait été le témoin de son changement. Pays qu'il voulait à tout prix rayer de la carte à jamais... Combien de temps avait-il quitté ces lieux et fuit pour un avenir meilleur ? Un peu moins de six longues années. Sa quête de liberté l'avait poussé à se faire passer pour mort auprès des siens et de s'exiler vers le pays de l'alchimie où il pensait pouvoir trouver la paix et recommencer une nouvelle vie. Une vie paisible, où il n'aurait plus à tuer, ni même à devoir prendre les armes. Seulement, le destin l'avait choisit comme destructeur et non comme un enfant de la création. Se tenant maintenant, droit comme un homme, le regard de glace fixé sur l'entrée principale de la demeure du clan Han, il allait maintenant accomplir un des objectifs qu'il s'était fixé il y a bien longtemps et qu'il n'avait pas eu le courage de faire en était jeune. La nuit était déjà bien tombée sur le pays de l'exirologie et Jin-Wan fit son premier pas vers sa liberté qu'il allait obtenir en cette douce et si paisible nuit.

Mais avant toute chose, il faut raconter les évènements datant de quelques heures auparavant, car oui, cette partie de l'histoire est importante pour situé le pourquoi et le comment de la présence de l'ancien membre des Han dans le pays qu'il avait fuit il y a quelques années. Par un début de soirée comme les autres, une personne de la demeure des Han sortie de l'ombre pour rejoindre le portail sans être vu. Cette silhouette un peu tassée sur elle-même, marcha tranquillement, évitant d'être vue par quiconque se baladait dans le coin. Après quelques minutes à marcher dans l'ombre, et empruntant les ruelles les plus malfamée, cette mystérieuse personne se retrouva devant une autre ombre sous une capuche. La première silhouette resta sans bouger pendant un long moment puis s'avança d'un pas vers l'autre en tendant une main tremblotante.

Cela ne se peut... Quand j'ai reçu ton message, je pensais que c'était un piège. »
Et pourtant, je me trouve réellement devant toi. »

Le membre du clan Han avec la main tremblotante baissa sa main et retira son capuchon pour montrer son visage. Il s'agissait de la grand-mère de Shiho et de Jin, une femme strict et sévère. Cette vieille dame ressemblait toujours à cette même femme qu'il y a six ans... Ce regard plein de haine, cet air hautain qui lui laissait croire qu'elle avait le contrôle sur tout... Mais est-ce que cela était vraiment le cas pour autant ? L'inconnu en face d'elle ne retira pas pour autant le vêtement qui camouflait une partie son visage et resta dans l'ombre que la nuit lui prodiguait, tout en fixant longuement la vieille à quelques mètres.

Shigen est toujours dans la demeure ?  »

L'autre cligna des yeux et secoua la tête un instant avant de baisser la tête et de répondre.

Il est mort il y a trois ans. Il est parti pendant une nuit comme celle-là... Dans son sommeil.  »
Je vois...  »
C'est étrange de te revoir ici après tant d'année... Shigen ne nous jamais dit ce qui s'est passé cette nuit là et nous n'avons jamais retrouvé le Kikoku dans les décombres. Je comprends mieux pourquoi, maintenant... »

Dans les ténèbres on pouvait apercevoir un sourire carnassier, penchant un peu vers le sadisme alors que sortie de la noirceur de la nuit, une lame d'un sabre. La lumière de la lune faisait étinceler l'acier trempé du katana et son possesseur le fit un peu bouger pour que le reflet de la lumière se balade sur sa longueur. Un sabre assez grand et qui appartenait à Shigen, ancien médecin du clan Han qui ne partageait pas les même idéaux que sa progéniture qui avait prit la tête de la famille. Maintenant qu'il n'était plus de ce monde, il y avait une chose que l'inconnu pouvait faire. Approchant, sortant de sa cachette faites d'ombres, le mystérieux homme s'approcha, toujours la lame en main, vers la vieille femme. Cette dernière recula d'un pas en voyant le visage et surtout ce sourire sur le visage de son interlocuteur. Il n'y avait pas un bruit dans le coin, au loin on pouvait entendre les hommes qui sortaient de leur petite fête nocturne, dansant joyeusement dans la rues, ayant un peu trop bu. Soudainement, la femme du clan xinois écarquilla les yeux et senti quelque chose s'enfoncer dans son estomac alors qu'elle avait détournée le regard une seconde pour observer un homme ivre qui chantait pas très loin. Du sang sortit de sa bouche alors qu'elle baissa les yeux pour observer la lame du Kikoku s'enfoncer davantage dans son corps. Levant ensuite les yeux, tremblotant, sans pour autant hurler de douleur, elle observa en silence ce visage souriant juste à quelques centimètres d'elle avant de se sentir partir en arrière.

Alors... C'est donc ça.... Tu cherchais à m'évincer depuis toutes ces années ? »

La personne âgée ne tomba pas sur le sol, mais s'appuya contre un mur pas loin sur sa gauche, se tenant la blessure faite par le sabre qui appartenait autrefois au clan Han. Son visage grimaçait, mais ce n'est pas pour autant qu'elle allait se laisser faire et mourir aussi bêtement. Pendant que la dame souffrait et tentait de chercher quelque chose dans ses poches de son habit, son interlocuteur armée commença à marcher vers la droite, se mettant à ricaner doucement.

Qu'est-ce qui ne va pas, Oba-sama ? Tu me semble moins hargneuse... Le temps ne t'as pas arrangé. »

Cette dernière qui trouva ce qu'elle cherchait, sortie un kunai et le lança vers son assaillant, mais ce n'eut pas plus d'effet que si cela avait été une balle de pistolet, car l'homme venait de le stopper avec l'aide de deux doigts et dans la lumière que la lune apportait, on pouvait apercevoir le mot "Death" tatoué sur les doigts de cette fameuse main. Quelques secondes plus tard, le petit kunai s'envola de nouveau vers la vieille femme et se logea dans le mur, coupant la gorge de la pauvre qui se tenait maintenant la nouvelle blessure en suffoquant presque. L'inconnu se mit de nouveau à rire et planta une dernière fois son sabre dans le corps tremblotant de sa proie avant de la faire basculer pour qu'elle retombe lourdement sur le sol, inconsciente, le regard fixé son assassin. Ce dernier se pencha pour se mettre accroupit et observa longuement et en silence la lumière du regard de la victime s'éteindre tout en lâchant son dernier souffle. Il se releva peu de temps après, donna un grand coup dans le vide pour retirer le sang de sa lame et rangea son arme dans son fourreau qu'il avait prit en main après l'avoir récupérer dans un coin.

Que ton corps redevienne poussière et que âme aille rejoindre les abysses du monde souterrain... Oba-sama. »

***-----------***

Le même homme qui avait prit la vie de cette femme se tenait maintenant devant le portail de la demeure du clan Han, le sabre en main. Comme à son habitude, il portait ce long manteau noir avec ce symbole jaune et sa casquette blanche avec ces petits point noirs fantaisistes. Son regard gris, encerclé par des grandes cernes fixa longuement droit devant lui avant de prendre une grande inspiration et de venir pousser les grilles menant au jardin du devant. Pendant près de cinq jours, il était resté dans l'ombre, se préparant mentalement à cette fameuse soirée. En cette nuit calme et chaude, un clan du pays de Xing allait connaitre la peur et la mort, ne laissant aucun survivants.


Revenir en haut Aller en bas
Master PNJ
Messages : 33
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

/!\ La fin d'un cauchemar [Pv Jin] Empty

/!\ La fin d'un cauchemar [Pv Jin]

MessageSujet: Re: /!\ La fin d'un cauchemar [Pv Jin] /!\ La fin d'un cauchemar [Pv Jin] EmptyMer 30 Juil - 23:07
/!\ La fin d'un cauchemar [Pv Jin] Tumblr_mxe9xpqCZm1sjsn7jo1_500
DISPARITION D'UN CLAN

.
Demeure des Han, vingt minutes avant l’arrivée de Jin.

Une femme s’affairait dans la cuisine en chantant des comptines pour enfant. Joyeusement elle préparait de délicieux plat pour tout le monde, certains réservaient une surprise si on choisissait le mauvais morceau. Cette femme n’était autre que la mère de Jin et donc la femme du chef de clan. Sortant des fioles pour injecter un poison dans certains plat c’était monnaie courante les repas empoisonnés chez les Han. Voyant l’heure qui avançait, elle s’éclipsa de la cuisine se rendant dans le séjour ou se trouvait son mari qui fumait toujours à la même place. Elle semblait inquiète, s’asseyant en seiza servant une nouvelle tasse de thé à l’homme. Le chef haussa un sourcil en voyant le visage déformé par l’inquiétude, les gestes maladroits qu’elle faisait. Soupirant il but le thé qui venait d’être servit.

