RSS 
 
   RSS 
  

Forum ouvert le 25/02/2014
Jetez un coup d'oeil à notre Organigramme.
Beaucoup du prédéfinis du manga sont disponibles !
Prenez le temps de zieuter nos prédéfinis des membres !

D'après les rumeurs,
Le Généralissime King Bradley aurait été vu dans les jardins du Q.G,
tondant la pelouse avec un tablier rose.

Témoin effrayé - "Faites attention à vous ! Scar n'est pas un véritable humain, c'est un Dalek déguisé... Fuyons !!!"
"EXTERMINATE"

Des gens cherchent des RPs ! N'hésitez pas à venir zieuter ici

Votez pour le forum toutes les deux heures ! Il y aura des nouvelles têtes et des nouvelles aventures !
Un post pour 250 cenz ! ~

Nous recherchons des méchants pour mettre la pagaille en Amestris ! Les infiltrés recrutent toujours !
Recevez en cadeau un bain de pied en porcelaine d'une valeur de xxxx cenz.

Candy Woodford
Messages : 7
Who am i !

001 • I want to know WHY ? • [PV : Darius]

MessageSujet: 001 • I want to know WHY ? • [PV : Darius] Lun 24 Sep - 15:30



« Il est là, juste entre tes doigts, ce billet vers la liberté. Ce billet vers la simplicité. Cette porte cachée qui pourrait te permettre de tout oublier. Oui, ce choix est certainement le moins courageux, peut-être le plus sûre mais aussi le plus lâche. Tu le sais bien n’est-ce-pas ? Tu peux le sentir gronder au fond de ton âme à chaque fois que tes doigts effleurent le papier légèrement froissée de cet aller simple. Cela ne te ressemble pas Candy, tu n’es pas ce genre de personne. Non, tu n’es pas une lâche et encore moins une menteuse. Tu ne sais pas mentir aux autres mais en cet instant tu sais que tu te mens à toi-même. Tu as envie de venir frapper à cette porte depuis bien longtemps, tu as déjà fait le plus dur, tu es venue jusqu’à Aquroya juste pour ces beaux yeux. Tu es dans cet hôtel miteux pas loin de cette adresse que tu connais par coeur. Tu fais celle qui hésite, tu fais celle qui attends le dernier instant pour oser y aller mais dans le fond, ce n’est que ta crainte qui te guide… Cette peur d’avoir été oubliée ou d’avoir espérer tout ce temps pour rien. Si seulement tu savais Candy, si seulement. »

Candy fait les cent pas dans sa chambre d'hôtel, elle contourne le lit à plusieurs reprises avant de s’y laisser tomber dans un petit grognement mécontent. Elle jette les coussins contre le mur avant de se redresser en tailleur pour méditer frappant nerveusement ses doigts contre sa cuisse. Une méditation de courte durée car elle se laisse à nouveau tomber en arrière dans un soupire bruyant, elle tends la main vers la lumière songeuse. Darius, tu lui manques tellement. Son coeur se serre à cette pensée, son souffle se coupe. Elle entends l’écho de tes paroles qui résonne encore une fois au fond de son âme. Comment pouvais-tu penser des choses aussi horrible ? Et... Si tu les pensais encore ? Si tu ne voulais plus la revoir finalement ? Dans le fond, c’est peut-être ça qui lui fait le plus de mal. Elle se dit que venir face à toi, te confronter pour entendre la vérité pourrait signifier une fin à jamais pour vous deux. Tu pourrais briser ses derniers espoirs de te retrouver. Elle perdrait alors définitivement son meilleur ami, sa moitié.

La demoiselle secoue à nouveau la tête, elle se frotte le coin des yeux pour ne pas laisser les larmes voiler son regard et sa pensée. Oui, elle ne doit pas se morfondre, elle sait que ce sera un mal nécessaire ou le commencement d’un nouveau chapitre. Oui, elle ne se fait pas trop d’idée au sujet de vos retrouvailles. Elle est persuadée qu’il n’y aura pas de grandes effusions de joie, d’embrassades et d’étreintes, même si elle en aurait cruellement besoin ces derniers temps. Qui sait peut-être que son côté naïve, souhaite que cela se produise ? Que tu lui présente tes excuses, que tu retires toutes ces horreurs, que tu lui dises que tu as répondu à sa lettre mais que cette réponse s’est perdue sur le chemin ou alors que tu lui donnes une explication encore plus farfelue car tu ne fais jamais les choses à moitié. Oui, dans le fond, c’est bien cela le problème, tu ne fais jamais les choses à moitié. Lorsque tu fonces, tu ne t’arrêtes pas. Peut-être que ce soir-là, tu n’as juste pas supporter l’idée de t’imaginer séparer d’elle alors tu n’as su gérer ta peine et tes mots, vis à vis d’elle, ont dépassés ta pensée, pour la première fois. Si seulement. Candy essaie de se faire une raison mais elle espère vraiment que ce soit ça, la vérité.

Dans un dernier battement de jambe colérique qui frappe la couverture de ce lit à l’odeur un peu étrange et douteuse, Candy se relève et elle attrape ton pull. Oui, elle a gardé les quelques vêtements qu’elle t’avait volé ou que tu avais oublié chez sa mère. elle remet ses bottes en cuir et se recoiffe légèrement, elle vérifie qu’elle n’a pas les yeux trop rouge ou la mine trop sombre. Non ça va, elle a fait pire. Elle ravale sa salive, entoure un foulard autour de son cou avant de prendre la route en direction de chez toi.  Elle est décidé à y aller une bonne fois pour toute. Il est temps que son cœur puisse savoir pourquoi il souffre. Ton absence ou ton oubli. Les yeux vers les cieux, elle souffle sa frustration, ça va aller. Elle est devenue plus forte, elle pourra tout entendre.

Autant dire que le quartier laisse à désirer. Plus elle avance, plus elle trouve des choses un peu douteuse sur son chemin. Finalement il y a ce bâtiment, c’est le tien ? Et il y a ce bar. Elle vérifie par deux fois si c’est bien ici mais elle commence à avoir des doutes. Finalement, elle serre légèrement les manches de ce pull qui lui tient chaud et elle s’avance prudemment pour pouvoir monter les escaliers. Un dernier couloir pour trouver le bon numéro d’appartement. A chaque pas, son cœur tambourine plus fort. C’est presque douloureux. La nervosité, la crainte, l’envie, l’impatience. Tellement de sentiments qui s’entrechoquent. C’est l’enfer. C’est vraiment l’enfer devant ta porte. Une bonne inspiration, une main qui effleure le bois de la porte. Elle pince les lèvres et baisse la tête cherchant les dernières bribes de courage nécessaire pour toquer. Allez Candy ! Toc.Toc.Toc.

« Darius… C’est moi, Candy. »
Que tu murmures d’une voix trahissant ton anxiété.

