RSS
RSS

Trolls du Staff

19/06/2016 : Kira Even devient le Punching-ball officiel de Ban
08/2016 : Pride s'est fait troller sa signa ! La prochaine victime sera...
14/09/2016 : Venestraale s'est fait troller sa signa ! On peut difficilement être plus moche et mignonne à la fois qu'elle xD
03/11/2016 : C'est au tour de Jean de subir les pitreries de notre fonda' adorée ! Tronche de poivrot ou piqué par des guêpes ? Les deux ensembles ? Ca doit faire mal...
14/02/2017 : Il ressemble à un asiat' croisé avec un pékinois.... Son nom est Flmeeeeeeeen Alchemist ! He has trolled !!!
08/05/2017 : Dancho s'est fait avoir par la vilaine Fonda.... Chantons tous ensemble ! "Dancho-Danchomeeeeen !!!"
12/06/2017 : Le Fullmetal se fait avoir ! Il perd toute la confiance de ses amis après la publication de sa nouvelle signature ! Comment les frères Elric vont surmonter cette épreuve ?"
17/04/2018 - Ban devient officiellement la femme d'Escanor-sama. Et ils vécurent heureux pour toujours et eurent des bibines ensemble.

WANTED !

Staff



Petites annonces

D'après les rumeurs, le Généralissime King Bradley aurait été vu dans les jardins du Q.G, tondant la pelouse avec un tablier rose.
Ban Silverleigh - "Cherche mon grand frère : Sirius Van Baelsar.

J'ai envie de taper sur quelqu'un en ce moment !"
Evy S. Evans - " Recherche mon ami d'enfance : Vayn E. Draeger.
Merci de bien vouloir ramener son derrière au plus vite ! "
Solf J. Kimblee - "Recherche rapidement un Ishbal du nom de "Scar" pour le faire exploser.
Recherche aussi le Docteur Marcoh-san pour le ramener dans sa cellule et lui demander un autographe pour la conception de sa belle pierre philosophale. "
Témoin effrayé - "Faites attention à vous ! Scar n'est pas un véritable humain, c'est un Dalek déguisé... Fuyons !!!"
"EXTERMINATE"
ATTENTION ! Central (Ou la nouvelle Tapalousie ) connait une nouvelle vague d'attentats !
On raconte que le Fullmetal et le Flame Alchemist s'amusent à se déguiser en femme et à; je cite : "se dépoiler le corps". Rentrez vos enfants aussi vite que vous le pouvez... L'apocalypse est proche.
Ban fait de la concurrence à Riza.
Si la demoiselle va au GOT, lui il relâche le Kraken dans une musique épique !
La guerre du Trône ne fait que commencer !
Urgent : Nora cherche une chimère cheval pour se sustenter ! Avis à tous les étalons de Central, rien qu'avec un regard, la demoiselle peut connaître vos mensurations !

Musique

©linus pour Epicode
En bref


 

avatar
Messages : 141
Who am i !

[ + 18 ] L'âme d'un poète. [RP SOLO]

MessageSujet: [ + 18 ] L'âme d'un poète. [RP SOLO] Mar 3 Oct - 21:58
Comporte des propos ou scènes pouvant heurter la sensibilité.

23 Novembre 1914

« ...Encore une défaite à mettre sur le compte d'une faiblesse humaine,
Pas question d'admettre que ça puisse être à cause de sa folie malsaine...
Alors il déambule, le vague à l'âme,
La douleur aux épaules et la colère grondante,
Il cherche une proie à massacrer et voilà qu'arrive l'alchimiste des plantes.
Cours... Cours... Petite fleur. Car ce soir tu n'auras plus de sang pour te donner des couleurs. »

Logan baissa les yeux sur son interlocuteur, le coude contre la table et l'autre main tendue vers le plafond dans une position théâtrale :

« C'était comment ? Tu aimes ? »

L'homme était ligoté à une chaise, les mains liées l'une à l'autre par une broche plantée dans les paumes. Ceci permettait de neutraliser son alchimie. Logan en avait suffisamment fait les frais pour ne pas l'ignorer encore une fois. Les cicatrices sur ses lèvres, il les devait à son frère jumeau. Ce n'était pas tant de la chance qui l'avait conduit à rencontrer Aiden Curtis Nito ce soir-là, mais toutes une série de circonstances.

