RSS
RSS

Trolls du Staff

19/06/2016 : Kira Even devient le Punching-ball officiel de Ban
08/2016 : Pride s'est fait troller sa signa ! La prochaine victime sera...
14/09/2016 : Venestraale s'est fait troller sa signa ! On peut difficilement être plus moche et mignonne à la fois qu'elle xD
03/11/2016 : C'est au tour de Jean de subir les pitreries de notre fonda' adorée ! Tronche de poivrot ou piqué par des guêpes ? Les deux ensembles ? Ca doit faire mal...
14/02/2017 : Il ressemble à un asiat' croisé avec un pékinois.... Son nom est Flmeeeeeeeen Alchemist ! He has trolled !!!
08/05/2017 : Dancho s'est fait avoir par la vilaine Fonda.... Chantons tous ensemble ! "Dancho-Danchomeeeeen !!!"
12/06/2017 : Le Fullmetal se fait avoir ! Il perd toute la confiance de ses amis après la publication de sa nouvelle signature ! Comment les frères Elric vont surmonter cette épreuve ?"

WANTED !

Staff



Petites annonces

D'après les rumeurs, le Généralissime King Bradley aurait été vu dans les jardins du Q.G, tondant la pelouse avec un tablier rose.
Event Festival à Central ! Cliquez et venez donc participer à l'aventure o/

Event Festival : Requiem for a dream

Vous êtes tous invités à la fête ! Soyez prêteeeeeeeeeeeeees !
Evy S. Evans - " Recherche mon ami d'enfance : Vayn E. Draeger.
Merci de bien vouloir ramener son derrière au plus vite ! "
Solf J. Kimblee - "Recherche rapidement un Ishbal du nom de "Scar" pour le faire exploser.
Recherche aussi le Docteur Marcoh-san pour le ramener dans sa cellule et lui demander un autographe pour la conception de sa belle pierre philosophale. "
Témoin effrayé - "Faites attention à vous ! Scar n'est pas un véritable humain, c'est un Dalek déguisé... Fuyons !!!"
"EXTERMINATE"
ATTENTION ! Central (Ou la nouvelle Tapalousie ) connait une nouvelle vague d'attentats !
On raconte que le Fullmetal et le Flame Alchemist s'amusent à se déguiser en femme et à; je cite : "se dépoiler le corps". Rentrez vos enfants aussi vite que vous le pouvez... L'apocalypse est proche.


Musique

©linus pour Epicode
En bref


 

avatar
Messages : 193
FullMetal Alchemist
Who am i !

Les conversations téléphonique de Ed et Roy. (PV Roy)

MessageSujet: Les conversations téléphonique de Ed et Roy. (PV Roy) Ven 2 Juin - 17:24
(Ce rp ne sera jamais a archivé. Il va servir pour les communications téléphoniques d’Edward et Roy et autre rapport longue distance sur le vif, lors des déplacements de notre cher blondinet adoré. Du coup ce sera des rp assez court. Merci ^^)

(rp d’où Ed appelle :
Mon sauveurb>
Edward avait laissez la maman du mécanicien le coiffer, et avait décider d'appeler Mustang. quand il l'avait fait hier, l'homme était déjà rentrer chez lui, et il avait donc laissez un message a transmettre. il ne savait pas si le message avait été transmit d’ailleurs.

La tonalité sonnait. Encore et encore ! Mais ils faisaient quoi au QG de Central… Ha enfin ça décroche.

Standardiste : Oui ? QG de Central City ! Que puis-je pour vous ?

- Salut ! Ici, Edward Elric, alchimiste d’état Fullmetal. Code….

Il donna son code d’identification, puis dit qu’il désirait parler a Roy mustang. Et il dut attendre encore. Et encore. Il jouait avec le bout de sa tresse, le combiné coincé entre son épaule au bras absent et son oreille. Quand ça décrocha il laissa ses mèches de cheveux et attrapa mieux le téléphone.

- Colonel Mustang ? C’est Edward ! j’appelle pour dire, je l’ai fait hier, je ne sais pas si le message a été passé d’ailleurs, que je suis bloqué dans un trou paumé a cause de tronc sur les lignes de chemin de fer ! Mais j’ai trouvé un mécano, j’y suis coincé pour la semaine le temps d’avoir un nouveau bras et une nouvelle jambe opérationnelle. ….


