RSS
RSS

Trolls du Staff

19/06/2016 : Kira Even devient le Punching-ball officiel de Ban
08/2016 : Pride s'est fait troller sa signa ! La prochaine victime sera...
14/09/2016 : Venestraale s'est fait troller sa signa ! On peut difficilement être plus moche et mignonne à la fois qu'elle xD
03/11/2016 : C'est au tour de Jean de subir les pitreries de notre fonda' adorée ! Tronche de poivrot ou piqué par des guêpes ? Les deux ensembles ? Ca doit faire mal...
14/02/2017 : Il ressemble à un asiat' croisé avec un pékinois.... Son nom est Flmeeeeeeeen Alchemist ! He has trolled !!!
08/05/2017 : Dancho s'est fait avoir par la vilaine Fonda.... Chantons tous ensemble ! "Dancho-Danchomeeeeen !!!"
12/06/2017 : Le Fullmetal se fait avoir ! Il perd toute la confiance de ses amis après la publication de sa nouvelle signature ! Comment les frères Elric vont surmonter cette épreuve ?"

WANTED !

Staff



Petites annonces

D'après les rumeurs, le Généralissime King Bradley aurait été vu dans les jardins du Q.G, tondant la pelouse avec un tablier rose.
Event Festival à Central ! Cliquez et venez donc participer à l'aventure o/

Event Festival : Requiem for a dream

Vous êtes tous invités à la fête ! Soyez prêteeeeeeeeeeeeees !
Evy S. Evans - " Recherche mon ami d'enfance : Vayn E. Draeger.
Merci de bien vouloir ramener son derrière au plus vite ! "
Solf J. Kimblee - "Recherche rapidement un Ishbal du nom de "Scar" pour le faire exploser.
Recherche aussi le Docteur Marcoh-san pour le ramener dans sa cellule et lui demander un autographe pour la conception de sa belle pierre philosophale. "
Témoin effrayé - "Faites attention à vous ! Scar n'est pas un véritable humain, c'est un Dalek déguisé... Fuyons !!!"
"EXTERMINATE"
ATTENTION ! Central (Ou la nouvelle Tapalousie ) connait une nouvelle vague d'attentats !
On raconte que le Fullmetal et le Flame Alchemist s'amusent à se déguiser en femme et à; je cite : "se dépoiler le corps". Rentrez vos enfants aussi vite que vous le pouvez... L'apocalypse est proche.


Musique

©linus pour Epicode
En bref


 

avatar
Messages : 99
L'Alpha & l'Omega
Who am i !

[Event] Attentat à Central [Groupe 1]

MessageSujet: [Event] Attentat à Central [Groupe 1] Mar 20 Mai - 12:50
EVENT

.
Il est deux heures du matin lorsqu'une violente secousse se fait ressentir. Dehors, on peut y voir des nuages de fumée montant vers le ciel sombre. Des cris et des pleurs se font entendre de toute part. Soudainement une détonation provoquant une deuxième secousse... Mais que se passe t-il dans la ville de Central City ? Des personnes qui courent partout, essayant de fuir les lieux des explosions.

Une silhouette apparaît dans les bas quartiers, cachée dans les ombres de la nuit noir. Elle n'est pas seule, quatre autres personnes sont avec cet individu dont on ne voit pas le visage. Un rire puis un claquement de doigt et les sbires partent en silence en se séparant en deux groupes. L'un reste dans les bas quartiers, allant vers des entrepôts et l'autre vers le centre ville, là où les deux explosions on eut lieux.

Le généralissime King Bradley se rend sur les lieux, une dizaine de minutes plus tard, pour donner des instructions à tous ceux qui ont été convoqués : " Il semblerait que Central City soit visé par des terroristes. Nous n'avons aucunes informations sur l'identité de cette ou de ces personnes. Je vous demande tous d’enquêter et d'aller appréhender le ou les coupables ! Rompez. "

Il n'avait pas vraiment l'air de bonne humeur, il se détourna et alla discuter avec un soldat aux cheveux blonds, qui s'en alla quelques minutes plus tard vers le centre ville. Le colonel Evans prend les directives des militaires présents et leur donne l'ordre d'aller fouiller chaque ruelles, puis elle demanda à des volontaires de la suivre vers les bas quartiers afin d'aller enquêter là-bas. Allez-vous trouver ceux qui sont la cause de l'attentat ?


HRP

Il me faut principalement des militaires ici. Les homonculus peuvent se rajouter aussi pour la chasse à l'homme [Sauf notre cher Envy Geehee.] J'attendrais une semaine avant de poster de nouveau avec G.M. Cela annoncera le début de l'event, il sera toujours possible de rejoindre en faisant la demande au chargé de l'Event.

Premier tour : Description de votre arrivé sur les lieux jusqu'au départ pour les bas quartiers (Ne vous avançaient pas trop vite o/)
PNJs présent : Inconnu 2, Inconnu 3



Fiche par Narja pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 711
✎ Dεvσtεd subσяdinatε | Smσkε's lσvεя ღ
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie: 16
Roses:
Cadeau(x) Concours: 3 citrouilles

[Event] Attentat à Central [Groupe 1]

MessageSujet: Re: [Event] Attentat à Central [Groupe 1] Mar 27 Mai - 20:14




 

 
>> Attentat à Central <<

 
Feat. Evy S. Evans, Jean Havoc, Pride, ...









 

 
Havoc dormait profondément, exténué de sa journée et plus encore car les jours de congés restaient rares depuis sa réintégration. Il avait surtout fait du travail de bureau mais n'étant pas fan ni très doué pour ce genre de tâche, cela lui avait prit un temps fou ainsi que toute son énergie. Pas un seul bruit dans l'appartement, hormis sa respiration et le tic tac du réveil et de l'horloge dans une autre pièce, le calme plat. Rien ne laissait présager ce qui allait arriver d'ici peu. Simultanément, les aiguilles du réveil et de l'horloge indiquèrent 2h du matin et une secousse se fît ressentir...

Jean ouvrit paresseusement un oeil, pensant que c'était dans son rêve ou bien dans son imagination. Il se retourna et tenta de se rendormir lorsqu'une seconde secousse arriva. Plus de doute, pas d'imagination ou de rêve, mais la réalité pure et dure. deux secousses en moins de 2 minutes, ça n'était pas anodin, et trop rapproché pour être un tremblement de terre. Surtout que Central n'était absolument pas sujette à ce genre d'activité et l'ensemble d'Amestris non plus d'aussi loin qu'il se souvenait. 

Ni une ni deux, le militaire se leva et chercha d'emblée sa tenue de mission, son gilet pare-balle, ses holsters, ses armes, etc... Tout son barda disponibles et trouvables dans son appartement, les armes plus du style snipers et fusils à pompe étant au QG. Il enfila rapidement le tout, mis sa cagoule et sa carte de militaire dans sa poche et sortit de son appartement. Les autres résidents sortaient tour à tour de chez eux, s'interrogeant sur le palier, les enfants pleuraient... Dans cette situation et en tant que militaire, son premier devoir était de rassurer la population et de l'encourager à rester calme. Sortant sa carte, il intima d'avoir 2 minutes de silence.



- "Je vous en prie, restez calme. Vous aller rentrer chez vous et attendre. Vous aurez des informations quand nous en saurons plus."

Lorsqu'il sortit de l'immeuble, les pleurs et les cris de la population furent remplacés par les sirènes d'alarme du QG qui résonnaient dans tout Central. Le militaire suivit en courant les officier de la police militaire qui allaient tous dans la direction d'une immense colonne de fumée. Le ciel orangé, témoignant d'un incendie, avait néanmoins quelque chose de beau avec l'immensité du ciel noir... Jean grimpa rapidement sur un toit à l'aide d'un escalier de secours d'un immeuble au hasard pour évaluer les dégâts vu d'en haut, mais il était encore trop loin.

Étant le long d'une avenue, les toits étaient tous collés ou très peu espacés en comptant les escaliers de secours de certains et le militaire en profita pour continuer son chemin par les hauteurs, lui évitant ainsi d'être bousculé par la population qui était évacuée en sens inverse. Arrivé au lieu de la catastrophe, il mit sa cagoule afin d'être le moins possible dérangé par la fumée et les cendres qui volait. Autant ne pas s’asphyxier... Il aperçu le Führer Bradley donner ses directives puis repérant des cheveux roux il descendit rapidement par l'escalier le plus proche.



- "Cela faisait un moment, Colonel Evans... Ravi de vous revoir, dommage que les circonstances ne soient pas plus sympathiques."

Depuis leur charmante et délicieuse altercation dans un ascenseur de l'hôpital, les deux jeunes gens n'avaient eus que bien peu de contacts. De rares et brefs coups d’œils lorsqu'ils se croisaient. Jean ne savait toujours pas si il pouvait ou non lui faire confiance, cependant une situation comme celle-ci pouvait amener à éclaircir ce point. Voulant toujours jouer et puisque peu de monde ferait attention dans ce chaos, le militaire remit délicatement une mèche de cheveux derrière l'oreille de sa collègue.


- "Une cendre, je vous l'ai retirée... Trêve de bavardages, il y a moyen de m'obtenir un fusil à pompe ? J'ai peu de matériel sur moi."

En effet, à part ses armes personnelles et les quelques grenades fumigènes qui pendaient à sa ceinture, le jeune homme était plutôt démunit. Un jour viendra où il aurait les moyens de se payer un véritable équipement personnel. Depuis qu'il était sous-officier, il ne bénéficiait plus de la bourse d'étude qu'il avait obtenue lors de ses classes. Et il faut dire que son salaire actuel relevait de la médiocrité, surtout en ce qui concerne l'armurerie...

 

 
©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia & Modifications by Jean Havoc
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 517
L'orgueil parfait / Pedopride
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie: 7
Roses:
Cadeau(x) Concours:

[Event] Attentat à Central [Groupe 1]

MessageSujet: Re: [Event] Attentat à Central [Groupe 1] Jeu 29 Mai - 17:04
Les punitions... C'est bien une des choses que l'on reçois quant on fait des bêtises des punitions... Mais pour Pride l'homonculus de l'orgueil, il en eu fallut de peu pour qu'il se prenne une puntion du fait de ce qu'il avait commencer a faire a son jeune frère l'homonculus de l'envie, mais il n'en fut rien au contraire, il reçu l'ordre de rejoindre son petit frère et prétendue Beau-Père car quelque chose était entrain de se passer et c'est ce qu'il fit...

Le jeune Selim Bradley retourna donc chez lui, mais en entrant qu'elle ne fut pas sa surprise de voir sa belle mère lui sauter au coup et le serrer dans ces bras en tremblant doucement. Pride resta surprit jouant le rôle de l'enfant il demanda alors a sa mère ce qui se passait et celle-ci lui expliqua alors que il semblait que deux explosions avaient eu lieu et qu'un attentat venait donc de se produire et que son beau père était partit gérer cette événement. Aucun son ne sortit de la bouche du gamin qui resta dans les bras de sa belle mère et pour cause, avant même que quelqu'un puisse le remarquer dans l'ombre du généralissime présent sur les lieux, dans les bas quartiers, un oeuil apparut et l'ombre de ce dernier se mit a bouger, Pride venait d'entrer en scène. Il observa calmement son jeune frère et prétendue Beau-Père et lui expliqua ce qu'il en était en disant:

"Te voila Pride, il semble qu'il y ai eu un attentat dans les bas quartiers, ce qui fait que Central est attaquer par des Terroriste, j'ai envoyer déjà des militaires mener l'enquetes, mais je te demanderais d'y aller toi aussi."

"Je m'en charge de ce pas ne t'en fais pas mon cher frère."

Telle fut la réponse de l'orgueil n'importe qui, qui aurait entendue le Furher parler aurait été surprit d'entendre ce dernier parler a... Lui même! Mais aurait été encore plus surprit en entendant quelqu'un répondre alors qu'il n'y avait personne avec lui, enfin personne il fallait observer les ombres pour voir qu'il y avait bien quelqu'un ou plus tôt quelque chose mais peu de temps après cette ombre mouvante avait disparut. Peu de temps après a l'ombre d'un vieux lampadaire non loin du lieu d'une des explosions dans les bas quartiers, l'ombre se mit a bouger de nouveau observant les lieux, la puissance de l'explosion était assez forte car le bâtiment ne ressemblait plus a grand chose. Pride regarda calmement a gauche et a droite, avant de se déplacer dans l'ombre d'un militaire qui se dirigeait vers les bas quartiers pour en quetter, ce qui eu pour effet d'arranger l'homonculus de l'orgeuil qui resta la dans l'ombre de se soldat car il allait se faire emmener tranquillement sur les lieux de l’en quette ou il pourrait mener son en quette sans se faire remarquer...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 116
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie: 1
Roses:
Cadeau(x) Concours:

[Event] Attentat à Central [Groupe 1]

MessageSujet: Re: [Event] Attentat à Central [Groupe 1] Jeu 5 Juin - 12:40

Attentat à Central

feat. Jean Havoc, Pride, Roy Mustang, Riza Hawkeye, Evy S. Evans, Shiro Alastor.
La nuit était tombée depuis bien longtemps déjà. Central était calme. Bien calme. Limite trop calme. Tous les appartements de la ville étaient éteints. Ou presque tous. Parmi les lumières encore allumées, on peut trouver un appartement assez spécial. D'apparence, il ressemble à tous les autres. Mais en vérité, il renferme l'antre d'une Militaire. La Militaire en question est le Commandant Rosenwald. Oui oui, vous savez ! Celui qui vous taquine à longueur de temps ! Etant rentrée très tard le soir et ayant bien des choses à régler, la demoiselle ne sait pas coucher. Assise à son bureau, une tonne de paperasses résidait dessus, paperasses quasiment toutes bouclées, mais il y avait encore bien du travail. Les manches de sa chemise remontées, dévoilée bien des traces sur ses bras, d'on plusieurs encore saignantes. Elle avait recommencé. Elle voudrait simplement que cette douleur disparaître en entier et soit oubliée. Elle prit un chiffon, blanc à l'origine et le posa sur les plaies, laissant tomber sa tête dessus. Les larmes coulées à flots sur ses joues, lorsqu'une secousse se fit sentir non loin. Au départ, la jeune femme penser qu'elle avait des hallucinations, qu'elle ressentait ça juste par fatigue. Jusqu'à qu'une deuxième secousse plus proche manqua de faire tomber la bibliothèque sur elle. Rosenwald se dirigea à la fenêtre de la terrasse, sur laquelle elle sortit, de là, on pouvait observer deux dômes de fumée blanche s'élever vers l'espace que l'on voit au-dessus de nos têtes.

