RSS
RSS

Trolls du Staff

19/06/2016 : Kira Even devient le Punching-ball officiel de Ban
08/2016 : Pride s'est fait troller sa signa ! La prochaine victime sera...
14/09/2016 : Venestraale s'est fait troller sa signa ! On peut difficilement être plus moche et mignonne à la fois qu'elle xD
03/11/2016 : C'est au tour de Jean de subir les pitreries de notre fonda' adorée ! Tronche de poivrot ou piqué par des guêpes ? Les deux ensembles ? Ca doit faire mal...
14/02/2017 : Il ressemble à un asiat' croisé avec un pékinois.... Son nom est Flmeeeeeeeen Alchemist ! He has trolled !!!
08/05/2017 : Dancho s'est fait avoir par la vilaine Fonda.... Chantons tous ensemble ! "Dancho-Danchomeeeeen !!!"
12/06/2017 : Le Fullmetal se fait avoir ! Il perd toute la confiance de ses amis après la publication de sa nouvelle signature ! Comment les frères Elric vont surmonter cette épreuve ?"

WANTED !

Staff



Petites annonces

D'après les rumeurs, le Généralissime King Bradley aurait été vu dans les jardins du Q.G, tondant la pelouse avec un tablier rose.
Event Festival à Central ! Cliquez et venez donc participer à l'aventure o/

Event Festival : Requiem for a dream

Vous êtes tous invités à la fête ! Soyez prêteeeeeeeeeeeeees !
Evy S. Evans - " Recherche mon ami d'enfance : Vayn E. Draeger.
Merci de bien vouloir ramener son derrière au plus vite ! "
Solf J. Kimblee - "Recherche rapidement un Ishbal du nom de "Scar" pour le faire exploser.
Recherche aussi le Docteur Marcoh-san pour le ramener dans sa cellule et lui demander un autographe pour la conception de sa belle pierre philosophale. "
Témoin effrayé - "Faites attention à vous ! Scar n'est pas un véritable humain, c'est un Dalek déguisé... Fuyons !!!"
"EXTERMINATE"
ATTENTION ! Central (Ou la nouvelle Tapalousie ) connait une nouvelle vague d'attentats !
On raconte que le Fullmetal et le Flame Alchemist s'amusent à se déguiser en femme et à; je cite : "se dépoiler le corps". Rentrez vos enfants aussi vite que vous le pouvez... L'apocalypse est proche.


Musique

©linus pour Epicode
En bref


 

avatar
Messages : 154
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Roses:
Cadeau(x) Concours:

(PV Nora Souames) Lorsque la terre trouve une plante (partie 1 fini)

MessageSujet: (PV Nora Souames) Lorsque la terre trouve une plante (partie 1 fini) Jeu 13 Avr - 21:02
Avant même de le réaliser, le jeune homme était égaré au cœur même de central, même s’il y passait régulièrement dernièrement.  Il avait juste voulu aider un enfant égaré, mais maintenant qu’il l’avait reconduit chez sa grand-mère, il ne savait plus du tout sa position. C’était bien la veine de l’Alchimiste en uniforme bleu de s’être ainsi égaré, surtout avec tout ce qui se passait à la capitale. Il ne voulait pas finir en menu haché et laisser son fils seul à nouveau.

Il était venu à Central parce que son supérieur l’avait mandaté d’aller porter une lettre au Quartier Général de central en personne. Mais voilà qu’il était totalement égaré et sans la moindre once de discrétion. Il est vrai que sa chevelure de neige le démarquait de la plupart des citoyens, tout comme sa démarche un tantinet hésitante et la montre en argent posés contre sa ceinture, bien visible. L’on pouvait dire de lui qu’il était un joli garçon, mais ses cheveux éloignaient souvent les curieux.

Le chien de l’armée portait un grand sac sur son dos, ce qui rendait son identification encore plus simple. Il était Greentomb, l’alchimiste d’État spécialiste des plantes en toutes sortes qui avait participé au massacre et qui arborait un grand sourire. Des rumeurs circulaient sur le fait qu’il était un homme asocial et un excentrique. Malgré son sourire, la population adulte avait tendance à se méfier de sa gentillesse.  De plus, il se faisait souvent surprendre à câliner une tortue, ce qui avait contribué à sa mauvaise réputation.

Lorsque Greentomb passait, les catastrophes arrivait, et ce, même s’il n’y avait jamais eu de blessés en sa présence. Il aidait les citoyens sans rien demander en retour et il se faisait ridiculiser dans son dos. Lui-même, avait cessé d’accorder de l’importance à ce que les gens pensaient, tandis qu’il les aidait malgré tout. Il se disait qu’un beau jour ils verraient ses efforts. Plus d’une fois il avait fait croitre des légumes pour des pauvres affamés, ou donné une partie de son salaire aux charités, mais rien n’y faisait. Il restait l’alchimiste que personne ne voulait voir.

Il n’osait pas demander son chemin, tandis qu’il errait dans les ruelles de travers. Il s’était même fait traiter d’Ishval par un marchand à qui il avait simplement voulu acheter un pain. Il en fallait plus pour l’irriter, alors il s’était contenté de le remercier poliment pour le pain et repartir avec le sourire. Peut-être que son errance le mènerait jusqu’à un souvenir à ramener à son fils qui reposait à la maison de sa gardienne et tante de cœur.

De nombreux visages le fixaient, encore plus lorsqu’il s’enfargea sur une irrégularité du trottoir et qu’il s’écrasa le visage en plein sur le sol pavé. Il ne s’était pas loupé, mais il se releva par lui-même sans demander de l’aide. Cela allait sans doute s’ajouter à sa réputation, mais il ne voulait inquiéter personne. Il sentait un liquide couler de son nez mais il ne voulait pas y prêter attention. Il avait une phobie du sang sérieuse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 158
Who am i !

