RSS 
 
   RSS 
  

Forum ouvert le 25/02/2014
Jetez un coup d'oeil à notre Organigramme.
Beaucoup du prédéfinis du manga sont disponibles !
Prenez le temps de zieuter nos prédéfinis des membres !

D'après les rumeurs,
Le Généralissime King Bradley aurait été vu dans les jardins du Q.G,
tondant la pelouse avec un tablier rose.

Témoin effrayé - "Faites attention à vous ! Scar n'est pas un véritable humain, c'est un Dalek déguisé... Fuyons !!!"
"EXTERMINATE"

Des gens cherchent des RPs ! N'hésitez pas à venir zieuter ici

Votez pour le forum toutes les deux heures ! Il y aura des nouvelles têtes et des nouvelles aventures !
Un post pour 250 cenz ! ~

Nous recherchons des méchants pour mettre la pagaille en Amestris ! Les infiltrés recrutent toujours !
Recevez en cadeau un bain de pied en porcelaine d'une valeur de xxxx cenz.

Escanor est officiellement plus accro à la bibine que Ban !
A l'occasion de pâques, notre chimère commence à voir des bibines partout dans toutes les images du forum !
Pendant ce temps... Dominic, Elena et Princesse se font la guerre pour les trouver.
Finir dans un love hôtel avec Banou, ça motive !

Gabriel Lucky
Messages : 72
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

Arrivé dans l'ouest ! (Lieu: une forêt) (Terminé ) Empty

Arrivé dans l'ouest ! (Lieu: une forêt) (Terminé )

MessageSujet: Arrivé dans l'ouest ! (Lieu: une forêt) (Terminé ) Arrivé dans l'ouest ! (Lieu: une forêt) (Terminé ) EmptyLun 30 Juil - 12:13
Punaise que d'émotions ! Après la prise d'otages a la gare de Central, et quelques au-revoir, qu'il n'aimait pas faire, a Roy et Quentin, il avait prit le large, vitesse grand V vers l'ouest. Ainsi, il se rapprochait de son pays d'origine, même s'il ne comptait pas y remettre les pattes un jour. Mine de rien les grandes villes ce n'était pas pour lui, trop grand, trop de monde trop de pollutions sonore, trop de chats et de chiens !!!! Et bien sûr trop de gens ! Même si cela lui avait beaucoup apporté de rester un mois chez le militaire. Il espérait qu'il irait bien et mangerait correctement. Cela faisait longtemps qu'il n'était pas venue dans cette partie du pays, à vrai dire il l'avait a peine vue quand, enfant, son oncle l'avait récupérer pour le ramener dans l'est.


La chimère, chat s’installa sous un arbre un peux en retrait du chemin principal qui traversait la forêt où il était, l'ouest était beaucoup plus boisé que l'est. C'était une bonne nouvelle, il pourrait y faire ses griffes tranquillement. La pluie menaçant de tomber et il entreprit de fabriquer un abri avec une bâche, du bois et de la ficelle. Cela lui prit bien une bonne heure et il venait d'allumer un feu à l’abri de la pluie quand les premières gouttes tombèrent. L'odeur qui commença à se dégager était si agréable, bien qu'il n'aime pas trop se mouiller en dehors des bains qu'il décidait de prendre. L'air c'était rafraîchie et humidifier, mais son feu tenait bon et le réchauffait. Il prit alors un carnet et un crayon dans son sac, puis il commença à écrire :


«  Cher Papa !

Je vais bien, je suis arrivé dans l'ouest du pays, je posterais cette lettre dés que je trouverais un village. C'est une région magnifique ! Depuis ma dernière lettre et mon dernier appel téléphonique, j'en ai vécu des choses ! 

Maintenant, je suis diplômé ! Oui, oui, j'ai un diplôme de médecine et je suis donc légalement autorisé a pratiquer. Je continue de visiter le pays pour venir en aide a ceux qui ne peuvent pas ce payé des soins. Peut-être devraient je commencer par le début. Je crois que les militaires me collent à la peau ! J'en ai rencontré un dans le nord comme je te l'avais déjà dit, Quentin est une espèce de gros nounours des montagnes. Il est sympa, mais il ne semble pas trop connaître le second degré. Un joli garçon qui j'en suis sûr, en fait tourner des têtes et il ne s'en rend même pas compte, je crois qu'il me prend pour une peluche vivante aussi. Il m'a été d'un grand secours mine de rien et on est, je le pense, devenu amis.