Tien, pourtant ça avait décroché non ? Ou alors il était en train d'assimiler les informations. Ce qui voulait dire que la femme qu'il avait eu au téléphone hier n'avait pas fait son travail et n'avait rien transmit des quelques informations qu'il avait donner. oui il était restez vague, mais si elle avait fait son travail Mustang aurais déjà le contexte normalement. La pauvre, si cela se trouvait il avait appeler au moment ou elle partait, et elle avait oublier. Le blondinet se mordillait la lèvre inférieur en attendant que le colonel lui réponde. en plus il était peux être en train de signer des papiers en même temps. et il était connu que l'homme ne savait pas faire deux choses a la fois. La galère....

- Heu Colonel, vous êtes là ?


La c'était inquiétant, pourquoi ne répondait il pas ? Mais il patienta, saluât au passage de la main, la mère du mécano qui le regardait, l'air de dire "tout va bien mon garçon ?" ainsi il la rassurait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 450
Dictature de la Mini-Jupe !
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Roses:
Cadeau(x) Concours:

Les conversations téléphonique de Ed et Roy. (PV Roy)

MessageSujet: Re: Les conversations téléphonique de Ed et Roy. (PV Roy) Sam 3 Juin - 9:35





8 Novembre 1914.
C’était la fin de matinée. Tout allait bien dans le meilleur des mondes. Une pile considérable de dossiers avait été classée et je m’octroyai une pause café autoritaire. Le téléphone sonna. La voix, non pas agressive mais virulente d'un garçon de l'autre côté retentit :

« Colonel Mustang ? C’est Edward ! j’appelle pour dire, je l’ai fait hier, ... »

Qu'est-ce qu'il a fait, hier ? Je me frottai l'arête du nez pour remettre la phase dans son contexte. Un bonjour, ça lui arrachait la bouche ? Je posai ma tasse, les coudes sur le bureau et ne put contrôler la grimace blasée qui me dégoulina sur le visage.

« ...je ne sais pas si le message a été passé d’ailleurs, que je suis bloqué dans un trou paumé a cause de tronc sur les lignes de chemin de fer ! Mais j’ai trouvé un mécano, j’y suis coincé pour la semaine le temps d’avoir un nouveau bras et une nouvelle jambe opérationnelle. …. »

J'attrapai son rapport, caché sous le petit tas. Il était évident que j'avais fais exprès de le garder sous la main, celui-là. Là... C'était pile le bon moment pour faire une introspection de ses actes, tout en sirotant un jus de chaussette. De quoi égailler ma journée. Quoi ? Il était en vie. C'était le principal !

« Heu, Colonel, vous êtes là ? »

« Tu embrasses souvent les demoiselles sur un champ de bataille, FullMetal ? »

Je suivais les petites lignes de son rapport. Mais ce n'était pas dit que les pattes de mouches stipulent cette partie-là. Un sourire goguenard ne quittait pas ma bouche quand bien même je savais de qui il s'agissait. Mon sérieux revint au galop alors que je songeai à ce que Edward avait fait. Ce dernier avait peut-être entre les mains le moyen de rendre leurs formes à la Diva.

« C'est très intéressant. Est-ce que c'est comme ça que tu les as dissociées les unes des autres ? J'ose espérer un rapport complet sur cette facette-là. »

Cette bataille n'était pas passé inaperçue. Mais allons bon... Mettez en garde le FullMetal Alchemist sur une personne en particulier et il ira illico se jeter dans ses bras. Je soupirai. C'était une tête de mule. Mais ça, je le savais déjà. Pour l'heure, si on excluait toutes les parties d'ombre de cette histoire, Edward était le seul alchimiste d’État notifié sur les lieux, ce jour-là. Si l'armée était deja de base en train de s'affairer à réparer les dégâts, il fallait en prime s'assurer que tout ne lui retombe pas dessus. Mais ça, il ne le savait peut-être pas.