« Que se passe-t-il ? »
« Je m’inquiète pour Oka-san, elle n’est toujours pas rentrée. Elle commence à se faire vieille et depuis la mort Shigen elle n’est plus l’ombre d’elle-même. Une assiette c’est fissuré sans raison, j’ai peur qu’il lui arrive un malheur. Kakei peux-tu t’en occuper tu la connais mieux que moi tu dois savoir où elle va. »

Soupirant, l’homme se leva ajustant bien son kimono, s’approchant de sa femme l’aidant à se relever. Plongeant son regard dans le sien, son visage s’adoucit un peu il avait bien du mal à résister aux charmes de sa femme.

« Je ne peux rien te refuser Okatsu, j’y vais de ce pas. Je n’en ai pas pour longtemps normalement. »

L’homme quitta ensuite la demeure prenant son temps il profitait de la soirée qui était tombée...

Quelques minutes avant l’arrivée de Jin.

Okatsu terminait de dresser la table. Une fois finie elle se rendit au salon s’approchant d’un petit autel où trônait la photo de Shigen et une photo de Jin plus jeune. Priant quelques quelque minutes. Prenant ensuite un recueil de poésie et s’installa de nouveau en seiza, lisant à voix basse les mots inscrits sur les pages. La porte coulissa laissant entrer un jeune homme qui affichait un air arrogant toisant la femme plus loin avant de plisser les yeux en voyant la place du chef vide. Un sourire froid étira ses lèvres s’installant à son tour, posant le sabre qu’il portait à la ceinture sur le sol.

« Bonsoir Okatsu, où est donc Kakei ? C’est rare qu’il ne soit pas là alors que l’heure du dîner est proche. Lui serait-il arrivé quelque chose ? »

Okatsu leva le nez de son bouquin regardant avec dédain le jeune homme, fermant le livre dans un faible claquement sec. Elle ne l’aimait et ça se voyait. Qui pouvait aimer ce sale gosse ? Depuis la disparition de Jin et le départ de Shiho, il avait fallu trouver un remplaçant pour prendre la succession du clan. C’était tombé sur le fils de la sœur de Kakei. Un sale gosse pourris gâté qui se croit meilleur que tout le monde. Il avait un fort potentiel et digne d’être le successeur.

« Feng, voilà qui vient gâcher mon agréable soirée. Et non Kakei est toujours en pleine forme, il a quelque chose à régler malheureusement pour toi. Reste à ta place en attendant ton tour qui ne viendra pas d’aussi tôt crois-moi. »

Feng resta dans le silence il ne voulait pas en arriver aux joutes verbales il était sur de perdre au bout du compte. Les gens présents dans la demeure s’agitaient, deux gardes commencèrent leur ronde autour du domaine. Ces deux hommes Hua et Huo étaient jumeaux, ils s’occupaient de faire le ménage autour de la demeure les suicidaires qui osaient s’infiltrer tomberaient sous leurs lames. Huo fut le premier à remarquer l’intrusion de Jin, envoyant Hua prévenir les habitants qu’il y avait de la visite. Huo s’approcha de l’arrivant sourire aux lèvres s’amusant à jongler avec ses deux lames de taille moyenne.

« Eh tu t’es planté de demeure mon gars, ici on ne rentre pas comme ça, tu vas devoir en payer les conséquences hahaha. »

Les jumeaux étaient les chiens de gardes enragés de la demeure. Huo passa à l’attaque. Hua pendant ce temps accourus dans le salon prévenant qu’une intrusion est en passe d’être interrompue, mais vaut mieux être vigilant. Il repartit ensuite pour aider son frère…



HRP

> Huo et Hua se battent avec deux lames chacun de taille moyenne, ils ne sont pas très futés, mais leurs sauvagerie compense.
> Feng a reçu un sabre du père de Jin, il est d'un bon niveau et déteste qu'on le blesse surtout au visage.
> Okatsu en voyant Jin le reconnaîtra instantanément instinct maternel oblige. Elle se jettera dans ses bras pour l'accueillir. Feng ne supportera pas ce retour insultant Jin de traitre à son clan et n'attendra pas très longtemps pour l'attaquer.
> Kakei pendant ce temps va découvrir le corps de la grand mère.
> D'autres membres du clan pourront être alerté par le bruit.

Fiche par Narja pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Jin-Wan Han
Messages : 579
Wan-Wan Mexicain vendeur de Tacos !
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

/!\ La fin d'un cauchemar [Pv Jin] Empty

/!\ La fin d'un cauchemar [Pv Jin]

MessageSujet: Re: /!\ La fin d'un cauchemar [Pv Jin] /!\ La fin d'un cauchemar [Pv Jin] EmptyMer 10 Sep - 20:55

La fin d'un cauchemar
Jin & le clan Han

Le calme régnait sur les environs et personne ne semblait être au courant du débarquement à l'improviste du membre disparut du clan Han. Rien que d'imaginer le visage de cette famille en voyant le fils prodige faire son apparition pour les assassiner, faisait sourire doucement Jin. Il y avait bien longtemps que le Xinois préparait son coup et tous les soirs, il imaginait les multiples façon dont qu'il allait utiliser cette fameuse nuit afin de supprimer de la surface de la terre, sa chère petite famille. Cette homme mystérieux n'était plus l'enfant d'antan, il n'était certainement plus le petit garçon naif qui croyait à tout et qui obéissait aveuglément aux ordres de sa famille. Bien sûr, il n'avait aucuns regret sur les meurtres qu'il avait commis dans le temps, la plupart des personnes dont il avait ôté la vie étaient des hommes ne rêvant que de pouvoir ou de richesse. Il était cependant triste de devoir tuer les familles complète afin de ne laisser aucun survivant qui pourrait chercher à se venger. Les femmes et les enfants n'avaient pas été épargnés par la lame du jeune Wan. A chaque vies qu'il prenait, c'était une partie de son humanité qu'il perdait, mais ça il s'en fichait bien.

Depuis que ce jeune génie avait réussit à se faire passer pour mort, il avait eut le temps de réfléchir à ses actions passées et tenter d'éprouver du remord. Hélas, ce ne fut pas le cas. Il ne rêvait que d'une seule chose : En finir avec ceux qui avaient pourris sa vie jusqu'à la dernière miette et enfin se sentir libre. Son clan ne valait pas mieux que les autres qui cherchaient à attirer les bonnes grâces de l'empereur, il était donc tout évident que Jin les supprime aussi. Sa famille s'éloignait depuis bien trop longtemps des idéaux de bases et il était temps d'y mettre un terme. Qui de mieux pour exécuter cette sentence que l'assassin de Xing lui-même. Vous pensez qu'il cherche à se redonner une bonne conscience ? Certainement pas. Il cherche juste à en finir avec ses absurdités, trop longtemps mis de côté. Le pays devait savoir qui était réellement les Han, bien que le monde ne verrait pas plus loin que les gros titres du journal du lendemain matin.

A présent, Jin se retrouvait dans le jardin devant la demeure, il ne cherchait absolument pas à se cacher avant de commettre ses meurtres, bien au contraire, il tenait à ce que ses victimes le voit arriver et voient leurs morts arrivée au bout d'une lame bien aiguisée. Alors qu'il marchait tranquillement sur le chemin de gravier menant à l'énorme bâtisse où se terrait le reste de la famille, Jin observa deux jumeaux se mettre devant sa route. Ces deux-là, le ténébreux les connaissaient bien depuis des années. Les protecteurs et chiens fidèles du clan. Des hommes bêtes comme leurs pieds, mais habiles avec des sabres. La noirceur de la nuit cacha encore le visage de l'intrus qui se mit à sourire et laissa échapper un rire sadique devant les jumeaux qui se regardèrent, ne sachant pas pourquoi l'individu riait à gorge déployée. Finalement, le fils prodige, de sa main libre qui ne tenait pas le fourreau, abritant son sabre, leva la main vers son visage et souleva doucement son chapeau blanc afin que les deux autres puissent voir le visage du Xinois.

Vous n'avez pas changé du tout, Hua-ya ... Huo-ya.»

Ces derniers se regardèrent avant de fixer le visage de l'homme en face deux.

