RSS
RSS

Trolls du Staff

19/06/2016 : Kira Even devient le Punching-ball officiel de Ban
08/2016 : Pride s'est fait troller sa signa ! La prochaine victime sera...
14/09/2016 : Venestraale s'est fait troller sa signa ! On peut difficilement être plus moche et mignonne à la fois qu'elle xD
03/11/2016 : C'est au tour de Jean de subir les pitreries de notre fonda' adorée ! Tronche de poivrot ou piqué par des guêpes ? Les deux ensembles ? Ca doit faire mal...
14/02/2017 : Il ressemble à un asiat' croisé avec un pékinois.... Son nom est Flmeeeeeeeen Alchemist ! He has trolled !!!
08/05/2017 : Dancho s'est fait avoir par la vilaine Fonda.... Chantons tous ensemble ! "Dancho-Danchomeeeeen !!!"
12/06/2017 : Le Fullmetal se fait avoir ! Il perd toute la confiance de ses amis après la publication de sa nouvelle signature ! Comment les frères Elric vont surmonter cette épreuve ?"

WANTED !

Staff



Petites annonces

D'après les rumeurs, le Généralissime King Bradley aurait été vu dans les jardins du Q.G, tondant la pelouse avec un tablier rose.
Event Festival à Central ! Cliquez et venez donc participer à l'aventure o/

Event Festival : Requiem for a dream

Vous êtes tous invités à la fête ! Soyez prêteeeeeeeeeeeeees !
Evy S. Evans - " Recherche mon ami d'enfance : Vayn E. Draeger.
Merci de bien vouloir ramener son derrière au plus vite ! "
Solf J. Kimblee - "Recherche rapidement un Ishbal du nom de "Scar" pour le faire exploser.
Recherche aussi le Docteur Marcoh-san pour le ramener dans sa cellule et lui demander un autographe pour la conception de sa belle pierre philosophale. "
Témoin effrayé - "Faites attention à vous ! Scar n'est pas un véritable humain, c'est un Dalek déguisé... Fuyons !!!"
"EXTERMINATE"
ATTENTION ! Central (Ou la nouvelle Tapalousie ) connait une nouvelle vague d'attentats !
On raconte que le Fullmetal et le Flame Alchemist s'amusent à se déguiser en femme et à; je cite : "se dépoiler le corps". Rentrez vos enfants aussi vite que vous le pouvez... L'apocalypse est proche.


Musique

©linus pour Epicode
En bref


 

avatar
Messages : 69
Who am i !

Au Round-Trip, on s'éclate ! [PV Ban][CLÔT]

MessageSujet: Au Round-Trip, on s'éclate ! [PV Ban][CLÔT] Mer 19 Avr - 15:39
2 Octobre 1914.

« Round Trip »
Bar des Bas-Quartier.

Tout allait bien dans le meilleur des mondes. Ou presque. Mais que pouvait-il espérer de mieux, ce soir ? Logan trouvait des chimères en pagaille dans cette immense ville. C'était un terrain de jeu à chaque pas. Mais pas question de faire une pause. Son travail de serveur était une autre manière de chasser, au fond. Il pouvait utiliser ces heures à « bon escient ».
Il inspira, ravivé par cette pensée. Il termina sa cigarette avec plus d'ardeur qu'il ne l'avait commencé et l'écrasa sur le bitume. Calé contre la porte réservée au personnel, derrière le bar, Logan écouta la musique qui se jouait à l'intérieur. Elle était percutante. Les instruments allaient bon train ces temps-ci. Il y a peu, la batterie se démarqua des autres, apportant son énergie aux mélodies.
Dans ce bar des bas-quartiers, c’était tout ce dont les gens avaient besoin. Quelque chose de fort. Comme ce qu'ils venaient chercher du bout des lèvres. Car personne ne rentrait dans un bar sans l'idée d'y boire. C'est ainsi que les langues se déliaient. C'est pourquoi il lui fallait maintenant reprendre du service même si sa pause n'était pas tout à fait terminée. C'était la seule raison qui empêchait son patron de le mettre à la porte. Il avait tout l'air d'un garçon perdu qui ne cause pas beaucoup. Mais Logan était un bavard à ses heures perdues. Il était suffisamment conscient de lui-même pour savoir qu'il n'avait pas intérêt à ouvrir la bouche. Sinon, il avait du mal à la refermer. Et les choses qui en sortaient n'étaient pas du goût des gens civilisées.

Il s'étira, remettant en ordre son veston et passa la porte. La lumière fluette de la lune le délaissa pour une atmosphère tamisée. La fumée de cigarette remontait au plafond comme un nuage épais. Les voix alentours devinrent assourdissantes. L'odeur d'alcool lui monta au nez. Il écouta la guitare qui accompagnait le caisson enflammé.

« Que la traque commence, souffla-t-il. »

Il glissa derrière le bar avec son entrain habituel, sourire aux lèvres. Son remplaçant s'éclipsa en trombe. Un collègue faisait des allées et venues entre les tables disposées dans la salle. Un autre levait de justesse son plateau pour laisser passer les danseurs effrénés. Lui, avait la tâche ardue de se contenter des piliers qui encerclaient le bar. En général, Logan attendait simplement qu'on lui passe commande sans questionner le client au préalable. Mais cette fois-ci, il inclina la tête pour croiser le regard de son vis-à-vis. Celui-ci devait être immense, voûté sur son tabouret. Mais ce qui intrigua le jeune homme fut la couleur atypique de ses yeux. Son visage inspirait la fourberie. C'est sans aucun doute ce qui l'incita à le regarder de plus prêt.
Logan inclina la tête, les sourcils froncés. Il attendait sa commande. Celle-ci ne tarda pas à arriver. Quand elle dépassa les lèvres du client, Logan resta immobile, les yeux fixes sur ces dernières. Il n'était pas sûr. Mais un détail lui avait sauté aux yeux. Ses dents. Ses canines semblaient plus grandes. Mais la phrase fut si courte qu'il hésita à lui faire répéter.
Il ne cacha pas son insistance, relevant ses yeux dans ceux du type immense. Il plongea sa main dans le bar, ressortant un verre humide. Celui-ci venait à peine d'être lavé. Il s'éclipsa le temps de lui servir sa bière. Un doigt contre le fût, il ressassa dans sa tête ce court instant. Incapable de refouler le sourire qui fendit ses joues. Il trépigna, boursouflé d’impatience. Mais le monde alentour l’empêchait de laisser sortir quoi que ce soit. Le batteur assomma son caisson avec insistance. Logan retira le verre abondant de sous le fût de bière et retourna à sa place initiale. Il le déposa prestement devant son client. La mousse déborda doucement le long de la paroi en verre. Logan s'empressa de vérifier ceux des autres avant de caler son coude contre le comptoir, dévisageant le fourbe.
Un frisson vint redresser les poils de ses bras. Il le sentit dans sa nuque et se redressa pour faire taire sa soudaine curiosité.
Un nouveau client arriva. Il dût le servir. Un autre. Et encore une. Il ne se laissa pas distraire. Logan servit les autres, les minutes passants. Mais son regard revenait toujours à lui. La musique battait son plein. Les danseurs allaient toujours plus vites. Ses collègues cheminaient, couraient, suaient. Ils se relayaient pour une pause bien méritée. Une bonne heure plus tard, lorsque vint le tour de Logan, celui-ci refusa d'un signe de la tête. Il n'en ressentait pas le besoin. Il avait trouvé plus distrayant. Du moins, c'est ce qu'il croit. Il profita d'un moment de répit pour s'avancer vers lui. L'immense individu au regard inchangé. Chacun d'un côté du comptoir. Les yeux dans les siens. C'était un défi. Muet. Mais si ce dernier était bien une  de ces créatures qu'il détestait tant... Alors il comprendrait. Au mieux, il resterait. Au pire, il s'en irait.
Que ce soit l'un ou l'autre, Logan attendrait. Le poing serré contre le comptoir, il ressortit un verre du bar :

« Ma tournée. »

Court et concis. Il ne pouvait pas mieux faire s'il ne voulait pas être grossier. Il resservit une bière à son client, s'en offrant une dans la foulée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 561
Silver Fox | The banished
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Roses:
Cadeau(x) Concours:

Au Round-Trip, on s'éclate ! [PV Ban][CLÔT]

MessageSujet: Re: Au Round-Trip, on s'éclate ! [PV Ban][CLÔT] Mer 19 Avr - 17:36
  • Ban Silverleigh
  • Logan

Au Round-Trip, on s'éclate !
Début octobre 1914. Le renard était assit au comptoir d'un bar dans les bas quartiers de Central City. Il ne semblait pas content à première vue et cela pouvait amplement se comprendre. Le pauvre homme venait du sud pour rencontrer un client qui avait besoin d'un service. Le mercenaire avait la lourde responsabilité d'aller dans le nord pour aller taper sur la tronche d'un type riche qui avait arnaqué son client. En toute-bonne foi, Ban avait accepté contre de l'argent et avait directement prit un train avec escale à la capitale pour changer de ligne ensuite. Toutefois, après des jours assit à rien faire dans ce moyen de transport, lui qui pensait enchaîner directement pour en finir vite avec sa mission, il fut dérouté d'apprendre de la part d'un contrôleur de Central que le service des trains était interrompu jusqu'à nouvel ordre. En effet, l'armée avait bloqué tous les moyens de quitter la capitale pour retrouver un fou furieux qui tuait des alchimistes d'état. Boarf c'était bien sa veine à notre renard.