[...]

Logan avait d'abord cru faire bien en sortant dehors pour s'assurer qu'il était encore en mesure de contrôler ses pulsions meurtrières. Malheureusement, la conclusion n'était pas la bonne. Au bout du compte, la jeune femme qu'il avait prit pour cible s'était échappé et Ban Silverleigh était apparu. Tout son petit monde s'était mit à lui tourner autour et il avait été incapable de se contrôler. La raison était simple. Dès qu'il voyait le visage de cette créature, il se souvenait que le renard l'avait battu à plates coutures. Bordel ! Cette deuxième tentative avait été un fiasco total et Logan en était ressortit de justesse. Il détestait cette sensation que faisait naître Silverleigh et en même temps... Il jubilait déjà à l'idée de le revoir. Il se promit que la troisième fois serait la dernière et qu'il le torturerait jusqu'à faire naître le désespoir au fond de ses entrailles !

Il avait achevé de se faire cette réflexion en croisant une silhouette familière. Celui qu'il avait d'abord prit pour Adalwen Nito, alchimiste d’État n'était autre que son frère. Non seulement ils se ressemblaient comme deux gouttes d'eau, mais en plus de cela, ils avaient une alchimie similaire. Au début, Logan n'y avait vu que du feu. Il avait suivi cet homme en pensant achever ce qu'il avait commencé. Adalwen n'était rien d'autre qu'une proie de plus lui ayant échappé. [g]TOUTES CES SALOPES ALLAIENT CREVER ![/g] Toutes, jusqu'à la dernière... Alasdaïr, le renard et Adalwen ! (J'entends le loup, le renard et la belette ! Oh oh ! J'entends le loup et le renard chanter !)
Dans tous les cas, Logan était tombé sur une perle rare. Un frère jumeau. Il n'insistait pas assez à son sens sur l'importance de cette révélation.

« Hé le blanc-bec ! » S'était-il exclamé pour l'aborder lorsque la rue se prêtait au jeu d'être entièrement vide autour d'eux.

Aiden s'était retourné et lui avait lancé un regard froid. Mains dans les poches, il l'avait jaugé de la tête aux pieds avec un dédain peu mesuré. Sa voix était plus grave et il avait répondu :

« Dégage avant que je m’énerve… »

Le balayant d'une main, il lui avait tourné le dos avant de s'arrêter brusquement. Ils s'étaient rendus tous les deux compte d'une chose à ce moment précis. Logan avait remarqué qu'aucune cicatrice n’abîmait le visage de son interlocuteur si ce n'était une balafre sur l’œil droit. Mais il n'avait eu aucun mal à parler comme l'aurait soupçonné Logan et sa posture n'était clairement plus la même. Adalwen avait été plus timide que ça. Ou bien il avait troqué sa phobie de l'hémoglobine contre un ego surdimensionné.
Quant à Aiden, il avait reconnu le cinglé qui était recherché dans toute la ville et ceci depuis moins de quelques heures puisque Mallory Evergreen était venue le signaler dans un bar pas plus tard que ce soir. Une aubaine pour lui qui reconnaissait aussi celui qui avait fait du mal à son frère !


[...]

« Une perle rare, vous dis-je.
Mais puisque mon humble invité ne souhaite en dire d'avantage...
Il va prendre un coup de balai dans la gueule sans plus tarder.
Une seconde, mon cher ami, le temps que j'aille le chercher ! »

Logan explosa de rire en se saisissant du manche à balai. Il le cassa en deux contre son genou avant de s'assurer de sa poigne. Dans un élan magistral, il l'asséna contre la mâchoire d'Aiden. Le sang lui gicla de la bouche et s'étala au sol. Les poings serrés sur la broche, le jumeau grogna. Bâillonné, il dût se contenter de quelques gémissements. Ses pieds commencèrent à voler dans l'espoir d'atteindre Logan, mais ce dernier s'amusa à sauter d'un côté ou d'un autre pour esquiver. Le jeune homme était sur son terrain. Chez lui. Et il avait toute la nuit pour le torturer.
Mais comment en étaient-ils arrivés là ? Rien ne présageait que Logan puisse un jour mettre la main sur un alchimiste d’État, n'y connaissant rien de surcroît.

[...]

