RSS
RSS

Trolls du Staff

19/06/2016 : Kira Even devient le Punching-ball officiel de Ban
08/2016 : Pride s'est fait troller sa signa ! La prochaine victime sera...
14/09/2016 : Venestraale s'est fait troller sa signa ! On peut difficilement être plus moche et mignonne à la fois qu'elle xD
03/11/2016 : C'est au tour de Jean de subir les pitreries de notre fonda' adorée ! Tronche de poivrot ou piqué par des guêpes ? Les deux ensembles ? Ca doit faire mal...
14/02/2017 : Il ressemble à un asiat' croisé avec un pékinois.... Son nom est Flmeeeeeeeen Alchemist ! He has trolled !!!
08/05/2017 : Dancho s'est fait avoir par la vilaine Fonda.... Chantons tous ensemble ! "Dancho-Danchomeeeeen !!!"
12/06/2017 : Le Fullmetal se fait avoir ! Il perd toute la confiance de ses amis après la publication de sa nouvelle signature ! Comment les frères Elric vont surmonter cette épreuve ?"

WANTED !

Staff



Petites annonces

D'après les rumeurs, le Généralissime King Bradley aurait été vu dans les jardins du Q.G, tondant la pelouse avec un tablier rose.
Event Festival à Central ! Cliquez et venez donc participer à l'aventure o/

Event Festival : Requiem for a dream

Vous êtes tous invités à la fête ! Soyez prêteeeeeeeeeeeeees !
Evy S. Evans - " Recherche mon ami d'enfance : Vayn E. Draeger.
Merci de bien vouloir ramener son derrière au plus vite ! "
Solf J. Kimblee - "Recherche rapidement un Ishbal du nom de "Scar" pour le faire exploser.
Recherche aussi le Docteur Marcoh-san pour le ramener dans sa cellule et lui demander un autographe pour la conception de sa belle pierre philosophale. "
Témoin effrayé - "Faites attention à vous ! Scar n'est pas un véritable humain, c'est un Dalek déguisé... Fuyons !!!"
"EXTERMINATE"
ATTENTION ! Central (Ou la nouvelle Tapalousie ) connait une nouvelle vague d'attentats !
On raconte que le Fullmetal et le Flame Alchemist s'amusent à se déguiser en femme et à; je cite : "se dépoiler le corps". Rentrez vos enfants aussi vite que vous le pouvez... L'apocalypse est proche.


Musique

©linus pour Epicode
En bref


 

avatar
Messages : 484
Dictature de la Mini-Jupe !
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Roses:
Cadeau(x) Concours:

Au mauvais endroit, au mauvais moment [Shiho Han]

MessageSujet: Au mauvais endroit, au mauvais moment [Shiho Han] Mer 9 Juil - 12:55
West City est une ville calme en toutes saisons bien qu'en Eté, il y ai quelques touristes qui s'égarent parfois dans la forêt précieuse qui entoure les pâtés de maisons.
Mais nous sommes au Printemps et en ce moment, les militaires se font une raison à se calme apparent. Il arrive quelque fois qu'il y ai quelques affaires à traiter mais rien qui ne soit alertant au point de faire appel à plusieurs unités.
Félicité n'est qu'une jeune recrue dans l'armée d'Amestris. Par chance, elle n'a pas été mutée loin de sa famille car le manque d'effectif à West City est impressionnant.
Malgré le silence des rues de cette ville trop méfiante, il faut parfois que la loi rappelle aux citoyens que les règles ne changent pas.
On ne vole pas. On ne vend pas au marché noir. On... n'achète pas au marché noir. On ne viole pas et surtout... On ne tue pas.
Certaines personnes ont parfois tendance ci et là à oublier ce principe pourtant capital.
Mais ce n'est pas pour "la justice" que Félicité est rentrée dans l'armée. C'est devenu un passe-temps puisqu'il faut bien s'en occuper, mais son vrai objectif est de farfouiller dans les dossiers des personnes disparues.
Retrouver cette personne !
Retrouver John.

Il est midi et Félicité attache son chien à l'entrée du QG de West City. Celui-ci s'agite. Il a faim.

"- Crochet, du calme ! Tu mangeras après."

Félicité passe sa main dans la fourrure noire dudit Crochet, un chien-loup âgé de trois ans seulement. Il est jeune, vigoureux et très joueur. Félicité est fière de lui car il a su aussi s'endurcir et il obéit parfaitement aux ordres. Elle lui donne une petite friandise avant de se relever.
Les yeux bleus de l'animal la transpercent alors qu'elle s'éloigne dans le réfectoire.
Une fois rentrée à l'intérieur, le brouhaha de la salle lui tombe dessus comme une pluie fracassante. Elle va chercher un plateau et s'assoit à une table déjà bondée par plusieurs de ses collègues. La jeune femme tend l'oreille à la conversation ;

"- ... Et puis en ce moment, les touristes ne viennent pas. Il arrive parfois que quelques étrangers se faufilent dans notre belle petite ville.
- Oh s'il te plait dis-moi que c'est le cas, là, maintenant, tout de suite ! J'en viens à rêver de n'importe quelle fraude pour pouvoir la résoudre. C'est trop calme en ce moment."

