RSS 
 
   RSS 
  

Forum ouvert le 25/02/2014
Jetez un coup d'oeil à notre Organigramme.
Beaucoup du prédéfinis du manga sont disponibles !
Prenez le temps de zieuter nos prédéfinis des membres !

D'après les rumeurs,
Le Généralissime King Bradley aurait été vu dans les jardins du Q.G,
tondant la pelouse avec un tablier rose.

Témoin effrayé - "Faites attention à vous ! Scar n'est pas un véritable humain, c'est un Dalek déguisé... Fuyons !!!"
"EXTERMINATE"

Des gens cherchent des RPs ! N'hésitez pas à venir zieuter ici

Votez pour le forum toutes les deux heures ! Il y aura des nouvelles têtes et des nouvelles aventures !
Un post pour 250 cenz ! ~

Nous recherchons des méchants pour mettre la pagaille en Amestris ! Les infiltrés recrutent toujours !
Recevez en cadeau un bain de pied en porcelaine d'une valeur de xxxx cenz.

avatar
Messages : 680
L'orgueil parfait / Pedopride
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:
Test:

Réunion de Crise (PV King Bradley)

MessageSujet: Réunion de Crise (PV King Bradley) Ven 27 Avr - 21:34





rencontre entre frère


Pv King Bradley



De plus en plus de choses, se passait dans la ville de Central, mais pas seulement... En fait de plus en plus de choses, se passait dans le pays d'Amestris. Entre ce groupe d'infiltrée qui causait de plus en plus de grabuges avec ces attentats incessants, les chimères pour la plus part dirigée par Anjuu qui causait des troubles en essayant de sois disant libérer les autres chimères et les homonculus du joug de leur créateur mais elle ne comprenait pas que cela ne servait a rien, les chimères étaient forcement soumis a leur créateur mais pour les homonculus, c'étaient différend, c'était leur père, leur géniteurs il était donc normal qu'ils lui obéissent, mais tout cela, était fortement déplaisant à vivre et ça déplaisait surtout a l'homonculus de l'orgueil Pride. Depuis qu'il était venue au monde il y a de ça 400 ans, son père, comme il le nommait lui avait laisser les rênes dirigeant tout laissant les plans se faire, bons il arrivait que parfois cela se passe pas comme il fallait et dans ce cas la, Pride se faisait remettre à l'ordre mais maintenant cela partait en vrille de plus en plus et Pride ne pouvait rien faire pour l'empêcher tout comme son père semblait t'il ce qui lui plaisait vraiment pas. Il n'était pas en colère, car après tout la colère, il ne la connaissait pas, il était l'orgueil et il n'y avait que ça qui le faisait vivre...

Bon, il fallait bien admettre que depuis peu un nouveau sentiment lui faisait battre le cœur, en fait depuis qu'il avait rencontré la jeune Elysia au parc, il avait découvert l'amour. Oui, il devait bien avouer, il l'aimait, mais cela durait combien de temps pour elle ? Pour lui, bien sûr, se serait à vie, mais pour elle ? Car au fond, quand ce qui devait arriver au sein d'Amestris arriverait, si elle s'en sortait elle grandirait et finirait sûrement par l'oublier, ou bien même si elle ne l'oublie pas, elle se demanderait pourquoi lui n'a pas grandi pour qu'elle raison, il était resté l'enfant qu'il est actuellement et la il n'aurait rien a lui répondre. Pourtant au fond du cœur de Pride le souvenir de cette enfant et surtout du bisou qu'elle lui avait fait restera éternellement dans sa mémoire, même si c'était un acte enfantin. Mais il y avait aussi le fait que auprès d'elle il se sentait vraiment comme un enfant et pas comme ce qu'il était, c'est à dire un monstre aux yeux de tout le monde...