C'est impossible ! Hua c'est Jin ! O-on pensait que tu étais mort cette fameuse nuit ! »
Je le suis...»
Hein ? Raconte pas de conneries gamin ! Si tu nous parle c'est que t'es pas mort... J'ai pas raison Huo ?»
Certes... Enfin techniquement parlant, les morts ne peuvent pas revenir à la vie, sauf si c'est un fantôme...»
T-tu veux dire que c'est le fantôme de Jin qui nous parle ?! »
Sois pas con ! T'as déjà vu un fantôme avec une épée toi ?»
Alors il n'y a qu'une explication possible... C'est le fantôme de Jin avec le fantôme de son épée ! »
Heu là je ne te suis plus...»

Quoiqu'il en soit, je suis venu mettre un terme à tout cela.»
A quoi ? »
.... A vos vies et celles des membres du clan. Comme je l'ai fais pour Oba-sama.»

Les deux hommes froncèrent les sourcils et un silence s'installa. Le rire de Jin brisa l'ambiance et laissa place à un moment d'hésitation de la part des jumeaux qui hésitèrent longuement avant de dégainer leurs épées. Huo fonça dans la seconde vers Jin en hurlant alors que son frère recula pour alerter la demeure.

Espèce d'enfoiré ! »

Jin resta calme et attendit le dernier moment pour dégainer son sabre de son fourreau et parer l'attaque frontale de Huo. Son grand sourire sur son visage énerva d'autant plus son adversaire qui grogna avant de reculer d'un bond et de foncer de nouveau vers le génie sans même avoir une stratégie d'attaque. Avait-il oublié à qui il avait à faire ? Apparemment oui. Le sabre devant lui, le membre de la famille Han s'écarta au dernier moment, laissant passer à côté de lui l'homme énervé et lui asséna un coup de lame dans le dos, l'entaillant en profondeur. Huo se mit à hurler et plaça sa main libre sur son épaule droite, tournant sur lui-même pour faire face à Jin, mais celui-ci avait déjà disparut et se retrouva derrière le Xinois blessé et planta son long sabre dans sa chair, faisant sortir la lame par devant, venant lui chuchoter d'une voix qui semblait lointaine et mielleuse.

Que la mort t’accueille à bras ouvert... Ne t'inquiète pas, ton frère va te rejoindre bientôt pour commencer votre voyage vers les abysses. »

Laissant échapper un nouveau rire des plus sadiques, Jin sortit son sabre du corps de l'homme et donna un coup dans le vide pour retirer le sang alors que son adversaire tomba face contre terre. Un de moins, maintenant il fallait s'occuper de l'autre frangin qui était partis alerter le reste de la population de la demeure. Marchant lentement, passant au dessus du cadavre qui avait les yeux ouverts, notre Xinois s'approcha de la grand maison et pencha la tête sur le côté en voyant Hua revenir à la charge, ayant vu son frère tomber sur le sol, sans vie. Il ne chercha pas à comprendre et fonça dans le tas en hurlant aussi fort que son frère et tenta par désespoir d'embrocher Jin de front. Toutefois, ce dernier n'avait eut aucun mal à esquiver en sautant d'un bond au dessus de son deuxième adversaire et il attendit que ce dernier se retourne pour lui porter un coup à la gorge, lui tranchant une bonne partie de sa jugulaire. Hua lâcha son sabre et tomba sur les genoux. Incapable de parler, il ne pu que laisser échapper des petits bruits alors que dans l'entaille, le sang s'échappait en grande quantité et coula le long de son corps. La mort regarda longuement de ses yeux clairs sa victime agonisante et reprit un air des plus sérieux avant de faire un pas en avant.

L'éternité est donné à ceux qui le mérite... Contentes-toi d'errer dans le temps et que ton âme ne trouve jamais le repos éternel. »

Sur ses mots, il fit demi-tour, laissant le frère vivre ses derniers instants en solitaire, pleurant en silence la mort de son jumeau et son incapacité à protéger le domaine. Sans plus attendre, Jin arriva devant l'entrée de son ancienne maison et fut très vite encerclés par d'autres guerriers. Mais alors qu'ils allaient donner l'assaut contre l'intrus, une voix les arrêta dans leurs actions et un homme suivis d'une femme arrivèrent devant le hall. Il s’agissait de Feng, le cousin de Jin et de la mère de ce dernier.

Les morts ne doivent pas hanter les vivants, mais ça tu dois le savoir Jin-wan...»

Toujours encerclé par le groupe, le tueur de la nuit leva les yeux dans la direction de son cousin et regarda la femme à ses côtés qui semblait sous le choc de cette apparition, ce qui laissa échapper un grand sourire cynique.

Je ne suis que le messager de la mort et je viens prendre la vie de ceux qui sont attendus par les enfers. Ton tour est arrivé, Feng.   »


Revenir en haut Aller en bas
Master PNJ
Messages : 33
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

/!\ La fin d'un cauchemar [Pv Jin] Empty

/!\ La fin d'un cauchemar [Pv Jin]

MessageSujet: Re: /!\ La fin d'un cauchemar [Pv Jin] /!\ La fin d'un cauchemar [Pv Jin] EmptyVen 6 Mar - 12:43
/!\ La fin d'un cauchemar [Pv Jin] Tumblr_mxe9xpqCZm1sjsn7jo1_500
DISPARITION D'UN CLAN

.
Dans la cité impériale.

Kakei après de longues minutes de recherche trouva pour son plus grand malheur le corps de sa belle-mère tué avec une arme blanche. Partagé entre douleur, tristesse et colère il reste plusieurs minutes devant le corps, les poings serrés la mâchoire crispé. Il se demande qui a bien pu faire ça, demander à des témoins ne servirait rien vu comment le clan Han était détesté. Repensant aux paroles de sa femme, il se doutait qu’il se passait quelque chose de néfaste pour le clan. Il ne devait pas rester là, récupérant le corps de sa belle-mère, il retourne en direction de chez lui…

Demeure familiale des Han.

Okatsu en voyant son fils qui n’était pas mort se mit à pleurer silencieusement, alors qu’elle allait se jeter dans les bras de son fils, Feng l’attrapa par le kimono dans le dos et la tira vers l’arrière sans la moindre douceur… La pauvre femme sous le coup de l’émotion tomba à la renverse, vite ramassé par deux servantes de la demeure qui jetèrent des regards noirs en direction du jeune homme qui abordait un sourire des plus cruels. Son excitation pouvait se ressentir à des kilomètres à la ronde. Son cerveau fonctionnait à une vitesse affolante. Tout un plan était en train de naître dans sa tête, tuer Jin-Wan sauver Okatsu… Traîner le corps du revenant devant le père et demander sa démission afin qu’il puisse prendre la tête du clan et le tourner à son image. Ricanant sadiquement, Feng se lécha les lèvres avidement. Dévisageant Jin-Wan, il dégaina son sabre, le pointant vers sa proie.

« Je vais te tuer ici et maintenant Jin-Wan, ta place n’est pas ici, mais dans l’autre monde. Tu aurais mieux fait de rester là où tu étais. » Jetant un coup d’œil vers Okatsu qui était de nouveau sur pied et se débattait avec les servantes. « Emmenez la vieille ailleurs, je n’ai pas envie qu’elle voit ce qui va suivre. »

Les deux servantes traînèrent de force la mère éplorée qui criait le nom de son fils en tendant les bras, jusqu’à ce qu’elle disparaisse au tournant d’un couloir. Feng zieuta vers les autres serviteurs qui s’éclipsèrent dans l’ombre, allant se mettre à des points stratégiques de la demeure, en cas de pépin ils seraient préparés à intervenir rapidement. Ils ne doutaient pas de la victoire de Feng, quoi que un peu, mais bon le combat à mort serait certainement très serré. Le cousin de Jin-Wan se jeta vers lui, levant son sabre et l’abaissa rapidement vers son adversaire, tranchant tout sur son passage. Il ne voulait pas laisser Jin progresser dans la demeure. Du côté de la mère, elle s’était réfugié dans la grande salle ou se trouvait « le trône » de Kakei, la salle de réunion en somme. Plusieurs servants et servantes protégeaient Okatsu et tentaient en vain de la consoler. D’autres surveillaient les couloirs, et certains osaient malgré tout interférer dans le combat des cousins, mais de loin ils utilisent des armes de jets.

HRP

> Feng est très habile au sabre, il possède une grande force et il est très rapide. Il est observateur et peu arriver à anticiper les attaques de ses ennemis. Le seul soucis est que si par malheur il est blessé au visage il a tendance à péter les plombs.
> Des serviteurs de la demeure se mêlent au combat, et utilise des armes de jets contre Jin-Wan.
> Okatsu se trouve dans la salle au milieu de la demeure sous bonne garde.
> Kakei fait au plus vite pour rentrer à la demeure avec le fardeau dans les bras.