Félicité ne répond pas, mais en effet, elle pense exactement la même chose.
La jeune femme termine ses tomates farcies avec enthousiasme avant de reposer son plateau vide et de ressortir du réfectoire.
Elle s'empresse d'aller chercher Crochet qui s'était allongé en boule. Celui-ci, en la voyant revenir, bondit sur ses quatre pattes en ouvrant la gueule et la fixant avec intérêt.

*~*L'heure de la bouffe !!! Donne-moi à manger !!*~*

Félicité esquisse un sourire en retroussant son nez tout en imaginant les paroles de son chien.
Elle l'emmène avec elle de l'autre côté du bâtiment. Derrière se trouve des dizaines de cages en bois ainsi qu'un bout de terrain aménagé pour les maîtres-chiens. Plusieurs aboiements se font entendre et les maîtres-chiens s'animent autour des cages avec des gamelles.
Crochet suit sagement sa maîtresse, observant le tapage de ses camarades comme s'il était le seul et l'unique à l'extérieur.
Après avoir atteint le box de Crochet et lui avoir donné à manger, Félicité s'assoit sur un tronc d'arbre coupé. Elle entend les tintements du collier de Crochet contre la gamelle en inox.
Son regard se perd sur l'herbe humide.

"- Soldat Desprotès !"

La voix d'un homme d'une cinquantaine d'années se fait entendre au bout du chemin. Félicité relève la tête. Elle reconnait ainsi son supérieur. La jeune femme se lève brusquement, aligne ses pieds et plaque sa main droite tendue contre sa tempe.
Elle reste ainsi jusqu'à ce qu'il arrive à sa hauteur.

"- Repos. Soldat, vous êtes réquisitionné sur une affaire de meurtre qui c'est produit ce matin."

Alors qu'elle se détendait, son supérieur lui mit un dossier entre les mains qu'elle s'empresse d'ouvrir. Son supérieur ne lui laisse pas le temps de lire ;

"- Un couple est mort assassiné, poignardé ce matin entre neuf et  dix heures. L'homme avait entre ses mains un bout de tissu qui appartient sans aucun doute au tueur."

Félicité relève son regard sur son supérieur avec un sourire déterminé. Elle fait défiler les photos du dossier et en vient à la pièce à conviction. Félicité porte le dossier sous le bras, le temps d'enfiler des gants, après quoi elle déballe soigneusement la pièce à conviction.

"- Crochet ! Appelle-t-elle avec fermeté"

Le chien qui avait heureusement terminé sa gamelle, ne broncha pas et vint s'asseoir près de sa maîtresse. Le supérieur de Félicité hoche la tête d'un air satisfait et s'en va sur ces mots ;

"- Bon courage, Soldat Desprotès"

Soldat Desprotès incline le bout de tissu devant la truffe de Crochet. Celui-ci renifle avec intérêt ce qu'elle lui propose. Pendant ce temps, Félicité en profite pour lui mettre la laisse et enroule la corde autour de sa main.
Prête à sentir ses bras tirés par la force de son chien, Félicité fléchit légèrement les jambes et attend que son animal entame sa course.
Celle-ci ne se fait pas attendre. Dix minutes plus tard, Félicité se retrouve dans les rues pavées de West City, Crochet reniflant le sol comme s'il était en transe. Il tirait légèrement sur son collier dès qu'il avait repéré un indice.
Les nuages entament peu à peu le ciel bleu qui trône au-dessus de leurs têtes.
Soudain, Crochet relève le nez et fixe une silhouette plaquée contre un mur de maison.
La silhouette est toute de marron, son visage dissimulé sous une casquette vieille de dix ans.
Elle se redresse contre le mur et tourne la tête vers eux sans dissimuler sa crainte, surtout que Crochet se met à grogner.
Les yeux luisant de l'homme s'écarquillent et il se met à courir frénétiquement dans la direction opposée.

"- Hey !"

Le cri de Félicité ne sert à rien. Mais elle détache rapidement Crochet ;

"- Rattrape-le !"

Le chien n'attend pas la fin de sa phrase et bondit sur ses quatre pattes. Félicité court derrière lui, le perdant peu à peu de vue entre les maisons mais elle entend son aboiement.
Elle tente de se situer rapidement, cherchant la moindre trace qui peut lui indiquer où Crochet était passé.

Pendant ce temps, Crochet traque avec persévérance sa pauvre proie. Bientôt, il l'atteint et s'apprête à lui sauter dessus. Sa victime dérape près d'un angle de maison et tourne aussitôt en prenant ses jambes à son cou. Crochet ne perd pas la face, cependant au lieu de retomber sur le sol, il percute quelqu'un. L'animal, les deux pattes avant posées sur le visage de celle-ci, il renifle pour tenter de reconnaitre.
Félicité arrive derrière lui.