Tout cela tournait dans l'esprit de l'homonculus, mais il y avait aussi le fait que son petit frère Wrath qui se faisait passer pour son beau-père et qui régnait maintenant depuis 60 ans sur le pays d'Amestris grâce a leur père et suivant scrupuleusement les ordres de ce dernier et de Pride qui le surveillait en même temps, semblait lui aussi incapable de stopper tout ce foutoir qui était en train d'être provoqué par ces divers groupes. De surcroît maintenant certaines personne savait que les chimères n'étaient pas des rumeurs, mais existait bel et bien depuis les soucis de la fête automnale, bien que la plupart des gens dormaient, mais aussi que des monstres semblait exister aussi. Pride avait cru qu'il pourrait manipuler Anjuu, mais il c'était tromper et il en payait le prix, mais il ne referait pas deux fois la même erreur et il avait aussi un nouveau moyen de pression sur elle maintenant...

Pour l'heure Pride était dans le jardin de la demeure des Bradley, debout dans le jardin ou le soleil brillait bien haut dans le ciel, il était sous son apparence d'enfant son ombre s'étendant longuement derrière lui. Pour n'importe qui cela était normal, mais pour quelqu'un qui le connaissait, ils savaient que cette ombre était sa vraie forme, sa vraie apparence. Ce corps humain n'était qu'une fiole qui permettait a son ombre de survivre ors de Central, car dans cette ville, son ombre était libre comme dans une fiole géante. Il regardait calmement le jardin et les fleurs pousser ici et la, comme tout enfant de son age. Il savait que sa belle mère Madame Bradley, c'était absenter pour la journée, partit discuter avec ces amies de tout et de rien et de divers potins. Le gamin était donc tranquille, quand il prit la route de la demeure et entra dedans en silence. Il marcha dans le grand salon et dans les couloir montant un escalier arrivant alors face a la porte du bureau de son "beau père" qui était en fait son petit frère Wrath, c'est là qu'il travaillait quand il n'était pas au QG de Central, quand le gamin sans même perdre le temps de frapper ouvrit la porte du bureau et entra a l'intérieur alors que son ombre comme-ci elle était vivante se mit a s'étendre, faisant apparaître ces yeux carmins et meurtrier mais également ces sourires carnassiers, quand le gamin dit alors en fermant la porte :

"Je profite du fait que ma mère si je puis l'appeler ainsi, ou bien ta femme n'est pas la, pour parler un peu avec toi Wrath, car avec tout ce qui se passe en ce moment au sein d'Amestris avec ces rebelles, les chimères, et même la guerre qui nous oppose aux autres pays et qui semble tourner a notre désavantage, je voudrais bien savoir ce que tu comptes faire après tout, c'est toi le roi de ce pays si je ne me trompe pas, alors j'aimerais bien entendre tes idée que l'on puisse remettre tout sur de bons rails pour les plans de notre père."

Le gamin accompagné des ombres posa alors son regard sur son petit frère Wrath attendant de voir ce que ce dernier allait dire, il se doutait bien par contre qu'il n'était pas du tout surprit par sa visite...
nombre de mots:
 




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 8
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:
Test:

Réunion de Crise (PV King Bradley)

MessageSujet: Re: Réunion de Crise (PV King Bradley) Dim 6 Mai - 18:07
Les choses suivaient leur cours...Tout du moins c’était la réponse que j’avais donné à mes Généraux qui s’inquiétaient une fois de plus des problèmes qui lézardaient le pays. Ils n’étaient ni au courant des renforts qui seraient envoyés au front, ni de ce que je planifiait réellement. Certains doutaient, mais je savais qu’ils étaient trop lâches pour se rebeller ouvertement, j’avais encore le soutien d’un bon nombre d’officiers et aussi de la population qui avait cru en mes discours rassurants. Finalement, le pouvoir était un équilibre subtil et j’arrivais encore à mener et à gouverner mon peuple. Ce constat était pourtant incomplet et je savais pertinemment que les rumeurs quant à mon affaiblissement moral et politique allaient tôt ou tard me porter préjudice si je ne faisais rien...Mais d’un autre côté, il y avait aussi là matière à surprendre nos ennemis. Personne ne connaissait ma véritable nature et je jouais là-dessus depuis bien longtemps. Notre Père aussi était inquiet, tout du moins il s’impatientait face à ces petits contretemps qui étaient devenus de véritables problèmes. Le jour promis pouvait être compromis par tous ces problèmes et il le savait, mais j’étais pour ma part resté là-aussi extrêmement discret. Je menais mes affaires en demeurant rassurant, j’étais sûr de moi et étais très conscient du net avantage que j’avais face aux humains : celui de ne pas être victime de mes émotions. En effet, aucune pression, aucune corruption ni aucune peur ne pouvaient m’atteindre, je garderais la tête froide jusqu’au bout. Sur le fond, cette peur de mourir et cette inquiétude permanente quant au devenir de ses proches n’étaient que de vaines préoccupations humaines. J’avais moi-même accepté que ma vie aurait tôt ou tard une fin...Tout comme j’avais accepté le fait qu’elle n’avait d’autre sens que celui de servir mon Père et un but qui lui serait propre. Au fond, qu’importait les embûches et les difficultés, je serais sacrifiés sur l’autel de cette cause si la situation le nécessitait. N’étais-je pas une homonculus ? Une créature née d’un péché originel dont mon Père avait voulu se débarrasser pour se rapprocher d’un être supérieur ? Que tout cela soit vrai ou faux, cela n’avait pas d’importance, à mes yeux, ça n’en avait jamais eu, je restais pragmatique et focalisé.