Rentrant immédiatement dans son appartement, la jeune femme se dirigea dans la salle de bains, d'où elle sortit une bande et des compresses d'un placard. Elle se fit un rapide bandage, à là fois correct et discret. Elle descendit ses manches, attrapa sa veste militaire, ses armes et sortit. Sur le palier, les civils étaient affolés, lorsqu'ils vus Rosenwald sortir, vous imaginez comment ils se sont tous précipités autour d'elle à lui demander ce qu'il se passait et s'ils allaient mourir. Elle réussit à garder son sang-froid et rassura tout le monde. Bien sûr, elle n'avait aucune idée de ce qu'ils se passer, mais elle leur a promis d'aller voir et de régler le problème. Une fois dehors, elle prit conscience que quelqu'un d'autre avait été alerter, puisque que la population avait retrouvé son calme. Les cris et les pleurs furent remplacer par les alarmes du Quartier Général résonant dans tous Central et par les bruits de pas des autres militaires. La population évacuée dans le sens inverse l'obligea à emprunter des ruelles pour arrivée sur les lieux. Il y avait déjà quelques personnes, mais elle était arrivée dans les premiers malgré le détour. Les autres n'on pas trop tarder. Le Führer Bradley a rapidement donné des ordres. Le Colonel Evans était aussi présent sur les lieux, ainsi qu'un type bizarre à ses trousses.

La demoiselle essaya d'avoir des informations sur le problème actuel. Les seules informations qu'elle réussis à avoir concerné le fait que des types aux visages inconnus s'en prenaient à Central. Que le groupe s'était divisé en deux, l'un se diriger vers le Centre-ville et l'autre vers les entrepôts. Autant elle pouvait comprendre pour le Centre-ville, il y avait toute les boutiques, sans parler de la banque, mais les entrepôts, elle avait du mal, qui avait t-il de si important là-bas ? Rien à la connaissance du Commandant. Elle jeta un regard en direction du Führer. Qui visiblement se parlais à lui-même. Il est victime de trouble dissociatif de l'identité ? Non parce que vous savez, se parler à soi-même peut entraîner des visites chez le psy'. Avec l'âge, Bradley pense qu'ils sont deux dans sa tête, voir plus, qui sait. -Oh bah tiens, j'viens de donner une bonne raison de le virer pour prendre un autre Führer ! Elle est pas belle la vie ?-

Faites pas attention à la fin. *Meurt*

© Great Thief
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 471
Oeil du faucon | Névrosée de la gâchette ♪
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Roses:
Cadeau(x) Concours:

[Event] Attentat à Central [Groupe 1]

MessageSujet: Re: [Event] Attentat à Central [Groupe 1] Mer 11 Juin - 12:15
The night ghosts enlivened
Riza & Co'




Après l'effort, le réconfort, rien de mieux qu'une bonne nuit de sommeil pour se refaire une santé et repartir du bon pied le lendemain. Un calme plat régnait dans la chambre, pas une mouche qui volait... Seul le bruit de la respiration de Riza pouvait s'entendre si on tendait bien l'oreille ou peut-être même le bruit de la queue d'Hayate qui frottait le sol entre deux. Un visage paisible, tombé le masque une fois la journée terminée. Une nouvelle nuit calme et complète qui se profilait ? Non pas tellement en fait, sa nuit allait être plus courte que d'habitude. La ville n'était pas calme, quelque chose était en train de se préparer... Et même d'arriver. D'ailleurs c'est à deux heures du matin qu'une secousse ébranla la ville de Central, faisant trembler les murs du logement de la blonde. Les aboiements d'Hayate qui se réveilla d'un bon et grattait la porte d'entrée. La militaire se réveilla rapidement, se redressant vivement et bondissant hors de son lit, une mauvaise idée puisque sa tête tourna voyant trouble l'espace de quelques instants. Posant une main sur son visage, paupières closes, elle secoua la tête afin de se reprendre. Elle n'avait pas le temps de traîner, elle se demandait ce qui se passait. Regardant par la fenêtre des nuages de fumée s'élevaient dans la ville, une agitation bruyante et mal organisé se produisait. La panique... Ni une ni deux, Riza enfila sa tenue militaire abandonnant le pyjama à même le sol, prenant ses armes en les rangeant convenablement. Son chien courrait partout dans le studio aboyant comme un fou et grognant même. Riza n'arrivait pas à le calmer. Une fois prête, elle sortit en trombe de chez elle sa porte claquant dans un bruit sec. Peu importe le voisinage devait déjà être réveillé depuis la secousse...

Une fois dehors, elle pouvait mieux entendre les cris et voir la panique qui avait lieu dans les rues de la ville, elle n'avait pas une minute à perdre. Se précipitant vers les colonnes de fumée suivant son chien qui courrait comme un dératé sans vraiment attendre sa maîtresse qui suivait tant bien que mal. L'animal s'arrêta enfin d'haletant bruyamment de cette course folle. Riza arriva après lui s'arrêtant à ses côtés, regardant autour d'elle. Le chaos était là, des blessés assis ou couchés à même le sol, des cris, des pleurs. Le sang avait coulé cette nuit et le généralissime présent sur les lieux ne semblait pas être ravi. Ce qui était normal dans le fond, les gens attaquaient la police militaire si on peut dire demandant ce qui se passait et quand les secours arrivaient. Ils ne devaient plus se sentir en sécurité maintenant... Riza s'avança calmant des gens entre deux et demandant comment d'autres allaient. Elle repéra le Colonel Evans ainsi que Jacqueline. Les militaires étaient rapides quand il arrivait ce genre de chose. La blonde cherchait dans cette foule et cet enfer le Colonel Mustang qui ne semblait pas être là pour le moment. De toute manière, elle ne pouvait pas rester sans rien faire pour le moment... Il y avait tellement de choses qui devaient être faites, mais par quoi commencer ? Aider les civils, trouver les coupables. Elle décida quand même de se rendre auprès de du Colonel Evans et d'Havoc afin d'avoir rapidement un rapport de la situation. C'était vraiment dommage que ce genre d'évènement se passait sans que personne puisse anticiper. C'est sûr que les coupables de ce crime affreux allaient le payer et peut-être même de leur vie. Un réveil brutal et une nuit courte et pourtant, Riza était déjà bien en forme pour une journée qui allait être difficile.


© Grey WIND.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Who am i !

[Event] Attentat à Central [Groupe 1]

MessageSujet: Re: [Event] Attentat à Central [Groupe 1] Mer 11 Juin - 12:21




 
"ET BOUM"


 

Ah qu'elle belle soirée je venais de passer. Certes demain je travaillais et je me couchais à pas d'heure, mais j'avais passé un bon moment, qui m'avait permis d'oublier mes soucis principaux. En allant me coucher à une heure et demie du matin, je n'aurais jamais, oh grand jamais cru que ce qui allait suivre pouvait se produire. En effet, j'étais sorti du travail vers dix huit heure, un peu avant tout le monde -mais mes collègues ne m'en voudront pas pour cela de toute façon- et j'étais donc rentré me changer histoire d'aller faire un tour. Dans les rues tout était calme, moi qui d'habitude devais jouer du grade afin de rendre son calme à certaines rues, ce soir que neni. Les mains dans les poches, je continuais ma route, furetant de bar en bar cherchant celui avec l'ambiance la plus chic. Mon aventure me mena vers un pub très sympa, situé à une trentaines de minutes de chez moi. Il est vrai que ce soir, j'avais peut être un peu bu, Whisky Amestrien, comme tout officier se respectant. J'avais peut être aussi un petit peu dragué. Mais cela était sans égal face au Karaoké ! Ah quelle bonne tranche de rire que de voir passer un à un les gens qui ne tiennent plus droit face à un micro ! Évidement je sautai mon tour, il n'était pas question que moi, un colonel de l'armée je m'abaisse à ce jeu. Ils ne le savaient peut être pas, mais leur futur chef se dressait devant eux ! Bon en effet, j'avais peut être un peu trop bu. Mais je savais récupérer en une nuit, là n'était pas le problème.

Oui le vrai problème, ç'avait été de se faire réveiller une demie heure plus tard par une secousse. Une secousse que je croyais fictive au début. Peut être que ma tête tournais encore un peu là haut. Mais la deuxième me ramena directement à la réalité. Debout d'un bond, je me dirigeai d'un pas rapide vers la salle de bain. Un rapide coup d'eau sur le visage, un petit remède histoire de faire passer le mal de tête et je m'habillais, évitant de regarder ma propre tête, je ne souhaitais pas me faire peur. Sobre, je l'étais dans ma tête, mais ma tête devais malheureusement afficher un état de fatigue considérable. Le boucan dans la rue me procurait un mal de crane horrible, mais comme tout bon officier qui croise une patrouille, je leur donnais mes ordres afin que l'état des lieux ne deviennent pas Anarchique. C'était presque instinctif que de donner de tels ordres, alors je continuais ma route sans trop me soucier de ce que je venais de faire. Mais je revins tout de même sur mes pas, histoire de demander aux soldats où c'était rassemblée la majorité de l'armée. La réponse semblait logique, mais je préférais en être sur. Je me dirigeais donc d'un pas rapide, veste sur l'épaule en armant mes gants, vers le nappage de fumée qui s’échappait dans la nuit presque trop noire.

En approchant des lieux, je cherchais d'un vif coup d’œil mes sous off'. Mais c'était quelqu'un d'autre que je reconnus. Notre cher voisine de bureau en pleine discutions avec Havoc. Riza aussi était déjà là. Ce n'était pas étonnant de leur part, même si j'aurais bien aimé être ici plus rapidement qu'eux, histoire de. Portant mon manteau en masque, je m'approchai d'eux. Sachant qu'Evans était là avant moi, elle devait en savoir plus. D'un salut rapide de la main droite, je me présentai face à eux.

-Colonel Evans. Lieutenant Hawkeye. Sous lieutenant Havoc. Peut on savoir précisément ce qu'il se passe ici?

Au fond de moi, je savais pertinemment ce qu'il se passait ici. Des secousses et des nuages comme ceux ci, j'en avais vu plus d'un. Mais ce que je cherchais vraiment à savoir, c'était des précision concernant l'explosion. Terrorisme d'intérieur ? Groupe extrémiste ? Coup d’État ? La réponse devait bien se trouver quelque part.

 
© Eryu/Leony

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Who am i !

[Event] Attentat à Central [Groupe 1]

MessageSujet: Re: [Event] Attentat à Central [Groupe 1] Mer 11 Juin - 13:57
 


Une nuit explosif à Central  



La nuit était tombée à central, Shiro était étendu sur son lit, il dormait profondément. L'homme avait eu une rude journée, il était totalement fatigué. Dans le quartier où il habité, chaque soir, on entendait des cris, cela réveillé le commandant Alastor. Et donc il n'arrive plus à se rendormir, mais hier soir, il avait arrêté les fouteurs de trouble dans son quartier et ils ont été emmenés en prison. Alors pour cette nuit rien ne va le déranger. Avant de dormir, il se demanda, s'il ne devait pas déménager et donc ne plus faire son radin. Mais le défaut de Shiro est difficile, même si c'était son premier appartement quand il était arrivé à central. Shiro était encore endormi, trois mouches s'envoler dans la chambre et elles se mirent sur le visage du commandant, au début, il a bougé pour quel parte, mais les mouches se sont posé plusieurs fois et cela l'avait réveillé. Quand Shiro, c'était réveillé, il frappa les mouches avec une serviette pour les tuer. L'homme se s'allongea dans son lit et il essaya de dormir, il était assez tard, Shiro espérait retrouver le sommeil. Cependant il n'arrivé pas à dormir, il regarda le plafond pendant plusieurs minutes. Quelques heures plus tard la commandant c'était endormit, mais soudain Shiro avait été réveillé en sursaut des cris et au loin il avait entendu des explosions. Quand il regarda par la fenêtre, il avait vu des personnes qui couraient en tenant quelque blessé. Puis il voit une fumée un peu plus loin. C'était probablement là bas ou l'explosion c'était produit, alors le commandant décida de partir pour connaitre les raisons de l'explosion et Shiro voulait partir pour aider les victimes. Il avait mis son uniforme de militaire et Shiro est sorti pour se diriger vers la fumé, il marcha pendant plusieurs minute. Quand il était arrivé à proximité, l’homme constata les déjà, déjà sur son chemin la population était affolé et Shiro l’ai rassuré en leurs demandant se mettre à l’abri. Mais maintenant il voyait des personnes gravement blessées. Ce qui était bien c’est que les secoure s’occupé d’eux. Ensuite il avait entendu les sirènes de l’armé, plusieurs militaires se dirigé vers l’endroit ou c’était produit l’explosion. On se rapprochant Shiro avait vu King Bradley qui était avec quelque militaire. Surement il donne des instructions. Cependant le jeune homme continua sa route et il devant lui il avait vu un groupe de personnes. En se rapprochant d’eux Shiro les reconnait.

- Shiro : Bonsoir colonel Evans, mustang, lieutenant Hawkeye et sous-lieutenant Havoc. On connait l'origine des l'explosion ?


Shiro se demanda qui avait provoqué ces explosions. Est ce que c'est un étranger, ou une personne qui veut nuire aux alchimistes d’État comme Scar.

Copyright Hibari Kudo
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 693
Colonel | Kaze no Renkinjutsushi
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie: 15
Roses:
Cadeau(x) Concours:

[Event] Attentat à Central [Groupe 1]

MessageSujet: Re: [Event] Attentat à Central [Groupe 1] Dim 15 Juin - 16:49

Attentat à Central.
Evy & cie

Après une bonne journée de travail, rien ne vaut une bonne nuit de sommeil comme on dit ! Le colonel Evans avait finis assez tôt, bien qu'elle avait prise une heure en plus sur son temps personnel pour archiver elle-même quelques dossiers qui traînaient sur son bureau et qui concernaient différentes personnes de central, soupçonné d'être partisans d'un nouveau groupe qui faisait parler de lui depuis quelques semaines dans tout le pays : Les illuminés. Drôle de nom pour un groupe qui voulait libérer Amestris du contrôle de Bradley et des alchimistes d'Etats.... Ce groupe se servait des croyances, des religions et surtout de l'histoire du pays pour recruter du monde dans leur camp. Ishval était un exemple que ces gens prenaient la plupart du temps ou bien les diverses émeutes sanglantes que le pays avaient subit depuis des années à cause de l'armée et de ses chiens dangereux. Ces individus semblaient bien être calés sur le sujet et exploitaient le maximum de faille pour leur avantage.

Ce groupe voyait son nombre augmenter de jour en jour et faisait parler de lui dans plusieurs coin du pays. L'armée commençait à se demander si jamais il n'y avait pas de traîtres dans les rangs. Ce n'était pas une hypothèse à écarter, étant donné que le chef des forces militaires était la cible principale. C'est en secret que Evy commençait à enquêter sur diverses personnes du Centre, commençant bien entendu par les plus haut-gradés. Tous avait le profil pour devenir des insurgés et tenter de se rebeller contre leur maître, mais cela n'avait pratiquement rien a voir avec ces pauvres paysans et leur sectes à deux centz. La tâche n'allait pas être simple, mais elle parviendrait à faire une liste concrète des suspects potentiels et la remettre au Führer. Tout cela commençait à être pesant, surtout avec ce fameux Scar qui se baladait dans le pays et tuait des Alchimistes d'Etats sur son passage afin de se venger de la disparition de son peuple. Comme si les pauvres militaires n'avaient pas assez de travail comme ça !

