RSS
RSS

Trolls du Staff

19/06/2016 : Kira Even devient le Punching-ball officiel de Ban
08/2016 : Pride s'est fait troller sa signa ! La prochaine victime sera...
14/09/2016 : Venestraale s'est fait troller sa signa ! On peut difficilement être plus moche et mignonne à la fois qu'elle xD
03/11/2016 : C'est au tour de Jean de subir les pitreries de notre fonda' adorée ! Tronche de poivrot ou piqué par des guêpes ? Les deux ensembles ? Ca doit faire mal...
14/02/2017 : Il ressemble à un asiat' croisé avec un pékinois.... Son nom est Flmeeeeeeeen Alchemist ! He has trolled !!!
08/05/2017 : Dancho s'est fait avoir par la vilaine Fonda.... Chantons tous ensemble ! "Dancho-Danchomeeeeen !!!"
12/06/2017 : Le Fullmetal se fait avoir ! Il perd toute la confiance de ses amis après la publication de sa nouvelle signature ! Comment les frères Elric vont surmonter cette épreuve ?"

WANTED !

Staff



Petites annonces

D'après les rumeurs, le Généralissime King Bradley aurait été vu dans les jardins du Q.G, tondant la pelouse avec un tablier rose.
Event Festival à Central ! Cliquez et venez donc participer à l'aventure o/

Event Festival : Requiem for a dream

Vous êtes tous invités à la fête ! Soyez prêteeeeeeeeeeeeees !
Evy S. Evans - " Recherche mon ami d'enfance : Vayn E. Draeger.
Merci de bien vouloir ramener son derrière au plus vite ! "
Solf J. Kimblee - "Recherche rapidement un Ishbal du nom de "Scar" pour le faire exploser.
Recherche aussi le Docteur Marcoh-san pour le ramener dans sa cellule et lui demander un autographe pour la conception de sa belle pierre philosophale. "
Témoin effrayé - "Faites attention à vous ! Scar n'est pas un véritable humain, c'est un Dalek déguisé... Fuyons !!!"
"EXTERMINATE"
ATTENTION ! Central (Ou la nouvelle Tapalousie ) connait une nouvelle vague d'attentats !
On raconte que le Fullmetal et le Flame Alchemist s'amusent à se déguiser en femme et à; je cite : "se dépoiler le corps". Rentrez vos enfants aussi vite que vous le pouvez... L'apocalypse est proche.


Musique

©linus pour Epicode
En bref


 

Invité
Who am i !

Félicia L. Holms

MessageSujet: Félicia L. Holms Dim 29 Juin - 14:11

Félicia, Lynn, Holms




Identité
Surnom - Lily.
Age - 19 ans.
Nationalité - Officieusement, Drachmanne, officiellement, Amestrienne.
Métier - En apprentissage pour devenir médecin.
Etat-civil - Célibataire
Spécialité - Alchimie, Alchimie régénératrice.
Groupe - Alchimistes.

CaractèreQualités
Âme de leader, Ambitieuse, Apaisante, Audacieuse, Bienveillante, Brillante, Confiante, Courageuse, Débrouillarde, Déterminée, Digne de confiance, Dynamique, Efficace, Franche, Généreuse, Indépendante, Ingénieuse, Loyale, Observatrice, Pacificatrice, Philanthrope malgré elle, Résistante, Rusée, Stratège, Sûre d'elle, Tolérante, Travailleuse, Volontaire.




Défauts
Abrupte, Arrogante, Blasphématoire, Blessante, Bornée, Bourreau de travail, Calculatrice, Castratrice, Émotive, Excessive, Individualiste, Intéressée, Intransigeante, Maniaque, Maniérée, Méfiante, Méprisante, Moralisatrice, N'applique pas ce qu'elle prêche, Nonchalante, Trop sensible au malheur, Sans gênes, Sang-chaud, Têtue.
Pouvoir
Médecine
Felicia a commencé sa formation pour devenir médecin depuis qu'elle a 15 ans. Cela lui fait donc une expérience de quatre ans et elle travaille d'arrache-pied pour obtenir son diplôme d'aptitude. Elle n'a pas encore de véritable spécialisation et pour ce faire il lui faudrait fréquenter une école, mais ne vivant que par ses propres moyens, elle n'a pas le temps ni la ressource pour suivre un cursus traditionnel.