Aiden s'était retourné pour lui faire face. Logan n'avait pas pu refouler un sourire. Après sa défaite au bar contre le renard, rien ne valait une bonne proie telle que celle-là ! Il s'était montré très honnête :

« Putain, mon gars, tu vas prendre tellement cher... J'ai besoin d'une bonne défoulade ! »

Il s'était mordu la lèvre, des images sous les yeux. Et le combat s'était engagé sans plus de paroles prononcés. Aiden savait à qui il avait à faire et ne faisait pas cas d'une défaite. Avec ses compétences, il était certain de neutraliser Logan sans plus de cérémonie. Il n'avait pas attendu que celui-ci lui bondisse dessus pour faire apparaître des ronces du sac dans son dos. Elles avaient foncé comme des serpents enragés sur Logan qui, genoux fléchis, s’interdisait le moindre échec ! Il l'avait déjà vécu cette scène-là.


[…]

« Agile comme un tigre, il a niqué ton effet,
Sautant sur les brindilles, il bondit sur sa proie,
Il avait beau être maigre, énervé comme il l'était,
Il t’a cassé la cheville avant de te briser les noix. »

Logan attrapa une chaise du salon et la fit traîner en face d'Aiden. Il s'assit à l'envers, les coudes contre le dossier et le menton sur les avants-bras en acier.

« Je crois que cette sortie était une bonne idée en fin de compte. Je me croyais fou... Mais en fait tout va bien ! La preuve, c'est que je t'ai, toi ! Tu as sauvé ma soirée, mon gars. Ce soir, nous allons envoyer un message à ton frère chéri. »

Il pencha la tête sur le côté, sourire aux lèvres tout en battant des paupières :

« Plein de bisous, bisouuuus ! »

La bouche en cœur, il mima un baiser juteux jusqu’à se baver sur le menton devant Aiden qui gesticulait violemment sur sa chaise en grondant. Il siffla de douleur alors que la broche vibrait dans ses paumes. Le cylindre en acier arborait des pourtours cramoisis et presque noirs, alvéolés, car le sang s’évertuait à ne pas vouloir adhérer au métal.

« Avec ou sans la langue ? »

Logan tira la sienne qu'il fit voyager dans sa bouche avant d'exploser de rire. Il se gratta le cou d'où une grande et nouvelle cicatrice verticale faisait la longueur. Le combat n'avait pas été si facile que le laissait présager sa poésie. Il leva le menton en l'air, l'index tendu entre eux :

« … En conclusion, cher jumeau,
Après t'avoir décoloré la gueule au chloroforme,
Tu es parti faire un gros, gros dodo... »

Il leva les yeux au plafond pour chercher une rime. Il ne voyait pas comment exprimer le temps qu'il avait mit à rentrer chez lui avec sa victime inconsciente sur les épaules. Il avait passé une heure et demie à travers les rues pour éviter les passants. Il avait fait le tour de son quartier et abouti par la fenêtre de derrière son bâtiment pour jeter son paquet humain dans le salon. Ses voisins n'étaient que des personnes âgés. L'un était sourd, l'autre devait déjà dormir. Quand Aiden était tombé par terre, il avait cru utile de s'écraser le doigt contre les lèvres en partant en onomatopée ! Mais maintenant qu'il était là et à sa merci, il allait devoir tester l'isolation de ses murs. Il se sentait d'humeur à découvrir ce que le corps humain avait à revendre.

« Ce soir, on va s'amuser ! »

Les épaules dansantes et les mains entre les cuisses, Logan esquissa un sourire gigantesque. Il se leva et sortit opium et extrait de cola de sa poche. Après avoir fait le tour d'Aiden, il défit le maillot qui servait à obstruer la voix de l'alchimiste. Ce dernier chercha aussitôt à lui recracher ses quatre vérités et à le mordre. Logan lui fourra de l'opium dans la bouche et bloqua ses voies respiratoires de sa grande paume d'acier :

« Je te conseille de mâcher plutôt que de l'avaler mais ça ne tient qu’à toi, après tout. Dans les deux cas, ça ressort de la même couleur ! Et tu n'auras pas le temps de mourir d'excès. T'es pas un habitué. La dose est minime. Puis le but, ce n'est pas non plus que tu adores ça. »