« Comment va ton frère ? Demandai-je, plus sérieux. »

J'attendis sa réponse tout en fouillant d'une main sur le bureau à la recherche d'un papier. Trouvé.

« Ah oui, au fait, tu invites à dîner les alchimistes d'Etat que tu bouscules, maintenant ? Cette valise devait être très petite pour que tu ne la vois pas. Un petit grain de poussière, à l'échelle d'un nain. »

Pas n'importe lequel de surcroît. Un alchimiste d’État dont la capacité était de manier l'eau. J'esquissai une moue farouche en soupirant. Bah... Et alors ? Tsss.... C'est bon, il ne pleut pas dehors.
Soudain mon visage s'assombrit. Mon ton était plus doux :

« J'ai cru comprendre que tu as été témoin d'une scène assez violente à East City. »

Une femme qui se fait arracher le cœur. Sans sommation.

« Est-ce que tu vas bien ? »


Never-utopia - Modification Evy S. Evans

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 193
FullMetal Alchemist
Who am i !

Les conversations téléphonique de Ed et Roy. (PV Roy)

MessageSujet: Re: Les conversations téléphonique de Ed et Roy. (PV Roy) Sam 3 Juin - 11:00
Tu… Que ? Quoi ???? Mais c’était quoi cette question ! Il ne pouvait pas attendre d’avoir tous les rapports en main pour lire… Merde, il avait ce rapport là mais attend, il avait jamais marqué qu’il avait donné un bisou a Anjuu ! Comment il le savait ? C’était quoi ce bazar ? Qui avait cafté ? Edward ne pouvait pas s’empêcher de rougir, oui aussi rouge que son manteau. Mort de honte quoi ! C’est vrai, le colonel savait donc tout ce qu’il faisait sans qu’il ne le dise, le blondinet se sentait espionné pour le coup.

-  Vous avez déjà tout sur le festival des fleurs !!! Et non ce n’est pas en les embrassant ! Sachant que l’adulte des trois veut me zigouiller ! Je vais éviter ! Et puis je ne sais pas comment j’ai fait ! Elles ont un cercle sur le corps et il bouge, mais promit ! La prochaine fois que je vois Anjou, je me ferais un devoir scientifique de « l’examiner ! »

Fit-il avec un sourire dégoulinant d’ironie que cela devait s’entendre au travers du combiné ! Oui, lui aussi pouvait jouer ce petit jeu parfois. Il ne le voyait pas, mais il espérait pour le coup avoir réussi à asticoté l’homme. Non mais je vous jure celui-là ! Il n'en loupait pas une… Et lui sautait à pied joins dedans. Il ne valait pas mieux ! Il n’avait pas le meilleur exemple au monde mine de rien. Pourtant, Edward savait bien que Mustang le protégeait lui et son frère. Que c’était grâce à lui qu’il était alchimiste d’état. Edward lui serait éternellement redevable… Même si ça passait par les chicanes. En y repensant, le festival avait été un sacré canular, tout ça pour ça quoi ! C’était déplorable. Il détestait que plus Envy. Il avait fait tellement de mal à ses protégés.

Ha, il voulait des nouvelles de son frère.

- Il est resté à Central pour faire, je ne sais quelle aide charitable féline ! Vous connaissez son amour incommensurable pour les chats non ? Il passera peut-être vous voir qui sait !

Attend comment il savait ça pour Sacha ???? Il ne l’avait dit à personne, avait payé avec son salaire les deux repas, seule sa chambre était payer par l’armée ! Ou il avait raté un truc ? Quelque chose lui disait que la facture avait été transmise à Mustang. Le garçon gonfla les joues mécontentement ! Même sa vie privée n’était pas un secret pour le ténébreux ! Ça c’était gonflant ! Vraiment. Sa main se resserra sur le téléphone. Il s’attira des regards curieux de la part des parents de Meliodas.

-  Alors là ça ne vous regarde pas !!!! En plus, j’étais crevé par le conflit que j’avais dû gérer et en plus, mes auto-mails étaient déjà pas mal en vrac, et…. Et ça ne vous regarde pas !!!! J’avais bien le droit d’être dans la lune ! Alors oui suis tombé à cause d’une valise et j’ai rencontré un mec absolument charmant et adorable ! Très gentil et maladroit ! En fait, tout le contraire de vous, vu que LUI ne s’est pas moqué de moi !