"- Bravo ! Tu l'as attrapé !"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 646
Sneaky Poison ☣ Xinoise égarée
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Roses:
Cadeau(x) Concours:

Au mauvais endroit, au mauvais moment [Shiho Han]

MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment [Shiho Han] Jeu 17 Juil - 14:09
A strange story...
Shiho & Félicité



Un ciel bleu parsemé de nuage blanc, une douce brise printanière aux arômes subtile de fleurs fraîchement écloses. Un doux parfum discret par endroit un peu moins dans d'autre. La ville était calme et vide. Une ville presque morte du point de vue de Shiho. Personne à détrousser, personne à embêter, personne sur qui tester un poison. Pourquoi était-elle venue se perdre dans ce coin ? Simplement pour visiter un peu ce côté-là du pays et en apprendre un peu plus sur son histoire. Sauf que bon là elle ne pouvait pas apprendre grand-chose, les rares personnes qui déambulaient dans la rue disparaissaient aussi vite qu'elles étaient arrivées. L'ennui était bel et bien là. L'étrangère avait plus de mal pour trouver sa nourriture, elle devait voler en magasin directement et c'était plus délicat. Ce n'était pas très grand donc quand il n'y avait peu de monde elle pouvait se faire avoir la main dans le sac en quelques secondes. Elle devait la jouer discrète et agir avec prudence. Dans ces cas-là elle n'avait pas le choix que de surveiller les habitations et attendre que les habitants s'en aillent pour s'incruster chez eux et faire ce qu'elle a à faire en moins d'une vingtaine de minutes sans laisser de traces après son départ. Ce matin-là, une nouvelle journée qui commençait, il y avait de l'agitation, un meurtre avait eu lieu... Shiho perché sur son toit voyait l'attroupement autour de la maison où c'était produit le drame. Le coupable ne serait pas difficile à trouver normalement. La jeune femme préféra s'éloigne de là, ça grouillait de militaire. Elle était une sans-papier, vaut mieux éviter de les croiser elle pourrait être arrêtée et même être soupçonnée du meurtre n'ayant aucun alibi ou même quelqu'un qui peut témoigner en sa faveur. Au moins elle était rassurée il pouvait y avoir de l'animation dans le coin...

Les heures passaient, elle essayer d'en apprendre un peu plus sur le crime. Peu d'informations circulaient dans les rues. Se promenant à découvert sur la terre ferme, certaines femmes d'un âge avancé lui lançaient des regards suspicieux, elle les saluait quand même avant de vite tracer sa route et disparaitre de leur champ de vision. Son ventre gargouillait, elle avait faim. Elle n'avait pas encore eu le temps d'aller faire un saut à la supérette du coin... Avec ce qu'il arrivait tout le monde devait être aux aguets à chercher qui avait pu commettre le meurtre. Peut-être devait-elle attendre avant de faire ses courses gratuitement. Continuant son chemin en essayant de ne plus y penser, oubliant ses entrailles qui hurlaient à la mort et se déchaînaient à l'intérieur à l'abri des regards indiscrets des passants. Elle ne devait pas se décourager, tout finirait par s'arranger rapidement normalement, les militaires allaient s'occuper de l'affaire et arrêter le criminel. Elle pourrait reprendre sa petite routine. Enfin de toute manière elle ne comptait pas s'éterniser trop longtemps dans cette ville. Elle se doutait qu'il y eût mieux à visiter ailleurs. Enfin au moins elle pouvait l'ajouter à sa carte du pays avec les annotations qui vont avec. L'étrangère décida de s'arrêter quelques instants. Posant ses fesses sur une caisse en bois retourné qui traînait dans un coin, soupirant elle posa sa tortue sur ses genoux. Son index taquinait sa petite tête avant de sentir un pincement violent qui lui arracha une grimace. Sa tortue aussi avait faim, la Xinoise retira son doigt le frottant un peu affichant une moue, à ce rythme-là, elle n'allait pas tenir très longtemps. Elle devait vite trouver une solution, mais rien ne lui venait en tête pour le moment.

