RSS
RSS

Trolls du Staff

19/06/2016 : Kira Even devient le Punching-ball officiel de Ban
08/2016 : Pride s'est fait troller sa signa ! La prochaine victime sera...
14/09/2016 : Venestraale s'est fait troller sa signa ! On peut difficilement être plus moche et mignonne à la fois qu'elle xD
03/11/2016 : C'est au tour de Jean de subir les pitreries de notre fonda' adorée ! Tronche de poivrot ou piqué par des guêpes ? Les deux ensembles ? Ca doit faire mal...
14/02/2017 : Il ressemble à un asiat' croisé avec un pékinois.... Son nom est Flmeeeeeeeen Alchemist ! He has trolled !!!
08/05/2017 : Dancho s'est fait avoir par la vilaine Fonda.... Chantons tous ensemble ! "Dancho-Danchomeeeeen !!!"
12/06/2017 : Le Fullmetal se fait avoir ! Il perd toute la confiance de ses amis après la publication de sa nouvelle signature ! Comment les frères Elric vont surmonter cette épreuve ?"
17/04/2018 - Ban devient officiellement la femme d'Escanor-sama. Et ils vécurent heureux pour toujours et eurent des bibines ensemble.

WANTED !

Staff



Petites annonces

D'après les rumeurs, le Généralissime King Bradley aurait été vu dans les jardins du Q.G, tondant la pelouse avec un tablier rose.
Ban Silverleigh - "Cherche mon grand frère : Sirius Van Baelsar.

J'ai envie de taper sur quelqu'un en ce moment !"
Evy S. Evans - " Recherche mon ami d'enfance : Vayn E. Draeger.
Merci de bien vouloir ramener son derrière au plus vite ! "
Solf J. Kimblee - "Recherche rapidement un Ishbal du nom de "Scar" pour le faire exploser.
Recherche aussi le Docteur Marcoh-san pour le ramener dans sa cellule et lui demander un autographe pour la conception de sa belle pierre philosophale. "
Témoin effrayé - "Faites attention à vous ! Scar n'est pas un véritable humain, c'est un Dalek déguisé... Fuyons !!!"
"EXTERMINATE"
ATTENTION ! Central (Ou la nouvelle Tapalousie ) connait une nouvelle vague d'attentats !
On raconte que le Fullmetal et le Flame Alchemist s'amusent à se déguiser en femme et à; je cite : "se dépoiler le corps". Rentrez vos enfants aussi vite que vous le pouvez... L'apocalypse est proche.
Ban fait de la concurrence à Riza.
Si la demoiselle va au GOT, lui il relâche le Kraken dans une musique épique !
La guerre du Trône ne fait que commencer !

Musique

©linus pour Epicode
En bref


 

avatar
Messages : 127
The burglar thousand faces
Who am i !

Le stage (Date 5 Nov 1914) (PV Evy Evans)

MessageSujet: Le stage (Date 5 Nov 1914) (PV Evy Evans) Ven 25 Aoû - 8:35
Depuis sa libération et quatre jours de train pour se reposer, le brun ne pouvait plus rester inactif, il avait commencé les cours de combats avec son majordome et partenaire pour certains cambriolages dés le lendemain au désespoir de ses parents qui voulaient qu'il se repose. Puis le soir, il avait rencontré ce jeune homme, qu'il connaissait depuis longtemps, le soir même. Cela avait été riche en émotion mine de rien. 
Malgré le réveille-matin qui sonnait, le brun n'avait pas bougé. N'étends de base pas du matin, c'était encore plus dure maintenant. Mais le cœur en fête, il finit par se lever, arrêtant l'engin de torture auditif. 


Le jeune homme alla ensuite prendre une bonne douche avant d'utiliser du maquillage de théâtre pour cacher ses joues creusées et leur donner plus de pulpe, une meilleure mine et cacher les cernes encore présente dû a son kidnapping. Une fois habiller, il descendit prendre son petit déjeuné en pensant a un jeune homme blond un peu plus vieux que lui. Enfin, il partit. Enfin pas sans son sac contenant son papier officiel de début de stage Ainsi que quelques petits accessoires de théâtre, on ne sait jamais, et le repas du midi dans une boite préparer avec soin, non pas par Sébastien pour changer mais par sa mère qui avait pour butte, remplumé son fils. 

