RSS
RSS

Trolls du Staff

19/06/2016 : Kira Even devient le Punching-ball officiel de Ban
08/2016 : Pride s'est fait troller sa signa ! La prochaine victime sera...
14/09/2016 : Venestraale s'est fait troller sa signa ! On peut difficilement être plus moche et mignonne à la fois qu'elle xD
03/11/2016 : C'est au tour de Jean de subir les pitreries de notre fonda' adorée ! Tronche de poivrot ou piqué par des guêpes ? Les deux ensembles ? Ca doit faire mal...
14/02/2017 : Il ressemble à un asiat' croisé avec un pékinois.... Son nom est Flmeeeeeeeen Alchemist ! He has trolled !!!
08/05/2017 : Dancho s'est fait avoir par la vilaine Fonda.... Chantons tous ensemble ! "Dancho-Danchomeeeeen !!!"
12/06/2017 : Le Fullmetal se fait avoir ! Il perd toute la confiance de ses amis après la publication de sa nouvelle signature ! Comment les frères Elric vont surmonter cette épreuve ?"

WANTED !

Staff



Petites annonces

D'après les rumeurs, le Généralissime King Bradley aurait été vu dans les jardins du Q.G, tondant la pelouse avec un tablier rose.
Event Festival à Central ! Cliquez et venez donc participer à l'aventure o/

Event Festival : Requiem for a dream

Vous êtes tous invités à la fête ! Soyez prêteeeeeeeeeeeeees !
Evy S. Evans - " Recherche mon ami d'enfance : Vayn E. Draeger.
Merci de bien vouloir ramener son derrière au plus vite ! "
Solf J. Kimblee - "Recherche rapidement un Ishbal du nom de "Scar" pour le faire exploser.
Recherche aussi le Docteur Marcoh-san pour le ramener dans sa cellule et lui demander un autographe pour la conception de sa belle pierre philosophale. "
Témoin effrayé - "Faites attention à vous ! Scar n'est pas un véritable humain, c'est un Dalek déguisé... Fuyons !!!"
"EXTERMINATE"
ATTENTION ! Central (Ou la nouvelle Tapalousie ) connait une nouvelle vague d'attentats !
On raconte que le Fullmetal et le Flame Alchemist s'amusent à se déguiser en femme et à; je cite : "se dépoiler le corps". Rentrez vos enfants aussi vite que vous le pouvez... L'apocalypse est proche.


Musique

©linus pour Epicode
En bref


 

avatar
Messages : 197
Who am i !

Mécanicienne ou tueuse en série ? That is the question !

MessageSujet: Mécanicienne ou tueuse en série ? That is the question ! Sam 22 Fév - 23:37
Winry Rockbell
La prochaine fois que tu te ramènes avec le bras en charpie, je fais de toi un Fullmetal Haché, Edward !


Carte d'identité

NOM :Rockbell
PRÉNOM: Winry
SURNOM: Win'
AGE: 15 ans et demi (née en 1899)
ORIENTATION SEXUELLE: Hétéroooo ! (Evy viens lààà /SBAFF/)
ÉTAT CIVIL: Célibataiiiiire T^T Edward épouse moi /SBAFF/
NATIONALITÉ: Amestrienne pur sang.
GENRE:  Civile !
GRADE MILITAIRE: Généralissime ! /SBAFF/ Non, j'suis juste... rien du tout...


Je ne suis pas folle !
"Un jour quelqu'un m'a dit que j'avais un caractère de cochon. Cette personne est morte mystérieusement trente secondes après..."

Winry est une fille qui va droit au but, sans passer par quatre chemin. Elle n'hésite pas à dire ce qu'elle pense et peu passer pour une personne violente. En effet, elle a tendance à frapper tout ce qui bouge avec sa clé anglaise si elle est contrariée. Elle a le sang chaud et par moment ça peu vite devenir un enfer pour son entourage.
Malgré cela, elle est généreuse et gentille. Oui oui, gentille et un peu naïve même. C'est peut-être étrange mais elle arrive tout de même à être sympathique malgré ses pulsions sanguinaires.

Cette jeune demoiselle cache, sous son masque de sévérité momentané, un coeur sensible et inquiet pour ses deux meilleurs amis. Plus particulièrement pour Edward. Elle n'arrive pas à se l'avouer mais elle tient bien plus à lui qu'elle ne le fait croire. Entre eux, c'est une grande histoire de haine.

Winry est une acharnée du travail, elle ne vit que pour la fabrication d'automails. Une passionnée qui fait bien comprendre aux gens qu'il ne faut pas abîmer ses chefs-d’œuvre. D'ailleurs, elle répète sans cesse qu'elle veut s'améliorer pour fabriquer les meilleurs automails. Mais c'est aussi parce qu'elle se sent un peu coupable vis à vis du Fullmetal alchemist. Son bras droit est trop lourd, c'est pour ça qu'il grandit pas !