Fiche par Narja pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Jin-Wan Han
Messages : 579
Wan-Wan Mexicain vendeur de Tacos !
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

/!\ La fin d'un cauchemar [Pv Jin] Empty

/!\ La fin d'un cauchemar [Pv Jin]

MessageSujet: Re: /!\ La fin d'un cauchemar [Pv Jin] /!\ La fin d'un cauchemar [Pv Jin] EmptyDim 5 Avr - 18:19

La fin d'un cauchemar
Jin & le clan Han

La mort est une chose omniprésente. Rien ne peut l'arrêter, mais on peut toujours la faire venir plus tôt que prévue. Depuis bien longtemps, Jin-Wan attendait ce moment avec impatience. Le massacre qu'il faisait en cette heure de cette douce nuit à Xing, n'était non pas un acte irréfléchi, mais longuement souhaité. Depuis sa naissance, sa vie était contrôlée par sa famille et maintenant, il détenait leurs vies entre ses mains tatouées. Il avait commencé par prendre la vie de sa grand-mère du côté de son père. Une femme qu'on ne pouvait que haïr du plus profond de son être. Il y avait bien longtemps qu'il rêvait de lui enfoncer la lame froide et d'acier dans ce corps pourris jusqu'à la moelle. Maintenant chose faite, il lui restait tous les habitants de son ancienne demeure où il avait passé une enfance pas comme les autres. Le clan Han voulait faire de leur seul fils un assassin et maintenant que cela était fait, ils allaient subir les conséquences de leurs choix.

Le Xinois revenu dans ses terres natales était à présent encerclé par les membres du clans, devant lui, se dressait fièrement son cousin et sa mère, qu'il n'avait pas revus depuis bien des années. Comme dans ses souvenirs, Feng était toujours aussi insolent, même en s'adressant à la mère de notre tueur. Cette dernière ne cessait de regarder son fils avait de grands yeux humides. Elle le pensait mort depuis des années et le voilà, en chair et en os devant elle, avec la ferme attention de tuer sa famille. Cette femme avait peut-être l'air déboussolée, mais Jin connaissait son vrai visage. Une femme fière, qui ne s'occupait pas de ses enfants, mais de sa réputation. D'après les histoires que racontaient Chigen, son grand-père, le Xinois savait qu'elle n'avait pas toujours était comme cela. Avant son mariage avec le chef du clan, elle était une femme respectable et généreuse. Puis la pression qu'on lui avait infligée sur les épaules l'avait totalement transformé et cette femme n'était plus qu'une ombre, celle du père de Jin. Rapidement, sa mère tendit une main vers son fils alors qu'elle se faisait entraîner vers une autre salle derrière. Notre assassin maintenant entouré par les guerriers du clan, regarda son cousin avec un grand sourire sur les lèvres, serrant le manche de son sabre.

Tu as bien fait de l'éloigner... Elle ne pourrait supporter le spectacle qui va se jouer dans un instant.»

Feng passa sa langue sur ses lèvres, avide de combat et se mit soudainement à rire sans retenu.

 Oh... Je ne voudrais pas que ta mère ne voie ton corps se faire lacérer et ton sang éclabousser les murs.»

Sans attendre, il claqua des doigts et les hommes autour de Jin se ruèrent sur notre homme, les armes toutes sorties. Levant son sabre, l'épéiste se plaça de côté pour esquiver les premiers coups et porta simplement, et avec une grande rapidité, quelques coups de sabre qui firent mouche. Les premiers assaillants tombèrent au sol, les yeux écarquillés alors que leurs abdomens saignaient abondamment. D'autres hésitèrent à se lancer dans le combat, mais ce ne fut pas le cas de notre jeune ténébreux qui ne manqua pas une occasion pour aller éliminer quelques personnes en quelques coups. Des hurlements, du sang, des entrailles se répandaient. Un long silence s'installa pendant un petit moment et tous les regards étaient dirigés vers le seul adversaire au centre de la salle, qui maintenant enjambaient un cadavre. Feng fit grincer ses dents et ordonna aux autres de continuer à attaquer. Les ordres étaient les ordres. Les derniers guerriers qui tenaient encore debout se lancèrent à corps perdu dans la bataille, mais au bout du compte, le résultat fut le même. Jin les tua tous sans montrer aucune émotions sur son visage. Il restait calme et serein, levant les yeux sur son cousin qui serrait des poings avant de dégainer son sabre.

 Tu aurais mieux fait rester mort pour le bien de tous, Jin-wan !»

Quelques secondes plus tard, c'est son dernier adversaire qui se rua vers lui. Il était rapide et tenta d'affliger un coup de côté à son cousin. Ce dernier para de son sabre et plongea son regard dans celui de Feng avec un petit sourire en coin. Depuis qu'ils étaient petits, Feng ne cessait de vouloir être plus fort que l'héritier du clan. Il aurait souhaité être à sa place. Ils avaient fait bon nombre de combats, mais Jin gardait toujours l'avantage et gagnait quoiqu'il arrive. Il ne pouvait plus supportait de perdre face à cet homme et s'entraînait durement pour dépasser ses limites. Le jeune homme souhaitait depuis bien longtemps de pouvoir prendre la place de Jin en tant qu'héritier, et depuis que son rival était mort, il avait réussi son objectif, sans même lever le petit doigt.

Les coups s'enchaînèrent rapidement et aucun des deux n'étaient près à se laisser toucher. Il fallait bien avouer que son cousin à la langue bien pendue avait de la force, bien plus qu'auparavant et alors qu'il allait tenter une estocade pour le toucher au torse du bout de son sabre, Feng sauta soudainement en l'air pour se retrouver derrière Jin et tenta le coup que ce dernier voulait tester. Tournant la tête pour retrouver du regard son adversaire, Jin sentit quelque chose traverser le tissu de son manteau. La lame du sabre de l'autre xinois le fit grimacer et il décida de s'écarter et de faire un bond pour garder une bonne distance. Quelque chose le piqua vivement sur son côté gauche et il porta immédiatement une main pour vérifier si cela était grave. En regardant de plus près, l'intérieur de sa main était devenue rouge vif. Du sang coulait de l'endroit où il avait senti la lame. Feng qui était en face de lui, jeta un regard sur sa lame et observa la couleur rouge qui dégoulinait de l'acier de son arme.

Ohooh ! Je t'ai enfin touché, on dirait. Tu baisses ta garde assez rapidement quand il s'agit de moi. Tu as eu bien tort.»

Une seconde plus tard, Feng avec un grand sourire carnassier sur les lèvres fonça sur Jin avec la ferme attention de lui asséner un coup. Ce dernier se remit en position de défense, mais il n'eut pas le temps de parer en même temps la lame et un coup de pied de la part de son tyran de cousin. Le coup de pied qu'il se prit, le fit grimacer de douleur et toucha sa blessure. Notre xinois se retrouva contre un mur et manqua de lâcher le manche de son sabre. Secouant la tête, il leva le regard et s'aperçut que Feng avait disparu comme par magie. Par réflexe, il observa sur la gauche puis la droite, mais rien... Pas de trace de l'autre xinois. Puis il entendit un sifflement et sa tête se releva pour regarder en l'air. Feng fondait en silence sur lui, avec la lame vers le bas. Sautant sur le côté, Jin lâcha un petit grognement en sentant sa blessure s'ouvrir un peu plus et se redressa pour parer un nouveau coup enchaîné par l'autre bridé. Reculant comme il le pouvait, notre ténébreux se baissa soudainement pour esquiver une attaque horizontale et leva son sabre en l'air pour tenter de le toucher. Un hurlement se fit entendre quelques secondes plus tard et Feng se recula en plaçant une main sur le côté gauche de son visage. Enfin touché !

 Espèce de petit merdeux ! Tu vas me le payer ! CRÈVE !»

Son assaillant fonça une nouvelle fois vers lui, mais cette fois-ci, s'était totalement différent que le début du combat. Jin entrevu une ouverture qui lui donnerait l'avantage. Les bras et le sabre de Feng se trouvaient au-dessus de sa tête. Grossière erreur de sa part... Il venait de baisser sa garde en perdant les pédales à cause de sa blessure au visage. L'assassin le laisse approcher et esquiva un coup venu d'en haut pour ensuite enfoncer sa lame dans le ventre de son ennemi. Celui-ci écarquilla des yeux et se recula en hurlant de douleur puis se mit à donner des coups de sabre dans le vide. Sans attendre un moment de plus, Jin se rua sur Feng et lui porta un nouveau coup à la gorge avant de baisser son sabre et d'un mouvement du bras, retirer le sang qui se trouvait sur l'acier de son arme.