Maintenant obligé de rester quelque temps dans cette ville qu'il ne connaissait pas très bien, il prit donc la décision d'aller se vider l'esprit en allant boire quelques verres dans un bar des quartiers malfamés. Ronchonnant au comptoir de ce bar dont il n'avait même pas pris la peine de lire l'enseigne avant de rentrer, il attendit patiemment qu'on vienne lui servir à boire. Jetant un coup d'œil à droite puis à gauche, notre chimère aux cheveux argentés observa longuement ses compagnons de beuverie anonymes et afficha soudainement un grand sourire en voyant que l'atmosphère était plutôt joyeuse. Rien de tel pour oublier une contrariété que des gens bourrés et qui ne savaient même plus prononcer une phrase en entière sans baver de la bouche !

Ban adorait boire depuis qu'il était devenu une..enfin un monstre. Depuis qu'il avait quitté son pays d'origine, il broyait continuellement du noir, se demandant quand viendrait le moment où l'animal en lui allait enfin prendre le dessus sur l'humain et tuer toutes les personnes qui lui tombaient sous la main pour s'amuser. Bon dieu qu'il n'aimait pas ce qu'il était devenu depuis son enfance. Il savait parfaitement que cela était de sa faute en partie... Après tout, qui irait suivre un type louche qui vous tend la main alors que vous êtes un gamin de la rue, renié de sa riche famille qui ne voulait plus de vous, prétextant que vous n'êtes qu'un raté sans avenir. Tu parles ! Personne ne serait taré à ce point... Pourtant à l'époque Xenos Van Baelsar voulait y croire et cela lui avait coûté finalement une partie de son humanité et l'intégralité de son espoir en la cause humaine.

Soudainement, il sentit le regard oppressant du serveur qui se trouvait de l'autre côté du bar. Ce type avec une tête de mort-vivant semblait regarder tous les clients, cherchant quelque chose en particulier. Ban ne prêta pas vraiment attention sur le coup et il fut distrait par son voisin de droite qui lâcha une blague absolument pas drôle, mais le renard ne put s'empêcher de ricaner. Peut-être parce qu'il trouvait cela hilarant de ne pas comprendre un seul mot... Enfin bon ! Il riait et taper fortement dans le dos du type, qui manqua presque de se manger son verre dans la tronche tellement que l'argenté tapait fort. Finalement, le serveur bizarre attendit sa commande et Ban, toujours un grand sourire sur les lèvres, montrant une partie de ses longues canines, lui demanda la meilleure bière de l'établissement. Il était temps de se rincer le gosier jusqu'au levé du jour pour oublier sa mésaventure. Une fois son alcool devant lui, le mercenaire aux yeux pourpres attrapa son verre et se l'enfila d'un coup. Bwahahaha que cela faisait du bien ! En plus, il y avait de la musique pour animer le bar. Peut-être qu'avec quelques verres en plus dans le nez, le renard allait pousser la chansonnette !

Puis, après un long moment, l'homme dont le nom était en réalité Xenos, attrapa son voisin, passant son bras autour de ses épaules et commença à bouger de gauche à droite en rythme avec la musique alors que son compagnon d'à côté commençait à chanter. Bah finalement, ce ne serait pas lui la star de la soirée. Toutefois, pendant qu'il s'amusait à gesticuler sur son tabouret, le mercenaire pouvait sentir encore une fois cette sensation étrange lorsqu'on se sent observé. Ce fut le cas... Le serveur qui était venu lui servir sa bière était maintenant en train de l'observer toutes les trente secondes. Mais qu'est-ce qu'il voulait celui-là ? Ban s'arrêta de "danser" et haussa un sourcil pour réfléchir. Peut-être que ce drôle de type avait des vues sur le renard... Cela serait une première !

« UNE AUTRE POUR MOI ET MON CHARMANT VOISIN ! »

Affichant un grand sourire, quelqu'un arriva pour lui remplir son verre et cela continua pendant une bonne heure. Il fut abandonné par son copain de boisson, qui décida de rentrer chez lui. Barf, au moins, il s'était bien amusé avec cet inconnu. Le bar était moins rempli, mais la bonne ambiance était toujours au rendez-vous. Ban se mit à chantonner, buvant son énième verre puis reporta son attention sur le serveur avec une drôle de tête qui venait de se planter devant lui pour le regarder. Mais qu'est-ce qu'il voulait à la fin ? Bien que la chimère aurait dû se sentir mal à l'aise, il joua le jeu en faisant un duel de regard. Le sourire de l'argenté commença à s'effacer petit à petit et il se mit à grogner en essayant de se concentrer, haussant un peu plus sa lèvre, montrant un peu plus ses canines. Au bout du compte, le serveur lui servit une autre bière en lui indiquant que c'était sa tournée. L'homme habillé en cuir rouge fronça des sourcils. Quelque chose n'allait pas... Ce type avec des cernes autour des yeux... Il sentait bizarre et surtout, sa tête ne revenait pas à notre chimère.

« T'as quoi à me regarder comme ça depuis mon arrivée ? Ne me dis pas que je t'ai déjà tabassé avant et que tu cherches à te venger ? Si c'est ça... Je suis ton homme ♫ »

Pourquoi Ban sentait que les choses n'allaient vraiment pas se passer dans la joie et la bonne humeur ? Il avait beau essayé de se rappeler, il ne se souvenait pas d'avoir croisé ce serveur quelque part...M'enfin, maintenant que la conversation était lancée, il allait peut-être avoir une réponse de sa part.

Round one ! FIGHT !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 69
Who am i !

Au Round-Trip, on s'éclate ! [PV Ban][CLÔT]

MessageSujet: Re: Au Round-Trip, on s'éclate ! [PV Ban][CLÔT] Mer 19 Avr - 18:48
Logan attrapa les clés que son patron lui tendit, accoudé à la porte principale du bar :

« Tiens ! T'as l'air bien parti, ce soir ! Tu fermeras ? Bonsoir, messieurs, dames ! »

Le vieil homme affichait un sourire narquois. Il était ravi d'avoir quelqu'un pour faire ce sale boulot à sa place et rejoindre son lit ou les prostituées du coin. Qu'importe. Logan lui répondit par un rire candide. Il était le plus heureux des hommes. Quelle heure était-il ? Une heure et trente minutes du matin. Logan appréciait ce détail. Dans une demi-heure, le bar sera clos. Normalement, il devrait déjà retirer les verres des mains de ses clients, monter les chaises sur les tables, et nettoyer la pagaille. Voilà ce que qu'était une fermeture dans les règles de l'art. Mais Logan eut soudain une toute autre version en tête. Surtout qu’à cet instant, il restait concentré sur son client qui avait finit par s'impatienter.

« T'as quoi à me regarder comme ça depuis mon arrivé ? Ne me dis pas que je t'ai déjà tabassé avant et que tu cherches à te venger ? Si c'est ça... Je suis ton homme ♫ » 

En guise de réponse, Logan glissa sa langue sur sa canine avant d'esquisser un sourire. Il se moquait avec insolence. Tel un enfant. Un frisson de délectation lui traversa l'échine, de nouveau. Il avait hâte d'en placer une. Mais se contenta de resservir son vis-à-vis, le tout en faisant de même pour lui. Sa proie n'était pas partie. C'était plus ou moins une manière de l'inviter à rester encore un peu. Juste un petit peu. Le temps de mourir, par exemple ?

Il passa par-dessus le bar et à l'image de ses collègues commença à saluer la plupart des clients qui comprirent que l'heure était venue de fermer boutique. Ils s'empressèrent de commencer à vider les tables, les nettoyer et les ranger pour le lendemain.

« Tu peux partir, Logan. Je fermerais à ta place, si tu veux. Tu n'as même pas pris les deux dernières pauses, proposa l'un de ses collègues. »

L'interpellé répondit aussitôt par la négative. Il termina de ranger les verres sur le comptoir, mais pas celui de son invité fétiche. Il remplit ce dernier de surcroît et garda longtemps la main tendue pour saluer ses compagnons qui s'en allèrent.