Il rit alors qu'Aiden devenait rouge à force de se retenir. Il tournait la tête dans l'espoir de faire lâcher la prise de Logan, mais cette dernière était faite de métal. Il n'eut d'autre choix que d'avaler par pur réflexe. Satisfait, Logan lui jeta la tête en arrière pour lui administrer l'extrait de cola. Yeux dans les siens et ainsi si près de sa proie, il murmura :

« Tu vas te sentir à la fois exalté et calme... C'est un sentiment unique que je t'offre pour mieux découvrir ce que je pourrais supporter. Nous allons voir jusqu'à quel point il est possible d'approcher ce CONNARD pour le buter ! »

Alors qu'il parlait, il manqua de peu de tuer Aiden. Il retira sa main pour le laisser respirer. Le visage du renard ne cessait de venir clignoter dans son esprit. Et ce satané Alasdaïr allait se la prendre sa putain de quille !!

« Chut, chut, chut ! »

Il lui tapota la joue avant de lui remettre le bâillon. Couteau en main, il revint s'asseoir en face d'Aiden. Et il attendit.

« Tic et tac et tic et tac et TIC ! TIC ! Tic et tac et tic et tac et TIC ! ... »

Il donna le tempo du pied contre le sol tout en s'inventant une chanson dans la tête. Les minutes défilèrent. Quand il examina le regard somnolent d'Aiden et ses doigts qui se décrispaient, Logan se releva. La drogue avait fait effet.
Il lui tourna autour en posant la lame sur certaines parties de son corps. Il lui indiqua sa nuque. Puis une épaule. Et enfin son abdomen. Il planta le petit couteau dans son flanc jusqu'à la garde, le laissant là et recula aussitôt pour examiner la réaction d'Aiden. Le couteau était un poil plus grand qu'une griffe qu'il avait déjà vu de près. Aiden étouffa un cri de douleur, le cœur battant à tout rompre. Logan lui retira la lame et la logea dans sa clavicule. Malgré la drogue, sa victime remua la tête en retenant des larmes. Il respirait vite et fort en tentant d'écarter ses paumes du cylindre qui les pénétraient.
Logan croisa les bras en le fixant, songeur. Ce n'était pas satisfaisant, aussi il retira le couteau avant de le brandir au-dessus de leurs têtes. Son regard était furieux et pénétrant. Il fléchit les jambes et les écarta l'une de l'autre. Soudain il cria :

« En garde ! »

Il brandit le couteau sous le nez d'Aiden et fit un saut en arrière puis un avant, jouant du poignet pour que la lame tourbillonne devant les yeux de sa victime. Il feinta un combat à l'épée avec les oreilles du jumeau maléfique et les lui entailla avant de faire de même vers ses joues, son cou et pour finir, il planta le couteau dans le ventre du jeune homme comme s'il la rangeait dans un fourreau. Essoufflé, Logan se rassit sur sa chaise en souriant :

« Ha ! Soupira-t-il. T’as vu ? C’est plutôt facile de résister aux griffures. Par contre ! Il s'appelle « Reviens » ! Dit-il en pointant le couteau du menton. »

Il alla se chercher un verre d'eau dans la cuisine et revint avec quelques couteaux en plus. Il y en avait de toutes tailles. Il les disposa sur la table à leur côté avant de revenir s'asseoir :

« Je savais pas ce que tu préférais alors je te montre tout ce que j'ai. Oh ! L'éplucheur, mon gars, c'est idéal contre les chimères reptiles ! Je te montre ! »

Il aurait aussi bien pu être en présence d'un ami que le ton n'aurait pas pu être plus amusé. Logan attrapa un éplucheur et rapprocha sa chaise pour venir se saisir de l'avant-bras d'Aiden. Tout en parlant, il commença à retirer la peau. Épiderme, derme, tout y passa et le muscle se dévoila sous une membrane visqueuse. Logan ignora les cris de panique et de douleur étouffés par le bâillon et expliqua :

« … Quand elles se transforment, ces saloperies, elles ont une peau plus résistante ! Alors il faut bien appuyer, comme ça ! »

Il secoua son éplucheur au-dessus du sol pour que la peau y tombe dans un « Flac » assourdissant. Il reprit un peu plus haut vers l'épaule :