Edward se tue. Mustang avait abordé le sujet du conflit à Est City… Il tremblait légèrement à ce souvenir. Il resta un long moment sans répondre à cette question-là. La voix du garçon se fit plus calme et posé, presque trop plate.

- Il y a environ deux jours, dans une ruelle des quartiers calme prêts des échoppes pas chers, j’ai croisé un cavalier en armure. Il m’a fait tomber sur un individu vêtu de cuir rouge et les cheveux argentés. On c’est tous les deux tués sur le chevalier pour chacun se faire rembourser ce que l’on avait perdu, moi mon repas et lui une bouteille d’alcool. Puis comme le chevalier n’avait pas grand-chose, j’ai préféré passer ça. C’est là que des militaires de la police militaire son arrivé, ils ont passé a tapa le chevalier, et je les ai arrêtés, j’ai dû jouer du statue d’alchimiste d’état. Le chevalier était sans papier. Une femme blessée est arrivé en criant. Poursuivi par un individu armé d’une arme tranchante. Le chevalier l’a découpé en deux dans le sens de la longueur sans sommation. J’étais si choqué que je n’ai pas réalisé de suite ce qui c’est passé après. J’ai essayé d’empêcher les civils de venir en demandant au policier de le faire, et leur disant ce qu’il devait faire. Le comble hein ! Heureusement que j’ai lu des romans policiers. Puis le type en rouge à arracher le cœur de cette pauvre fille !

La voix du garçon avait baissé en intensité, sa gorge, c’était noué. Il avait réussi à ignorer tout ça jusqu’à maintenant. Mais là…

- Colonel pourquoi je n’ai pas pu la sauver ?... Je vous enverrais le rapport détaillé à mon retour… Par écrit, là, je peux… Je ne peux pas, désoler. Ah si, l’argenté, c’était une chimère j’en suis sûr à 100%.

Edward déglutis, en plus parler de chose si macabre au téléphone avec les oreilles indiscrètes bonjour l’angoisse…. Il avait même les yeux mouillés ! Il irait lire dehors après ça lui changerais les idées.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 450
Dictature de la Mini-Jupe !
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Roses:
Cadeau(x) Concours:

Les conversations téléphonique de Ed et Roy. (PV Roy)

MessageSujet: Re: Les conversations téléphonique de Ed et Roy. (PV Roy) Sam 3 Juin - 16:41





Ça y est, j'avais placé mon quota de moqueries habituelles pour espérer poursuivre cette journée de meilleure humeur. Il fallait tantôt éloigner le combiné de l'oreille, tantôt le rapprocher. Edward passait du coq à l'âne à chacune de ses réponses. J'étais habitué. Et l'entendre hurler était une façon de se convaincre qu'il gardait le moral.
Je ne m'attardai pas sur les adjectifs plutôt douteux qui sortaient de sa bouche lorsqu'il qualifiait l'alchimiste d'Etat croisé au détour d'une valise. Ce garçon devait se méfier de ce qu'il disait. Mais c'était une boule de nerfs incapable de se tenir. Il lui suffisait d'une seule rencontre et les mots « adorable » et « charmant » sortaient ? Hé bien-Hé bien... FullMetal Alchemist, je t'annonce que tu t'attaches un peu trop vite aux individus de ton espèce. Ça lui arrivait d'avoir des élans de maturité plutôt furieux, mais pas aujourd'hui.

« Colonel pourquoi je n’ai pas pu la sauver ?... »

Non, pas aujourd'hui. À ce moment même, ma mâchoire se crispa. Je décelai le chagrin dans sa voix, bien incapable de savoir quoi dire.

« Ce n'était pas ta faute, Edward. »

Laissons tomber deux minutes le diminutif professionnel. Il fallait qu'il comprenne. Il ne devait pas s'en vouloir. C'était à nous de corriger ce genre d'erreurs et de transporter le poids d'un meurtre. Lui, il devait s'occuper de ses affaires. Certes, c'était plus simple à dire qu'à faire. Surtout au téléphone. Le jeune homme dissipa sa question en enchaînant. Une chimère ? L'argenté ?