« Allez-y, dit-il enfin. A demain ! Je me charge de fermer. Dormez-bien, putain ! »

Ils ne relevèrent pas la grossièreté qui lui échappa alors que Logan ramenait ses bras fébriles contre lui, presque avachi sur le comptoir. Tout prêt de lui. Le type à la tête sournoise. Il baissa les yeux vers ce dernier, tout sourire :

« T'es quoi ? Un petit chat ? Ou un chien ? Aussi enjoué qu'un putain de clébard ! »

Il ricana et se redressa en face de lui. Logan inspira avant de sortir une bouteille de rhum. Il se risqua à examiner l'étiquette plutôt que le visage de la créature. Car à présent, il ne faisait presque plus aucun doute qu'il s'agissait d'une chimère. Ou d'un gars qui veut simplement se battre. Dans ce cas, Logan se sera amusé. Mais au mieux, il tenait une cible de choix :

« Ouais, souffla-t-il en longueur. Tu m'as l'air d'avoir le regard farouche. Tu en as déjà tué, pas vrai ? »

Tout le monde était partit. Sauf lui. La musique était muette. La fermeture était imminente. Et en même temps, Logan commençait à en avoir assez de ce patron. Ça faisait deux ans qu'il bossait là, passant pour le plus crétin des employés. Ça avait un avantage certain. Mais il était peut-être temps de mettre fin à la mascarade.
Il attrapa deux verres de shooter dans le bar et les disposa sur le comptoir. Après avoir versé une quantité de rhum dans chacun d'eux, il fit claquer le sien contre celui de la bête. Il le but d'une traite, les yeux baissés sur elle. Il vérifia que les rideaux étaient bien retombés sur les fenêtres et fit un pas en arrière :

«  Alors, t'es quoi ?! Encore une de ces chimères de merde ! Putain ! Tu vas pas ressortir de là en un seul morceau ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 561
Silver Fox | The banished
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Roses:
Cadeau(x) Concours:

Au Round-Trip, on s'éclate ! [PV Ban][CLÔT]

MessageSujet: Re: Au Round-Trip, on s'éclate ! [PV Ban][CLÔT] Mer 19 Avr - 20:38
  • Ban Silverleigh
  • Logan

Au Round-Trip, on s'éclate !
Un mauvais pressentiment s'empara du renard. Au fur et à mesure que le temps passait, il savait que les choses n'allaient pas se déroulaient aussi bien qu'il l'aurait souhaité. Son instinct lui hurlait de s'en aller pour ne pas avoir d'emmerde, mais cela était bien plus fort que lui... Ban était décidé à ne pas bouger de son foutu tabouret avant de savoir ce que voulait l'autre gars. Son regard sanglant ne quittait pas le jeune homme d'une semelle à présent, comme un prédateur guettant sa proie pour mieux attendre le bon moment afin de lui sauter dessus et de le déchiqueter de ses crocs. Bien entendu, la chimère n'avait pas envie de tuer, ni même de se battre, mais si jamais les choses n'allaient pas comme il le fallait, il serait certainement obligé de faire ce qu'il avait l'habitude de faire.

Gardant toujours l'humain dans son champ de vision, Ban continua de vider les verres de bières qu'on lui donnait. Bien que son visage fût de nouveau joyeux, dans sa tête ce n'était pas le cas. De nombreuses questions l'interpellaient. Bien qu'un peu trop saoul pour réfléchir aux réponses, il savait qu'au fond de lui qu'il aurait tout le loisir d'en apprendre plus sur ce serveur avant le levé du soleil. Les humains étaient tellement prévisibles... Appâtés par des sentiments tels que la jalousie, la haine, l'orgueil et la cupidité. L'argenté avait l'habitude de se fritter avec des personnes dont les ambitions étaient bien trop grandes et qui finissaient généralement par redescendre d'un seul coup après l'avoir croisé. Ce type ne ferait pas exception à la règle. Au pire des cas, il terminerait sa misérable existence dans un caniveau, se vidant peu à peu de son sang alors que le renard se fendrait la poire. Commencerait-il à perdre la boule et lâcher prise sur son côté humain ? Non... Il ne céderait pas cette fois. Qui sait ce que le monstre en lui serait capable de faire en plus de tuer un humain...

Le bar commençait à se vider lentement, et même le personnel désertait doucement les lieux. Au final, il ne resta plus que trois personnes dans cet endroit. Il n'y avait plus de musique et plus personne pour servir à boire, mise à part cet humain. Ban venait de le lâcher des yeux pendant quelques secondes pour regarder autour de lui et se mettre à renifler discrètement. Pas d'autres humains dans le bar, ni même à l'extérieur. Il ne devait pas être un indic pour le compte de la police militaire, ni même de l'armée. Après tout, il ne fallait pas oublier que le renard était recherchait dans deux pays. Finalement, il vida son verre de bière et lâcha un grand soupire en essuyant sa bouche avec son avant-bras. Puis arriva le moment où la collègue s'en alla et les paroles du serveur firent grimacer la chimère avant de sentir de nouveau son regard sur lui. Le mercenaire afficha un énorme sourire carnassier quand l'humain lui demanda ce qu'il était.

« Je suis quoi... HAHAHAHA ! Bordel, je me doutais que t'étais bizarre, mais de là à ce que tu parles de ça. J'étais très loin du compte en fait. »

Le serveur au drôle de visage qui pouvait donner froid dans le dos, le quitta des yeux pendant un instant pour examiner une bouteille. Ban, quant à lui, commença à serrer des poings sur le bar, le regardant en coin. Il était plutôt surpris que son interlocuteur lui pose directement cette question, mais ce qu'il l'étonna d'autant plus, c'est qu'il ait attendu que tout le monde s'en aille pour le faire. C'était certain, ce type cherchait quelque chose et il se pourrait bien que ce soit le renard. Puis arriva la remarque qui fit rire Ban aux éclats. Le regard farouche ? Avoir déjà tué ? HAHAHAHA, mais bon dieu qu'il était mignon celui-là ! Ah si jamais il pouvait seulement se douter de ce que l'argenté avait fait durant toute sa vie... Il déchanterait si vite, qu'il pourrait tomber sur le sol en pleurant.

« Si tu veux savoir... Oui. J'ai déjà tué, en effet. Des enfoirés dans ton genre, j'en croise tous les jours et les étriper ça occupe la chose qui est en moi. »

Soudainement, l'autre au regard sadique attrapa deux shooters pour les disposer sur le bois du bar. Il y versa du rhum et claqua son verre contre celui qu'il donnait à Ban. Décidément, il devait être fêlé... Soit complètement con. La chimère devait bien l'avouer... Il pensait que ça allait mal se passer, mais en réalité, il commençait à s'amuser et à prier pour que ça se passe mal. Au fond de lui, il souhaitait tellement que l'humain fasse une remarque ou un geste qui trahisse le calme et la bonne ambiance qui était toujours présents malgré la conversation étrange des deux. Puis... Alors que Ban avalait d'un coup le contenu du shooter et fit claquer son verre sur le bois, arriva enfin ce qu'il attendait depuis des heures. Ce stupide humain lui demanda encore ce qu'il était, indiquant qu'il devait avoir en face de lui une chimère de pacotille. Il se recula d'un pas en arrière, lui avouant que l'argenté ne sortirait pas en un seul morceau de cet endroit.

« Aaah ? T'es sûr de ton coup, mon grand ? Parce que pour t'avouer un truc... Ouais, je suis ce que tu appelles une chimère. Un homme-renard pour mieux éclairer ta lanterne. »

Il fit une pause pour se lever enfin de son tabouret, s'étirant les bras au-dessus de la tête en baillant. Puis, il fit craquer son cou plusieurs fois avant de plonger son regard sanglant dans celui du serveur, laissant ses canines dépasser d'entre ses lèvres.

« T'as pas de chance mon pote. Tomber sur moi alors que j'étais déjà de mauvaise humeur en arrivant ~ Je suis désolé pour toi, mais le seul qui ne va pas sortir vivant d'ici : c'est toi. »

D'un seul coup, Ban sauta au-dessus du bar, renversant les verres et la bouteille qui s'y trouvait. Rapidement, il choppa l'humain par le cou, toujours en souriant. Le renard pencha la tête un peu sur le côté avant de le soulever du sol et le claquer contre le mur derrière lui. Il serra sa prise sur son cou. Toujours en le fixant dans les yeux, Ban lui adressa un petit clin d'oeil amusé avant de l'envoyer voler par dessus le bar pour qu'il aille s'écraser sur les tables à l'autre bout de la pièce. Presque en sautillant, il lui jeta un regard et décida de repasser de l'autre côté d'un saut.

« Alleeeeez ! Amusons-nous un peu et voyons qui va sortir vivant d'ici, tu veux bien ? »

Rip le bar bientôt !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 69
Who am i !

Au Round-Trip, on s'éclate ! [PV Ban][CLÔT]

MessageSujet: Re: Au Round-Trip, on s'éclate ! [PV Ban][CLÔT] Mer 19 Avr - 21:52

« Aaah ? T'es sur de ton coup, mon grand ? Parce que pour t'avouer un truc... Ouais, je suis ce que tu appelle une chimère. Un homme-renard pour mieux éclairer ta lanterne. » 

S'en était une. Une de ces bestioles. Une créature de la nuit. Une meurtrière. Logan ne put se départir de son sourire, comme un enfant qui voit le jouet de ses rêves. Son adversaire se leva mettant ainsi de la hauteur à leur joute visuelle. Pour sûr, il était immense. Il laissa entendre que sa mauvaise humeur venait de monter en grade. Le compliment était bon à prendre. Enfin, la bête corrigea ses propos précédents en spécifiant que celui qui allait mourir n'était personne d'autre que lui-même. Logan eut une absence. L'atmosphère allait bientôt changer de degré. Il se fit moins chaleureux. Mais ce qui déplut au jeune homme fut le ton employé. Il détestait avoir la sensation d'être la proie et non l'inverse.