Alchimie
Dans une mesure plus personnelle, elle apprend l'alchimie depuis qu'elle est toute jeune. C'était d'abord une certaine curiosité mêlée à de la fascination pour cet art, mais avec le temps, elle a vu dans cette pratique un moyen efficace de se pourvoir d'une certaine force protectrice, ou, tout du moins, qui la fait se sentir en sécurité. Elle s'est très naturellement orientée vers une alchimie appliquée à la guérison. Elle s'intéresse notamment à des écrits relatant les alchimies exotiques afin de trouver une hybridation qui lui permettrait d'allier son alchimie à son futur métier.
Depuis quelques années déjà, elle met le nez théoriquement, et sans aucun désir de passer à la pratique, dans des ouvrages traitant de l'hybridation alchimique, histoire d'en savoir plus sur le sujet.

Acrobatie
Cela ne se voit pas du premier coup d’œil mais Felicia est extrêmement sportive. Et surtout. Surtout. Très souple. Elle a un talent pour les acrobaties en tout genre, ce qui facilite l'infiltration, la fuite, l'esquive... Comment ça « inutile pour un futur médecin » ?
Relations / Objectifs
Thalia Lindhölm, née Averine
Mère, 48 ans, Drachmanne, n'entretient plus aucun lien.
Rurik Lindhölm
Père, Drachman, décèdé.
Astrid Mason
Amie d'enfance, partenaire dans l'illégalité.



Objectif(s)
Renverser le gouvernement en place en révélant les pratiques inhumaines employées pour la création de chimères en gardant une voie pacifique, favorisant la stratégie à l'agressivité.
Oui. Toute seule. Avec ses petits bras.
Felicia est tout à fait réaliste quant à l’exigence d'un tel objectif, mais elle est aussi extrêmement ambitieuse. Et têtue. TRÈS têtue.
Joueur
Pseudo - Anonyme, wesh o/ *meurt*
Age - 21 ans.
Années de Rp's - J'ai commencé quand j'avais treize ans mais je reprends dernièrement après une pause de. Cinq ans ?
Comment avez-vous trouvé le forum ?- Top-Site.
Un petit mot pour la fin - Mot.
Nom du personnage de l'avatar - Queen Elsa de Frozen


Caractère


Une chose est certaine, jamais personne n'aurait pensé que ce fut, même un court instant, une bonne idée de mettre des seringues et autres médications potentiellement dangereuses entre les mains de Felicia.
Comprenons-nous, Felicia ne possède pas les qualités dues normalement à un futur médecin. Elle serait plus encline à devenir dentiste : la personne que les enfants détestent le plus au monde.

Parce que c'est vrai, Felicia possède un caractère assez brutal. Elle est du genre à plus crier qu'elle ne parle et à avoir l'air perpétuellement agacée. Elle se montre souvent acerbe. Sans le vouloir, parfois. Elle est un peu trop franche, en vérité, pour être sympathique aux yeux du monde.
Presque agressive, pressante, la plupart de ses patients (ou plutôt ceux de son maître d'apprentissage) doivent espérer que ce ne sera pas elle qui prodiguera les soins.

Et pourtant, elle sait faire preuve d'une douceur presque maternelle. Toujours en affichant le visage le plus froid du monde, mais douceur maternelle tout de même.
En vérité, Felicia est très prudente et le fait de s'afficher comme quelqu'un d'inaccessible, voire méprisante est une sorte de protection. Accepter son côté bon et généreux reviendrait pour elle à accepter une faiblesse qu'elle tente d'enfouir. Mais certaines fois, elle ne peut juste pas. Elle est trop émotive, trop sensible au malheur des autres. Parfois même contre son propre bien. Le fait qu'elle soigne gratuitement certaines familles parmi les plus démunies de son quartier pauvre en dehors de sa formation, on en parle ? Elle essayera toujours de se refermer un peu plus, mais chassez le naturel et il revient au galop.


Physique


Absolument tout dans l'apparence de Felicia est fait pour rappeler la lumière. Sa peau est blanche, ses cheveux d'un blond doré très clair, son regard pétille derrière un bleu acier intransigeant et ses lèvres sont délicatement rosée.
Felicia est une belle femme en soi et surtout, elle prend soin d'elle. Toujours très apprêtée, maquillée, dos droit, poitrine bombée, tenue toujours très féminine, cintrée et aussi sophistiquée qu'elle le pourra. Cependant, le soin qu'elle donne à son apparence, cette discipline quasi-militaire, lui confère une allure pour le moins glaciale. Felicia n'est pas la jeune femme vers qui on se tournera naturellement sans la connaître pour la bienveillance dont elle semble être dotée. Non, Felicia, ce serait plutôt la jeune femme que l'on évite pour ne pas avoir à faire avec le clone plus jeune de sa belle-mère acariâtre.