(PV Nora Souames) Lorsque la terre trouve une plante (partie 1 fini)

MessageSujet: Re: (PV Nora Souames) Lorsque la terre trouve une plante (partie 1 fini) Ven 14 Avr - 15:52

— Lorsque la terre trouve une plante —


La semaine, pleine de rebondissement, touchait enfin à sa fin. Nora avait fait de multiples rencontres, des plus exceptionnelles au plus étranges. Central avait beau être une ville immense où l'on tombait vite dans l'ennuie, lorsque l'on se baladait tous les jours comme Nora, on trouvait rapidement matière à divertissement. Et puis, elle avait revu le rouquin Rowan et était relativement contente qu'il ait été ravit de la revoir, peut-être deviendraient-ils amis un jour, qui sait... Toujours est-il qu'elle était, en ce jour merveilleux, très heureuse d'être à Central City.
D'ailleurs, c'est ce jour précis que le jeune ami de son père qui l’héberger trouva bon de sortir avec elle, l’emmenant au restaurant pour le déjeuner. Nora en fut fort ravit, son amour pour la nourriture remontait à bien longtemps et elle ne pouvait résister à pareil invitation. Évidemment, il n'y avait rien d’ambiguë derrière cela, elle sortirait avec cet homme comme l'on sort avec un ami ou un parent proche. De plus, il la connaissait depuis qu'elle et ses sœurs habitaient à Est City, autant dire qu'elle le voyait presque comme un membre de la famille.
Voilà pourquoi la jeune femme au teint olive se retrouva en ce merveilleux après-midi plutôt chaud au milieu d'une terrasse de restaurant, assise en face d'un homme d'une trentaines d'années, conversant gaiement. Ils parlaient de chose et d'autre, attendant leurs repas.
C'est alors qu'en observant distraitement la rue, Nora vit un jeune homme aux cheveux blanc tomber au sol. Il est vrai que sa chevelure lui donnait des airs d'Ishval mais Nora n'en prit pas compte, la jeune Alchimiste se redressa avec virulence, prête à accourir pour l'aider. Cependant, l'homme à ses côtés la retint.

" Pas la peine, il va se lever tout seul... C'est un alchimiste tu sais, il n'a pas bonne réputation. "

Puis il se leva pour aller faire un besoin que la nature réclame. La jeune femme ronchonna, observant le garçon aux cheveux blancs se relever, elle ne remarqua que très tardivement son uniforme aux couleurs du pays, ce qui attira d'autant plus son regard. Il devait être un alchimiste d'état... Nora ne les admiraient pas, pas tous en tout cas. Elle n'éprouvait pour eux qu'un profond respect, comme d'un soldat vis à vis de ses supérieurs. Et, malgré les recommandations de son logeur, elle ne put s'empêcher de se lever. Elle marcha, le regard fuyant, jusqu'à cet alchimiste. Elle avait vu le sang sur son nez et était presque choquée que personne ne soit venu l'aider avant.
Elle s'arrêta devant lui et dit d'une voix timide et respectueuse :

" Excusez moi... Vous avez besoin d'aide ?... Je veux dire... Vous saignez monsieur l’alchimiste... "
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 154
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Roses:
Cadeau(x) Concours:

(PV Nora Souames) Lorsque la terre trouve une plante (partie 1 fini)

MessageSujet: Re: (PV Nora Souames) Lorsque la terre trouve une plante (partie 1 fini) Ven 14 Avr - 16:32

" Excusez moi... Vous avez besoin d'aide ?... Je veux dire... Vous saignez monsieur l’alchimiste... "

Cette demoiselle qui l’avait abordé ainsi d’une voix timide et polie semblait vraiment se soucier de son état. La surprise se teintait bien sur son visage blême. Il était sur le point de décliner poliment son offre avec sa politesse habituelle, mais la mention du mot sang le fit frissonner d’un coup. Instinctivement, il essuya le sang du revers de sa manche sans regarder, puisqu’il ne devait absolument pas voir le liquide, sinon il était bon pour perdre connaissance.

Il se calma, puis lui fit un poli sourire. Elle avait un air familier, celui d’un homme qu’il avait déjà croisé sur le champ de bataille, mais ce n’était sans doute qu’un hasard. Adalwen s’exprima ensuite de son ton habituel, un peu trop fort. Il allait sans doute encore passer pour un fou.

- Merci de vous soucier de mon état, mademoiselle, mais ce n’est pas une blessure sérieuse.

Son nez était sans doute fracturé, mais il préférait chasser cette perspective de son esprit, il ne pouvait supporter la vue du sang depuis la mort de son frère jumeau. Il devait admettre qu’il était extrêmement rare qu’une personne lui témoigne une moindre once de gentillesse. Peut-être ne savait-elle pas sa réputation, ou peut-être était-elle l’une de ces personnes qui se faisaient leur propre avis sur les gens? Quoi qu’il en soit, il ne voulait pas que les gens la jugent à cause de sa réputation. Il s’inclina poliment face à elle pour la saluer dans les normes.

- Je pourrais vous poser une question assez simple? C’est gênant à admettre, mais je me suis perdu et je dois rejoindre le quartier général.

Il se frotta les cheveux tout en riant d’un rire un peu gêné. C’était une manie qu’il avait hérité de son meilleur ami Rowan. Un optimisme à toute épreuve et cette manie de se frotter les cheveux lorsqu’il était gêné. Lorsqu’il retira sa main de derrière ses cheveux, avant même qu’il n’entende la réponse de cette demoiselle, il remarqua le sang sur sa manche de son uniforme et perdit brusquement connaissance. Cela était le principal point sur lequel on se moquait de lui : son incapacité à supporter le sang sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 158
Who am i !

(PV Nora Souames) Lorsque la terre trouve une plante (partie 1 fini)

MessageSujet: Re: (PV Nora Souames) Lorsque la terre trouve une plante (partie 1 fini) Ven 14 Avr - 18:08

— Lorsque la terre trouve une plante —


L'homme se mit a frissonner. Nora ne le vit pas réellement, mais son empathie lui permit de ressentir légèrement le malaise soudain de son interlocuteur. Elle ne sut pas si c'était elle ou quelque chose qu'elle avait dit qui le mettait si mal à l'aise mais dans tous les cas cela la blessa un peu. Disons qu'elle se sentit soudainement gênante et se mordit l'intérieur de la joue, attendant une réponse. Le garçon aux cheveux blanc chassa du revers de sa main la goutte écarlate qui perlait le long de son nez. Il se calma immédiatement après.
Nora haussa les sourcils puis les fronça, avait-il peur du sang ? Elle se le demanda, sa réaction ne pouvait être que cela, ou bien était-il simplement mal à l'aise en sa compagnie. Elle préféra croire la première hypothèse, étrangement.
L'homme sourit.

" Merci de vous soucier de mon état, mademoiselle, mais ce n’est pas une blessure sérieuse. "

Son ton été fort, familier, un ton qui fit sursauter la jeune alchimiste. Elle s'attendait de la part d'un membre si important d'Amestris une réaction un peu plus... Froide ? Nora les respectait comme des supérieurs mais les voyait comme des êtres à part; inatteignable. Loin d'être impressionnée par eux, cependant.
Nora observa la blessure, vu l'inclinaison que prenait son nez, le jeune homme ne devait sûrement pas n'avoir rien de sérieux. Elle n'était pas médecin et ne s'était jamais vraiment intéressée à ce genre de chose, mais elle était consciente que lorsqu'un nez était cassé il prenait peu ou prou cette forme, de plus les saignements de faisaient que confirmé ses pensées. Elle s'apprêta à répondre sur un ton encore moins assuré lorsque l'alchimiste s'inclina poliment. Ne s'attendant pas à tant de familiarité venant d'un alchimiste d'état resta relativement surprise.