La créature passa par-dessus le bar, agrippant son cou d'une foulée. Il avait fait valser la bouteille de rhum et ses accompagnateurs. La nervosité lui chatouilla le bas du ventre. Logan laissa échapper un rire, étouffé par les doigts qui obstruaient ses voies respiratoires. Par réflexe, ses mains se refermèrent sur les avants-bras de son… Interlocuteur. Ses pieds décollèrent du sol et un frisson désagréable dégringola le long de sa colonne. Celui-ci fut coupé net dans sa course quand son dos percuta le mur de derrière.

« Pas les bouteilles putain, couina-t-il en regrettant son verre de shooter. »

La bête le fixait avant de le gratifier d'un clin d’œil amusé. Ils avaient au moins tous deux à cœur d'entretenir une certaine ironie. Logan le lui admit, trop heureux d'en être arrivé là. Il sentit les doigts sur sa gorge se resserrer prestement. Il n'eut pas le temps de calculer son coup qu'il se sentit partir au plus-haut. Il éclata dans un rire cinglant avant de percuter une table de plein fouet. Celle-ci se renversa, perdant un pied et la vaisselle soigneusement disposée.

« Alleeeeez ! Amusons-nous un peu et voyons qui va sortir vivant d'ici, tu veux bien ? » 

Logan se retourna sur le ventre. Il grimaça, sentant la douleur de sa chute se propager lourdement sur ses omoplates. L'adrénaline se dispersa dans chacun de ses membres. Il se releva rapidement, tendant le doigt vers son adversaire qui repassa par-dessus le bar. Logan inspira pour reprendre son souffle et se retourna vers les tables. L’œil rapide et les membres tremblants, il se saisit du pied de table et mit un pied sur une chaise pour mieux se redresser sur la table qui lui faisait office de voisine. Il se retourna vers la chimère, tout sourire :

« Viens là ! Hé-hé-hé !! S'égosilla-t-il. »

Ce n'était rien d'autre qu'un moment enrichissant. Tout était bon à prendre. Mais il ne fallait pas se départir de son enthousiasme. C'était devenu machinal. A force, il y prenait un vrai plaisir. Sa douleur avait beau s'étendre, elle ne rajoutait que plus de piment dans sa folie.

« Un renard, hein ?! »

Il poussa un cri exagéré, imitant au mieux l'animal. Mais il faut dire que ce n'était pas le plus simple à reproduire. Il s'en fichait, trop heureux de ne pas s'être trompé. Trop heureux d'en finir. Son câble en poche, il se sentit pressé de s'en saisir. Après tout, il ne traquait jamais sans ses armes préférées. Elles ne tenaient à l'ordre que de deux. Son couteau était encore rangé. Mais quelque chose lui fit pressentir qu'il n'allait pas tarder à le sortir.

« Allez, viens !! »

Logan leva le pied le plus haut possible avant de l'abattre contre la table sous lui. La barre de bois éclata et il ne lui restait plus qu'un petit bout entre les doigts. Il loucha sur ce dernier :

« Merde ! »

Il sauta de la table. Il n'avait plus qu'à compter sur ses réflexes d'esquive. L'environnement qui l'entourait. Et sa taille de vingt centimètres plus petite que son vis-à-vis. Alors il fonça. Arrivé en face de son adversaire, il pivota au dernier moment et glissa sur le comptoir dans son dos. Logan se baissa, se saisissant du premier verre qui lui tombait sous la main bionique. Il réapparut prestement.

« Un dernier pour la route ?! »

Il sauta sur le comptoir, les genoux pliés et écrasa le verre sur la tête de la créature. S'il prenait un plaisir immense à lui montrer qu'il n'était pas le seul à savoir se servir de ses sarcasmes, Logan se retrouvait maintenant qu'à quelques centimètres de la chimère. Prêt à toutes éventualités.
Il avait passé tellement de temps à en chercher. Des créatures telles que lui. Il lui semblait que plus il en trouvait et plus il s'amusait. Mais qu'à l'instar, plus il s'amusait et plus il en redemandait. Jusqu'ici, Logan n'avait essuyé aucune défaite. C'est pourquoi, il ne prit même pas la peine d'être contrarié.
Il avait par le passé, déjà perdu son bras gauche, remplacé par un auto-mail. La douleur avait été sans pareille. Mais comme tout mauvais souvenir, il le refoulait pour ne garder que le meilleur. Celui-ci se retrouvait dans ses moments impulsifs où il prenait plaisir à confronter ses victimes.
Il sauta à pieds joints du comptoir, face à l'homme-renard et il brandit son poing d'acier.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 561
Silver Fox | The banished
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Roses:
Cadeau(x) Concours:

Au Round-Trip, on s'éclate ! [PV Ban][CLÔT]

MessageSujet: Re: Au Round-Trip, on s'éclate ! [PV Ban][CLÔT] Jeu 20 Avr - 17:07
  • Ban Silverleigh
  • Logan

Au Round-Trip, on s'éclate !
Le serveur du bar était complètement taré... Avait-il seulement conscience de ce qu'il avait en face de lui ? Non, Ban se doutait que l'homme l'ignorait. Aucune personne normale irait se battre contre un monstre mi-humain et mi-animal. L'argenté n'allait, cependant, pas refuser un combat. Jamais il n'avait fui un duel et surtout contre un gringalet qui risquait de se faire éclater la tronche en moins de cinq minutes. Le banni d'Aerugo venait d'ailleurs de lancer les hostilités. Le renard était passé au-dessus du bar pour attraper son adversaire par la gorge, le soulevant du sol pour ensuite le claquer contre le mur derrière. Un bruit de verre brisé se fit entendre. Il y avait une tonne de bouteilles disposées sur une étagère. Celles-ci éclatèrent au contact brutal du dos de l'humain, rependant les liquides piégés à l'intérieur un peu partout.

La chimère adressa un clin d'oeil à cet homme stupide avant de l'envoyer voler à travers la salle pour qu'il aille s'écraser sur une table. Cette dernière céda brusquement sous le poids soudain que représentait le serveur aux cheveux argenté. Le mercenaire continuait de sourire en passant de nouveau au-dessus du bar. Il ne foncerait pas tête baissée dans la bataille. Il était préférable de laisser l'humain le faire. Il était certain qu'il le ferait... Ban pouvait sentir sa haine et sa colère. La bête sous l'apparence d'un homme attendit alors patiemment, tout en le regardant. Il observa son adversaire se redresser avant de le pointer du doigt. L'argenté habillé de rouge haussa un sourcil, surprit que cet être n'abandonne pas. Tant mieux dans un sens, cela lui faisait un peu d'animation ! L'ennemi qui semblait fragile s'empara soudainement d'un pied cassé de la table pour s'en servir d'arme. Cela fit rire le renard. Encore un qui n'était pas capable de se battre à la loyale. Pauvre tâche va.

« Tu crois que je vais venir ? T'es barge. C'est toi qui veux me tuer, pas l'inverse. »

Gardant un oeil sur son ennemi, Ban fléchit discrètement les genoux. Il était prêt à bondir au cas où l'autre argenté venait l'attaquer avec son arme de fortune. Toutefois, rien ne se passa comme prévu. L'employé du bar venait tout juste d'éclater le pied de table en mille morceaux. Venait-il de perdre la boule ou bien cela était calculé ? Rien à foutre... Cela ne changerait rien à ce qui allait se passer par la suite. La chimère lui éclaterait la face pour lui apprendre à vouloir s'attaquer à plus que lui.

Son attaquant prit enfin la décision de foncer sur lui. Ban, quant à lui, leva les bras devant son visage pour se protéger, mais aussi pour le chopper plus facilement par le visage. Toutefois, l'humain pivota au dernier moment pour glisser sur le comptoir du bar et attraper un verre. Une punchline digne d'un abruti sortie d'entre les lèvres abîmées avant de venir éclater le verre sur la tête du renard. Notre grand gaillard sentit un liquide couler à travers ses cheveux. Il recula d'un bond pour s'éloigner du bar et passa une main dans ses cheveux afin d'examiner. En zieutant ses doigts, Ban vit rouge. Il saignait au niveau de l'impact de l'objet sur sa tête et le sang coulait maintenant sur son front. Le renard se mit à ricaner avant d'éclater de rire, comme un fou qui venait de craquer complètement.

« HAHAHA ! Sérieux, toi...Tu me plais bien !»

Alors que le pingouin de service était en train de descendre du bar pour le menacer maintenant avec un bras en acier. Ban grogna longuement en serrant des poings. Un automail ? Il en avait d'autres des comme ça ?! La chimère allait lui faire regretter la blessure à sa tête... Peut-être en lui arrachant son bras artificiel. D'ailleurs, une question lui traversa l'esprit et il s'empressa de la dire à haute voix.

« Comment t'as eu ça toi ? Une autre chimère, non ? Ne t'inquiète pas... Je peux me charger de t'arracher l'autre si tu veux après t'avoir éclaté la gueule ! »

Sur ces mots, le mercenaire bondit soudainement en avant et alla planter son poing droit dans le ventre de l'humain. Il enchaîna de suite avec son genou au même endroit pour le faire décoller un peu du sol puis il replia son bras pour lui asséner un coup de coude en plein sur sa tête. Rapidement, le renard qui recommençait à se marrer tout seul le choper de nouveau par la gorge et le fit s'envoler pour ensuite lui écraser le dos sur le sol.