À Central, j'ai assisté à une tentative de meurtre et j'ai opéré en pleine rue une femme poignardée au ventre. J'ai rencontré un autre militaire. J'ai appris plus tard que c'était un colonel et un alchimiste d'état, le Flamme alchimiste. Roy est très gentil, il travailles beaucoup trop pour sa santé physique et mental, j'ai l'impression que l'on attend et qu'on lui demande plus qu'il ne puisse porter sur les épaules. Mais c'est un homme intelligent et altruiste. Il est parfois un peux moqueur avec moi, il a eu très peur quand il m'a vu sous ma vraie forme, pourtant, j'avais fait attention. Après cela a sembler l'amusé, il me taquinait souvent avec des cartons ou des ficelles, ou d'autres choses pour me faire réagir en chat. Il m'a hébergé tout un mois m'a acheter de nouvelles chaussures et j'ai pu me trouver un nouveau manteau. Il m'a aussi donné des vêtements trop petit pour lui, est ce que cela veux dire que je suis une crevette ? Il n'est pas spécialement imposant physiquement non plus... Par contre, il est canon ! Je me serais bien accoupler avec lui, mais il n'était pas intéressé, puis je crois qu'il préfère les femmes de toute façon.

J'ai rencontré Flynn pendant ce mois-ci aussi, je l'ai amené aux urgences, il voulait que je lui recolle son bras coupé ! L'opération c'est bien passé, mais le choc de la perte a été terrible, encore un militaire d’ailleurs. Un auto-mail est nécessaire pour cet homme aussi grand et imposant que Quentin. Un gentil garçon qui a encore beaucoup de chemin à faire !

Je sais que tu veux que je reste loin des militaires, mais visiblement, je les attire. Ne t'en fais pas papa ! Je fais bien attention et j'aide les gens le plus possible. Le sourire que je reçois quand les patients vont mieux est le plus beau des salaires du monde ! Je ne sais pas quand je rentrerais, je te joins à ce courrier mon diplôme, comme ça, tu pourras l'accrocher avec les tiens sur le mur des trophées. 

Je t'aime et je t'appelle bientôt !

Gabriel ! »


Le blond se relut et satisfait, se disant que, non, parler de la prise d'otages n'était pas une bonne idée, ni des réveils avec arme a feu non plus. Il rangea le tout dans son sac et sorti de quoi grignoté en regardant la pluie tomber, la nuit était là désormais, le sont des gouttes couvraient le moindre bruit, mais avec ses sens plus développés, il savait s'il y avait un problème et là rien a signaler, regardant le feu danser, ses bras autour de ses genoux, retirant ses chaussures, il s'endormit, sa capuche couvrant ses oreilles et ses cheveux blonds, le nez dans son écharpe et son manteau enrouler autour de lui. Un bras dans une bretelle de son sac-a-dos et la lanière de son autre sac autour de son corps. Il bascula sur le côté, son sac-a-dos devenant un oreiller confortable et sa respiration s’échappant de façon régulière. Cependant, au moindre bruit, ses oreilles bougeaient restant à l'écoute.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Lucky
Messages : 72
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:

Arrivé dans l'ouest ! (Lieu: une forêt) (Terminé ) Empty

Arrivé dans l'ouest ! (Lieu: une forêt) (Terminé )

MessageSujet: Re: Arrivé dans l'ouest ! (Lieu: une forêt) (Terminé ) Arrivé dans l'ouest ! (Lieu: une forêt) (Terminé ) EmptyVen 21 Juin - 9:51
Gabriel dormait bien quand l’orage se fit plus fort. bougeant les oreilles il se redressa sur le qui-vive… la pluie augmentait et le vent aussi. il mit ses chaussures dans son sac à dos, cela celui-ci sur son dos avec son sac en bandoulière pour qu’il ne le gêne pas et il rejoignit en courant à quatre pattes le chemin principal, sa capuche partant en arrière, il se déplaçait rapidement grace à ses jambes de félin. ses griffes l'empêchant de glisser. le blond avait abandonné son abri de fortune pour en chercher un autre. il devait trouver un autre abri et vite. Il avait du mal à voir avec la pluie battante. Mais le chat ne pouvait pas rester dans la forêt avec pareil orage, c’était des coups à se prendre la foudre sur le nez.La chimère continua sa course, enfin le bout de la forêt.