" Je pourrais vous poser une question assez simple? C’est gênant à admettre, mais je me suis perdu et je dois rejoindre le quartier général. "

Nora arqua un sourcil, perplexe. Il était militaire et incapable de retrouver son Q.G ? Cela aurait presque put être comique si notre jeune femme n'était pas aussi tendue face à cet alchimiste. Elle se contenta donc d'observer avec surprise sa gestuelle comparable à celle de Rowan, l'homme qu'elle avait rencontrer dans le parc. Le rapprochement était flagrant lorsqu'on les observait.
Elle ouvrit la bouche, prête enfin à répondre lorsque le garçon tomba subitement ,s'écroulant sur le pavé. Surprise, Nora eut à peine le temps de le retenir, le saisissant sous les épaules pour ne pas qu'il s'écrase trop violemment.

" Monsieur ? Monsieur l'Alchimiste ?! Vous allez bien ?! "

Elle sentie la panique montée en elle lorsqu'elle ne reçu aucune réponse. Pourquoi s'était il évanouhit ainsi ? Les pires scénarios commençaient déjà à poindre dans sa tête, elle se laissa doucement glissée à genoux, elle avait beau être une femme plutôt forte, le poids de la panique et de l'homme elle ne pouvait supporter. Aussi, elle allongea le garçon et posa son oreille sur son torse, histoire de voir s'il était en vie... Elle entendit ses battements, poum... poum... poum... Rien à signaler de ce côté si. Si la panique se faisait moins violente, elle était bien présente et elle regarda les nombreux passants qui marchaient sans réagir.

" Hey ! A l'aide ! Vous voyez bien qu'il fait un malaise !... "

Personne ne réagit... Ils devaient le prendre pour un ishval réfugié malgré son uniforme. L'alchimiste eut les larmes aux yeux tant elle angoissait. Elle ne savait pas quelle attitude adopter et regarda l'homme endormit. Il respirait, son cœur battait alors quoi ? Qu'est ce qu'elle pouvait faire ?!
Soudain, de légère bribes d'informations sur les malaises lui vinrent à l'esprit, des choses que son père lui avait plus ou moins apprise lors de leurs entraînement. Aussi, elle ouvrit doucement, timidement, le col du garçon et lui ouvrit la ceinture après l'avoir poser ne position latéral de sécurité. Elle lui abaissa la tête et lui ouvrit la bouche. Elle ne pouvait rien faire de plus, rien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 154
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Roses:
Cadeau(x) Concours:

(PV Nora Souames) Lorsque la terre trouve une plante (partie 1 fini)

MessageSujet: Re: (PV Nora Souames) Lorsque la terre trouve une plante (partie 1 fini) Ven 14 Avr - 21:22
Un bon dix minutes s’était écoulé avant qu’il ne revienne à lui d'un coup brusque. Son souffle était soudainement hésitant et son expression confuse tandis qu’il tentait de se relever brusquement. Son regard vert s'attarda à gauche puis à sa droite, comme s’il cherchait quelque chose, puis tout se calmait. En se calmant, son visage devint teinté de rouge pivoine dû à une certaine gêne. Il réalisait que sa ceinture et son col étaient ouverts et qu'il avait , encore une fois, eu un malaise en public. Sans la moindre hésitation, il rattacha les deux en vitesse, avant de remarquer la présence de la jeune fille accroupie à côté de lui.

Sans qu’il ne puisse se contrôler, un petit rire involontaire et timide sortit de sa gorge, tandis qu’il se passait à nouveau une main derrière sa tignasse blanche. Il allait avoir toute une réputation maintenant. Il fallait dire que depuis qu’il portait son automail, les chutes s’étaient accentuées. malgré lui, il ne s’était pas encore tout à fait habitué à son dernier modèle de prothèse qui n’était pas de grande qualité, puis qu’il ne savait pas vraiment ou trouver un mécano de perfection. le jeune père était bien conscient que son attitude n'était pas forcément exemplaire, mais son efficacité au travail était remarquable.

Il offrit finalement un sourire à la demoiselle avant de lui adresser à nouveau la parole encore sous l'effet de sa grande gêne.

Erh… c’est vraiment gênant ça… merci de m'avoir aidé, mademoiselle. Je suis désolé de vous avoir pris de votre temps en raison d’une bête phobie. J'ai sans doute entaché l'image de mes semblables en exposant ma faiblesse. je m'en voit navré que vous aviez eu à voir cela. Comment puis-je vous remercier décemment, mademoiselle?

Il se releva sur ses deux pieds tout en s'exprimant avant de récupérer son sac d'où dépassait la tête mécontente d’une tortue troublée dans son sommeil. Il caressa de sa paume la tête de l’animal qui s'apaisa avant de remettre tout son attirail sur son dos. Il alla ensuite face à la jeune fille avant de faire une courtoise révérence devant elle en guise de remerciements. Il était manifestement sincère et respectait les protocoles à la lettre malgré son apparence inhabituelle.

Autour d’eux, les passants sourient en coin face à l'insolite scène et iraient raconter de nouvelles rumeurs au sujet de Greentomb. Déjà, il pouvait voir qu’ils murmuraient entre eux. De nouvelles surement, cela ne faisaient aucun doutes. Il s’en fichait, il ne laisserait pas si peu l’affecter. Le moindre qu’il pouvait faire pour cette gentille demoiselle était de lui donner de l'argent ou de lui payer un repas. Lorsqu'il se redressa, il sortit son portefeuille de ses poches avant de sortir une liasse de cenz.

Vous… voulez combien pour votre aide? Et… pour mon autre question, croyez vous que ce serait trop ambitionner sur vous que je vous demande si vous pouviez me guider vers le Quartier Général. Je sais, cela peut paraître ironique, mais je ne suis pas affecté à Central. Cette ville est si grande comparée au Sud.

Il souriait en riant légèrement, un peu gêné. Il n’était pas habitué aux gentils samaritains, alors il craignait d’abuser de leur gentillesse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 158
Who am i !