C'est la fin. Tu t'es bien battu, mais hélas ce n'est pas suffisant.»

Sans rien ajouter de plus, il continua son chemin et se stoppa pour zieuter en coin son cousin se tenir la gorge, ne pouvant plus parler et tentant d'arrêter le sang de couler de sa plaie, mais toutefois, il ne remarqua pas que sa blessure s'agrandissait et que sa tête se décalait sur le côté. Après un bruit sourd, le cadavre de Feng dont la tête était séparée du reste du corps, se joignit aux autres morts de cette bataille. Notre tueur reprit sa marche avant de lâcher.

Tu n'as eu que ce que tu méritais. On se reverra en enfer quand le moment sera venu.»

Arrivant ensuite devant les portes de la salle où se trouvaient sa mère et sa garde, Jin poussa les portes lentement et entra à l'intérieur, plus déterminé que jamais à en finir avec son clan. C'était la dernière ligne droite avant la liberté qu'il désirait tant depuis son enfance.

Revenir en haut Aller en bas
Master PNJ
Messages : 33
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

/!\ La fin d'un cauchemar [Pv Jin] Empty

/!\ La fin d'un cauchemar [Pv Jin]

MessageSujet: Re: /!\ La fin d'un cauchemar [Pv Jin] /!\ La fin d'un cauchemar [Pv Jin] EmptyVen 22 Mai - 22:38
/!\ La fin d'un cauchemar [Pv Jin] Tumblr_mxe9xpqCZm1sjsn7jo1_500
DISPARITION D'UN CLAN

.
Cité impériale, près de la demeure des Han.

Kakei s’approchait de plus en plus de chez lui, il avait un mauvais pressentiment qui lui rongeait les tripes. Une petite voix dans sa tête criait de se dépêcher, malheureusement il ne voulait pas abandonner le corps inerte de la grand-mère, malgré le ralentissement provoqué à cause de ça. Sa femme avait raison depuis le début… Quelque chose se passait et il savait qu’il ne serait pas au bout de ses surprises. Heureusement que la demeure est bien gardée, du moins c’est ce qu’il pensait. Il apercevait les murs de l’enceinte de chez lui, un soupire de soulage s’échappa de ses lèvres, tout semblait calme de ce côté-là…

Demeure familiale des Han.

Feng est mort, rejoignant la liste qui s’allongeait de plus en plus du clan Han et ce n’était pas encore fini. Jin se retrouva dans la pièce principale la salle du trône si on peut dire. C’est là où toutes les décisions étaient prises, c’est là où Kakei se sentait plus fort que jamais, il dominait tout son clan de par sa puissance et son charisme impressionnant. Même si la place était vacante pour le moment, jamais Okatsu n’oserait s’asseoir à la place du grand chef. Dans cette pièce spacieuse, Okatsu était assise sur ses talons sur un coussin au milieu. Une garde rapprochée l’entourait, et d’autres gardes étaient postés un peu partout pour combler les trous et couvrir une zone plus large. Deux gardes firent irruption derrière Jin et tentèrent de le maîtriser en lui bloquant les membres, surtout les bras. Son sabre était dangereux, ils cherchaient à le désarmer pour être tranquille ensuite. Okatsu avait repris un air froid et sérieux, ses gardes les plus proches avaient réussis à lui faire comprendre que ce n’était plus Jin, son fils était mort, ce n’était qu’un démon égaré. Elle prit la parole.

« Toi le spectre venu hanter cette demeure, pourquoi es-tu là ? Que cherches-tu en tuant tout le monde ? Tu as le visage de mon fils, mais jamais il n’aurait osé la main sur sa famille… Il est mort il y a longtemps, alors pourquoi vouloir nous faire souffrir de la sorte ? »

Les gardes au nombre de douze dont deux qui tenter de maintenant Jin, étaient déjà armés de kunaï et shuriken ainsi que de lame courte, prêt à se jeter sur la proie. Si Jin arrivait à se défaire, ils interviendraient. Le problème d’un combat ici était la taille de la pièce, personne ne pouvait sauter, ils ne pourraient pas y aller tous en même temps sans se blesser entre eux. Okatsu elle aussi était armée et prête au combat, une lame courte ainsi que des couteaux de lancés à portée de main. Elle est agile et rapide, pas très forte étant une femme assez frêle, elle manie avec dextérité sa lame courte, elle n’hésite pas à charmer ses adversaires et à jouer la comédie pour arriver à sa fin. Elle utilise les effluves des parfums qu'elle porte pour troubler et déstabiliser ses adversaires. Se levant fièrement, elle donnerait l’assaut après la réponse de ce démon qui osait prendre pour apparence son fils défunt.

Pendant ce temps entrée de la demeure familiale des Han.

Kakei vient d’arriver et entre dans le jardin, il dépose la grand-mère sur l’herbe fraîche. Il aperçoit au loin un autre corps, c’était l’un de jumeaux, l’autre n’était pas très loin. L’homme robuste restait impassible, il entendit du bruit, dégainant son sabre, il découvrit un garde agonisant qui rampait vers lui. Kakei s’en approcha et posa un genou à terre, posant une main sur la nuque du garde il le redressa de force, sans se demander s’il le faisait souffrir ou non.

« Que se passe-t-il ici ? »
« Il… Il est revenu… D’entre les morts… Il sème la mort… Personne ne peut l’arrêter… »

Kakei ne le laissa pas plus longtemps parler, il enfonça sans aucune pitié son sabre dans le torse du garde, se redressant, il retira sa lame d’un mouvement rapide. Le corps s’effondra au sol se vidant du peu de sang qu’il lui restait. Il se demandait qui pouvait faire un tel carnage. N’ayant pas d’autre choix il devait entrer dans la demeure et affronter un destin funeste…

HRP

> Jin pourra atteindre Okatsu que quand il aura fait le ménage.
> Kakei est enfin arrivé, il ne va pas tarder à entrer dans la demeure et suivre le chemin de sang.
> Les combats finaux débute, Okatsu et Kakei seront les plus difficiles.

Fiche par Narja pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Jin-Wan Han
Messages : 579
Wan-Wan Mexicain vendeur de Tacos !
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

/!\ La fin d'un cauchemar [Pv Jin] Empty

/!\ La fin d'un cauchemar [Pv Jin]

MessageSujet: Re: /!\ La fin d'un cauchemar [Pv Jin] /!\ La fin d'un cauchemar [Pv Jin] EmptyDim 7 Juin - 20:08

La fin d'un cauchemar
Jin & le clan Han

Dans la salle principale de la demeure Han, Jin se tenait debout devant une petite armée d'hommes qui étaient tous sur le qui-vive et armés jusqu'aux dents. La blessure que notre Xinois avait sur le côté lui faisait mal, mais cela était encore supportable pour le moment. Il savait que si les combats s'éternisaient, il n'aurait plus de chance de gagner et d'éliminer le reste de la famille. Aucune grimaces ne vint déformer cet air froid et déterminé qu'il avait sur son visage. Sa mère, celle qui lui avait donné la vie était présente et renié l'idée que son fils puisse tenter de les tuer jusqu'au dernier. Deux hommes tentèrent de lui bloquer les bras et de le désarmer avec prudence, mais Jin-Wan n'y prêta pas attention. Son regard anthracite fixait longuement la femme et maîtresse des lieux avec beaucoup de colère. Depuis des années, elle aurait pu tenter de raisonner son époux et d'arrêter les plans du clan, mais cette femme n'avait même pas bougée le petit doigt pour ses enfants devenus tout deux des assassins. Jin avait eu beaucoup de respect pour elle en étant enfant, après tout elle était sa mère et bien que parfois, elle s'occupait plus de Kakei, Okatsu donnait toujours l'impression d'aimer ses enfants plus que les plans de la famille... Mais cela n'était qu'illusion. Avide de richesse et de pouvoir depuis son mariage, elle ne faisait que jouer avec les sentiments de tous, comme un démons des enfers sans aucunes pitié.

Elle lui adressa la parole et utilisa le terme "spectre" en le désignant. Il était vrai que Jin avait feint de mourir pendant une attaque il y a quelques années afin d'avoir le droit à la rédemption. Mais le destin est cruel et l'avait très vite rattrapé en Amestris. Il aurait certainement préféré mourir que de devoir redevenir ce qu'il était avant... Un envoyé de la mort, né pour prendre la vie de tous ceux qui s'opposerait à lui. On lui avait apprit à survivre en tuant et c'est ce qu'il avait fait pendant toutes ses années. Zieutant les deux hommes à ses côtés, il dirigea une nouvelle fois son regard glaciale sur sa mère.