Enfin voilà... Après des heures de travail acharnées sur ses papiers, la jeune femme était rentrée chez elle pour se reposer un peu. Toutefois, elle oubliait un petit détail.... Elle ne vivait plus seule depuis quelques jours. En effet, depuis moins d'une semaine, la Taisa avait accueillit chez elle, une femme venant de Xing. Cette dernière n'avait pas l'air de vraiment s'y retrouver dans ce pays que par gentillesse, Evy l'avait adoptée sous son toit pour le meilleur et pour le pire... Je déconne ! Shiho était une demoiselle qu'Evans avait rencontrée dans la rue alors qu'elle faisait ses courses. Cette étrangère avait un don pour s'attirer des ennuis encore plus plus gros que le monde et en faisait voir de toutes les couleurs la pauvre rousse dès le premier jours. La squatteuse n'avait pas l'air méchante, mais il fallait tout de même l'avoir à l'oeil pour éviter qu'elle s'attire les ennuis et ne finisse six pieds sous terre en faisant ami-ami avec les mauvaises personnes. Bien sûr, le fait qu'elle vit chez la militaire ne changeait pas le fait que Shiho et sa tortue n'avait pas de papiers et était illégalement sur le territoire. Ce n'était qu'un tout petit détail par rapport à ce que pouvait et allait vivre les deux jeunes femmes.

Après une soirée à se battre contre la Xinoise et sa tortue qui avait des tendances carnivore, Evy alla se coucher dans les alentours de minuit avec son chat dans les bras. La pauvre bête ne pouvait plus dormir tranquillement avec un monstre vert qui rodait la nuit pour lui mordre la queue à tout moment. L'endroit était dangereux aussi bien pour la locataire que pour l'animal de compagnie. Vite dans les bras de Morphée, le temps passa si rapidement qu'elle avait eu l'impression de dormir que deux minutes quand une explosion se produisit dehors et fit trembler les murs et les meubles. Ouvrant les yeux en se levant précipitamment pour aller à la fenêtre, la jeune célibataire avec son chat encore dans les bras alla directement dans l'autre chambre afin de vérifier que Shi... AH bah non, l'autre femme dormait encore avec de la bave au coin des lèvres. Plissant le regard, Evy choppa la tortue qui était sur le sol et qui tentait de lui mordre les pieds et la mise dans la bouche entrouverte de sa colocataire.

Réveilles-toi ! Il se passe quelque chose à l'extérieur.»

Une seconde secousse se fit ressentir et on pouvait entendre les personnes dans le bâtiment commencer à paniquer et à aller à leurs fenêtres pour voir ce qui se passait un peu plus loin. Laissant son chat sur le haut du canapé en passant, la jeune femme alla s'habiller avec sa tenue militaire et attrapa son sabre d'une main avant de revenir vers une Shiho baillante et encore dans les vapes. et de lui ordonner de ne pas bouger de l'appartement sauf si jamais cela devient dangereux dans le coin et qu'il n'y aurait pas d'autres choix. Se précipitant vers la porte d'entrée, elle vit les habitants de l'immeuble se mettre tous à vouloir quitter leurs appartements pour fuir. Evy dû prendre quelques minutes pour calmer ce beau monde et ensuite descendre vers la rue afin d'aller vers l'endroit où s'élever la fumée.

La population paniquait et courraient dans tous les sens afin de sauver leurs vies. Evy arriva finalement tant bien que mal sur les lieux où le généralissime King Bradley. Il n'avait vraiment pas l'air très content de la situation et donna des instructions clairs et rapides. Evy alla directement le voir après son discourt et le salua rapidement afin de se porter volontaire pour prendre les directives du groupe qui allait chercher les responsables tandis qu'Alex Louis Armstrong se portait volontaire pour aller aider la population à évacuer dans une zone sûre. Très vite, la rousse alla près d'un camion contenant des armes et fut rejoint par les militaires qui se proposaient pour cette chasse à l'homme nocturne. Le premier à la rejoindre n'était autre que le sous-lieutenant Jean Havoc qu'Evy connaissait déjà. Elle ne fit rien quant à son geste et resta totalement concentrée sur la suite des opérations qu'elle allaient dirigées.

Contente de vous voir Sous-lieutenant, derrière moi il y a des armes. Prenez donc ce qu'il vous faut. »

Elle vit un peu plus loin une jeune femme qui regardait dans sa direction et qui attendait apparemment les ordres pour agir aussi. Une commandant d'après les galons sur ses épaulettes... Evy lui fit signe de se rapprocher et de prendre ce dont elle avait besoin si elle n'avait pas de quoi se battre ou bien même se défendre et finalement aperçut un autre visage familier, ce lui de Riza Hawkeye. Lui faisant un signe de tête pour la saluer, tout en restant sérieuse, la femme espéra ne pas voir le chef de la team du bureau d'à côté montrer son nez, mais hélas il était aussi de la partie ainsi qu'un autre commandant qu'Evy avait fait récemment la connaissance. Une fois tout le monde présent, du moins ceux qui avaient pu venir dans les minutes après l'explosion, elle prit enfin la parole pour expliquer la situation et le déroulement des choses.

Bien ! Il y a dix minutes environ deux explosions se sont produites dans le centre de la ville. Nous ne savons pas qui sont les responsables, mais c'est à nous de les retrouver. Il ne doivent pas être loin ! »

Soudainement un soldat apparu et alla donner d'autres informations écrites à la jeune femme aux cheveux rouges qui reprit la parole après une lecture rapide.

Une patrouille dans les bas quartiers aurait aperçu des individus suspects rodaient autour d'une zone d'entrepôts. Ils sont peut-être armés et dangereux. Nous avons pour ordre de quadriller la zone et de la ratisser au peigne fin. Lieutenant Hawkeye ! Je veux que vous fassiez équipe avec le commandant Alastor afin de couvrir les entrepôts désaffectés du numéro 1 à 6 à l'Est. Havoc et l'autre commandant vous irez fouiller les numéros 7 à 11 et.... Le colonel Mustang et moi-même iront vérifier ceux jusqu'à 17. Il se peut que des renforts nous rejoignent en route, mais on ne peut les attendre pour le moment. Vous avez tous vos secteurs d'intervention, donc au travail. N'oubliez pas que nous devons les appréhender. Soyez prudent ! Nous nous reverrons dans une trentaine de minutes devant l’entrepôt 1 pour un rapport.»

Elle fit signe à tout le monde de se mettre en route et fit de même, allant vers les bas quartiers avec son partenaire afin d'aller débusquer les affreux terroristes. 



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 29
Who am i !

[Event] Attentat à Central [Groupe 1]

MessageSujet: Re: [Event] Attentat à Central [Groupe 1] Mer 18 Juin - 13:36
EVENT

.
De longues minutes sont passées depuis les deux explosions au coeur de la ville. Vous êtes tous amener à chercher et à appréhender le ou les suspects qui sont à l'origine de cette attaque nocturne. Vous êtes séparés en équipe de deux afin que les recherches soient plus rapides et pour couvrir un maximum de terrain. Dans la zone des entrepôts dans les bas quartiers, dieu seul sait ce qu'on peut y trouver.

Riza et Shiro vous vous dirigez tout deux vers leur zone, fouillant les premiers hangars quand soudainement dans l'un d'entre eux, un hurlement se fit entendre. Cela n'avait absolument rien d'humain... Bien qu'en vous approchant, vous vous dites que la voix qui ne cesse de crier dans le bâtiment portant le numéro 5 à des faux air d'enfant. Vous entrez à l'intérieur et l’obscurité ne vous aide pas vraiment à repérer où se trouve cette personne qui semble souffrir. Avançant tout deux, étant sur vos gardes, après avoir traversé le grand bâtiments vous vous trouver en face d'un petit garçon. Celui-ci ne semble plus tenir sur ses jambes et tombe devant vous. Cependant, une fois que vous êtes assez proche de lui, un bruit venant de derrière vous, capte votre attention. La grande porte en fer du hangar se ferme et vous laisse dans le noir quasi complet. L'enfant qui était sur le sol disparaît pendant que votre attention concentrée ailleurs et se met à rire... Du moins ce fut le premier rire avant voir une multitude d'yeux vous encercler. Tous des enfants chimères étant sous une sorte d'emprise, les rendant dangereux et assoiffés de sang. Qu'allait-vous faire pour vous en sortir ? Tuer les enfants ou bien tenter de survivre à leurs attaques ? La balle est dans votre camps.

Jean et Liesiel, votre mission est de chercher et arrêter les terroristes. Pour cela on vous demande d'aller fouiller les entrepôts de 7 à 11. Une fois sur place vous entendez les mêmes hurlements que vos compères qui se trouvent vers le hangar 5. Voulant aller les aider, vous commencez à vous éloigner, mais... Une voix se met soudainement à vous parler. Cherchant l'individu qui vient de vous mettre en garde, vous apercevez une silhouette au dessus d'un toit juste à votre droite. Une ombre cachée par l'obscurité de la nuit. La seule information que vous pouvez en tirer, c'est que c'est un homme qui vous demande de rester gentiment ici sous peine de devoir vous tuer. Mais très vite des chimères fauves vous saute dessus et tente de vous tuer. Elles ne sont pas humains et vous force à vous retrancher dans cette zone d’entrepôts. Une chasse commence et vous êtes le gibier. La silhouette reste actrice du spectacle et savoure le commencement de ce jeu nocturne.

Roy et Evy, deux colonels ayant des idéaux, un but à accomplir.... Votre rivalité va devoir être mise de côté et vous allez devoir coopérer pour chercher les coupables des attaques. La dernière zone des entrepots est à vous. Vous êtes sur place qu'un homme avance doucement vers vous, demandant de l'aider. Toutefois, dès qu'il est assez proche de vous, vous remarquez qu'il est blessé mais qu'il est est entouré d'une bombe. L'homme vous hurle de fuir puis explose, créant un trou dans le sol qui vous fait tomber à plusieurs mètres. Il vous faut quelques minutes pour reprendre vos esprits et vous rendre compte que vous êtes tombés dans une sorte de sous-sol. Une odeur de mort est présente un peu partout et en avançant dans une sorte de couloir vous arrivez dans une grande salle où se tient un homme blond, armé d'un sabre. Son visage est caché par un masque blanc comme ceux des bals masqués. Il vous souhait la bienvenue et vous déclare que le spectacle peut enfin commencer. L'inconnu vous annonce que vous avez un choix à faire : Soit vous arrivez à attraper le terroriste ou bien il y a une nouvelle bombe qui explosera dans les cinq minutes. Seulement, vous n'avez pas le temps de vous concerté qu'un groupe de chimères vous attaque afin de vous compliquer la tâche. L'homme vous laisse pour le moment et se contente d'aller vers une porte au fond afin de commencer la course poursuite. Qui sait ce qu'il peut avoir dans ces souterrains...


HRP


Deuxième tour : Survivez mes petits, les deux premiers duo, concentrez vous sur les chimères, quant au dernier, essayez de retrouver l'homme.
Vous êtes assez libre de vos mouvements et vous pouvez notamment vous ajouter des difficultés supplémentaires qui seront mis en avant dans le prochain tour ~ A vous d'être créatif. Toutefois ne faites pas intervenir les deux PNJs par votre propre chef !
PNJs présent : L'homme sur le toit, L'homme blond



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 711
✎ Dεvσtεd subσяdinatε | Smσkε's lσvεя ღ
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie: 16
Roses:
Cadeau(x) Concours: 3 citrouilles

[Event] Attentat à Central [Groupe 1]

MessageSujet: Re: [Event] Attentat à Central [Groupe 1] Mer 2 Juil - 0:48




 

 
>> Attentat à Central <<

 
Feat. Evy S. Evans, Jean Havoc, Pride, Liesel E. Rozenwald, Roy Mustang, Riza Hawkeye, Shiro Alastor...









 

 
Ne s'étalant pas sur la froideur de la jeune femme, Havoc se servit dans le tas jusqu'à trouver son bonheur. Et un beau fusil à pompe qui roule, un ! Il vérifia qu'il était chargé puis pris quelques munitions en plus. Chargeur de revolver dans les poches et lot de balles de fusil en bandoulière ainsi que le fusil à pompe dans son dos Quand son œuvre fût achevée, il vît le Lieutenant Hawkeye, deux Commandants et le Colonel Mustang se rapprocher au compte-gouttes pour s'enquérir des dernières informations, bien fraîches... Cramées serait plus exacte en fait. Bon sang... Il était le moins gradé dans ce petit comité de courageux, non pas que ça le dérange mais il allait devoir obéir à tout le monde bien que ce ne soit pas forcément le chef qu'il idolâtrait presque au détriment de sa propre vie.


- "Il y a dix minutes environ deux explosions se sont produites dans le centre de la ville. Nous ne savons pas qui sont les responsables, mais c'est à nous de les retrouver."

Telle fût l'information cuisante émanant du Colonel Evans. Ou plutôt les mots du Généralissime Bradley par le biais de la plantureuse rouquine. En effet, le Généralissime traît aussi dans les parages... Avec son escorte, certes comme tout haut dignitaire mais là quand même, tenant à se battre. Un dirigeant qui se met en avant au risque de mourir... Intéressant ça, surtout pour les projets de Mustang. Le militaire encagoulé darda un regard vers son supérieur, passablement l'air pâle et crevé..., autant ne pas regarder à vrai dire. Peu importe l'état, il ferait tout de même son boulot. Heureusement que le Lieutenant est là tout de même, elle le motivera un peu au besoin. 

Et finalement non ! Mustang se retrouvais avec Evelyn et le fumeur invétéré avec la charmante Commandante qu'il... Ne connaissais pas beaucoup pour ne pas dire pas du tout. Quoi qu'il en soit le mettre en équipe avec une jeune femme n'allait pas l'aider, surtout plus gradée que moi. Enfin, on fait avec ce qu'on a... Jean acquiesça aux ordres et fît signe au Commandant de le suivre et tous partirent sur le champ pour les entrepôts 7. Le chemin se fît dans le plus grand des silences, tous scrutant ce qui pourrait nous surprendre en route jusque là-bas. Le blond pris en main le fusil à pompe qui était dans son dos et l'arma, prêt à faire feu. Aux entrepôts, les groupes se séparèrent toujours sans un bruits ou au pire en chuchotant.



- "Voilà l'entrepôt n°7... Vous êtes prête Commandant ?"