(PV Nora Souames) Lorsque la terre trouve une plante (partie 1 fini)

MessageSujet: Re: (PV Nora Souames) Lorsque la terre trouve une plante (partie 1 fini) Mar 18 Avr - 16:59

— Lorsque la terre trouve une plante —


Quelques dix minutes plus tard, l'alchimiste d'état rouvrit les yeux. D'abord il papillonna avant de se redresser subitement, ses orbes bleues grandes ouvertes. Paniqué, il regarda à droite puis à gauche avant de reprendre peu à peu ses esprits et, alors qu'il se calmait, il s'empourpra doucement. Nora recula un peu surprise par le soudain regain d'énergie de l'homme et rougit de même, elle savait qu'il rougissait certainement à cause de son col et de sa ceinture ouverte, qu'il s'empressa d'ailleurs de refermer. Il lâcha un petit rire nerveux avant de venir se frotter la tête. Nora ne remarqua qu'à ce moment là l'automail qui remplaçait son bras. Elle écarquilla les yeux avec surprise mêlée de curiosité, penchant un peu la tête sur le côté à la manière d'un chien. Elle se demanda quelle histoire fabuleuse devait avoir cet alchimiste et comment avait il put rentrer dans l'armée avec sa peur du sang qu'il avait été aisé pour la demoiselle de deviner.
Finalement, il lui offrit un sourire avant de prendre la parole.

" Erh… c’est vraiment gênant ça… merci de m'avoir aidé, mademoiselle. Je suis désolé de vous avoir pris de votre temps en raison d’une bête phobie. J'ai sans doute entaché l'image de mes semblables en exposant ma faiblesse. je m'en voit navré que vous aviez eu à voir cela. Comment puis-je vous remercier décemment, mademoiselle ? "

tout en parlant, il s'était relevé, imité par la jeune femme dont le regard brun fut attiré par le sac que l'alchimiste reprenait. Elle se fichait bien du sac, c'était ce qu'il y avait à l'intérieur, du moins qui en sortait, qui attirait sa curiosité. Une petite tête écailleuse au regard sévère émergea de l'ouverture. Nora eut un sourire attendri en la voyant, la jeune alchimiste adorait les animaux et elle trouvait les tortues drôlement mignonne. Comment diable un homme avec une tortue pouvait avoir mauvaise réputation ? Ça c'était un mystère qu'elle comptait bien percer !
Une fois toutes ses affaires en ordre, l'homme aux cheveux blanc vînt se planter devant Nora qui n'avait pas encore eut la présence d'esprit de répondre. Il fit une révérence courtoise dont Nora n'avait pas l'habitude, la faisant rougir d'avantage. Il faut dire que le peu de garçons ou d'hommes qui lui adressaient la parole étaient soit, des amis militaires de son père, soit des passant qu'elle connaissait à peine et à part Rowan elle n'avait pas l'habitude de ce genre de manière. Généralement, les militaires la traiter de manière chaleureuse, ou bien avec un certain mépris, mais jamais avec courtoisie.
Elle comprit cependant vite que l'on parlait d'eux, autours. Certain passants ralentissaient leurs courses, s'arrêtaient, les observaient pour sourire et murmurer. Si l'alchimiste semblait indifférent, Nora n'était pas comme lui, elle sentit une vive colère fuser en elle, se retournant à demi elle s'apprêta à répondre lorsqu'elle vit une liasse de cenz être brandit sous son nez.

" Vous… voulez combien pour votre aide? Et… pour mon autre question, croyez vous que ce serait trop ambitionner sur vous que je vous demande si vous pouviez me guider vers le Quartier Général. Je sais, cela peut paraître ironique, mais je ne suis pas affecté à Central. Cette ville est si grande comparée au Sud. "

L'alchimiste rit de nouveau avec gêne tandis que la jeune femme posa son regard stupéfait sur elle. Il était tout bonnement hors de question d'être payer pour service rendu ! D'autant plus qu'à présent, des rumeurs tendancieuses risquaient de tourner. Elle grimaça un peu, sûrement plus mal à l'aise que l'alchimiste. Elle ne savait que répondre, ayant peur d'être ridicule, le stresse augmenta à l'intérieur d'elle et elle finit par braver le tout en posant ses mains sur ses hanches.

" Pour répondre à vos précédentes demande, monsieur, sachez que ce n'est rien de vous avoir aider. C'est naturel, hors je ne peux accepter l'argent que vous me tendez, elle eut un rire nerveux, et ne vous en faîtes pas pour l'image de vos semblables, je m'en fiche. Je veux dire... vous n'êtes pas tous les alchimistes d'état et puis... Il n'y en qu'un seul qui m'intéresse. Quant au remerciement je vous en parlerais sur la route, je n'en ai pas besoin évidemment mais juste une petite demande de rien du tout... "

Elle eut un sourire malicieux incontrôlable et s'inclina respectueusement à son tour, à la manière des hommes car elle ne savait faire autrement. Le fait qu'elle énonce la " route " signifiait qu'elle comptait l’amener au quartier général. Mais au moment où elle s'avança l'homme qui l'héberger sortit du restaurant.

" Nora ! Reviens ici ! Je t'ai déjà dit qu'il ne fallait pas rester avec lui.
- Il ne sait pas où se trouve le Q.G de Central, je l'y emmène et je reviens ! Ne crains rien, si jamais il tente de m'agresser je saurais me défendre ! "


Puis sans que le blond vénitien ne puisse répondre elle saisit la main de l'Alchimiste et commença à marcher.

" Je m'appelle Souames Nora, enchantée. "
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 154
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Roses:
Cadeau(x) Concours:

(PV Nora Souames) Lorsque la terre trouve une plante (partie 1 fini)

MessageSujet: Re: (PV Nora Souames) Lorsque la terre trouve une plante (partie 1 fini) Ven 21 Avr - 2:38

L’alchimiste avait cerné de la colère dans le visage de cette demoiselle à la surprenante empathie. Il s’était habitué à ne plus laisser transparaître ses émotions négatives, alors il était surpris de voir les regards qu’elle jetait à ces passants. Il espérait qu’ils ne diraient pas de rumeurs au sujet de cette gentille âme. Au point ou il en était, il était difficile de ne pas le croire antipathique, alors qu’il s’était juste replié derrière le sourire de cet ami qu’il avait perdu pendant la guerre.

Pour ces gens qu’il aidait régulièrement, il n’était rien de plus qu’un autre chien à la solde de l’armée. Ils le croyait prêt à mordre alors qu’il aurait tout donné pour amener la joie dans ses pas. Adalwen savait bien qu’il avait une réputation exécrable même au sein des militaires. Il avait les mains souillées de sang et pour l’instant rien ne pouvait le racheter. Il n’y avait que son fils adoptif qui ne le jugeait pas. Le fils de son frère lui ressemblait beaucoup, et il ne manquait de rien.

Il essayait d’étudier cette énigmatique demoiselle à la main tendue qui lui faisait un peu penser à ce général de brigade au regard sévère qu’il avait rencontré sur le champs de bataille. Elle était d’un désarçonnant naturel qu’il n’avait plus vu depuis longtemps. Il était extrêmement mal à l'aise, mais son sourire cachait tout. Chaque mots et regards méprisants des civils le détruisait de l'intérieur, mais il devait rester fort. S’il ne pouvait pas le faire pour lui-même, il restait droit au nom de la promesse qu’il avait faite et pour le bien du fils de ce frère qu’il avait été incapable de sauver.
Elle grimaça un peu , suite à sa question et il crut qu’il avait dit quelque chose de déplacé. Puis, au bout d’un court moment qui lui parut très long, elle posait ses mains sur ses hanches, comme si elle était finalement décidée. Ce fut à cet instant qu’elle répondit d’une voix légèrement nerveuse. manifestement, elle avait peur d’être ridiculisée. Mais par qui? Telle était la question qu’il se posait tandis qu’il l’écoutait.

