RSS
RSS

Trolls du Staff

19/06/2016 : Kira Even devient le Punching-ball officiel de Ban
08/2016 : Pride s'est fait troller sa signa ! La prochaine victime sera...
14/09/2016 : Venestraale s'est fait troller sa signa ! On peut difficilement être plus moche et mignonne à la fois qu'elle xD
03/11/2016 : C'est au tour de Jean de subir les pitreries de notre fonda' adorée ! Tronche de poivrot ou piqué par des guêpes ? Les deux ensembles ? Ca doit faire mal...
14/02/2017 : Il ressemble à un asiat' croisé avec un pékinois.... Son nom est Flmeeeeeeeen Alchemist ! He has trolled !!!
08/05/2017 : Dancho s'est fait avoir par la vilaine Fonda.... Chantons tous ensemble ! "Dancho-Danchomeeeeen !!!"
12/06/2017 : Le Fullmetal se fait avoir ! Il perd toute la confiance de ses amis après la publication de sa nouvelle signature ! Comment les frères Elric vont surmonter cette épreuve ?"

WANTED !

Staff



Petites annonces

D'après les rumeurs, le Généralissime King Bradley aurait été vu dans les jardins du Q.G, tondant la pelouse avec un tablier rose.
Event Festival à Central ! Cliquez et venez donc participer à l'aventure o/

Event Festival : Requiem for a dream

Vous êtes tous invités à la fête ! Soyez prêteeeeeeeeeeeeees !
Evy S. Evans - " Recherche mon ami d'enfance : Vayn E. Draeger.
Merci de bien vouloir ramener son derrière au plus vite ! "
Solf J. Kimblee - "Recherche rapidement un Ishbal du nom de "Scar" pour le faire exploser.
Recherche aussi le Docteur Marcoh-san pour le ramener dans sa cellule et lui demander un autographe pour la conception de sa belle pierre philosophale. "
Témoin effrayé - "Faites attention à vous ! Scar n'est pas un véritable humain, c'est un Dalek déguisé... Fuyons !!!"
"EXTERMINATE"
ATTENTION ! Central (Ou la nouvelle Tapalousie ) connait une nouvelle vague d'attentats !
On raconte que le Fullmetal et le Flame Alchemist s'amusent à se déguiser en femme et à; je cite : "se dépoiler le corps". Rentrez vos enfants aussi vite que vous le pouvez... L'apocalypse est proche.


Musique

©linus pour Epicode
En bref


 

avatar
Messages : 102
L'Alpha & l'Omega
Who am i !

ATTENTATS A EAST CITY | GROUPE 2 |

MessageSujet: ATTENTATS A EAST CITY | GROUPE 2 | Dim 1 Oct - 16:03



Voici un résumé des événements qui conduisent à cet Event et le début de l'Event (Vous pouvez vous référer au post du groupe 1 au Q.G pour connaître les événements de l'autre côté :

Amestris n'en a pas fini avec les terroristes. Central a connu deux attaques qui ont bouleversés ses habitants et ébranlés ce sentiment de sécurité que tout le monde ressentait jusqu'à maintenant. Septembre 1914, un petit groupe de personnes s'attaquent à la population en libérant une armée de monstres. Ils répandent la terreur et le sang des citoyens dans un but que tout le monde ignore. L'armée prend des mesures, mais avec le peu d'information à sa disposition, elle est incapable d'arrêter cette nouvelle menace qui plane sur le pays. Des groupes se forment dans les grandes villes et les petites bourgades. Des civils se révoltent contre l'autorité suprême et clament la libération d'Amestris. Pour eux, l'armée n'est plus compétente et les alchimistes d'Etat sont des monstres qui n'ont plus la confiance de ces "illuminés". Ces derniers pensent que les terroristes ne sont que des sauveurs, agissants pour le bien du pays de l'alchimie. Certains tentent de rejoindre les terroristes, d'autres forment des groupes pour agir comme bon leur semble. L'armée est dépassée, mais tente de maintenir l'ordre pour éviter des émeutes ingérables qui finiraient par plonger Amestris dans le chaos.