« Je vois que tu as beaucoup de choses à expliquer, FullMetal. Très bien, je note que tu auras du retard, mais dépêche-toi quand même. Ne parles à personne que tu serais susceptible d'inviter au restaurant !»


Je reposai le dossier. Ce serait beaucoup plus simple de parler de tout ça en face à face.

« Et ne détruis pas tout. La paperasse que tu engendres vaut plus que ton salaire. »


Derrière cela, c'était entre autre une manière de couper court à la tristesse qui pouvait l'envahir. S'il hurlait, ce serait bien. Je passai pour un monstre sans cœur, à n'en pas douter, mais ça valait mieux. Si ça pouvait le permettre de passer ses nerfs, soit. Je n'avais moi-même pas envie de m'attarder sur cet incident. Je trouverais un moyen de faire en sorte que ça ne se reproduise pas ! Je pinçai les lèvres en replaçant les dossiers correctement.

[...]

C'était ironique qu'un tronc tombe sur les lignes de chemin de fer pile quand l'alchimiste le plus populaire de la ville n'avait plus un seul auto-mail pour claquer des mains. Je grognai. Une pile de papiers venait de se faire la malle sur le sol. J'entortillai le fil du téléphone sous le bras en me levant pour les rattraper.

« Si ton frère n'est pas avec toi, je vais passer quelques coups de fil pour que tu sois escorté chez ton mécanicien. »

S'il n'avait que ses poings pour se défendre, c'était bien trop peu surtout avec Scar qui courait encore.

Never-utopia - Modification Evy S. Evans

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 193
FullMetal Alchemist
Who am i !

Les conversations téléphonique de Ed et Roy. (PV Roy)

MessageSujet: Re: Les conversations téléphonique de Ed et Roy. (PV Roy) Lun 5 Juin - 13:36
Edward écoutait, que pouvait-il faire d’autre ? Il écoutait donc son supérieur. Il avait raison, il le savait bien. Ce n’était de sa faute, il ne connaissait même pas cette femme, mais elle restait une innocente victime. Oui, il allait lui faire un sacré rapport, beaucoup de pages. Sans doute trop encore une fois. À croire qu’il écrivait à lui tout seul de véritable roman a la chaîne. Tantôt policier, tantôt fantastique, tantôt horreur, etc.

Le blondinet soupira. Fermant les yeux, puis les rouvrit. Et tiqua à un sourcil. C’était quoi cette recommandation ? Il n’avait rien raconté à Sacha ! Non mais ho ! Et puis il discutait avec qui il voulait ! Comment ça tout détruire !? Il sera plus fort entre ses doigts le téléphone.

- Je parle à qui je veux ! D’ailleurs, il a hâte de vous rencontrer, et je veux être là le jour où ça se produira tien !


Quoi encore une histoire de paperasse !!!!! Le blondinet serra les dents.

- ESPECE DE SANS CŒUR !!!!!

Non mais ho osé lui dire ça. Le blond sourit en coin, on ne le changerait jamais ce colonel décidément… Mais bon, il n’y avait aucune raison qu’il détruise quoique ce soit, ici personne ne savait qui il était après tout. Donc pas d’attaque. Et il n’avait encore eu vent de rien d’embêtant dans le coin, donc tout irait bien, et il pouvait en prime se reposer.

Edward entendit du bruit, quelque chose tombait, vu le bruissement, c’était du papier, surement une pile de dossiers qui c’était sauvé ! Et vu les sons que produisait le colonel, il tentait surement de les rattraper, dommage, il n’était pas là pour voir ça.

- Je rentre à Central dès que j’ai à nouveau mes membres opérationnels. Et je n’ai pas besoin d’escorte, c’est voyant et ça me met une cible sur le front. Les lignes de chemin de fer seront de nouveau opérationnelles demain, en fin de semaine le mécano me pose mes nouvelles autos mails. Ah oui, je vous ferais parvenir la facture, à me verser sur mon compte, je vais avancer le paiement. Après tout, ce sont des outils de travail ! À la prochaine !