Moi, le spectre, envoyé des enfers, je suis venu en ces lieux pour mettre à terme à votre folie. Vous avez encore le choix de vous rendre et d'embrasser la rédemption que je vous offre. Partez et quittez ce pays avec père avant qu'il ne soit trop tard. »

Jin attendit quelques instants pour avoir une réponse, mais les seuls mots qui sortirent de la bouche de sa génitrice n'étaient que des ordres... "Débarrassez-vous de ce fantôme". Notre Xinois sentit de la déception le gagner et finalement ferma les yeux pendant un moment. Quand il ouvrit les yeux, le premier homme à tenter de le retenir se retrouva sur le sol, le torse bien entaillé. En effet Jin venait de lui asséner un coup de sabre du bas jusqu'en haut avant de diriger son bras vers son autre côté et de porter un coup au visage de l'autre sans aucunes retenue. La guerre contre son clan continuait... Pas de rédemption possible pour ces êtres maléfiques. Pendant que les autres se détachez de leurs positions respectives pour tenter d'aller tuer l'assassin, Jin se baissa rapidement pour attraper de sa main libre des kunai dans une pochette d'un des types morts et de les envoyer sur ceux qui se tenaient devant lui. Deux autres hommes se retrouvèrent à hurler, portant leurs mains au niveaux de leurs gorges dont le sang coulait abondamment. Plus que huit...

Pas moyen de sauter dans cette salle, ce qui pouvait arranger le fils de Kakei et d'Okatsu. Avec sa blessure, il aurait certainement de plus en plus de mal à se mouvoir correctement. D'autres gardiens se mirent à foncer sur notre homme, envoyant des shurikens. Jin fonça de suite sur la droite et attrapa un des gardes pour le mettre sur la trajectoire des projectiles avant de le laisser tomber lourdement sur le sol. Un premier tenta de l'avoir de face, armé maintenant d'un kunai qu'il pointait devant lui. Notre infiltré dont l'aura devenait plus sombre au fils des minutes esquiva de côté, attrapant le bras qui venait de rater sa cible et fit remonter son genou pour lui casser l'avant bras. Le type hurla et le frère de Shiho l'envoya voler sur un type qui arrivait sur la droite pour le retarder. Il devait maintenant s'occuper de celui qui venait par la gauche. Son sabre se leva droit devant lui et se planta rapidement dans le corps de l’assaillant. Plus que Six. Les deux autres dont l'un avait le bras en miette tentèrent de nouveau une attaque. Jin-Wan donna simplement un coup de pied retourner à l'homme blessé pour le faire tomber en arrière et asséna un coup horizontal à l'autre avant de venir planter son sabre dans le coeur du premier. Plus que quatre.

Les derniers guerriers hésitez longuement à s'approcher, mais deux d'entre eux se firent hurler dessus par la mère de Jin et décidèrent de lancer d'autres shurikens. Notre homme se laissa tomber en avant pour esquiver la premier salves de lames puis roula sur le côté pour esquiver une autre. A peine il se releva qu'un type lui attrapa un bout de son manteau et lui donna un coup de pied dans le ventre. Jin Recula et grimaça longuement tout en grognant. Mince... Il devenait de plus en plus difficile pour lui d'esquiver et le coup qu'il venait de recevoir n'allait pas arranger les choses non plus. Il secoua la tête pour reprendre ses esprits et para un des gardes qui l'attaquait de front pendant qu'un autre tentait de l'avoir sur le côté. Notre assassin sans état d'âme força celui qui se tenait devant lui à vaciller sur le côté et de le pousser sur l'autre pour venir les planter tous les deux de son grand Sabre Kikoku. Plus que deux... L'un des survivants sauta vers lui et réussit à lui faire lâcher son sabre qui tomba sur le sol avec un bruit métallique. Jin réagit de suite et tenta de récupérer son bien, mais celui qui l'avait désarmé le projeta en arrière en l'attrapant pas le col. S'écrasant lourdement contre un mur, il sentit son adversaire lui empoigner la gorge et de lui présenter son arme blanche. Toutefois, notre médecin lui donna un coup de poing dans les côté et lui vola son arme pour lui planter dans la gorge avant de le lancer avec précision sur le dernier qui se tenait sur sa droite. Les dix étaient maintenant tous morts.

S'adossant un petit instant contre le mur pour reprendre son souffle, il posa une main à sa blessure qui continuait de saigner. Grimaçant longuement suite à la douleur qu'il ressentait, il prit la décision d'ouvrir son manteau et de fouiller dans une petite sacoche qu'il cachait derrière lui et d'en sortir une seringue contenant un anticoagulant venant d'Amestris et qu'il avait prit au cas où. Cela arrêterait le saignement de sa plaie pendant un temps et l'aiderait donc à garder conscience. Il enfonça l'aiguille pas très loin de la blessure et jeta la seringue vide avant de se remettre correctement, décidant d'aller récupérer son sabre après avoir enjambés des cadavres ensanglantés. Il jeta un coup d'oeil à la dernière survivante, qui elle aussi le dévisageait longuement. On pouvait sentir la tension dans la pièce.

Assassin... Si tu es venu prendre ma vie, sache que je ne me laisserais pas faire. »

Son fils plissa les yeux et commença à avancer vers sa génitrice, toujours avec la même détermination qu'au début. Il savait qu'il devrait l'éliminer, mettre fin à vie de ses mains, mais avant tout de chose, il voulait savoir une seule chose.

Où est ma soeur ? Où se trouve Shiho ?   »

Okatsu fronça des sourcils et pour toutes réponses, elle sortie un poignard que Jin reconnu de suite. Elle l'avait depuis bien longtemps. Cet objet appartenait à sa mère qui l'avait eu de sa propre mère et ainsi de suite. Pourquoi ne l'avait-elle pas transmise à Shiho ? Etait-elle... plus de ce monde ? Sa mère poussa un hurlement, signe qu'elle attaquerait la première. Fonçant avec conviction vers son fils, elle tenta de lui porter plusieurs coups mais ce dernier les esquiva. Elle réussit toutefois à l'entailler au niveau de la joue et pensant qu'elle pourrait tenter de lui enfoncer dans l'épaule, elle se jeta sur lui. Cependant, Jin-Wan Han n'avait pas dit son dernier mot et lui attrapa le poignet armé pour lui tordre et la forcer à lâcher.

Mère...Si vous m'aviez écouté il y a des années, nous n'en saurions pas là. »
Tu n'es qu'un démon... Ton père avait raison ! Shigen t'as monté contre ta famille ! Tu ne mérite pas de vivre !!!»
Soit.... Mais d'abord vous devez mourir...»

Alors qu'il fit ses adieux à sa mère, il enfonça sa lame dans la poitrine de la femme. Cette dernière sentit le froid de l'acier lui traverser le coeur et tourna la tête vers l'entrée de la salle où un homme venait de faire son apparition.

Ka...Kakei...»

Jin souleva son bras pour que la lame lacère l'intérieur de la plaie et surtout son point vital. Il retourna sa main pour que son sabre tourne aussi avant de le retirer de sa cible et poussa sa mère à tomber sur le côté, les yeux encore ouverts et le sang dégoulinant du trou à sa poitrine et sa bouche. Il fini par abaisser son bras et se tourner vers l'entrée et de regarder son père qui le fixer avec stupeur et horreur.

Père... »

Kakei regarda les corps sans vies des personnes dans la salle puis reporta son attention sur celui de sa femme aux pieds de son fils avant de lever les yeux, débordant de haine envers sa progéniture.

Jin-Wan...»

Le combat final peut enfin commencer.  .

Revenir en haut Aller en bas
Master PNJ
Messages : 33
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

/!\ La fin d'un cauchemar [Pv Jin] Empty

/!\ La fin d'un cauchemar [Pv Jin]

MessageSujet: Re: /!\ La fin d'un cauchemar [Pv Jin] /!\ La fin d'un cauchemar [Pv Jin] EmptyJeu 3 Mar - 0:06
/!\ La fin d'un cauchemar [Pv Jin] Tumblr_mxe9xpqCZm1sjsn7jo1_500
DISPARITION D'UN CLAN

.
Cité impériale, près de la demeure des Han.