Fin octobre 1914. Le festival organisé pour redonner le sourire à la population de Central, ne se passe pas comme prévu. Les gens s'écroulent pendant un concert de la grande diva, Chiara Williams et on parle aussi de la présence d'un monstre. Il n'y a que peu de victimes, mais le désordre causé durant cet événement ne fait qu'amplifier la peur des citoyens. Le fils du généralissime King Bradley, un petit garçon du nom de Selim, accompagné de sa mère n'a pas été épargné selon diverses sources. L'armée annonce que cette nouvelle attaque est l'oeuvre des terroristes. Est-ce que le petit Selim Bradley était la cible pour porter un coup au Généralissime ou bien était-ce encore une attaque qui visait principalement à montrer aux habitants que Central City n'est plus un lieu de paix ? Les avis sont divisés. Personne n'a réellement conscience de la vérité... L'armée cache bien son jeu et met tout sur le dos des terroristes pour éviter de dévoiler la présence d'êtres bien plus terrifiants : Les homonculus. Personne ne sait que les événements produits pendant le festival ne sont, ni plus ni moins, un règlement de compte entre Envy et la Diva de Central. Seuls les personnes éveillées à ce moment-là ont pu voir la vérité. Un seul membre du groupe des terroristes était présent pendant ce festival. Le xinois Jin-Wan Han, infiltré dans le pays sous couverture. Ce médecin aux yeux de tous, fit la rencontre d'un autre homonculus...  L'orgeuil incarné : Pride. Maintenant, le groupe formé par Nikolaï Roskov est au courant de l'existence de ces êtres et de la dangerosité qu'ils représentent pour leurs plans.

Les jours passent, l'hiver s'installe lentement sur Amestris. Tous les Q.G sont en état d'alerte permanente. L'Est surveille attentivement ses frontières avec les autres zones du pays. Le Général Grumman reçoit des informations qui ne présagent rien de bon. Selon certains rapports, un groupe non-identifié aurait quitté Central avec des marchandises provenant du marché noir, mais aussi des cargaisons venant d'autres pays. Ils se dirigent doucement, mais surement vers son secteur. Est-ce le signe d'une prochaine attaque visant cette partie du pays ? De nombreux soldats en mission pour obtenir plus d'informations sont portés disparus, ce qui ne présage rien de bon. L'Est prend l'initiative de prévenir le Généralissime. Ce dernier décide d'envoyer du renfort pour épauler le Q.G qui semble être la prochaine cible des terroristes. Ces militaires et alchimistes d'Etat envoyés en urgence arrivent rapidement sur les lieux. Personne ne sait quand ils vont frapper, mais tout le monde se tient prêt afin de défendre cette partie du pays.

----------------------

Tout était relativement calme pendant la soirée du 20 novembre 1914. Ce n’était qu’une simple façade, en réalité…

Dans les quartiers pauvres et abandonnés de l’Est, endroits évités avec soin par les habitants, un groupe d’individus venait de se rassembler dans le plus grand des secrets. Ils étaient aux limites de la ville, près d’un chemin de fer qui n’était plus utilisé depuis des années et qui servait à l’époque de ligne ralliant Amestris avec Ishval. Un endroit parfait pour faire passer discrètement des wagons de marchandises en toute tranquillité. Un train se tenait inanimé depuis quelque temps et les silhouettes sombres, cachées par les ténèbres de la nuit, se tenaient tous devant. Certains étaient armés et possédaient toutes sortes d’armes : fusils, pistolets, sabres, grenades… Une femme tournait en rond depuis quelques minutes. Elle s’impatientait et un étrange climat s’était installé à cause de son comportement, pas très rassurant. Au final, cette inconnue se mit à lancer des jurons puis s’arrêta en face du wagon, plaçant ses mains sur les hanches.