« Et s’il n’est pas chez lui ? Si tu avais cela pour rien ? Et s’il n’ouvrait pas maintenant qu’il savait que c’était toi derrière ? Et s’il s’emportait en t’expliquant qu’il avait été clair la dernière fois.... Et s’il s’avance et que tu le touches, est-ce-qu’il se pensera sale ? Et s’il était en compagnie de quelqu’un ? Une autre fille que toi… Une autre fille qui a pu percer cette carapace sauvage ? Et si.... Non Candy, tu ne dois pas penser comme ça, tu ne dois pas avoir peur. Si tu es là aujourd’hui, c’est pour savoir. C’est pour le revoir même une dernière fois. A cette pensée, une larme s’aventure sur ta joue gauche, tu viens l’essuyer de ces manches trop grandes pour toi. »
Revenir en haut Aller en bas
Darius E. Sullivan
Messages : 105
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:
Test:

001 • I want to know WHY ? • [PV : Darius]

MessageSujet: Re: 001 • I want to know WHY ? • [PV : Darius] Mer 26 Sep - 22:13

Feat Candy
1206 MOTS
• I want to know WHY ? •

La journée se termine. Le goût qu'elle laisse est amère, comme à son habitude. C'est un cycle qui se répète et qui n'a plus de valeur. Une monotonie qui s'installe. Lentement, elle consume l'âme des plus valeureux. Doucement, la vie se ternie et n'a plus le même intérêt qu'avant. Comment le pourrait-elle être encore si belle, si on retire toute sa beauté. Il ne reste qu'au final que ce goût amère qui donne naissance à une autre horreur. Celle de la colère. Ce sentiment qui est omniprésent. Elle aussi reprend ses bonnes habitudes depuis de longs mois. Celle qui s'était calmée est de retour. Incontrôlable... Comme un feu dans une immense foret.

Le BlueBeetle, un endroit très fréquenté. Il est encore tôt pour les habitués, mais à cette heure, il est temps de rentrer. Un grand escalier aux belles marches de marbre sombre, avec ces petites nervures blanchâtres. Une porte menant à un long couloir et au fond l'appartement d'un jeune homme. Ce dernier est en souffrance. Les rêves se sont éteints depuis bien longtemps et la seule chose qui le maintenait encore la tête en dehors de l'eau, c'était son souvenir. Elle n'a jamais réellement quitté son esprit depuis son départ. Il a bien essayé de l'oublier, mais c'est chose impossible. Comment oublier la seule personne... La seule fille qui avait redonné ses rêves à ce garçon perdu.

Se perdre dans ses yeux. Cela semblait si loin. Il se souvenait encore des moments qu'ils avaient passé ensemble. D'une cabane dans la foret, un lac dans un endroit paisible. Un temps qu'il voulait pourtant oublier, n'ayant plus la force de se rappeler la fin de cette aventure. La tristesse qui s'installe et qui l'a rongé pendant longtemps. Jusqu'au jour où... le jeune homme a décidé de la rattraper. Il avait tout prévu... Tout imaginé dans son esprit. Hélas, il était bien trop tard. Cette vision qui a longuement déchiré son âme et qui a brisé quelque chose à jamais. Cette demoiselle aux cheveux magnifiques qui souriait à d'autres, dans cet endroit si loin de chez eux. Ce supplice d'être si proche, mais à la fois si loin. Il était là, mais il ne pouvait plus l'atteindre. Elle lui était devenue inaccessible.

Des jours et des nuits se sont écoulés depuis, mais il n'oubliera jamais la douleur qui est présente depuis ce jour. Son temps s'était arrêté. Figé à jamais dans le chagrin de cette horrible vision. Seul, il était maintenant dans son appartement. Loin des siens, loin de son ancienne vie. Abandonnant tout pour s'accrocher à son dernier espoir : l'avenir. Même cela, il n'y avait plus le droit. Même si ce n'est que temporaire... Le blond colérique avait raté sa chance d'obtenir la reconnaissance du monde. Était-il voué à perdre ses combats ? De vivre dans sa tourmente...

Dans l'entrée, le blond aux cheveux ébouriffés retire ses chaussures. Il retire les boutons de sa chemise noire et la dépose dans un panier à linge près de la porte. Il n'aime pas garder les mêmes vêtements plus d'un soir. Cela l'énerve déjà de sentir l'odeur des cigares et les remontés des verres d'alcool tout au long de la soirée. Pourtant, il doit le supporter... Il doit gagner sa vie et payer sa nourriture. D'ailleurs, il a oublié d'aller au marché. Tant pis... Il y fera un tour pendant son jour de congé. Pour le moment, une douche est la seule chose qui lui ferait du bien. Il retire son haut, ses chaussettes et les lance dans le panier. S'étirant les bras en l'air, le blond aux yeux rouges entend soudainement frapper à sa porte. Qui pourrait bien venir le déranger à cette heure ? Pourvu que ce ne soit pas la voisine du dessous. La femme qui ramène ses clients dans l'appartement pour faire son commerce nocturne.

Il se tourne lentement. Sa main se tend vers la poignée et il entend une voix pratiquement inaudible. C'est une fille... Il en est certain. Un soupir alors qu'il se met à froncer les sourcils d'une manière agacée. Il est temps de pousser sa colère à reprendre la parole et de faire partir les indésirables. D'un geste vif, il ouvre la porte d'un coup sec et pose son regard sur cette personne dans le couloir. Pas le temps d'essayer de la reconnaître qu'il lance avec détermination et d'une voix froide.

- Je t'ai déjà dit que je refusais de laver ton linge ! Tu peux aller te faire voir...

Il pousse un nouveau soupir avant de l'observer enfin. Sa cécité s'estompe enfin et quelque chose se serre à l'intérieur. Comme à l'époque... Ce visage qui se trouve en face de lui... C'est impossible. Son coeur rate une mesure. Une chimère ? Une illusion due à la fatigue de sa longue journée. Il est surement en plein délire. Il commence même à s'énerver. Son sang bouillonne dans ses veines. Un grognement sort d'entre ses lèvres et il est tenté de fermer la porte à cette vision. Ses membres tremblent et son visage se ferme davantage au et à mesure qu'il l'observe. Il se sent perdu... Perdu de nouveau dans un flot d'émotion qu'il ne contrôle pas. Pour la première fois, depuis bien longtemps... Il ne sait plus quoi faire.

- C-Candy ? C'est réellement toi ?

Le jeune homme tend une main tremblante vers son visage et s'arrête juste à quelques centimètres. Est-ce qu'il peut vraiment la toucher ? Est-ce qu'elle est bien là ? Elle pourrait disparaître si jamais il venait à la toucher ? Il semble si perdu et son regard peut le trahir. Finalement, son bras se baisse et retombe contre lui. Il secoue la tête en serrant les dents puis commence à se reculer pour refermer la porte violemment. Sa respiration est troublée par les battements de son coeur. Il voudrait que ce soit elle... qu'elle soit réellement sur le pas de sa porte. Pourtant, c'est impossible. Elle a sa vie dans le sud du pays. Et merde. Le doute le prend alors... Il rouvre la porte avec son air troublé. Elle est bien là... C'est elle. La fille qui avait rythmé sa vie par sa joie de vivre. Alors, il ouvre les lèvres pour lâcher lamentablement, tremblant de nouveau face à cette vision du passée.

- Putain... Qu'est-ce que tu fiches ici ? Je pensais pas que tu me reviendrais un jour... Pas après tout ce qui s'est passé entre nous... C'est bien toi ? Ma Candy ?