" Pour répondre à vos précédentes demande, monsieur, sachez que ce n'est rien de vous avoir aider. C'est naturel, hors je ne peux accepter l'argent que vous me tendez, elle eut un rire nerveux, et ne vous en faîtes pas pour l'image de vos semblables, je m'en fiche. Je veux dire... vous n'êtes pas tous les alchimistes d'état et puis... Il n'y en qu'un seul qui m'intéresse. Quant au remerciement je vous en parlerais sur la route, je n'en ai pas besoin évidemment mais juste une petite demande de rien du tout... "

Il resta encore plus surpris de cette demoiselle lorsque celle-ci s’inclina poliment devant lui avec un sourire malicieux. Il ne s’était pas du tout attendu qu’elle accepte sans rien demander en retour et rien ne l’avait préparé à cette éventualité. Elle se redressa ensuite et il n'osa pas bouger, encore sous le choc, même si cela ne paraissait pas ou presque. L’alchimiste Greentomb était décidément un excentrique, mais il faisait des efforts pour surmonter le stress de son emploi.

Elle était sur le point de s'approcher de lui, lorsqu'elle fut interrompue par un homme dans la trentaine. Il était certain de l'avoir déjà aperçu quelque part, sûrement un militaire comme lui. Du moins, il pouvait le déduire par sa posture et sa gestuelle. L’homme faisait tout pour faire mine de sa propre non-existence. Comme s’il représentait réellement une souillure à l’armée.

- Nora ! Reviens ici ! Je t'ai déjà dit qu'il ne fallait pas rester avec lui.

- Il ne sait pas où se trouve le Q.G de Central, je l'y emmène et je reviens ! Ne crains rien, si jamais il tente de m'agresser je saurais me défendre !

La réponse ferme mais décidée de la noiraude le surprit, tout comme cette main qu’elle saisissait. Comme s’il allait agresser une innocente… Il ne supportait plus la vue du sang, ce qui lui valait la risée de ses collègues du Sud qui l'envoyait souvent faire les missions de paperasses. Bien évidemment, il aimait beaucoup rendre service et au sud, les plantes représentaient une grosse partie de l’économie.

D‘un pas décidé, elle le traînait au-travers du labyrinthe de Central. Son visage s'éclairait d’un sourire tandis qu'elle déclina son identité. Nora Souames, ce nom de famille lui remit en tête le visage sévère de ce militaire et il fit des liens. Il était mené par la fille de l’un des hommes les admirés de son quartier Général qu’il avait rencontré pendant la guerre. Bien qu’il ne l’avait vu que quelques fois, il avait entendu son nom en bien de la bouche de certains de ses supérieurs. Étant donné qu’il se devait d’être extrêmement poli, il déclina son identité.

-Pour ma part, mademoiselle Souames, je me nommes Adalwen Nito. Mon titre d’Alchimiste est Greentomb , mais vous n’avez pas besoin d’être formelle avec moi. Cette tortue que vous avez aperçue dans mon sac s'appelle Li Ping Ping et elle a très mauvais caractère.

Il la suivait dans les rues comme un petit chien égaré, puis , n'ayant que rarement l'occasion de discuter, il se décida de discuter un peu avec cette gentille demoiselle. De plus, il était fortement intrigué par sa demande.

-Aurais-je troublé une sortie avec l’une de vous fréquentations? Si c’est le cas, vous m'en voyez réellement navré. Je me suis écarté de mon chemin en voyant un garçon perdu qui pleurait. Je n'ai pas pu faire autrement que de l’aider à retrouver son chemin … c’est assez marrant quand j’y pense. Il est de retour chez lui, et je me suis égaré encore plus. Je devrais m’emmener une carte la prochaine fois que je viens dans Central. Je ne pourrai pas toujours compter sur la gentillesse des rares personnes qui ne se moquent pas de moi.

Et le voilà qu’il frottait à nouveau ses cheveux d’une main en riant d’un rire optimiste. Malgré le port de son uniforme bleu, il n’avait pas encore réussi à prouver aux citoyens sa bonne volonté. Combien de fois devrait-il encore se sacrifier pour eux avant qu’ils ne voient tous ses efforts? Il avait fait la guerre , sauvé leurs foyers et entaché ses mains au nom de leur nation. Et tout cela pour quoi?

Il n'avait pas réponses à ses questions et la simple pensée de son frère le fit frissonner de consternation. Bien que ce frisson ait été involontaire et léger, il était trop visible pour être ignoré. Il s’était juré de mettre aux arrêts le salopard qui avait vandalisé la tombe de son cher frère. Quel monstre pouvait avoir ainsi réduit en miettes le lieu du dernier repos de ces gens qui avait sacrifié jusqu’à leur vie pour les intérêts du peuple? Il veillerait personnellement à le mettre aux arrêts!

Il fronça les sourcils à cette pensée brièvement avant de reprendre son expression habituelle. Ce n’était pas qu’il ne voulait pas inquiéter son interlocutrice, mais il ne voulait pas lui faire croire que sa présence l'importuner, ce qui était très éloigné de la réalité. Il avait été troublé par la destruction du cimetière qu’il avait constaté de ses propres yeux. Adalwen était entré dans la zone de sécurité uniquement parce qu’il était Alchimiste d’État.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 158
Who am i !

(PV Nora Souames) Lorsque la terre trouve une plante (partie 1 fini)

MessageSujet: Re: (PV Nora Souames) Lorsque la terre trouve une plante (partie 1 fini) Lun 24 Avr - 10:52
" Pour ma part, mademoiselle Souames, je me nommes Adalwen Nito. Mon titre d’Alchimiste est Greentomb , mais vous n’avez pas besoin d’être formelle avec moi. Cette tortue que vous avez aperçue dans mon sac s'appelle Li Ping Ping et elle a très mauvais caractère. "

Nora ne put s'empêcher de perdre son sourire quelques seconde, pensives, après les mots de l'alchimiste. Greetomb... Oui, cette appellation lui était bien familière, elle l'avait déjà entendu moult fois, dans ses recherches sur le colonel Mustang ou sur le Crimson Alchimist et même de la bouche de son père ! Et chacun avaient des chose différentes à dire. Selon les recherches qu'elle avait effectuer, le jeune homme n'était rien d'autre qu'un chien de l'état à mauvaise réputation, partout où il passait il saccageait tout. Si elle ne s'en était pas intéresser en profondeur il lui était facile de faire le lien. Quant à son père, il parlait de lui comme d'un soldat, un soldat trop gentil sûrement. Il avait évoquer tant d'alchimistes différents... Et pourtant, il n'en eut que deux qui attirèrent la jeune femme.