- Toujours pas ?! J’en ai ma claque d’attendre après Roskov ! J’ai déjà tué les sentinelles qui traînaient dans le coin, histoire d’être tranquille, mais les militaires ne vont pas tarder à se rendre compte que la patrouille qui circule actuellement, n’est pas des leurs… Et pourquoi je suis ici ?! C’est à Alexander que devrait revenir cette putain de tâche… Je m’ennuie à mourir !

Aria Richards, membre du groupe des terroristes n’en pouvait plus de cette longue attente. Pour elle, le sang du peuple d’Amestris devait couler et au plus vite. Seulement, elle attendait un simple signal, donné par un autre groupe, qui se dirigeait actuellement vers le Q.G de l’Est. Son attente fut coupée court par l’arrivée d’un homme. Ce dernier se posta derrière elle et se mit à la saluer d’un geste de la main au niveau de sa tête, comme un parfait petit soldat.

- Madame, les autres sont en place. Le groupe Alpha se trouve actuellement à quelques rues du Q.G et le groupe Bêta est en position dans les rues avec les charges. Vous pouvez lâcher les chimères.

Richards plissa les yeux, sans même se retourner. Quelque chose ne lui plaisait guère. Juste après les paroles du petit soldat habillé d’une tenue bleu comme celle des militaires de ce pays, elle se mit à rire sans se retenir. Un rire presque sadique. Sa main alla se fourrer dans sa veste noire et elle prit un objet en main, discrètement. Tout le monde semblait attendre une réponse de la demoiselle, mais ils ne s’attendaient pas au geste qu’elle allait avoir par la suite. Se retournant rapidement vers le nouvel arrivant, Aria leva le bras et pointa un pistolet sur le front de l’individu venant lui donner les instructions. Finalement, sans crier gare, elle appuya sur la gâchette, logeant une balle dans la tête du pauvre soldat qui n’avait rien demandé.

- Je déteste qu’on me dise quoi faire… Et encore moins quand cela vient d’une pauvre raclure de seconde zone comme toi. Pauv’ type ! HAHAHAHAHA !

Un nouveau rire bien plus prononcé que le premier. Le corps du petit soldat s’écrasa sur le dos, devant la petite assemblée. Cette dernière ne semblait pas choquée pour autant. Il fallait bien avouer, que ce genre de geste de la part de cette femme, n’était pas rare. A la moindre contrariété, Aria n’hésitait pas à tirer sur n’importe qui pour avoir la paix. Finalement, elle rangea son flingue dans la poche intérieure de sa veste et se mit à chantonner, levant les bras en l’air, tournant sur elle-même. Elle dansait avec un grand sourire sur les lèvres.

- Libérez nos amis ! Il est temps pour nous de passer à l’action ! Le Wagon 1 et 3 en premier puis attendez encore un peu pour le 2 et 4. J’ai envie de m’amuser un peu. Amestris, AMESTRIS TU VAS SOUFFRIR CE SOIR ! HAHAHAHA ♥️

20h29 – Aria Richards se prépare à relâcher des abominables créatures.

A L’intérieur de la ville, les habitants flânaient paisiblement dans les rues. Dans le centre-ville, une patrouille venait d’en croiser une autre.

- Vous avez des nouvelles de Bradkeast ?
- Non, j’ai croisé son groupe, mais il n’était pas là. Ils disent qu’il est parti faire un tour, histoire de se « vider » un peu. Hahaha.
- Sérieusement ? Y en a qui ne se gêne pas pour déserter leur poste à la moindre occasion. Vive l’armée de l’Est. Il doit prendre exemple sur notre général Grumman. Dire qu’on se tape tout le travail dehors depuis trois jours, à errer pour un rien dans les rues ! J’espère que le vieux ne devient pas dingue en nous envoyant patrouiller jour et nuit. Ces histoires de terroristes qui préparent un coup… Ce sont des conneries.
- Ouais, t’as pas tort. Y a rien de suspect, mais on reste en alerte… Le général veut notre mort.