« Alors maintenant, tu comptes faire quoi ? T'es trop faible pour espérer te battre contre quelqu'un comme moi ! HAHAHAHA ! »

Rip le bar bientôt !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 69
Who am i !

Au Round-Trip, on s'éclate ! [PV Ban][CLÔT]

MessageSujet: Re: Au Round-Trip, on s'éclate ! [PV Ban][CLÔT] Jeu 20 Avr - 19:19
Un peu de sang se perdait sur le front de la créature. Ravi de ne pas avoir manqué son coup, Logan ne cacha pas sa satisfaction. L'homme-renard ne semblait pas content. Du tout. Du tout. Mais il éclata de rire. Longuement. Le jeune homme inclina la tête. Il ne comprenait pas. D'habitude, ses vis-à-vis ne s'amusaient pas tant. Il est vrai qu'il avait l'air tout gringalet à côté de la bête, mais qu'importe. Ce n'était qu'une chimère de plus. Une de trop ?

« Mince alors. »

Voilà qu'il en devenait lui-même plus gracieux. Il se sentit à la hauteur du défi. S'amuser. La bête lui demanda comment se faisait-il qu'il avait un auto-mail. De manière moins civilisée, cependant. Logan n'en tint pas rigueur. Et de toute manière, il n'eut pas le temps d'apporter la réponse. Ban Silverleigh lui asséna son poing dans l'estomac, suivit d'un genou encore moins avenant. Le choc lui coupa le souffle. Un coup de coude bien placé vint lui renverser la tête en arrière. Son corps suivit la gravité. Mais il n'eut pas le temps de se sentir tomber que la créature l'attrapa de nouveau par la gorge pour l'envoyer valdinguer un peu plus loin. Son dos percuta le sol et il resta immobile. Les yeux rivés au plafond.

« Alors maintenant, tu comptes faire quoi ? T'es trop faible pour espérer te battre contre quelqu'un comme moi ! HAHAHAHA ! »

« Cours… Cours… murmura Logan. »

Il se souvint des paroles prononcées par son père, le soir fatidique. Il y a si longtemps. Logan se releva, titubant. Lentement. La douleur lui écrasait les lombaires et il remua la tête pour faire disparaître le vertige qui le prit soudain. Courir ? Pour aller où ? Il avait bien réussi à se débarrasser de la chimère qui avait assassiné ses parents. Alors il n’était pas question de courir. Plus jamais. Mais il détestait vraiment ça. Cette sensation d’être le dindon de la farce. Il passa sa langue sur ses dents, propageant un peu plus le goût de fer qui inonda sa bouche. Le nez marqué par le coup qu’il avait reçu, il esquissa un sourire rose. Il tendit un doigt dans la direction de la bête, taquin :

« Oh, tu as raison. Je suis trop faible. Un putain d'humain. Un putain de tas de chair fraîche ! Plutôt crever que d'être une saloperie dans ton genre ! T'es plus fort ? Et alors ?! Tu n'es qu'une erreur ! Tu ne devrais pas exister ! Vous êtes toutes des ramassis, bonnes à agoniser dans votre merde ! Tu me deg.. »

Il inspira pour stopper sa litanie. Le temps n’était pas aux déclarations enflammées. Son sourire s'était envolé depuis longtemps.
Si son assaillant n'avait pas encore bougé, sûr de lui, Logan savait qu'il ne devait pas s'interrompre trop longtemps. La chimère n'avait pas tort, dans le fond. Il lui fallait trouver sa force ailleurs que dans la confrontation frontale. Il plongea sa main dans sa poche et en ressortit son couteau. Logan souffla. S'il avait perdu, depuis le temps, la notion de peur face aux créatures de la nuit, il lui restait les frissons corporels. Il étouffa celui qui vint dresser ses cheveux sur sa tête, repliant ses doigts sur le manche. Il connaissait les risques. Mais il ne les anticipait pas. Comme un enfant...
Au plus profond, c'est ce qu'il était. La réalité se trouvait là. Entre deux mondes. L'enfant qui, un soir, tua une chimère pour se protéger. L'adulte qui, un jour, en tua une autre par satisfaction. Depuis qu'il avait passé ce cap, tout s’enchaînait. La dépendance de son geste. Mais la résistance ? Un simple contre-temps. Logan avait toute la nuit devant lui. Il ne vivait que pour ça. Mais il n'avait pas suffisamment d'endurance pour aller jusque-là. Conscient de cette dernière remarque, il devait tout donner.
Il avait appris à synchroniser ses actions avec l'auto-mail qui alourdissait son épaule gauche. Il fonça de nouveau, ignorant prestement le pic dans son dos. Pivoter une deuxième fois ne serait pas la solution. Son ennemi aura dû se faire la réflexion. Logan maîtrisa sa respiration pour ne pas s’essouffler trop vite. Son pied percuta le comptoir et il bondit dans un élan. Il n'était pas loin de sa cible. Cette dernière n'allait pas tarder à répliquer. Mais il fut rapide. C'est tout ce qu'il avait. Il tendit son poing de chair dans la foulée. La lame du couteau ressortant d'entre sa paume. Elle se planta dans le muscle trapèze de la chimère et en glissa aussitôt que Logan atterrit de l'autre côté du comptoir. L'adrénaline au bout des lèvres. Les membres tremblants. Il se serait cru dans un rêve tant il ne sentait pas sa propre souffrance. Il se retourna rapidement, attrapant le col de cuir rouge entre ses doigts. Ce ne fut pas mince affaire étant donné la matière. Logan tira vers lui, renversant la bête en arrière sur le comptoir. Ses doigts de métal se perdirent dans sa poche alors qu’il arrachait de cette dernière, le câble qu'il gardait sur lui tout temps. Il bloqua le fil de caoutchouc contre la gorge de la chimère, les coudes appuyés sur le bar. Les yeux dans les siens, dilatés de haine. Il souffla fort, la bouche close, ignorant la couleur rouge de ses joues. Mieux encore, les marques encerclant son cou ou la douleur croissante dans son dos. L'endorphine était un savoureux don du corps. Mais la fatigue, une malédiction.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 561
Silver Fox | The banished
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Roses:
Cadeau(x) Concours:

Au Round-Trip, on s'éclate ! [PV Ban][CLÔT]

MessageSujet: Re: Au Round-Trip, on s'éclate ! [PV Ban][CLÔT] Jeu 20 Avr - 23:05
  • Ban Silverleigh
  • Logan

Au Round-Trip, on s'éclate !
La douleur à la tête qu'il ressentait ne le dérangeait même pas. Une simple piqûre de moustique. Cela n'était rien comparé à ce qu'il s'était pris dans la tronche depuis son enfance. Lui qui avait l'habitude de se prendre des balles et autres blessures que les militaires et bandits lui infligeaient. Ce n'était clairement pas un petit verre brisé sur sa tête qui allait le mettre dans un état lamentable. Ban n'oubliait pas pourtant que son ennemi, bien que d'apparence fragile et chétive, pouvait être rusé comme un renard. Ce qui pourrait être assez drôle... Puisque l'humain était face à un vrai renard. L'homme originaire d'Aerugo était plutôt futé lorsqu'il était en combat. Il n'avait pas vraiment besoin de réfléchir pour savoir où frapper et quelles esquives faire pour s'en sortir, cela venait de lui-même certains pouvaient appeler ça l'instinct animal, Ban préférait appeler cela intelligence.

Dans ce combat, il était clairement plus avantagé que son adversaire. L'argenté aux yeux comme des rubis avait tout pour arriver à gagner. La force, la rapidité et son calme. Bien qu'il se faisait passer pour un imbécile, toujours en train de se marrer quoiqu'il arrive, ce n'était qu'en partie, une façade. En réalité, il réfléchissait et analysait celui qui se trouvait en face de lui pour mieux l'envoyer K.O le plus rapidement possible. Bien entendu, parfois, il y avait des débordements. Le renard n'arrivait pas à garder le contrôle sur sa force ou bien même ses actes. Il arrivait qu'il se laisse complètement aller à ses émotions et qu'il en fasse beaucoup trop. A ce moment très précis, dans ce bar... Ce fut le cas. Il était actuellement entre la rage et l’excitation que le combat lui prodiguait. Il ne pouvait pas s'empêcher de ricaner comme un dingue alors qu'il s'attaquer à l'autre humain.

En parlant de celui-ci... Ban venait de le mettre à terre après lui avoir asséné de nombreux coups rapides et précis. Tout était calculé pour arriver à ce moment-là. Le serveur, un peu taré sur les bords, était sur le sol, le visage tourné vers le plafond alors que la chimère riait en lui lança des pics. Allait-il mordre à l'hameçon et revenir l'attaquer. Plus l'humain était proche du mercenaire, plus il avait de chance de perdre. Si jamais celui-ci tentait de s'enfuir, Ban ne le laisserait pas s'en aller sans lui faire mordre la poussière jusqu'à l'inconscience. C'est alors que son ennemi se releva pour le pointer encore du doigt en passant sa langue sur ses dents. Il saignait et ça.. Enfin si cela continuait, le renard savait pertinemment comment ça allait se finir.