Du sang, des morts, cette odeur de mort qui planait en ce lieu si paisible d’habitude. Qui ? Pourquoi ? Et comment un tel monstre pouvait exister et commettre un tel massacre dans le clan des Han. Tout le monde maintenant connaissait la réputation de cette famille. Tout le monde faisait en sorte de ne pas s’attirer les foudres de ces hommes et femmes sous peine de ne jamais revoir la lumière du jour. Quel cadavre c’était relevé pour semer la mort autour de lui ? Les Han avaient une longue liste de mort sur la conscience ce qui ne les empêchait de dormir. Kakei avançait dans les couloirs, le carnage était de pire en pire, ce n’était pas n’importe qui. Comment une seule personne avait pu faire tout ça en si peu de temps ? Beaucoup de questions se bousculaient dans la tête de notre homme qui ne laissait rien paraître de ses émotions. Avançant fièrement, il devait trouver sa femme, c’était peut-être la seule personne à qui il tenait vraiment, pour qui il y irait mettre à feu et à sang des villes entières. Il ne doutait pas des capacités de sa femme, elle devrait… Non elle devait s’en sortir…

Hélas, le destin funeste des Han était déjà écrit et arrivait peu à peu à son apogée, Kakei fit coulisser la porte, son regard froid se figea sur la scène macabre qui se tenait devant lui. Sa chaire et son sang qui était morte se tenait bel et bien debout tuant sa propre mère. Son propre fils annihiler les siens sans pitié. Le chef de la famille qui d’habitude restait toujours impassible, montra différentes émotions. Stupeur et horreur… Puis la haine prit le relai, alors il était le prochain sur la liste de son fils. Qu’est ce qui lui restait ? Il venait de perdre sa femme, il n’avait rien pu faire pour la sauver, se venger ? Non, ça ne serait pas une vengeance à proprement parlé, il emmènerait un monstre à la mort avec lui tout simplement. Comment osait-il l’appeler père après ce qu’il vient de faire ?! Il lui couperait la langue pour cet affront.

« Jin-Wan… »

Rien que de dire ce prénom lui brûlait la gorge, des années à ne plus avoir prononcé ce prénom… Les faibles ne méritent pas d’être appelés par lui. Il devait bien reconnaître que là, sa progéniture serait un adversaire à sa hauteur… Kakei ferma les yeux quelques secondes, quand il les rouvrit il n’y avait rien… Que le vide, comme si la vie venait de le quitter. Levant le pied, il sembla disparaître pour se retrouver près de son fils, accroupis il posa sa main sur le visage de sa femme, lui fermant les yeux avant de la prendre dans ses bras. La tension dans la pièce venait de monter d’un cran, une sorte d’aura invisible mais oppressante semblait se dégageait de l’homme qui transporta le corps de sa femme dans un coin. Il ne voulait pas piétiner le cadavre durant le combat. Se tournant ensuite vers son fils, il sortit son sabre.

« Ta grand-mère, tes cousins, ta mère… Je suis le prochain sur ta liste, ne t’en fais pas je rajouterais ton nom sur celle-ci avec ton sang. Heureusement que ton grand père et ta sœur ne sont plus là pour voir ça. »

Desserrant un peu la ceinture de son kimono, il avait besoin de se sentir un peu plus à l’aise, cette impression d’étouffement, dut à la colère qui grondait en lui. Kakei était un colosse comparé à son fils qui paraissait plus frêle. Au corps à corps ou avec une épée, cet homme était fort, briser des nuques à mains nues il en était capable. Se mettant en garde, son sabre près à trancher tout ce qui se trouverait sur son chemin.

« Pourquoi fais-tu ça ? Qu’avons-nous fait pour subir une telle colère ? Tu n’imagines pas le mal que tu avais déjà fait en disparaissant, ta mère et surtout ton grand père et ta sœur qui ont souffert de ta perte. Alors que tu préparais simplement une vengeance contre nous. POURQUOI ? »

Le ton était donné, cette simple question était le gong d’une bataille qui allait être sanglante. D’un pas rapide, l’homme massif s’élança vers son fils, oh il savait très bien qu’il ne pourrait pas l’avoir du premier coup ça serait beaucoup trop simple. Levant son sabre du bas vers le haut, si son fils n’évitait pas il se ferait couper en deux en diagonal. Un vase qui se trouvait derrière Jin-Wan posé sur un petit meuble éclata sous le souffle engendré par le mouvement. L’eau s’écoula par terre, les fleurs volèrent avant de retomber mollement. Son bras libre partit vers la gorge de son fils d’un geste vif, il l’empêcherait de fuir quoi qu’il arrive. S’il se faisait attraper il aurait droit à se débattre avec une poigne de fer. Kakei avait tout abandonné, il se battrait avec un bras en moins, une jambe en moins, les yeux crevés, il continuerait. Une promesse silencieuse qu’il s’était faite d’emmener ce monstre avec lui quoi qu’il en coute.

HRP

> Kakei n'est pour l'instant pas encore submergé par ses émotions.
> Fort physique, rapide, en colère il est encore plus brutal, mais à tendance à ne pas contrôler ses coups qui peuvent être maladroit.
> Il est obnubilé par son fils, les deux hommes doivent mourir telle est sa vision... Il est près à tout.

Fiche par Narja pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Jin-Wan Han
Messages : 579
Wan-Wan Mexicain vendeur de Tacos !
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

/!\ La fin d'un cauchemar [Pv Jin] Empty

/!\ La fin d'un cauchemar [Pv Jin]

MessageSujet: Re: /!\ La fin d'un cauchemar [Pv Jin] /!\ La fin d'un cauchemar [Pv Jin] EmptyLun 3 Oct - 18:35

La fin d'un cauchemar
Jin & le clan Han

Kakei venait enfin d'arriver. La dernière cible que Jin devait éliminer pour être enfin libre. Bien trop longtemps cet homme l'avait tourmenté dans ses pensées et ses rêves. Il était maintenant temps d'y mettre fin. L'homme en face de Jin était imposant par sa carrure de grand guerrier. Il était toujours le même depuis le départ de l'assassin de Xing. Cela écœurait ce dernier de voir que rien n'avait changé dans cette famille. Bien que Jin avait la détermination d'en finir avec sa famille, aurait-il seulement la force de combattre encore un ennemi, malgré ses blessures ? Surtout que son dernier adversaire n'était autre que le plus puissant du clan. Les choses s'annonçaient mal, mais Jin-Wan ne faiblirait pas devant l'autre homme. Même si cela devait lui coûter la vie, il en finirait une bonne fois pour toutes avec ce cauchemar.

L'espace d'un instant, le père de Jin sembla disparaître et refit apparition près du corps de son épouse. Elle venait de rendre l'âme de la main de son fils et ce dernier savait parfaitement que cela affecterait son géniteur. Le fils de la branche principale du clan observa en plissant les yeux, son paternel prendre sa femme morte dans ses bras afin de la déplacer dans un coin de la grande salle. Les Han avaient toujours du respect avec les défunts, même Jin avait gardé cette manie à rendre hommage à ses victimes après leur avoir retiré la vie. Kakei se retourna finalement vers son fils en dégainant son sabre du fourreau qui se trouvait à sa ceinture. L'homme énuméra alors la liste des victimes que son fils venait de massacrer sans le moindre état d'âme et ajouta qu'il était temps d'y rajouter celui de son enfant avec son sang, laissant entendre qu'il était fort heureux que Shigen et Shiho ne soient pas là pour voir cela. Les mains de Jin se crispèrent et la colère le submergea. Comment osait-il parler d'eux ?! Comment osait-il dire ce genre de chose devant lui ?! Toute la haine que le jeune homme avait accumulée monta brusquement en ébullition. Son père avait ce don de l'énerver si rapidement que cela était presque affligeant.

Kakei lui demanda alors, tout en se plaçant en position de combat, pourquoi Jin-Wan en était arrivé là. Pourquoi avoir fait croire à sa mort pour venir se venger bien des années après ? La réponse semblait tellement évidente pourtant... Dire qu'il pensait que son géniteur aurait tout de suite compris la raison de ce carnage rien qu'en posant les yeux sur sa progéniture.

Tu cherches à comprendre pourquoi ? Mais tu ne te poses pas les bonnes questions, « père ». Depuis que je suis né dans cette famille de démons, je n'ai jamais cessé de me remettre en question sur nos agissements. Pendant des années, je me suis entraîné, j'ai suivi la voie qu'on m'indiquait dans l'espoir de vous rendre fier. J'étais décidément bien stupide. Les agissements du clan Han n'ont rien avoir avec la fierté ou bien même l'amour d'une famille... Elle est dictée par la soif de pouvoir. »

Il fit une pose et leva son sabre en direction de son père, le visage défigurer par la rancœur et la colère.

