RSS 
 
   RSS 
  

Forum ouvert le 25/02/2014
Jetez un coup d'oeil à notre Organigramme.
Beaucoup du prédéfinis du manga sont disponibles !
Prenez le temps de zieuter nos prédéfinis des membres !

D'après les rumeurs,
Le Généralissime King Bradley aurait été vu dans les jardins du Q.G,
tondant la pelouse avec un tablier rose.

Témoin effrayé - "Faites attention à vous ! Scar n'est pas un véritable humain, c'est un Dalek déguisé... Fuyons !!!"
"EXTERMINATE"

Des gens cherchent des RPs ! N'hésitez pas à venir zieuter ici

Votez pour le forum toutes les deux heures ! Il y aura des nouvelles têtes et des nouvelles aventures !
Un post pour 250 cenz ! ~

Nous recherchons des méchants pour mettre la pagaille en Amestris ! Les infiltrés recrutent toujours !
Recevez en cadeau un bain de pied en porcelaine d'une valeur de xxxx cenz.

Escanor est officiellement plus accro à la bibine que Ban !
A l'occasion de pâques, notre chimère commence à voir des bibines partout dans toutes les images du forum !
Pendant ce temps... Dominic, Elena et Princesse se font la guerre pour les trouver.
Finir dans un love hôtel avec Banou, ça motive !

Invité
avatar
Who am i !

Une chouette rencontre [PV : Triheart] Empty

Une chouette rencontre [PV : Triheart]

MessageSujet: Une chouette rencontre [PV : Triheart] Une chouette rencontre [PV : Triheart] EmptyDim 13 Juil - 20:37
Près du Quartier Général de l'Est du pays, une alerte a été déclarée. Un monstre mi-humain, mi-oiseau décharné avait été repéré. Il terrorisait les passants et les citoyens confirmés. A Central, on demanda à un commandant, et alchimiste d'Etat, d'aller voir ce qui se passait en réalité. Ce commandant de l'armée n'était autre que votre serviteur, le noble Alex Louis Armstrong, digne descendant de la famille Armstrong !

Une fine équipe avait été regroupée pour être mes subordonnés sur ce coup. Je me familiarisais bien sûr avec chacun d'eux, au péril de leurs côtes ! Après avoir fait copain-copain avec chaque militaire, l'un après l'autre, je décidai enfin de nous mettre en route. Direction la gare. Ensuite, direction East City. Ensuite direction alentours du QG ! C'était le plan, et j'allais m'y tenir !
Je m'assis tout d'abord bien confortablement à côté d'un de mes nouveaux collègues / subordonnés. Moi, accompagné d'étoiles au faciès, et lui nous regardâmes rapidement juste avant que le train ne démarre vraiment. Mon regard était doux et sincère. Le sien l'était aussi, mais avec une pointe de peur. Je ne pus m'empêcher de rire en le remarquant...J'aurais vraiment dû y aller plus doucement avec ces embrassades à notre rencontre. Enfin bon, la leçon était retenue au moins, la prochaine fois, pas de câlins.

Non.

La prochaine fois, des câlins moins violents.

Voilà, c'était mieux.

Enfin bref, après plusieurs heures de trajet, nous fûmes arrivés à la gare d'East City. Je n'aimais pas l'Est. Il me rappelait de trop mauvais souvenirs, c'était à l'est que j'avais commis les plus grosses erreurs de ma vie. Mais c'était il y a bien longtemps. j'ai pu oublier. J'ai même pu me faire pousser une moustache depuis le temps. Si ça c'était possible, tout l'était !
Tout de suite après être arrivé, je dirigeai notre petite équipe en direction du QG de l'Est, mais je n'y entrai pas. Je chargeai deux soldats d'aller questionner le responsable des lieux tandis que moi et les autres allions demander aux civils. Ils saluèrent avant de se mettre en route. Nous nous dispersions ensuite.

Moi, j'allais ensuite à la rencontre de civils plus ou moins choqué par mon apparence. Ou peut être était-ce les étoiles qui accompagnaient mon visage. Qui sait ?
Malheureusement, j'avais beau demander à toutes les personnes qui me passaient sous la main, aucun ne pouvait m'apprendre quelque chose. Ils ne me disaient que ce que je savais déjà.