Davis prit bien sur le bus, enfin non finalement pas. Avec tellement de monde, il avait l'impression que n'importe qui pouvait lui faire du mal. Du coup, c'est Sébastien qui l’emmena en voiture. Le brun s'en voulait d'être dépendant. Dans le rétroviseur, l'homme le regarda.

Seb : Donnez-vous du temps jeune maître. 

- Je sais !!!!

Soupira Davis, il lui dit un « à ce soir » avant de sortir de la voiture. Bien que impressionner par l'architecture externe, le jeune homme présenta sa feuille à un garde a l'entré, qui le dirigea vers l’accueil à l’intérieur. La une secrétaire le reçut avec le sourire, il montra de nouveau sa feuille, elle le fit alors patienter en l'invitant à s’asseoir tendit qu'elle passait un coup de téléphone pour faire venir quelqu'un. Malgré sa fatigue, le jeune homme était sur excité, ses vêtements pendait un peu encore sur lui, mais dans quelques jours, il aurait de nouveau un poids normal. En attendant, il faisait jouer entre ses doigts une pièce de monnaie histoire d'évacuer le trop-plein d’énergie et de stress. Pour ce stage, il l'avait rendu parfaitement légale, en passant par l'université en précisent bien que ce stage l'aiderait pour son examen final de fin d'année scolaire, ça avait beau être dans plusieurs mois, il voulait être parfaitement prêt, rajoutant qu'il faisait cela, car avec l’institut de sa mère où il s'occupait aussi des enfants, il n'aurait sinon pas le temps de bien s’immerger, et voulais que son personnage soit crédible pour l'examen. Ainsi, il avait obtenu l'accord, tout, c'était fait par courrier, les signatures tout ! Ainsi, le brun avait reçu la date, le 5 novembre 1914. Bien sûr, il n'avait pas prévu d'être kidnappé par des terroristes et de se retrouver coincé deux semaines en pensant qu'il allait mourir.


Une militaire arriva le sortant de ses songes, elle devait être une autre secrétaire. Elle le salua en lui serrant la main avec un «  Bonjour suivez moi que je vous présente à votre tutrice de stage. » 
Encore une fois Davis remercia et suivit la demoiselle. Depuis le temps qu'il tentait d'entrer ici. Ses yeux se posaient partout, repérant les chemins les plus évidents pour ne pas se perdre. Dans sa tête, se dressait déjà le plant interne, du moins les grands axes pour le moment. Davis angoissait un peu aussi, il avait lui-même demander s'il était possible de rencontrer l'alchimiste du vent, elle avait fait parti de son argumentaire pour son personnage, il voulait faire un alchimiste d'état maîtrisant le vent pour son examen, précisant qu'il avait juste les bases en alchimie. Et a sa grande surprise il avait reçut ce papier lui disant de se présenter à telle date, a tel heure et que sa tutrice serais Evy Evans. Pourvu qu'elle ne le reconnaisse pas ! Il l'avait quand même complètement déshabiller ! Enfin, non, il l'avait laissé en sous-vêtement et laisser sa cape pour la couvrir. Heureusement, qu'il en avait toujours une de sauvegarde au cas où. Davis notait aussi dans sa tête les moindre détail concernant les uniformes, il allait pouvoir se faire une vraie collection, il avait déjà une copie chez lui de celui du colonel Evans.


Ha, enfin, ils arrivèrent, la secrétaire frappa a la porte et attendit sagement qu'on l'autorise à entrer, elle ouvrit le battant de bois, et invita le joli garçon a entrer. Tendit que le brun observait le bureau la femme s'approcha et donna le papier à la belle rousse.

Secrétaire : Bonjour Colonel, voici un stagiaire qui est mit à votre charge, tout est en règle, il est là pour quatre semaines, entièrement a votre disposition. Je vous présente Davis Anton.


Le garçon s'approcha et rosi, un peu intimider quand même. Après tout la, il n'était pas le voleur intrépide, mais juste un jeune homme normale face a une belle et sévère femme. Tellement impressionnante. 