« Je suis peut-être une erreur de la nature comme tu le dis, mais j'ai rien demandé ! Ouais je ne devrais pas exister et crois-moi que... Bordel. Pourquoi je perds mon temps avec un type comme toi ! »

Oui, Ban n'avait jamais demandé à devenir un monstre. Le petit Xenos n'était qu'à l'époque qu'un gamin qui n'aspirait qu'à une seule chose : être aimé par sa famille. Mais les choses ne sont pas passées comme prévus. Les Van Baelsar l'avait flanqué à la porte de la demeure à ses huit ans et le petit enfant avait dû vivre dans la rue, survivant par ses propres moyens. Il se disait tous les jours qu'il aurait fallu qu'il y crève et qu'il ne croise jamais la route de ce type louche. Ouais, Ban était stupide... Mais il voulait tellement croire à l'espoir. Plus les jours, les mois, les années défilaient, l'homme n'avait plus confiance en la race humaine. Il commençait même à souhaiter leurs morts. Il se perdait dans les ténèbres et bientôt, il ne pourrait jamais en revenir. Laissant le contrôle à cette bête au fond de lui, qui ne demandait qu'à massacrer en masse des humains.

Mais pas le temps de rêvasser. Le serveur en tenue de pingouin revenait à la charge, bien décidé à l'atteindre. L'argenté était assez surpris par la rapidité de son adversaire. Il fut donc étonné de le voir prendre appui sur le comptoir pour lui sauter dessus afin de lui planter un coup de couteau dans le dos. La chimère se mit à grogner en sentant une douleur vive le piquer et il n'eut même pas le temps de réagir qu'il se retrouva, par la suite, allongé sur le comptoir. Il venait de se faire chopper par la veste et son dos se claqua brutalement sur le bois du bar. Finalement, dans la foulée, il se retrouva avec une sorte de câble autour de la gorge. Il sentit son souffle se couper d'un seul coup et porta ses mains à son cou. Bordel ! Son regard entra en contact avec celui du psychopathe et il ouvrit la bouche pour se mettre à grogner de plus en plus fort. Ses crocs commencèrent à pousser de plus en plus, mais se rétractèrent subitement. Non, il n'avait pas besoin de se transformer pour gagner... Il ne laisserait pas sa partie renard faire le reste. Le mercenaire allait se débrouiller par lui-même.

Il ne pouvait pas rester comme ça... Il finirait par suffoquer et crever comme une merde. Rapidement, il laissa ses jambes se rétracter et d'un seul coup, il lâcha son cou pour attraper l'homme par les vêtements et forcer sa tête à rentrer brutalement en collision avec la sienne. Puis, ses jambes passèrent au-dessus de lui pour que ses chevilles viennent bloquer le visage du tueur de chimères. Il le refit passer par-dessus le comptoir avec la force de ses jambes et l'envoya voler une fois de plus. Maintenant libre, il se mit à tousser et essaya de respirer de nouveau. La douleur dans son dos était vive et maintenant, sa gorge lui faisait mal.... Encore un peu, et le renard auraient perdu connaissance. Sans attendre une seconde de plus pour récupérer, il fonça directement sur l'humain et plaqua sa main sur son visage pour le traîner en courant. Il le souleva d'un coup pour le claquer contre une fenêtre du bar qui éclata, ainsi que les volets, qui s'arrachèrent de leurs gonds. Les deux passèrent à travers et se retrouvèrent dans la rue, devant le lieu du combat. Allongé sur le sol, Ban se mit à tousser et se redressa doucement, relevant la tête vers le taré aux cheveux gris. Il se foutait bien d'avoir des morceaux de verres qui lui rentrait dans la peau. Il ne devait pas quitter des yeux son ennemi

«  C'est bon ? T'as eu ton compte espèce d'enfoiré ?! »

Il se remit sur ses pieds et s'approcha de sa cible. Son pied droit alla s'écraser sans douceur sur la joue du type. Ban commençait à perdre le contrôle. Il ne souriait plus... Il était en colère. Il frappa plusieurs fois à la suite avant de le frapper dans les côtes. Des lumières dans la rue s'allumèrent et des gens apparaissaient à leurs fenêtres. Bientôt d'autres ennuis viendront et il ne valait mieux ne pas rester là... Cependant, Ban n'arrivait pas... non, il ne voulait pas partir tant que cet homme était encore en vie. Il voulait l'humilier avant de lui donner le coup de grâce.    

Rip le bar bientôt !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 69
Who am i !

Au Round-Trip, on s'éclate ! [PV Ban][CLÔT]

MessageSujet: Re: Au Round-Trip, on s'éclate ! [PV Ban][CLÔT] Ven 21 Avr - 14:27
Ses coudes s’enfonçaient douloureusement sur le comptoir, forçant dans ses poignets pour écraser la trachée de son adversaire. Logan rêvait de lui chantonner sa litanie habituelle, défoulant son vocabulaire sur sa victime. Mais l’effort demandait bien trop pour ouvrir la bouche.
Brutalement, il sentit la prise de Ban Silverleigh. Leurs fronts se percutèrent. Il n'aura jamais été aussi prêt de « la gueule du loup ». Il resserra ses doigts entremêlés dans le câble. Mais ceci ne suffit pas lorsque son adversaire le souleva par-dessus le comptoir par la seule force de ses jambes.

« Putain ! Fut la dernière chose qui lui échappa. »

Le frisson habituel qui accompagne une longue chute glissa comme un serpent le long de sa colonne. Logan vola. Il roula sur le sol, propulsé. Lourdement. Les auto-mails ne rendaient pas les chutes agréables. A l'inverse, c’était comme décupler son propre poids. Il freina sa course, sur le ventre. Les coudes en défense contre le bitume. Les yeux fixes dans l’ombre de son visage. Les cheveux éparses tels un voile sur son regard. Les poings serrés sur ses doigts violacés. Le souffle court.

« Pourquoi ? … »

Encore un vestige. Une bribe de conversation d’il y a si longtemps. Chaque coup faisait resurgir une montagne de souvenir. Des images qu’il se refusait de voir. Il fronça un sourcil. Puis il se leva, une main sur le genou pour soutenir ses lombaires fatiguées. Quand il releva la tête, la créature était déjà là. Élancée, la bête ne s'arrêta pas et sa main l'agrippa par chaque joue. Il se sentit partir en arrière dans une foulée paralysante.
Ils passèrent à travers une vitre avec fracas. La complainte des gongs fut perçante. Le mur gronda. Les volets éclatèrent. La cascade fut rapide. Son crâne rebondit violemment contre les pavés de la rue. Quelque chose se rompit. En lui. Il sentit ci et là, le verre lui filer la peau. Les yeux rivés au ciel, il les baissa derechef sur son assaillant qui achevait de lui dire :

«  C'est bon ? T'as eu ton compte espèce d'enfoiré ?! »

Quelque chose lui obstruait la gorge. Il toussa. Quelques gouttes de sang vinrent redonner des couleurs à son visage. Ban Silverleigh s'approchait déjà. Celui-ci lui écrasa le visage d'un coup de pied. Ce fut le coup de grâce. Une sorte de piqûre ingrate. Il plia les bras, prêt à rendre ses coups. Mais les aiguilles s’enchaînèrent. Il leva une main pour protéger son visage. Celle de métal, histoire de pas passer pour un con. Vous voyez ? Mais les semelles de la chimère n'étaient pas faites en coton. C'était à ne plus savoir comment s'y prendre. Si Logan tendait la main de métal, c'était pour mieux se la recevoir contre le front. S'il levait la main droite, il sentait tout de même les coups. A force de ne pas savoir avec laquelle se protéger, il replia les deux contre son nez. Les yeux clos, incapable de contrôler les gémissements qui lui glissaient de la bouche.

« Amusons-nous, lui avait dit l'homme-renard »

Pour une raison incomplète, cette phrase lui revint en mémoire. Elles se mélangeaient parmi les autres. Parmi les promesses assassines qu'il avait glissé aux oreilles de ses précédentes victimes. Celles-ci ne lui avaient jamais infligé ça.

« Je peux me charger de t'arracher l'autre après t'avoir éclaté la gueule. »
« Sérieux, toi... Tu me plais bien ! »
« Je suis quoi... HAHAHA »
« Oui...J'ai déjà tué. »
« Des enfoirés dans ton genre, j'en croise tous les jours. »
« Un homme-renard. »
« Je suis désolé, mais le seul qui ne va pas sortir vivant d'ici c'est... »


Un sourire glissa sur ses lèvres maquillées d'hémoglobine. Soudain, il sentit son flanc s'entasser  sous un coup vivace de la chimère. Il se plia en deux contre le sol, ramenant son bras contre son ventre. Il inspirait fort et vite. Puis il ricana. Ce fut difficile. Il ne comprit pas lui-même. Pas tout de suite. Il glissa sur le dos, lentement, ramenant ses yeux rouges de larmes traîtresses sur le  visage de l'homme-renard. Il lui voyait les yeux ronds. Ronds et brillants comme une sphère en ébullition. Logan ne remarqua pas les lumières alentours qui se propageait comme une traînée de poudre. Il passa ses doigts de chair contre ses joues, agrandissant son regard pour se persuader qu'il ne rêvait pas.