Mais si l'on s'attarde sur ses habitudes, les détails de son corps, on s'aperçoit que certains d'entre eux viennent trahir l'image de cette femme de glace. Les quelques taches de rousseur qui viennent souligner les courbes de ses pommettes, son petit nez légèrement retroussé qui se fronce quand elle grogne, faisant au passage perdre toute sa crédibilité à son agacement. Enfin, il y a ses fossettes qui viennent se creuser à la moindre petite trace d'un sourire, même aussi habilement dissimulé soit-il.
A 19 ans, Felicia n'a peut-être pas encore fini d'évoluer, mais elle est déjà bien développée. Elle n'a pas forcément les formes pulpeuses d'une pin-up, mais son corps est élancé, elle possède notamment des jambes longues, aux cuisses charnues et mollets toniques. Ses hanches sont celles d'une femme, c'est certain, on ne pourra pas mentir là-dessus. Enfin, sans être maigre, elle a tout de même perdu quelques kilos en arrivant à Amestris, faute de moyen, voir de temps pour s'entretenir comme il le faudrait, ce qui, allié avec son teint naturellement pâle, pourrait lui donner un air presque maladif.

Ses cheveux, ou plutôt, sa crinière, est presque en permanence retenue en arrière. En vérité, Felicia dispose d'une chevelure particulièrement volumineuse, ce qui fait que lorsque ses cheveux sont lâchés, en plus de lui sembler plus lourds, ils partent dans tous les sens, ne facilitant pas les choses, dans son travail notamment. Elle les attache donc en permanence et son visage est toujours dégagé grâce à son habitude de plaquer en arrière les quelques mèches qui encadrent encore sa face.


Histoire


Felicia Holms, née Fayiana Lindhölm, a eu une enfance heureuse. Elle vivait très aisément, seule enfant d'un couple fou amoureux, les Lindhölm. Elle vivait dans une chaumière accueillante près de la campagne Drachmanne.
La seule petite tâche au tableau de ce bonheur familial, c'était son père. Elle l'adorait, son père, il était aimant, doux, attentionné et assez immature pour jouer en permanence avec sa fille. Mais voilà, son père était militaire. Felicia devait donc subir les absences inopinés de papa alors que maman, d'ordinaire si douce, laissait son esprit voguer à des crises hystériques pour le moins gênantes lors des absences de son mari. Les inquiétudes de sa mère, Felicia les comprit et les partagea très jeune, effrayée qu'elle était déjà à l'idée de devenir comme sa mère quand son père n'est pas là. Car qu'adviendrait-il d'elles si un jour, papa ne rentrait pas ? Jusqu'ici, c'était un sans faute, mais qui sait ? Un accident, un jour, et tout est fini.
Sa mère avait hérité d'une importante somme de ses propres parents, mais mis à part sa richesse relative, elle ne savait rien faire. C'était le père qui travaillait, qui faisait vivre le foyer. Il suffisait de voir comment elle se comportait lorsqu'elle s'ennuyait et que son mari était loin.

Papa Lindhölm au final, c'était le soleil de la famille, mère et fille se sentaient soulagées quand il était à la maison.
Son père se permettait même, dans des cas très exceptionnels, d'emmener Fayiana avec lui dans les bureaux. Elle ne faisait pas grand-chose, elle s'asseyait autour d'une table et elle dessinait, mais elle se sentait comme la mascotte ! On venait et on lui tapotait la tête, on lui apportait des gâteaux ou des chocolats chauds... Elle aimait vraiment passer ses journées entières avec son père. D'autres fois, c'est la brigade de son père qui se réunissait pour passer du bon temps. La famille était invitée. Souvent, c'était quand une mission avait prit fin et que tous les membres de la brigade voulaient souffler un coup. C'est dans ces soirées qu'elle rencontrait les familles des autres membres de la brigade et que notamment, au détour d'un jardin d'enfant ou d'une tentative de vol de gâteau au chocolat, Fayiana rencontra les Mason. Elle se lia facilement d'amitié avec la plus jeune, de seulement deux ans son aînée, Astrid.