Retiré dans mes appartements, dans le bureau spacieux de mon manoir, je profitais de cette journée où un beau soleil hivernal irradiait la capitale pour avancer dans mon travail. Un travail administratif qui devait être fait, et que j’accomplissais sans relâche, lorsque mon temps libre le permettait. Gouverner n’était pas une mince affaire, cela demandait une pléiade de compétences et nombre de prétendants à ma fonction ne voyaient que le pouvoir absolu, mais n’avaient aucune idée de tout ce que cela leur demanderait. Économie, stratégie militaire, société, tant d’affaires courantes qui devaient être réglées...De la taxe d’eau à Central au cours du blé dans l’Est, je traitais toutes ces requêtes avec professionnalisme. Je faisais ce pour quoi j’avais toujours été entraîné après tout, j’étais responsable de mes sujets humains et finalement, il n’était pas si surprenant que je reste populaire en dépit de la crise majeure qui touchait le pays : les citoyens d’Amestris savaient que j’avais toujours fait mon travail consciencieusement et que me retirer le pouvoir pourrait mener à l’émergence d’un tyran qui les traiterait mal et emporterait Amestris dans le chaos. Le pays avait évité des crises majeures, ou tout du moins il s’en était sorti, tout en tenant ses ennemis étrangers à distance.

Je travaillais donc calmement en face de mon bureau en bois massif. N’étant pas en service, j’étais en civil, portant jaquette, chemise blanche et cravate de très bonne facture. Tantôt examinant des dossiers sur un problème précis et tantôt rédigeant des notes pour mes assistants afin qu’ils rédigent des ordres officiels et des décrets que je n’aurais qu’à signer par la suite, j’expédiais ainsi les affaires courantes du pays...Gérant des problèmes quotidiens qui pouvaient sembler anodins mais qui étaient pourtant nécessaires au maintient de l’ordre dans le pays puisque cela garantissait le bonheur quotidiens des citoyens. Ma tâche fut cependant interrompue par une voix enfantine que je connaissais bien. Voix enfantine qui détonait d’ailleurs avec le sérieux des propos qui étaient prononcés par celui qui était -là-encore en dépit de son apparence- mon grand frère.

-Pride, je t’en prie entre et prends place. Je me demandais quand est-ce que tu viendrais me rendre visite.

Ma voix aimable et pourtant directive était une part intégrante de mon rôle de chef d’état paternaliste. Pride y verrait sans doute un peu d’ironie de ma part, et à raison, comme si je voulais lui montrer que j’étais toujours dans mon rôle. Ce fut d’ailleurs à ce moment-là que je levais le nez de mes papiers pour lui sourire, un sourire énigmatique et confiant qui me caractérisait tant. Je n’étais effectivement pas surpris de voir ces ombres aux regards menaçants et hautains qui me regardaient. Si Pride était le premier homonculus, il était extrêmement craint, mais je n’avais pas de problème avec lui, je pouvais même dire que c’était un des rares avec qui j’avais des affinités...Ou ce qui s’en rapprochait le plus. Laissant un peu de temps s’écouler, je rebouchais soigneusement mon stylo-plume et rangeais l’encrier et les documents avec le même soin, présumant que l’entretien pouvait durer longtemps. Il m’était difficile de savoir à ce stade si Pride venait de lui-même ou si notre Père l’avait mandaté de me demander des comptes...Peut-être ne le saurai-je jamais...Cela avait-il une quelconque importance après tout ?