Restant stoïque sur son siège improvisé elle semblait ailleurs. Réfléchissant à beaucoup de choses en même temps, elle pensa même à Xing à sa famille qu'elle avait abandonnée. Il n'y avait rien à craindre ils savaient se débrouiller sans elle. La jeune femme finie par se lever d'un bond souffle posant sa tortue sur son épaule elle se faufila dans la rue se collant contre le mur et pencha la tête pour voir ce qui se passait plus loin. Rien à signaler, elle s'engagea dans la rue tranquillement, passant ses doigts dans sa chevelure dégageant son visage des mèches qui s'y trouvaient. Alors qu'elle continuait sa petite balade, elle vit un homme visiblement pressé passer pas très loin, haussant un sourcil elle se demandait qu'est-ce qui lui arrivait à celui-là. Quelques secondes après ça une ombre s'approcha de Shiho qui tourna la tête en ouvrant de grands yeux. « Quoi ?! » Et sans qu'elle ait le temps de réagir, elle se retrouva projeter par terre, sa tortue roula un peu plus loin. Shiho se retrouvait sous un chien qui ne se gênait pas pour lui mettre les pattes sur le visage. En entendant la voix d'une femme surement la maîtresse du chien, elle eut une suée. Attrapé ? Elle n'avait rien fait aux dernières nouvelles. Se débattant avec le chien prenant les pattes avant de l'animal pour les dégager de sa tête. « Eeeh... Vous faites erreur ! Pourquoi le chien m'agresse ? » Elle rampa sous le chien pour se dégager. Restant assis sur le sol alors qu'elle se faisait renifler. Elle poussa le museau du chien, avant de pointer la rue où avait disparu l'homme. « J'ai vu quelqu'un là-bas qui courait. Je suis innocente, je suis touriste qui passe ici. » Cherchant à tâtons sa tortue l'attrapant d'une main. « Vous allez m'arrêter ? » Regardant la femme tout en surveillant le chien du coin de l'œil, elle n'osait pas trop bouger ne sachant pas les réactions que pouvaient avoir les deux-là.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 484
Dictature de la Mini-Jupe !
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Roses:
Cadeau(x) Concours:

Au mauvais endroit, au mauvais moment [Shiho Han]

MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment [Shiho Han] Dim 20 Juil - 19:35
"- Si je vais vous arrêter ?!"

Félicité inspire profondément tout en gardant le doigt tendu vers son chien, les bras le long du corps. Si la jeune femme décidait de relâcher son doigt, Crochet aurait pour ordre d'attaquer. Son autre main maintient fermement la crosse de son arme, prête à être sortie au moindre mouvement.
Le vagabond après qui elle courait à l'instant avait prit la poudre d'escampette. Même en ordonnant à Crochet de le poursuivre, il n'est pas dit qu'il le retrouve si aisément à présent.
Félicité observe la jeune femme qui lui fait face avec les yeux ronds comme des billes ;
Une jolie brune à peu près de la même taille qu'elle. Elle a l'air même moins musclée que Félicité et plus jeune aussi. Sa peau est d'un blanc maladif qui contraste avec son accent tout à fait particulier. Elle n'est pas du coin, c'est une certitude comme elle l'affirmait elle-même un peu plus tôt.
Le fait qu'elle apparaisse ainsi en se mettant entre le maître-chien et l'assassin pouvait paraître louche.
Était-elle une complice ? Dans ce cas-là, elle avait un toupet exceptionnel pour ne pas avoir décampé avec son ami. Cela voulait alors dire qu'elle serait assez folle pour croire qu'elle pourrait battre un chien et son maître.
Une touriste ? Félicité ne pouvait croire qu'elle habitait dans la ville même. Le peu de paroles qui étaient sorties de la bouche de l'étrangère avait suffit à Félicité pour comprendre qu'elle venait d'un pays exotique. Les rares étrangers installés en Amestris avaient un accent moins développé.  Qui plus est,  il n'y a guère d'étrangers qui viennent habiter en Amestris pour son beau climat et son accueil chaleureux...
Dans le cas où elle ne soit qu'une simple touriste, elle montrera ses papiers. Sinon...
Félicité esquisse un sourire malicieux.

"- Assis, Crochet ! Fit-elle d'un ton ferme."

Le chien tourne la tête vers elle d'un air accablé et se met à bailler en effectuant un aboiement tinté d'ennuis. Il était visiblement déçu que la chasse soit déja terminée. Crochet se couche carrément sur le sol et lève ses yeux bleus sur la tortue entre les mains de l'étrangère.
Il semble avoir très envie de jouer avec, la renifler, voire même la croquer.
L'individu en face de Félicité ne semblait, pour l'instant, pas dangereux. La jeune femme dégagea sa main de son pistolet et frotta ses paumes l'une contre l'autre comme pour y enlever de la crasse. Elle soupire tout en s'approchant de la touriste.

"- Bien... Mademoiselle, vous venez d'interférer dans une enquête militaire."

Elle jaugea sa réaction, tout en mettant doucement un pied devant l'autre jusqu'à s'arrêter a un pas de la jeune femme ;

"- Veuillez me montrer vos papiers d'identité s'il vous plait."