Un rayon de soleil dont Felicia aime encore à se rappeler avec tendresse, quand elle baisse le regard sur un portrait de son père. Cet homme admirable, le seul vrai modèle de sa vie qui est parti trop tôt.
Papa avait reçu , tout comme sa brigade, une lettre lui confirmant son affiliation à une intervention musclée près de la frontière Amestrienne. Énième conflit, papa Lindhölm parti le cœur confiant. Son départ fut aussi difficile que tous les autres. La suite, par contre, fut à peine supportable. Cette fois-ci, les mois passant, papa ne rentrait pas. La famille reçut l'annonce par courrier qu'il était tombé au combat.
Une lettre. Les Lindhölm apprirent par LETTRE que leur mari et père ne rentrerait plus jamais. Encore très jeune, quatre ans, presque cinq, Felicia ne comprenait pas tout. Tout ce qu'elle savait, c'était que papa n'était pas là et que sa mère s'énervait tout le temps. Elle s'énervait plus encore quand la petite fille demandait à voir son père, à savoir où il était. Elle levait la main sur elle, parfois, comme pour évacuer la douleur qu'elle gardait à l'intérieur, mais la culpabilité reprenait toujours le dessus et elle finissait par dire à sa fille combien elle l'aimait. Le cadre idyllique avait disparu, Fayiana avait peur parce qu'elle était seule.

En grandissant, Fayiana commença à se rebeller, traitée comme une précieuse princesse par sa mère qui voulait que rien ne lui arrive, sauf, semblait-il, quand elle-même perdait la tête lors de plus en plus longues crises d'hystérie, il lui fallait quelque chose pour s'émanciper. Ce quelque chose, elle le trouva d'abord dans la bibliothèques de son père, dans laquelle elle s'infiltrait contre les hurlements de sa mère et passer des nuits entières à dévorer ses livres. Puis une chose en amenant une autre, ce sont des livres sur les théories alchimiques qu'elle commença à lire. Indigeste, au départ, pour une si jeune fille, mais sa curiosité naturelle la poussa à chercher plus loin que les premières pages d'un simple manuel pour débutant.
Elle se prit d'intérêt pour la théorie et « emprunta » discrètement les livres de son père.
Lors de cette période, la santé, aussi bien physique que mentale de la jeune fille fut éprouvée. Elle ne mangeait presque plus, elle dormait à peine, quand elle ne gérait pas les crises de sa mère, elle avait le nez collé dans ses livres, enfermée à double tour dans la bibliothèque de son père alors que sa mère, tambourinait la porte, lui hurlant de sortir immédiatement, parce que papa ne serait pas content de la voir fouiller dans ses affaires. En total déni, les relations entre la mère et la fille devenaient de plus en plus tendues..

Elle fréquentait encore la famille Mason, même après le décès de son père et ayant vécu la même expérience traumatisante, elle se rapprocha plus encore d'Astrid. Le fait de savoir que quelqu'un souffrait comme elle de la perte d'un être cher, quelque part, ça lui faisait du bien. A cela près que son amie n'avait plus aucun de ses parents. Et il arrivait qu'elle se surprenne à penser qu'elle aurait préférée que sa mère y reste également. Dévorée par le chagrin et la mélancolie, qui sait ? Mais aussitôt, elle culpabilisait. Une bonne fille ne pouvait pas envisager ce genre de choses et même si elle n'était plus elle-même depuis la disparition de son mari, elle restait sa mère.
Alors elle passa du temps avec son amie d'enfance, tissant des liens forts, se rattachant à elle pour ne pas sombrer. Elle commença à se passionner un peu plus pour l'alchimie. L'idée de construire quelque chose grâce à la science, la sensation de toute puissance que la discipline procurait. L'art s'était présenté à elle au bon moment, car il avait été un refuge pour se concentrer sur autre chose, se libérer l'esprit en l'encombrant de formules abracadabrantes qui, plus elle avançait dans son savoir, plus elles prenaient de sens.
Cette connaissance fut en vérité la première approche vers le monde scientifique pour lequel très vite, Fayiana se passionna également.
Peut-être que ce fut le fait de savoir que son père pratiquait une activité dangereuse et que peut-être, personne n'avait été là pour lui porter secours, ou bien l'idée qu'un jour, peut-être, soyons fous, sa mère guérirait, mais elle décida que sa voie serait dans le médical. Une femme médecin ? Si, tout à fait. L'idée de l'enfant princesse qui resterait au foyer en s'occupant des enfants et accueillant son mari avec un rôti n'était plus qu'une illusion de ceux qui avaient connu Fayiana quand elle était une enfant innocente, immaculée.