Pendant que ce groupe continuait de râler sur les conditions de travail de cette dernière semaine, un homme attendait patiemment dans l’ombre. Il observa silencieusement les passants puis les militaires avant de se tourner et entrer dans un bâtiment. A l’intérieur, un autre homme, la main sur un mécanisme, était accroupis dans le noir. Il fit signe à son comparse qui venait de le rejoindre. L’instant d’après, il appuya de ses deux mains sur le levier en T. Dans la rue juste en face, une importante lumière jaillit, illuminant la zone dans un vacarme monstre. Les militaires n’eurent pas le temps de réagir, qu’ils s’envolèrent brusquement dans les airs, soufflés par un nuage enflammé.

20h40 – Première explosion dans le centre-ville.

Toute East City venait de l’entendre. Ce bruit que tout le monde craignait. Quelques minutes venaient à peine de s’écouler depuis la première détonation. La population, qu’elle soit dans les rues, où dans les maisons se mirent à paniquer. Les gens se trouvant dans les rues se mirent à hurler d’effroi, voyant au loin, une vive lumière et des flammes grandissantes à vue d’œil. Le carnage se répétait une fois de plus. Un couple et leur enfant, esquivèrent les personnes en panique et tentèrent de se réfugier contre la vitrine d’une boutique de vêtement. La petite fille ne comprenait pas ce qui pouvait se tramer, mais elle ressentait la même peur que ses parents. Le père regarda dans toutes les directions possibles, cherchant un endroit où il pourrait mettre sa famille en sécurité. Il avait du mal à voir avec la masse d’habitant qui courait dans tous les sens. Soudainement, il eut un sifflement. Il était à peine audible, mais il parvenait tout de même à son oreille. Un bruit qui lui donna un long frisson dans son corps…. Il chercha la localisation de ce son, mais un autre lui fit relever la tête. Le regard de ce père, tentant de garder sa femme et sa fille dans ses bras, se changea brutalement. La panique céda à l’horreur quand il remarqua une créature glisser le long du toit de la boutique et tendre une patte armée de griffes acérées dans sa direction.

- Papa ?

L’enfant sentit la main de son père se crisper sur son épaule et l’instant d’après, elle n’était plus là. La gamine entendit sa mère hurler de terreur et elle osa regarder en l’air. Juste au-dessus d’eux, l’homme était suspendu dans les airs, le visage agrippé par une patte pleine d’écaille. On pouvait entendre encore des bruits provenant de la gorge du malheureux. Il fut ensuite tiré vers le haut, avec l’immense bête et disparut. Des grognements féroces d’un animal se firent entendre et le bruit significatif d’une proie qui se faisait taillader par le prédateur. La mère lâcha son enfant et se mit à courir pour rejoindre la foule. La pauvre gamine, paralysée par la vision de son paternel kidnappé par un monstre, tomba à genoux sur le sol. Des larmes coulaient sur ses joues et elle était incapable de faire le moindre mouvement. Une masse sombre tomba devant elle, à quelques mètres. Peut-être faisait-elle deux mètres… Elle avait de la fourrure sur le dos, mais le reste de son corps était recouvert d’écailles. Des grandes pattes monstrueuses, capables de tenir la tête d’un adulte sans difficulté. Cette chose se tourna dans la direction de l’enfant. Des yeux noirs et dépourvus d’humanité se posèrent sur elle. La bête ouvrit la gueule pour laisser sortir une langue fourchue et se lécha les babines pleines de sang. Une seconde plus tard, cette créature bondit sur elle… Personne n’allait être épargné…

20h49 – Les chimères sont arrivées dans les rues d’East City.




Voici donc la liste des participants et des PNJs pour celui-ci.