« Je suis sorti. Vivant. Hé-hé-hé. »

Contraint de s’interrompre dans sa chanson ricaneuse de par sa gorge boursouflée, il étendit ses jambes, grimaçant de douleur. Plus il riait et plus la souffrance se propageait. Il était épuisé. Son corps entier la lâchait. Mais il s'appuya sur ses paumes, cherchant à se relever. Le coup qu'il avait reçu à la tête dessinait une cible rouge dans ses cheveux. Il se remit sur ses pieds, tituba et dégringola de nouveau. Ses genoux percutèrent le sol, face à la créature. Oh non, il ne lui donnerait pas le plaisir de pleurer. Il pouvait étaler sa haine, sa colère, souffrir, morfler,… A aucun moment il ne se voyait mourir. C'était absent de sa conscience. Il se souvint enfin pourquoi il riait. Parce qu'il était vivant.
Il cracha une dent entourée d'un halo rouge et releva les yeux sur l'homme-renard :

« Mon compte... Je l'aurais quand tu seras mort ! »

Sa joue lui faisait atrocement mal. Si elle n'avait pas décuplé, ce serait un miracle. Il regarda d'un furtif regard, le bar Round Trip. Il tendit le doigt vers l'intérieur :

« Oh, merci ! Je n'y serais jamais arrivé sans toi ! »

Le verre éparpillé au sol écorchait ses genoux. Il attrapa du regard le reflet d’un morceau en face de lui. Il s'en saisit aussitôt et le planta dans le pied de l'homme-chimère.
Il espérait l'entendre hurler. Lui qui n'avait fait que grogner. Logan retira l'arme d'un coup sec avant de la repiquer dans le mollet. Il recommença, encore. Et encore. À chaque extraction, il peignait son visage d'un trait circulaire. De perles rouges. Un cri lui sortit des entrailles. Cet excès de rage lui venait de loin. Il prit sur lui, le dos redressé et agrippa de sa main bionique, la jambe de la chimère. Il retira l'embout pointu une dernière fois. Et lui enfonça dans le biceps fémoral.
Le verre creusait les contours de sa paume. Logan se saisit de la jambe de la créature, la forçant à descendre. Il avait mal à chaque gestuelle, ne cachant pas sa hargne. Dans ses yeux, reflétaient les lumières alentours. La tête lui tournait. Il souffla :

« Pas si faible que ça. »

Un rire silencieux s'échappait de ses lèvres, incapable de dépasser les décibels. Logan referma son poing contre le bout de verre avant de le flanquer dans le visage de l'homme-renard. Il était trop prêt. Il le savait. Pourtant, il continua. Tantôt le griffant de la pointe du verre, tantôt lui assénant son poing de métal dans la joue. C’était grisant de lui rendre ses coups. Il n'en manquait plus qu'un. Alors il replia son bras tenant la lame et l'enfonça dans l'estomac de la bête.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 561
Silver Fox | The banished
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Roses:
Cadeau(x) Concours:

Au Round-Trip, on s'éclate ! [PV Ban][CLÔT]

MessageSujet: Re: Au Round-Trip, on s'éclate ! [PV Ban][CLÔT] Ven 21 Avr - 18:26
  • Ban Silverleigh
  • Logan

Au Round-Trip, on s'éclate !
Laisser cet humain vivre ou bien l'achever pour calmer la colère naissante chez le renard ? Telle était la question qu'il se posait intérieurement. Comment faire en réalité ? Pour beaucoup le choix était simple : Le laisser en vie. Toutefois, la chimère argenté était prit entre deux feux. Il commençait à perdre pied à cause de l’adrénaline que le combat lui procurait. Se tenant au dessus de sa proie, Ban était en train de lutter sur deux fronts en même temps. A l'intérieur de lui, il y avait cette petite voix qui lui ordonnait d'aller jusqu'au bout des choses et d'en finir avec ce type, mais le côté humain ne voulait pas en arriver là... Pas encore une fois. Pourquoi à chaque fois qu'il essaye d'être tranquille dans son coin, il y avait toujours un emmerdeur pour réveiller les ténèbres en lui ?!

Bien que le destin de ce pauvre mercenaire était tracé depuis sa plus tendre enfance, il s'accrochait encore à ce mince espoir d'avoir le droit d'être libre et heureux. Mais, à chaque fois qu'il remontait la pente, il y avait toujours quelque chose pour l'empêcher de franchir la ligne entre les ténèbres et la lumière... Etait-ce si difficile que cela d'être heureux, de ressentir l'espoir dans un monde tel que celui-ci ? Apparemment... Et encore une fois, il devait faire un choix qui pourrait de nouveau faire pencher un peu plus la balance de ses pêchés. Pourtant, il n'arrivait pas à s'arrêter pour autant. Il continuait malgré lui à frapper le barge avec son pied, commençant à sentir de l’excitation, voir même du plaisir à le faire souffrir et de l'humilier. Que devait-il faire pour garder un semblant de contrôle sur ses actes ?

Pour le moment, le renard frappait toujours le pauvre humain qui était à ses pieds. Il tentait de se protéger un maximum des coups, mais cela ne serait pas suffisant sur le long terme. Ban pourrait très bien s'acharner avec plus de force et lui briser les bras. Toutefois et contre toute attente, l'argenté s'arrêta et reposa son pied sur le sol. Avec un air plus que sérieux et froid sur le visage, il commença à observer la chose face à lui. Pauvre petit humain... Avait-il conscience que le monstre qui se tenait devant lui, aurait pu le tuer depuis le début et lui éviter toutes les blessures qu'il venait de recevoir ? Un élan de bonté ? Certainement pas... Juste l'envie de s'amuser à fracasser quelqu'un pour se défouler un peu. Son adversaire lui indiqua alors qu'il était finalement sortit du bar en vie. Certes, mais il en était de même pour Ban. Celui-ci ne répliqua rien du tout et se contenta de le regarder se lever doucement pour finir à genoux devant la chimère. En voyant cette scène, Ban ne pouvait pas s'empêcher d'afficher un sourire en coin, presque donnant l'impression d'être victorieux. Avait-il enfin son compte ? Surement pas...

Alors que Ban regardait maintenant le doigt qui pointait en direction du bar, il fit l'erreur de détourner le regard pour zieuter un coup le bar dans un piteux état. Il ne se doutait pas que l'humain irait attraper un morceau de verre pour venir le planter dans le pied du grand habillé de rouge. La douleur que le renard le fit froncer d'abord les sourcils et il lâcha un autre grognement.

« Putain...Mais tu ne sais pas t'arrêter le taré ?! »

Jamais Ban ne hurlerait devant un être comme celui-ci. Il ne ferait jamais se plaisir à qui que ce soit dans ce monde. Il s'était juré de ne jamais montrer la douleur qu'il ressentait au fond de lui, quelle soit physique ou psychologique. Promesse qu'il s'était faite à lui-même le jour où les Van Baelsar l'avait renié et jeté dehors sans la moindre explication. Plus jamais... Plus jamais il serait faible. Soudainement, le serveur abîmé de partout, retira son arme pour la planter dans le mollet de l'argenté. Un autre grognement alors que son visage s'assombrissait de plus en plus au fur et à mesure des coups portés. L'humain continuait de s'acharner sur sa jambe, mais Ban tenait bon. Il ne bougeait pas, mais il résistait à l'envie de lâcher un hurlement de douleur. Se mordant les lèvres pour étouffer le moindre son qui voulait sortir de sa bouche. Quelques secondes plus tard, la chimère se retrouva lui aussi à genoux, venant de se faire planter un muscle de sa jambe. Le psychopathe lu rendait maintenant chaque coup au visage qu'il avait reçu de la part du mercenaire. Putain...ça faisait mal... mais pour une raison que le renard ignorait, il se laissait faire, ne répliquant pas une seule fois, n'essayant même pas de se protéger. Arriva enfin le dernier coup, celui dans le ventre. Il sentit quelque chose lui transpercer la peau et entrer à l'intérieur de lui avant que ça s'arrête.

L'atmosphère changea encore... Ban ne bougeait plus. Le poing armé d'un bout de verre était toujours enfoncé dans son estomac. L'homme habillé de rouge, avait maintenant le visage en sang. Il se mit à cracher du sang de la bouche avant de tomber doucement vers l'avant. Percutant son adversaire, évitant ainsi de se ramasser la tronche sur le sol. Les deux étaient toujours à genoux et la tête de Ban était penchée vers l'avant, prenant appuie sur l'épaule de l'humain. Il avait les yeux ouverts, mais dénué de vie à l'intérieur. Pas la moindre étincelle, pas la moindre lueur d'humanité. Ses bras se balançaient comme ceux des marionnettes dont les fils venaient d'être coupés. C'était la fin...