- Bonjour ! Je suis enchanté de vous rencontrer, je m'appelle Davis Anton, j'ai 19 ans, et je suis étudiant au art du théâtre a l'université. J'ai demandé ce stage pour mieux comprendre les militaires pour mon personnage que je dois jouer pour mon examen de fin d'année, qui est un alchimiste d'état.

Pourquoi il avait envie de se cacher soudainement ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 701
Colonel | Kaze no Renkinjutsushi
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:
Test:

Le stage (Date 5 Nov 1914) (PV Evy Evans)

MessageSujet: Re: Le stage (Date 5 Nov 1914) (PV Evy Evans) Mer 4 Oct - 16:17
  • Evy Evans
  • Davis Hasselhoff

Le stage.
Le colonel Evy Evans se trouvait dans son bureau. Un début de mois de novembre assez mouvementé. Quelques jours auparavant, pendant le festival qui se tenait à la grande place de Central, les terroristes avaient de nouveau frappé. Ce n’était pas vraiment une joie pour la jeune femme qui se retrouvait encore une fois ensevelie dans une montagne de rapports venant des militaires et de la police militaire qui étaient intervenus dans l’affaire. Malheureusement Evans n’avait pas pu s’y rendre et avait raté une occasion en or d’arrêter ses malfaiteurs. Elle fulminait dans son bureau désert depuis tout ce temps. Obligée de vivre les évènements en lisant les documents et les témoignages des victimes. Il fallait se motiver pour prendre connaissance de tout cela. Combien étaient-ils ? Une centaine, au moins. Ah la démotivation guettait la demoiselle aux cheveux flamboyants.

Alors qu’elle était occupée à noter les faits importants sur cet accident. Elle remarqua le témoignage de certains civils parlant d’une bête à la forme humaine au départ, mais qui avait le don de changer la forme de ses bras. D’autres parlaient d’une femme qui s’était séparée en trois filles distinctes, mais qui se ressemblaient beaucoup. Du charabia… Avec un peu de recul, elle pourrait facilement y voir plus clair, mais pour le moment, elle se devait de noter les informations avant de faire ne serait-ce qu’une cohérence avec tout cela sous la main. La colonel soupira longuement avant d’attraper sa tasse de café. Ah… Elle était vide. Manque de chance. Le désespoir pouvait se lire sur son visage. Finalement, elle se leva avec des petits morceaux de papiers et alla vers un mur à sa droite pour les coller à l’aide de punaises. Ce mur avait déjà des tonnes de petits papiers, mais il en restait tellement à y placer. Au moins, elle pourrait avoir une vue d’ensemble sur cette histoire.

Après une bonne heure à tout mettre correctement sur son mur, elle décida d’aller se rassoir à son bureau pour reprendre des notes. Elle n’avait pas remarquée qu’il y avait une enveloppe à côté de son tas de paperasses. Une lettre lui indiquant qu’aujourd’hui elle ne serait plus seule dans ce vaste bureau pour les quatre prochaines semaines d’ennuis. En effet, elle avait également reçue une autre lettre quelques temps avant pour un stagiaire. Elle avait rapidement pris connaissance du bout de papier avant de le jeter à la poubelle. Un gamin dans ses pattes alors qu’elle croulait sous la charge de travail qui l’incommodait fortement. Et puis quoi encore ?! Elle n’avait pas le temps à perdre avec des sornettes. Finalement, elle n’avait pas eu son mot à dire puisque les hauts-gradés avaient accepté la demande de stage sans même la consulter. La lettre était une forme de politesse pour lui dire qu’elle était obligée d’accepter. A son plus grand regret.