-Je dois avouer qu’à ma plus grande surprise, ces rebelles et ces partisans se révèlent bien coriaces. C’est une idée judicieuse que de jouer sur le moral des gens et de tenter de décrédibiliser l’armée à leurs yeux. Si je rajoute à cela les rumeurs sur ma dépression, mon défaitisme et le recul du front dans les zones frontalière, nous avons les conditions idéales pour tenter de me renverser. Mais pour répondre à ta question, oui quelque chose est prévu et cela sera grandiose, déjà le problème frontalier sera très bientôt réglé : j’ai prévu d’envoyer des divisions blindées en renfort à Aerugo et nous utiliserons cette victoire pour faire faire un communiqué par un de mes Généraux.


Faire faire un communiqué par un des Généraux n’était pas judicieux puisque cela ne mettrait pas fin aux rumeurs me concernant...Mais c’était finalement ce que je souhaitais. J’avais un plan et Pride le comprendrait vite, pourtant je ne l’avais pas explicitement donné à mon frère, le laissant lui-aussi développer un peu plus les raisons de sa venue. Peut-être que lui-aussi sous-entendrait qu’il pensait que je jouais un jeu dangereux en ayant laissé des rebelles prendre autant d’importance...Mais sur le fond, je ne le blâmerais pas si c’était le cas puisqu’au final, toutes ces difficultés avaient quelque chose de stimulant et faisaient naître l’imprévu dans un plan bien huilé qui avait été fomenté pendant des centaines d’années...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 680
L'orgueil parfait / Pedopride
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:
Test:

Réunion de Crise (PV King Bradley)

MessageSujet: Re: Réunion de Crise (PV King Bradley) Ven 15 Juin - 21:54





Discutions Intéressante.


Pv King Bradley



Le gamin au millier d'ombres meurtrier que l'on nommais Selim Bradley quand on le croisait dans la rue et qui pour sa famille se nommais Pride, continua d'observer son petit frère chose assez amusante quand on y pensait, car il avait l'apparence d'un enfant de 10 ans, alors que l'homme qui était son petit frère était un homme de 60 ans. l'homme qui n’était autre que le roi du pays connus sous le nom de King Bradley, mais que Pride nommait Wrath, l'invita a entrer et même a prendre place, mais Pride n'avait pas besoin de son autorisation pour le faire de toute façon, il faisait ce qu'il voulait quand il le voulait, de surcroît il s'attendait a sa visite c’était amusant tout de même mais au fond, avec tout ce qui se passait, ce pouvait se comprendre qu'il attendait sa visite. Il avait un ton un peu autoritaire dans sa voix, preuve qu'il était chef de ce pays depuis bien longtemps, et que même envers sa famille il jouait son rôle c’était amusant. En même temps c’était l'incarnation de la colère, une colère froide et calculatrice et c'est ça que Pride appréciait chez lui, d'ailleurs quand il pensait c’était bien le seul avec son père a pouvoir lui parler ainsi, car après tout si un autre membre de sa famille comme Envy lui disait de telle chose, cela aurait fait bien longtemps que sa tête aurait rouler sur le sol. Pride remarqua aussi le sourire énigmatique que son frère lui lança, indiquant bien qu'il avait un plan derrière la tête et Pride se demanda alors qu'elle était ce projet ou bien ce plan car après tout lui l’aînée de la prétendue famille qu'il formait avec les autres homonculus faisait de lui le porte parole de père et celui qui menait les projet, donc il fallait passer par lui pour prévoir des plans, pendant que père attendait patiemment le fameux jour promis qui approchait a grand pas...