La main sur la poignée de la porte de l'entrepôt, prêt à la faire coulisser, le jeune homme jeta un dernier regard à son équipière du jour... Ou de la très haute matinée nocturne. C'est alors qu'un terrible hurlement totalement inhumain se fît entendre un peu plus loin vers les entrepôts où étaient Riza et le Commandant Alastor. De surprise Havoc lâcha la poignée et se tourna en direction du cri, arme prête à faire feu. Avec cette obscurité, impossible de tirer dans le tas en espérant atteindre quelque chose. Que faire ? Suivre les ordres ou aller aider le Lieutenant Hawkeye ? Les deux jeunes militaires se regardèrent et commencèrent à prendre la direction de l'entrepôt aux hurlements étranges...


- "Je vous conseille de rester gentiment ici, auquel cas je serais obligé de vous tuer."

Une voix... La main au feu que c'était celle d'un homme. Sous cette menace, les deux comparses n'avaient d'autres choix que de stopper leur avancée vers les autres entrepôts. Levant la tête, ils finirent par trouver cet homme, ou plutôt la silhouette de l'homme qui venait de les mettre en garde, sur le toit d'un autre entrepôt. C'est fou ce que ça pouvait résonner ici... A défaut d'avancer, ils durent reculer à l'entente d'un grognement, suivi d'un autre et ainsi de suite. Encerclés ! Ou plutôt acculés avec comme seule échappatoire l'entrepôt n°7. Échappatoire ? Une sorte de prison, de piège empoisonné oui ! Havoc passa devant le Commandant comme pour la protéger. Maigre rempart à ses bêtes, il fallait l'avouer. L'une des bêtes jappa et se mit à détaler, apparaissant dans un bond gigantesque à la lueur de la lune. Pas le temps de voir à quoi ça ressemblait, le blond tira à vue aussi vite qu'il le pût en reculant.


- "Courrez au hangard 7 Commandant !"

L'homme sur le toit se mit à rire... Un rire sadique. Comme si ils avaient besoin d'un malade qui les regardent se débattre pour survivre. Une première horreur abattue, le fumeur couru aussi vite que possible à la suite du Commandant Rozenwald, les autres bêtes à sa suite en direction du hangard entrouvert...

 

 
©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia & Modifications by Jean Havoc
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 517
L'orgueil parfait / Pedopride
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie: 7
Roses:
Cadeau(x) Concours:

[Event] Attentat à Central [Groupe 1]

MessageSujet: Re: [Event] Attentat à Central [Groupe 1] Mer 2 Juil - 18:06
L'ombre n'avait pas fait un geste se laissant entrainer lentement sans rien dire, quant il arriva enfin sur les lieux, dans les hangars ou il semblait que l'attentat avait eu lieu, et de la il s'incrusta dans l'ombre des dit hangars observant ce qui se passait, car il n'arrivait pas encore a déterminer d’où venait le lieu de l'explosion et surtout qui... Qui était responsable de tout cela voila ce qu'il devait découvrir...

Il observait les alentours, avançant calmement dans les divers ombres qu'il pouvait trouver cherchant des réponses, quant il vit les militaires arriver, mais pas n'importe lequel non... pas de simple soldats sans ambition non... des haut gradée et même des alchimiste d’états, des sacrifices potentiel pour le grand projet de son père, a part peut être un ou deux... Un homme qui avait une cagoule ce qui ne permettait pas a Pride de voir qui se trouvait dessous mais l'odeur de poudre et les armes indiquait qu'il était militaire et même qu'il avait rencontrer Anjuu du fait de l'odeur de cette dernière sur lui et bien sur... La subordonner du colonel Mustang, cette femme que l'on surnommait l'oeuil du Faucon du fait de son rôle dans la guerre d'Ishval... Riza Hawkeye... Un immense sourire se dessina sur l'ombre au sol qui était suffisamment loin de tout ce petit monde pour qu'elle ne se fasse pas remarquer, puis il prit enfin sa desition, pourquoi pas ce joindre a ce petit groupe, ils feront le bouleau et trouveront ce que Pride cherche et ce dernier n'aura plus qu'a faire disparaitre ces gêneurs... qui avait cause ce grabuge voila une bonne idèe... L'ombre se mit alors a bouger et des petites mains noir se dissimulant dans l'ombre s’avançaient tel des serpents sur le sol, et s’infiltrèrent dans l'ombre de la subordonnée de Mustang, l'ombre de Riza Hawkeye...

Il resta la observant tout de même ce qui se passait, puis vit le groupe se séparer et cette Riza qui trainait sans le savoir Pride se retrouva avec un alchimiste d’état mais Pride n'en connaissait pas plus sur lui, a vrais dire il ne voulait pas en savoir plus non plus. C’était un sacrifice potentiel point final. Ils avançaient donc tout les trois même si les deux autres étaient persuader d'être deux, et ils se mirent a fouiller les différend entrepôts tout comme Pride qui regardait se qui se trouvait mais bien sur a chaque fois quant ce cris retentit... un cris inhumain et pour cause Pride reconnue le cris d'une chimère pour la raison qu'il en avait pas mal qui trainait sous Central mais il ne semblait pas que c'etait une de sa famille ou alors qu'esse qu'elle foutait dans les entrepôts. Pride ne suivit pas vraiment comment ils firent pour s'y rendre, mais il remarqua que c'etait l’entrepôt numéro 5. Au moment ou ils entrèrent dedans, Pride remarqua l'enfant ce fut la seule chose qu'il remarqua mais il y avait autre chose, quelque chose de cacher dans l'ombre et il en savait quelque chose il était l'ombre...

Il quitta l'ombre de Riza pour prendre celle de l’entrepôt mais resta quant même cacher sans montrer son sourire ou même ces regards, il ne voulait pas se faire remarquer tout de suite, quant il entendit la porte du Hangar se fermer qu'elle surprise... Pride s'y attendait parfaitement mais n'avait pas l'intention de bouger, quant plusieurs yeux s'ouvrirent sur une partie de l'ombre de l’entre pots et observa ce qui se passait, les deux qu'il avaient suivit étaient maintenant entourer d'enfants chimères qui ne semblait pas vraiment dans leur états normal et avait bien dans la tête de tuer ces deux la. Un petit sourire carnassier apparut sous les yeux alors qu'il observait comment ces militaires allaient s'en sortir sans intervenir, car après tout la subordonnée de Mustang était parait t'il très douer pour survivre, il voulait voir ça quant a l'autre... C’était certes un potentiel sacrifice mais il y en avait d'autre alors il pouvait mourir cela ne gênais pas. Il resta donc la a observer sagement cette scène amusante qui se déroulait sous ces yeux, entre ces enfants chimères et les deux militaires...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Who am i !

[Event] Attentat à Central [Groupe 1]

MessageSujet: Re: [Event] Attentat à Central [Groupe 1] Mer 9 Juil - 18:34
align="justify">















Evy S. Evans & Roy Mustang
Tic, tac ...

~ quel doux tintement que le bruit d'une explosion~



Les bras croisés dans le dos, je me plaçai aux côtés de mes deux Lieutenants, un peu en avant par rapport à eux. Nous formions ainsi une sorte de pyramide représentant le trio, qui pourrait être de choc si nous avions ne serait-ce qu'une fois l'occasion de le former réellement. Jusqu'à aujourd'hui, nous n'avions que très rarement, si ce n'est jamais, eu l'occasion de nous rassembler tout les trois ainsi. D'un calme militaire, sans expression faciale, j'attendais les informations que le Colonel Evans ne tarda guère à nous donner. Je dû me concentrer plus qu'à l'accoutumé pour bien tout emmagasiner, ce mal de tête qui grimpait en flèche ne m'aidait guère. Les premières paroles de la rouquine qui nous faisait face ne nous avançaient pas des masses. En effet, elle semblait au final être tout autant informé que nous sur la situation, soit deux explosions d'origines inconnues en plein cœur de Central City. Ce n'est que lorsqu'elle fût interrompue par un soldat lui remettant une nouvelle fiche que les choses devinrent plus intéressantes. Mais une chose me tracassait vraiment dans ce rassemblement. Nous pouvions presque tous deviner aisément la cible de ses explosion. Il était difficile à croire, bien que cela reste possible, que celle ci aient été perpétrées à l'encontre seule de citoyens. Nan, ces explosions ressemblaient plus à un sorte de message, voire même une attaque directe envers le Fhürer. Du moins c'était ce que pouvais penser n'importe quel soldat de l'armée Amestrienne. Cependant, notre cher King Bradley était présent sur les lieux. C'était un peu comme se jeter dans la gueule du loup en cas de coup d'état. N'aurait il pas pu faire transmettre ses ordres par l'un de ses précieux généraux ? Alors qu'elle reprenait la parole, je re-concentrais mon attention sur la jeune Colonel, regardait du coin de l'oeil le King toujours présent. J'eus du mal à digérer le fait que notre groupe soit encore dissous, plus que ça nous étions totalement éclaté parmi les trois groupes. Je jetai un coup d'oeil rapide à Jean, hochant la tête pour lui faire signe de faire ce qu'il avait à faire, et surtout de rester envie. Puis je tournai la tête de l'autre côté, vers Riza. Une sueur froide me remontai le long de la colonne alors que j'interceptai son regard. Elle non plus ne devait pas apprécier que nous soyons séparés.

Alors que son discours prenait fin, je m'aventurai à sa rencontre. Apparemment, ils avaient de décidé de mettre les deux colonels ensemble, là haut. Ou alors c'était elle qui l'avait choisi. Dans les deux cas c'était plus ou moins compréhensible, cela nous évitait mutuellement de prendre trop de risque et permettait à l'armée de conserver ses deux gradés en vie. Une fois à sa hauteur, je lui accordais un mini sourire, exprimant plus ou moins le fait que pour cette fois, notre rivalité passait après cette coopération plus ou moins forcé. Nous nous occupions du dernier secteur des hangars, une zone qui, comme ses voisines habituellement, était réputée assez calme. Pas à pas, nous avancions vers les bas quartiers, tous les militaires présent ce soir étaient là. Nous n'entendions que nos pas sur le bitume, mêlé aux cris des civils au loin, dans cette nuit à la lune voilée. Sur place, notre bande se scinda en trois, et nous nous retrouvâmes deux. Moi et le Colonel Evans. Direction, la zone des hangars douze à dix sept. Je réajustai ma main droite ma veste puis portai mon gant à ma main gauche. Valait mieux être prévenant, même si je pouvais croire que l'armée nous avait envoyé dans la zone la plus sûre des trois, on ne savait jamais ; Après tout le QG était un endroit sensé être à la défense sans faille, et cela n'avait pas empêché que nous nous étions fait tirer dessus en plein QG, elle et moi. Peut être avais-je bien fait finalement. Une silhouette se dessinait à l'horizon limité par la nuit.

- Vous voyez ça ? Il semblerait que cet homme nous fait signe de la main.

Bien que je sois resté un peu en retrait par rapport à elle durant le trajet jusqu'ici, mon éducation de gentleman me fit passer deux pas devant elle devant ce qui pouvait ressembler à un danger. L'homme lui aussi avançait vers nous, se tenant les côtes. Peut être un civil blessé par l'explosion. Je me retournai une demie secondes, nous étions assez loin de l'équipe médicale, l'un de nous deux allait devoir rebrousser chemin. Je me préparai à lui faire la remarque lorsqu'un bruit singulier attira mon attention ; c'était comme si quelque chose était secoué par une démarche lente. Je scrutai en vitesse les alentours sans pour autant pouvoir définir l'origine de ce léger bruit presque inaudible. De par la résonance des lieux, il était difficile de localiser un son, encore plus lorsque celui ci était si faible. Désormais à moins de cinq mètres de nous, on pouvait voir que la veste de l'homme était entrouverte, du sang s’agglutinait entre ses doigts sur son flanc gauche. Mais ceci n'était presque qu'un détail. La ceinture qu'il portait était bien plus problématique puisqu’il s'agissait d'un explosif. D'une voix faible, l'homme nous suppliait de l'aider, disant qu'il ne souhaitait pas mourir, qu'il avait peur. Mais est-ce que l'un de nous deux savait comment désamorcer ceci ? Une étrange hésitation me paralysait sur place. Devais-je l'aider, avions nous le temps ? Ou devions nous tout simplement fuir pour nos vies ? Lorsque l'homme se mit à user ses dernières forces pour crier, je tournais les talons, et couru de toute mes forces, essayant d’entraîner mon homologue colonel dans la course.

- Fuyez ! Courrez et ne vous …
Dans la précipitation je n'avais pas bien vu où elle était et j'espérais qu'elle avait agit de la même manière que moi car ce qui venait de se passer n'était que le début. Le souffle de l'explosion nous projeta à terre avec une violence telle qu'il me fut difficile de récupérer ma respiration. Mon dos me faisait atrocement souffrir et il me fallut un temps fou après avoir récupéré mes esprits pour être capable de me mouvoir à nouveau. Au début, je ne comprenais pas de quelle manière j'avais pu atterrir sur le dos. Soufflé par l'explosion, j'aurais du atterrir sur le ventre. Le sorte de cratère que je pouvais voir au dessus de moi me donnais la réponses. Nous étions tombés de plusieurs mettre dans le sol et avions traversé plusieurs couche de sol. Maintenant, il allait être difficile de savoir dans quel secteur nous nous trouvions. Je me relevai péniblement, et restai assis un instant, me frottant le front. Nous n'y voyions rien dans ce trou qui semblait un tunnel, et puis quel odeur ! Ça empestait d'une telle force qu'un chien y laisserait la vie. Je récupérai un reste en bois des fondations qui était à côté de moi et en embrasa le bout d'un claquement de doigt, il était plus aisé d'y voir ainsi. Au début, j'eus du mal à discerner quoi que ce soit, mais mes yeux accommodèrent à la lumière et je retrouvai le Colonel Evans, assise dans la même position que moi quelques secondes au par avant deux ou trois mètres plus loin. Lui proposant ma main pour l'aider à se relever, je lui demandai si tout allait bien. Il valait mieux pour nous s'assurer qu'aucun de nous deux ne soit déjà blessé. De ce que je voyais, elle avait l'air entière. Quand à moi, hormis mon dos, je pouvais tenir debout. Une fois tout deux sur pieds, nous avançâmes, moi le premier puisque j'avais la torche en main.