« … Un renard, il cri comment, à ton avis ? Putain, je vais me le faire.... Je vais me le faire ! Je vais le buter trois fois moins vite que ça et je vais le faire cuir ! Je te jure que je vais le bouffer, Machin-Chose ! Il va saigner comme un porc et ensuite j'irais chercher cette saloperie du cimetière pour lui faire avaler les restes !! »

Il inspira et se rendit compte qu'il avait fait le tour de l'avant-bras. À leurs pieds, des filets de peau gisaient les uns sur les autres. Il laissa tomber l'éplucheur et baissa les yeux sur les mains d'Aiden. Ce dernier avait du mal à respirer. C'était un miracle qu'il soit encore conscient. Sa sueur avait trempé tout son maillot, mais il trouva la force de lever les mains. Le cylindre roula dans ses paumes percées. Il plia les doigts, sauf le majeur qu'il garda en suspension assez longtemps avant que la douleur ne devienne trop insupportable. Logan l'observa faire avec la curiosité d'un enfant. Un sourire émerveillé aux lèvres.

« Génial ! T'as pas mal ? Bon, je ne pense pas que cet allumé aux allures de macro vienne m'éplucher comme une patate, mais j'étais vraiment curieux de savoir si je résisterais à ses conneries. Et du coup, tu arrives à le bouger ton bras ? Comment tu vas gérer la perte de sang, là ? Ou peut-être que tu es une chim... ! Non, Logan on avait dit qu'on arrêtait avec les théories précipitées. Mais peut-être que t'en ai une ! Tu vas guérir ?! Hein ? Non, t'en ai pas une. Non, s'en est pas une. Ton frère robotisé ne l'était pas. »

Aiden baissa les yeux sur le couteau qui pénétrait son abdomen.

« Puis tu te serais déjà transformé ! S'exclama Logan. »

Prit d'un élan de survie, Aiden étira ses mains en beuglant !

« Tu te transformes en plante carnivore ? »

Le sang jaillit d'entre ses plaies et l'alchimiste retira prestement l'arme de son ventre. Logan se leva en trombe de sa chaise en fourrant sa main dans sa poche. Il étouffa un juron en tombant à la renverse tendit que Aiden levait la lame au-dessus de sa tête. Logan bloqua l'attaque en brandissant ses deux bras d'acier. Entre ses doigts s'était entortillé un câble en caoutchouc. L'alchimiste s'écroula sur lui avant de terminer sur le dos. Logan le chevaucha aussitôt avant d'enrouler le câble autour de son cou. Les veines apparentes sur les tempes d'Aiden confirmèrent son manque d'air bien avant que son teint ne devienne rouge.

« Hé t'a vu comme on se sent pousser des ailes ?! Cette drogue est génia-a-a-l-e !! »

Il secoua la tête avant de resserrer la corde autour de sa gorge. Il bloqua les deux extrémités du câble sous son genou et lui prit le couteau des mains. Il le fit danser devant les yeux d'Aiden en riant :

« T'es gentil, tu me l'a rendu ! Allez, ma petite fleur, on va te tailler en biseau ! »

Sa poigne d'acier glissa sur le muscle nu de son bras :

« Regarde comme tu résistes ! Regarde ça... Tu perds tout ton sang, mais t'es vivant. Je pourrais l'approcher, c'est sûr... Je pourrais le faire ! »

Il était réellement soulagé. Même si Ban Silverleigh lui trouait l'estomac pendant qu'il l'atteignait, grâce à Aiden il découvrait qu'il avait une chance pour y parvenir. Le fait qu'une hémorragie pourrait le tuer ne lui traversa pas l'esprit. Il jeta un coup d’œil à son récent auto-mail au bras tout en pensant qu'il lui saurait aussi possible d'égorger cette foutue bête du cimetière. L'un et l'autre, il en ferait son quart d'heures ! Car pour ce qui était d'Adalwen...

Logan rebaissa les yeux sur Aiden.

« Je vais les retrouver un... »

Il lui planta le couteau dans la poitrine.

« ...Par un ! »

Il reproduit son geste, de manière plus virulente.