Le gamin marcha calmement alors que ces ombres continuaient de s’étendre doucement sur le sol, quand il tira la chaise en face du bureau de ces petits bras et s'assis calmement sur le siège après l'avoir un peu grimper comme un enfant qui essayait de monter sur une chaise trop haute pour lui, preuve en était car une fois assis ces jambes ne touchait plus sol. Par contre tout autour de la chaise, l'ombre elle tournait et observait ce qui se passait. Le gamin observa en silence son frère ranger toute sa paperasse et son stylo de plume et encrier avant de regarder de nouveau Pride qui gardait le silence, il attendait que son frère prenne la parole, il voulait savoir ce qu'il avait en tête du fait de son sourire, même si il se doutait bien qu'il allait pas forcement tout lui dire. Il fini par lui parler, de ces rebelles, indiquant qu'ils etaient bien coriace, ce qui était bien vrais il fallait l’admettre, Pride avait lui même du faire les frais de ce Death, l'un des rares hommes a l'avoir vu et a s'en être sortit en vie, ce qui avait profondément déplus a notre homonculus au point que maintenant il avait fait en sorte de tout faire pour pouvoir le retrouver et en finir avec lui, même lancer des pions qu'il avait sous le coude a sa poursuite. Son frère continua ensuite sur le fait de la décrédibilisation de l’armée et les rumeurs assez agaçante qui courait sur son état mental et son défaitisme et bien sur le recul des troupes armées dans les zones frontières du pays. En gros rien n'arrangeait les choses dans leur projet ce qui était problématique et il fallait bientôt devoir y remédier au plus tôt, au pire même en tuant quelque personne si il le fallait, voir même en faisant tomber un pays ennemie entier pour montrer au gens que l’armée et surtout son petit frère n'avait rien perdu de son esprit combatif et dominateur après tout il l'avait déjà fait en provoquant l'insurrection d'Ishval par Envy, alors un autre génocide n’était pas un problème au fond. Mais il lui annonça alors que oui il avait une chose de prévue, quelque chose de grandiose même. Il comptait envoyer une division blindée en renfort a Aerugo pour faire une victoire et faire l'annonce par des généraux. Pride observa calmement son frère de son regard rubis en silence, seulement ce regard etait un regard qui réfléchissait et calculait tout. Il penssait a ce que son frère venait de lui expliquer, quand il dit alors:

"Oui ce n'est pas une mauvaise idée, du fait de cela, le peuple verra que l’armée a toujours de la hargne, seulement si cela ne fonctionne pas, il penseront que c'est ton défaitisme et ta dépression qui te pousse a faire des choses stupides comme celle la et dans tout les cas, cela ne changera rien au fait que le peuple croira que tu es toujours faible et certains membre de ton armée... Vont surement profiter de ce fait pour prendre ta place, même si cela n'arrivera jamais avec toi sur le trône et moi dans l'ombre si je puis me permettre le jeu de mot."

Un sourire amuser se dessina sur les lèvre du gamin alors que les ombres au sol continuait de s'agiter en tout sens comme un enfant sans pour autant quitter l'ombre du siège, mais en même temps bien que le projet de son frère semblait pertinent, il y avait tout de même l'autre problème plus épineux de ce groupe de rebelles qui faisait parler de lui et provoquait même des attentats un peu partout sans qu'ils arrivent a les empêcher ou bien même a mettre la main dessus et Pride reprit alors:

"Ton projet je parlerais a père de ton idée et je pense que tout comme moi, il sera d'accord pour ce plan, mais reste le problème de ce groupe de rebelles, ils sont capable de provoquer des attentats n'importe ou, n'importe comment. Alors que même nous des êtres bien supérieurs sommes présent mais je dois t'avouer que le plus frustrant a été quand même de laisser filer un de ces rebelles alors que je l'avais a porter, mais pour eux j'ai une idée. J'ai comme tu le sais plusieurs pion disséminer a travers le pays, j'en ai d'ailleurs envoyer a la poursuite de ces rebelles, donc pour l'heure il serait peut être judicieux de les laisser faire. A moins que tu n'ai une autre idée a m'offrir, mais dit moi franchement, cela ne te ferais pas plaisir que tout cela se produise?"