Quelques minutes et mètres plus loin, nous arrivâmes dans un lieu beaucoup plus large que le précédent. Nous avions progressé dans une sorte de tunnel étroit où il était difficile de se tenir côte à côte. Ici pouvait se tenir facilement tout les soldats présent à la surface. Un éclair lumineux me surpris et m'éblouit, me faisant lâcher ma torche, dont la branche se consuma entièrement maintenant que je n'étais plus concentré dessus. La salle venait d'être éclairée d'une lumière assez vive ce pourquoi nous venions d'être aveuglés, nos yeux ne s'y attendait pas vraiment. Balayant la salle du regard, je ne remarquais presque rien, si ce n'est un homme, masqué qui se tenait, armée d'un sabre, au milieu de la salle. Celui ci nous souhaita la bienvenue et parla d'un spectacle. Au vu de sa position et de ce qui venait de se passer, il était certainement l'auteur de se capharnaüm. Je résistait difficilement à l'envie de l'immoler sur place, mais je le devais ; l'homme devait être préparé et je ne pouvais pas l'avoir ainsi. De plus, je pouvais voir ses cheveux blonds virevolter alors qu'un groupe très, voir trop important de chimère progressait vers nous. Ah, les ennemis en masse, ça me connais bien. Sans attendre de parole ni laisser plus de temps à l'homme qui voulait jouer à chat, je claquai des doigts. Presque instantanément, la salle fut envahie de flamme qui commençait déjà à s'éteindre. Après cette première attaque, un bon nombre de chimère gisait au sol sans vie. Il ne restait face à nous que les plus résistantes, ou les plus intelligentes : celle qui allait vraiment nous causer quelques ennuis. Je me rapprochai de mon homologue et armai de nouveau ma main, la course allait être rude.




©Setsu Nekos
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 471
Oeil du faucon | Névrosée de la gâchette ♪
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Roses:
Cadeau(x) Concours:

[Event] Attentat à Central [Groupe 1]

MessageSujet: Re: [Event] Attentat à Central [Groupe 1] Mar 15 Juil - 12:22
The night ghosts enlivened
Riza & Shiro



Tout le monde était réuni autour du Colonel Evans qui donnait les instructions pour la suite. Des groupes se créent afin de repartir le boulot. Les groupes étaient, dans l'ensemble, équilibrés, un militaire et un alchimiste d'état. La blonde allait se retrouver avec le commandant Shiro Alastor... Le première élève que son père avait eu et qui comme Le Colonel Mustang maîtrisé l'alchimie de feu. Elle ne semblait pas aussi proche de lui comme elle l'était avec Mustang, mais bon après tout, c'était une autre histoire. Au moins, elle savait à quoi s'attendre avec lui, elle connaissait à peu près ses capacités. Surement qu'il s'était encore amélioré avec le temps qui sait. Bref, les deux-là étaient en charge de la zone des entrepôts un à six. Elle n'avait pas à s'inquiéter pour Roy, il était entre de bonnes mains en compagnie du Colonel Evans à deux, ils risquaient de faire de belles étincelles. Une fois les groupes et les secteurs repartis, il n'y avait pas une minute à perdre, ils devaient vite commencer les recherches sans perdre plus de temps. Retrouvant Shiro, elle le regarda quelques instants avant de lui adresser quelques mots. « Je compte sur vous commandant, faisons de notre mieux pour coincer les criminels. » N'ayant jamais fait équipe avec lui, elle ne pouvait pas savoir ce que ça allait donner. Heureusement, elle savait bien s'adapter à ce genre de situation quand même. Les deux partirent ensuite ensemble vers les premiers entrepôts. Riza ne pouvait pas se douter qu'un passager clandestin eût trouvé refuge dans son ombre et elle ne le saurait surement jamais. Et pourtant ça ne semblait pas plus la déranger que ça. Se demandant ce qu'ils allaient pouvoir trouver de leur côté. Maîtriser les individus ou les tuer en cas de résistance et de danger imminent...

Le premier entrepôt était vide hormis ce qui devait s'y trouver. Il en restait encore quatre, rien n'était encore perdu. Elle ne parlait pas plus que ça au commandant pendant leur recherche, après tout ils n'étaient pas là pour ça. Ils devaient se concentrer, être aux aguets et près à réagir dès que quelque chose bougera ou se passera. Le deuxième entrepôt était tout aussi calme que le premier. Le troisième si on oublie des rats errants il n'y avait rien à signaler. Une fois en dehors du troisième, le lieutenant regarda le quatrième puis le cinquième. Restant les yeux rivés dessus... Jusqu'à ce qu'un hurlement se fasse entendre dans celui-ci Riza sembla surprise quelques instants avant de se reprendre. « Commandant, vous avez entendu ? Il se passe quelque chose là-bas... Allons-y. Rester sur vos gardes on ne sait jamais. » Sortant son arme de son holster trottinant vers le hangar numéro cinq. Plus ils se rapprochaient et plus les hurlements résonnaient comme des cris d'enfants. Un piège ? Ou les individus responsables de ce carnage avaient pris en otage des enfants ? Dans tous les cas ils devaient vérifier ça. S'arrêtant près de la porte, elle ouvrit celle-ci doucement avant de regarder à l'intérieur. Il faisait trop sombre pour y voir quelque chose. Entrant prudemment arme levé prête à tirer au moindre bruit suspect ou apparition. Un pas devant l'autre, jetant des coups d'oeils partout même à Shiro. Arrivant plus loin dans le bâtiment, l'enfant était là il semblait seul. Ça sentait le piège un plein nez. Elle n'eut pas le temps de dire quelque chose que les lourdes portes du hangar claquèrent dans un bruit sourd. Le noir... Le plus total. L'enfant n'était plus là, il restait que des rires et des yeux braqués sur les deux militaires.

Une armée d'enfant chimère venait de faire son apparition. Riza ne paniqua pas pour autant se retrouvant rapidement dos à dos avec l'alchimiste. Qu'est ce qui arrivait aux enfants ? Ils n'étaient pas dans un état normal. Elle et lui étaient encerclés, dans la pénombre la plus totale ça n'allait pas rendre les choses faciles. Si elle ouvrait le feu elle risquait de tuer par accident un enfant. Sauf que sa survie en dépendait pour le coup. Elle tira vers le sol faisant ralentir les enfants ou l'impact de la balle venait de creuser un petit trou dans le sol. D'autres grognaient et devenaient un peu plus agité. « Commandant, il nous faudrait un peu de lumières pour qu'on puisse voir vraiment le nombre total d'ennemis. Il faut que nous les fassions reculer sinon nous risquons d'y passer. » Avec le feu il serait facile de voir le nombre exact et surement d'effrayer les enfants. Riza n'était pas doué au corps-à-corps elle ne pourrait pas se défendre ou maîtriser un assaillant. D'ailleurs un enfant sauta vers Riza qui se déplaça rapidement sur le côté tirant dans la jambe du gamin chimère aussi près elle ne pouvait pas le louper. L'enfant roula au sol en se tenant la jambe et criant. La blonde sortit sa deuxième arme braquant deux côtés. « Commandant si vous pouvez faire quelque chose c'est maintenant. Je ne pourrais pas grand-chose, je dois économiser mes munitions... » S'ils pouvaient faire une percée vers la sortie, quitte à faire sauter les portes, il serait plus facile pour eux d'essayer de maîtriser la situation. Le lieutenant réagissait au moindre mouvement, tirant vers ceux et celles qui essayer de les agresser en tirant vers les pieds pour tenter de les dissuader. Regardant vers l'enfant blessé. Elle aurait bien porté secours et mit un garrot, mais elle se mettrait en danger et malheureusement elle ne pouvait pas se le permettre.


© Grey WIND.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Who am i !

[Event] Attentat à Central [Groupe 1]

MessageSujet: Re: [Event] Attentat à Central [Groupe 1] Jeu 17 Juil - 20:48
 


Recherche et combat Shiro & Riza



On était réunis devant le colonel Evan, cette dernière nous avait donné les instructions et elle a désigné les équipes. Shiro se trouver avec le lieutenant Hawkeye, ils devaient vérifier la zone des entrepôts un à six. Shiro connaissait Riza Hawkeye, car c'était la fille de son maitre, mais il n'y avait que ce lien entre eux. Shiro se dirigeait vers les entrepôts avec le lieutenant Hawkeye, pendant le trajet, elle lui avait parlé.

- Riza : Je compte sur vous commandant, faisons de notre mieux pour coincer les criminels

L'homme la regarda en ajoutant.

- Shiro : Moi aussi je compte sur vous lieutenant pour arrêter ses criminelles, on va leur faire payer leurs crimes.

L'homme décida d'attendre ce qui se passera. Car en ce moment, il devait trouver les criminelles qui ont commis cet attentat. Le premier entrepôt était vide, il n'y avait rien d'intéressant même cas dans le deuxième entrepôt. Shiro se dirigea vers le troisième entrepôt, il était au aguës alors quand des souris son sortis, l'homme avait voulu les bruler mais il avait arrêté son action. Ils n'avaient rien trouvé dans les deux derniers entrepôts, Shiro se demandait si les criminelles se sont réfugiées dans ces entrepôts et il se retourna vers Riza. Soudain, un hurlement avait retenti, Shiro se demandait ou venait se bruit.

- Riza : Commandant, vous avez entendu ? Il se passe quelque chose là-bas... Allons-y. Rester sur vos gardes, on ne sait jamais.
- Shiro : Oui j'ai entendu lieutenant, nous allons voir ce qui se passe, vous pourrez me couvrir, je vais partir devant.


Shiro avait sorti son épée, il se prépara à utiliser ses flammes contre l'ennemi, il, c'était mis en garde en se dirigea vers l'endroit ou proviens les hurlements. Ces derniers provenaient de l'hangar numéro 5, Plus ils se rapprochaient et plus les hurlements, résonnaient comme des cris d'enfants. Shiro se demandait si tout cela était un piège, mais il était obligé d'aller vérifier pour connaitre les raisons de ces hurlements. L'homme se demanda si les terroristes ne détenaient pas des enfants en otages, si c'était le cas l'alchimiste de flamme trouvé sa dégueulasse d'utiliser des enfants comme otage. Ils sont rentrés dans l'entrepôt, il était assez sombre, l'homme se demandait s'il ne devait pas allumer un feu. En rentrant dans le hangar, grâce à la lumière extérieure, l'alchimiste de flamme avait vu des bouts de bois à droit de l'entrée, alors il avait voulu allumer un feu. Mais le regard de l'homme se dirigea vers un enfant devant eux. Soudain la porte du hangar se ferme, l'enfant avait disparu et une armée d'enfant chimère venait de faire son apparition. Shiro regardé les chimère, en se demandant si c'était des ennemis et il, c'était mis en garde pour combattre. Une enfant chimère sauta sur l'homme, ce dernier essaya de l'assommait, on lui mettant plusieurs coups-de-poing. Mais d'autres chimères se sont attaquées à l'alchimiste de flamme, ce dernier était obligé de les blesser, il avait mis plusieurs coups d'épée, qui blessa quelques chimères, mais ce n'était pas très efficace et il n'arrivait pas à voir avec l'obscurité. Shiro avait entendu le lieutenant qui lui parlé, mais il n'arrivait plus à voir où elle était.

- Riza : Commandant, il nous faudrait un peu de lumières pour qu'on puisse voir vraiment le nombre total d'ennemis. Il faut que nous les fassions reculer sinon nous risquons d'y passer.

L'alchimiste de feu voulait allumer du feu mais il avait perdu ses repères, il se demanda ou se trouver la porte de l'hangar, Shiro avait marre, il lança quelque boule de feu sur les chimères qui avait permit de les repousser. Il entendit le lieutenant pour la deuxième fois, qui parlé à l'homme.

- Riza : Commandant si vous pouvez faire quelque chose c'est maintenant. Je ne pourrais pas grand-chose, je dois économiser mes munitions...
- Shiro : Je comprends lieutenant, je vais trouver un endroit pour allumer du feu.

L'alchimiste de flamme avait repéré l'entrée de le hangar, alors il lança plusieurs rafales de feu sur le bois qui se situer à droite de l'entrée, cela avait permis d'éclairer le hangar. Shiro avait pu voir le lieutenant Hawkeye, il se dirigea vers elle en repoussant quelques chimères avec ses flammes, puis quand il était à côté d'elle, l'alchimiste de flamme avait crée un grand cercle entoure d'eux, cela permettra de les protéger. Quelques chimères avaient essayé de percer le mur de flammes, mais ils se sont brulés. Maintenant, ils étaient protégés, l'alchimiste de feu voulait créer une sorti, il se demanda s'il envoyait une attaque assez puissante, il pourrait détruire la porte.

- Shiro : Lieutenant je vais essayer de détruire la porte de le hangar avec mes flammes.

Au début, l'alchimiste de flamme lança plusieurs rafales de feu pour briser la porte, mais cela n'avait pas eu l'effet attendu. Alors Shiro se concentra puis il avait lancé un flux de flamme assez puissant contre la porte, cela dura quelque minute avant que la porte de le hangar tombe à l'extérieur. L'homme était contant d'avoir brisé la porte de le hangar. Mais les chimères étaient encore présentes, la protection qu'il avait crée, c'était affaibli. L'alchimiste de flamme envoyé des sphères de feu contre les chimères, pour les maitriser tous, ils restaient encore des chimères.
     


Copyright Hibari Kudo
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 693
Colonel | Kaze no Renkinjutsushi
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie: 15
Roses:
Cadeau(x) Concours:

[Event] Attentat à Central [Groupe 1]

MessageSujet: Re: [Event] Attentat à Central [Groupe 1] Lun 21 Juil - 19:21

Attentat à Central.
Evy & cie

La nuit dans le pays d'Amestris était une chose que les habitants aimaient certainement le plus. Elle était synonyme de tranquillité et d'apaisement pour beaucoup d'entre eux. On pouvait facilement oublier les tracas que le jour avait causé, simplement en regardant le ciel et admirer les étoiles dans cet immense voile noir. La lumière de la lune n'était pas quelque chose d'agressive, bien qu'elle était aussi présente que le soleil. Les rayons de cet astre illuminait doucement le monde pour éclairer les ténèbres, guidant ceux qui en avaient besoin. Toutefois, en cette fameuse nuit dans la ville de Central, rien n'était tranquille. Deux explosions avaient causé la panique du côté des civils et les militaires se retrouvaient très vite débordés par la situation. Debout, à la vue de tous, ayant reçue l'ordre de donner des instructions aux hommes en tenue bleu, la colonel aux cheveux rouges analysa très vite la situation avec le peu d'informations qu'elle avait en sa possession.

Ne pas connaitre l'identité des terroristes qui sévissaient depuis peu dans la ville était une chose qui n'arrangeait rien. Cela allait être un défi que de chercher à l'aveuglette ces personnes. Fort heureusement, une patrouille dans la zone des bas quartiers avait remarqué un groupe qui semblait ne pas vraiment être dérangé par ce qui venait de se passer quelques minutes avant. Si jamais ces personnes étaient les agresseurs nocturne, il fallait les arrêter. Mais est-ce que cela n'était pas trop flagrant que de se montrer aussi bêtement à la vue des militaires ? Peut-être qu'un piège était sur le point de se refermer sur les défenseurs de la population. Qu'importe, Bradley avait donné les ordres et Evy se devait d'obéir afin d'arrêter ces malfrats.