Il n'est sûr de rien. Trop de choses se passent dans sa tête. Il se repasse cette scène chez lui. Ces instants dans le sud... Ces choses qu'il a tenté d'oublier, mais qui finissent par le rattraper. Oui, Darius... Candy est devant toi. Ton aventure est loin d'être terminée. Elle ne fait que commencer. Toujours à ses côtés...       
Revenir en haut Aller en bas
Candy Woodford
Messages : 7
Who am i !

001 • I want to know WHY ? • [PV : Darius]

MessageSujet: Re: 001 • I want to know WHY ? • [PV : Darius] Ven 28 Sep - 16:16



- Je t'ai déjà dit que je refusais de laver ton linge ! Tu peux aller te faire voir...
«Il ouvre la porte d'un geste rapide. Ces mots, ils ne te sont pas adressés. Tu sais que ce n'est pas à toi qu'il refuse de laver son linge. Un ou une amie ? Il a certainement entendu ta voix féminine, c'est donc une amie. Peut-être qu'il n'a pas besoin de toi. Peut-être qu'il t'a oublié. Peut-être que tu devrais fuir pendant que tu le peux encore, parce que tu as peur d'affronter à nouveau ces yeux mécontents. Son visage s'est un peu plus taillé, il a moins les joues rondes de l'adolescence, il a grandi aussi, un peu trop à ton goût. Ses épaules sont bien plus carrés, il a l'air plus musclés qu'à l'époque, quand on pense que toi, tu as pris des courbes. Ton souffle se coupe, ton monde s'arrête pendant quelques secondes. Oui c'est bien lui, ton Darius. »

La demoiselle se fige, elle n'ose plus bouger, elle ne sait plus parler. Elle se contente de te contempler comme si tu n'étais qu'un mirage, une image transposée de ses plus secrètes pensées. Non, c’est bien toi, toi et ta mine mécontent, toi et ta voix criarde et agressive. Toi et ce regard carmin presque dérangeant qui semble comprendre qu’elle n’est pas la fille à qui tu refuses de laver son linge. Qu’est-ce-qu’elle doit dire ou faire ? Est-ce-qu’elle doit partir ? Est-ce-que c’était une mauvaise idée ? Elle pince les lèvres, incapable de parler ou de bouger d’un centimètre, elle attends plus que ce regard écarquillé qui la découvre et redécouvre comme pour s’assurer que c’est vraiment elle. Tu te mets à grogner, elle a léger sourire. C’est vraiment une réaction digne de toi.

Tu demandes si c’est vraiment elle, puis tu lèves la main vers son visage, elle ravale sa salive, angoissée à l’idée que tu désires la toucher… Mais tu te ravises rapidement et son coeur loupe une mesure. Alors cela te dégoûte donc vraiment de t’imaginer la toucher ? Comme ce que tu avais dit ce jour-là ? Candy voit bien combien tu as l’air perdu et désemparé, presque en souffrance devant le fantôme du passé qu’elle véhicule. C’est que ça fait mal. Tu commences à reculer, elle n’ose pas avancer. Est-ce-que tu vas réellement lui… Ah oui, tu viens de le faire. La porte qui claque devant son nez, claque contre son coeur. Elle sent alors les larmes venir caresser ses joues. C’est vraiment le pire accueil que tu pouvais lui offrir. C’est bon, elle a compris le message. C’est trop, elle commence à tourner les talons, se frottant les yeux et voilà que tu réouvres la porte, qu’est-ce-que tu as oublié de détruire en plus de son coeur qui nécessite que tu reviennes ?

Quand elle entends tes mots, son coeur finit de se déchirer. Oui, c’est bien elle, cette fille que tu ne veux plus voir. Elle n’ose pas revenir face à toi, elle sent ses larmes qui déchire de plus en plus l’espoir de te retrouver, elle sent ce coeur qui pourrit sous la crainte et qui n’arrive pas à voir la beauté de cette formulation simple. Ma Candy, ce n’est pas juste Candy ou Cette Candy. C’est la tienne, juste à toi. Non, Ta Candy n’arrive pas à faire face à ce flot de sentiments, elle ne sait pas ce qu’elle doit te dire, elle se trouve un peu pathétique d’être venue jusqu’ici en espérant que tu ne penses pas un seul mot de cette nuit-là. Elle ravale sa salive puis… Elle se tourne vers toi. Un sanglot étouffé sa gorge, elle tousse et te murmure d’un air air dépitée et coupable :

« Oui c’est moi… Je sais que tu as dit que tu ne voulais plus me voir ou me toucher car je te dégoute mais...  J’avais besoin de savoir si tu le pensais réellement à ce point. Je .. J’avais besoin que tu me le dises une dernière fois avant de partir pour toujours et te laisser tranquille. Et vu ta réaction j’ai bien compris que tu n’as plus envie de me revoir… Je… »

Et là, le message est clair, Tu a ce petit sourire timide. Tu as ce visage complètement dévoré par la peine et la crainte. Tu serres nerveusement tes manches de ce pull toujours trop grand qui doit lui allait trop petit désormais. C’est bien ton Darius, c’est la dernière fois que tu peux le voir. Tu ravales ta salive et frotte un peu tes yeux dans ce rire plein de culpabilité et de chagrin quand tu lui fais tes adieux :

« Je suis contente de t’avoir revu, tu as l’air en forme… Prends-soin de toi, j’espère que tu as pu devenir le super alchimiste que tu as promis de devenir, je sais que tu seras génial. Au-au revoir Darius… »

C’est trop dur, elle tourne les talons rapidement car les sanglots sont devenus impossible à retenir, elle a besoin de fuir loin, loin de toi, loin de son coeur en morceau qui trône devant ta porte depuis que tu lui as refermé sur le nez. Loin de tes yeux trop sincère, loin de ton air perdu et paumé, loin de tes grognements mécontents, loin de tes mots si douloureux, loin de sa culpabilité… Loin de cet espoir agonisant devant tes pieds. Celui de te serrer dans ses bras.

Mais Candy semble oublier que de vous deux, c’est toi le plus rapide, n’est-ce-pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Darius E. Sullivan
Messages : 105
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:
Test:

001 • I want to know WHY ? • [PV : Darius]

MessageSujet: Re: 001 • I want to know WHY ? • [PV : Darius] Mer 3 Oct - 23:39

Feat Candy
1099 MOTS
• I want to know WHY ? •

C'est impossible. Il n'y croit toujours pas. C'est forcément une invention de son esprit, qui lui joue encore des tours depuis trop longtemps. Pourtant, elle est devant lui. Elle ne rayonne plus comme auparavant, elle semble un peu plus grande, mais c'est elle. Il reconnaît aisément la forme de ses yeux, les traits de son visage angélique et sa belle chevelure qu'il connait par coeur du bout de ses doigts. Pourquoi est-elle revenue ? Est-ce que le jeune homme lui manquait ? Avait-elle envie de le revoir et de partager de nouveau sa vie avec lui ? Il n'en sait rien. Il pense beaucoup trop pour avoir une réponse concrète à ses questions.