Il l'observa avec curiosité mais aussi amusement, car au fond il se demandait vraiment si son frère ne faisait pas exprès de laisser faire ces rebelles, non pas car il était un traître loin de la, après tout Pride le surveillait tout le temps quoi qu'il se passe et il voyait bien que parfois le projet si bien longuement préparer de père le gênait clairement car il voulait de l'action et des embûches mais pour qu'elle raison? Apres tout il était un être bien supérieurs aux autres et on lui mâchait tout le travail jusqu'au jour promis ou père deviendrait enfin un être parfait alors pourquoi? Apres tout lui qui vivait depuis 400 ans suivant sans broncher les ordres de père n'avait jamais eu cette envie... Même si au fond maintenant il cherchait aussi un moyen de sauver une vie, la fille d'une fillette mais ça il se gardait bien d'en parler de la petite Elysia et il se dit en observant son frère et agitant ces petites jambes dans le vide, que la discutions allait encore un peu continuer car il avait envie de savoir les motivation de son frère a agir ainsi mais également si il avait un projet contre ces fameux rebelles...
nombre de mots:
 




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 8
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:
Test:

Réunion de Crise (PV King Bradley)

MessageSujet: Re: Réunion de Crise (PV King Bradley) Dim 16 Sep - 10:26
Les ombres menaçantes ondulaient tels de mortels tentacules autour de mon frère. J’observais distraitement ces formes ondulantes, presque menaçantes. Ces manifestations quasi-surnaturelles étaient loin de m’effrayer, j’y étais habitué. Le discours de Pride était plutôt curieux, je le sentais réellement contrarié par ces rebelles. Avait-il reçu une quelconque influence de notre Père ? Je ne le croyais pas, Pride avait toujours été relativement indépendant, je pensais plutôt qu’il trépignait à l’idée de lancer ses chiens aux trousses des rebelles. Si cela allait contre mes plans, je ne pouvais pas non plus l’en empêcher car il y avait là une réelle opportunité d’attraper certains de ces opposants...Mais je tenais cependant à ce que le mérite revienne à l’armée s’il devait y avoir du nouveau. Si Pride était un fin limier, j’avais toujours ressenti en lui un certain mépris pour la chose politique, et je ne pouvais pas lui en vouloir puisque cela était ma partie. Père était contrarié puisque ses plans étaient contrecarrés et il appartenait à nous désormais, à ses enfants, de prendre les bonnes décisions.

Lentement, je me levais pour rejoindre la fenêtre et contempler l’extérieur...Mon regard se perdait dans le vague. Les secondes de silence après la parole de mon frère s’enchaînaient, presque pesantes. L’hiver avait enveloppé la capitale et je pouvais voir les silhouettes tortueuses d’arbres nus qui se profilaient dans le parc arborée de notre demeure familiale. Tout était en réalité sous contrôle et Pride le savait sans doute, tout au moins s’en doutait-il, sinon il ne serait pas venu s’adresser à moi de cette manière. Si nous étions proches, je savais très bien qu’au moindre écart, mon frère aurait été capable de m’éliminer sans ménagement, mais nous-autres Homonculi n’étions pas enclins à la trahisons...Sauf peut-être Greed qui avait toujours été singulier. Ce n’était de toute manière pas mon cas.

-Du plaisir ? En voilà une bien curieuse idée. Pour être tout à fait franc avec toi, je ne te cacherai pas que cela fait naître en moi une certaine excitation. Ces humains que nous croyions si dociles et si faibles avaient plus d’un tour dans leur sac. Ces émotions que nous-mêmes ignorons étaient censées les mener à leur perte et pourtant...C’est ce qui les rend plus imprévisibles. Oui, cela a attisé ma curiosité et j’aime voir cet ultime soubresaut de la part des humains qui nous entourent…