La situation pouvait paraître ironique vu de l'extérieur. Une ishbale qui demande à une xinoise de montrer ses papiers.
À l'origine, les ishbals ne sont pas des étrangers d'Amestris. Mais la guerre, l'effusion de sang, le génocide... L'armée à fait en sorte que cela change... Les individus à la peau foncée étaient à présent des parias de la société. C'est pour ça que Félicité riait d'un rire jaune à l'intérieur de sa tête. Elle s'était battue pour rentrer dans l'armée et subissait les brimades de ses collègues. C'était surtout leurs regards qui étaient pesants. Bien sûr, ils n'étaient pas tous comme ça.
Tout en pensant à cela, Félicité fronce les sourcils. Elle relève les yeux sur la xinoise dont elle ignore encore l'origine et tente de modifier la manière dont elle l'a perçoit.
Il fallait cesser de prendre tous les étrangers comme des potentiels assassins, vagabonds, voleurs... Elle peut aussi bien n'être qu'une simple touriste, innocente jusqu'aux bouts des ongles !
Le regard de Félicité se radoucit. Pas celui de son chien.

"- Vos papiers, s'il vous plait, repète-t-elle d'une voix plus calme et douce, après quoi je vous laisserais partir s'ils sont en règles et si j'estime que vous n'êtes en rien complice avec l'individu que je pourchasse"

Crochet se redresse en position assise à ses côtés. La langue pendue hors de sa gueule, il fixe intensément les faits et gestes de la xinoise. Il veut de l'action, il sent l'action. Il est excité.
Il relève son train arrière et gesticule sur ses deux pattes avant.

Ils ne peuvent pas tous être des vagabonds... N'est-ce pas ?
Félicité incline la tête sur le côté, perdant son sourire qui se voulait sympathique.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 646
Sneaky Poison ☣ Xinoise égarée
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Roses:
Cadeau(x) Concours:

Au mauvais endroit, au mauvais moment [Shiho Han]

MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment [Shiho Han] Jeu 24 Juil - 19:43
A strange story...
Shiho & Félicité



Hochant la tête en silence après la question de la militaire. Elle s’attendait déjà au pire, le peu de militaires qu’elle avait croisé jusqu’à maintenant, la plupart du temps ça c’était mal fini. Pas pour elle, mais pour ses poursuivants. Il semblerait que les étrangers soient moyennement appréciés dans ce grand Pays qu’était Amestris. Et de toute manière, dès qu’elle s’était retrouvée sous les pattes du chien, de suite elle s’était posé la question dans quoi elle avait bien pu se fourrer sans le savoir. Quand ce n’était pas l’étrangère qui se créait elle-même des ennuis, c’était eux qui venaient à elle sans qu’elle puisse protester. Se retrouver dans des situations délicates devenait une habitude qui ne partirait pas d’aussi tôt. Mais bon, que pouvait-elle faire ? Rien, hormis accepter et se dépatouiller des bourbiers dans lesquels elle se retrouvait. Et là une fois de plus c’était le cas. Pas d’autre choix que de la jouer fine. Entre le chien qui pouvait attaquer à tout moment si ça maîtresse lui en donnait l’ordre, et cette femme qui tenait la crosse de son arme. Mourir par un chien ou par une balle ? Le choix était fait. Ni l’un ni l’autre, elle devait attendre le bon moment pour agir. Shiho toisait la militaire en face d’elle, une peau mate c’était rare chez les habitants de ce pays, viendrait-elle d’un pays frontalier ? Surement un membre de sa famille qui devait avoir des gênes spécifiques. Après un long moment de silence un ordre brisa le silence et le chien s’exécuta. Shiho sembla soulagé se permettant de soupirer en douceur, fermant les yeux quelques instants. La situation se désamorçait petit à petit. Même la militaire retira la main de son arme, l’étrangère voyait de plus en plus une ouverture se créer. Avant de lancer un regard noir vers le chien.

*Continue de regarder ma tortue comme ça toi et je te réduis en pâté pour chat et je me ferais un sac avec ta fourrure.*

Une pensée pour elle-même, heureusement d’ailleurs, car menacer le chien d’un militaire allait savoir ce qui pouvait se passer ensuite. Encore et toujours des conséquences après des actes. Remontant son regard plus posé sur la maîtresse qui c’était rapprochée sans qu’elle fasse attention. Trop occupée à menacer du regard le canidé. L’autre femme prit la parole, la Xingnoise fronça les sourcils sous la surprise d’entendre ça, sa tête se pencha sur le côté. « Hein ? Je ne comprends pas ce que j’ai fait madame. » Elle avait beau se repasser le film sans cesse, sans comprendre ce qu’elle avait fait de mal. Enfin elle oublia très vites les petits détails quand on lui demanda de montrer ses papiers. Se figeant la clandestine commençait à suer à grosses gouttes, détournant complètement la tête, cherchant rapidement et désespérément quelque chose qui pourrait détourner l’attention de l’autre femme. Rien nulle part, quelle ville de pensa-t-elle, en laissant un grognement de frustration sortir de sa gorge. Peut-être que si elle faisait sembla de ne pas écouter ça passerait tout seul. Là ça devenait compliqué, zieutant vers la militaire qui c’était bien rapproché, même si son regard c’était quand même radoucit, le chien à côté n’inspirait toujours pas confiance. Elle ne devait pas se sentir abattre, c’était maintenant ou jamais pour reprendre l’avantage et prendre la fuite au pire des cas. Encore une fois les papiers revenaient sur le tapis elle ne pourrait pas y échapper. Tant pis elle n’avait donc pas le choix, comme d’habitude elle trouverait une excuse et s’en irait sans demander son reste. C’est dans ces moments-là que les toits étaient ses amis.