À travers champs il continua sa course. essoufflé, haletant, respirer faisait mal, ses muscles mal réveiller le tiraillait. Un abri ! une ferme, n’importe quoi… Il manqua se faire piétiner par un cheval quand il passa par-dessus une clôture, l’animal prit de panique rua. le jeune docteur l'évite donc de justesse et reparti, quittant l’enclos, le cheval retournant à l’abri. Que faisait cet animal dehor par ce temps ? Il suivit le cheval.
.
Celui-ci retournant dans sa grange ou un homme en imperméable semblait le chercher, quand il vit le monstre qui suivait sa monture il tenta de le planter avec une fourche. Gabriel ne trouverait pas d’aide ici et il repartit, suivant la route, courant encore il vit les lumières d’un village, peut être d’une petite ville. il reprit forme humaine et courut sur ses pieds nus. il trouva vite l’auberge et y entra tremper, les habituer et voyageur se retournant vers lui, une femme s’approcha, mère de famille visiblement et surtout tenancière.

F : Mon pauvre garçon, viens là près du feu ! retire-moi tout ça ! Arthur ! va me chercher des serviettes, prépare la chambre avec cheminée, et apporte-moi des vêtements de ton frère !

A : Oui maman !


Fit un jeune garçon en courant à l’étage alors que la femme, faisait retirer manteau et sacs au nouveau venu. Elle le mit près de la cheminée alors que l’enfant revenait avec des serviettes et il tira un paravent pour séparer la cheminée du reste de la salle. Il ne lui fallut pas longtemps pour remonter et allumer dans la chambre la cheminée, plus petite, mais présente. Quand le petit homme revient le dire à sa mère, celle-ci lui donna les sacs et le manteau pour qu’il les monte et elle aida le blondinet à monter à l’étage.

Une fois seuls en haut, Elle laissa son fils s’occuper du jeune homme, à savoir lui donner de quoi se laver et se changer. une fois en chemise et pantalon sec, Gabriel accepta le plateau-repas apporter par la femme.

- Merci beaucoup
F : ce n’est rien ! être dehors par un temps pareil, il n’y a bien qu’un voyageur pour faire ça. vous êtes blessé au pied !

- Ce n’est rien. je me soignerais dans quelques minutes. Arthur c’est ça ?
A : Oui Monsieur.

- Tu peux me passer le sac là ?

L’enfant ne se le fit pas dire deux fois et lui apporta, il observa le blond sortir de quoi se désinfecter et se faire un pansement.

A : Woua ! tu’es un docteur !

- Oui.
F : Vous êtes bien jeune pour être praticien non ?

- Je suis tout juste diplômé mais je pratique depuis l’enfance, mon père est médecin de village dans l’est. Je voyage pour aider les gens qui ne peuvent pas se payer de soins.
F : Ho c’est vraiment honorable !

- Sans doute. Vous me direz combien je vous dois.
F : Ne vous en faites pas pour ça, reposez-vous.


La mère et le fils partirent le laissant manger et se coucher. Gabriel savoura le lit et dormit en boule. Au matin, reprenant forme humaine à son réveille vu qu’il redevenait chimère en dormant, il s'habilla à nouveau avec élégance, pouvant se coiffer, ne ressemblant plus au truc échevelé de la veille. mettant ses chaussures, et rangeant ses affaires maintenant sèches. le blond descendit en bas.

F : Hé ben ! Quelle élégance ! Plus rien à voir avec hier.

- C’est grâce à vous. Comment puis je vous remercier.


F : Hé bien, me rendre un service. Mon mari est tombé malade, et refuse de voir le médecin de village sous prétexte que c’est un charlatan. En vrai ils sont frères et se sont disputés.

- Ho ! voulez vous que je l’ausculte ?
F : J’aimerais bien oui, Arthur va vous le présenter.


Gabriel suivit alors l’enfant à l’étage, puis au second étage dans la partie privé de l’Auberge. Il lui présenta l’homme assis dans le lit qui mangeait une soupe. le petit garçon les présenta donc, la soupe fut mise de côté et le mari se laissa examiner. Puis le blond sortit une fiole de sa sacoche.


- 3 gouttes dans du café, jus d’orange, ou soupe, tous les matins, midi et soir jusqu'à guérison complètent. Dans 3 jours vous devriez être sur pied.
Homme : Merci docteur.
Remercia le patient en regardant le blond mettre trois goûte dans la soupe que le tenancier finit alors de manger.


******

Trois jours plus tard l’homme bondissait à nouveau et était en forme, Gabriel était resté pour d'autres soins éventuels, il rencontra le frère qui l’insulta de charlatan bien sûr. Puis s’excusa. Quand le blond partit, il avait envoyé sa lettre et son diplôme à son père, les deux frères c’était rabibocher, et lui reprit son voyage.

(Fin de cette petite aventure)
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: WEST CITY :: L'OUEST-