PNJs :

-> Aria Richards (Infiltré)
-> Alex Louis Amstrong (Militaire)
-> Rebecca Catalina (Militaire)
-> Chimères

Participants :

-> Sereliam (Infiltré)
-> Kira Even (Infiltré)
-> Shawn Llord (Infiltré)
-> Ban Silverleigh (Chimère bourrée)
-> Ethan Valentine (Militaire)
-> Elyah Braüns (Alchimiste )
-> Pride (Homonculus)
-> Angelica/Anjuu/Chiara (Chimère)
-> Matthew Michaels ( Alchimiste)
-> Shen Wu (Etranger)





Informations sur l'Event :

- 15 lignes minimum pour un post.
- Vous êtes libre de faire des petits groupes.
- Armstrong et Rebecca ne sont pas encore arrivés ! Il y a que les militaires déjà sur place dans certaines zones et dans l’hôpital.
- Les infiltrés sont présents, mais certains d'entre eux sont cachés.
- Les chimères, si vous voulez en créer, vous pouvez ! N'hésitez pas à donner le plus d'informations possible et même une image dans votre post.
- Il n'y a pas d'ordre de passages. C'est déjà le carnage alors foncez !
- Rajoutez à la fin de vos post avec qui vous êtes ! Exemple : Ban - Bibine. Pour qu'on sache rapidement quels sont les groupes que vous formez. Même les PNJs
- En cas d'absence, n'oubliez pas de prévenir un membre du staff o/  


Fiche par Narja pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 16
Who am i !

ATTENTATS A EAST CITY | GROUPE 2 |

MessageSujet: Re: ATTENTATS A EAST CITY | GROUPE 2 | Lun 2 Oct - 9:11
C'est quoi ce bordel ?! Ce n'est pas possible des vacances tranquilles ?!


*****


J'avais eu droit à une permission et afin de changer un peu d'air, j'avais décidé d'aller un peu plus dans le sud, cependant, l'extrême sud n'était pas vraiment envisageable. Trop chaud et… Je n'ai pas envie, c'est déjà pas mal. Du coup, j'avais joué à pile ou face pour choisir entre l'ouest et l'est. Finalement, ce fut East City qui fut choisie.

Après avoir donné leurs consignes à mes collègues, je fis mes affaires puis partis pour Central et East. La première chose qui me frappa en arrivant à East City fut le nombre assez impressionnant de patrouilles. Je sais qu'avec les événements de Central tous les Q.G étaient en alerte maximale, mais là…

Enfin bref ! Passons ! Donc, je me rendis à l'adresse d'une chambre d'hôte qu'un collègue m'avait indiqué, paraîtrait qu'il s'agit de la famille à lui. Il était environ quinze heures lorsque je fus enfin libre de visiter East City. Bien que j'eus, par simple curiosité, envie de me rendre au Q.G du coin, je me retins et me contenta de vagabonder non loin en dehors de la ville.

Vers dix-neuf heures, je revins chez mon hôte afin de dîner puis, après que ce dernier me confia un double des clefs, je repris ma visite de la cité. Force m'étais d'avouer que, bien que je trouve qu'il fasse un peu chaud, la ville avait son charme de nuit. À mon avis, en hiver, il doit faire bon vivre à East City, donc, à noter pour la prochaine fois : Essayer d'avoir mes permissions en hiver puis revenir dans le sud.

Mais, alors que j'étais dans mes pensées, je fus brutalement ramené à la réalité par une détonation au loin. Qu'est-ce que c'était que ça ? Une explosion ? Par réflexe, je me retournai vers la colonne de fumée visible au loin, mais avant quelqu'un ne puisse réagir une autre explosion se fit entre et à partir de là… Tout partis en vrac. D'autres explosions se fit entendre, d'autres se firent même voir à l'autre bout de la rue.

Alors que les civils partaient dans la direction opposée, je me dirigeais vers les lieux touchés. Lorsque je fus sur place… Je ne sais pas comment décrire. Je n'avais jamais vécu ça. Des corps carbonisés, écrasés, éclatés, des civils, des militaires. Un véritable carnage, un bras devant la bouche, je m'approchai du corps d'un confère militaire. Mort. Un civil ? Mort également. Merde !

Levant les yeux vers le reste de la rue, les flammes et les débris ainsi que les corps me fit frissonner. Cependant, il devait, peut-être, y avoir des survivants, attrapant le fusil d'un militaire mort, je remontai la rue en inspectant tous les corps et les débris à la recherche de survivant. Pour ne rien arranger, les cris des gens au loin ne m'inspirait vraiment pas confiance. D'autres explosions ? Le stress ? Le traumatisme ?… Pire ?