Le plus important, c'est qu'elle soit là. Même après tout ce temps perdu, elle est de retour dans sa vie. Enfin, c'est ce qu'il pense. Il devrait bondir de joe, mais ce n'est pas le cas. Quant il l'observe longuement, c'est de la tristesse qui s'empare petit à petit de lui. Il peut voir des larmes couler sur ses joues et cette hésitation dans le ton de sa voix en lui confirmant que c'est bien elle : Sa Candy. Il détourne un peu le regard pour fixer le sol et entendre ses mots... Des mots qu'il regrette déjà, avant même les avoir entendu. Elle ne désire pas rester plus longtemps, c'est ce qu'il comprend. Candy a juste besoin d'avoir une confirmation : Que Darius ne veuille plus la revoir. Elle aimerait entendre une dernière fois les mots qu'il a prononcé à l'époque. Ces mots qu'il a toujours détesté du plus profond de son être, comprenant qu'il n'avait jamais eu l'intention de les lui adresser. Ces mots qui ont brisé cette amitié, séparé les inséparables... Tuer l'amour qu'elle pouvait éprouver pour lui en tant qu'amie.

Elle n'a pas compris sa réaction en le voyant refermer la porte. Il pensait simplement avoir une hallucination. Il rêve souvent d'elle et des moments qu'ils ont passé ensemble. Les éclats de rires, aux larmes... même les crises de colère. Il a revécu en boucle ses moments forts, ne pouvant jamais se débarrasser de son souvenir. Il n'avait pas envie de l'oublier. Il voulait vivre avec son fantôme au dessus de son épaule, dans le reflet de son miroir. Pour ne jamais oublier ce qu'il avait causé comme atrocité ce jour-là. Il soupire de tristesse alors qu'un silence s'installe entre eux. Il veut lui dire... Lui dire qu'il aimerait qu'elle reste, qu'elle puisse pardonner ses maladresses, mais rien ne sort de ses lèvres. C'est horrible de se retrouver face à ses pêchés et de devoir assumer après tout ce temps. Vivre dans le dénie, il a bien essayé, mais il s'est très vite renfermé sur lui-même. Redevant petit à petit, le garçon qui se protéger du monde entier pour ne plus jamais pleurer.

Puis, arrive le moment où sa belle Candy commence à lui faire ses adieux. Il sent son coeur se serrer, il avale sa salive difficilement. Pourtant, il garde le silence. Il subit son châtiment. Il le mérite. Elle ne s'accroche plus à lui, comme elle l'aurait fait par le passé. Elle s'en va et c'est son monde qui s'écroule encore une fois. Peut-il seulement avoir le droit de la rattraper ? De l'arrêter et lui supplier de ne plus le laisser seul. Lui avouer qu'il a raté sa vie parce qu'il n'y arrive pas... Parce qu'elle n'est plus là ? Elle s'éloigne... Il grimace et relève enfin les yeux pour regarder dans sa direction. Non ! Elle peut pas le laisser encore... Pas cette fois !

- PUTAIN CANDY !!!

Sans qu'il ne le remarque en premier, il est déjà en train de courir dans le couloir. Il tend simplement sa main avec son visage surprit. Cette main qui s'agrippe au poignet gauche de la jeune femme et qui la tire soudainement vers l'arrière pour qu'elle tombe contre son torse. Il n'a même pas eu le temps de remettre un haut. Il fronce des sourcils puis se met à grogner alors que ses bras vient enlacer la demoiselle contre lui.

-T'es bête... Comment je peux te laisser partir loin de moi, alors que j'ai rêvé de ce moment depuis que tu es partie ?! Idiote...

Le garçon qui n'aimait pas être touché ou toucher une personne... Il oublie toujours ses principes, sa carapace... Surtout avec Candy. C'est plus fort que lui. Il a besoin d'avoir un quelconque contact avec la jeune femme. Elle lui avait terriblement manqué et il pensait l'avoir perdu à tout jamais. Darius n'était pas doué pour exprimer ce qu'il ressentait avec des mots, alors les gestes font toujours l'affaire. Il se met à grincer des dents et la serre un peu plus fort contre lui. Heureusement qu'elle ne peut voir son visage en cet instant... Il ne veut pas lui montrer cette tristesse qui se cache sous sa colère. Une colère qui est dirigée contre lui. Elle ne sera jamais dirigée vers sa Candy. Même à l'époque... Il ne voulait jamais lui dire cela. Il regrettait terriblement, mais est-ce qu'il était encore trop tard pour qu'elle lui pardonne et qu'elle sache la vérité ? Qu'il n'a jamais voulu la laisser partir... Qu'il aurait voulu au moins, s'en aller avec elle pour vivre des nouvelles aventures à deux.

-J'ai tout râté... J'ai quitté la maison, ma famille parce que j'étais en colère contre moi. Parce que je t'ai laissé partir après ce que j'ai dit. Cette fois, il est hors de question que je te laisse me quitter... Plus jamais ! Je t'en prie...

Il grogne de nouveau puis se penche un peu en avant pour cacher son visage contre son épaule. Il ferme les yeux et secoue la tête, comme pour nier quelque chose dont il ne voulait pas : la voir partir et ne plus jamais revenir. Il venait à peine de la retrouver... N'avait-il pas le droit de la garder un peu pour lui ? Ce garçon un peu égoïste et qui aurait tout fait pour que son amie lui appartienne encore. Le petit Darius devenu grand, mais toujours aussi possessif lorsqu'il s'agit de sa Candy.  
   
Revenir en haut Aller en bas
Candy Woodford
Messages : 7
Who am i !

001 • I want to know WHY ? • [PV : Darius]

MessageSujet: Re: 001 • I want to know WHY ? • [PV : Darius] Lun 3 Déc - 20:08



C’est la fin, c’est certainement la fin…
Candy n’arrive plus à respirer. Les yeux noyés de sanglots, le souffle coupé de chagrin, elle tourne les talons ne pas s’effondrer sur ton palier. Pour ne pas te laisser comme dernier souvenir à tes yeux, l’image d’une faible. Mais c’est tellement intense, qu’elle ne peut pas attendre plus longtemps. Si elle ne part pas tout de suite, elle n’est pas certaine de pouvoir se reconstruire un jour. Mais tu as hurlé son prénom. Tu as hurlé comme tu as toujours su le faire quand il s’agit de dire son prénom. Ce juron sauvage, cette colère qu’elle avait presque oublié. Son coeur se serre. Est-ce-que tu vas en rajouter une couche ? Finir de réduire en poussière espoir et souvenirs plein de tendresse de votre jeunesse ? Elle ne se retourne pas à ton hurlement, ça ferait trop mal. Tu ne peux pas piétiner ces précieux moments… Elle, elle veut les garder.

Mais Darius, tu as toujours été le plus rapide des deux, n’est-ce-pas ?


Alors tu n’as eu aucun mal à rattraper son poignet. Tu n’as pas eu de difficulté à la prendre tes bras. Ton dos s’écrase contre ton torse, elle peut sentir tes bras puissants qui se referment sur son corps tremblant. Si tu savais comme elle était sur le point de tout lâcher. Candy était sur le point de partir sans se retourner, dans l’espoir de pouvoir oublier votre histoire, oublier la sensation grisante de tes bras autour de sa taille. Celle de ton souffle dans sa nuque, celle de ton regard inquisiteur qui traverse la moindre de ses pensées comme une évidence. Oui, Candy était sur le point de tirer un trait sur votre passé à jamais. Mais désormais elle est là, dans le creux de tes bras, le souffle coupé par la surprise et les sanglots, elle n’est pas en mesure de trouver les mots pour te répondre. Elle se contente de venir glisser ses mains sur tes bras pour t’inviter à la serrer encore plus fort. Elle a besoin de ressentir à nouveau cette force, cette possessivité maladive qui fait ton charme. Ce désir égoïste que tu as toujours eu quand il s’agit d’elle. Elle ne peut faire taire ses sanglots mais elle arrive à tendre l’oreille pour entendre tes mots.