Evy avait complétement oublié cette histoire et elle restait totalement concentrée sur les terroristes. La demoiselle avait pu en rencontrer un, même si ce n’était vaguement. Elle se souvenait encore de ce rire diabolique alors que l’homme avait libéré une armée de chimère contre sa personne et celle de Mustang. Le pauvre, il devait encore lui en vouloir depuis le temps de l’avoir laissé en plan pour poursuivre le gredin. Enfin… Maintenant, elle se devait de résoudre l’énigme de la fête de l’automne pour tenter de trouver des indices sur l’identité des malotrus. Finalement, alors qu’elle se mettait à mordiller son crayon de bois sur bout des lèvres, quelqu’un frappa à sa porte. Ne relevant pas les yeux de sa lecture, elle laissa échapper un « entrez » assez sec. Une secrétaire fit son apparition à l’autre bout de la pièce, de l’autre côté de la zone des canapés et des bureaux vides. Pourquoi personne ne venait travailler avec elle ? Est-ce que Raven faisait en sorte de la garder pour lui ? Ce crétin ne perdait rien pour attendre. Dès qu’elle aurait le temps et ce qu’elle voulait, la demoiselle n’hésiterait pas à lui enfoncer son sabre dans la gorge et danser sur son cadavre de vieux croulant pour se venger de toutes ces années à travailler pour lui.

On lui présenta le jeune Davis Anton qui entra à son tour. Pfff. Evy ne leva même pas les yeux pour le regarder. Attendez ?! Le stagiaire ? Et merde… C’était finalement arrivé. La colonel se mit à grogner en mordant son crayon plus fort. Pourvu qu’il ne soit pas une gêne dans son travail, sinon elle l’enverrait pendouiller par la fenêtre pour avoir la paix. La secrétaire s’en alla en effectuant le signe militaire bien connu et le jeune homme s’avança vers le bureau de la rousse. Il se présenta et pour toute réponse, la militaire leva simplement la main et la secoua.

« Enchanté, c’est ça…. Colonel Evelyn Selène Evans. Je serais votre tutrice pour votre stage de quatre semaines parmi nous. »  

Elle ne quitta pas son papier des yeux et se mit à griffonner sur un petit papier. Puis soudainement, après dix bonnes minutes à lire et noter, elle leva enfin les yeux pour zieuter le stagiaire. Un gamin de dix-neuf ans. L’air fragile et maigrichon. Evans aurait pu lui souffler dessus qu’il s’envolerait au plafond. La jeune femme fixa longuement ce nouveau visage et haussa un sourcil en penchant la tête.

« Désolée de vous demander cela, mais on ne serait pas déjà vu quelque part ? Votre visage m’est familier jeune homme… Il est rare que j’oublie un visage, j’ai une bonne mémoire. »

Après ces mots, elle se leva de nouveau pour aller encore vers le mur avec des petits papiers dans les mains et alla les épingler avec les autres. Elle fit ensuite signe à Anton de venir vers elle et la militaire pointa ce qui se trouvait devant elle.

« Tu sais ce qui s’est passé pendant la fête de l’automne ? Donne-moi ton point de vue sur cette attaque. Ce sera ta première mission à mes côtés. J’ai besoin d’un regard extérieur pour voir si je ne rate pas quelque chose d’évident. Tu as dix minutes »

1100 mots
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 127
The burglar thousand faces
Who am i !

Le stage (Date 5 Nov 1914) (PV Evy Evans)

MessageSujet: Re: Le stage (Date 5 Nov 1914) (PV Evy Evans) Jeu 11 Jan - 15:09
Davis attendait, elle l’ignorait là non ? Ça promettait, elle était comme dans ses souvenirs. Le jeune homme attendait donc qu'elle ai fini, voyons voir sur quoi elle travaillait, d'un coup d’œil, retournant machinalement selon es compétence d’analyse, ho elle bossait que l'attaque durant le festival, il l'avait lut hier matin dans le journal et ses parents lui avait fait un topo rapide également, ses parents qui par chance n'y étaient pas, ils n'avaient pas emmené les enfants, bien quelques débris avait abîmé le manoir, rien d’irréparable. Davis reporta son regard sur la femme. Elle le fixait. Il sourit à sa remarque. Un sourire fatigué, mais vrai.

- Non, je ne pense pas, je pense que je m'en rappellerais si je vous avais vu ailleurs que dans un journal et en vrai.

À vrai dire, il avait fait plus que de la suivre dans les journaux. Il avait enquêté, comme il le faisait toujours quand il devait prendre une apparence. Même une apparence imprévu, ce renseigné sur les personne présente même potentiellement sur un lieu de spectacle était important. À vrai dire, il y avait cacher une base de donner assez importante chez lui. Et la plus part venait de son père. Madame Evans se leva avec des papiers en main. Le stagiaire la suivit alors jusqu'au panneau qu'il observa, les notes, les rapports, enfin des bout seulement, tout était résumé, Tien donc premier challenge, il observait les photos et notes.