« Imagine que j'arrive à lui faire CA ! Qu'il crève comme une merde comme toi ! Qu'il beugle ! OUI QU'IL HURLE COMME UN FOU FURIEUX MAIS COMME LES VOISINS SONT DES VIEUX  SENILES ILS N'ENTENDENT RIEN !! Au pire des cas, Marguerite, qu'est-ce qu'ils peuvent bien entendre ? Même ton cœur ne bat plus ! »

Logan commença à avoir mal aux bras et se rendit compte qu'il avait frappé tout ce temps. La lame était rentrée plus d'une vingtaine de reprises dans le torse d'Aiden qui gisait, définitivement mort. Logan arborait des joues rougies par le sang qui lui avait été jeté au visage.

« Il ne bat plus. »

Il repensa aux doigts crispés de Ban sur sa propre poitrine la première fois qu'ils s'étaient battus, tous les deux.

« Il ne bat foutrement plus, putain. »

Il lâcha son couteau et plongea ses doigts d'acier dans une plaie proche du cœur de sa victime. Avec un effort considérable, il écarta les chairs et les os en les broyant sous ses paumes :

« Qu'est-ce qu'il voulait faire ?! Putain, qu'est-ce qu'il voulait faire... C'est pas possible de faire ça. C'est pas possible... »

Il continua jusqu'à ce que sa main ne soit plus qu'une ombre à l'intérieur du poitrail d'Aiden et il empoigna un organe. Il tira et eut déjà bien du mal à en ressortir sa main, les os se bombant sur le passage de ses phalanges. Lorsqu'il expulsa sa main avec virulence, le cœur humain qu'il tenait entre ses doigts se mit à suinter et à baver. Quelques bulles éclatèrent en dehors des aortes et lorsqu'elles n'eurent plus rien à évacuer, le sang fut la seule chose qui se décida à en sortir. Logan examina sa trouvaille, les sourcils froncés et l'air hagard :

« … J'ai failli mourir ? »

Il se rendait enfin compte d'une vérité atroce à ses yeux. La chimère qu'il considérait comme son pire ennemi avait un certain avantage. Il se rappelait de ce moment fatidique où la créature avait stoppé son élan, perturbé par les autorités qui leur arrivaient dessus.

« Je… J'ai… J'ai failli mourir ?! S'exclama-t-il un peu plus, les yeux exorbités. »

Il se détendit soudain en reposant le cœur sur la dépouille d'Aiden. Il essuya sa main d'acier d'un revers, puis d'un autre contre le maillot maculé de sang en soupirant :

« Je vais pas le chasser dans la ville en armure … »

Non. Il lui fallait mieux que ça. Une chose à laquelle il passa le reste de la nuit à réfléchir tout en ramenant le corps d'Aiden dans la baignoire. Alors qu'il le découpait, morceau par morceau pour entreposer ses restes dans des sacs de toiles, il cherchait...
Il devait porté quelque chose. Logan devait se montrer sous un nouveau jour. Un jour vengeur et sanglant. Il se fichait pas mal qu'on puisse voir son visage mais la preuve était que toute la ville le recherchait à présent. S'il devait encore faire du grabuge pour trouver sa proie, il allait devoir le faire incognito. Il balança un pied dans un sac et plongea sa main dans l'eau pour sortir une main. Il la regarda sous toutes ses coutures avant de la « ranger » elle aussi.
Oui. Il devait faire quelque chose pour masquer son visage. Pour inspirer ce malaise qu'il aimait tant provoquer chez les autres. Quelque chose qui pourrait ébranler sa prochaine proie... Quelque chose de flippant et en même temps... De... Simple. Logan ressortit une oreille :

« Coupé trop court. »

Il l'a mit dans le sac avant d'en sortir la tête puis la deuxième main. Il se releva et soupira dans son miroir.

« Qu'est-ce que, que... »

Il souffla à travers les doigts d'Aiden avant de baisser les yeux sur cette main coupée. Il la mit devant son visage. La retira. Puis la remit.

« Bonjour ! S'exclama-t-il, la voix étouffée par la paume. »

Il sourit avant d''écarter les doigts pour y voir quelque chose. P-A-R-F-A-I-T.
Logan allait devoir fait quelques achats... Beaucoup, beaucoup, beaucoup de plâtre.

[...]

Quelques jours plus tard, les restes d'Aiden Curtis Nito seront retrouvés dans une poubelle au coin d'une rue de Central City.
Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: CENTRAL CITY :: CENTRAL CITY :: BAS QUARTIERS :: Studio de Logan Stilinski-