Tu lui parles de rêve, tu lui dis combien tu as pensé à ce jour autant qu’elle.
Son coeur se fissure un peu plus, pourquoi elle a été si longue à se décider ? Vous pourriez être ensemble depuis longtemps. Ce constat lui déchire le coeur, tu lui as tant manqué Darius, tu n’as pas idée comme tu lui as manqué. Puis tu lui confies que tu as commis des erreurs, tu as de nouveau laissé ta colère s’exprimer, allant même jusqu’à quitter tes proches simplement parce que tu ne te savais pas comment te pardonner pour ce jour-là. Est-ce-que c’est ça que tu attends d’elle ? Qu’elle te dise aujourd’hui qu’elle te pardonne ? Le coeur de ta douce est tellement en pagaille qu’elle ne sait pas par quoi elle devrait commencer. Elle ne sait pas ce que tu veux entendre en premier. Puis tu lui demande sans réellement lui laisser le choix de ne plus jamais te quitter. Candy frissonne et un léger sourire vient s’inviter sur ses lèvres. Il lui faut encore quelques minutes pour que ses larmes se tarissent puis elle se retourne doucement.

Le regard coupable, les yeux scintillants de ses larmes coupables…
Elle a besoin de quelques secondes pour réaliser que tu es réellement là devant elle. Ses doigts froids et fébriles remontent sur ton visage, du revers de l’index elle remonte ta mâchoire, elle glisse cette main dans tes cheveux alors que l’autre se pose sur ta joue. Oui, c’est bien toi. Elle pourrait reconnaître ce regard sauvage entre tous. Les larmes reviennent voiler ses yeux alors qu’elle te sourit. Elle te sourit et poussant même un petit rire de soulagement. Oui c’est vraiment toi. Tu es là, devant elle. Elle finit par se hisser sur la pointe des pieds pour pouvoir enlacer ta nuque, te serrer à nouveau contre elle, comme on retrouve un ami de toujours. Elle te serre et elle pleure dans ton cou, puis sa voix, un peu brisée par les larmes s’élève et elle murmure avec ce petit rire tendre :

« Je n’ai jamais eu envie de te quitter… J’ai entendu ces choses horribles et j’ai.. Cru que tu me détestais vraiment… Je voulais revenir mais j’avais si peur de t’entendre encore me dire que tu ne voulais même plus me toucher… Que j’ai préféré fuir… Mais...Mais je t’avais laissé une lettre… J’ai espéré tu sais.. J’ai espéré que tu viennes me retrouver…  »

Candy te serre un peu plus fort, n’arrivant plus à articuler tant l’émotion vient la submerger. Son coeur qui commençait à perdre espoir retrouve sa flamme, son équilibre. Elle peut à nouveau espérer rester à tes côtés. Elle te souffle comme elle peut, entre deux soupires pour espérer calmer ce flot de larmes, la pression qui redescends certainement. «  Darius, tu m’as tellement manqué…  » Ou alors « Ne me laisse plus jamais comme ça… J’ai cru ne jamais te revoir… » Et finalement, quand la tempête, il y a cette petite accalmie, Candy se redresse, elle se recule, ses mains glissant de tes cheveux à ton torse, elle te contemple puis son sourire vient enfin s’imposer comme une évidence, elle te détaille quelques secondes, frottant le coin de ses yeux pour chasser ces dernières larmes avant de te dire, plus joyeux, plus étincelante, plus elle dans le fond :

« Tu as grandi et tu es plus carré des épaules… Tes cheveux sont un peu plus courts, non ? Tu es beau, ça te va bien… On va avoir une vie à se raconter… »

Et délicatement, elle vient joindre sa main avec la sienne, mélangeant vos doigts, son regard te murmure encore combien, tu as pu lui manquer. Tu as toujours été sa moitié, Darius. Sans toi, elle ne peut pas être celle que tu aimes tant…

Revenir en haut Aller en bas
Darius E. Sullivan
Messages : 105
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:
Test:

001 • I want to know WHY ? • [PV : Darius]

MessageSujet: Re: 001 • I want to know WHY ? • [PV : Darius] Dim 6 Jan - 21:28

Feat Candy
1596 MOTS
• I want to know WHY ? •

Elle allait vraiment partir ? Sans rien ajouter... C'est complètement débile. Ils venaient  peine de se retrouver. Est-ce qu'il avait dit quelque chose de travers ? Est-ce qu'elle venait simplement pour lui dire ses adieux et filer, sans jamais se retourner. Non... Il ne peut pas la laisser faire. Darius avait déjà fait la connerie de ne pas la rattraper chez lui, de s'être détourné d'elle dans le sud, alors qu'il avait la possibilité de la revoir... De lui parler. Il a longtemps accusé cet homme étrange, avec ses nombreux piercings et son regard louche. La réalité... C'était qu'il était coupable de ne pas avoir pris la décision, quand l'homme lui avait demandé de choisir. De la récupérer ou pas. Le jeune garçon avait fuit... Il était retourné dans sa belle demeure, et avait insulté le monde entier... cogné dans tous les murs de ses poings, jusqu'au sang.  

Depuis tout ce temps, il s'en voulait de ne pas avoir eut le cran, de prendre son courage à deux mains pour faire ce qu'il fallait. Il l'avait perdu... Une fois encore. Une fois de trop pour lui. Maintenant, il pouvait se rattraper. Elle était là, juste à quelques mètres. Impossible de la laisser partir. De lui dire adieux encore une fois. Elle était son amie, sa confidente... Celle dont il avait besoin pour se stabiliser dans sa triste de vie de colérique déjanté. Il avait toujours imaginé son avenir à ses côtés, et même, lorsqu'elle était partie, il n'avait pas totalement perdu espoir en ce futur qui continuait de vivre dans son esprit.

N'ayant pas le temps de réfléchir à un moyen de la retenir, il a laissé parler son corps. Il a couru dans le couloir pour la rattraper et l'a instinctivement arrêté en lui attrapant le bras. Il ne doit pas la laisser partir. Plus jamais. Ses bras autour d'elle... Sa Candy ne pouvait plus s'échapper. Il peut sentir ses petites mains fragiles se poser sur ses bras, lui priant de ne pas la lâcher, tout en gardant un silence presque pesant pour lui. Il peut se douter de son état émotionnel. Il peut imaginer des larmes perler sur ses joues et son visage rongé par la tristesse et la stupeur.  

Finalement, il lui raconte ses malheurs. Et si la demoiselle garde le silence, il est persuadé qu'elle l'écoute. Sa Candy l'avait toujours écouté avec attention... Elle ne semblait jamais se désintéresser des paroles du garçon. Elle avait même pris l'habitude de le conseiller ou même de lui donner des alternatives à ses moyens peu conventionnel de régler ses comptes ou de demander de l'aide. La jeune fille était toujours là pour lui et même sans être là physiquement, il arrivait à entendre cette petite voix dans sa tête et, par fois, voir son visage en fermant les yeux un instant. Darius n'avait plus besoin de se l'imaginer... Elle lui est revenue. Le jeune adulte continue de la serrer, comme si elle allait disparaître en un instant.