L'alchimiste d'état avait prise le commandement de l'opération et avait dû réorganiser les équipes avec le peu de collègues ayant réussi à faire le trajet jusque au point de rendez-vous. Personne d'autre de son équipe n'étaient parvenu jusqu'à elle, ce qui était bien dommage. Il y avait fort heureusement trois membres de la team Mustang présents, dont le chef lui-même. Même si la demoiselle n'avait pas vraiment envie de faire équipe avec cet homme, qu'elle considérait avant tout comme un rival au sein du Q.G, Evelyn n'aurait pas le choix de mettre de côté sa rancoeur pour le Flame Alchemist et de faire un duo pour cette mission de dernière minute. Quelque chose d’improbable, mais qui allait peut-être faire la différence par la suite. Au pire des cas, Evans pourrait toujours se servir de l'autre colonel comme bouclier afin d'atteindre ses cibles. Qui peut savoir ce qu'elle mijotait dans un coin de sa tête.

Mettre ces deux-là ensemble étaient un ordre du Commandant des armées lui-même et c'était non discutable. Cela soulevait cependant une grande question, qui devait être passée par l'esprit de plus d'un : Pourquoi eux ? Il était bien rare en effet de voir ce genre d'équipe... Il y avait cependant d'autres militaires qui auraient pu être mis avec eux. Il semblait que Central avait défini ces duo en fonction du danger potentiel qui croupissait dans l'ombre et qui était encore inconnu. La femme aux cheveux rouges avait finalement lâchée un sourire en zieutant du côté de King Bradley. Le travail devait être bien fait, comme à Ishval... et il ne fallait pas perdre des éléments important comme ces deux colonels, alors autant les mettre ensemble pour éviter ces pertes inutiles. Trop de paperasses ? Non, il y avait une autre raison, bien qu'elle était encore inconnu. Après cette petite opération dans les bas quartiers, la demoiselle allait certainement mener sa petite enquête pour obtenir des réponses adéquates, du moins essayer.

Les trois équipes se dirigèrent vers la zone des hangars de Central City, tous bien équipé pour stopper ce groupe d'inconnu avant que d'autres bombes n'explosent. La perte d'autres civils n'était pas une chose que l'armée allait laisser faire aussi facilement et ils étaient tous prêt à donner leur vies pour protéger leur pays. Les deux colonels allèrent vers les entrepôts qu'on leur avait assignés un peu plus tôt. La main droite placée sur la poignée de son sabre, la jeune femme aux cheveux couleur sang garda toute son attention sur les environs afin de ne pas être prise au dépourvu par les suspects qu'ils recherchaient, n'adressant pas un seul mot à son compagnon qui se trouvait à ses côtés. Tout ce qu'elle souhaitait, c'est que le Flame Alchemist ne la gène pas au moment venu, sinon elle pourrait très bien se tromper et couper un bras à Mustang par mégarde en pensant s'attaquer à un des terroristes. Soudainement, elle pu entendre la voix de Mustang la faire sortir de sa concentration, lui annonçant qu'un homme s'avançait doucement vers eux.

Il a l'air blessé. Nous devrions l'aider à rejoindre une équipe médical et retourner à nos rech... »

Observant longuement devant elle, la jeune colonel sentit un frisson la traverser de part en part. Une sensation qu'elle connaissait bien lorsque le danger venait traîner dans le coin. Son partenaire venait peut-être d'avoir la même sensation, puisqu'il se mettait aussi à chercher dans les alentour, l'origine de ce malaise qui venait de s'installer subitement. Puis leurs regards se posèrent sur l'homme blessé, tout en sang. Quelque chose n'allait pas... Sa main qui ne tenait pas sa blessure était tendue vers les militaires, il semblait souffrir à en pleurer, suppliant de l'aider. Toutefois l'ouverture de sa veste laissa apparaître quelque chose qui devait être l'origine du malaise. Une bombe était accrochée sur l'homme qui était juste devant eux. Elle vit du coin de l'oeil que le Flame Alchemist hésita à aller aider ce pauvre homme qui ne voulait pas mourir. Il était clair, que la jeune demoiselle de l'armée n'allait pas abandonner ce civil ! Sans hésiter, elle fit un pas en avant, retirant sa main de son sabre, prête à aller désamorcer l'explosif. Soudainement le blessé commença à hurler et le partenaire de la femme au sabre fit volte face pour commencer à s'éloigner en voulant l’entraîner le plus loin possible, hélas Evy ne voulait pas laisser un pauvre habitant mourir sous ses yeux sans pouvoir rien faire et stoppa l'élan de l'autre Taîsa en hurlant à son tour.

On ne peut pas l'abandonner ! On peut encore l'aid... »

Une lumière blanche apparut puis se transforma soudainement en explosion, projetant les deux militaires un peu plus loin sur le sol. Se sentant décoller, Evy ferma les yeux et essaya de protéger son visage avec l'aide de ses bras afin de ne pas recevoir de projectiles sur le visage. Quelque secondes plus tard, la Taïsa senti sa tête heurter violemment le sol puis tomber de nouveau avant le noir total pendant de longues minutes. Ouvrant lentement les paupières et essayant d'habituer ses yeux au manque de lumière et à la poussière, elle se mit à tousser, se rendant compte qu'elle était allongée sur son côté gauche. Grimaçant comme un enfant qui venait de sortir du dentiste après s'être fait arraché quelques dent, elle se redressa pour s'asseoir, se tenant le haut de la tête qui semblait lui picoter. Bordel ! Pourquoi il fallait que cela se passe ainsi ! Un homme venait de trouver la mort juste devant eux et elle avait été complètement impuissante... User de la vie d'autrui pour attirer les militaires dans un tel piège... Bande de...

Ils vont le payer... »

Une nouvelle lumière fit son apparition juste devant elle et la fit soudainement grimacer puis plisser les yeux. Il s'agissait de Mustang armé d'une torche faite avec les moyens du bord. Les yeux d'Evans s'y accommodèrent rapidement et elle lâcha finalement la haut de sa tête pour y zieuter la paume de sa main devenu quelques peu rouge écarlate. Cela ne devait pas être trop grave, sa tête avait percutée le sol, ce qui devait être à l'origine de ce saignement. Son partenaire, toujours en entier, lui tendit la main pour se relever, mais elle déclina l'aide en se relevant d'elle-même. Une fois sur ses jambes, elle secoua un peu la tête pour chasser un vilain tournis avant de vérifier que son sabre était toujours là. Maintenant que tous les deux étaient debout, ils pouvaient reprendre leurs recherches, du moins d'abord trouver le moyen de sortir de là où ils étaient tombés à cause de l'explosion. Des sous-sols qui sentait la mort à plein nez et qui donna des hauts de coeur à l'alchimiste d'Etat... A quand les missions dans des coins bien propre et sentant la fleur ?

Mustang décida de passer devant avec sa torche afin d'explorer un tunnel un peu plus loin. Si ce couloir écoeurant n'était autre que le seul chemin pour sortir de cet enfer sous terre, il était peut-être aussi le seul chemin qui les mèneraient tout droit vers un piège tendu par les individus encore non connu de l'armée. Elle ne fut certainement pas étonnée de voir une immense salle s'éclairer dès lors arrivé, observant un homme juste en face d'eux, dont le visage était caché sous un bien étrange masque, comme ceux utilisés pour les bals masqué de la haute société. En plus d'être un criminel, il n'avait pas de gout en matière de déguisement... Cependant, il semblait être un épeiste tout comme elle, ce qui rendait certainement la situation intéressante. Après un bel accueil comme dans les spectacles, un choix fut donné aux deux militaires : Attraper le terroriste juste devant eux ou bien laisser une autre bombe exploser je-ne-sais-où. Evidemment la chose n'allait pas être si facile, étant donné d'une armée de chimère fit son entrée et commencèrent à venir vers les deux alchimistes pendant que le chef se dirigeait d'un pas assuré vers une sortie derrière lui. Son homologue ne traina pas et s'attaqua un groupe de chimères, les brûlant d'un seul coup avant de se rapprocher d'elle afin de préparer une contre-attaque.

Du moins, si c'est ce que Mustang voulait et bien ce n'était pas gagné pour la coopération avec la demoiselle. Dès que les premiers monstres tombèrent, au moment où il arriva à ses côtés, Evy sortit son sabre de son fourreau, fronçant des sourcils sans même quitter des yeux l'homme au masque. Sans perdre davantage de temps, la Taïsa se mit à courir droit devant elle, le sabre braqué pour trancher quelques chimères en passant, afin de se rapprocher de sa cible qui avait la main sur la poignée de porte, dos à elle. Rapidement, d'une manière assez agile, elle esquiva le plus possible de monstres et trancha tous ceux qui se mettaient sur sa route avant de venir planter sa lame dans le dos de l'inconnu avec un sourire en coin.

Ne pense pas t'échapper aussi facilement... »

Un rire se fit entendre de la part de son adversaire qui fit volte-face, dégainant aussi son sabre pour tenter de trancher un des bras de la colonel. Surprise sur le coup, elle réussit néanmoins à retirer son sabre et reculer d'un bond en arrière pour esquiver de justesse la lame. Evelyn avait raté son attaque et n'avait que seulement fait un trou dans le manteau sombre de l'homme qui affichait maintenant un sourire carnassier, presque sadique.

Vous pensiez vraiment être capable de me stopper aussi facilement ? L'armée est vraiment pitoyable.  »

Le bras de l'inconnu, tenant le sabre essaya d'abattre sa lame une nouvelle fois sur la jeune femme, mais rata sa cible. En effet, il n'avait pas eut l'intention de la toucher, mais de la déconcentrer pendant une seconde pour laisser le temps à une chimère lui sauter dessus par le côté droit et de l'immobiliser sur le sol, laissant la bave sortir de sa bouche munit de dents acérées. Se retrouvant sur le dos, sentant le souffle de l'animal, Evans n'hésita pas pour serrer la poigne de son sabre et venir perforer la boite crânienne de la chimère à l'aide de son katana avant de se faire arracher un bout de gorge. Expulsant la bête au loin à l'aide de ses jambes, elle se remise sur ses pieds et zieuta la porte. L'individu avait disparut. Elle tourna la tête vers son "partenaire" et se mit à lui crier.

Je vous laisse les chimères ! On ne doit pas le laisser filer ! »

Sans attendre un retour du Flame Alchemist qui était occupé dans son coin avec quelques chimères, elle ouvrit la porte à son tour et disparut dans un autre couloir remplit de nouvelles portes. La tache allait être complexe et pas le temps de faire équipe avec l'autre colonel... D'autres vies étaient peut-être en jeu. L'alchimiste du feu pouvait bien se débrouiller tout seul, c'est donc sans regret qu'elle l'abandonna pour poursuivre le terroriste.  



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 116
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie: 1
Roses:
Cadeau(x) Concours:

[Event] Attentat à Central [Groupe 1]

MessageSujet: Re: [Event] Attentat à Central [Groupe 1] Sam 2 Aoû - 19:18

Attentat à Central

feat. Jean Havoc.
Elle ne s'attarda pas à chercher d'autres informations auprès des autres, elle partit directement en direction du petit groupe de militaires. Elle fit une grimace. De loin et de dos, elle reconnaissait parfaitement le Colonel Mustang. Et elle se souvenait parfaitement de leur 'adorable' rencontre aux Archives. Haha, elle n'espérer qu'une chose, c'est qu'il aller faire abstraction sur le sujet devant les autres. Elle poussa un soupir et s'avança, effectuant un salut réglementaire.

- « Il y a dix minutes environ deux explosions se sont produites dans le centre de la ville. Nous ne savons pas qui sont les responsables, mais c'est à nous de les retrouver. »

Durant la discussion, la demoiselle jeta un œil à chacune des personnes présentes. Déjà, il y avait Mustang, comme elle l'avait remarqué plutôt. Sauf qu'avec son air complètement shooté et bourré, c'était franchement pas classe. Il y avait le Colonel Evans. Une jeune qu'en réalité, elle n'avait aucune idée de qui s'était. Il y avait aussi un Commandant qu'elle ne connaissait pas. Pour finir, il y avait le Führer, et deux acolytes du Colonel Mustang. Jean Havoc et Riza Hawkeye. Du moins, si elle ne se tromper pas.

Des équipes fussent 'construites' pour partir à la recherche des... euh. Terroristes ? Bref. Liesel se retrouver avec le Sous-Lieutenant Havoc. Qui fait partie de l'équipe de Mustang. Avec un peu de chance, il ne sera pas comme son supérieur. Écoutant les dernières directives, Liesel se tourna vers son coéquipier. Celui-ci lui fit signe de le suivre. Les groupes partirent en directions des entrepôts sans bruit, sans dialogue. Aucun son ne sortis de la bouche d'un des militaires durant le trajet. Une fois sur les lieux, les groupes se sont séparés par binôme.

- « Voilà l'entrepôt n°7... Vous êtes prête Commandant ? »

Si elle était prête ? Oui. Elle n'avait pas dormi. Elle était donc parfaitement réveillée. La main de son partenaire était posée sur la poignée de la porte, prête à ouvrir l'entrepôt. Posant sa main sur la poignée de son épée, elle acquiesça en guise de réponse à la question de son équipier, lorsqu'ils perçurent un hurlement atroce en direction des entrepôts dont le Lieutenant Hawkeye et le Commandant Alastor avaient la charge. La demoiselle se tourna en direction du cri, arme blanche prête à faire un meurtre. Rien à l'horizon. Désobéir aux ordres ou aider des camarades. Le choix était vite fait pour la demoiselle. Elle regarda son partenaire. De ce simple regard, elle sut qu'il avait la même intention. Il était hors de question pour les deux jeunes gens d'abandonner leurs camarades. À peine quelques pas furent effectué pour rejoindre leurs camarades qu'une voix les mit en garde.

Des menaces. La voix, ou du moins, l'individu, leur 'conseiller' de rester en place. Quand bien même ils étaient deux face à un, ils stoppèrent leur avancé. Qu'est-ce qui pouvait leur dire qu'ils étaient réellement trois ? Rien. Le noir les empêcher de voir les alentours. Des grognements se firent entendre. Proches. Ils étaient très proches. Tous venant de directions différentes. Piégés. La seule sortie de secours possible était l'entrepôt. Mais seront-ils réellement en sécurité là-bas ? Le Sous-Lieutenant passa devant Rosenwald et tira sur l'une des bestioles qu'il avait réussi à percevoir grâce à la lueur de la lune, en reculant. Il devança les pensées du Commandant. Courir à l'intérieur du bâtiment. Son instinct de survie lui conseiller, et son partenaire le penser aussi. Elle ne perdit pas une seconde, entendant par la même occasion, le rire du crétin percher en haut de la structure, elle courut à l'intérieur du bâtiment, son camarade à quelque pas derrière elle.