« Mes papiers ?! Très bien. »

Se relevant avec légèreté, mettant la tortue sur son épaule, réajustant bien sa robe, ainsi que la petite sacoche accrochée à sa taille au niveau de son dos. Faisant semblant de fouiller sur elle, râlant entre deux pour rester dans l’optique de j’ai mais papier, mais je ne sais pas où ils sont. Sauf qu’elle n’en avait vraiment pas. Glissant délicatement une aiguille entre ses doigts faisant en sorte de la cacher discrètement, elle irait vite à s’enfoncer dans la chaire qui passerait sous sa main. Regardant de nouveau la militaire en ricanant doucement, nerveux et embêté.

« Je crois que j’ai un petit soucis. Mes papiers ne sont plus là… Le monsieur qui m’a bousculé a dû me les voler vu que votre chien ma sauté dessus ensuite… Tout s’explique. »

Se reculant d’un pas gracieux et léger. Si elle se mettait à courir le chien se lancerait à ses trousses aussi vite. Son regard passa de la femme sur le chien vers les alentours. Le toit le plus proche n’était qu’à quelques mètres. Elle était rapide et agile, aisément les crocs du chien ne l’atteindraient pas normalement. Mais si elle fuyait ça voudrait dire que les soupçons portés à son égard seraient encore plus lourd. Tant pis, elle ne voulait pas se retrouver derrière des barreaux. Abandonnant l’aiguille dans sa sacoche, elle glissa rapidement ses mains sous sa robe.

« Je n’ai rien à voir avec l’homme, mais je ne peux pas rester quand même. » Raison est je suis une clandestine sans papier. Sortant de sous son vêtement quatre kunaïs rapidement, les pointant vers la maîtresse et son chien. « Il est temps que nos chemin se séparent ! » Lançant les couteaux tranchant en direction des deux, elle tourna ensuite les talons et partie en courant droit devant elle. En lançant les kunaïs elle ne cherchait pas à tuer la femme et son ami à quatre pattes non, c’était plus pour les ralentir et profiter de l’effet de surprise. Son ventre ne semblait pas du même avis, tordant ses boyaux avec violence et lançait des grondements menaçant. L’étrangère tituba quelque peu sous la douleur. Elle ne tiendrait pas la route très longtemps… Vacillant elle dut faire une pause et s’appuyer contre un lampadaire. N’ayant même pas la force de se sauver sur les hauteurs.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 484
Dictature de la Mini-Jupe !
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Roses:
Cadeau(x) Concours:

Au mauvais endroit, au mauvais moment [Shiho Han]

MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment [Shiho Han] Mer 30 Juil - 14:41
Félicité croise patiemment les bras pendant que l'étrangère farfouille dans sa besace.
Crochet, la langue sortie en dehors de sa gueule, fixe la jeune femme avec intensité. Son regard passe de sa maîtresse qui fait mine de ne pas remarquer son excitation à la xinoise qui fait semblant de chercher ses papiers. Bien sûr, ce détail échappe au chien qui se rapproche d'elle uniquement pour renifler l'extérieur du sac histoire de se trouver quelque chose à faire pendant cette petite minute.
Crochet est un chien intelligent. Mais c'est un chien. Ce qui signifie qu'il ne peut clairement pas se lever pour poser sa patte sur l'épaule de la xinoise et lui intimer d'un ton charmant;

"- Dites donc ma petite dame, je sens comme une odeur de panique érigée de vous. Auriez-vous l'obligeance de me dire pourquoi je sens que vous allez nous l'a faire à l'envers ?"

Et rapprocher sa gueule de son visage en lui souriant ;

"- Votre tortue m'a l'air forte alléchante. Me feriez-vous l'honneur ?"

Non... Bien sûr que non...
Il se contente d'en rêver encore pendant les secondes calmes qui défilent (Avec des Ouaf ! Ouef ! Ouf ! Entre les guillemets ) et rentre sa langue dans sa gueule en se rasseyant.
La voix de la xinoise ranime la méfiance de Félicité à ce moment précis quand elle l'entend dire;

"- Je n'ai rien à voir avec l'homme, mais je ne peux pas rester quand même."

Félicité décroise rapidement les bras et s'apprête à protester ;

"-Oh que si vous all... Haaa !"