Candy lui avait terriblement manqué, comme quelqu'un qui manque d'air en se noyant. Elle lui est vitale pour survivre dans un monde qu'il a du mal à comprendre et à intégrer. La demoiselle se retourne et lui laisse entrevoir ses larmes sur son visage d'ange, mais aussi un petit sourire sur ses lèvres. Le blond impulsif se contente de la regarder avec un air coupable. Il se sent responsable. Il se sent tellement nul. La brune remonte une main sur son visage, effleure fébrilement sa mâchoire avant de se perdre dans cette chevelure hirsute. L'autre se pose sur son autre joue. Elle reste ainsi un moment avant de lui offrir un sourire et finalement se mettre sur la pointe de ses pieds pour lui enlacer le cou. Le garçon se penche un peu en avant pour la laisser nicher son visage dans son cou et la laisser craquer une fois encore. Les mots qu'elle prononce sont lourds.

Elle n'avait pas envisagé de le quitter, qu'elle pensait que ses anciennes paroles n'étaient pas le fruit du hasard, qu'il l'avait vraiment détesté à un moment donné. Que la demoiselle avait préféré fuir plutôt que de l'entendre dire une fois encore de tels choses. Lui aussi, ne pensait pas que sa meilleure amie ne reviendrait jamais. Il s'attendait à ce qu'elle le boude jusqu'au lendemain avant de revenir vers lui. Malheureusement, Darius avait été trop loin... Il l'avait blessé.... Et le pire dans tout cela, c'est qu'il ne pensait pas un seul instant ses mots... Il s'était tout simplement mal exprimé. Quel con. Alors qu'elle le serra un peu plus contre elle, il laisse ses mains venir se poser dans son dos et ses doigts agrippent avec force à son vêtement. Il s'en veux. Il a tellement honte qu'il préfère fermer les yeux et se mettre à grogner. Il ne veut pas se laisser submerger par cette haine qu'il a actuellement contre lui, contre sa connerie.

Elle lui parle d'une lettre et de son envie qu'il revienne la retrouver un jour. Cela lui fait hausser un sourcil. Une lettre ? De quoi elle parle ? Il n'avait jamais rien lu, ni même reçu. Pour le reste... Il se retient de lui parler pour le moment de ce qu'il a vécu dans le sud. Il avait vraiment eu l'intention de la récupérer, mais il s'était ravisé.... Il doit attendre d'être posé avec elle pour lui raconter sa belle boulette... Il n'allait pas le faire dans ce putain de couloir.


- Tu m'as manqué aussi. Je... Ouais on a une vie à se raconter et ça risque d'être long.

Elle se semble plus pleurer... Enfin, pour le moment. La brune vient lui prendre la main et lui sourit comme avant. Est-ce qu'elle n'est pas en colère contre lui ? Est-ce qu'elle ne veut plus pleurer, maintenant qu'ils sont de nouveau à deux ? Est-ce qu'elle lui sourit simplement pour lui faire plaisir ? Non. C'est un sourire sincère. Candy a toujours eu ce sourire avec lui. Il est tellement beau et il illumine son visage ravagé par les larmes. Elle venait de lui dire qu'il était changé, physiquement. Il avait grandit, c'était tout. Il ne voyait pas vraiment la différence avec son lui d'avant. C'est pour cela qu'il hausse un sourcil interrogateur avant de la tirer vers lui, la ramenant sans attendre à son appartement.

La porte est encore ouverte. Par chance... Sinon, Darius aurait fini dehors pour la nuit, n'ayant pas ses clés sur lui. Il fonce des sourcils, encore et entre à l'intérieur. Il allait lui demander de retirer ses chaussures, mais il s'était ravisé. Pas le temps pour un caprice de maniaque. Il lui serre doucement la main et la guide vers le canapé dans le salon. Un appartement impersonnel... Avec du blanc et du noir pour les meubles. Pas vraiment joyeux. La demoiselle pourrait penser qu'un dépressif vivait dans cet endroit. Il était tellement bien rangé, qu'on pourrait penser qu'il était vide. Un appartement meublé, mais sans habitant. Pourtant, bon dieu que le garçon avait des affaires... Surtout des livres dans les bibliothèques du salon.

Il garde encore sa main dans la sienne et s'installe dans le canapé noir à trois place et la force en douceur à se poser à côté de lui. Une fois cela fait, il se tourne vers elle et la fixe longuement de haut en bas. Finalement, il grimace un peu avant d'ouvrir enfin la bouche pour s'adresser à elle.


- Tu trouves que je suis beau ? Bah toi, t'es presque pareil, non ? Hmm... Enfin t'es toujours Candy... Même si t'es plus grande et que t'as plus de machins. Tes trucs là.

D'un geste de l'index, il lui montre sa poitrine et hoche la tête. Ouais... Ils ont l'air plus gros qu'avant. C'est même une certitude.


- T'as dis que tu m'avais envoyé une lettre... Tu parles de quoi ? J'ai rien eu, moi. Putain, j'espère que ma vieille n'a pas oublié de me la donner.... Je vais la tuer si c'est ça.

Il sent la colère l'envahir de nouveau puis, comme avant, il tend de nouveau sa main vers le visage de la demoiselle et dérive vers sa chevelure pour lui piquer une mèche entre ses doigts. Il s'amuse avec pendant une bonne minute en gonflant des joues pour finalement les dégonfler dans un soupir.

- Putain... ça m'avait manqué aussi. Tu sais... Sans toi, je n'arrivais pas à me calmer. Heureusement que t'es là maintenant... D'ailleurs, tu sais où tu vas dormir ? Les hôtels c'est pas donné ici, une vraie arnaque. T'es vraiment dans le coin pour moi ou bien... ?

Tellement de question, tellement d’engouement à retrouver ce qu'il avait perdu. Il s'excite pour un rien, comme avant. Il ne le montre pas sur le moment, mais il bouillonne à l'intérieur. Il se retient de lui sauter dessus comme avant... Quand il était adolescent. Peut-être aussi qu'il est un peu moins impulsif, parce qu'il doute encore... Qu'il pense qu'elle n'est pas prête à revenir à leur complicité d'antan. Aaaah, si seulement les choses étaient plus simples dans son esprit de torturé.


   
Revenir en haut Aller en bas
Candy Woodford
Messages : 7
Who am i !

001 • I want to know WHY ? • [PV : Darius]

MessageSujet: Re: 001 • I want to know WHY ? • [PV : Darius] Sam 19 Jan - 1:01



- Tu m'as manqué aussi. Je... Ouais on a une vie à se raconter et ça risque d'être long.
Candy ne pensait pas que tu lui dirais qu’elle t’a manqué elle aussi, même si dans le fond, elle le savait. Comment en douter quand on reçoit une étreinte comme la tienne ? Tu serrais si fort son haut, tu grognais, tu te cachais comme tu l’as toujours fait quand tu te sens coupable et tu as su réveiller le passé qui fait flancher son coeur sans mal. Tu lui dis que cela sera long et elle ne peut que hocher la tête. Rien que de son côté, il y a eu tellement de changements et de découvertes dont elle se serait bien passé dans le fond. Des changements qui risquent fortement de te plaire c’est certain, surtout maintenant qu’elle connaît toute la vérité vis à vis de sa mère. Quel enfer, enfin pour le moment, elle n’y pense pas, son esprit étant complètement envahi par des images de toi, de vous.