- Non je n'y étais pas, à vrai dire je n'étais pas en ville, je faisais une course pour mon père dans le nord. Voyons voir, je vais faire comme si j'étais là bas a ce moment !

Il se déplaça et trouva vite une carte qu'il ouvrit et posa sur la table basse, localisant là ou avait eu lieu l'affrontement, et il s'y projeta mentalement, assemblant dans sa tête les éléments tel qu'on lui présentait, Il fallait se remémorer ses lectures passées également sur l'alchimie et les être vivant que l'on pouvait modifier. 

Là, se trouvait le char avec les musiciens et la chanteuse ! Merde ! C'était Chiara et son groupe. Pourvu qu'ils aillent bien... Bon voyons voir, donc des canons a fleure avait pété endormant tout le monde puis d'après-certain civils rester éveiller ou s’étant éveillé un jeune homme transformant ses bras et attaquant une fille pourvue d'ail, après il n'était pas obligé de donner des noms. Mais il se rappelait de ces alchimistes voulant enlever la diva. Il se déplaça dans cet univers invisible, ils ne pouvaient pas voir les mouvements, mais pouvaient localiser quelques éléments.

- Il manque des éléments, mais si on regroupe les journaux et vos notes, c'est le char de la diva qui était visé, peux être une tentative de kidnapping qui a échouer, mais cela ne semble pas venir de l’extérieur, c'est sans aucun doute une attaque interne, je pense que ceux qui on attaquer étaient Amestriens, après tout on ne localise qu'un seul attaquant, il a la capacité de se transformer, je pense à une chimère ou quelques choses approchantes. Ça ressemble à un règlement de comptes.

Il balaye d'un geste de la main ce qu'il avait devant ses yeux en image imaginaire.

- D'autres chimères sont arrivé et on combattu l'attaquant, les militaires qui on put intervenir on évacuer les civils...

Davis montra le journal où l'on voyait une photo de civils, militaire et d'un garçon blond qui faisait évacuer les civils.

-Je pense qu’interroger ce garçon en particulier vous serais utile Colonel. Je suis navré, je ne peux pas faire mieux, je n'étais pas sur place quand c'est arrivé. Mon analyse est sans doute erronée.

Non en effet il était au fonds d'une grotte à mourir de faim et de soif. Les yeux indigo se reposèrent sur la femme, à vrai dire toute timidité c'était en voler, lui donnant comme un petit coup de vieux, ses yeux était brillant et alerte. 

- Que puis-je faire d'autres pour vous ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 701
Colonel | Kaze no Renkinjutsushi
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Succès:
Test:

Le stage (Date 5 Nov 1914) (PV Evy Evans)

MessageSujet: Re: Le stage (Date 5 Nov 1914) (PV Evy Evans) Mer 28 Mar - 18:13
  • Evy Evans
  • Davis Hasselhoff

Le stage.
La colonel attendait le point de vue du jeune garçon. Un regard neuf sur son affaire ne serait pas de trop. Hélas… Ce ne fut pas à la hauteur de ses espérances. Si le garçon était là pour un stage, elle aurait bien pu lui dire de prendre la porte et d’aller voir ailleurs pour obtenir son stage. La rousse était déçue. Certes, il avait une bonne analyse des documents, mais il allait trop vite en besogne. Il ne prenait pas tout en compte et il laissait simplement son intuition faire le reste sans vraiment faire attention aux vrais liens qui se dissimulaient derrière.

La jeune femme soupira longuement avant de croiser les bras sous sa poitrine. Elle se contenta de l’écouter en le regardant en coin. Evy avait vraiment l’impression de l’avoir vu quelque part. Peut-être qu’en fouinant un peu, comme à son habitude, elle finirait par trouver l’endroit où elle aurait pu le rencontrer. Soudainement, elle décroisa seulement un bras pour venir poser son index sur la photo des civils, des militaires, mais aussi du blond. Elle savait déjà qui était le garçon. Impossible de ne pas le connaître, étant donné qu’il était sous la coupe de son voisin, le Flame Alchemist. Certes, le Fullmetal était sur les lieux, mais l’interroger n’apporterait rien de plus que les divers témoignages des gens se trouvant sur les lieux. Finalement, la militaire décrocha deux papiers du tableau avant de venir s’installer sur un canapé, en face de la carte que son stagiaire venait de poser pour faire son point. Délicatement, elle déposa les morceaux de papiers découpés sur la table basse à coté des lieux qui étaient désignés par les articles.