Désolée du temps et de la réponse merdique. Y.Y"

© Great Thief
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 485
Wan-Wan Mexicain vendeur de Tacos !
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie: 6
Roses: 1
Cadeau(x) Concours:

[Event] Attentat à Central [Groupe 1]

MessageSujet: Re: [Event] Attentat à Central [Groupe 1] Dim 3 Aoû - 22:55

Attentat à Central.
Jin & Cie.

La nuit était tombée depuis bien longtemps sur Central city. La plupart des personnes dans la ville se retirer pour aller dormir afin d'être en forme pour la journée qui allait suivre, tandis que d'autres allaient s'aventurer dans les rues de la ville en quête d'amusement et de camarades de beuverie. Jin-Wan du clan Han avait, pour cette nuit, une affaire bien plus intéressante que de boire jusqu'à plus soif et de finir la tête dans un caniveaux pour évacuer le surplus d'alcool dans l'estomac... En cette douce soirée qui se profilait pour notre Xinois, il y allait avoir enfin un peu d'action depuis son retour dans le pays de l'alchimie. Comme les autres de son groupe, il avait reçu son ordre de mission et avis déchiffré un code lui permettant de lui indiquer une heure et un endroit de la ville où il devait se rendre afin de commencer à faire bouger les choses à Central.  

Vers plus que dix minutes avant le regroupement. Sans tarder plus longtemps, il prit son sabre en main, le posa en partit sur son épaule et ferma la porte de son appartement avant d'aller se frayer un chemin dans l'ombre de la grande rue pour se diriger ensuite vers le quartier industriel. Il n'était certainement pas le premier arrivé au bout de quelques minutes de marche, mais le ténébreux au long manteau n'était pas le dernier non plus. Sur les lieux du rendez-vous, se tenait le chef de la bande d'étrangers, il se tenait dans l'ombre, ne laissant personne voir son visage, bien que les personnes présentes savaient très bien à quoi il ressemblait. Une voix pleine d'autorité donna les instructions et les ordres à remplir. L'homme savait que les militaires tenteraient des les rechercher pour les arrêter. Des explosions se firent entendre dans le centre même de la ville et le groupe afficha un sourire. La partie allait enfin pouvoir commencer. Toutefois, avant d'aller dans sa zone, le meneur attendit quelques instants pour demander une faveur à notre Xinois. Son coéquipier était un homme à surveiller de loin, il serait capable de détruire la ville à lui-tout seul. Pas de débordement et au signal, ils devraient tout deux revenir à leur Q.G pour faire leurs rapports. Mais vous allez me dire.... Pourquoi étaient-ils tous présent et quel était le jeu qui aller commencer ? La réponse allait très bientôt montrer le bout de son arme.

Jin suivit de loin son partenaire de jeu et finalement s'arrêta sur un toit en faisant signe à son compagnon de mission, qu'il était prêt de son côté. Sur le même toit, se trouvait des cages de chimères que les infiltrés avaient réussit à se procurer en masse pour se fameux soir. Dans ce pays, il y avait tellement de choix d'armement en tout genre, que c'était presque trop facile. Oui, c'était bien plus simple de se procurer des chimères en territoire ennemi, surtout quand Amestris "fabriquait" les armes et que certains des scientifique s'étaient rangés du coté de l'armée d'étranger venus pour prendre le pays sous leur règne après avoir tué le célèbre King Bradley. Une bonne dizaine de minutes plus tard, il vit dans son périmètre, deux personnes se diriger vers lui. Des militaires... Le chef avait bien raison. Amestris allait tout de même envoyer ses troupes sans même savoir qui était l'ennemi. HAHAHA ils couraient tous deux vers leurs pertes.

Notre homme qui avait réussit à passer le mur de Briggs, il y a quelques années, observa longuement de son toit, les deux personnes qui commençait à fouiner, l'un était un homme avec une arme à la main et l'autre une demoiselle, il avait l'air jeune et donc pas forcément très haut dans la hiérarchie de l'armée... Sauf si c'étaient tout deux de véritable génie, mais face à lui, personne n'était de taille. Un sourire s'afficha sur son visage caché par les ténèbres de la nuit et resserra son emprise sur son arme encore dans son fourreau et posé contre son épaule. Ce soir avec un peu de chance, Kikoku goûterait au sang de ces chiens de l'armée de Central pour son plus grand plaisir. Un hurlement venait de se faire entendre dans la nuit et provenait des hangars pas très loin... Oh et bien on dirait qu'une personne venait de faire la rencontre des chimères dans l'un des entrepôts qu'ils avaient pris soin de placer en début de soirée. Elles étaient aussi affamées que celle qu'il y avait juste derrière lui. Le sourire de notre Xinois s’agrandit et il pencha la tête un peu sur le côté droit pour observer les deux personnes se mettre à aller en direction du cri qui résonnait encore.

Je vous conseille de rester gentiment ici, auquel cas je serais obligé de vous tuer.»

Le silence fut de nouveau brisé et il se mit à zieuter les militaires qui venait de capter sa position. Ah la population de Central étaient vraiment amusante à observer, surtout par les réactions qu'ils pouvaient avoir dans une situation dont ils n'avaient pas le contrôle. Car, oui en effet ces deux petits chiots perdus dans la basse-ville allaient maintenant s'affronter à des chimères que notre infiltré venait de libérer. Sans quitter du regard ses proies, Jin serra le fourreau de son sabre et s'apprêta à dégainer lorsqu'il vit les deux cloportes se mettre à courir en direction de l’entrepôt. Cela le faisait rire ! Un petit jeu de cache cache contre la mort ! Quoi de mieux pour l'occuper. Cela faisait tellement longtemps qu'il rêvait de se divertir de la sorte... Il y avait bien longtemps que notre ancien assassin du clan Han n'avait pas était aussi amusé dans une mission.

Sans plus attendre notre homme au manteau noir se retourna et sauta de son toit pour atterrir sans trop de problème sur le sol à quelques mètres plus bas. Il y avait un autre accès derrière cet entrepôt. Jin connaissait le terrain pour avoir longuement étudié en détails la ville de Central pendant des jours, tout en se promenant incognito. La porte en ferraille s'ouvrit d'un geste de la main libre de Jin et il entra à l'intérieur pour arriver en face de nos deux militaires, toujours le sourire aux lèvres. Toutefois, il leurs laissa quelques instants de répit et alla grimper rapidement sur une plateforme en hauteur, à l'abri des regards et brisa son silence une fois de plus.

"On dirait bien que nous sommes en sécurité pour un petit moment" C'est ce que vous vous dites... Hélas je crains fort que ce ne soit le cas.»

Il était encore caché dans l'ombre d'un poteau en acier un peu rouillé et regarda les deux militaires en bas avec son sourire et son arme, prête à être dégainée au cas où. Il avait pour ordre de ne pas dévoiler son identité à l'ennemi, il resterait donc bien caché dans son coin pour le moment afin de profiter du spectacle. Il avait fait en sorte de laisser la porte par laquelle il était entré discrètement, laissant un passage pour les monstres qui attendaient de trouver une faille dans l’entrepôt. quelques instants plus tard les bêtes pénétraient à l'intérieur de la forteresse pour venir se régaler d'un petit festin qui se tenait là. Est-ce qu'en quelques minutes nos deux petits chiots avaient trouvé un moyen de se sortir de ce pétrin ? Après tout Jin devait en garder au moins un en vie pour que le Q.G de Central soit au courant qu'un groupe commençait à passer à l'action, il savait très bien que les hommes qui allaient dans les autres coins de la zone Industrielle finiraient par mourir et se fut confirmé avec une nouvelle explosion au loin.

Vos amis sont tombés sur mon partenaire... Il n'a pas pu s'empêcher de les faire exploser pour s'amuser. Hélas pas le temps de les pleurer, vous allez les rejoindre dans quelques instants. Que vos âmes rejoignent les abysses du monde souterrain et ne trouvent jamais le repos du guerrier... »

Un nouveau rire résonna dans l’entrepôt alors que la situation allait se corser pour les deux proies de Jin.        



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 29
Who am i !

[Event] Attentat à Central [Groupe 1]

MessageSujet: Re: [Event] Attentat à Central [Groupe 1] Mer 13 Aoû - 17:11
EVENT

.
Vous voici enfin dans la zone industrielle de Central City, là où se regroupe des personnes qui sont responsables de l'attentat dans le centre ville. Du moins c'est ce qu'on suppose. Tout se passait plutôt bien, même que trop bien pour un début de mission. En deux ou trois mouvements, tout a commencé à se corser dans les trois équipes.

Riza et Shiro - Vous avez ouvert la porte du hangar avec succès après de nombreuses tentatives du commandant. Alors que certaines chimères tentent toujours de vous avoir en essayant de vous sauter dessus, un petit groupe s'intéresse à quelques chose d'autre dans le hangar. Il ne sont pas très intelligent, mais ils savent très bien qu'il y a quelques choses d'autre caché dans l'ombre. Il s'agit de Pride. Ce petit groupe ne semble plus être intéressé par les vous, mais par la chose tapi dans le noir. Vous soupçonnez quelque chose de bien plus dangereux, étant donné qu'en une fraction de seconde, il ne reste plus rien des petits qui s'étaient éloignés. Soudainement les autres commencent à se reculer de vous et partir au fond du hangar. Un bruit qui arrive de l'extérieur attire votre attention. Comme le bruit d'une tronçonneuse... Quelques instants plus tard, vous voyez un sorte de nouvelle chimère. Seulement est-ce bien le cas ? Elle est très différente des autres, puisqu'elle ressemble plus à un monstre qu'autre chose. Une nouvelle race de monstre vient de faire son apparition ? Qui a bien pu fabriquer ce genre de chose ? Le mystère s'épaissit de minutes en minutes. Mais alors que vous pensiez vous faire agresser par cette abomination... Cette chose vous ignore quelques instants pour foncer droit vers la planque de l'ombre et tenter de la découper. Pour vous, vous ne savait pas quoi penser, étant donné qu'il découpe du vide. Qu'allez-vous faire maintenant ? Attention, il est largement plus robuste, il ne mourra pas si facilement, même avec des flammes.

Votre nouvel adversaire en plus des enfants : photo 1 - photo 2

Jean et Liesiel, vous vous êtes réfugiés à l'intérieur de l’entrepôt afin de pouvoir échapper à vos adversaires. Hélas l'homme du toit n'est pas idiot et à laissé une ouverture par l'arrière afin de vous surprendre. Il se trouve en hauteur alors que des chimères rentre et vous prennent par surprise. Dans le lot, il y a une chimère ours, dont la peau est écailleuse comme celle d'un alligator. Elle fonce sans tarder dans la direction du sous-lieutenant Havoc afin de l'attaquer, toutes griffes et crocs dehors. Une autre chimère ressemblant à un fauve fait aussi son apparition, la queue de celui-ci à été modifié et se retrouve avec un serpent venimeux à la place. Ce monstre ne tarde pas non plus à vouloir mordre le commandant présent afin d'en faire son quatre heure. La lutte semble difficile, l'un et très robuste et fort, l'autre rapide et intelligent. Mais ce n'est pas tout, alors que la bataille pour votre survit fait rage, un homme arrive par la même entrée des chimères et semble vous demander de l'aide. Il ne cesse de répéter ces mots "Aidez-moi". L'homme camouflé en hauteur sort subitement de l'ombre et fronce des sourcils, hélas, il fait bien trop sombre pour voir son visage, une fois encore. Ce dernier fronce des sourcils et commence à grommeler dans son coin. Il sait apparemment qui est la personne qui vient de faire son apparition ou du moins, il se doute de se qui va se passer. Vous pouvez entendre de sa part une phrase qui va vous mettre encore plus sur le qui-vive "Tché, "il" avait pourtant dit qu'il ne les utiliseraient pas !". Que voulait-il dire par là ? Qui est l'homme qui se rapproche de vous, semblant être très mal en point. Soudainement la chimère ours s'éloigne de vous et tente d'attaquer l'être marchant péniblement. Le résultat est surprenant ! La bête qui mord à pleine dent l'homme, semble souffrir aux bout de quelques minutes et sa gueule commence à se décomposer sans aucune raison. Au bout de quelques instants, la chimère tombe raide morte sur le sol et l'individu reprend sa route pour aller vers vous. Un contact et vous finirez comme le monstre... Est-ce que les armes fonctionneront contre cette chose ? Le repli sera peut-être votre salut ? A vous de choisir ?

Roy et Evy, vous êtes coincés dans les souterrains, apparemment aménagés pour ce fameux "jeu" dont vous parle l'homme masqué. Toutefois, l'attraper n'est pas si simple et il vous file entre les doigts à cause d'une certaine colonel trop pressée d'en finir. Par ailleurs, cette dernière a décidé de laissez le Flame Alchemist se débrouiller avec les chimères pour suivre le maniac des explosifs. Le compte à rebours déjà commencé depuis plus de trente secondes. Il ne reste que très peu de temps avant qu'une nouvelle explosion retentisse quelque part. Les chimères continuent d'attaquer Mustang, même si c'est cause perdue, elle tente de le retarder. De l'autre côté de la porte, Evy se retrouve à courir dans un très longue couloir où les lumières vacillent et une odeur assez forte la fait grimacer. La mort est présent partout. Ouvrant rapidement toutes les portes qu'elle peut trouver, la colonel tombe sur une étrange salle où des cadavres et des mourants sont allongés sur des tables d'opération. Elle peut remarquer avec horreur que ces gens sont sujet à des expériences. Des transformations, des défigurations, les transformant en abomination. Un rire retenti et soudainement les expériences encore inconnues se relève et tente de s'attaquer à la jeune femme qui se retrouve rapidement encerclée. Du côté Mustang, alors que les chimères tente toujours de l'arrêter, elles se mettent soudainement à reculer pour fuir. Une occasion en or de rattraper le temps perdu très cher colonel. Il y a toujours cet homme à poursuivre, mais maintenant le fameux couloir juste derrière cette simple porte et devenu un endroit hanté par les abominations qui sévissaient dans les différentes salles. Le chemin sera longue et pas facile à emprunter, mais c'est le seul moyen d'atteindre votre objectif. L'homme masqué se trouve dans une salle dans un deuxième couloir pas loin du premier et regarde une montre à gousset avec un grand sourire. Tic Tac... Le temps tourne les amis.