Elle n’a le temps d’aller plus loin dans sa contemplation que tu la tires vers ton appartement.

Darius, tu n’as jamais été du genre patient n’est-ce-pas ? Et maintenant qu’elle est là ta Candy tu as vraiment hâte de fermer la porte derrière elle pour la garder avec toi, n’est-ce-pas ?  La porte se referme, elle n’a même pas l’occasion de retirer ses chaussures qu’elle se retrouve assise à tes côtés sur le canapé, ses yeux s’égarent un instant sur la décoration inexistante de ce logement, on dirait une maison témoin, un logement de fonction sans vie, c’est triste. Vraiment ça manque de vie et ça sent fort le maniaque du rangement. Est-ce-que tu es retombé dans tes travers Darius ? Tu la ramènes sur terre, loin de ses réflexions sur le nouveau toi pour lui faire venir le rose aux joues ? Attends tu viens de lui demander quoi ? Si la rouquine te trouve beau ? Mais on ne pose pas une question comme ça sans détour, Candy retient son souffle et écarquille les yeux, pourtant elle venait de le dire spontanément et sans aucune gêne devant ta porte en quoi est-ce différent ? Peut-être parce que tu demande de toi-même ? Mais heureusement la gêne laisse place à un éclat de rire. Pas de doute cette fois, c’est bien toi. Il n’y a que toi pour appeler sa poitrine ces machins et les désigner de cette manière.

Instinctivement, elle penche la tête pour les regarder, comme pour vérifier tes dires.
Et elle hausse les épaules et ça les fait forcément rebondir. Oui, ils sont certainement plus ronds et plus gros. Oui Darius, ta Candy est devenue une femme, une vraie. Avec une taille bien plus marqué, des hanches généreuses, un visage plus fin que celui de l’adolescente que tu as connu et des mains délicates mais je te rassure, toujours aussi douces. Elle te regarde avec tendresse, amusée de voir que tu as pas changé pour ce genre de choses, on dirait que tu te parles à toi-même. Puis tu enchaînes avec un sujet qui semble la surprendre. Alors tu n’as jamais eu sa lettre entre les mains ? Son visage se voile alors d’un air tellement triste, elle ne semble pas trouver tout de suite les mots pour te répondre, elle se contente de baiser la tête. Non ce n’est pas ta vieille qui a fait un coup comme celui-ci, c’est certainement la sienne. Tout n’est qu’un tissus de mensonge dans sa bouche, ce ne serait qu’un de plus après tout… Puis tu viens à nouveau capter son attention en prenant une de ses mèches entre tes doigts. Des doigts qui pourraient être si dangereux et qui pourtant ont toujours été d’une douceur sans pareil avec elle.

En quelques secondes, elle retrouve le garçon que tu étais, elle te voit gonfler les joues puis te détendre. Tu as toujours été très sensible devant ses cheveux, elle sourit, elle rougit même un peu puis c’est une véritable avalanche de questions, ça va tellement vite qu’elle se met à rire avant de poser doucement son index sur tes lèvres. Les yeux dans les yeux, elle s’accorde quelques secondes de silence avant de retirer lentement son doigt de tes lèvres après s’être assurée que tu ne parleras plus autant. Elle souffle et réponds en venant doucement caresser ta joue :

- « Oui, je suis venue uniquement pour toi… En vérité, dans ma poche j’ai un billet pour rentrer à Rush Valley… J’me suis fait virer de chez moi… C’est une sacré longue histoire mais tu avais raison, ma mère est vraiment moche.»

A ses mots, une larme vient dévaler sa joue, elle se penche en avant pour venir poser sa tête dans ton cou, sa main s’invite sur ton torse, elle serre un peu ton haut et elle prends une grande inspiration. Comme un réflexe que le temps n’a pas su effacer, elle vient se blottir un peu plus contre toi, elle a le cœur vraiment lourd et douloureux ta Candy, Darius. Elle a les larmes facile et le sanglot au fond de la gorge quand elle te murmure :

- « Si tu savais les mois que je viens de passer… A la base, je voulais venir te voir dès mon retour mais… J’avais tellement de choses à régler. J’ai découvert toute la vérité, vis à vis de mes visites chez toi, la relation entre ta mère et la mienne et même le passé de ma mère… D’ailleurs je pense que c’est à cause d’elle que tu n’as jamais reçu ma lettre alors qu’elle m’a fait la promesse à la gare de venir de la remettre à ta mère… »

C’est de plus en plus difficile pour elle de parler, elle sent le poids de toutes ses découvertes venir engloutir sa voix. Candy finit par remonter ses bras autour de ton cou, elle a l’air si sensible, si fragile en cet instant. Oui, elle sait, elle ne doit pas être faible mais là, elle a été bien assez courageuse face au chaos qu’est devenu sa vie, elle a le droit de flancher, elle reste ainsi cacher quelques minutes, caressant ta nuque, jouant avec tes cheveux et savourant la chaleur de tes bras qui ont toujours su lui donner du courage puis elle arrive à se reprendre, elle se recule, elle se redresse, elle frotte le coin de ses yeux avant de conclure :

- « Pardonne-moi… J’ai certainement oublié des questions… Ah oui ! Je suis dans un hôtel pas loin d’ici mais j’ai plus qu’une nuit payé… Mais je crois que si tu veux bien, il est tard… Je pourrais peut-être rester dormir chez toi ce soir ? »
Revenir en haut Aller en bas
Darius E. Sullivan
Messages : 105
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:
Test:

001 • I want to know WHY ? • [PV : Darius]

MessageSujet: Re: 001 • I want to know WHY ? • [PV : Darius] Mar 22 Jan - 19:58

Feat Candy
1472 MOTS
• I want to know WHY ? •
Elle est vraiment là. Dans son appartement bien vide et bien trop spacieux pour lui. Il n'a pas beaucoup de visite. Il ne fait jamais rentrer personne, même pas les filles qui viennent travailler la nuit avec les clients. Il n'y a que son maître qui a l'autorisation de pénétrer à l'intérieur. C'est normal, c'est lui le propriétaire des lieux. Le jeune homme n'aime guère qu'on vienne s'inviter dans sa vie. Il ne tolère personne, et presque personne ne peut le tolérer. C'est peut-être dû à son fort tempérament, mais aussi à sa violence verbale et physique gratuite. Sans sa Candy, il a perdu de nombreux repère dans sa vie, des automatismes qui le rendait un peu plus humain et moins bête. Elle avait su calmer sa colère omniprésente et lui avait montré une voie à suivre, à ses côtés. Lorsqu'elle le quitta prématurément, la haine et les maniaqueries de ce garçon avait repris le dessus et régissait de nouveau son existence. Il avait perdu beaucoup, il a perdu tout ce qui faisait sa personne lorsqu'elle partie à jamais de ce chemin qu'ils commençaient à peine à tracer à deux.