Alors que tout était calme pendant quelques instants. La tension monta d'un cran. Une sorte d'aura lugubre pouvait se faire sentir, bien qu'elle soit invisible à l'oeil nu. L'argenté presque affalé sur l'humain eut des spammes légers. Puis ses spammes se transformèrent petit à petit en un son... Un rire. Toujours le visage penchant en avant, on pouvait entendre l'homme-bête rire bizarrement. L'une des main de la chimère se mit à bouger lentement pour venir attraper celle du serveur. Soudainement, il la serra fortement, sans mesurer sa force et le reste du corps se mit à pencher vers l'arrière pour se remettre droit. Le regard de Ban avait changé... Ses iris rouges avait laissé place à des yeux presque doré et un énorme sourire déformait maintenant son visage ensanglanté. Sans signe annonciateur, l'autre main de l'homme en rouge rentra alors en contact avec le bas du torse de l'humain et monta en une fraction de seconde. Elle était armée de griffes acérés qui arrachèrent des bouts de vêtements sur son passage, mais aussi de la chair.

« Laisses-moi faire mon petit Xenos... Je prends le relais ! HAHAAHAHAHA »

Recommençant à rire alors que du sang volait au dessus de lui, il attrapa subitement l'humain par la gorge et se redressa avec lui. En quelques secondes, le psychopathe n'avait plus pied et les griffes qui serraient son cou, rentraient petit à petit dans sa peau, laissant un liquide rougeâtre en sortir. Le renard se mettait à rire alors que sa main libre se leva pour prendre un peu d'élan, visant le coeur du tueur de chimère.

« Un dernier mot avant de crever comme une petite merde ? ~ »

Plongeant son regard dans celui de sa proie, il n'attendit même pas une réponse que sa main commença à foncer vers la poitrine de l'humain. PAN ! Un coup de feu se fit entendre alors que le renard allait enfoncer sa main... Rapidement, ce dernier jeta un coup d'oeil sur sa droite et vit un groupe d'individus armé et habillés avec des uniformes. La police militaire... manquait plus qu'eux au tableau. L'animal grimaça et lâcha un soupir de dégoût.

« C'est ton jour de chance... Tu restes en vie, mais crois-moi la prochaine fois, je vais t'arracher le coeur et le broyer de mes mains. Sois sage et ne te fais pas tuer par quelqu'un d'autre alors ~ »

Il relâcha sa proie subitement avant de lancer un regard noir aux hommes armés. Bien qu'il était blessé, cela n'allait pas l'empêcher de pouvoir s'enfuir. Il leur adressa un signe de main pour les saluer avant de faire un bond impressionnant en arrière et de filer dans une autre rue. Tss... Il venait de rater l'occasion de tuer ce crétin. Malheureusement avec ce qu'il avait prit dans la gueule...du moins son côté humain, il ne pouvait pas affronter en plus une armée. La décision la plus sage était donc le retrait. Mais, il se fit la promesse de finir ce qu'il avait commencé, si un jour il recroisait la route de ce serveur.    

Le début de la fin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 69
Who am i !

Au Round-Trip, on s'éclate ! [PV Ban][CLÔT]

MessageSujet: Re: Au Round-Trip, on s'éclate ! [PV Ban][CLÔT] Ven 21 Avr - 23:50

Logan s'affala dans son canapé-lit sans aucune grâce, s’assommant un peu plus le visage d'un torchon rempli de glace. Il garda une main fermement repliée dessus pour ne pas qu'il tombe, sentant la fraîcheur atténuer la souffrance sur ses joues, son front et ses yeux. Sa veine temporale pompait avec ferveur, lui donnant la sensation que son cœur avait changé de place. Ceci aurait été foutrement pratique, il n'y a pas si longtemps. Un sourire vint appuyer son sarcasme. Sa main bionique referma ses doigts contre son cou. Il grogna sous le torchon. Les images défilaient dans sa tête sans s’interrompre…

Ils étaient à genoux sur le sol. L'un en face de l'autre. Un silence aplatissait la rue.
La tête de la créature contre son épaule, Logan renversa la sienne en arrière, un souffle court franchissant ses lèvres. Il prit le risque d'y croire. D’espérer qu'il avait réussit. Mais la créature bougeait encore. Par automatisme ? Ça aurait été si beau. Il expira. Son épaule trembla un peu plus. Épuisé, il baissa lentement les yeux sur la bête. Son rire s’élevait dans une cadence croissante. C'était le moment propice pour se relever et s'écarter. C'était sans compter sur la main féroce qui entoura la sienne, resserrant sa prise à mesure que Ban Silverleigh se redressait. Logan eut le temps d'apercevoir la lueur changeante dans le regard de l'homme-renard. L'instant d'après, des griffes lui laceraient sauvagement le torse de bas en haut. La douleur fut vive, accentuée par la fraîcheur du vent. La chimère rit. Elle sembla se parler à elle-même. Mais Logan n'eut pas le temps de s’arrêter sur ce détail. La main jonchée de griffes, Ban Silverleigh le saisit par la gorge.

Il détestait ça. C’était le signe avant-coureur qui signifiait être une proie. La plupart des animaux chassaient ainsi, attrapant de leurs dents acérées, le cou de leurs victimes. C'est peut-être pour ça qu'il se délectait de tuer les chimères en les étranglant. C'était une manière efficace de retourner la situation. Mais cette fois-ci, ça n'avait pas suffit. Logan toussa, retournant le torchon dans l'autre sens. Quelques perles d'eau vinrent se perdre sur son poignet, traçant une ligne entre le sang qui y luisait. Le téléphone sonna. Il l'ignora, le pied tapant contre le plancher dans un rythme cadencé.

Soulevé du sol, son regard resta rivé dans celui de la créature. Il commença à comprendre que quelque chose n'allait pas. La tournure des événements devenait sombre à son égard. Logan en fut persuadé lorsqu'il tenta tant bien que mal de prendre appui avec ses pieds sur le corps de son assaillant. Ses semelles glissaient. Le sang restait coincé dans sa tête. Ses oreilles se bouchèrent. Il ne parvint pas à retrouver son souffle. Ce dernier était bloqué. Cette sensation était insupportable. Plus le temps passait et plus sa conscience s’éloignait comme happé à l’intérieur de lui-même dans une lourdeur sans pareille.

Logan prit le temps d'inspirer et d'expirer. Son index de métal vint tracer le contour d'une cicatrice dans son cou. Puis une autre, un peu plus bas. Son bras retomba mollement contre son ventre et il eut un haut-le-cœur. Sa bêtise le fit rire et il tourna la tête, mécontent.

Un râle lui échappa. Petit à petit. Les ongles de la bête s'enfonçaient dans son cou. Ils percèrent la peau. Cette dernière éclatait comme une groseille entre les doigts. C'était la même chose. Le cœur en sortait, rouge et collant. Ses doigts de métal venaient s'interposer entre la prise de la chimère et sa gorge réclamant délivrance. De sa main de chair, il griffa l'avant-bras qui lui était présenté. Il se savait mal. Mais son corps n'aspirait qu'à la douleur. Logan intercepta du regard la main libre de Ban Silverleigh. Il la suivit tout du long alors qu'elle prenait de l'élan. Il fronça un sourcil et baissa les yeux sur la cible.

« Merde, chuchota-t-il. »

« Un dernier mot avant de crever comme une petite merde ? ~ »

« Fils de pute. »

Loin de savoir qu'il n'était pas éloigné de la vérité, il soutint le regard brillant qui lui fit face.

Logan se rappelait de cette seconde. Cette ultime seconde où il crut qu'il allait mourir. Ce qui était le plus étrange était ne pas avoir eut le temps de penser à quelque chose avant de se faire. Rien. Un vide. Comme l'inconnu.

Le bras de la chimère plongea contre sa poitrine. Un coup de feu retentit. Le temps s’arrêta. Logan baissa les yeux sur les doigts de Ban Silverleigh. Ils lévitaient, crispés, à quelques millimètres de son organe vital. Le rebond frénétique de son cœur lui faisait presque toucher le bout de ses ongles. Ne pouvant pas tourner la tête comme le fit la créature, il se contenta de la relever. Il sentit que la situation venait de changer. Et putain, ça. Ça. C'était bon !
Ses pommettes se rehaussèrent. Il rit comme il put, buvant l'oxygène bienvenu.

« C'est ton jour de chance... Tu restes en vie, mais crois-moi la prochaine fois, je vais t'arracher le coeur et le broyer de mes mains. Sois sage et ne te fais pas tuer par quelqu'un d'autre alors ~ »

Il dégringola. Toutes griffes au-dehors. L'homme-renard l'avait relâché. Il fila rapidement, sans manquer de saluer les forces de l'ordre.

« Putain... Faut que je le retrouves, murmura Logan. »

Il retira le torchon de sur ses yeux, tâtant son torse bandé de bas en haut. Le téléphone sonna de nouveau. Il s'en saisit promptement :

« Mon bar ! Beugla une voix masculine. Mon bar !! »

Logan éclata de rire et raccrocha. Il n'en avait cure, les yeux rougis et le visage pâle. Il n'aspirait qu'à une chose :

« Amusons-nous. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Who am i !

Au Round-Trip, on s'éclate ! [PV Ban][CLÔT]

MessageSujet: Re: Au Round-Trip, on s'éclate ! [PV Ban][CLÔT]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Former Crack Cocaine User to the Second Round of Haiti’s Fraudulent Election
» Trip à trois!
» 5eme ROUND
» TITAN ROUND II
» Very Bad Trip

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: CENTRAL CITY :: CENTRAL CITY :: BAS QUARTIERS-