La petite était lancée, on ne pouvait plus l'arrêter ! Elle eue la chance, très tôt, de pouvoir devenir l'apprentie du médecin de la campagne dans laquelle ils vivaient en famille. Suite à de longs mois de harcèlement, bien entendu, le pauvre homme comprit que quand Fayiana voulait quelque chose, Fayiana obtenait cette dite chose. Elle délaissa donc à quinze ans la scolarité que l'argent de sa mère avait pu lui payer pour s'orienter directement dans ce qui lui plaisait. Sa mère, de toute façon, était bien trop occupée à sombrer dans la mélancolie pour s'inquiéter de l'avenir de son enfant..
Et la vie suivait son cours dans la campagne Drachmanne.
Elle enchaînait les missions avec son professeur, trouvant une sérénité nouvelle dans le travail. Elle rentrait chez elle le moins possible et si elle pouvait alterner entre des livres de médecine et des livres d'alchimie, elle y passait sa journée. Elle avait prit conscience que la vie était courte et elle ne voulait pas perdre une seconde de non-productivité. Elle savait ce qu'elle voulait, pourquoi attendre ? La recherche l'épanouissait.
Mais c'est son amie, Astrid Mason, de laquelle elle s'était légèrement détachée quand celle-ci avait commencé à suivre une voie quasi-militaire alors que Fayiana avait préféré la profession médicale, qui lâcha une bombe qui ne tarderait pas à changer tous les plans de l'adolescente.

Sa grande soeur, militaire de profession, s'était retrouvée sur le champ de bataille. Mais pas n'importe lequel, celui sur lequel ses parents se trouvaient. Ses parents, changés, passés à l'ennemi, combattant pour les Amestriens. Fayiana ne voulu d'abord pas croire ce que son amie lui apprenait, comment était-ce possible ? L'hybridation d'un être humain et d'un animal n'était qu'une théorie qui n'avait jamais trouvé de résultat satisfaisant et qui, de toutes manières, était une pratique bien trop barbare pour être approuvée au sein d'un gouvernement.
L'adolescente n'avait jamais été naïve, mais c'était bien trop gros pour qu'elle l’eus cru. Mais l'insistance de son amie et de sa grande soeur commencèrent à faire douter l'esprit si analytique de la jeune fille. Et si s'était possible ? Et si c'était vrai... Alors peut-être que papa Lindhölm serait lui aussi dans le camp ennemi.
C'est l'espoir vain qui fit accepter à Fayiana une vérité qui semblait bien trop étrange.

Cette nouvelle donnée en tête, la fureur s'empara du coeur de la jeune fille alors que le temps passait, le désir et le besoin de vengeance se faisait ressentir. Pendant près de quatre ans, elle prépara sa vengeance, prête à aller chercher elle-même son père et le ramener à la maison si c'était nécessaire ! Et c'était ce qu'elle allait faire...
Être médecin de campagne en temps de conflit, c'est une chose aussi intéressante et bénéfique que dangereuse et plus d'une fois elle était venue en aide à des personnes qui menaient des vies bien loin de la légalité pour pouvoir vivre. Après quelques graissages de pattes, merci à l'argent de maman, elle avait su obtenir l'adresse d'un passeur qui pourrait l'établir clandestinement dans Amestris. Après, ce serait à elle de s'occuper du reste. Ce genre de choses ne se font pas en quelques mois et Félicia du attendre... Attendre... Attendre... Fulminer sa vengeance comme un vieillard grognerait sur ses regrets.
Un soir, elle n'en pouvait plus. Elle rassembla ses affaires, s'infiltra dans la chambre dans laquelle dormait sa mère, la dépouilla littéralement de tous ses biens de valeur avant de s'enfuir, l'argent en poche, sans aucun scrupule. Elle laisserait cette vieille folle courir vers sa mort sans être sa victime.
Elle ajouta au prix du passeur la somme nécessaire à un changement d'identité, papiers « officiels » à l'appuie. Le fait d'avoir détroussée sa mère lui avait bien servi une fois cette transaction effectuée.