Moi qui espérais passer une permission tranquille…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 290
Punching ball d'Envy
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie: 1
Roses:
Cadeau(x) Concours:

ATTENTATS A EAST CITY | GROUPE 2 |

MessageSujet: Re: ATTENTATS A EAST CITY | GROUPE 2 | Ven 13 Oct - 2:13


Le soleil se couchait à peine…

J’étais toujours dans la chambre d’hôtel qu’Edward avait payé pour moi. Mais il n’était pas encore revenu. Il s’était passé beaucoup de chose entre deux, vraiment beaucoup. Nous avions recroisé le xinois que la plus jeune d’entre nous avait déjà aperçu le soir du festival, et ce dernier m’avait guéri… J’étais guérie… Il n’y avait plus aucune plaie sur mon corps capable de se rouvrir par manque de sang. Cet homme, je le voyais comme un second lyl… Voir en mieux… Il sentait bon, très bon. Et doux, aussi, malgré la poudre et le sang qui le recouvrait parfois. Il était bizarre, aussi, et il finissait ses phrases par des mots que je ne connaissais pas, mais il était bon. Contrairement à ce que la petite avait pensé au début, l’espoir n’était pas perdu, au contraire. Même s’il en manquait deux pour le voir, j’avais confiance en l’avenir moi aussi. J’étais inquiète pour Edward et ce qu’il allait faire à Central, surtout avec ce qu’il s’était passé avec Pride, mais en un sens, je crois que l’homonculus n’était pas au courant du lien que j’entretenais avec ma moitié. Il ne savait que pour Chiara et Ban… Pas pour moi.

Non, moi il ne me voyait pas comme eux, il me voyait comme lui. Il pensait que je pouvais lui obéir, que j’étais dévouée à sa personne, mais il avait tordu… au début, je pensais sincèrement que c’était lui mon futur, mais il s’était avéré que nous n’étions que des partenaires de jeu, de meurtre comme il disait… Mais après le coma de Lyl, les choses sont devenus très différentes entre nous. Il devenait froid, lourd, violent… Il essayait de me dicter ma conduite, de m’influencer… Mais ça ne marchait pas. Comme pour Ruby, ça ne marchait pas, j’étais un électron libre comme disait Pandora avant de disparaitre. Personne ne pouvait me retenir ou m’ordonner quoi que ce soit, je suivais mon instinct modifié, je faisais ce que je voulais. Et maintenant, c’était définitif, j’étais contre les homonculus, contre les infiltrés, et contre la plupart des militaires et alchimistes effrayants. Nous avions la meute, qui s’était légèrement agrandit avec la présence d’un nouvel ami… Un humain, un xinois aussi, comme Jin, mais différent encore. Il avait des yeux bleus turquoises, comme moi quand je suis séparée des deux autres, et des cheveux argentés lisse. Il était brisé, il avait perdu sa progéniture… Alors je lui avais dit qu’il pouvait rester… Parce que je comprenais…

Il me suivait partout maintenant, un peu comme ma mère avant que je ne quitte le nid réellement, elle nous observait, nous nourrissait et nous suivait toujours du regard. Il faisait pareil… Il savait se battre aussi, mais, il ne disait pas grand-chose, encore blessé de la perte de son enfant… Je le comprenais… Il s’appelait Shen… Et il avait décidé de nous protéger lui aussi, comme tous les autres… Et peu à peu, la meute grandissait, si nous avions perdu un membre, un traitre… que j’aurais dû égorger moi-même si je l’avais pu, ça ne changeait rien… Nous étions neuf… Oui, je comptais déjà Jin, il restait secret, mais je savais qu’il finirait par venir aussi… Alois, Flint, Justin, Kira, Ban, Edward, Jin et Shen… Plus le temps avançait, et plus nous devenions nombreux, nous, les ombres de la nuit, ceux qui n’ont qu’une seule envie, un seul espoir, un monde meilleur… Là, assise sur le rebord de la fenêtre, je me demandais ce qui allait se passer… Pride avait dit de ne pas me mettre en travers des projets de father… Mais c’était bien ce que je comptais faire, avec tout le monde…