Elle n'eut pas le temps de terminer sa phrase que deux kunaïs se plantent à ses pieds. Aussitôt, les babines de Crochet se découvrent sur une rangée de dents acérées.
Son monologue devient alors plutôt sanglant dans son esprit et il relève son train arrière avec la vitesse d'un léopard et s'apprête à bondir sur l'étrangère dont les quelques mots en guise d'adieu se perdent dans le flux cérébral de Crochet.
Il s'était animé uniquement pour protéger sa maîtresse et le reste passait à présent au second plan.
Deux objets pointus dont il ne connaissait pas le nom vinrent se planter devant ses deux pattes avant lui arrachant un sursaut d'effroi. Mais la bête est plus vive que l'humain, c'est pourquoi Crochet bondit derrière la xinoise beaucoup plus vite que Félicité en aboyant bruyamment.

"- Attend !!!! Crochet ! Hurle Félicité en le poursuivant"

Mais le canidé ne l'entend pas. Il n'a qu'une raison d'être à cet instant précis. Protecteur. Pourquoi attendre ? Pourquoi ?
Félicité avait bien sûr très envie d'en venir à l'arrestation de l'étrangère qui tentait de lui faire faux bond. Mais elle connaissait la nature des animaux et plus particulièrement de celui qu'elle avait.
Crochet.
Un magnifique chien-loup.
Chien... Fidèle et loyal.
Et loup... Agressif, indomptable et protecteur envers sa meute.
C'était l'inconvénient de sa race ou son avantage. Cela dépendait.

Tout se passa si vite ; Félicité entraperçut la jeune xinoise se stopper net dans son élan, prise d'une douleur invisible. Crochet fut sur elle en à peine trois mouvements, excité par l'adrénaline qui coulait dans ses veines. Sa gueule s'ouvrit sur le mollet de la jeune femme et se referma aussi sec. Il grognait, tirant sa prise en arrière.
Félicité fut sur lui dix secondes après. C'était un temps suffisamment inimaginable pour la jeune femme.
Elle attrapa son collier d'une main ferme et rentra l'autre dans les petits espaces de la gueule de Crochet pour qu'il lache prise. Ce qu'il fit pour éviter de mordre sa maitresse.
Félicité retourne sa paume "baveuse" contre la blessure de la xinoise en jetant un regard inquiet sur celle-ci.

" Couché(e) !!! Hurle-t-elle"

Crochet se coucha, bien qu'il n'était pas certain que l'ordre lui fut donner à lui... Car Félicité comprima la blessure de la jeune femme et la força à s'asseoir. Elle releva la tête vers la xinoise et tenta de la rassurer;

"- Vous allez bien ! Ne vous en faites pas ! Je vais arranger ça !"

Dans ces moments-là, Félicité se sentait impuissante face à la colère et la protection de Crochet. Elle ne pouvait le blâmer pour son geste, mais ne pouvait pas non plus l'en remercier.
Car si elle le remerciait, un jour, il pourrait tuer...
S'il n'en a pas déjà la volonté.
Crochet surveillait la xinoise pendant que Félicité inspirait et expirait bruyamment, signe qu'elle était inquiète.

"- J'ignore encore si j'ai envie de vous mettre au trou ou si je vais faire un geste..."

Elle tapa du poing contre le sol de pavés en jurant dans sa barbe invisible ;

"- Mais une chose est sûre, c'est que tout m'a filé entre les doigts aujourd'hui !"

Sauf le sang de la xinoise.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 646
Sneaky Poison ☣ Xinoise égarée
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Roses:
Cadeau(x) Concours:

Au mauvais endroit, au mauvais moment [Shiho Han]

MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment [Shiho Han] Dim 12 Oct - 16:32
A strange story...
Shiho & Félicité



Pourquoi maintenant ? Elle aurait pu réussir à distancer la maîtresse et son chien, mais malheureusement pour elle, le ventre faisait la loi. Qu’est ce qui pouvait être pire maintenant ? Ne surveillant plus ses arrières, le chien fonça droit sur elle… Il arriva rapidement, l’étrangère n’eut pas le temps de réagir qu’une violente douleur traversa tout son corps, se raidissant, son corps se courba dans un cri douloureux étouffé. Chutant en avant elle semblait d’un coup vidé de toutes ses forces… Essayant tant bien que mal de garder son équilibre, sa vue se brouilla quelques instants. Secouant la tête, reprenant peu à peu ses esprits. La douleur qui déchirait son mollet était comme une claque violente. Une bouffée de chaleur éclata en elle, sentant ses forces revenir, l’adrénaline qui commençait à se rependre dans ses veines. Jetant un regard noir au chien qui s’écharner à ne pas la laissé partir aussi facilement. Sortant un kunaï elle était prête à égorger ce chien s’il le fallait. Heureusement pour lui, sa maîtresse arriva bien vite sur lui pour le faire lâcher sa prise sur sa chaire à vif. Saleté de chien, pourquoi fallait-il qu’il se mette en chasse contre l’agresseur de sa maîtresse… C’était beau la fidélité d’un chien à son maître. Au moins on pouvait toujours compter sur eux en toutes circonstances. Pas comme pour les homos sapiens… Enfin la militaire avait réagis, elle aurait pu laisser son chien s’acharner sur Shiho jusqu’à ce qu’il se calme tout seul. Le regard de la xinoise était ailleurs, forcé à s’asseoir par terre et lui parla. Des paroles rassurantes ? Enfin elle regarda vers la métisse, laissant un ricanement nerveux s’échapper d’entre ses lèvres. Zieutant vers sa blessure qui saignait, elle allait avoir une belle cicatrice à ce rythme-là ou se vider de son sang surtout…