La jeune mécanicienne est du genre social mais pas trop. Elle n'irait pas se fourrer dans une grande fête avec énormément de monde par exemple. On pourrait croire qu'elle ne voit jamais personne puisqu'elle passe son temps dans sa chambre à travailler le métal mais c'est faux, de temps en temps elle descend en ville !

Il faut rajouter qu'elle possède un sens de l'orientation en dessous de la moyenne...

En quelques mots : Franche - Généreuse - Gentille - Sensible - Violente - Colérique - Sévère par moments - Acharnée du travail - Sociable mais pas trop - Un peu naïve - Aucun sens de l'orientation


Je sais, je sais, je suis belle
"Bande de voyeurs ! Vous voulez vraiment savoir comment je suis ? Alors je vais vous le dire ! Je suis une grande blonde aux yeux bleus, voilà, fini."

En réalité, Winry est une jeune demoiselle à la faible corpulence et aux cheveux blonds qu'elle attache très souvent en une queue de cheval. Elle laisse deux mèches pendre devant son visage, chose étrange car ces dites mèches devraient la gêner dans son travail. D'ailleurs, n'a-t-elle déjà pas entendu Edward râler parce qu'il avait trouvé des cheveux dans son automail ?

La jeune demoiselle possède des yeux bleus comme le ciel un jour d'été et a les oreilles percées depuis qu'elle a rencontré le lieutenant Riza Hawkeye. D'ailleurs, chacune de ses boucles d'oreilles est un cadeau des deux frères et surtout d'Edward lorsque celui-ci revenait avec son bras droit complètement détruit.

Winry a un visage doux, mais uniquement lorsque tout va bien ce qui est presque rarement le cas. Ce beau visage est souvent tordu par la colère ou l'inquiétude. Il a rarement ses traits apaisés. Et ce n'était pas faut de Winry d'avoir essayé de se détendre.

Ce que l'on peu dire aussi, c'est qu'elle est grande, plus qu'Edward ce qui l'amuse. Elle s'habille souvent avec des pantalons et autres vêtements pratiques pour travailler le métal.
Sa clé anglaise fait partie intégrante de son corps tant elle ne la quitte pas (pour le malheur des frères Elric).

En quelques mots: Grande - Blonde - Yeux bleus - Belle


Il était une fois, l'histoire d'une jeune fille banale...
"Il était une fois une petite fille blonde qui se rendait chez ses meilleurs amis"

Un jour, en 1899, j'ai décidé que ça ne pouvait plus durer. Alors j'ai pris ma clé à molette et je suis descendue. C'était rude n'empêche comme descente ! En plus quelqu'un hurlait comme si on allait l'égorger. J'vous promets, c'était quelque chose. Mais bon, j'ai finalement réussis à descendre ce col et puis comme toute fille normalement constituée, j'ai hurlé de joie. J'étais née.

On m'enveloppa alors dans un linge et on me posa sur la poitrine de ma mère. Elle me regardait avec un large sourire, heureuse. Puis quelqu'un vint la voir, il était grand, il était blond, il était mon père. Il murmura quelques mots doux à ma maman avant qu'il ne me regarde et dise un mot, un seul: Winry. Il avait un très large sourire qui illuminait son visage.
Je mis un temps avant de comprendre que le mot qu'il avait prononcé était mon prénom. Ça me plaisait bien ça, comme prénom.

Plus tard, j'appris que mes parents étaient docteur, un noble métier. Mais ce qui m'intéressais le plus c'était ce que faisait ma grand mère, la vieille Pinako. Cette femme avait un fort caractère, presque semblable au mien disait-on. Elle était une fabricante d'automails et de mécagreffes. C'est cela qui me passionnait chez elle, la façon dont elle tordait le métal avec son marteau, la façon dont elle vissait une partie à une autre. Quelle merveille !
Je passais mes journées à la regarder faire.

Un jour, j'ai rencontré mes voisins, Edward et Alphonse, je devais avoir 3ans puisque je commençais à aller à l'école. Ils étaient des frères et leurs parents étaient très gentils. Déjà à l'époque j'étais plus grande qu'Edward. Mais au moins, il ne se complexait pas comme maintenant...
Enfin, je me souviens surtout qu'on restait tout le temps ensemble, à jouer.

Il y a même une fois où ils s'étaient battus pour savoir qui m'épouserait. J'avais bien ri, vraiment, surtout lorsque ce fut Alphonse qui gagna. Mais malheureusement pour lui, je n'épouserais pas un homme plus petit que moi !
Et on a grandi, grandi jusqu'à ce jour funeste...