" Aurais-je troublé une sortie avec l’une de vous fréquentations? Si c’est le cas, vous m'en voyez réellement navré. Je me suis écarté de mon chemin en voyant un garçon perdu qui pleurait. Je n'ai pas pu faire autrement que de l’aider à retrouver son chemin … c’est assez marrant quand j’y pense. Il est de retour chez lui, et je me suis égaré encore plus. Je devrais m’emmener une carte la prochaine fois que je viens dans Central. Je ne pourrai pas toujours compter sur la gentillesse des rares personnes qui ne se moquent pas de moi. "

L'homme frotta ses cheveux de nouveau tandis que sa guide étira un sourire entre la peine et la sympathie. Les personnes qui se moquaient de lui... Voilà précisément d'où venait son attachement pour les deux alchimistes explosifs. Elle avait vécu comme beaucoup de monde les moqueries et gausseries de ses camarades, le rejet, la trahison, le mensonge et l'abandon... Des blessures de l'âme presque irréparable. Certain arrivait à passer outre, mais Nora n'était pas de cela, elle était de ceux qui enferme leurs violences au fond de leurs cœurs, qui attendent avec une colère rageuse le jour, le moment où ils pourront enfin l'expulser. Elle était attiré par ce qui était destructeur, par ce qui était mauvais. Elle était attirée par ce qu'elle avait envie de devenir sans l'assumer, car au fond, elle savait que c'était mal. Mais, comment pouvait elle savoir qu'elle suivait le bien par conviction ou par obligation ? Au fond, Nora n'était rien de plus qu'une femme au sortir de l'adolescence, perdue.
Voilà pourquoi elle éprouvait tant d'empathie, si subite soit-elle, pour le jeune alchimiste. Elle le comprenait, elle arrivait à se figurer ce qu'il ressentait, ce sentiment d'injustice lancinent.
Elle laissa le silence s'installer, s'insinuait entre eux dans une lourdeur désagréable que seuls leurs bruit de pas brisaient. Fronçant doucement les sourcils, affichant un air gênée, elle décida de chasser le silence, elle n'aimait pas ça. Elle le haïssait, il était propice à la pensée.

" Non... Non, c'est un ami de mon père, il est en quelque sorte... Mon tuteur actuel ? Ne vous en faîtes pas, il s'en remettra. Au pire des cas il préviendra mon père, au mieux il comprendra. "

Une réponse brève qui ne lui ressemblait pas, mais le jeune homme ne pouvait pas le savoir. S'il était, comme elle, empathique, il pourrait cependant ressentir la colère et la rencoeur qui bouillonnait dans l'estomac de la jeune femme, brûlant son corps d'une rage subite que provoquait l'injustice.
Vite, il fallait parler.
Nora tourna, dans une ruelle ,traînant toujours l'alchimiste derrière elle, elle demanda.

" Excusez moi mais... Vous devez sûrement avoir des contact parmis les alchimistes d'états n'est-ce pas ? Elle ralentie son allure. Je ne veux pas vous importunez... Et ne vous sentez pas obligé d'accepter mais... J'aurais une demande à vous faire, en tant que... Remerciement ? Donnant donnant hein- "

Elle se retourna vivement. Elle était mal à l'aise, la colère s'était fondue dans sa gêne, c'était en quelque sorte une bonne chose. Pour Nora, c'était l’occasion ou jamais, il fallait demander.

" Je voulais savoir si jamais vous connaissiez le Flame Alchemist ?... C'est qu'il est un homme que j'admire tout particulièrement et... Hm... Ce n'est vraiment pas facile de faire pareil demande ah ah ! Serait-il possible que je puisse le rencontrer, avec votre aide, s'il vous plaît ?... "
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 154
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Roses:
Cadeau(x) Concours:

(PV Nora Souames) Lorsque la terre trouve une plante (partie 1 fini)

MessageSujet: Re: (PV Nora Souames) Lorsque la terre trouve une plante (partie 1 fini) Sam 29 Avr - 20:52
L’alchimiste l’observa se tourner vers lui , puis lui formuler sa demande avec un sourire gêné qui tranchait nettement avec la colère qu’il avait senti un peu plus tôt. peu importe ce qu'elle lui demanderait, il le ferait sans hésiter. Ou, si c'était hors de ses capacités de convalescent, il le ferait lorsqu’il serait rétabli. manifestement, il était aussi doué pour dissimuler ses émotions que ses blessures. À force de parler, sa mâchoire blessée lui faisait des siennes.

" Excusez moi mais... Vous devez sûrement avoir des contact parmis les alchimistes d'états n'est-ce pas ? Je ne veux pas vous importunez... Et ne vous sentez pas obligé d'accepter mais... J'aurais une demande à vous faire, en tant que... Remerciement ? Donnant donnant hein- "

Il avait déjà une bonne idée du genre de demande qu'elle lui ferait, et si cela respectait sa prédiction, il pourrait le faire sans problème. Ses gants couvraient sa main bandée et presque inerte. À première vue l'éclat de ses attelles pouvaient faire penser à un automail, mais ce n’était pas cela. Il sortait à peine de l’hôpital et devait déjà aller porter un message de la part de son supérieur. cette lettre qu’il gardait soigneusement contre lui était en fait un rapport rédigé par un collègue en son nom, puisqu’il ne pouvait pas écrire.

" Je voulais savoir si jamais vous connaissiez le Flame Alchemist ?... C'est qu'il est un homme que j'admire tout particulièrement et... Hm... Ce n'est vraiment pas facile de faire pareil demande ah ah ! Serait-il possible que je puisse le rencontrer, avec votre aide, s'il vous plaît ?... "

Voilà donc l’alchimiste qu'elle admirait tant. Cela ne le surprenait pas du tout, au même point qu'elle lui aurait demandé de rencontrer l’alchimiste Fullmetal. Il avait deviné juste encore une fois, et cela le fit rire de son rire caractéristique, bien que celui-ci était teinté d’un peu de douleur. cette douleur, il l'avait laissée échappée sans le vouloir. Après tout, il était un humain et non une machine. Déjà, il s'exprimait naturellement malgré une fracture de la mâchoire, ce qui ne manquait pas de perturber les employés de l’hôpital où il logeait jusqu'à ce matin.