Maintenant, elle est de retour. Dès à présent, la seule chose qui régit sur ses pensées et son coeur, c'est cet ordre de ne plus la laisser partir. De la garder de nouveau à ses côtés pour reprendre le chemin de leur destinée. Si seulement, il pouvait rattraper ce temps perdu... Changer des choses pour éviter cette séparation qui lui avait arraché une partie de son âme, et ensanglanté ses mains pendant des semaines. Jour et nuit, elle avait hanté la moindre de ses pensées. A chaque fois que cela arrivait, il sentait la rage lui revenir et s'en prenait à ces murs... déjà bien tâchés de son sang, souillé par sa frustration de ne plus avoir son amie, qui était devenu son monde en un instant.  

Il peut la voir observer son appartement. Sa Candy peut aisément remarquer qu'il est de nouveau maniaque aux extrêmes. Rien ne traîne, rien n'est sale... Un appartement qui semble vide, qui reflète l'intérieur de son âme. Il a arrêté de se faire mal aux mains, mais c'est juste une conséquence... Il a accepté de ne plus la revoir, sans pour autant l'oublier. Il a appris à vivre avec. Il n'avait lus vraiment le choix. En l'ayant vu dans le sud, il avait compris qu'il ne lui était plus nécessaire pour avancer, qu'elle se débrouillait bien mieux sans lui, qu'elle était bien mieux entourée. En la laissant là-bas, sans se montrer, il avait choisi de la fuir, de la protéger de lui-même et de ses crises. Un choix qu'il avait fini par regretté. Et ne pouvant plus retourner en arrière, il s'était résolu à rependre une vie de solitaire, loin de ses siens, loin de son ancienne vie, trop vite perdue à son goût.

Elle n'a pas disparu à jamais. Sa Candy est là et son Darius à dû mal à y croire. C'est presque trop beau pour être vrai. Peut-il retrouver son bonheur ? Peut-il espérer qu'elle reste à ses côtés ? C'est encore à voir. Il n'oublie pas le mal qu'il a pu lui faire par le passé, mais il ne doit pas oublier qu'elle a peut-être une nouvelle vie où il n'a plus vraiment sa place. Il doute... L'apprenti alchimiste n'est sûr de rien, même si les mots de la demoiselle ne vont pas dans ce sens. Il a peur de la voir disparaître encore une fois de sa vie... Une idée qu'il redoute et qui est insupportable. Non, il ne pourrait pas revivre cet enfer. Il a besoin d'elle...plus que jamais.

Sa petite Candy se met à rire et vient lui poser un doigt sur ses lèvres en mettant à terme sa vague de question qui le préoccupe sur l'instant. Trop de bavardages... Des mots qui vont dans tous les sens. Il ne réalise qu'après qu'il s'excite trop vite, qu'il va trop vite pour elle. Oui, Darius arrive à prendre un peu de recule. Son maître a réussi à lui inculquer ce genre de choses. Cela peut sembler étrange, surtout venant de sa part à ce jeune garçon à peine adulte, mais pourtant il est toujours le même... Dès que l'occasion peut se représenter, il agira avant de réfléchir. Comme ce qu'il était avant de la perdre. Il se sent revivre à nouveau avec elle. Il n'attendait que cela.

La demoiselle lui caresse la joue et lui parle d'un billet pour retourner à Rush Valley. Un pincement se fait au niveau de l'intérieur de son torse. Elle est venue spécialement pour lui, mais elle tout de même prévu un ticket pour repartir... Elle appréhendait donc sa visite. Elle lui indique qu'elle s'est faite virée de chez elle. C'est à ce moment précis que le Darius fronce des sourcils et vient l’accueillir contre lui. Une larme se perd dans son cou, une main se pose sur son torse... Il sent sa tristesse, mais pourtant, c'est peut-être bénéfique pour la jeune femme. Dans ses bras, sa Candy peut trouver le réconfort... Elle peut se laisser aller et soulager sa peine qu'elle gardait au fond d'elle. Le jeune alchimiste n'hésite pas une seule seconde pour passer ses bras autour d'elle et de la serrer contre lui, posant le bas de son visage contre sa chevelure, l'écoutant parler avec attention de ses derniers mois douloureux.

Il l'a préserve de ses réponses. Pour cet instant où elle vient lui enlacer son cou, prendre un peu de réconfort avant de s'éloigner un peu... Puis un peu plus pour se redresser. Elle a l'air d'avoir retrouvé un peu de courage, mais il perçoit encore cette faiblesse dans ses yeux... Ces yeux qui semble le supplier de briser son silence pesant. Il fronce de nouveau les sourcils, repensant à ce qu'elle venait de lui avouer... Il sent ses poings se serrer. Il peut pas s'empêcher de lui demander ce qui lui passe actuellement par la tête.

- De quoi tu parles ? Quelle vérité sur ta moche de mère et ma vielle ? J'comprends pas... Si tu venais chez moi, c'était à la base pour devenir ma fiancée... Rien d'autre. Et c'est quoi cette lettre dont tu parles ?

Non, il ne comprend pas. Il cherche à comprendre, mais il n'y a qu'une chose qu'il ne semble pas vouloir accepter... La raison de ses visites chez lui, à l'époque. Comment pouvait-il être autrement... C'était une évidence. Elle était venue pour devenir son amoureuse, rien d'autre.

- Ta moche... Elle t'as caché des trucs ? C'est pour ça qu'elle t'as viré ?

Trop brusque, comme toujours... Comme avant. Il ne réalise qu'après cou que sa Candy peut le prendre mal et il grimace. Il vient la regarder un instant, regardant cette fille devenue femme puis sautille dans le canapé pour se rapprocher d'un petit bond. Il tend la main vers son visage, n'hésite pas une seule seconde pour caresser sa joue du bout des doigts avant de les laisser partir à l'aventure dans sa chevelure. Il rapproche son visage du sien et pose délicatement son front contre le sien, cherchant à croiser son regard.

- Je ne te laisse pas le choix pour cette nuit. Tu vas dormir avec moi, comme avant et c'est non-négociable. Tu as besoin de moi à tes côtés, alors je suis là. Pas question de dormir sur le canapé, je ne te quitte plus... Plus jamais, t'as compris ?

Il lâche un sourire et fait glisser son front contre le sien pour que ses lèvres atteignent le coin de siennes. Il a tellement rêvé de pouvoir faire cela qu'il ne se gène même plus. Il en a besoin et il est persuadé qu'elle aussi. Ne pas tourner autour du pot et aller directement à l'essentiel. Puis, sans se faire prier, il fait glisser ses lèvres le long de sa joue pour venir cacher son visage dans son cou à son tour. Il passe son autre main dans son dos pour la coller contre lui, avant de fermer les yeux et de soupirer contre sa peau avec un petit sourire.

- Tu m'as manqué... Tout chez toi m'as manqué. Comment j'ai pu te laisser partir... Te laisser à Rush Valley avec ces gens. J'ai tellement regretté... que tu ne sois plus à mes côtés quand j'avais besoin de toi. Je suis complètement con.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Who am i !

001 • I want to know WHY ? • [PV : Darius]

MessageSujet: Re: 001 • I want to know WHY ? • [PV : Darius]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Pokédex de Darius
» It's 106 miles to Chicago, we got a full tank of gas, half a pack of cigarettes, it's dark... and we're wearing sunglasses - Darius
» Darius Dar'

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: CENTRAL CITY :: AQUROYA :: CENTRE VILLE :: Le BlueBeetle :: Appartement de Darius Sullivan-