Mes paroles prononcées d’une voix monocorde et grave, presque gutturale. Mes mots se perdaient dans la pièce et pourtant, leur sens en demeurait inaltéré et inaltérable. Fallait-il y voir -comme ces rebelles le pensaient- l’aveu de faiblesse d’un vieux chef d’état despote au crépuscule de son règne ? Je faisais le choix de laisser de telles considérations aux observateurs extérieurs, ceux qui commentent sans jamais être dans l’action. L’action, elle avait été soigneusement préparée et planifiée et cela, ces ‘observateurs’ le découvraient bien assez tôt. Le complot qui était dénoncé par nos adversaires prenait ses racines au cœur de l’état et cela, sans doute aucun d’entre eux n’était capable de le prédire pour l’instant. Le Conseil des Généraux était bien trop corrompu et ceux qui le composaient étaient bien trop pleutres pour tenter quoi que ce soit. Lentement, je me retournais pour rejoindre ma position face à Pride.

-...Malheureusement tout cela est vain. Les rebelles jouent contre un ennemi dont ils ignorent tout et d’une certaine manière, ils peuvent se gargariser de leurs victoires illusoires pour le moment, ce n’est pas bien important. Grâce à cet assaut militaire de très grande ampleur à nos frontières, je vais remonter le moral du peuple qui aura à nouveau confiance en nous et là, nous serons prêts à intervenir directement pour recadrer la situation et brûler ce nid d’insectes bourdonnants. Pour y parvenir, je vais effectivement avoir besoin de ton aide, mais pas pour prévenir notre Père. Tes pions me seront très utiles, mais rappelle-toi, s’ils agissent, tout le crédit doit revenir à l’armée afin que la propagande puisse s’en emparer et utiliser toute arrestation ou élimination pour redorer l’image du gouvernement auprès du citoyen. Où en sont tes pions actuellement ? Seraient-ils capables de capturer un agent rebelle, même mineur, dans un temps relativement court ?


Mes idées fusaient et désormais mon frère pourrait comprendre petit à petit ce que je souhaitais faire. Capturer un rebelle, même si cela était un homme de main sans importance, permettrait d’utiliser la capture à des fins politiques. Je fixais désormais mon frère avec un regard qui n’avait plus rien de bienveillant, mon visage était vidé de toute expression, faisant face à ce monstre à l’apparence enfantine, implacable.

HRP : pardon du retard, j’ai été très pris cet été et donc je voulais revenir écrire qu’une fois sûr que je serais vraiment de retour.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 680
L'orgueil parfait / Pedopride
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:
Test:

Réunion de Crise (PV King Bradley)

MessageSujet: Re: Réunion de Crise (PV King Bradley) Dim 21 Oct - 11:52





L'heure des propositions.


Pv King Bradley



Le gamin de 10 ans qui en réalité était un monstre vieux de plusieurs siècle de vie continuait d'attendre de voir ce que Wrath allait dire par rapport a ce qu'il lui avait dit sur le fait qu'il semblait que tout se qui se passait avec ces... rebelles et Scar semblait lui plaire, mais en même temps il voulait savoir qu'elle était la teneur exact de son plan, qu'il puisse donner des éléments décisif a Père, même si de toute façon la décision finale de l’opération reviendrait a lui du fait que comme toujours Père se reposait sur Pride pour faire en sorte que les plans se termine sans accroche et que tout se passe bien car il était le plus vieux de ces enfants et le plus fidèle et il le savait. Certes, il avait fait quelques écart mais c’était maintenant remis dans le droit chemin et suivait les ordres mais ces rebelles... Surtout ce Death... Il l'avait humilier dans ce qu'il avait de plus important son orgueil et le pire dans sa ville en prime, si il avait put ressentir de la colère, la oui il l'aurait ressentit mais en fait non il sentait juste de la contrariété.  les secondes s’égrainait longuement alors que Pride attendait toujours la réponse, quand son frère se leva observant la fenêtre et donc l’extérieur ou le froid de l'hiver prenait le pays, montrant un monde de desolation au dehors, ou tout semblait mort et vide, pour mieux renaître quelque mois plus tard...