Dire que mère était bouleversée par ma disparition est un mensonge. Elle ne nous a jamais aimés et elle ne faisait que nous utiliser, Shiho et moi. Elle voulait que je devienne comme toi et rien d'autre... Sa tristesse n'était pas due à la perte d'un enfant, mais de l'échec à faire de celui-ci une arme contre les autres clans et l'empereur lui-même ! »

Il tutoyait son père, car il n'avait plus aucun respect à lui montrer. Toute sa famille était pourrie jusqu'à la moelle et cela lui donnait envie de vomir. Malheureusement, il n'eut pas le temps de continuer ses explications que Kakei venait de décider que le combat allait commencer. Le ténébreux arriva à se décaler juste à temps pour éviter un coup de sabre en diagonale qui lui était destiné. Rapide... Trop rapide. Une main saisit la gorge du jeune assassin et l'empêcha de riposter sur le moment. La pression à son cou le fit grimacer, mais ce n'était pas pour autant qu'il allait laisser sa dernière cible faire à sa guise. Jin-Wan lui assena un coup de genou dans le ventre avant de le forcer à se décaler avec lui et de tenter de l'écraser contre le mur derrière eux. Levant son sabre, une fois son père acculé contre le mur du bâtiment, Jin essaya de le transpercer avec la pointe au niveau du cœur. Cependant, son adversaire avait lu dans son jeu et lâcha le cou de son fils avant de disparaître de nouveau. Où était-il passé ?! Rien à droite, rien à gauche... Mince, derrière ! Un coup de pied s'écrasa contre les côtes du jeune homme qui se retrouva à voler à travers la pièce pour atterrir plus loin. La douleur était supportable, mais pas les enchaînements qui allaient suivre...

Alors que le fils se relever en grimaçant, il remarqua que son adversaire se trouvait déjà à sa droite et planta son katana dans la main de Jin. Un cri de douleur sortit de la bouche de ce dernier, mais pas le temps de s'en préoccuper. Le jeune xinois leva la tête et sans attendre tenta de porter un coup de sabre vers les jambes de l'autre homme. Celui-ci fit un bond en arrière, retirant la lame qui venait de transpercer la main de Jin. Le combat s'annonçait mal. Kakei n'était pas seulement rapide. Il était fort... La fatigue se faisait ressentir. Après tout, l'ancien membre du clan Han venait d’enchaîner les combats et il avait subi des blessures contre son cousin. Cela n'allait vraiment pas l'aider à prendre l'avantage. La seule chose que Jin pouvait faire, c'est de faire ne sorte que son père ne s'approche pas de lui. L'infiltré se releva et traça avec son pied un cercle avec différents traits à l'intérieur. Il sortit à l'aide sa main libre et blessée, des scalpels qu'il planta dans le sol, à différent endroits du cercle avant d'envoyer d'autres aux pieds de son géniteur. Il s'abaissa une seconde plus tard pour toucher le dessin au sol, ce qui produisit des étincelles bleutées. Devant Kakei, des piques sortirent du sol et foncèrent vers lui pour tenter de le transpercer le corps. Évidemment, l'homme se recula aussitôt et décala sur la gauche pour ensuite foncer vers son ennemi. Mince... Tentative ratée. Le sabre du père s'éleva dans les airs et Jin-Wan eut juste le temps de parer lorsque la lame redescendit pour trancher le trancher en deux.

Le combat au sabre durant quelques instants. Les enchaînements de Kakei étaient précis et rapides, Jin n'avait pas d'autres choix que de parer. Finalement, Kikoku, le sabre que Shigen avait offert à son petit-fils s'envola pour se planter un peu plus loin dans le sol. La lame du paternel était figée à deux centimètres de la gorge de son fils. Celui-ci déglutit, mais remarqua que larme s'abaissa et fut envoyée plus loin, tombant sur le sol dans un bruit métallique. Le visage de son père était déformé par la haine, mais un sourire se dessina sur ses lèvres avant que le corps de l'homme ne se mette en position de combat. Il était un homme fier et tuer un homme désarmer pour obtenir sa vengeance ne faisait pas partie de son comportement. Le reste du combat se ferait à main nue. Toutefois, l'homme en kimono ne laissa pas le temps à son ennemi de se préparer qu'il attaqua tout de suite avec un coup-de-poing en plein visage. Jin-Wan manqua de tomber en arrière et para un autre coup qui visait sa poitrine. Le fils porta un coup-de-poing dans les côtes de son adversaire et ce dernier répliqua avec un coup de pied à la jambe gauche puis enchaîna avec un coup de paume sous la mâchoire de sa progéniture. L'enfant qui s'était fait passer pour mort recula et les deux hommes se tournèrent autour comme des vautours, attendant le bon moment pour lancer la prochaine attaque. Ce fut Kakei qui fit le premier pas et tenta d'attraper de nouveau la gorge de son fils. Le ténébreux aux yeux anthracite esquiva en se décalant de côté avant de donner un coup-de-poing brutal en plein milieu du torse de son ennemi.

Ils continuèrent ainsi pendant de longues minutes. Les deux hommes étaient fatigués, à bout de souffle. Bien que Kakei n'avait pas subi autant de dommages que Jin-Wan, il n'avait pas la même endurance qu'un jeune homme. Il fut par ailleurs surprit que l'autre combattant lui attrape le bras et lui assène un coup de coude pile au bon endroit pour lui briser les os. Les deux se reculèrent brusquement et Kakei décida qu'il était temps d'arrêter de s'amuser, pour en finir une bonne fois pour toute. Les xinois allèrent récupérer leurs sabres et se défièrent du regard. Le moment de l'assaut final était enfin arrivé. Celui qui porterait le prochain coup, aurait le droit de tuer l'autre. Une tradition dans le clan que Jin n'avait pas oublié. Si deux hommes de la famille avaient des comptes à rendre, lorsque le combat durait trop longtemps et que les adversaires étaient à bout, il fallait les départager avec un dernier coup. Ce fut dans le silence que les hommes se regardèrent et se mirent en position. Le souffle court, ayant beaucoup de mal à respirer, Jin fixa furtivement les jambes de son père pour savoir quand l'assaut serait donné. L'un des genoux de son père trahis l'homme. La seconde d'après les deux s'élancèrent en hurlant, déversant toute la rage qui les animaient. Lorsque Kakei décida au dernier moment de porter un coup horizontal à son fils, ce dernier se baissa pour l'esquiver et laissa son sabre s'enfoncer droit devant pour se planter dans l'abdomen du chef de clan.

Kakei écarquilla les yeux et cracha du sang, tout en baissant le regard vers son fils. Il se mit à grogner quand il sentit la lame s'enfoncer plus profondément à l'intérieur de lui. D'un mouvement du poignet très vif, Jin tourna sa lame dans le corps de son ennemi et la fit remonter un peu plus vers le haut avant de la retirer. Quelques secondes plus tard, le père tomba sur le sol, sentant sa vie doucement le quitter. Il vit alors le démon qui avait éliminé la totalité de son clan se planter à côté de lui et il émit un sourire en coin,

Tu... Aurais fait un bon successeur... Dommage que... Tu gâches ton... talent. »

Sans rien ajouter de plus, il tourna la tête pour regarder dans la direction du corps de son épouse avant de fermer lentement les yeux pour mourir. Essoufflé, Jin lâcha son sabre sur le sol et regarda autour de lui pour observer les corps des membres de sa famille. Enfin... Tout était terminé. Le cauchemar prenait fin. Ce fut dans un dernier cri de rage que Jin tomba à genou au sol, près du cadavre de son père. Il porta ses mains à son visage et laissa les larmes couler. Des larmes de soulagement, de tristesse, de colère... Toutes ces émotions qu'il avait pu ressentir durant toute sa vie. Une page de son histoire se tournait, mais une autre était encore à écrire. Avant de quitter la demeure où il avait connu l'enfer, il prit soin d’enterrer tous les corps convenablement et alla se recueillir sur celle de son grand-père Shigen, la seule personne en qui Jin avait eu confiance. Sa vengeance sur son clan venait de prendre fin, mais il lui restait encore un ennemi à abattre avant de trouver la paix... Amestris. La seule chose qu'il regrettait, c'est de ne pas avoir pu sauver sa soeur qu'il aimait tant. Pourrait-elle lui pardonner dans l'autre monde ?


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Who am i !

/!\ La fin d'un cauchemar [Pv Jin] Empty

/!\ La fin d'un cauchemar [Pv Jin]

MessageSujet: Re: /!\ La fin d'un cauchemar [Pv Jin] /!\ La fin d'un cauchemar [Pv Jin] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Frontières :: XING :: CITÉ IMPÉRIALE :: DEMEURE DU CLAN HAN-