Et le jeune homme blond raccrocha fière de lui. Il n’enverrait jamais la dites facturer. Mais c’était juste pour embêter le brun après tout.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 450
Dictature de la Mini-Jupe !
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Roses:
Cadeau(x) Concours:

Les conversations téléphonique de Ed et Roy. (PV Roy)

MessageSujet: Re: Les conversations téléphonique de Ed et Roy. (PV Roy) Lun 5 Juin - 15:57





Hâte de me rencontrer ? Laissez-moi deviner... Encore un qui voulait se mesurer à la flamme chaotique ? Avec l'alchimie de l'eau, je savais pourquoi. Et la conclusion ne me plaisait pas. Je fis tourner ma langue dans ma bouche à plusieurs reprises histoire de ne pas rajouter une pique caractéristique. J'avais une fierté aussi. Mince.

« - ESPECE DE SANS CŒUR !!!!! »

La voix du FullMetal traversa les kilomètres dans ce simple petit caisson. Il hurlait. J'éloignai le combiné de l'oreille. Celle-ci se mit à siffler, mais le sourire me guettait. Edward criait. Parfait. L'inverse m'aurait inquiété. Son état n'était plus à vérifier. Une boule de nerf tout ce qu'il y a de plus opérationnelle. Enfin quand même... Quand est-ce qu'il apprendra à cesser de crier sur son supérieur ?

« Je rentre à Central dès que j’ai à nouveau mes membres opérationnels. Et je n’ai pas besoin d’escorte, c’est voyant et ça me met une cible sur le front.... »

« FullMetal... »

Il me prenait vraiment pour un imbécile ? J'étais le premier à savoir qu'il fallait que ça reste discret. Mais parlons-en de discrétion, FullMetal, quand est-ce que tu changes de couleur de veste ?

« ...Les lignes de chemin de fer seront de nouveau opérationnelles demain, en fin de semaine le mécano me pose mes nouvelles autos mails. »

Il le faisait exprès ou quoi ? Quand est-ce qu'il reprenait sa respiration pour que je puisse parvenir à en placer une ? Il n'allait quand même pas rester esquinté dans la nature ?!

« Ah oui, je vous ferais parvenir la facture, à me verser sur mon compte, je vais avancer le paiement. Après tout, ce sont des outils de travail ! À la prochaine ! »

Il raccrocha. Je fixai la porte du bureau, le combiné contre l'oreille. Il venait de raccrocher, là ? Je regardai le téléphone comme si ce dernier m'avait volé la dernière goutte de café.

« La facture ?! »

Il croyait quoi, celui-là ? Outils de travail ? Pour ce qu'il en faisait... Ce n'était plus des outils mais des traitements à l'image d'un comprimé par semaine. Il était bien capable de vider la réserve d'un mécanicien en moins de temps que ce dernier mettait à le remplir. Rah ! Ça sert à rien de rager contre un téléphone. Mais ça fait du bien de le claquer quand même.
Bon. J'allais quand même faire en sorte de me renseigner sur la suite des événements. Il pensait vraiment que je n'étais pas au courant de ces allées et venues ? C'est qu'il n'avait pas lu ses devoirs sur les responsabilités assignées en fonction des grades. S'il lui arrivait ne serait-ce que de se faire piquer par un couteau en plastique, il était de mon devoir de découvrir où, quand, comment et pourquoi. Et comme il n'était pas le seul, le tas de paperasses sur mon bureau dégringola pour de bon.

« Bien ! »

Il fallait retourner au boulot.


Never-utopia - Modification Evy S. Evans

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Who am i !

Les conversations téléphonique de Ed et Roy. (PV Roy)

MessageSujet: Re: Les conversations téléphonique de Ed et Roy. (PV Roy)
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Adresses MSN / Conversations téléphoniques
» Un pylône téléphonique de sa cuisine...
» [Délire] Les petites conversations de deux admins un peu bizarres (déconseillé à Gray)
» Le chef d'état aurait enregistré en secret ses conversations avec les leaders...
» debut d'année difficile pour Martelly

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: CENTRAL CITY :: QG DE CENTRAL CITY :: BUREAUX DES HAUTS GRADÉS :: BUREAU DE ROY MUSTANG-