Finalement Wrath fini par lui apporter la réponse qu'il attendait depuis plusieurs minute lui indiquant qu'il ne ressentait pas de plaisir, mais de l'excitation du fait de ces humains qu'ils pensaient tous si faible et docile avec leurs émotions qui pour Pride ne servaient a rien et pourtant les rendaient si imprévisible et c'est ce qui avait attiser la curiosité de son frère. Il ne pouvait pas lui en vouloir, presque même le comprenait mais après tout son jeune frère Wrath avait été humain avant donc il pouvait mieux les comprendre que lui et il se dit qu'il n'irait pas répéter se genre de parole a Père qui pourrait mal les interpréter. En même temps pour des humains cela pouvait passer pour un aveux de faiblesse de sa part, pourtant ce n’était pas le cas et Pride le savait tout comme lui son frère avait le cerveau qui tournait a tout allure élaborant un plan non pas pour réussir a remettre le plan en fonctionnement, mais surtout pour permettre au gens de croire de nouveau en l’armée qui depuis quelque temps avaient temps fait Default et Pride se dit que pour un temps il devrait arrêter de tuer des gens juste pour le plaisir histoire que l’armée retrouve la confiance du peuple. Apres cela Wrath reprit simplement que l’assaut de l’armée a la frontière allait remonter le moral du peuple, que ces rebelles pouvaient se féliciter de leur victoire ce n’était qu'une illusion, qu'il allait avoir besoin de Pride, voila qui l'attirait d'un coup mais non pas pour le fait qu'il allait parler a Père mais du fait de ces pions, mais si ils agissaient dans ce cas, tout le mérite devrait en revenir a l’armée et personne d'autre, il demanda après cela ou était ces pions actuellement et si ils pouvaient capturer un rebelles dans un temps relativement court. Le gamin observa calmement son frère faisant un mince sourire alors que son ombre continuait son petit jeu de ronde autour de ce dernier, quand il dit alors calmement:

"Et bien au moins, tu ne va pas par quatre chemins comme d'habitude... Je comprend tout a fait ton plan et cela me plais. J'en donnerais les grandes lignes a Père mais certaines choses je les garderais pour moi. Mes pions se trouve un peu partout mais les deux plus importants sont actuellement au Nord, il est possible oui qu'ils attrapent un rebelle dans un laps de temps tres court, mais je dois t'avouer aussi que je suis moi même a la recherche d'un de ces rebelles... Je suis proche de le trouver et je compte bien m'en débarrasser une fois cela fait, il ma tout de même humilier et je déteste ça, mais au besoin je le garderais en vie le temps que ton plan se mette en place, si cela te conviens."

Apres cela Pride se tut et continua d'observer son frère, le seul qu'il pouvait apprécier assez sincèrement, mais il devait admettre que son plan n’était pas mauvais, au moins si le peuple se mettait de nouveau a croire en l’armée il ne serait que plus simple de les dominer et les sacrifier a termes pour les plans de Père quand il reprit alors:  

"Je vais également prévenir Envy et Glutonny d'agir dans ce sens trouver des rebelles le plus vite possible tu sais comme moi que bien qu'Envy sois pas la personne la plus apte pour agir en réfléchissant, il est très bon dans la recherche et l’exécution et avec le flair de Glutonny tout devrait bien se passer, seulement il faut agir vite Sloth est sur le point de finir dans peu de temps son trous et cela serait ennuyeux que les rebelles agissent et nous empêchent l'accomplissement du jour promis."

Pride lui se tut après cela, un sourire se dessinant sur son visage enfantin mais pas un sourire d'enfant un sourire de monstre démunis d'âme qui était prêt a engloutir le monde dans sa cruauté et dans sa folie, mais après tout il n’était pas humain il était comme son petit frère un homonculus et avait juste l'apparence des humains...
hrp: Pas de soucis moi même j'ai été pas mal occuper et j'ai eu le temps de répondre que maintenant donc bon^^
nombre de mots:
 




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Who am i !

Réunion de Crise (PV King Bradley)

MessageSujet: Re: Réunion de Crise (PV King Bradley)
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Réunion de crise [Capitaines]
» Réunion maternelle [PV April King]
» Réunion de Crise
» Réunion de crise
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: CENTRAL CITY :: CENTRAL CITY :: DEMEURE DES BRADLEY-