Elle senti son coeur rater un battement quand l'homme lui tendit des papiers sur lesquels elle lu quelques mentions qui, phonétiquement parlant, rappelait son véritable nom. Fayiana Lindhölm était décédée et laissait place à Félicia, Lynn, Holms, son deuxième prénom était là pour prévenir la moindre erreur qui pourrait la faire se compromettre.
Elle était prête à partir. Après s'être débattue pendant des années pour obtenir sa vengeance, elle était prête.
Enfin. Pas exactement. Était-ce la peur de voir un projet complètement fou se concrétiser, basé uniquement sur les affirmations de deux filles aussi blessées qu'elle ne l'était ? Elle recula le rendez-vous de plusieurs mois encore, ne désirant pas se précipiter. Elle errait à la frontière Drachmanne, à se demander si son projet valait encore le coup ? Elle n'était même pas certaine que son père était encore en vie. Après ces années de démarches illégales et de recherches intensives, c'était comme si la futilité de son projet lui revenait en plein visage, en même temps que la maturité qu'elle avait acquise. Ce n'était son père qu'il fallait qu'elle vise... Mais le gouvernement qui avait donné son aval à ce genre de pratiques sur l'être humain. Amestris avait besoin d'une justice et elle allait la lui procurer.

Elle alla chercher son amie d'enfance, Astrid, à qui elle exposa ses projets. On pouvait la prendre pour une folle, mais elle avait été son appuie jusque là et elle connaissait le tempérament de feu de son amie, elle lui offrit l'opportunité de la suivre.
Les mois passèrent, elle avait vidé sa bourse pour que son amie puisse la suivre, puisque contre tout ce à quoi elle se serait attendue, Astrid avait décidée de la suivre dans sa folle entreprise.
Le voyage fut difficile et plus d'une fois Félicia cru qu'elles allaient se faire prendre, mais finalement, elles percèrent les tranchées et arrivèrent dans la campagne Amestrienne. La destination n'était pas à discuter : Central city. Félicia dû enchaîner quelques petits boulots ingrats avant de trouver une bonne âme du corps médical qui, témoin des acquis qu'elle avait eus lors d'une précédente formation non-officielle -Elle cacherait bien entendu, la nationalité de son précèdent professeur- accepta de lui enseigner la discipline.
Elle vit à présent comme une civile lambda, bien décidée à se hisser jusque dans les hautes sphères du gouvernement pour trouver l'épicentre des manipulations alchimiques et mettre un terme à cette barbarie.

Il y a bien longtemps, dans un laboratoire Amestrien, on déplace le corps d'un homme, blessé, qui n'a pas su supporter les sévices infligés à son corps. On détache l'insigne de son costume militaire pour le jeter avec le cadavre. Un œil attentif pourrait lire « Rurik Lindhölm ».




© Never-Utopia & Evy


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 248
The Crow | Punching ball de Ban
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Roses:
Cadeau(x) Concours:

Félicia L. Holms

MessageSujet: Re: Félicia L. Holms Dim 29 Juin - 14:48
je pourais etre ta malade personelle ^^ si jamais mon perso se blesse
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 116
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie: 1
Roses:
Cadeau(x) Concours:

Félicia L. Holms

MessageSujet: Re: Félicia L. Holms Dim 29 Juin - 14:52
OMG. ELSA. TOI JE T'AIME. //AVION//

Noooon, aller. Je te souhaite la bienvenue. o7

Pour moi, t'as prez' est ok. o7, y'a les lignes demandées tout ça, tu explique bien comment elle découvre l'alchimie y tout donc j'ai aucun problème. ouo
-Je fais abstraction niveau conjugaison/orthographe, c'est pas franchement mon domaine :'D-

J'aime beaucoup ton vava' ! o7

Aller, je laisse quelqu'un d'autre donner son avis qui suivra la validation s'il n'y a pas de problème avec lui (ou eux, si ils sont plusieurs.) ! o7
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Who am i !

Félicia L. Holms

MessageSujet: Re: Félicia L. Holms Dim 29 Juin - 15:13
merci à vous deux ! /o/
Liesel - Je suis désolée pour les fautes, j'ai corrigée une première fois mais il serait tout à fait normale qu'une ou deux m'est échappées, je vais revérifier !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 116
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie: 1
Roses:
Cadeau(x) Concours:

Félicia L. Holms

MessageSujet: Re: Félicia L. Holms Dim 29 Juin - 15:23
De rien, et c'est pas ce que je voulais dire :'D

Ce que je voulais dire, c'est que j'ai pas regarder parce que je suis une véritable gourde à ce niveau. o7
-Ce cher Havoc est beaucoup plus doué que moi 8D //BRIQUE//-