Une guerre effroyable venait d'éclater. Mes parents furent appelés au Front. Je ne voulais pas, ils ne devaient pas partir ! Mais papa m'a promis qu'ils rentreraient. Il voulait que je garde la maison, alors j'ai dis oui. Et j'ai gardé la maison, 7 ans durant j'ai attendus qu'ils reviennent, en vain. Puis un jour, on m'appris.
Ils sont morts, morts à Ishbal, morts dans l'exercice de leur fonction, morts pour sauver des gens. J'ai pleuré, tant pleuré ce jour là. Et puis j'en ai voulu à l'armée de les avoir pris, de me les avoir enlevés.

Pourtant j'ai continué à vivre, jusqu'à cet autre jour. Tricha Elric, la mère de mes meilleurs amis était morte, 6 ou 7 ans après que son mari l'aie quittée. Tant de morts... Foutue année de malheur ! Nous étions en 1908.
Peu après, les deux frères partirent. Ils me promettaient de revenir, comme mes parents. J'ai pleuré, encore. Durant 6 mois je les ai attendu. Et enfin ils sont revenus, comme ils le promirent.

Mais ils étaient changés. Je n'arrivais pas à savoir ce qu'ils manigançaient. Ils ne voulaient rien me dire ! Et puis de toute façon ils ne me disent jamais rien ces deux là ! Je suis toujours à l'écart et ça me rend triste...
Un soir, il pleuvait, il faisait froid, quelqu'un est arrivé, couvert de sang et dans une armure. Il tenait dans ses bras Edward, amputé au bras droit et à la jambe gauche. J'étais horrifiée, horrifiée de voir tout ce sang. Et j'ai compris, c'était l'alchimie, tout cela était à cause de l'alchimie !
La grande armure était en faite Alphonse. Il avait perdu sont corps ce soir là... Le pauvre ne pouvait plus ni dormir ni manger. C'était de la faute de l'alchimie !

Le temps passa et Edward devint Alchimiste à la botte de l'armée, il s'était d'ailleurs fait greffer deux mécagreffes. Je n'aime pas les militaires, je lui en voulus, mais pas longtemps. Et ils partirent en voyage après avoir brûlé leur maison. Je m'inquiète pour eux. Vont-ils revenir indemne ? Vont-ils mourir ? Non, ils doivent rester en vie. Mes journées sont ainsi, m'inquiéter pour les deux frères et fabriquer des automails.

Un jour, je le promets, je deviendrais meilleure, un jour je fabriquerais le plus bel automail pour Edward.
Un jour, ils devront tout me raconter !

"Il fut une fois une petite fille blonde qui regardait ses meilleurs amis partir pour longtemps, très longtemps"


Qualités: Franche, généreuse, gentille, sensible, douce attentionnée.
Défauts: Violente, Colérique, Sévère par moments, Acharnée du travail, Naïve, Aucun sens de l'orientation.
Craintes: Winry est une personne qui a peur de perdre ses deux meilleurs amis, et sa seule presque famille par la même occasion.
But : Devenir une mécanicienne reconnue.


Entre les murs

SPÉCIALITÉ: Est-ce que manier le lancer de clé anglaise compte ?


TEST RP:
Espérer l'inespérable ?


Winry regardait par la fenêtre. Le ciel y était d'un bleu magnifique, pareil à de l'aiguë marine. La jeune demoiselle laisse échapper un soupir mélancolique. Cela faisait si longtemps qu'ils étaient partis... Cela faisait si longtemps qu'elle n'avait revu le sourire de leur visage, le rire de leurs yeux. D'ailleurs, ces images s'estompaient peu à peu, sans qu'elle ne puisse les rattraper. La mécanicienne essuie rapidement les larmes qui commençaient à couler. Ne pas pleurer, surtout pas.

Elle ne faisait que cela en ce moment, laisser échapper les larmes. Faible fille perdue dans ses sentiments, elle était l'optimisme et voilà qu'elle se laisse happer par le désespoir. Elle enfouit son visage dans ses mains, se laisse tomber sur le bureau. Flots incessants d'eau, tristesse et douleur. Ce déchirement était trop douloureux pour elle.
Oui, elle ne savait pas quoi faire pour chasser les démons du passé, elle ne savait pas quoi faire pour retenir les souvenirs heureux qui s’effaçaient doucement de sa jeune mémoire. Revoir ces sourires, elle le voulait. Cela faisait si longtemps...

Les sanglots se muent en pluies démentielles, les pleurs deviennent bruyants, mais elle est seule chez elle, dans sa chambre à exprimer sa douleur. Winry serre le poing et l'abat violemment sur le bureau. Elle est faible, pathétique, elle ne devrait pas pleurer sur une chose pareil, elle avait tourné la page, depuis longtemps. Alors pourquoi... pourquoi sa gorge se serrait à chaque fois qu'elle pensait à eux ? Pourquoi les larmes menaçaient de couleur à chaque fois qu'elle voulait se rappeler leurs sourires ? Pourquoi ?