« Bien sûr que je vais bien, je n’ai pas à m’en faire j’ai déjà subis bien pire que ça… Montrez-moi comment vous pouvez arranger ça. »

C’était presque lancé comme un défi. Shiho ne paniquait pas, elle savait très bien qu’elle pouvait s’en sortir par ses propres moyens. Après tout c’est ce qu’elle faisait depuis qu’elle était petite. Elle avait déjà mangé bon nombre de coups, de coupures, de blessures profondes, d’empoisonnements… C’était un quotidien qui la poursuivrait jusqu’en enfer. Soupirant légèrement l’étrangère lança un regard et un sourire peu rassurant au chien avant de regarder la jeune femme qui regardant la blessure. N’étant pas rancunière surtout quand elle était en tort, Shiho se disait que pour une fois elle pourrait peut-être faire quelque chose pour aider cette femme.

« Je trouverais un moyen pour ne pas y aller dans votre trou. Il est simple d’oublier ce qui s’est passé et de faire comme si vous ne m’aviez rencontré. »

Facile à dire, mais pas facile à faire. Affichant une moue, elle était désolée pour la militaire… Rien de bon ne lui arrivait et la cause était assise à regarder son propre sang se répandre sur le bitume de la rue. Dessinant un cercle sur le sol rapidement à l’aide du sang, plantant des kunaïs sur le sol, au moindre mouvement du chien elle s’occuperait de lui planter une aiguille dans la gueule pour le calmer. Utilisant l’elixirologie pour soigner un minimum sa blessure, arrêtant l’hémorragie au passage. Récupérant ses petits couteaux ensuite pour les ranger bien au chaud. Se redressant ensuite, bougeant sa jambe légèrement engourdis, tout semblait aller. Affichant un large sourire vers la militaire.

« On peut trouver un moyen de s’arranger. Vous me payez un repas et vous ne me mettez pas au trou et je vous retrouve votre homme. J’ai un compte à régler avec lui. »

Elle ne perdait pas le nord, quand elle pouvait profiter d’une situation elle tentait toujours sa chance. Et puis là c’était un bon compris, un repas pour les blessures reçus par le chien et une chasse à l’homme ensuite. Après elle pourrait repartir comme elle le voudrait sans se demander si elle allait avoir des ennuis. Tendant la main vers la métisse ne perdant pas son sourire pour le moment. Elle espérait vraiment qu’elle accepte son offre, toutes les deux pouvaient y trouver leur compte.

« Acceptez-vous ? Et vous pouvez m’appeler Shiho, Xinoise sans papier et fauché. J’espère que nous pourrons partir sur de bonnes bases. J’ai vu un petit restaurant pas très loin et pas très cher, j’ai besoin de force pour la suite. »

Dans tous les cas, elle ne laisserait pas ce type s’en sortir aussi facilement, elle savait à quoi il ressemblait. Il ne quitterait pas la ville sauf peut-être les pieds devant. C'était de sa faute tout ce qui venait de lui arriver… Il allait payer. Tournant la main vers le chien elle tenta une approche, même en sachant que le chien allait grogner et montrer les crocs. Mais bon elle ne se laissait pas impressionner pour autant. Caressant la tête du chien doucement.

« Tu es un bon chien… Ma tortue ferait de même si elle était aussi grande et grosse que toi. »

Autant repartir du bon pied avec tout le monde. C’est sûr qu’essayer de faire la conversation avec un animal  n’allait pas apporter grand-chose, mais bon au moins d’un côté elle présentait ses excuses pour l’avoir agressé aussi.

« Je pense qu’ensemble nous feront du bon travail. Est-il le coupable du meurtre de ce matin ? Si c’est le cas il se pourrait que je ne l’attrape pas en vie… »

Elle se doutait qu’il y avait toujours moyen de s’arranger avec les militaires. Ses yeux scrutaient la rue voir si personne ou l'homme recherchait ne reviendrait pas sur ses pas.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Who am i !

Au mauvais endroit, au mauvais moment [Shiho Han]

MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment [Shiho Han]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Toujours au mauvais endroit au mauvais moment (f. James)
» Au mauvais endroit, au mauvais moment. [Ft. Keith]
» Au mauvais endroit au mauvais moment [Shin-Il&Dong Sun]
» (flashback) Au mauvais endroit...au bon moment [Pv Lyra]
» Au mauvais endroit au mauvais moment (May)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: WEST CITY :: WEST CITY :: RUES-