Il était toujours en congé, mais il avait tout de même enfilé son uniforme par soucis de formalité. Finalement son idée n'avait pas été si mauvaise, puisqu’il devrait présenter cette charmante demoiselle au Flame Alchemist. Sa mèche rebelle couvrait la plus grande partie des deux cicatrices parallèles sur son visage, encore fraîches. Sous son uniforme, des bandages enserrait toujours son corps qui se remettait d’une fâcheuse rencontre.

-Oui, certainement. Lorsque nous serons rendus au Quartier Général, vous n'aurez qu’à me suivre. Cela paraîtrait étrange que je le fasse sortir de son bureau pour vous rencontrer, alors je vais vous mener jusqu'à lui.

Il frotta à nouveau ses cheveux de sa main gauche, puisque la droite était celle qui était blessée Bien sûr, après cela, il en devrait une à cet Alchimiste, mais cela ne le dérangeait pas. Qu'est-ce qu’il ne faisait pas pour faire plaisir? Puis, il en profiterait pour lui remettre son rapport. Deux pierres d’un coup! Au vu de sa réputation d'asocial, il devait jouer serré.

-Oui, je sais, ce n'est pas habituel, mais c’est un cas d’exception. Au pire, je me ferai taper un peu sur les doigts, mais ce n'est pas grave. je me charge de toutes questions que mes collègues pourraient vous poser. Il n’y a pas de mal à empirer une réputation exécrable de base. Cela ne fera qu’alimenter encore leurs discussions.

Le jeune alchimiste d’État replaça ensuite le col de son uniforme avant de lui faire signe de continuer à marcher. Il était de bonne humeur, même si son visage conservait ce sourire constant. D’une certaine optique, il pouvait comprendre ce qui pouvait terrifier plusieurs individus, puisqu’il avait un oeil de verre et une cicatrice qui s’étirait de sous celui-ci jusqu’à la naissance de sa clavicule.

-Ne vous en faîtes pas pour moi, j’ai connu bien pire que les commères. Des rumeurs à mon sujet, il y en a beaucoup. Si mes cheveux ne posent pas problème, c’est mon léger accent ou encore mon sourire. L’associable excentrique que je suis peut encaisser.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 158
Who am i !

(PV Nora Souames) Lorsque la terre trouve une plante (partie 1 fini)

MessageSujet: Re: (PV Nora Souames) Lorsque la terre trouve une plante (partie 1 fini) Dim 30 Avr - 14:09
L'alchimiste Green Tomb ne sembla guère surpris. Avait-il deviné à l'avance ce qu'elle allait demander ? Il faut dire que le Colonel Roy Mustang n'était pas un homme inconnu et que beaucoup de gens comme elle l'admirait - et le haïssait également, cela faisait partit du métier de chien de l'état.
L'alchimiste rit légèrement, Nora resta coi devant son rire et se demanda si elle devait se vexée, finalement, l’expression de douleur qui suivit ce rire trancha la question. Elle abandonna ses interrogations pour s'en poser de nouvelles. Pourquoi avait-il si mal ?
Certes, elle avait vu une longue cicatrice lui barrant le visage, passant par un oeil de verre, mais cela devait daté d'il y a plus longtemps, cela lui faisait il encore mal ? Elle n'osa le demander, de peur de paraître impromptu.

" Oui, certainement. Lorsque nous serons rendus au Quartier Général, vous n'aurez qu’à me suivre. Cela paraîtrait étrange que je le fasse sortir de son bureau pour vous rencontrer, alors je vais vous mener jusqu'à lui. "

Il se frotta le crâne après ses mots. L'alchimiste brune le fixa sans un mot, au début. Elle fut totalement désarçonnée pas ses propos. Il allait la mener directement dans le bureau de son idole ? Vraiment ? S'en était presque irréaliste. Dans tous les cas, elle ne pouvait espérer mieux et son cœur se mit à battre plus vite, d'excitation. Elle était vraiment heureuse et espérait de tout coeur que Adalwen tiendrait parole.

" Oui, je sais, ce n'est pas habituel, mais c’est un cas d’exception. Au pire, je me ferai taper un peu sur les doigts, mais ce n'est pas grave. je me charge de toutes questions que mes collègues pourraient vous poser. Il n’y a pas de mal à empirer une réputation exécrable de base. Cela ne fera qu’alimenter encore leurs discussions. "

Elle fronça un peu les sourcils, perplexe et peinée. Elle ne voulait pas aggravé sa situation et ne comprenait pas vraiment comment il pouvait la supporter. Elle même avait connue le rejet, comme beaucoup d'humains sur terre, mais elle ne l'avait pas supporter. Pas autant que lui. Elle se retourna, dos à lui, reprenant la marche.

" -Ne vous en faîtes pas pour moi, j’ai connu bien pire que les commères. Des rumeurs à mon sujet, il y en a beaucoup. Si mes cheveux ne posent pas problème, c’est mon léger accent ou encore mon sourire. L’associable excentrique que je suis peut encaisser.
- Merci... Beaucoup. "

Se contenta-t-elle, au début, de répondre avec empressement. L'homme aux cheveux blancs pouvait il sentir son soudain malaise ? Car elle n'arrivait à sentir que cela. Elle se mordit doucement la lèvre, l'excitation était montée si vite qu'elle avait du mal à identifié ses émotions, tiraillée entre la joie, l'empathie qui faisait naître de la colère et de la peine. Elle ne savait comment réagir, puis finalement, se mit à sourire doucement.

" Vous savez, je connaissez quelqu'un un peu comme vois. C'était une jeune fille, une amie, un peu idiote et maladroite mais je l'appréciais quand même. Elle s'est mise à avoir mauvaise réputation à cause de son excentrisme, sa timidité la desservit et sa peur du jugement l'enfonça. Elle réagit, au départ, avec violence. Puis elle décida de ne rien faire, les chose empirèrent, les rumeurs devenait des paroles lâchées au grand jour. Elle ne savait plus comment se défendre, moi je lui dis de se battre, sa sœur lui dit d'ignorer. Elle se battit. "


Elle fit une légère pause, reprenant son inspiration. Elle avait parlé bien vite.

" Puis elle remarqua rapidement que les gens cessaient de l’embêter, lorsqu'elle les frappait. Et puis, ça la soulageait, la violence. Pourtant ils revenaient toujours. "


Elle s'arrêta.

" Parfois je me demande ce qui se serait passer si elle avait eut le courage de supporter les insultes sans hausser le ton. Comme vous, entre autre. "

Avait-il compris qu'elle parlait d'elle ? Cette amie, qu'elle haïssait maintenant, c'était Nora Souames, boule de colère et de frustration. Elle lui avait témoigner une certaine forme de respect, en lui racontant cela, elle le respectait, oui. Elle voyait qu'il était positif, qu'il ne se laissait pas abattre malgré tout ce qu'il avait put endurer.
Elle n'aurait jamais était capable d'une tel force.
Finalement, l'ombre immense du Q.G se jeta sur eux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 154
Who am i !