Mais il est des questions qui n'ont pas de réponses... Winry, soudainement, gémit, elle les appelle, elle veut qu'ils reviennent, dus-sait-elle attendre dix ans de plus. Elle voulait, elle souhaitait, mais à trop en demander elle allait tomber de haut, très haut. La jeune femme ferme les yeux pour laisser le mauvais moment passer.
Pas de soleil sans pluie, pas de joie sans tristesse, l'un n'allait pas sans l'autre...

~o0o~

Winry s'était assoupie. Sa crise de pleurs l'avait bien fatiguée en plus du fait qu'elle ne dormait jamais plus de trois heures par nuits. La jeune femme s'étire doucement et se frotte les yeux de ses mains. Elle pose un instant son regard sur son travail inachevé avant de soupirer et de se lever. Assez donné d'elle même aujourd'hui, elle voulait prendre une pause, chose rare en ce moment. En effet, elle travaillait d'arrache-pied sur un auto-mail pour Edward, un, qu'elle espérait, plus léger.

La jeune femme passe une main avec lassitude sur son visage cerné et fatigué. Il était plus pâle que d'ordinaire et on voyait vraiment les traits plus qu'épuisés de la jeune femme. Ah, si Alphonse la voyait comme ça, elle aurait droit à un sermon. Cela la fit doucement rire.

- Winry ?

La concernée lève soudainement la tête. Cette voix, non ! Ce n'était pas possible ! Elle se précipite hors de sa chambre et descend les escaliers à une vitesse folle manquant de s'étaler en bas. Non non, ce ne pouvait pas être réel !

- Winry ?

Une deuxième fois, ils étaient dehors. La mécanicienne pleurait, des larmes de joie. Elle ouvre avec frénésie la porte qui menait au dehors de la grande maison familiale. Mais... Non non, ce n'était pas vrai, impossible !

- Winry ? Où es-tu ? demanda encore une fois cette voix si familière.

La jeune fille se dirigea à l'endroit d'où provenait la voix. Impossible ! Tout simplement ! Elle était comblée, si heureuse. Ils étaient revenus, ses parents. Ils étaient là ! Et pourtant c'était impossible, les morts ne revenaient pas à la vie. Mais elle ne réfléchissait pas en ce moment, la joie occupait tout son corps. Elle se précipite sur eux, voulant les enlacer. Mais voilà, à chaque pas, ils reculaient, à chaque nouveau pas qu'elle faisait, ils s'estompaient comme ses souvenirs.

Non non ! Ne partez pas ! Restez avec moi ! Tout son être hurlait à la détresse, absolument tout son corps se tendait pour attraper cette main tendue devant elle. Puis plus rien, le noir, vide.

~o0o~

Une main la secouait avec acharnement. Elle relève doucement la tête, elle s'était endormie sur son bureau et on pouvait voir sur sa joue les marques des rainures du bois.

- Winry, ça va ? demanda une vois masculine.

Encore dans les vapes, la demoiselle ne saisit pas trop bien les paroles de cette personne. Mais lorsqu'elle reconnait ce timbre de voix, elle ouvre grand les yeux. Ils étaient rouges, elle avait encore pleuré. Mais que faisait-il ici ? N'avait-elle pas dit d'appeler avant de venir ?

- Oui, pourquoi ? demande-t-elle, perdue.
- Tu criais, dit-il simplement.

Ah bon ? Elle criait ? Mais alors... Elle fondit encore en larme, s'accrochant aux vêtements noirs d'Edward qui ne devait sûrement rien comprendre.

- Ils sont morts, n'est-ce pas ? Ils ne sont jamais revenus ?
- Mais, de quoi tu parles ?
- Mes parents, ils ne reviendront jamais...
- Je suis désolé, dit-il, mal à l'aise tout en étreignant maladroitement la mécanicienne qui pleurait plus fort encore.

- J'ai, durant un court instant, espéré l'inespérable, dit-elle, ses paroles étant entre-coupées par les sanglots.



PSEUDO: Sadike
ANNÉES DE RP: J'ai plus d'un an de Rp ^^
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ?: Tu sais, les amis sont tellement de bons gars \o/ Evy je te nème avec amour (h)


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La tueuse masquée ... [LIBRE]
» Shaïnara, louve tueuse
» Mission : La Nature est tueuse... (Sageeth – Yroen – Waka')
» Raika La Tueuse
» Kity Wilson || 31 Janvier 1995 ▬ 22 Novembre 2o11

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HRP :: PRESENTATIONS ABANDONNEES-