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 719
✎ Dεvσtεd subσяdinatε | Smσkε's lσvεя ღ
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie: 16
Roses:
Cadeau(x) Concours: 3 citrouilles

Félicia L. Holms

MessageSujet: Re: Félicia L. Holms Mer 2 Juil - 14:46


♪ C'est dans un coin du bois d'boulogne
Que j'ai rencontré Félicie
Elle arrivait de la Bourgogne
Et moi j'arrivai en taxi
Je trouvais vite une occasion
D'engager la conversation ♫
♪ Il faisait un temps superbe
Je me suis assis sur l'herbe
Félicie, aussi
J'pensais les arbres bourgeonnent
Et les gueules de loup boutonnent
Félicie, aussi... ♫

*Tousse fortement...* Ahem, pardon pour cet égarement très chère, j'ai l'esprit un poil tordu parfois ^^"

*Cri intense au vu du miracle* Une ponctuation bien faite *o* En général les virgules cassent les textes mais tu les as utilisées à bon escient et rien que pour ça je t'aime //SUBWAY// (En fait j'aime tout le monde, je vis au pays des bisounours dans les tréfonds de ma tête)

Je ne vais pas contredire l'avis de Liesel, de toute, ça me va aussi. C'est bien écrit et cohérent, rien à redire. Du coup (mais ça va aller vite parce qu'il n'y a pas grand chose et que j'ai corrigé les truc insignifiants d'étourderie), voyons l'orthographe. Certains mot, voire bouts de phrases sont en rouge, c'est ce qui me chiffonne et que tu vas donc corriger avec mes petites astuces et conseils ^^ Tu peux néanmoins me contredire si je n'ai pas compris quelque chose dans le bon sens ou tout du moins pas dans ton sens à toi ^^

Let's start !

Caractère :
● dus → Faute d'accord avec le genre. Tu parles des qualités, c'est féminin, et non masculin.
● chasser → Alors je ne sais pas si beaucoup seront de mon avis mais pour moi une expres​sion(ou proverbe) est invariable et celle-ci s'adresse à un public. En ce qui me concerne j'accorderais le verbe avec la 2nde personne du pluriel.
Physique :
● ressortit → Si tu parlais des pectoraux d'un homme, j'aurais été d'accord... MAis là il s'agit de la la poitrine d'une femme. Faute d'accord avec le genre ici.
● elle a tout de même beaucoup perdu quelques bons kilos → Tu parles de la perte de poids de Félicia, ok. Par contre ta phrase est très mal tournée, on l'a comprend mais le problème est que ça n'est pas super beau à lire. A remanié de façon plus esthétique.
Histoire :
● la → Le sujet c'est bien "les inquiétudes de sa mère" ? Tu as accordé le 2nd pronom mais pas le 1er. Ça reste du pluriel.
● Un rayon de soleil ont Félicia → Je ne sais pas ce que tu as voulu dire... Il doit manquer un mot sûrement, ou alors un truc mal tourné...
● rappelés et laissée → Les 2 sont des fautes de conjugaison, c'est pour ça que je les ai mis ensembles. Les sujets auxquels ils s'accordent sont les bons mais le temps du verbe n'est pas correct.
● non → Il ne s'agit pas d'une négation dans ta phrase, il est directement relié à la personne.

Voili, voilou ^^

Ta validation ne pose aucun souci ^^ Je pars te mettre tes couleurs et ton groupe si personne ne s'y oppose. Nul doute que tu vas corriger ça très vite Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Who am i !

Félicia L. Holms

MessageSujet: Re: Félicia L. Holms Mer 2 Juil - 14:59
Voilà, il me semble que j'ai changé ce qu'il fallait. J'ai notamment remplacé "ressortit" par "bombée", et je me suis aperçue que je suis vraiment passée à côté de fautes assez énormes... xD
J'ai tout laissé en rouge pour que ça aille plus vite pour toi !
Merci encore pour la validation, mais aussi d'avoir pris le temps de relever mes fautes !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Who am i !

Félicia L. Holms

MessageSujet: Re: Félicia L. Holms
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Bélicia de Perle
» Félicia Kyra Andrews ~
» Félicia Stones - Institutrice [à mettre à jour]
» Licia !
» Une Licia beaucoup trop de fois au top

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: HRP :: PRESENTATIONS ABANDONNEES-