Notes
Ticket de Loterie:
Roses:
Cadeau(x) Concours:

(PV Nora Souames) Lorsque la terre trouve une plante (partie 1 fini)

MessageSujet: Re: (PV Nora Souames) Lorsque la terre trouve une plante (partie 1 fini) Lun 1 Mai - 16:22
- Merci... Beaucoup. "

Elle était définitivement mal à l'aise et il regretta un peu de lui avoir avoué les conséquences de son action prochaine. En fait, il serait surtout réprimandé vu qu’il était encore en congé maladie. Un individu normal ne parlerait pas aussi rapidement après une fracture aussi grave que la sienne. Bien évidemment, il était incapable de manger autre chose que des soupes, puisque le simple fait de claquer ses dents ensembles lui causaient une douleur sourde. C’était vraiment bête d'avoir fini avec la mâchoire inférieure fracturée en trois morceaux.

" Vous savez, je connaissez quelqu'un un peu comme vois. C'était une jeune fille, une amie, un peu idiote et maladroite mais je l'appréciais quand même. Elle s'est mise à avoir mauvaise réputation à cause de son excentrisme, sa timidité la desservit et sa peur du jugement l'enfonça. Elle réagit, au départ, avec violence. Puis elle décida de ne rien faire, les chose empirèrent, les rumeurs devenait des paroles lâchées au grand jour. Elle ne savait plus comment se défendre, moi je lui dis de se battre, sa sœur lui dit d'ignorer. Elle se battit. "

Elle s’ouvrit à lui si soudainement qu’il en eut un léger air surpris. ce mouvement affecta sa mâchoire ce qui lui envoya une décharge de douleur. Il grimaça donc avec légèreté, mais le dissimula assez bien. Il ne voulait pas montrer comme quoi il n’était pas intéressé à ce qu'elle disait, puisque, loin de là, il sentait que cette amie dont il parlait était plus qu'une simple amie. Il se demandait ce qui lui avait valu une telle confidence, mais il se montrerait digne de celle-ci. Adalwen n’était pas du genre à aller se moquer des autres ou répéter les confidences sur tout les toits.

" Puis elle remarqua rapidement que les gens cessaient de l’embêter, lorsqu'elle les frappait. Et puis, ça la soulageait, la violence. Pourtant ils revenaient toujours. "

Elle cessa de s’exprimer un instant , visiblement tiraillée entre plusieurs émotions. le jeune homme réfléchissait à quoi lui dire pour lui remonter le moral. Il savait bien que la violence n’était pas la solution pour contrer les ragots des gens, mais son simple déni non plus n’était pas recommandé.

" Parfois je me demande ce qui se serait passer si elle avait eut le courage de supporter les insultes sans hausser le ton. Comme vous, entre autre. "

Lorsque la demoiselle cessa de parler pour fixer sa réaction, il avait le visage qui se teintait de rouge. Elle venait de lui témoigner une telle marque de respect qu’il en était gêné. Il n’était pas habitué à de telles marques. Juste à son regard, il comprit. Cette amie dont elle parlait était nul autre qu'elle-même. Une demoiselle si gentille qui avait subi les moqueries comme lui. Il espérait qu'elle n'avait pas souillé ses mains de sang comme lui, mais cela l'aurait surpris.

Soudainement, tandis qu’ils arrivèrent devant le quartier Général, il trouva la réponse parfaite. Il voulait lui redonner le sourire à tout prix. C’était la moindre des choses. Il avait une expression un peu plus sérieuse , tandis qu’il lui parla d'une voix calme.

-Vous battre n’est pas un mauvais choix en soi, mademoiselle Souames. À force de tout encaisser, on en devient pris derrière une façade. Si vous voulez un conseil, faites ce que vous voulez faire et prouver aux gens que vous, vous n'abandonnez pas. Le jour ou vous y parviendrez, et bien, vous serez si fière de vous qu’ils ne pourront faire autrement que de reconnaître votre valeur. Un grand ami me le répétait souvent . Maintenant qu’il n'est plus là pour m’encourager, j'ai décidé de garder un optimisme à tout prix afin que les civils ne connaissent pas la détresse que j’ai vécu.

Il s'exprimait ainsi, sans peur. Rowan aurait surement été en accord avec ce qu’il faisait. Il devait absolument montrer à cette demoiselle tourmentée que son cas n’était pas désespéré. Il était rare que l’alchimiste parle de son passé, mais dans cette situation, il le jugeait nécessaire.

-Vous êtes une personne avec un grand coeur. Je sais qu’un jour vous allez réussir ce que vous entreprendrez et que vous parviendrez à faire outre des opinions. Si vous réussissez à le faire sans tacher vos mains de sang, vous serez réellement une personne qui inspirera le respect. Vous trouver des amis qui vous accepte telle que vous êtes aide aussi à garder la tête haute malgré tout ce que les gens peuvent dire. Seule, vous ne pouvez pas avancer, mais avec au-moins une personne qui vous supporte vous devenez nettement plus forte. Et, un moment donné, vous apprenez à vous battre autrement qu’avec vos poings.. Vous gardez la tête haute et les laissez faire.

Il cessa de parler un instant et lui esquissa un sourire. Pas l'un de ces sourire habituels mais un bien plus sincère. Il la prit ensuite doucement par la main avant de la mener au sein du Quartier général. Autant il avait la faculté de se perdre hors du quartier Général qu’il en connaissait le moindre recoin une fois à l’intérieur. Les réceptionnistes qui le virent passer arboraient des airs surpris.

-Ah oui, j’y pense… Ne soyez pas surprise si les gens réagissent autant à me voir ici, je suis officiellement en congé de maladie. Au moins, ils vous remarquent moins. Ça a des avantages de se faire tabasser par un fou furieux.

Il frotta à nouveau ses cheveux, tandis qu’ils entraient dans le couloir menant au bureau de ce cher Flame Alchemist qu,elle admirait tant. Pour sa part, Greentomb n'avait pas eu l’occasion de travailler avec lui, mais avait vu une fois ce que ses flammes pouvaient faire...


(...à poursuivre sur un autre poste...)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Who am i !

(PV Nora Souames) Lorsque la terre trouve une plante (partie 1 fini)

MessageSujet: Re: (PV Nora Souames) Lorsque la terre trouve une plante (partie 1 fini)
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Qui cherche trouve... [PV Tetsuya]
» Lorsque le Roi trouve son Fou... [PV Fou-Lu]
» Probabilité d’un nouveau tremblement de terre 5.0 avant 21 février
» tremblement de terre haiti
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: CENTRAL CITY :: CENTRAL CITY :: RUES CALMES-