Soudain, en plein milieu d'un interrogatoire avec un énième inconnu, un violent courant d'air se fit sentir, juste derrière moi. Le civil à qui je parlais avait vu une ombre passé, mais il n'aurait pu dire si elle était passé derrière ou même dessus moi. Tandis que je me tournais, une chose attira mon attention.

Une plume.

Il y avait une plume qui tombait délicatement au sol, un peu plus loin derrière moi. Au carrefour d'une ruelle poussiéreuse.

Était-ce une piste que je pouvais suivre ? La seule façon de le savoir était de s'engager dans cette rue.

Et c'est ce que je fis, après avoir remercié l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
Angelica / Anjuu / Chiara
Messages : 535
Humeur : Lunatique
Princesse de Xenos
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

Une chouette rencontre [PV : Triheart] Empty

Une chouette rencontre [PV : Triheart]

MessageSujet: Re: Une chouette rencontre [PV : Triheart] Une chouette rencontre [PV : Triheart] EmptyDim 3 Aoû - 18:16



Il fait chaud, le temps semble être parfait pour les humains, ils sortent, ils dansent, ils n'ont pas conscience du danger qui rode.

Non

En fait, il n'ont conscience de rien, ni de leur égoïsme, de leur violence réelle, ou de ce qui se trame en dessous d'eux. Ils n'ont pas la connaissance des chimères, des homonculus, ou même, pour certains, que certains humains sont des monstres de cruauté. Ils ne savent rien, ils sont stupides, et c'est pour ça que la majeure partie d'entre eux est comblée dans le bonheur. Et le pire, c'est qu'ils se disent innocents. Les humains m'énervent, et pourtant, je les adore, mais au sens propre. Le problème, c'est que j'ai déjà tué trop d'humains à Central, et Chiara m'a grondé, c'est dommage, parce que dans un sens, c'est moi qui nourrit ce corps, c'est grâce à moi qu'il tient encore debout, c'est grâce à moi que les deux autres vivent. Mais non, je ne suis qu'un animal, alors, quand on me gronde, je reste sage, et j’obéis. Mais c'est normal à leurs yeux. Surtout à ceux de Chiara, parce qu'en ce moment, elle m'utilise énormément, elle arrête pas de me faire travailler pour se reposer, et j'ai toujours faim. Avant, quand j'étais encore une chouette, j'étais uniquement régie par moi-même, et mon régime alimentaire se constituait de petits rongeurs. C'était ma vie, jusqu'à la transmutation, et elle était très bien. Mais maintenant, je suis humaine, enfin, une adolescente, et je dois me poser des questions que les humains se posent tout le temps, pour essayer de survivre. C'est juste... Parfaitement absurde.

Mais puisque je n'ai pas le droit de me nourrir des humains de Central, j'ai décidé que j'allais m'éloigner un peu. J'ai faim, il faut que je mange, et si je ne touche pas aux humains de Central, Chiara n'a rien dit pour ceux de L'est. Alors je m'y suis rendue.

Sauf que je n'ai pas eus le temps d'attaquer, parce qu'ils partent tous très vite en courant. En fait, c'est simple, les gens ici n'ont pas conscience du danger, alors, lorsqu'ils me voient, ils fuient, alors que ceux de la ville restent statufier et prie pour leur âme. C'est dommage, parce que maintenant, ça fait bien trois jours que je ère dans tout l'Est-city, et que rien, j'ai faim, mais je ne me nourris pas. J'ai beau utiliser la technique habituelle, soit attendre la nuit, jouer du violon et attirer mes proies, mais je n'arrive jamais à les attraper pour m'en nourrir. C'est lassant, les rats, au moins, je les attrapais, puis je les mangeais, et c'était fini. Là, c'est juste terriblement long, et mon ventre gronde sans cesse, je vais finir par craquer, et attaquer en plein jour. Le temps est long, je suis obligée de me terrer dans les ruelles les plus sombres pour me cacher, voir je fais comme les humains, agissant comme une vulgaire adolescente de leur espèce.