Il y eut soudainement un bruit monstrueux, et le sol s’est mis à trembler…

J’ai basculé sur le côté, quittant sans le vouloir mon perchoir, avant de me redresser… Il y a eu alors la sirène d’urgence… Et une odeur de soufre est parvenue jusqu’à mon nez… Une explosion ? Non… Un attentat… Je me tendue, appuyée sur le rebord de fenêtre encore ouvert, et diverses odeurs apportées par le vent m’ont faite frémir… Les infiltrés… Des chimères… Aerugo… J’ai grondé sourdement, il ne faisait même pas encore nuit totalement. J’ai enfilé vivement la robe ample que m’avait réparé Jin, et j’ai pris appuis sur le rebord de la fenêtre, pieds nus. « Il faut y aller… » je ne savais pas ce qui allait se passer, mais des cris résonnaient maintenant de tous les côtés, et ça ne me plaisait pas. J’ai déployé mes ailes dans un bruit sinistres, toutes griffes sorties, et je me suis jetée dans me vide en passant par la fenêtre. Je savais que Shen allait me suivre, mais je devais faire au plus vite moi aussi, pour comprendre… Il y avait eu assez de mort comme ça… Et même si j’étais terrifiée, j’étais une alpha…

J’ai foncé en quelques battements d’ailes dans la direction des odeurs funestes, je ne pouvais pas me charger des blessés dans les explosions, j’allais me faire tirer dessus moi aussi, mais je pouvais combattre les chimères. En passant à côté d’une boutique de jouer, le son funeste d’un carillon de boite à musique me parvint, il avait été explosé… Et les clients et vendeurs pendaient lamentablement sur les débris de verre de la vitrine… J’ai pressé mon vol, pour finalement assisté à une scène horrible… Un homme était soutenu dans les airs par une chose immonde, un mélange entre un reptile et… quelque chose de poilus… et se faisait déchiqueter. La chose finit par le lâcher et sauta pour venir faire face à une petit humaine, juste en dessous… Et il se jeta dessus. J’ai fait aussi vite que possible pour foncer sur la créature, griffes en avant, pour lui trancher la tête… Mais c’était trop tard… Lorsque le corps de la bête retomba au sol, sa tête roulant sur le bitume… la fillette se tenait la gorge… du sang s’écoulant vivement de là… L’odeur de la mort prenait le pas sur les autres…

Je me suis crispée d’horreur, je n’avais pas été assez rapide… Je n’avais pas eu conscience de l’horreur immédiatement… je pensais que ce serait plus simple, comme à Central… J’avais tords… Bien… Je vais devoir donc assurer mon rôle véritable… Celui d’alpha…Je me suis redressée, déployant ma forme complète, tandis que des plumes venaient couvrir mes épaules, que mes oreilles s’affinaient et devenaient pointues, et que des crocs remplaçaient mes dents. J’ai relevé la tête, et prenant une inspiration, j’ai hurlé de tout mon saoul. Ce cri de ralliement qui rappelait aux animaux que je leur étais supérieur, ce hurlement puissant qui leur montrait ma position… Et mes intentions. J’étais l’alpha, et je décidais qui devrait vivre ou mourir parmi eux… Et à présent que l’assaut avait été donné… Je me devais de tous les exterminer… Après tout… Du sang reste du sang… N’est-ce pas ? Je me suis léché les griffes, avant de reprendre mon envol…

J’allais prendre de nouvelles vies ce soir.

infos supplémentaires:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Who am i !

ATTENTATS A EAST CITY | GROUPE 2 |

MessageSujet: Re: ATTENTATS A EAST CITY | GROUPE 2 |
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» the city burns (groupe B) | Prise d'otages au New York Marriott
» attentats du 11 septembre 2001 à New York : la Mossad Connexion
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» BLINK-182[Groupe de Musique Punk Rock]
» MJ Dédale[Groupe Matt]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: EAST CITY :: EAST CITY-