« Le char de la diva était bel et bien visé, mais si on regarde d'un peu plus près... Il y a une explosion qui a retenti près de la bibliothèque nationale de Central. Une jeune femme a été retrouvée et emmenée à l’hôpital. De même, d'après nos renseignements, un homme s'est éloigné des lieux pour suivre un militaire. Nous n'avons malheureusement pas de nom pour l'instant. Cependant, des grenades aveuglantes ont explosés dans divers endroits de Central, la première près de Festival. »

Puis le regard de la jeune femme se dirigea vers le garçon et elle prit tout son temps pour l'observer. Il avait parlé de "chimères". Un terme qui n'était pas utilisé par les simples habitants crédules du pays. Pour les militaires c'étaient encore tout nouveau. Rares étaient les personnes étant au courant pour ces êtres cachés aux yeux de la population et même du reste du monde. Que ce jeune homme sache pour ces êtres ce n'était clairement pas anodin. De même, elle nota l'une de ces remarques sur les chimères venant attaquer l'opposant venu s'en prendre à la Diva de Central. D'ailleurs, pourquoi s'attaquer à une chanteuse ? Pourquoi des chimères viendraient en aide à une femme célèbre...

« Et bien Davis Anton. Tu semble bien renseigné pour quelqu'un qui n'était pas sur les lieux. Je veux bien croire que tu as pu lire les journaux, mais il n'a jamais été dévoilé que des chimères ont été vu au festival, même dans mes documents. Tu as déjà eu affaire à ce type de personnes, je me trompe ?»

Son regard se fit plus insistant. Il n'était pas question de lâcher ce morceau. Ce stagiaire tombait plutôt bien en réalité et sans le savoir, il venait d'attiser la curiosité de la militaire. Tôt ou tard, il finirait pas tout lui dire, quitte à ce qu'il puisse pas repartir de sitôt de son bureau. Lui laissant le temps de réfléchir à ce qu'il allait lui dire, elle soupira longuement avant de se lever et de se diriger vers son bureau pour prendre sa tasse de café. Le liquide était presque tiède, mais qu'importe... Elle en avait besoin.

« Bien, maintenant j'ai besoin de savoir ce que tu attends de ce fameux stage. Tu joue un alchimiste d'état pour ton examen ? C'est plutôt étrange, étant donné que la population nous voit comme des monstres et des chiens de l'armée. Est-ce un choix personnel ou bien la décision de ton établissement ? Entre nous, tu peux tout me dire, tout ceci restera ici, entre ces murs. Tu peux avoir confiance en moi, je ne suis pas un ennemi, bien au contraire. Je suis peut-être la mieux placée pour t'aider et toi, tu es peut-être le regard neuf que j'attendais. »

Un petit sourire qui s'affiche sur ses lèvres alors qu'elle se met à boire son café. Elle s'appuie contre le bois de son bureau et fixe attentivement son stagiaire. Il cachait certainement des choses, mais surtout elle n'arrivait toujours pas à savoir où la colonel avait pu voir son visage. Tout en restant à l’affût d'une réaction de son interlocuteur, elle se mit à chercher dans sa mémoire. Tout n'était qu'une question de temps avant qu'Evy ne retrouve ce qu'elle cherchait.

899 mots
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Who am i !

Le stage (Date 5 Nov 1914) (PV Evy Evans)

MessageSujet: Re: Le stage (Date 5 Nov 1914) (PV Evy Evans)
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La maison de Evans Paul vandalisee par les siens
» Enfin une date pour les élections en Haiti
» Stage
» Evans Paul dans la tourmente: les deputés parlent...
» What 's the date today ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: CENTRAL CITY :: QG DE CENTRAL CITY :: BUREAUX DES HAUTS GRADÉS :: BUREAU D'EVY S. EVANS-