J'en ai marre, mon ventre me fait mal, et mes attributs de chouette sortent un peu n'importe quand, j'ai tellement faim qu'à chaque fois que l'odeur du sang parvient jusqu'à mes narines, je me sens défaillir. C'est le matin, c'est encore calme, et pourtant, tous les bruits sont amplifiés par mes sens, en alerte, à la recherche de quelqu'un à me mettre sous la dent. Toujours rien, les rares humains que je croise me regarde avec pitié, c'est bien gentil, mais si vous arrêtiez de fuir quand je vous chasse, j'irais bien mieux. J'ignore les grondements affamés de mon ventre, et me dirige vers le QG de L'est, normalement, j'arrive toujours à trouver une fine poche de sang du coté des infirmeries, et ça me permet de tenir une heure, deux maximum. Mes pas sont lents, je traine, je n'arrive plus à lever une jambe puis l'autre, c'est devenu très dur de ne pas tomber entre chaque. J'ai la tête qui tourne, et ça devient sérieusement dur de suivre la bonne direction. Je dodeline en marchant, je dois faire peur, la robe est devenue poussiéreuse à force de trébucher, et j'ai des écorchures au genoux, et l'odeur du sang est devenue encore plus complexe à supporter. J'arrive enfin devant les portes, et mon regard est immédiatement attiré par les gilets bleus, des soldats, il y en a partout, et ils garde les portes.

Je n'ai pas vraiment compris ce qu'il se passait, je sais juste que brusquement, j'avais très faim, et j'ai sentie les éclairs alchimiques prendre mon corps pour me transformer. Toute griffes sorties, mes ailes décharnées - due au dernier combat que j'ai eus avec l'homonculus de l'envie - m'ont permise de me jeter sur les soldats. Ce fut très rapide, j'en ai blessé un, et l'odeur du sang m'a envahie toute entière comme un parfum délicieux, et j'ai voulu planter mes crocs dans sa gorge et déchirer sa peau pour enfin m'abreuver. Mais ils ont tirés. L'une des balles est venue se loger dans mon bras, et la douleur à éclaté dans tout mon corps. J'ai crié, et je me suis envolée le plus loin possible de cet endroit, j'ai volé contre le vent, je m'en fichais, je voulais juste m'éloigner, que la douleur s'arrête, pouvoir enfin me nourrir. Je voulais redevenir un animal, ou alors, me blottir dans les bras du créateur, mais c'est impossible, il est toujours dans le coma. Et si je reviens dans cet état, je suis un danger pour les autres, et j'ai pas le droit de désobéir à Chiara, ou de faire pleurer Angel, c'est à elles que j'appartiens, à elles deux.

Je n'ai pas sentie les quelques plumes que je laissais derrière mon passage, je ne sens que la douleur et la faim, toujours la douleur et la faim, comme dans les cachots, c'est toujours pareil. J'ai juste poursuivie ma route, et lorsque j'ai repéré une ruelle bien sombre, où personne ne viendrait me chercher, je m'y suis laissée tombée. Mon bras blessé à cogné contre un mur, mes ailes ont percutée les bouts de toits, et un cri de douleur s'est échappé de ma bouche, parce que je me suis mordue la lèvre, et du sang s'en est échappé. La douleur est bien plus forte qu'auparavant, la balle est toujours dans mon bras, et je crois que je me suis cassé un os , ou bien j'ai due froisser une membrane dans l'aile, parce que la douleur de l'impact se ressent encore avec force, et c'est pas normal. Je tente de me relever, en m'appuyant contre le mur sur lequel j'ai tapé en tombant, mais mes jambes refusent de produire cet effort, et je retombe mollement sur les pavés sales de la ruelle.

Les larmes montent d'elles-même à mes prunelles vertes, ça fait mal, j'en ai marre... Je veux redevenir une chouette, je veux que tout redevienne simple, pas avoir à me cacher, à être obligée d'agir aussi en journée, de devoir me comporter en humaine. Je veux redevenir moi, ça n'a que trop duré! En plus, si un humain me trouve, et je sais que ça va arriver, parce que je n'ai pas de chance, et bien, il criera, et les autorités me trouveront, et je finirai enfermée, condamnant ainsi Chiara à reprendre le contrôle, ou bien les autres chimères à venir me secourir. Une ombre passe devant l'entrée de la ruelle, je me cache du mieux que je peux contre le tas de détritus, mais je suis repérée... Je le sais...

C'est la fin.

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HRP :: LES RPS TERMINES OU ABANDONNES-