HRP


Troisième tour : Cela commence à se corser pour tout le monde ! De nouvelles expériences font leurs apparitions et semble plus vous mettre des bâtons dans les roues qu'autre chose. Il a aussi une menace qui plane dans l'un des groupes, mais qui reste pour le moment cachée. En effet, une bombe est prête à exploser pour l'un des deux premiers groupe. Ne cherchez pas, vous ne la trouverait certainement pas. Tout dépendra du prochain tour. (ça vous met la pression hein ? 8D). Le choix se fera selon vos posts, si toutefois la troisième équipe échoue à sa mission (C'est pas gagné)
Toutefois ne faites pas intervenir les deux PNJs par votre propre chef !
PNJs présent : Jin le mexicain qui se la coule douce en hauteur, L'homme blond dans la salle des sous-sol

Bonne chance à vous mes petits et que le destin puisse vous être favorable



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 711
✎ Dεvσtεd subσяdinatε | Smσkε's lσvεя ღ
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie: 16
Roses:
Cadeau(x) Concours: 3 citrouilles

[Event] Attentat à Central [Groupe 1]

MessageSujet: Re: [Event] Attentat à Central [Groupe 1] Sam 6 Sep - 17:13





>> Attentat à Central <<

Feat. Evy S. Evans, Jean Havoc, Pride, Liesel E. Rozenwald, Roy Mustang, Riza Hawkeye, Shiro Alastor...












Jean courrait à perdre haleine, sans se retourner. Il fixait les cheveux clairs du Commandant Rozenwald qui semblaient flotter au rythme de la course effrénée. C'était le seul point positif qu'il avait en ligne de mire. Elle courant vers le hangar censé les garder en sécurité. Il l'aida à entrouvrir la lourde porte coulissante et à la refermer aussitôt. Le jeune homme se laissa glisser jusqu'au sol, dos à la porte qui faisaient obstacle aux bêtes monstrueuses qui les avaient pris en chasse. Il les entendaient grogner, renifler et griffer le métal froid. Un crissement terrible aux oreilles. Il vérifia son chargeur et y remis quelques cartouches avant de soupirer en essuyant son front. Il n'avait pas couru depuis un moment, ça avait beau être une courte distance, il avait encore mal. Pourtant il s'était forcé alors c'était de sa faute... Et celle de ce malade qui les avaient menacés. Il se releva, fixant la jeune femme qui l'accompagnait.


- "Vous n'avez rien ? Aucune de ces choses n'a eu le temps de vous toucher ?"

Leurs yeux s'habituaient à l'obscurité peu à peu. Les trous dans la toitures laissaient passer un peu les rayons de l'astre lunaire. Le blondin sortit quand même son briquet pour y voir mieux. Un "plic ploc" résonnant quelque part, de l'eau sûrement. Des caisses empilées, des barres de fer, de bois... Un vrai bazar ! Ces entrepôts semblaient à l'abandon, pas étonnant que les terroristes aient décidé d'entraîner les militaires jusque ici. Pas de témoins, pas d'embêtement, ni vu ni connu pour commettre leurs forfaits. Le clopeur soupira à nouveau et décida de s'en griller une pendant cette accalmie, tout en surveillant les alentours. Rien à l'horizon encore...

C'était bien sûr sans compter leur mystérieux agresseur. "IL" était toujours là... Brisant à nouveau le silence des lieux et comme la fois précédente, "IL" n'annoncerait rien de bien pour les deux compères piégés comme des rats. Pour confirmer ses dires, des chimères arrivaient de nul-part, à l'opposé exact de la porte par laquelle ils étaient rentrés précédemment. Toujours clope au bec, le jeune militaire releva son arme vers leurs assaillants. Une explosion toute proche vint briser cet intense face-à-face digne d'un western, les militaires et les chimères s'observant... Ou plutôt attendant l'ordre de leur "maître pour attaquer. Si forte l'explosion, qu'elle fit trembler tout le bâtiment et vaciller ses occupants. Jean mit un genou à terre pour ne pas tomber avant qu'un pan de tôle vienne s'écraser tout à côté de lui, soufflant la poussière présente sur eux...



- "Vos amis sont tombés sur mon partenaire... Il n'a pas pu s'empêcher de s'amuser. Hélas pas le temps de les pleurer, vous allez les rejoindre. Que vos âmes rejoignent les abysses et ne trouvent jamais le repos du guerrier..."

"IL" riait à nouveau, comme un dément. Le militaire prenait sur lui pour ne pas tirer à l'aveuglette dans tout le hangard. Toujours un genou à terre dans le nuage de poussière, il attendait que celui-ci se dissipe. C'était sans compter sur une chimère impatiente qui, ayant marre d'attendre, fonça droit sur Havoc qui ne vit tout d'abord qu'une ombre lui arriver dessus dans le flou de la poussière. Il eu juste le temps de se protéger avec son fusil à pompe pour mettre une distance de survie, plus que de sécurité, entre son visage et la gueule de la bête 2 fois plus grande que lui. Le malchanceux militaire donnait des coups de pieds dans la chimère pour se dégager mais rien n'y faisait, l'espèce d'ours ou de grizzli s'acharnait sur lui, claquant des mâchoires dans le vide, espérant se goinfrer de chaire fraîche. De temps en temps un coup de griffes sur l'épaule ou le ventre mais Jean gardait inexorablement les bras levés le plus haut qu'il pouvait malgré le poids de l'animal. Il se doutait bien qu'il ne réussirait pas à l'étrangler de son fusil à pompe vu l'épaisseur de sa peau. De plus, il ne savait pas où était le Commandant Rozenwald, ni si elle s'en sortait. La peur le prenait de plus en plus... Tout d'abord des hurlements inhumains vers la position de Riza puis des explosions... Il ne pouvait se permettre de mourir ici comme de la chaire à pâté.


- "COMMANDANT, TOUT VA BIEN ? OU ÊTES-VOUS ?"

Il entendait toujours d'innombrables grognements de chimères tout autour. Si elle lui répondait, il aurait une preuve qu'elle était toujours en vie. Il tenta, toujours sur le dos et aux prises avec l'ours, de regarder autour de lui comme il pouvait et vit son zippo par terre plus loin, la flamme frétillant encore et diffusant un peu de lumière. Hélas, la seule chose qu'il parvient à discerner dans le brouhaha, c'est le râle plaintif d'un homme et non la voix d'une femme. Cette voix appelait à l'aide mais il lui était impossible d'aller aider quiconque dans sa position. Pourtant, et c'est malheureux à dire, cette "intervention" sauve la vie du blond. L'ours se détourne soudain de lui, attiré par cette personne. Il ne bouge plus, préférant être sûr que la chimère soit bien partie puis daigne se relever. Il sent le sang couler sur lui mais n'y prête pas plus attention. L'épaule est bien amoché et quelques entailles légères sur son ventre, le gilet par-balles pourrait bien s'appeler aussi par-griffes. Il était déchiqueté mais avait limité les dégâts. Il ramassa au passage son zippo et couru voir ce qu'il se passait plus loin.


- "Tché, "il" avait pourtant dit qu'il ne les utiliseraient pas !"

Leur agresseur savait visiblement ce qu'il se passait mais ce que virent les yeux de Jean fût d'un spectacle horrible. L'ours attaqua l'homme, le mordant et tentant de le manger mais il s'arrêta soudain, grognant de douleur. Sa gueule semblait se décomposer, corrodée par quelque chose après avoir mordu cet homme mal en point. Qui était-il ? Il continuait inexorablement son chemin sans se retourner tandis que l'ours derrière lui tombait raide mort... Les autres chimères devinrent hésitantes à approcher après cela... *On ne peut pas le sauver... On ne peut pas.. On ne peut pas...* Le fumeur ne cessait de se répéter ça dans sa tête mais le geste qui suivit le suivrait toute sa vie, il le savait... Il baissa la tête, tremblant et répétant qu'il était désolé, mais il n'avait pas le choix. Il pouvait les tuer au moindre contact... Il arma son fusil et vida son magasin, soit 6 cartouches... Il rechargea en tremblant toujours. Il était certain de l'avoir touché car cette arme ne fait pas dans le détail et plutôt dans la charpie, mais l'homme était toujours debout... 6 cartouches n'avaient rien fait. Il toucha son zippo dans sa poche, espérant qu'il se soit trompé et que ce qu'il avait entendu en arrivant ne soit pas de l'eau...


- "J'ai une idée Commandant, mais il faut que je m'assure d'une chose... Tenez le à distance de vous surtout, je n'en ai pas pour longtemps."

Il lui laissa son fusil si elle avait besoin contre les autres chimères et parti vers la porte par laquelle il étaient entré et bifurqua entre les caisses, le zippo au-dessus de la tête pour y voir. Il n'eut pas trop de mal à trouver ce qu'il cherchait. C'était bien de l'eau qui gouttait, mais sur un fût d'essence. Il entreprit de le déplacer en restant derrière les caisses. Il trouverait bien un autre passage pour avoir le Commandant en ligne de mire et la prévenir à temps. Une fois le passage trouvé, il engagea comme voulu le fût et donna un coup dedans avec son couteau de chasse pour qu'il se déverse et d'un coup il le fît rouler vers l'autre côté. Il intima au Commandant de reculer au plus vite et alluma avec son zippo la coulée d'essence avant de la rejoindre. Il y avait maintenant une ligne de feu entre les militaires et cet homme étrange.




©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia & Modifications by Jean Havoc
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 517
L'orgueil parfait / Pedopride
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie: 7
Roses:
Cadeau(x) Concours:

[Event] Attentat à Central [Groupe 1]

MessageSujet: Re: [Event] Attentat à Central [Groupe 1] Jeu 18 Sep - 19:11





Attentat à Central


Feat Riza Hawkeye, Shiro Alastor, Evy. S Evans, Jean Havoc, Liesel E. Rozenwald and Roy Mustang...



L'ombre de Pride n'avait fait aucun geste, son ombre invisble aux yeux des deux militaires se trouvant dans le hangars face a ce monstre, dont ils ignoraient qu'il était présent ce qui était assez amusant, mais en fait, ce n’était pas leur soucis premiers fallait dire. Une armée, oui une armée, d'enfants chimères venaient maintenant de les entourer tant est si bien qu'ils étaient encercler, bien sur Pride aurait put sans peine réagir mais non. Il n'en fit rien, il voulait voir avant, voir si ce que l'on disait sur cette Riza l’œil de Faucon était vrais, tout comme cette homme, cet alchimiste d’État, il voulait voir de quoi il était capable et donc se faisait un plaisir de regarder tout cela sans rien faire, même si en effet il serait fâcheux que Riza et l'autre meurt donc si il fallait vraiment, il interviendrait. Les chimères enfants finirent par les entourer, quand un approcha des deux et ce fut Riza qui agis la première, en sortant une arme et tirant sur le sol, mais ce n'est pas cela qui allait stopper ces chimères, Pride voyait pertinemment que non seulement elles étaient manipuler mais plus résistante que la plus part des chimères existante, mais pour qu'elle se trouve comme par hasard la ou se rendaient ces deux la, c'etait un coup montè, maintenant il y avait plus aucun doute, mais il était sur que ces gêneurs qu'elle qu'il soit, n'avait pas prévue l’arrivée des homonculus dans cette histoire et surtout de lui...

Il continuait de réfléchir a qui aurait bien put monter un plan aussi tordu, quand un autre coup de feu attira son attention, remarquant une chimère enfantine blesser a la jambe et par la même la dite Riza tenant deux armes en mains, quand elle s'adressa a l'homme lui demandant un peu de feu, pour avoir de la lumière et faire reculer ces chimères. Pride comprit a ce moment, enfin pour être juste au moment ou il envoya des flammes sur du bois situer a droite de l’entrée ce qui non seulement éclaira le hangar mais agrandit la force de Pride qui bien évidement se garda de se montrer restant sagement dans l'ombre, quand l'homme qui maitrisait les flammes comme ce Roy Mustang, fit un cercle de feu autour des deux, pour les défendre des chimères qui voulaient toujours s'en prendre a eux, quand il annonça qu'il allait faire sauter la porte du hangar, oui pour ainssi fuir, pas mauvaise comme idée de surcroit Pride aurait enfin le champ libre. Cet homme prit alors un peu de temps, mais finalement la porte fini par céder avant qu'il continue a s'en prendre au chimères qui approchaient toujours plus, car le cercle de flamme se diminuait doucement, mais d'un coup, un petit groupe de chimère se mit a se dirigè vers lui! Si il avait put a ce moment précis, sur l'ombre un sourire amuser se serait dessiner, alors ces chimères ou du moins ce petit groupes avaient compris...

Le petit groupes continua de s'avancer lentement, cherchant mais approcher mes petits approcher, car d'un coup sans que personne ne comprenne comment, d'un coup le groupe de chimères disparut. Car en fait ce que personne n'avait remarquer c'etait l'ombre qui c'etait d'un coup étendue avalant les pauvres chimères qui venaient de oser s'en prendre a lui, car on ne s'en prenait pas a l'homonculus Originel. Les autres chimères elle ne demandèrent pas leur reste et se cachèrent au fond du hangar, elles avaient comprit alors qu'il était bien plus dangereux qu'il le semblait, car après tout oui, il était l'ombre et donc il était dangereux car oser l'approcher et c'etait la mort assurè, mais Pride avait bien remarquer le regards des deux militaires présent, qui se demandaient ce qui venait de se passer et de qu'esse qu'il était advenue de ce groupe, quand un bruit attira l'attention de Pride. C’était un bruit étrange, un bruit de roulis... Une tronçonneuse! Pride fini par le reconnaitre au moment ou un espèce de... chimère bizarre? Oui on pouvait dire ça comme ça, surgit d'un coup dans le hangar avant de s'avancer vers les deux militaires. Enfin un peu d'action pour ces deux la marrant. Mais Pride se retrouva vite déçu quand il vit cette chimère foncer sur lui, et tenter bien sur en vain de le découper avec sa tronçonneuse, car après tout, on ne pouvait tuer l'ombre et son réceptacles était bien a l’abri ailleurs... Bien sur Pride aurait put tuer sans gène et en vitesse se monstre, mais non, il le laissa tenter inutilement de le tuer, se disant qu'il allait laisser ces militaires essayer de s'en occuper si ils avaient pas trop peur d’ainsi s'approcher de l'ombre...


© Codage By FreeSpirit & modification by Pride


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 29
Who am i !

[Event] Attentat à Central [Groupe 1]

MessageSujet: Re: [Event] Attentat à Central [Groupe 1] Jeu 22 Jan - 22:58
EVENT CLOS !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Who am i !

[Event] Attentat à Central [Groupe 1]

MessageSujet: Re: [Event] Attentat à Central [Groupe 1]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Event] Gehenna Battle - Premier Groupe d'Attaque !
» [Terminé] Event- Les Landes Rocheuses (Groupe n°5)
» EVENT CITIZEN ✖ Camping : groupe du montage des tentes
» Partie II Event - Nordkia se soulève ! [Groupe de Nordkia]
» Event #1 : Halloween 2015 - Groupe 3 : A la chasse des Pokemon contaminés.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: CENTRAL CITY :: CENTRAL CITY :: BAS QUARTIERS-